GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


14° Petite série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

14° Petite série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Sam 1 Oct 2011 - 14:14

Quel est le point commun entre DSK et le concombre espagnol ?
La présomption d'innocence...


C'est un ouvrier qui appelle son patron...
- Patron, patron, je ne peux pas rentrer aujourd'hui, j'ai mal aux jambes, aux bras, à la tête, partout quoi !
Alors, son patron réplique :
- Ce que je fais dans ce temps-là quand j'ai la même chose que toi ; je demande à ma femme qu'elle me fasse une bonne fellation... alors mon cher, essaye cela et rappelle moi dans deux heures pour me confirmer que tu vas rentrer travailler....
Alors, l'ouvrier rappelle deux heures plus tard....
- Patron, patron... Ça marche... j'ai pu mal aux jambes, pu mal aux bras, pu mal a la tête... j'arrive travailler....
Le patron tout fier de son conseil lui répond :
- Alors, tu as suivi mon conseil à la lettre ?
- Oui patron, répondit l'ouvrier, en passant, t'as vraiment une sapristi de belle maison !


Don Camillo et Peppone
Le patron d'un bar situé en face d'un cimetière fait poser une pancarte à l'entrée de son établissement indiquant « On est bien mieux ici qu'en face ! » pour distraire ses clients.
Et en effet cela fait bien rigoler les habitués du troquet.
Le curé du village supplie le tenancier de retirer sa pancarte, mais en vain.
Quelques jours plus tard, on peut lire sur une pancarte à l'entrée du cimetière : « Les gens d'ici viennent d'en face ;


Deux copains se rencontrent un après-midi.
- Salut Robert ! Tu ne travailles donc plus ?
- Non, mon patron ne m'a gardé que deux jours.
- C'est pas de chance !
- Ce n'est rien, il va bientôt me reprendre…
- Quand ça ?
- En août sans doute… Le patron m'a dit en me renvoyant : "Vous, quand je vous reprendrai, il fera chaud. "


Une divine partie de golf
Moïse, Jésus et un petit vieux barbu jouent au golf.
Mïse prend son club et d'un swing élégant envoie sa balle.
Elle monte en l'air d'un superbe mouvement parabolique et tombe directement... dans le lac !
Moïse ne se perturbe pas, lève son club et à ce moment les eaux s'ouvrent, lui laissant le passage pour faire un nouveau coup.
C'est maintenant au tour de Jésus. Il prend son club et, également d'une parabole parfaite (rappelez-vous : la parabole c'est sa spécialité), il envoie la balle dans... le lac, où elle tombe sur une feuille de nénuphar.
Sans s'énerver, Jésus se met à marcher sur l'eau jusqu'à la balle, et donne le coup suivant.
Le petit vieux prend son club et, d'un geste affreux de qui n'a jamais joué au golf de sa vie, envoie sa balle sur un arbre.
La balle rebondit sur un camion puis à nouveau sur un arbre. De là, elle tombe sur le toit d'une maison, roule dans la gouttière, descend le tuyau, tombe dans l'égout d'où elle se trouve lancée dans un canal qui l'envoie... dans le lac mentionné ci-dessus.
Mais, en arrivant dans le lac, elle rebondit sur une pierre et tombe finalement sur la berge où elle s'arrête.
Un gros crapaud qui se trouve juste à côté l'avale. Et soudain, dans le ciel, un épervier fond sur le crapaud et l'attrape ainsi bien sur que la balle. Il vole au-dessus du terrain de golf, et le crapaud, pris de vertige, finit par vomir la balle... juste dans le trou !
Moïse se tourne alors vers Jésus et lui dit : " J'ai horreur de jouer avec ton père ! "


Une jeune fille confie à son amie :
- Mon rêve, ce serait d'épouser un archéologue.
- Ah bon ? Et pourquoi ?
- Parce que plus on vieillit, plus il vous aime.


C'est un cul-de-jatte qui se rend chez le coiffeur, la coiffeuse lui demande :
- Je vous coupe les pattes !
Et il répond :
- Vous voulez mon pied au cul !
- Ma parole vous vous êtes levé du pied gauche !
- Si c'est comme ça je ne remets plus les pieds chez vous !
Et le coiffeur finit sur un :
- C'était juste pour vous faire marcher.
C'est alors qu'il prit ses jambes à son cou et détala, alors le coiffeur se dit :
- Ca me fait une belle jambe, tiens!


Le gendre idéal
Une femme rentre chez elle et entend un drôle de bruit provenant de la chambre de sa fille. Elle ouvre la porte et surprend sa fille en train de se faire l'amour avec un vibromasseur. Elle lui demande :
" Pour l'amour du ciel, qu'est-ce que tu fais là ? "
Sa fille lui répond alors :
" Maman, j'ai 35 ans, pas mariée et ceci est la chose que j'ai trouvée qui se rapproche le plus d'un mari. Alors sors d'ici et laisse-moi seule. "
Le lendemain le père entre dans la maison et entend le même bruit provenant de la chambre de sa fille. Il ouvre la porte et surprend sa fille en train de faire l'amour passionnément avec son vibromasseur. Il lui demande ce qu'elle fait là.
Elle répond :
" Papa, j'ai 35 ans, pas mariée et c'est la seule chose que j'ai trouvée qui se rapproche le plus d'un mari. Alors sors d'ici et laisse-moi seule. "
Quelques jours plus tard la mère entre dans la maison avec ses provisions qu'elle place sur la table de la cuisine quand elle entend le même bruit mais cette fois-ci venant du salon. Elle entre alors dans le salon et voit son mari étendu sur le sofa, buvant une bière fraîche et regardant la télévision. Le vibromasseur est à côté de lui sur le sofa et vibre comme un fou.
Sa femme lui demande alors :
" Pour l'amour du ciel qu'est-ce que tu fais là ? "
Son époux répond :
" Je regarde le foot avec mon gendre... "


Une rencontre oenologique
Il m'est arrivé une histoire dont il faut que je vous donne, si je puis dire, la primeur.
C'était il y a quelque temps, au bal de la Nuits St Georges que j'ai rencontré la petite Juliénas, une fille drôlement Gigondas, un sacré beau Meursault, bien charpentée, et sous sa robe vermillon un grand cru classé, avec des arômes de cassis et de fraises des bois.
On a dansé Anjou contre Anjou sur un Sylvaner à la mode et plus tard lorsque je lui ai proposé de l'emmener dans mon Châteauneuf-du-Pape, elle est devenue toute Croze-Hermitage. Le temps d'aller chercher un Chablis au vestiaire, de mettre un petit Corton dans ses cheveux, on est montés dans ma Banyuls et on a roulé jusqu'au matin.
Ah quelle belle journée ! on s'est baladé Entre-deux-mers, il faisait beau, on a Vacqueyras sur la plage, les pieds dans l'eau Clairette, on s'est Pouilly-Fuissé dans les dunes et puis comme le Mercurey montait sérieusement et qu'on commençait à avoir les Côtes-Roties on a décidé de rentrer.
Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvés coincés dans les embouteillages... enfin les bouchons, quoi ! Je commençais à Minervois sérieusement et là, Julienas et moi, nous avons commencé à nous crêper le Chinon. D'un seul coup elle a claqué la Corbière de la Banyuls et elle est partie. Je me suis retrouvé comme Macon.
" Quoi, me suis-je dit, elle s'est déjà Sauvignon avant même que j'aie le temps de la Sauternes ! "
Mais je vous Jurançon, je l'avais dans la Pauillac, en effet, j'en étais tellement Tokay que j'ai couru après elle dans Lalande et les Chardonnay pour la rattraper.
Quand on s'est retrouvés, et que je l'ai vue devant moi en Gros-plant, je lui ai dit " ne fais pas ta Pomerol, et ne t'en va plus Gamay ".
En pleurant, elle est tombée dans mes bras en Madiran : " ne m'en veux pas, je voulais juste être sure que ton Saint-Amour était vraiment Sancerre ".
Depuis on ne s'est plus jamais cuités.


Je vais acheter cette toile dit le client au peintre.
- C'est une affaire, Monsieur. J'y ai passé dix ans de ma vie.
- Dix ans? Quel travail!
- Eh oui: deux jours pour la peindre et le reste pour réussir à la vendre!


Deux amis sirotaient tranquillement un café lorsque la sirène des pompiers se mit à retentir.
Brusquement l'un deux se leva et dit :
- Excuse-moi, le devoir m'appelle ...
- Mais tu n'es pas pompier volontaire.
- Moi non, mais le mari de Sylvie oui !


Jour 1
Je me prépare pour cette croisière splendide. J'empaquette mes vêtements.
Je suis toute excitée !!!

Jour 2
Toute la journée en mer. Splendide ! J'ai vu défiler dauphins et baleines.
Quelles belles vacances ! Aujourd'hui j'ai rencontré le Capitaine, un bel homme, style Alain Delon 20 ans + tôt.

Jour 3
J'ai fait un peu de surf et tiré quelques balles de golf. Le Capitaine m'a invitée à sa table pour dîner.
C'était un honneur et j'ai passé un bon moment. C'est un homme très attirant et attentionné, il a des yeux bleus magnifiques.

Jour 4
Je suis allée au casino du bateau et j'ai eu de la chance ! Le Capitaine m'a invitée à déjeuner dans sa cabine.
Repas somptueux avec caviar et Champagne. Il m'a demandé de passer l'après-midi dans sa cabine mais j'ai décliné l'invitation.
Je lui ai dit que je ne voulais pas être infidèle à mon époux.

Jour 5
Je suis retournée à la piscine puis j'ai décidé d'aller au piano bar et d'y passer le reste de la journée.
Le Capitaine m'a vue et m'a invitée à prendre un verre. Réellement, c'est un homme charmant.
Il m'a demandé si je voulais passer à sa cabine cette nuit, je lui ai dit non.
Il m'a dit que si je ne changeais pas d'avis, il coulerait le bateau

Jour 6
La nuit dernière, j'ai sauvé 1600 personnes... Quatre fois !!!


Clerc de notaire
Un notaire cherche un nouvel employé pour tamponner ses actes. Et comme certains formulaires doivent être tamponnés jusqu'à 10 fois, il faut que l'employé puisse compter jusqu'à 10.
Le premier candidat s'assied et le notaire lui demande de compter jusqu'à 10 :
- Oui, bien sur. 10.9.8.7.6.5.4.3.2.1.
- C'est bien, dit le notaire, et dans l'autre sens, maintenant ?
- Non, répond le candidat, j'ai travaillé à la NASA et j'ai toujours compté ainsi.
- Désolé, mais vous ne convenez pas ! Candidat suivant !
Le notaire demande au second candidat de compter jusqu'à 10.
- Oui, bien sur. 1.3.5.7.9.10.8.6.4.2.
- C'est bien, dit le notaire, et dans le bon ordre, maintenant ?
- Non, répond le second candidat, j'ai travaillé comme facteur et j'ai toujours compté ainsi en passant de boite en boite...
- Désolé, mais vous ne convenez pas ! Candidat suivant !
Le notaire pose la même question au troisième candidat.
- Oui, bien sur. 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.
- C'est parfait ! Où avez-vous travaillé auparavant ?
- J'étais dans l'administration.
- Dans l'administration ? Je n'en reviens pas ! Mais, dites-moi, bien que ce ne soit pas nécessaire, pouvez-vous continuer à compter après 10 ???
- Mais, évidemment ! Valet, Dame et Roi !


Docteur, je suis très inquiet. Votre diagnostic n'est pas le même que celui de votre confrère.
- Je sais. C'est toujours comme ça, mais l'autopsie prouvera que j'avais raison.


Le poète provençal
C'est un type qui arrive dans une ferme de Bigorre et qui demande l'hospitalité.
Le fermier lui demande ce qu'il fait dans la vie.
- Putain, moi je suis poète, poète provençal, un troubadour quoi...
Le type accepte de l'héberger dans la grange, puis il voit sa fille.
- Oh y a un type bizarre dans la grange, y dit qu'il est poète !
- Je vais voir ça, dit la fille, et elle se pointe dans la grange :
- Alors comme ça, vous êtes poète ?
- Beh ouais, je fais des vers, des rimes, c'est quoi ton nom ?
- Moi c'est Gervaise.
- Et ben Gervaise, viens ici que je te b...
Il la prend, la couche sur le foin et lui fait son affaire, bim, bam, boum...
Ravie, la fille revient voir son père :
- Il est super ce gars !! Y fait des super poèmes !!
La mère dit :
- Bon beh moi aussi je vais voir ça ...
- Alors comme ça vous faites de la poésie ? demande-t-elle ...
- Putain, vouais ! Je suis un barde, un troubadour, c'est quoi ton nom ?
- Moi c'est Pauline...
- Ah Pauline, viens par là que je te b ... !
Il se rue sur elle et rebelote, bim, bam, boum dans le foin.
La mère retourne à la ferme :
- Extra, y m'a fait un grand poème, Boudiou que c'était beau !!
Le mari dit alors :
- Vingt Diou ! y faut que j'aille voir ça moi aussi.
La mère et la fille se jettent alors sur lui en criant :
- HERCULE !! NON !, N''Y VAS PAS !!!


Repas du soir
C'est l'histoire d'un mec qui demande à sa femme :
- Qu'est-ce qu'il y a à manger ce soir chérie ?
- De la langue sauce gribiche, mon chou.
- Beurk ! C'est dégueulasse ! J'vais pas manger un truc qui a été dans la bouche d'un animal !
Tiens, fait moi plutôt des oeufs...


Quand j'étais plus jeune, je détestais aller aux mariages parce que mes vieilles tantes et mes grands parents venaient près de moi, me donnaient une grande claque amicale dans le dos en lançant un joyeux :
- T'es l'prochain, gamin !
- Ils ont arrêté cette stupide blague quand j'ai commencé à la leur faire aux enterrements !



Pauvre Noé
Un version actualisée d’un passage de l’Ancien Testament
En 2010 après Jésus-Christ, Dieu visite Noé et lui dit:
- Une fois encore, la terre est devenue invivable et surpeuplée.
Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Dans six mois, j'envoie la pluie durant quarante jours et quarante nuits, et je détruis tout !!!
Six mois plus tard, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu'une ébauche de construction navale.
- Mais, Noé, tu n'as pratiquement rien fait ! Demain il commence à pleuvoir !
- Pardonne-moi, Tout Puissant, j'ai fait tout mon possible mais les temps ont changé:
- J'ai essayé de bâtir l'arche mais il faut un permis de construire et l'inspecteur me fait des ennuis au sujet du système d'alarme anti-incendie.
- Mes voisins ont créé une association parce que la construction de l'échafaudage dans ma cour viole le règlement de copropriété et obstrue-leur vue. J'ai dû recourir à un conciliateur pour arriver à un accord.
- L'Urbanisme m'a obligé à réaliser une étude de faisabilité et à déposer un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour transporter l'arche jusqu'à la mer. Pas moyen de leur faire comprendre que la mer allait venir jusqu'à nous.
Ils ont refusé de me croire.
- La coupe du bois de construction navale s'est heurtée aux multiples Associations pour La Protection de l'Environnement sous le triple motif que je contribuais à la déforestation, que mon autorisation donnée par les Eaux et Forêts n'avait pas de valeur aux yeux du Ministère de l'environnement, et que cela détruisait l'habitat de plusieurs espèces animales. J'ai pourtant expliqué qu'il s'agissait, au contraire de préserver ces espèces, rien n'y a fait.
- J'avais à peine commencé à rassembler les couples d'animaux que la SPA et WWF me sont tombés sur le dos pour acte de cruauté envers les animaux parce que je les soustrayais contre leur gré à leur milieu naturel et que je les enfermais dans des pièces trop exiguës.
- Ensuite, l'agence gouvernementale pour le Développement Durable a exigé une étude de l'impact sur l'environnement de ce fameux déluge.
- Dans le même temps, je me débattais avec le Ministère du Travail qui me reprochait de violer la législation en utilisant des travailleurs bénévoles. Je les avais embauchés car les Syndicats m'avaient interdit d'employer mes propres fils, disant que je ne devais employer que des travailleurs hautement qualifiés et, dan tous les cas, syndiqués.
- Enfin le Fisc a saisi tous mes avoirs, prétextant que je me préparais à fuir illégalement le pays tandis que les Douanes menaçaient de m'assigner devant les tribunaux pour "tentative de franchissement de frontière en possession d'espèces protégées ou reconnues comme dangereuses".
Aussi, pardonne-moi, Tout Puissant, mais j'ai manqué de persévérance et j'ai abandonné ce projet.
Aussitôt les nuages se sont dissipés, un arc-en-ciel est apparu et le Soleil a brillé.
- Mais tu renonces à détruire le monde ? demanda Noé.
- Inutile, répondit Dieu, l'administration s'en charge..!


Deux blondes dans un train
Deux blondes pulpeuses prennent le train, habillées toutes deux d'une mini-jupe ras la ceinture et d'un décolleté très provoquant.
Une fois dans le train, l'une dit à l'autre :
- Je vais aller vers le wagon de queue voir s'il y a de nouvelles têtes.
Et l'autre de lui répondre :
- OK, moi je vais vers le wagon de tête...


- J'ai finalement réussi à ce que mon copain, avec qui je sors depuis six ans, me parle de mariage.
- Ah oui ? Et qu'est-ce qu'il t'a dit ?
- Qu'elle s'appelle Rose et qu'ils ont eu trois enfants.


Une dame a acheté une armoire chez Ikea et a décidé de la monter toute seule, sans attendre son mari. Elle regarde bien le plan et se met à l'ouvrage. Voilà, c'est fait. Mais en bas, dans la rue, un autobus pas. Le sol vibre, et l'armoire se met à trembler, et la voilà par terre. La dame ne s'avoue pas vaincue. Elle reprend le montage, en suivant bien les étapes une après l'autre, elle ajoute même un point de colle ici et là... Voilà, c'est terminé. Mais l'autobus qui fait la navette est revenu, et de nouveau le sol vibre, l'armoire tremble, tremble et plaf, elle s'effondre. Exténuée elle appelle le service après-vente Ikea. On lui envoie aussitôt un technicien. En arrivant, celui-ci dépose sa sacoche, laisse son mégot dans le cendrier et déclare :
- Bien, voyons ça, je vais refaire le montage et nous verrons ce qui se passe. Il assemble normalement et, en un quart d'heure, l'affaire est réglée.
- Hé bien, elle est très bien cette armoire, où est le problème ?
- Attendez un peu que le bus passe, et vous verrez... Le bus passe effectivement, et le sol vibre, l'armoire tremble, et l'armoire tombe en miettes.
- J'aurai le dernier mot ! dit le technicien, et il recommence le montage, mais avec de la colle superforte, des vis supplémentaires, de grands coups de marteau... Et le bus qui continue son service passe dans la rue, et le sol vibre, l'armoire tremble, tremble, tremble et vlan, elle se retrouve en mille morceaux. Le technicien se fâche :
- Putain de merde ! J'en aurai le coeur net. Je vais tout remonter normalement, et je vais me mettre à l'intérieur pour voir ce qui se passe quand ça vibre.
Et c'est à ce moment là que le mari de la dame rentre du travail. Il voit la sacoche, le mégot, et demande à sa femme :
- Tu me trompes, j'en suis sûr maintenant. À qui est cette sacoche ? et ce cigare ? Tiens, et cette armoire, c'est nouveau ! Ton amant est là-dedans, je le sais !.
Et il ouvre l'armoire.
- Alors, qu'est-ce que vous foutez là, vous ?
- Ben, vous n'allez pas me croire, mais j'attends l'autobus...


Grey's Anatomy
Quatre chirurgiens discutent sur le genre de personnes qu'ils aiment opérer.
Le premier chirurgien dit :
- J'aime voir des comptables sur ma table d'opération, parce que quand vous les ouvrez, tout l'intérieur est numéroté.
La seconde répond :
- Oui, et bien moi j'aime opérer des électriciens ! Tout à l'intérieur est en couleurs codées.
Le troisième chirurgien dit :
- Non, je pense vraiment que les bibliothécaires sont les plus intéressants; tout est rangé par ordre alphabétique.
Le quatrième rigole :
- Pour moi les plus faciles à opérer sont les politiciens. Ils n'ont pas de tripes, pas de coeur, pas de cerveau et pas de c........ En plus, la tête et le cul sont interchangeables.


Un Italien raconte à ses amis:
- "Hier soir, j'ai massé ma femme avec de l'huile aromatique.
Puis on a fait l'amour tellement intensément qu'elle a hurlé pendant cinq minutes!"
Le Français qui entend ça répond:
- "Oui, pas mal! Hier soir, j'ai massé ma femme avec du beurre aromatique.
Après, on a fait l'amour tellement fort qu'elle a hurlé pendant 15 minutes!"
Le Québécois ajoute:
- "Moi, je l'ai massée avec du chocolat.
Ensuite on a fait l'amour et elle a hurlé pendant 3 heures!"
Les deux autres, curieux:
- "Comment t'as fait pour qu'elle hurle pendant trois heures?"
- "Je me suis essuyé les mains avec les rideaux!"


Une new-yorkaise tombe en panne de voiture dans un territoire désertique du Texas. Heureusement pour elle, un Indien à cheval passe par là et lui propose aimablement de la déposer dans le village le plus proche.
La jeune femme accepte et le trajet se déroule sans encombre, si ce n'est que, toutes les 5 minutes, l'Indien pousse un cri étrange et strident.
Arrivés au village le plus proche, l'Indien dépose sa "passagère" à la station-service... non sans pousser un dernier cri perçant...
"Qu'avez-vous fait à cet Indien pour qu'il soit si excité ??? demande le pompiste.
"Mais rien", répond la jeune femme. "J'étais tout simplement assise derrière lui, j'ai passé mes bras autour de sa taille et je me suis accrochée tant bien que mal au pommeau de la selle. Je ne comprends pas... il a fait ça pendant tout le trajet !"
Et le pompiste de répondre , un sourire en coin :
"Ma petite dame, vous ne savez donc pas que les Indiens montent sans selle..." > >


Quelle est la définition du soutien gorge?
Il soutient les faibles, maintient les forts et ramène les égarés.


Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing N.B. : VOUS ÊTES AUTORISÉS À RÉPONDRE, MÊME PAR UNE ÉMOTICÔNE !!!!! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12731
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum