GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


32° petite série de blagues. (À lire plutôt sans modération).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

32° petite série de blagues. (À lire plutôt sans modération).

Message par Jacknap1948 le Ven 1 Juin 2012 - 9:31

À lire plutôt sans modération.

Vengeance féminine n°1...
Aujourd'hui ma fille va avoir 18 ans... et je suis très content, parce que c'est le dernier paiement de pension alimentaire que je vais donner.
J'ai donc appelé ma fille pour qu'elle vienne chez moi et à son arrivée je lui ai dit :
- Ma petite fille, je veux que tu apportes ce chèque à ta mère et que tu lui dises que :
c'est le dernier putain de chèque qu'elle va recevoir de moi, dans tout ce qui lui reste à vivre de sa putain de vie !!! Je veux aussi que tu me dises l'expression qu'elle aura sur son visage lorsque tu le lui diras.
Ma fille s'en alla donc porter le chèque. Moi j'étais anxieux de savoir ce que la sorcière avait pu répondre et la tête qu'elle avait faite.
Lorsque ma fille est revenue, je lui ai immédiatement demandé :
- Alors que t'a dit ta mère ?
- Elle m'a dit que justement elle attendait ce jour-là pour te dire que tu n'es pas mon père".


Vengeance féminine n°2...
Un homme, toujours très désagréable avec sa femme, passe un jour chez des amis pour qu'ils l'accompagnent à l'aéroport pour y reconduire sa femme qui part en voyage en Suède.
Dans la salle d'attente, devant tout le monde, il lui souhaite un bon voyage et, sur un ton ironique, il lui crie :
- "Ma chérie, n'oublie pas de me rapporter une jolie suédoise Ha Ha Ha !!"
Sa femme baisse la tête et embarque très énervée. Elle passe 15 jours en Suède.A son retour, le mari de nouveau demande à ses amis de l'accompagner à l'aéroport pour y recevoir sa femme. La voyant arriver, la première chose qu'il lui crie à voix forte :
- "Ma chérie, tu m'as ramené ma petite suédoise ?
- "J'ai fait tout mon possible" répond-t-elle : "Maintenant il ne nous reste plus qu'à prier pour que ce soit une fille qui naisse" >


Vengeance féminine n°3…
Le mari, sur son lit de mort, appelle sa femme. D'une voix rauque et faible, il lui dit :
- "Mon heure est arrivée, mais avant, je veux te faire une confession.
- "Non, non, reste tranquille, tu ne dois faire aucun effort".
- "Mais enfin, je dois le faire", insiste le mari. Il est bon de mourir en paix. Je veux te confesser quelque chose.
- "C'est bon, c'est bon, je t'écoute"lui répond sa femme.
- "J'ai eu des relations avec ta soeur, ta mère et ta meilleure amie" confesse le mari.
- "Je sais, je sais" ! "C'est pour ça que je t'ai empoisonné!!!'' déclare sa femme.


Pourquoi faire un 69 apres avoir fait l'amour ?
Reponse:pour nettoyer les outils


La blonde et le ventriloque
Un ventriloque qui fait la tournée des clubs, s'arrête dans une petite ville pour une représentation.
Il commence son show en racontant des blagues sur les blondes, quand une très belle jeune femme blonde se lève et hurle :
- J'en ai assez de vos blagues stupides sur les blondes, enfoiré ! Qu'est ce qui vous permet de stéréotyper les femmes de cette façon ?
Quel rapport peut avoir la couleur de cheveux d'une personne avec sa personnalité et son esprit ?
Ce sont de pauvres gens comme vous qui empêchent des femmes comme moi d'être respectée professionnellement et humainement.
A cause de vous et de vos préjugés les gens continuent de répandre ce genre de légende.
Vous êtes un retardé pathétique et ce que vous faites est non seulement contraire à la loi sur la discrimination de tout pays civilisé mais également extrêmement offensant pour toute personne sensible au respect de l’homme en général.
Vous devriez en mourir de honte !
L'homme commence à bafouiller des excuses, quand la blonde l'interrompt :
- Vous... restez en dehors de ça ! Je parle au petit monsieur qui est assis sur vos genoux !


Une blonde embarque dans un avion et s'assied dans la section première classe.
L'hôtesse lui dit qu'elle doit se déplacer pour la section économique parce qu'elle n'a pas de billet de première classe. La blonde répond:
- " Je suis blonde, je suis intelligente et j'ai un bon travail et je reste dans la section première classe jusqu'à ce que nous atteignions la Jamaïque ".
Le superviseur de l'hôtesse demande à la femme de partir et elle répond:
- " Je suis blonde, je suis intelligente, j'ai un bon travail et je reste dans la section première classe jusqu'à ce que nous atteignions la Jamaïque ".
Les hôtesses ne savent pas quoi faire parce qu'elles doivent embarquer le reste des passagers pour pouvoir partir, donc elles demandent le copilote.
Le copilote va jusqu'à la blonde et chuchote à son l'oreille.
Elle se lève immédiatement et se rend à son siège dans la section économique.
La chef des hôtesses demande au copilote ce qu'il a dit pour que la blonde se déplace si rapidement. Le copilote répond :
- Je lui ai dit que tous les sièges de la partie avant de l'avion n'allait pas en Jamaïque. "


Le compliment
Une femme, la cinquantaine bien tassée, se regarde dans le miroir.
Elle a beau se tirer la peau des tempes, des pommettes, du cou..., rien n'y fait, les rides ne partent pas.
L'air désespérée, elle se retourne vers son mari et lui dit :
-"Je me trouve moche, vieille et laide. Ça ne va pas du tout, il faut que tu me remontes le moral... Dis-moi un compliment ! "
- "Tu as une bonne vue, ma chérie... "


C'est un couple en train de faire l'amour comme des bêtes et à un moment la jeune fille lui demande
- "Chéri, comment veux-tu appeler notre enfant ?"
Le garçon qui a fini son affaire prend la capote, la jette dans les toilettes, et en tirant la chasse dit:
- "S'il s'en sort, on l'appellera MacGyver" ...


L'épicière d'un petit village avait un perroquet, "Coco", qui parlait.
Tous les matins elle sortait sa cage et la mettait devant son étal de fruits et légumes.
Un jour, Djamel Debouze qui passait par là, s'arrête devant la cage du perroquet.
Coco se met à crier :
- "À mort, les Arabes. À mort les Arabes".
Interloqué, n'en croyant pas ses oreilles Djamel passe son chemin, mais le lendemain, pour en avoir le cœur net, il repasse devant l'épicerie, s'arrête de nouveau devant la cage et de nouveau le perroquet :
- "À mort les Arabes. À mort les Arabes".
Djamel furieux entre dans le magasin et menace l'épicière :
- Je repasserai demain et si ton perroquet me dit encore "A mort les Arabes" je lui coupe le cou.
La pauvre femme qui tenait beaucoup à son Coco se demande comment faire pour lui éviter de se faire zigouiller.
Mon Dieu venez-moi en aide ! subitement il lui vient une idée. M. le Curé a aussi un perroquet !
Je vais lui demander de faire l'échange avec le mien pour quelques jours.
Le lendemain, Djamel repasse devant la cage du perroquet… rien, il ne dit rien !
Étonné, il poursuit son chemin, fait demi-tour, repasse devant la cage, toujours rien ! pas un mot ! complètement indifférent.
Alors Djamel se dit, je vais le provoquer pour le faire réagir.
Il se met à lui chuchoter : - "À mort les Arabes ! À mort les Arabes ! À mort les Arabes !
Alors le perroquet se tourne vers lui et lui répond :
- "Que Dieu vous entende mon enfant !"


Examen de français au primaire (véridique) et drôle surtout…
Réponses d'élèves du primaire :
1. Dans la phrase ''Le voleur a volé les pommes'', où est le sujet ?
- En prison.

2. Le futur du verbe ''je baille'' est… ?
- je dors.

3. Que veut dire l'eau ''potable'' ?
- C'est celle que l'on peut mettre dans un pot.

4. Qu'est-ce qu'un oiseau migrateur ?
- C'est celui qui ne peut se gratter que la moitié du dos.

5. Que faire la nuit pour éviter les moustiques ?
- Il faut dormir avec un mousquetaire.

6. À quoi sert la peau de la vache ?
- Elle sert à garder la vache ensemble.

7. Pourquoi le chat a-t-il quatre pattes ?
- Les 2 devant servent à courir, les 2 derrière à freiner

8. Quand dit-on ''chevaux'' ?
- Quand il y a plusieurs chevals.

9. Qui a été le premier colon en Amérique ?
- Christophe.

10. Complétez les phrases suivantes :
- À la fin les soldats en ont assez…
-… d'être tués.

- La nuit tombée…
-… le renard s'approcha à pas de loup.

11. Pourquoi les requins vivent-ils dans l'eau salée ?
- Parce que dans l'eau poivrée, ils tousseraient tout le temps.

Ma préférée
12. L'institutrice demande : Quand je dis « je suis belle », quel temps est-ce ?
- Le passé, Madame.


J'ai emmené mon père au centre commercial l'autre jour pour lui acheter des nouvelles chaussures (il a 89 ans). Nous avons décidé de manger un bout à la cafétéria. 
J'ai remarqué qu'il regardait sans cesse un adolescent (un jeune gaulois) à côté de lui.
À la place des cheveux, il avait une crête rouge, un punk quoi !
Mon père continuait de le regarder. Chaque fois que l'adolescent se retournait, il voyait mon père qui le fixait.
Quand l'adolescent en a eu assez, avec sarcasme, il lui a demandé 
- « Qu'est-ce qui se passe le vieux, t'as jamais rien fait de fou dans ta vie ? »
Connaissant mon père, je me suis dépêché d'avaler pour ne pas m'étouffer sur sa réponse, je savais bien qu'il en aurait une bonne.
Décontracté et sans cligner de l’œil, il a dit :
- " Je me suis saoulé un jour et j'ai enculé une poule, alors je me demandais si tu n'étais pas mon fils ! "


C'est une blonde qui fait une expérience sur une mouche.
Elle veut savoir, après combien de pattes et d'ailes en moins une mouche s'arrêtera de voler.
Elle arrache une première patte, et dis: "Mouche, Mouche. vole !"
Et la mouche s'envole. elle fait la même chose pour les autres pattes.
Elle enlève la première aile et redis: "Mouche, mouche.. vole !"
Et la mouche vole, mais difficilement.
Elle arrache la deuxième aile et dis: "Mouche, mouche.. vole !"
La mouche ne vole pas.. "Mouche, mouche, vole !!!"
Elle vole toujours pas.
Elle note donc qu'après avoir arraché 6 pattes et 2 ailes, la mouche devient sourde…


Le commis
Un épicier a engagé comme commis un grand jeune homme à lunettes.
- Bon, lui dit-il, le premier jour, vous allez commencer par me balayer soigneusement la boutique.
- Mais, proteste le jeune homme, n'oubliez pas que je sors de la Fac et que j'ai une maîtrise de philosophie.
- Excusez-moi, fait l'épicier, je n'y pensais plus, alors, venez ici que je vous montre comment on tient un balai !


Un type entre dans un magasin d'animaux, fait un tour et passe devant un perroquet sans pattes.
Il dit tout haut "eh ben, qu'est-il arrivé à ce perroquet ?".
"Je suis né comme ça", dit le perroquet.
"Eh, on dirait qu'il a compris ce que je disais et qu'il a répondu"
"Je comprends chaque mot. Je suis terriblement intelligent et très cultivé."
"Ah ouais ? Et bien explique moi comment tu tiens sur ta perche"
"C'est à dire ... c'est un peu embarassant ... comme je n'ai pas de pattes, je me sers de mon petit zizi de perroquet comme d'une sorte de crochet. Tu ne peux pas le voir à cause de mes plumes."
"Wow, dit le gars, alors comme ça, tu peux vraiment comprendre et répondre à ce qu'on te dit?"
"Bien sûr. Je parle couramment français et anglais et peux tenir une conversation sur des sujets divers : politique, religion, économie, physique, philosophie ...
Bien sûr, je suis assez calé en ornithologie. Tu devrais m'acheter, je serais un compagnon très agréable."
Le gars regarde le prix
"14.000 balles, c'est cher mais effectivement, tu vaux ton prix"
Il rentre chez lui. Les semaines passent et le petit perroquet est fantastique. Il est amusant, intéressant, un bon copain, il comprend tout, sympathise avec les problèmes de son maître et est de bon conseil.
Un jour, le type revient du boulot. Le perroquet, en dessous du fauteuil, l'appelle :
"Psst". Il approche et le perroquet dit à voix basse "Je ne sais pas si je devrais te dire ça mais ta femme et le facteur ..."
"Quoi, ma femme et le facteur ?"
"Chuuut. Eh bien, quand il est passé ce matin, ta femme lui a ouvert, vêtue seulement d'une chemise de nuit quasi transparente, l'a fait entrer et elle l'a embrassé sur la bouche."
"Quoi ? Et puis, qu'ont ils fait ?"
"Il a soulevé sa chemise de nuit et l'a caressée sur tout le corps..."
"Hein ? Et puis, qu'a-t-il fait ?"
"Il a commencé à lui lécher les s...., puis le ventre, puis s'est mis à genoux et lui a embrassé le bas-ventre ..."
"Quoi ? Et puis ? Qu'a-t-il fait ? Réponds !"
"... Je ne sais pas, j'ai commencé à b..... et je suis tombé."


Un petit garçon demande à sa camarade de classe qui est assise à coté de lui :
- C'est quoi l'amour ? 
La petite fille lui répond :
- L'amour c'est quand tu me voles un morceau de chocolat chaque jour dans mon sac et que moi, tous les jours, j'en mets un exprès pour toi.


Quel nez !
Dans un grand restaurant, un serveur propose la carte à un client, ce dernier saisit la serviette pliée sur le bras du serveur, la sent et demande :
- Donnez-moi un peu du cassoulet préparé pour le personnel.
Le lendemain, pour ce même client, le même serveur propose la carte, le client se saisit encore une fois de la serviette la sent et demande le petit plat de moules que s'étaient préparés les serveurs.
Intrigué, le serveur prend avec lui sa serviette, rentre chez lui, couche avec sa femme et s'essuie avec cette serviette.
Le lendemain, arrive le fameux client, il lui propose la carte, celui-ci se saisit de la serviette, la sent et dit au serveur :
- Tiens, tu es le mari de Nicole ?


Un homme marche dans la rue lorsqu'il entend un cri derrière lui :
"STOP! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ PRENDRE UNE BRIQUE SUR LA TÊTE "
Le gars s'arrête et au même moment, une brique qui s'était détachée d'un immeuble lui passe devant le nez. Le gars se retourne personne...
Un peu plus tard, alors qu'il veut traverser la rue, il entend encore :
"STOP ! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ VOUS FAIRE RENVERSER"
Le gars s'arrête, laisse passer une voiture et comme il ne voit personne derrière lui, il demande tout haut:
- Mais qui êtes-vous?
La voix répond:
- Je suis votre ange gardien
Et le gars répond :
- Ah ouais ?! Et où étais-tu quand je me suis marié alors !


Paix intérieure.
Je vous transmets ce tuyau, parce que pour moi ça a marché.
A la télé j'ai regardé une émission, dans laquelle un docteur affirmait que pour obtenir la paix intérieure nous devions toujours finir ce que nous avions commencé, et qu'à cette condition nous bénéficierions davantage de calme dans nos existences.
J'ai regardé autour de moi, j'ai fait le tour de la maison pour trouver les choses que j'avais commencées sans les terminer.
Puis j'ai fini une bouteille de rosé de Provence, une bouteille de Châteauneuf du pape, une vouteile de bodka, un buteil de rom, le rest d'lexmil, et 1 poit de choccccla.
Wou nimagginné pa com jem'sens achemen mieu mintnan !
Psasse el mssage a tou ceux con bsoin de paixintrieur & di leurrke jeu lé zèm.....


Points de vue
Deux amies qui se parlent :
Chantal : Alors, ta soirée de hier, bien ?
Gisèle : Non c'était un désastre. Mon mari est arrivé à la maison, a mangé son souper que j'avais passé l'après-midi à préparer en quatre minutes.
Puis il est monté sur moi, a fini en trois minutes, s'est retourné sur le côté et est tombé endormi en deux minutes. Et toi?
Chantal : Oh c'était incroyable ! En arrivant à la maison, mon mari m'attendait, il m'a invitée pour un souper romantique.
Après le souper nous avons marché pendant une heure. De retour à la maison, il a allumé toutes les chandelles dans la maison et nos préliminaires ont duré une heure !
Après, nous avons fait l'amour pendant une heure ! Et après, on a discuté pendant une autre heure. C'était merveilleux!

Au même moment, leurs deux maris discutent :
Marcel : Alors, ta soirée de hier, bien ?
Gérard : Ouais génial ! Quand je suis arrivé, la bouffe était prête. J'ai mangé, on a baisé et je me suis endormi. Et toi ?
Marcel : L'enfer ! J'étais rentré tôt pour fixer l'étagère de la cuisine, en démarrant la perceuse, le courant a sauté, impossible à remettre.
Quand Bobonne est rentrée, la seule solution pour pas me faire engueuler, c'était de l'emmener au resto.
Le souper a coûté tellement cher que je n'avais pas les moyens de payer le taxi pour le retour.
Il a fallu marcher une heure pour rentrer ! De retour à la maison, forcément, toujours pas d'électricité ; j'ai dû allumer des putains de bougies pour qu'on y voit quelque chose dans la baraque.
Cette histoire m'a foutu tellement en rogne que ça m'a pris une heure pour bander et après ça m'a pris une autre heure pour jouir.
Finalement, encore énervé ça m'a pris une heure pour réussir à m'endormir et pendant ce temps là, l'autre n'a pas arrêté de parler...


Trois femmes s'épanchent sur leurs adultères respectifs dans le compartiment d'un train:
La première:
- Non, je ne peux lui cacher toute cette vérité, je raconterais tout à mon mari.
La deuxième:
- Quel courage !
La troisième:
- Quelle mémoire !


Un classique : On ne dit pas...

On ne dit pas "Hélène Ségara",
Mais "Hélène s'est perdue".

On ne dit pas "Plémiquer",
Mais "Paul et sa souris".

On ne dit pas "Mon corridor",
Mais "Mon corps se repose".

On ne dit pas "Sexologie",
Mais "Sport en chambre".

On ne dit pas "Consentant",
Mais "Moule pas fraîche".

On ne dit pas "Concentrique",
Mais "Idiot Emasculé".

On ne dit pas "Condom",
Mais "Hermaphrodite".

On ne dit pas "Richelieu"
Mais "Sympa la baraque"

On ne dit pas "Le ton monte"
Mais "La fille moche prend l'ascenseur"

On ne dit pas "Jerrican"
Mais "J'me bidonne".

On ne dit pas "Monténégro"
Mais "Après vous, Monsieur l'ambassadeur".

On ne dit pas C'est l'Amazone
Mais "C'est la que j'habite".

On ne dit pas "Consensuel"
Mais "Génitalement attirante".

On ne dit pas "Un ingrat"
Mais "Un petit gros".

On ne dit pas "Allegro"
Mais "Vas-y l'obèse".

On ne dit pas "Le Petit Poucet"
Mais "Le gosse était constipé".

On ne dit pas "Mine de rien"
Mais Gisement épuise.

On ne dit pas "Javelliser"
Mais "J'ai lu".

On ne dit pas "Démanger"
Mais "Vomir".

On ne dit pas "Immaculé"
Mais "Je me suis fait mettre".

On ne dit pas "Mon amiral"
Mais "mon copain rouspète".

On ne dit pas "La maîtresse d'école"
Mais "L'institutrice prend l'avion".

On ne dit pas "Qu'est-ce à dire"
Mais "haut-parleur".

On ne dit pas "Un E-*..§!!"
Mais "Une année de perdue".

On ne dit pas "Défoncer
Mais "Éclaircir".

On ne dit pas "Potager"
Mais "Vieux copain".

On ne dit pas "Il a des CD"
Mais "Il est mort.

On ne dit pas "Un balcon"
Mais "Une soirée nulle".

On ne dit pas "Il habite à l'île Maurice"
Mais "Maurice habite près de Tourcoing".

On ne dit pas "Les grenouilles coassaient"
Mais "C'est quoi les grenouilles ?".

On ne dit pas "Passer à l'heure d'été"
Mais "Venir pour le goûter ".

On ne dit pas "Un chalumeau"
Mais "Un drolumadaire à deux bosses".

On ne dit pas "N'importe quoi"
Mais "Que porte le nain ?"

On ne dit pas "Le Massif Central"
Mais "Le gros au milieu".

On ne dit pas "Un cyclone"
Mais "Des sextuplés".

On ne dit pas "Un pays dangereux"
Mais "le Paradis".

On ne dit pas "Le Gospel"
Mais "L'enfant a un coup de soleil".

On ne dit pas "Acide aminé"
Mais "L'ecstasy du chat".

On ne dit pas "La bonne paella"
Mais "La femme de ménage est en vacances".

On ne dit pas "Faux Départ"
Mais "Je veux du gâteau".

On ne dit pas "Un poète"
Mais "Un Klaxon".

On ne dit pas "Abat-jour"
Mais "Ah bonjour !"

On ne dit pas "Échafaud"
Mais "Hé ! ch'est pas vrai".

On ne dit pas "Il est chétif"
Mais "Il est chez le coiffeur".

On ne dit pas "Il est népalais"
Mais "c'est un beau bébé".

On ne dit pas "Il fait des courbettes"
Mais "Ce prof est nul".

On ne dit pas "L'idole des jeunes"
Mais "Johnny casse la croûte".

On ne dit pas "Gestionnaire de tâches"
Mais "Directeur des ressources humaines".

On ne dit pas "Un match interminable"
Mais "Une rencontre entre de mauvais joueurs".

On ne dit pas "Une route à deux voies"
Mais "Une biroute".

On ne dit pas "Calcutta"
Mais "Quelle chance tu as".

On ne dit pas "Léotard"
Mais "les bateaux"

On ne dit pas "L'état de grâce"
Mais "Monaco"

On ne dit pas "Un E-*..§!!"
Mais "Une année de perdue"

On ne dit pas "Un cercueil de Lorraine"
Mais "Une bière d'Alsace"

On ne dit pas "Gourde de policier"
Mais "Quart de poulet"

On ne dit pas "Ille-et-Vilaine"
Mais "Il pourrait être mieux"

On ne dit pas "Prendre une pile"
Mais "Perdre la face"

On ne dit pas "Pendaisons simultanées"
Mais "Ensemble à cordes"

On ne dit pas "une Calabraise"
Mais "Une qui a le feu au c¨l"

On ne dit pas "J'ai eu vent de l'affaire"
Mais "Il m'a peté dans l'oreille"

On ne dit pas "Il a un cerf-volant"
Mais "Il est long à la détente"

On ne dit pas "Un chapitre"
Mais "Un matou rigolo"

On ne dit pas "Une année ratée"
Mais "Un an foiré"

On ne dit pas "Se faire un flipper"
Mais "Se taper un dauphin"

On ne dit pas "Opposé au courrier"
Mais "Contrefacteur"

On ne dit pas "Se faire frapper par un vieillard"
Mais "Prendre un coup de vieux"

On ne dit pas "Tueur de blé en série"
Mais "Céréales Killer"

On ne dit pas "Il a enfilé le maillot jaune"
Mais "Il est au mieux avec le leader du tour"

On ne dit pas "La bêche de Léon Zitrone"
Mais "La pelle du grand large"

On ne dit pas "Dromaludaire à deux bosses"
Mais "Chalumeau"

On ne dit pas "69"
Mais "Poils aux dents"

On ne dit pas "Il a participé"
Mais "Il est parti pisser"

On ne dit pas "Dégâts des eaux"
Mais "Des marins"

On ne dit pas "Je suis paniquée"
Mais "Je cherche un mec"

On ne dit pas "Adéquation"
Mais "Y a-t-il des questions,"

On ne dit pas "Je suppute"
Mais "Je suis péripatéticienne"

On ne dit pas "Je suis très sain"
Mais "J'aime les gros nichons"

On ne dit pas "Un conquistador"
Mais "Un imbécile narcissique"

On ne dit pas "J'ai vaincu"
Mais "Je suis pluri-anal"

On ne dit pas "Faire des vendanges"
Mais "Péter comme un dieu"

On ne dit pas "Un œnologue"
Mais "Un sexologue"

On ne dit pas "Un homme hors pair"
Mais "Un eunuque"

On ne dit pas "Couper le beurre"
Mais "Circoncire le jeune Arabe"

On ne dit pas "Il s'est élevé à la force du poignet"
Mais "C'est un branleur"

On ne dit pas "Barbecue"
Mais "Poils aux fesses"

On ne dit pas "Mélodie en sous-sol"
Mais "Gare notre voiture au parking"

On ne dit pas "Le processus de paix est enclenché"
Mais "Je vais lâcher une caisse"

On ne dit pas "Allopathie"
Mais "Vous êtes en communication avec un répondeur téléphonique"

On ne dit pas "Un pinailleur"
Mais "Un mari infidèle"

On ne dit pas "Loto sportif"
Mais "une voiture GTI"

On ne dit pas "J'alphabétise"
Mais "J'ai fait une connerie"


Rallumer la flamme
 Une femme d'un certain âge se présente chez le sexologue dans le but de ranimer sa vie sexuelle. 
- Mettez du viagra dans le café de votre mari, explique le praticien. Il ne s'en rendra même pas compte !
-Puis venez me rendre compte des effets. 
 Une semaine plus tard, elle revient. 
- Alors, est-ce que cela a fonctionné ?
 - Docteur !!! Ce fut terriblement dramatique... 
 - Comment cela ? Que s'est-il passé ? 
 - J'ai fait exactement comme vous m'avez dit : J'en ai mis dans son café. 
 Et cela a eu un effet quasi instantané. 
 Il a bondi de sa chaise, du revers de la main, il a balayé tout ce qu'il y avait sur la table, il m'a attirée vers lui en arrachant mes vêtements, et il  m'a fait l'amour comme jamais ! 
 - Pourquoi dites-vous ça d'une façon horrifiée ? C'était génial ! 
 - Certes, en effet j'ai eu le plus gros orgasme depuis 20 ans ! 
 - Ben alors ? C'est formidable non ? 
 - C'était horrible, si vous aviez vu le monde qu'il y avait dans le restaurant !


L'ascenseur
Un paysan et son fils, en visite dans la capitale, entre dans un grand hôtel.
Ils sont abasourdis par presque tout ce qu'ils voient, et plus particulièrement par deux murs brillants de couleur argent qui peuvent s'ouvrir en deux et se refermer.
Le petit garçon demande : " C'est quoi, Père ? "
Le père, n'ayant jamais vu un ascenseur auparavant, répond : " Fils, je n'ai jamais rien vu de tel dans ma vie. Je ne sais pas ce que c'est. "
Alors que le petit garçon et son père observent avec admiration, une vieille femme dans un fauteuil roulant s’avance jusqu'aux murs et appuie sur un bouton.
Les murs s'ouvrent et la dame roule jusque dans la petite salle.
Les murs se referment, le petit garçon et son père regardent les chiffres défiler séquentiellement sur un cadran au-dessus des murs.
Ils continuent à regarder jusqu'à ce que les chiffres se mettent à défiler dans l'ordre inverse. Les murs s'ouvrent à nouveau et une très jolie jeune femme en sort.
Le père, ne pouvant quitter des yeux la jeune femme, murmure à son fils : " Va chercher ta mère. "


Les bonnes manières
Une dame très âgée, qui se déplace en prenant appui sur une canne, monte dans un bus bondé.
Nous sommes en 2011, personne ne cède sa place.
Elle tient difficilement debout et à l'occasion d'un arrêt un peu brutal de l'autobus, sa canne dérape sur le sol et elle s'étale de tout son long.
Bien assis sur son siège, un petit garçon d'environ six ans la regarde et lui dit :
" Vous savez madame, si vous aviez mis un petit bout de caoutchouc au bout de votre canne, vous ne seriez pas tombée !
La vieille dame, très en colère :
- Et si ton père avait fait la même chose, il y a six ans, j'aurais eu un siège aujourd'hui, petit con !


Bons sourires.
Jacques.


Dernière édition par Jacknap1948 le Dim 3 Juin 2012 - 8:53, édité 2 fois
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12736
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 32° petite série de blagues. (À lire plutôt sans modération).

Message par paszim le Ven 1 Juin 2012 - 11:17

Il faut reconnaître qu'il y en a des salées.....
Merci pour ce moment de détente Jacques.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7415
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 32° petite série de blagues. (À lire plutôt sans modération).

Message par Jacknap1948 le Ven 1 Juin 2012 - 11:25

paszim a écrit:Il faut reconnaître qu'il y en a des salées..... Merci pour ce moment de détente Jacques.
Salut Pascal.
Salées..... oui, mais savoureuses !!!!!
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12736
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 32° petite série de blagues. (À lire plutôt sans modération).

Message par Invité le Ven 1 Juin 2012 - 14:19

Excellent ! J'ai passé un bon moment de lecture.

Merci Jacquot !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 32° petite série de blagues. (À lire plutôt sans modération).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum