GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Message par Jacknap1948 le Ven 2 Aoû 2013 - 11:44

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.

Un type se présente au guichet du Pôle emploi :
- Quel est votre nom ? demande le fonctionnaire.
- Reggiano, sans P.
- Pardon ?
- Reggiano, sans P !
- Euh, excusez-moi, je ne comprends pas très bien.
- REG-GIA-NO, sans P !
- Mais… il n'y a pas de P dans Reggiano.
- C'est ce que je me tue à vous dire !


Un homme entre dans un bar :
- Vous avez des bananes ?
- Non, Monsieur, désolé, répond le barman.
- Vous avez des bananes ?
- Mais… Je viens de vous dire qu'on n'en a pas !
- Vous avez des bananes ?
- Écoutez, je vous le répète, on n'a PAS de bananes !
- Vous avez des bananes ?
Là, le barman voit rouge.
- C'est fini, oui ? Si vous répétez ça encore une fois, je vous cloue la langue au comptoir !
- Vous avez des clous ?
- Non !
- Vous avez des bananes ?


Un Belge demande à sa femme :
- Chérie, ça te dirait de faire l'amour à trois ?
- Pourquoi pas, je n'ai jamais essayé.
- Alors on y va : Un, deux, trois !


Une jeune femme dit à son mari qui vient de rentrer du travail :
- Chéri, j'ai une grande nouvelle pour toi : très bientôt nous ne serons plus deux dans cette maison, mais trois.
Le mari est fou de joie et embrasse sa femme, qui poursuit :
- Je suis bien contente que tu le prennes comme ça. Maman arrive demain matin.


Un homme demande à son médecin :
- Et ça va me coûter combien, ce nouveau traitement qui pourrait guérir ma belle-mère ?
- Entre 3 000 et 4 000 euros.
- Laissez tomber, Docteur. Les pompes funèbres m'ont fait une offre plus raisonnable.


C'est un gars fortuné qui ne sait pas trop quel cadeau choisir pour l'anniversaire de sa belle-mère.
Finalement, en désespoir de cause, il opte pour l'achat d'une concession funéraire dans un cimetière huppé de la ville.
Mais un an plus tard, il ne lui achète rien.
- Alors, on n'a plus de considération pour sa belle-maman ?
- C'est-à-dire… je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que vous ne vous étiez pas servi de mon cadeau de l'année dernière.


Une blonde va consulter son psy :
- Cette nuit, j'ai encore fait un rêve terrifiant qui me poursuit depuis l'enfance, Docteur.
- Racontez-moi ça.
- Je suis devant une porte que je dois absolument ouvrir. Alors je pousse, je pousse et j'ai beau pousser de toutes mes forces, elle refuse de s'ouvrir.
- Hummm… Je vois…
- Ça dure comme ça toute la nuit et au réveil je suis complètement épuisée et dans un état d'angoisse indescriptible. C'est grave, Docteur ?
- Intéressant… Même à moi, ça me fout la trouille. Et sur cette porte, il y a quelque chose d'écrit ?
- Oui… Il y a écrit : « TIREZ ».


Il était une fois . . .
Une asiatique qui venait de se marier à un français vivait à Paris.
La pauvre fille ne connaissait malheureusement pas beaucoup de mots en français, mais réussissait quand même à communiquer avec son mari.
Sa difficulté était de se faire comprendre chez les commerçants...
Un jour, elle se rendit chez le boucher pour acheter des cuisses de poulet.
Ne sachant pas comment le demander, elle leva sa jupe jusqu'à ses cuisses en baragouinant...
Le boucher comprit et la dame retourna chez elle avec des cuisses de poulet.
Le lendemain, elle eut besoin de poitrines de porc.
Encore une fois, ne sachant quoi dire au boucher, elle dégrafa sa blouse, et montra sa poitrine au boucher en baragouinant ...
Et encore une fois, la dame obtint ce qu'elle désirait.
Le 3eme jour, la dame eu besoin de saucisses.
Elle amena son mari chez le boucher...
Que va-t-elle faire ?
Réponse à la fin...

A quoi pensiez vous, bande de pervers ?
Son mari parle Français...
Vous n'écoutez pas ce qu'on vous dit !!!



Le petit Jojo rentre dans une pharmacie et annonce à haute-voix :
- Bonjour, j'aimerai trois douzaines de capotes dans différentes tailles...
Tout le monde reste perplexe...
Le pharmacien :
- Primo : on ne parle pas aussi fort !
- Secundo : ce que tu demandes ce n'est pas pour les enfants !
- Tertio : dis à ton papa de faire ce genre de courses lui-même !
Jojo ne se laisse pas démonter :
- Primo : à l'école on m'a appris de parler fort et de bien articuler !
- Secundo : Je sais que ce que je veux ce n'est pas pour les enfants mais pour les éviter!
- Tertio : Papa n'a pas à le savoir : c'est maman qui part aux Baléares pour 15 jours !


Les proverbes
L’institutrice a demandé à ses élèves de faire une rédaction illustrant un proverbe.
L’un a fait un récit montrant que « l’union fait la force », l’autre a pris comme thème « qui rit vendredi dimanche pleurera », etc…
En rendant les copies, la maîtresse dit d’un ton sévère :
- Toto, tu t’es moqué de moi ou quoi ? Je lis ta rédaction :
Hier en me promenant le long de la rivière, j’aperçus soudain un caca vert.
Tiens, me dis-je, c’est Albert qui a mangé des haricots verts.
Puis je vis un caca noir.
Tiens, me dis-je, c’est Edouard qui a mangé du caviar.
Ensuite je remarquai un caca jaune.
Tiens, me dis-je, c’est Bruno qui a mangé des abricots.
Je ne continue pas plus loin, fait la maîtresse scandalisée, tu peux me dire quel rapport ça a avec un proverbe ?
- Oui, madame. « C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses amis. »


Zé raconte à ses collègues du Bar des Platanes ses exploits de chasse en sirotant son Ricard:
"Dimanche, je suis été à Canjuers pour la chasse. J'ai un cousin qu'il est militaire là-bas. Ca faisait pas une heure que j'étais à l'agachon du coté du Malaï. J'avais pas vu une grive, pas un chacha, rien. D'un coup, je me vois débouler un de ces sangliers …. Énorme. Parole, il faisait au moins 600 kg. Une bestiasse comme j'en avais jamais vu. J'avais le fusil de mon frère, qu'il est malade, peuchère, qu'il peut pas sortir. Je tire …peng… pile entre les deux yeux ! ! ! Té il est tombé net, tout balès qu'il était. Tu parles si j'était content. Mais, espère un peu .. Quand il a fallut le ramener à la voiture, oh putain, impossible de le lever.. Alors, qu'est ce que j'ai fait ? J'ai sorti mon couteau de survie, j'ai découpé les deux cuisses, et tant pis pour la carcasse. Je l'ai laissé dans les kékés....Et je repars à la voiture, vu que c’était déjà tard. Bonne journée, je me dis, c’est Zize qu’elle va être contente. Je met le fusil en bandoulière, une cuisse sur chaque épaule et faï tira ... Ca faisait pas 5 minutes que je marchais, qu'est ce que je vois, sur le chemin, juste devant moi…..un cerf ! ! ! Sans mentir, au moins 500 kg, le cerf. Et moi, comme un con, j'avais le fusil en bandoulière et une cuisse sur chaque épaule et..."
A ce moment, Nono le patron du bar l'appelle :
"Oh Zé, bouge,! Y a les condés. Lève ta voiture, tu vas te faire empéguer."
Le Zé lâche tout : le Ricard, la conversation et gicle du bar comme un avion. Deux minutes plus tard, il est de retour ... vide son verre cul sec et fait :
"Bon alors, j'en étais où de mon histoire ?"
"T’iavais une cuisse sur chaque épaule."
"Ah ouais. Alors, j’avais une cuisse sur chaque épaule et j’ai donné, j’ai donné.... J’ai assuré toute la nuit comme une bête ! La fille, elle appelait sa mère, parole !.........."


Un punk va dans un salon de coiffure.
Il voit une bonne sœur dont il tombe tout de suite amoureux.
Il lui demande si elle veut coucher avec lui, et elle part dégoûtée.
Le coiffeur qui a suivi la conversation lui dit :
"Si vous voulez la revoir, allez au cimetière vendredi soir, elle va toujours y prier."
Il s'y rend vêtu d'un drap blanc et d'une fausse barbe et la trouve devant une tome.
Il lui dit alors:
"Ma bonne soeur, je suis ton dieu et si tu veux que ta prière s'accomplisse tu dois coucher avec moi!"
Elle lui réponds confuse:
"D'accord mais je tiens à garder ma virginité alors faites le par derrière."
Une fois fini, le punk enlève son déguisement et dit:
"Haha je suis le punk de l'autre jour!"
La bonne sœur enlève son déguisement et répond:
"Coucou mon lapinou, je suis le coiffeur de l'autre jour!"


Chez le notaire :
Ne dit-on pas que la langue française est très difficile à apprendre ?
En voici un bel exemple :
Une vieille demoiselle se présente chez un notaire pour enregistrer l'acte d'achat de sa maison récemment acquise.
Le notaire l'invite à s'installer, appelle son clerc, et lui demande textuellement :
" Veuillez, s'il vous plait, ouvrir la chemise de mademoiselle, examiner son affaire, et si les règles ne s'y opposent pas, faites une décharge pour qu'elle entre en jouissance immédiate ! "
On n'a toujours pas rattrapé la vieille fille !


Congés de maternité
À la cantine de l’entreprise, plusieurs employées discutent sur le fait de savoir si une femme, lorsqu’elle a un bébé, doit s’arrêter de travailler ou non.
- Moi, dit l’une, je pense qu’un petit enfant a besoin de la présence de sa mère. Alors, priorité au gosse…
- Pas d’accord ! fait une autre. Dès qu’on peut reprendre le boulot, il faut le faire si on en a envie, ça ne pose aucun problème à l’enfant. regardez l’exemple de la Vierge Marie…
- Mais t’es malade ! La Vierge Marie n’a jamais travaillé ! s’exclament les autres.
- Vous avez tort, les filles ! C’est écrit dans l’Évangile : elle a mis son fils à la crèche.


Le nouveau Papa entre dans la chambre de la jeune maman qui vient d'accoucher :
L'enfant dans le berceau est tout....... Noir..
Devant la mine interloquée de son mari, la maman s'explique:
-''Mon amour, Je comprends ta surprise, mais vois-tu, je sais pourquoi notre enfant est noir. Tu sais que quand j'étais petite, mon père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant. Ma mère avait choisi une nourrice noire Lili. Les gènes de son lait sont passés directement dans mon sang et voilà pourquoi notre enfant est noir. "
-''Ah bon? C'est pour ça?"
Le jeune papa va au téléphone annoncer la naissance de l'enfant à sa propre maman.
- "Oh mon chéri comme je suis heureuse, est-ce qu'il te ressemble?"
-"Je suis l'homme le plus heureux de la terre, mais bon, il est juste heu.. Hum, bon à vrai dire, il est noir... Mais j'ai l'explication. Voilà : Est ce que tu savais que quand ta belle-fille était petite, son père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant, et sa mère avait choisi LILI, une nourrice noire. Les gènes de son lait sont passés dans son sang et voilà pourquoi notre enfant est noir."
-"Ah oui, je comprends, répond la mère. C'est comme pour toi quand tu étais bébé, je t'ai nourri au lait de vache, les gènes ont du passer dans ton sang et c'est pour ça que tu as des cornes!.... Gros BOEUF !"


Tu veux ou tu veux pas ?
Un petit garçon, Nicolas, admire beaucoup son grand frère et passe son temps à l’espionner.
Un soir, il voit son frère aller vers sa voiture.
Il se dépêche alors d’aller se cacher sous la banquette arrière.
Le grand frère, va chercher sa petite amie et part en rase campagne.
Au bout d’un moment, il arrête la voiture et demande à la fille :
- Tu veux ou tu veux pas ?
- Je veux pas !
- Bon, puisque c’est comme ça, tu descends et tu rentres à pied.
Et elle rentre à pied.
Le mercredi suivant, Nicolas, qui vient d’avoir une idée, prend son vélo et va voir sa petite copine.
Il l’installe à l’arrière et ils partent se promener dans la campagne.
Au bout d’un moment, le petit Nicolas demande :
- Tu veux ou tu veux pas ?
- Ben, je veux bien.
- Bon, puisque c’est comme ça, je descends et je rentre à pied !


Encore une histoire de belle-mère...
Un prisonnier d'un pénitencier très dur discute avec un nouveau :
- Moi, j'ai pris 10 ans pour escroquerie, et toi ?
- 20 ans pour secourisme.
- Arrête, tu déconnes, personne n'a jamais pris 20 ans pour secourisme, même pas un an !
- Si, si: ma belle-mère saignait du nez, alors je lui ai fait un garrot autour du cou pour arrêter l'hémorragie.


Dentiste
Juste au moment où le dentiste se penche vers une patiente pour la soigner, il sursaute. 
- Excusez-moi, madame, mais ce sont mes testicules que vous tenez. 
- Je sais, répond la patiente... Nous allons tous les deux faire  bien attention de ne pas faire mal à l'autre. D'accord.


Marie-Berthe, grâce aux progrès de la science, vient d'avoir un enfant à l'âge de 75 ans.
Ses voisines, Odette et Huguette, viennent lui rendre visite et voir le gamin.
- Vous le verrez plus tard !  Pour le moment ce n'est pas possible. Je vais vous faire du café en attendant.
L' après-midi avance et les voisines lui redemandent de voir le bébé
- Non , non, c'est toujours pas possible. 
Alors Odette demande:
- Mais .. pourquoi ce n'est pas possible ?
- J'attends qu'il pleure, j'me rappelle plus où je l'ai mis. 


À 1h du matin, sur un trottoir, un type complètement ivre essaie de  faire entrer sa clé dans un réverbère. 
Un agent de police qui fait sa ronde s'approche et lui dit gentiment :
- N'insistez pas, Monsieur... Personne n'habite ici... 
- Mais si ! Vous ne voyez pas qu'il y a de la lumière au premier ? 


L'archevêque doit engager un nouveau jardinier.
Le bedeau aimerait bien donner la place à son copain Ahmed, qui est au chômage, mais il sait que l'archevêque est très strict sur un point : tout le personnel doit être catholique.
Alors le bedeau a une idée.
"Ahmed, on va dire que tu t'es converti il y a plusieurs années à la religion catholique."
"Ti gentil, mais ci pas possible ! Moi, ji connais rien à ta religion catholique..."
"Ne t'inquiète pas, Ahmed. Pour vérifier qu'un employé est un bon chrétien, Monseigneur pose toujours les mêmes questions.
"Il va te demander qui était la mère de Jésus, tu répondras : Marie."
"Qui était le père de Jésus, tu répondras : Joseph."
"Comment est mort Jésus, tu répondras : sur la croix."
"Arrête, ji m'rapellerai jamais tout ça !"
"Je te le répète, ne t'inquiète pas, j'ai pensé à tout. Je marquerai les réponses sur ta tondeuse à gazon, tu n'auras qu'à les lire."
Ahmed est engagé. Et le premier jour, alors qu'il tond la pelouse, l'archevêque s'approche de lui :
"Ah ! Vous êtes le nouveau jardinier. Comment vous appelez- vous ?"
"Ahmed, m'sieur Monseigneur."
"Mais...vous n'êtes pas catholique ?"
"Si, m'sieur Monseigneur. J'i m'suis converti."
"Comme c'est beau ! Voyons si vous êtes un bon chrétien, savez-vous comment s'appelait la mère de Jésus ?"
Ahmed se penche sur sa tondeuse.
"Marie."
"Et le père de Jésus ?"
Ahmed se repenche sur sa tondeuse.
"Joseph."
"Très bien. Et comment Jésus est-il mort ?"
Nouveau coup d'oeil sur l'engin.
"Sur la croix."
"Parfait !"
L'archevêque s'éloigne, satisfait. Et puis, pour être vraiment certain que ce musulman est devenu un bon chrétien, il revient sur ses pas.
"Pourriez-vous également me dire les noms des deux larrons qui étaient de chaque côté de Jésus sur la croix ?"
Ahmed se penche sur sa tondeuse et relève la tête avec un grand sourire :
"Black et Decker! "


Un homme va chez son médecin : son testicule gauche est enflammé.
Le toubib l'examine et lui dit d'un air assuré :
"C'est une inflammation du testicule gauche. Ce n'est pas grave, je vous donne le téléphone d'un ami urologue."
Mais le doc se trompe et lui donne le numéro de son avocat .
Le bonhomme prend rendez-vous et part voir le soi-disant spécialiste.
L'avocat lui demande :
"En quoi puis-je vous être utile, Monsieur ?"
Illico le malade baisse son pantalon et lui montre son testicule :
"Je viens de la part de mon médecin traitant, comme vous pouvez le constater docteur j'ai le testicule gauche enflammé."
L'avocat le regarde hébété. Après un silence il lui dit :
"Cher ami, excusez-moi, mais ma spécialité, c'est le droit !"
Le malade s'énerve alors :
"Putain, c'est vraiment devenu un pays de cons, maintenant il y a un spécialiste pour chaque couille !"


Au bar des platanes, Zé et Doumé discutent devant leur quatorzième fly.
- Oh Doumé, qu’est tias fait ce ouiquende ?
- Je suis été à Maïre avé le pointu.
- Ah, ouais, et ça a pité ?
- Pité tu dis ? J'ai pris une voilà de sardine, comac !!
Et là Doumé, il écarte les bras au max pour montrer la taille de la sardine.
- Et encore, j'ai pas les bras assez longs !
- Doumé, tu me prend pour un anglais ou quoi ? ! Ça existe pas les sardines comme tu dis.
- La vie de ma sœur, Zé ! Tu le sais que je mens jamais aux collègues !! Té, tu m’as vexé, je te parle plus....
Jusqu'au dix-huitième fly, un silence de mort.
Puis Doumé prend sur lui et relance la discussion :
"Et toi Zé, ques t’ias fait ce ouiquende ??
Doumé condescend à répondre
- J’ai été à la chasse au poste que j’ai sous le Garlaban
- Ah ouais et ques t’ias fait ?
- Rien !
- Comme, rien ! Tu me prends pour un con ou quoi !!
- Non, je te dis, y avait rien !!! J'étais noir ce jour-là !!!
- Oh Zé, assure! Un chasseur comme toi, rien tu chopes!! Jamais je le crois !!!!!
La, Zé baisse le ton et dit :
- Bon, écoute, si tu me jure que t’ian parle à dégun. je te raconte. On est d‘accord ?
- Sur ! Zé, pas de lézard. Tu me connais!
- Bon alors voila, il m'est arrivé un engambi incroyable. Tu me jure que tu te la clave, hein.
- Zé, je te le jure...
- Alors voilà, samedi, j'étais à l’agachon depuis deux heures et j'entends atche de bruit dans les kékés. Putain tu me connais comme je dégaine ! Ni une ni deux, j'épaule, peng ..... Je sors et je vais voir. Putain, tu le crois ou non, c'était la vache à Monsieur Jean de Gémenos. Tu me connais, je rate rien... net, entre les deux yeux.
- Oh l’enc.... t’ias flingué la vache à Monsieur Jean !!!! Et alors, qu'es t’ias fait !!!
- Eh, ques tu crois. Je suis retourné à la voiture prendre la pelle-bèche et j'ai commencé à creuser.
- Ah ouais ? Et après ?
- Après ? J'avais presque fini le trou quand, au bout du chemin, qui je me vois arriver ?
- Et je sais pas moi. Dis-moi !!!!
- Monsieur Jean...
- Non !!!
- Et ouais... il doit chercher sa vache, je me suis dit.
- Oh Putain! Mauvaise limonade et alors, tu lui as dit quoi !!
- Rien.... Tu comprends, j’ai paniqué. J’avais le 12 chargée, alors...
- Nooooooon !!! Arrête !! T’ias pas étendu Monsieur Jean !! Tu déconnes complet là ??!!
- Hé Putain, mais ques tu voulais que je fasse.
- Mais t’iés calu complet!!! Et alors, après, ques t’ias fait!!!
- Après? Après, j’ai agrandi le straou et je l’ai mis avé sa vache. J’avais presque fini... et là la tuile....
- Quoi ? Quoi ?
- Madame Jean qui arrive juste en face de moi avec sa fille... j’avais pas trop le choix, tu comprends.....
- NON !!!! T’ias pas fait ça quand même...
Zé arrête... t’ies devenu complètement fou !!!!
- Alors là Doumé écoute moi bien, y a pas cinquante solutions :
- SOIT TU RETRECIS TA PUTAIN DE SARDINE SOIT, MOI, JE FAIS UN CARNAGE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Faites lire ça à madame.
Le CHAMPAGNE : Ce vin est exceptionnellement riche en sels minéraux : sodium, calcium, magnésium et surtout en bi-tartrate de potassium (30 à 100mg/l).
Ce composé minéral a la propriété de favoriser la tonicité et la contraction des fibres musculaires lisses et striées .
Il renforce la systole cardiaque.
Riche en phosphore, aliment du système nerveux, il est un euphorisant naturel. Bactéricide, surtout intestinal.
Il une action tonique sur l'estomac.
Par son acidité naturelle, il combat le colibacille qui se développe en milieu alcalin.
Par son action dés-intoxiquante, il nettoie les vaisseaux, les dépôts calcaires, les parois vasculaires , fait obstacle à la sénescence, au rhumatisme.
Contre l'aérophagie et l'estomac paresseux.
On dit de lui qu'il est le « lait du vieillard ».
On l'utilise contre les affections coronariennes et aide ceux qui relèvent d'un infarctus.
Également contre l'arthrose et la goutte.


Abdel : Docteur, j'y mal au do'
Médecin : Comment cela se fait-il ? Quel travail faites-vous ?'
Abdel : Ji soulive les pierres, j'i les mis dans l'chariot, j'i discends les pierres plus loin, j'i soulive les pierre j'i les mis dans l'chariot, j'i discends les pierres plus loin...'
Médecin : Depuis quand faites-vous cela?'
Abdel : J'i commince dimin


Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12734
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Message par Invité le Ven 2 Aoû 2013 - 12:16

Merci Jacques, beaucoup de ces blagues sont excellentes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Message par Gégé44 le Ven 2 Aoû 2013 - 13:38

   Merci encore Jacques pour cette nouvelle série de blagues !!!

A+ tard gégé
avatar
Gégé44
Major
Major

Messages : 1216
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 44
Humeur : très bonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Message par paszim le Dim 4 Aoû 2013 - 10:59

Merci jacques pour cette nouvelle série de blagues dont certaines sont "salées".

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7413
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Message par Jacknap1948 le Dim 4 Aoû 2013 - 11:58

Phil a écrit:Merci Jacques, beaucoup de ces blagues sont excellentes.
Gégé44 a écrit:Merci encore  Jacques pour cette nouvelle série de blagues !!! A+ tard gégé
paszim a écrit:Merci jacques pour cette nouvelle série de blagues dont certaines sont "salées".
Salut Phil, Gérald et Pascal.
Merci de vos mercis.
À plus tard.
Jacques.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12734
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 92° série de blagues (un peu de sourires avant les départs en vacances).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum