GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


5° petite série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5° petite série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Mar 31 Mai 2011 - 13:54

Pôle emploi
Un homme rencontre un copain qu'il n'a pas revu depuis plusieurs mois et qui était au chômage.
- Alors ? As-tu trouvé du travail ?
- Ne m'en parles pas, répond l'autre. J'avais réussi à décrocher un emploi à Limoges, au bout d'un mois ils m'ont limogé.
- Ensuite j'ai trouvé une place à Vire, quinze jours plus tard je me suis fait virer.
- Après ça, j'ai été embauché à Lourdes, dix jours après on m'a lourdé.
- Et hier, on m'a proposé un boulot à Castres. Alors là, j'ai tout de suite dit non !


Avez vous remarquer que nous venons de vivre un mois de Mai formidable!!!
Un véritable conte de fées!!
a/ La princesse s'est marié ;
b/ Le méchant a été tué ;
c/ Gargamel est en résidence surveillé (Il croyait que FMI voulait dire Femme de Menage Incluse) ;
d/ Blanche neige est enceinte d'un nain.


L'équipe de nains
Une association de nains a monté un club de football, et chaque dimanche ses équipes jouent l'une contre l'autre.
Après le match, tous vont dans un café où on leur réserve une salle du premier pour boire un vin chaud.
Un dimanche un client déjà éméché, accoudé au comptoir, voit soudain descendre dans l'escalier un, deux, puis trois, cinq, dix, onze nains en maillot bleu qui traversent la salle, passent devant lui, et sortent dans la rue.
Il se frotte les yeux et recommande un cognac.
Mais à peine l'a-t-il bu qu'il voit un, deux, cinq, dix, onze nains en maillot rouge descendre à leur tour l'escalier, passer devant lui, et sortir dans la rue.
Alors il appelle le propriétaire du bistrot et lui dit à l'oreille :
- Patron, je voudrais pas vous inquiéter, mais je vous signale que votre baby-foot se fait la malle...


Un homme entre dans une papeterie :
- J'aimerais offrir un beau stylo à ma femme : c'est son anniversaire !
- Oh, c'est bien, dit la vendeuse, vous voulez lui faire une petite surprise ?
- Oh que oui, ce sera même une très grosse surprise : elle s'attend à avoir une BMW...


Quelle est la différence entre une femme et une tortue ?
Aucune, il suffit de les retourner pour qu'elles remuent les jambes


Le cordonnier
Fin août 1939, un homme apporte ses chaussures à ressemeler chez le cordonnier.
Trois jours plus tard, la guerre est déclarée.
Mobilisé, il part au front, et il est fait prisonnier.
Libéré par les Russes en 45, il se bat avec un officier, ce qui lui vaut dix ans de Goulag.
Échangé par la Américains, il se retrouve au États-Unis et s'y installe.
Et voilà que quarante ans après, il revient en France en touriste.
Bien entendu, cet homme va revoir sa rue.
Elle a beaucoup changé, sauf la cordonnerie qui est toujours là.
Alors, par curiosité, il entre et demande au vieil homme derrière sa machine :
- Il y a longtemps que vous êtes installé ici ?
- Oh, mon pauvre monsieur, depuis l'avant-guerre !
- Alors c'est à vous que j'avais confié mes chaussures à réparer ! C'était fin août 1939. Trois jours plus tard j'étais mobilisé...
Il lui raconte toute son histoire. Et il ajoute :
- Au fait, vous les avez peut-être encore mes chaussures ? Ce serait drôle...
- Attendez je vais voir... fait le vieux.
Il soulève sa trappe et descend au sous-sol. D'en bas il crie :
- Elles sont comment, vos chaussures ?
- Jaunes !
- Avec des bouts carré et des lacets marron ?
- Oui !
- Elles seront prêtes jeudi...


Le presbytère
Un évêque faisait sa visite dans une paroisse très pauvre
En visitant le presbytère, l'évêque s'aperçoit qu'il n'y a qu'un seul lit dans la chambre à coucher.
- Vous n'avez qu'une seule chambre à coucher ?
- Oui, Monseigneur, nous sommes trop pauvres pour agrandir le presbytère.
- Mais votre servante, où couche-t-elle ?
- Dans le lit, nous avons un gros chien bien dompté et il couche entre nous deux.
- Mais vous devez avoir des tentations... Que faîtes-vous alors ?
- Quand cela m'arrive, je me lève, je fais le tour du presbytère, ça passe et je reviens.
- Mais votre servante, elle doit avoir des tentations elle aussi ?
- Quand cela lui arrive, c'est elle qui se lève, qui fait le tour du presbytère et ça lui passe.
- Mais si cela vous arrive d'avoir une tentation tous les deux en même temps ?
- Dans ce cas là, Monseigneur, on envoie le chien faire le tour du presbytère.


Au Texas tout est énorme
Un touriste Français visite les États-Unis.
Arrivé au Texas, l s'arrête dans un motel, et commande au restaurant une chef's salad et un hot-dog.
Le serveur lui amène un énorme saladier rempli à ras bord, en lui disant avec un grand sourire :
- Au Texas, monsieur, tout est géant...
A peine le malheureux a-t-il réussi à ingurgiter avec effarement un hot-dog composé d'une baguette de pain coupée en deux, à l'intérieur de laquelle il a une saucisse de près d'un mètre.
- Au Texas, lui redit le serveur, tout est géant...
A la fin du repas, le Français demande où sont les toilettes.
- Au fond du couloir, à droite, la troisième porte...
Il y va, se trompe de porte, et tombe dans la piscine. Alors il hurle :
- Ne tirez pas la chasse !


Le pavillon
Un homme arrive chez un médecin.
- Bonjour, docteur ! Vous ne me connaissez pas, je m'appelle Albert Dupont, je suis célibataire, sans enfants, et je vis seul dans un pavillon à Bougival. Depuis quelques semaines je ne me sens pas bien du tout. J'ai maigri de quinze kilos, j'ai en permanence plus de trente-neuf de fièvre, et je tousse jour et nuit. Est-ce que c'est grave ?
- Un instant, fait le docteur en composant un numéro de téléphone. Allô, Stéphane ? C'est Bernard. Dis-moi, Stéphane, tu cherches toujours un pavillon à Bougival ?


Le miracle
A Lourdes, un aveugle plonge dans la piscine.
Alors un grand bouillonnement se produit et il ressort en criant :
- Je vois ! Je vois !
Un muet lui succède. Un grand bouillonnement se produit, et il ressort en criant :
- Je parle ! Je parle !
Saisi par l'euphorie générale, un paralytique se précipite dans la piscine avec sa petite voiture.
Alors un grand bouillonnement se produit...
Et il ressort avec des pneus neufs.


Le verre d'eau
Son père envoie le petit Nicolas au lit car il a été insupportable.
Mais au bout de cinq minutes, il entend une petite voix :
- Papa, apporte-moi un verre d'eau.
- Non, tu n'avais qu'à boire avant...
Cinq minutes plus tard :
- Papa, apporte-moi un verre d'eau.
- Si tu n'arrêtes pas, je monte te donner une fessée.
- Papa, quand tu monteras me donner une fessée, est-ce que tu peux m'apporter un verre d'eau ?


Voyage aux USA
Un couple part en voyage aux Etats Unis.
Au moment de reprendre l'avion vers Bruxelles, la femme demande à son mari:
- Hans ? Crois tu qu'à la douane, ils vont nous laisser passer avec la chauve-souris et le putois que tu comptes offrir à tes amis ?
- Et bien oui ! Y'a pas de problème ! Pour la chauve-souris, je vais la plaquer sur mon Tee-shirt. Les Américains penseront qu'il s'agit d'un Tee-shirt de BatMan.
- Oui d'accord, mais pour le putois ?
- Pour le putois, on va le mettre dans ta culotte.
- Dans ma culotte ? Mais l'odeur ?
- Tant pis chérie. S'il meurt, il meurt !


La nouvelle institutrice a envie d'inculquer des notions de psychologie à ses élèves.
Elle s'adresse à la classe en ces termes:
- Que celui qui a l'impression d'être stupide par moment se lève !
Après une bonne dizaine de secondes, Toto se lève... de mauvaise grâce.
L'institutrice:
- Alors comme ça Toto, tu penses que de temps en temps tu peux être stupide ?
- Non m'dame, mais ça me faisait de la peine de vous voir toute seule debout.


Le cochon savant
Un paysan dit à un touriste :
- Moi, monsieur, j'ai un cochon savant ! Il sait faire des additions, des soustractions, des multiplications...
- Vous me prenez pour un naïf ! C'est impossible !
- Venez voir, mon gars !
Ils vont à la porcherie.
- Combien font cinq et quatre , demande le fermier en mettant une truffe sous le groin du cochon.
Aussitôt, l'animal renifle en faisant :
- Neuf... neuf... neuf...
- Et onze moins deux ? ajoute-t-il en repassant la truffe.
- Neuf... neuf... neuf...
- Et trois fois trois ?
- Neuf... neuf... neuf...
Le touriste ricane :
- Il ne compte pas, il grogne, tout simplement ! Tenez, essayez donc de lui demander combien font quatre fois deux...
- Si vous voulez ! Combien font quatre fois deux ? dit le paysan en balançant un grand coup de pied dans les parties de l'animal.
- et le cochon se met à hurler :
- Huit ! huit ! huit ! huit !


Le père de David s'étonne de ne pas avoir encore reçu le bulletin scolaire de son fils et lui en demande la raison :
- Et ton bulletin il est pas encore arrivé?
- Si, si mais je l'ai prêté a Paul pour qu'il fasse peur a son père !


Le journal de voyage
Au cours d'une croisière, une jeune et jolie passagère a tenu quotidiennement son journal de voyage.
On peut y lire ceci :
Lundi. Nous avons pris la mer ce matin. On m'a présenté le commandant. C'est un homme charmant.
Mardi. J'ai eu le privilège d'être invité à diner à la table du commandant. J'étais assise à sa droite et il s'est montré très galant envers moi.
Mercredi. Il m'a convié à déjeuner en tête à tête dans sa cabine et il m'a fait des propositions.
Jeudi. Il se fait de plus en plus pressant.
Vendredi. Il menace de couler le paquebot si je ne lui cède pas.
Samedi. Je viens de sauver cinq cents personnes de la noyade.


Deux statues dans un jardin de la ville, l'une masculine et l'autre féminine, se font face depuis plusieurs siècles, lorsqu'un jour un ange descend du ciel, et leur dit:
- " Vous avez été exemplaires pendant toutes ces années et je vais vous faire un cadeau. Je vous donne la vie, mais pour une demi-heure seulement..."
Aussitôt les deux statues s'animent et se rapprochent l'une de l'autre.
D'un même élan, elles se lancent dans un buisson.
On entend quelques bruits d'agitation, des branches qui cassent, des rires, des cris étouffés.
Au bout d'un quart d'heure, les deux statues ressortent du buisson, le sourire aux lèvres.
- " Il vous reste encore du temps, leur dit l'ange. Vous devriez en profiter."
La statue féminine se tourne alors vers son partenaire et lui dit :
- " D'accord, mais cette fois, c'est toi qui maintient le pigeon par terre et c'est moi qui lui chie dessus ! "


La bonne excuse
Un employé se pointe à onze heures au bureau, tout essoufflé.
Manque de chance, son directeur l'aperçoit et le convoque :
- C'est maintenant que vous arrivez ? Vous avez une explication à me donner ?
- Patron, je vous prie de m'excuser, mais ma femme va avoir un bébé...
- Pardonnez-moi, je ne savais pas. C'est pour aujourd'hui ?
- Non ! dans neuf mois...


Le week-end de pêche
Le directeur d'un grand magasin circule parmi les rayons pour vérifier que chacun fait correctement son travail.
Arrivé aux articles de pêche, il voit un vendeur qui dit à un client :
- Avec des hameçons comme ceux-ci, monsieur, prenez ce fil. Et là, je ne vous cache pas que vous risquez de ferrer de grosses pièces, alors il vous faut des gaules en rapport. Je vous conseille ce modèle, qui est ce que nous avons de mieux... Je vous en mets trois. Bien entendu, j'ajoute les moulinets, les mouches, une épuisette, un panier pour mettre le poisson, un autre pour le pique-nique, et un pliant. Ah, j'oubliais ! Il vous faut aussi des bottes en caoutchouc, une combinaison imperméable et un chapeau de paille. Mais, dites don, équipé comme vous allez l'être, ça serait dommage de rester tout le temps au bord. Venez voir nos barques, elles sont superbes. Tenez, prenez celle-ci, elle est très stable. Évidemment, ramer c'est un peu fastidieux, mais j'ai un excellent moteur de quarante chevaux qui vous évitera toute fatigue. Vous allez me dire : " Comment vais-je transporter tout ça ? " Ne vous inquiétez pas. Nous avons la plate-forme remorque sur laquelle vous mettrez votre bateau et que vous accrocherez derrière votre voiture. Naturellement nous vendons aussi le système d'attache. Eh bien, je crois que vous avez l'essentiel, nous allons pouvoir passer à la caisse...
Dès que le client est parti, le directeur se précipite vers son vendeur :
- Mes félicitations ! Vous êtes le meilleur vendeur que j'aie jamais vu au rayon des articles de pêche !
- Mais je ne fais pas partie de ce rayon, monsieur le directeur, je suis à l'hygiène-beauté. Cet homme était venu m'acheter des serviettes hygiéniques pour sa femme. Alors je lui ai dit : " Qu'est-ce que vous allez faire pendant trois jours ? Vous devriez essayer la pêche... "


Que dit une vache qui voit un gant dans un champ?
Tiens, un soutien-gorge !


Quiproquo à l'E.D.F.
Un jeune marié rentre le soir chez lui, et sa femme lui saute au cou en lui disant :
- Chéri, j'ai une grande nouvelle ! Je suis en retard d'un mois... Je crois que nous allons avoir un bébé ! J'ai fait le test chez le docteur aujourd'hui, mais tant qu'on n'aura pas une certitude, on n'en parle à personne...
Le jour suivant, un contrôleur de l'E.D.F. sonne chez elle :
- Vous êtes bien madame Durand ? Madame, vous avez un mois de retard.
- Comment le savez vous ? balbutie la jeune femme.
- Mais, madame, c'est inscrit sur nos registres.
- Qu'est-ce que vous dites ? C'est inscrit ... sur vos registres ?
- Absolument.
Le soir elle raconte cela à son mari qui, fou de rage, se précipite dès le lendemain aux bureau de l'E.D.F.
- Qu'est-ce que c'est cette histoire ? hurle-t-il. Vous inscrivez sur vos registres que ma femme a un mois de retard ? De quoi vous mêlez-vous ?
- Écoutez, dit le contrôleur, calmez-vous, ce n'est pas bien grave. Vous n'avez qu'à l'acquitter et on en parle plus.
- La quitter ? Il n'en est pas question : je ne la quitterai jamais ! Ni maintenant ni plus tard !
- Dans ce cas, je vous préviens, si vous refusez de l'acquitter, on va vous la couper.
- Quoi ? Me la couper ? Mais qu'est-ce que fera ma femme ?
- Je ne sais pas... Elle n'aura qu'à se servir d'un bougie !


- Allô Police ! Je viens d'écraser un poulet. Que dois-je faire ?
- Et bien , plumez-le et faites-le cuire à thermostat 6.
- Ah bon ! Et qu'est-ce que je fais de la moto ?


La mobylette
- Dis, papa, pourquoi tu es toujours tout rouge ?
- Euh... Ben... L'hiver, quand je rentre du travail en mobylette, le froid me rend tout rouge.
- Ah bon ! Mais pourquoi l'été aussi tu es tout rouge ?
- Eh ben, c'est à cause du casque. Quand je reviens en mobylette, ça me donne chaud.
Alors la mère se lève brusquement et saisit la bouteille de pastis. Son mari, étonné, lui demande :
- Mais qu'est-ce que tu fais, chérie ?
- Comme tu le vois, je range la mobylette.


Comment faire pour tester un nouveau pont ?
On met toutes les belles-mères sur le pont : s'il résiste, c'est que l'oeuvre est bonne, s'il craque, c'est une bonne oeuvre


Le secret de la fortune
Lors de l'inauguration de la bibliothèque de l'université américaine qu'il a entièrement financée, un milliardaire s'adresse aux étudiants :
Jeunes gens, je vais vous raconter comment j'ai débuté.
A dis-sept ans, j'ai trouvé une pomme dans le caniveau.
Je l'ai essuyée, lustrée pour qu'elle soit bien brillante, je l'ai vendue et avec l'argent j'ai acheté deux pommes.
Je les ai lustrées, revendues, et j'ai acheté quatre pommes.
Au bout de quinze jours j'avais un cageot.
Six semaines plus tard, je pouvais m'acheter une petite voiture de livraison.
C'est à ce moment-là que mon grand-père est mort en me laissant cent millions de dollars...


Dernière édition par Jacknap1948 le Ven 15 Juil 2011 - 23:05, édité 1 fois (Raison : Couleur.)

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12866
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum