GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


159° Série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

159° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 2 Nov 2014 - 11:03

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


- J'ai décidé de ne plus aller à l'école", annonce Toto à sa mère.
- En quel honneur ?
- Aux informations à la tété, ils ont dit qu'on avait abattu quelqu'un en Italie parce qu'il en savait trop.


Une femme est en train d'aider son mari à installer son nouvel ordinateur.
Une fois l'installation complétée, elle dit à son mari qu'il doit choisir un mot de passe.
Un mot dont il se souviendra car il en aura besoin pour démarrer sa prochaine session.
L'homme, un peu macho... voulant passer un message à sa femme, choisit son mot de passe et est impatient de voir sa réaction.
Alors quand l'ordinateur lui demande son mot de passe... il regarde sa femme d'un air séducteur et tape :
P...
E...
N...
I...
S...
Quand son mari tape sur la touche ENTER pour valider sa frappe, sa femme se met à se rouler par terre, crampée de rire, car l'ordinateur a répondu à son mari :
Trop court....Accès refusé...!


Moshé fréquente Sarah, la fille du rabbin Jacob et veut se marier avec  elle.
Pour ce faire, il a besoin de l'autorisation du père.
En allant faire sa demande officielle chez le père de la jeune   fille, le rabbin lui explique :
- "Vois-tu, mon garçon, nous sommes juifs et nous avons une façon particulière de faire les choses. Si tu veux te marier avec ma fille tu dois d'abord passer une petite épreuve. Prends cette orange et reviens demain."
Le gars sort de là extrêmement surpris.
Le lendemain il revient voir le rabbin.
"Très bien, dit le père, qu'as-tu fait de l'orange?"
"Je l'ai mangée, j'avais faim."
Le rabbin réplique:
- "Très mal ! Tu vois, chez-nous, on épluche l'orange et avec la peau nous faisons une délicieuse liqueur. Nous coupons ensuite l'orange en deux, donnons la moitié aux pauvres et l'autre moitié nous la répartissons dans la famille. La moitié des pépins nous les vendons au marché, l'autre moitié nous les gardons pour semer. Tu vois comme nous sommes ? Bon, je vais te donner une autre opportunité. Prends ce saucisson et reviens demain. "
Moshé part, un peu en rogne, et revient le lendemain.
-"Alors, Moshé, qu'as-tu fait du saucisson ? "
-"Avec la ficelle, j'ai fait des lacets pour mes chaussures, avec le petit métal gravé j'ai fait un pendentif pour Sarah, j'ai coupé le saucisson à moitié, j'ai donné la moitié aux pauvres et l'autre moitié je l'ai répartie dans la famille."
-"Très bien !" s'extasie le rabbin "et....qu'as-tu fait de la peau?"
-"Avec la peau j'ai fait un préservatif, j'ai tiré un coup avec votre fille et je vous apporte le contenu pour faire un yaourt.


C'est une blonde qui en a marre qu'on l'insulte toujours.
Un jour elle décide de se teindre les cheveux en brun.
Toute contente elle va se promener.
Elle trouve un champ de moutons avec un berger.
En voyant tous ces beaux moutons elle décide d'en avoir un.
Elle va donc trouver le berger et lui dit :
- Si je trouve le nombre exact que vous avez de moutons, vous m'en offrez un ?
Le berger lui répond alors :
- D'accord.
- Je pense que vous en avez 215
Le berger, tout étonné, lui répond :
- Ben comment vous le savez ?
- Je ne sais pas, c'est venu comme ça.
Elle va donc chercher son mouton comme promis.
Elle en trouve un tout petit et tout mignon.
Elle le prend dans ses bras et est prête à partir quand soudain le berger s'écrie :
- Si je devine votre vrai couleur de cheveux, vous me rendez mon mouton.
- D'accord.
Le berger sans hésitation lui répondit :
- Je parie que vous êtes blonde !
La blonde, impressionnée, lui répondit alors :
- Ben comment le savez-vous ?
- Je ne sais pas moi, répondit le berger, mais rendez-moi mon chien !


Dieu créa la terre, il vit que c'était beau.
Dieu créa la nature, il vit que c'était beau.
Dieu créa les animaux, il vit que c'était beau.
Dieu créa l'homme, il vit que c'était beau.
Dieu créa la femme, il dit bof! on lui mettra du maquillage.....


Pourquoi les belges mettent le satellite T.V. dans leur sous-sol ?
Réponse : pour capter les Pays-Bas;


Comment appelle-t-on un poux sur la tête d`un chauve ?
Un sans-abri !


Le poète provençal
C’est un type qui arrive dans une ferme de Bigorre et qui demande l’hospitalité.
Le fermier lui demande ce qu’il fait dans la vie.
- Moi je suis poète, poète provençal, un troubadour quoi…
Le fermier accepte de l’héberger dans la grange.
Puis il en parle à sa fille :
- Y a un type bizarre dans la grange, y dit qu’il est poète !
La fille étonnée décide d’aller voir ça de plus près, et elle va dans la grange
- Alors comme ça, vous êtes poète ?
- Ben ouais, je fais des vers, des rimes, c’est quoi ton nom ?
- Moi c’est Gervaise.
- Et ben Gervaise, viens ici que je te baise…
Il la prend, la couche sur le foin et lui fait son affaire, bim, bam, boum…
Ravie, la fille revient voir son père :
- Il est super ce gars !! Y fait des supers poèmes !!
La mère dit :
- Bon ben moi aussi je vais voir ça …
- Alors comme ça vous faites de la poésie ? demande-t-elle …
- Vouais ! Je suis un barde, un troubadour, c’est quoi ton nom ?
- Moi c’est Pauline…
- Ah Pauline, viens par-là que je te pine !…
Il se rue sur elle et rebelote, bim, bam, boum dans le foin.
La mère retourne à la ferme :
- Extra, y m’a fait un grand poème, Boudiou que c’était beau !!
Le mari dit alors :
- Vingt Dioux ! y faut que j’aille voir ça moi aussi.
La mère et la fille se jettent alors sur lui en criant :
- HERCULE !! NON !, N ‘Y VAS PAS !


Deux ouvriers prennent leur pause de midi, le premier fait :
- Tu connais Victor Hugo ?
- Non
- T'as tort, tu devrais suivre les cours du soir !
Le lendemain, toujours le même :  
- Tu connais Albert Einstein ?
- Non.
- T'as tort, tu devrais suivre les cours du soir !
Le surlendemain, ça recommence :
- Tu connais Karl Marx ?
- Non.
- T'as tort, tu devrais suivre les cours du soir !
Alors l'autre tout énervé fait :
- Et toi, tu connais Jean Dupont ?
- Non ???
- T'as tort, c'est celui qui baise ta femme pendant que tu suis les cours du soir !


Un Roumain demande à Sarkozy :
- Vous me donnez combien si je repars en Roumanie avec toute la famille ?
Sarkozy lui répond :
- 1.500€ ...
Il réfléchit et se dit, je préfère attendre le prochain président.
Entre-temps il fait 1 enfant de plus.
Arrive Hollande.
Il lui demande la même chose et Hollande lui dit :
- 2500€ .
Là il se dit si j'attends encore 5 ans.
Il fait 2 enfants de plus pour toucher le jackpot !
Arrive 2017 et là il pose la même question :
- Vous me donnez combien si je repars en Roumanie ?
Et Marine Le Pen lui dit :
- 5 MINUTES !!!!!


La bagnole
Chez un marchand de voiture, un gars venu du fin fond de sa campagne contemple un véhicule exposé.
- Elle est belle, hein? fait le vendeur. Une première main ! Une occase exceptionnelle, mon bon monsieur, comme neuve ! Et elle tape le 160…
- Ça veut dire quoi, taper le 160 ?
- Eh bien, par exemple, vous dînez chez vous tranquillement. Ensuite, avec votre femme, vous montez dans la bagnole, et à onze heures du soir, vous êtes à Paris. C’est pas beau ça ?
- Oh ! Cré nom ! je vais l’acheter. Je reviendrai demain avec l’argent…
Le lendemain, pas de gars de la campagne.
Ni le surlendemain, ni les jours suivants.
Et voilà que trois semaines plus tard, le vendeur de voiture le rencontre dans la rue.
- Et Alors, qu’est-ce qui se passe ? Vous deviez passer prendre la bagnole le lendemain, c’était convenu !
- Be oui… Mais finalement, j’ai changé d’avis. Parce que, comme m’a dit la Marie : « Qu’est-ce qu’on irait foutre à onze heures du soir dans une ville où on connaît personne ? »


C'est Samedi après-midi et les parents ont une sacrée envie de ça-va-ça-vient.
Malheureusement pour eux, Toto est dans l'appartement et comme il risque de pleuvoir, les parents ne préfèrent pas qu'il sorte.
Alors le papa trouve la solution :
- Toto, pourquoi n'irais-tu pas sur le balcon. Comme ça tu nous raconteras tout ce qui se passe en bas!
Toto va sur le balcon et commence son observation.
Pendant ce temps, les parents passent aux choses sérieuses.
Toto:
- Il y a une voiture qui se fait remorquer par une dépanneuse dans le parking... Tiens, une ambulance vient de passer à toute vitesse... Il y a des gens qui rendent visite aux voisins d'à côté...
Un moment passe puis Toto reprend :
- Lili fait du vélo sur le trottoir... Les Martin sont en train de baiser...
À ces mots, les parents de Toto sursautent et le papa interloqué demande :
- Et comment tu sais ça Toto?
Réponse de Toto :
- Parce que leur fils est sur le balcon aussi


Quelques définitions.

Le mariage : Permet de régler à deux des problèmes qu'on aurait jamais eu tout seul.

Maquillage : Concept visant à assassiner des baleines pour décorer des thons.

Démocratie : Dictature du plus grand nombre sur le plus petit nombre.

Dictature: Pays où tout ce qui n'est pas interdit est obligatoire.

Autobus : véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Gilet : Pull que met un enfant quand sa mère a froid.

Boomerang : Frisbee pour ceux qui n'ont pas d'amis.

Météo : Science qui permet de savoir le temps qu'il aurait dû faire.

La majorité a toujours tort, parce qu'elle est composée d'imbéciles.
La minorité aussi, mais ils sont moins nombreux.
Léo Campion


Les puces
Une puce nommée Pierre est allongée sur la plage à Nice en train de se bronzer au soleil.
Soudain, derrière lui, il entend un soufflement et se retourne pour voir ce que c’est.
Il est surpris de voir que c’est une autre puce, son ami Albert de Paris, mais choqué par son état de santé.
- Mais qu’est-ce qu’il y a mon pote ? demande-t-il, car Albert a l’air d’avoir très froid, il tremble, sa peau est plutôt bleue.
- Je suis descendu ici à Nice dans la moustache d’un motard, explique-t-il, avec tout le vent, c’est pour ça que j’ai aussi froid.
Pierre commence à rigoler vigoureusement, et après un bon moment, il décide d’expliquer à son ami, qui était à son avis, plutôt naïf, comment descendre à Nice comme un roi.
Albert promet à Pierre que l’année prochaine, il ferait exactement ce qu’il avait expliqué.
Un an plus tard, Pierre se trouve encore en vacances sur la plage à Nice.
Soudain, derrière lui il entend un soufflement et un tremblement et il n’a même pas besoin de se retourner… il sait qui c’est…
- Pierre, demande-t-il, pourquoi tu n’as pas fait ce que je t’avais dit ?
- Mais j’ai essayé, répond Pierre. Je me suis trouvé une jeune hôtesse de l’air, et je me suis installé dans ses poils bien au chaud. J’étais vraiment bien là-dedans. Comme prévu, elle est allé prendre son avion à Orly, et moi j’étais bien à l’aise. Puis,
Plus tard, je me suis réveillé. Et tu ne peux pas imaginer comment j’étais étonné quand je me suis retrouvé encore une fois dans la moustache d’un motard en train de descendre à Nice !…


Dicton chinois :
La hiérarchie d'une entreprise, c'est comme un arbre plein de singes, tous sur des branches différentes à des niveaux différents.
Certains des singes montent, d'autres descendent.
Les singes d'en haut regardent les singes d'en bas et voient un arbre avec plein de visages souriants.
Les singes d'en bas regardent en haut et ne voient rien d'autre que des trous du cul.


Un locataire à son propriétaire.
- Il y a des souris dans mon appartement.
- C'est impossible, dit le propriétaire, cet appartement est impeccable.
- Je vous dis qu'il y a des souris. Venez, je vais vous les montrer.
Le locataire met un petit morceau de fromage par terre et une souris traverse la pièce si vite qu'ils ont du mal à la voir passer.
- Ce n'est pas concluant, dit le propriétaire, je ne l'ai pas vu passer.
- Je vais jeter une poignée de morceaux de fromage, vous verrez bien.
Le locataire jette sa poignée de fromage. Arrivent alors, une, deux, trois souris, un poisson rouge et une quatrième souris.
- Avez-vous vu maintenant?
- Oui, j'ai vu. Mais j'ai aussi vu un poisson rouge. Qu'est-ce que ça signifie ?
- Réglons d'abord le problème des souris, ensuite nous parlerons du problème d'humidité


PERLES : pourquoi certains enseignants finissent à l'asile ! ! moi je les comprends.

LA GUERRE
- Les soldats se cachaient pour éviter l'éclatation des obus.
- Les avions lançaient des espadrilles contre l'ennemi.
- A la fin, les hommes commençaient à en avoir marre d'être tués.
- Après la défaite, les Français prirent comme chef le maréchal Pétrin.
- Le 11 novembre, tous les morts de la guerre fêtent la victoire.
- Sur les champs de bataille, on voit les tombes de ceux qui sont tombés, c'est pourquoi on les appelle des pierres tombales.

LE MOYEN-ÂGE
- Les paysans étaient obligés de jeûner à chaque repas.
- La famine était un grave problème pour ceux qui n'avaient rien à manger.
- Au Moyen Age, la bonne santé n'avait pas encore été inventée.
- Les Moyenâgeux avaient les dents pourries comme Jacquouilles.
- La mortalité infantile était très élevée sauf chez les vieillards.

JEANNE D'ARC
- Son nom vient du fait qu'elle tirait à l'arc plus vite que son ombre.
- On l'appelait "La Pucelle" car elle était vierge depuis son enfance.
- Jeanne détestait les Anglais à qui elle reprochait de l'avoir brûlée vive.

LES SCIENCES PHYSIQUES
- Une bouteille d'eau explose s'il gèle car, sous l'effet du froid, l'eau devient un explosif.
- Le passage de l'état solide à l'état liquide est la niquéfaction.
- Quand on a un corps et qu'on le lâche, il se casse la gueule.
- Un kilo de Mercure pèse pratiquement une tonne.
- Le cheval- vapeur est la force d'un cheval qui traîne sur un kilomètre un litre d'eau bouillante.
- Un avion dépasse le mur du son quand l'arrière va plus vite que l'avant. (MA PRÉFÉRÉE !!!!!)
- Les atomes se déplacent dans le liquide grâce à leur queue en forme de fouet.
- La climatisation est un chauffage froid avec du gaz, sauf que c'est le contraire.

LA CHIMIE
- Le gaz sulfurique sent très mauvais. On n'a jamais entendu une odeur pareille.
- Pour rendre l'eau potable, il faut y ajouter de l'alcool à 90°.
- L'acier est un métal plus résistant que le bois.

LES MATHÉMATIQUES
- Un polygone est une figure qui a des côtés un peu partout.
- Pour trouver la surface, il faut multiplier le milieu par son centre.
- Cette figure s'appelle un trapèze car on pourrait y suspendre quelqu'un.
- Un triangle est un carré qui n'a que trois bordures.

LES SCIENCES ET LA NATURE
- Le chien, en remuant de la queue, exprime ses sentiments, comme l'homme.
- Les lapins ont tendance à se reproduire à la vitesse du son.
- Pour faire des œufs, la poule doit être fermentée par un coq.
- L'artichaut est constitué de feuilles et de poils touffus plantés dans son derrière.

LE CORPS HUMAIN
- Le tissu tissé autour de notre corps est le tissu tissulaire.
- Le tissu cellulaire est le tissu que les prisonniers fabriquent dans leur cellule.
- Le fessier est un organe en forme de coussin qui sert à s'asseoir.
- C'est dans les chromosomes qu'on trouve le jeune homme (génome).
- Quand on a mal en haut du derrière c'est qu'on a un long bagot.
- Les ambidextres sont des gens qui ont dix doigts à chaque mains.
- L'os de l'épaule s'appelle la canicule.
- C'est dans les testicules que se développent les supermatozoïdes
- La femme a un sexe pareil que l'homme, mais rentrés à l'intérieur.
- Quand une femme n'a plus de règles, c'est la mésopotamie.
- L'alcool est mauvais pour la circulation. Les ivrognes ont souvent des accidents de voitures.
- Au cours de la respiration, l'air rentre par devant et ressort par le derrière. (Ah ! ben vous voyez on ne fait que respirer quand on "pète" !)

LES MALADIES
- Pour aider les enfants à aller aux toilettes, on leur met des suppositoires de nitroglycérines.( Séverine , 20 ans, Ecole de soins infirmiers). (ça explique les selles explosives des nourrissons)
- La plus contagieuse des maladies est la vermicelle.
- Quand on a plus de dents, on ne peut mâcher que des potages.
- L'opération à cœur ouvert, c'est quand on ouvre la poitrine de la tête aux pieds.
- Dans les écoles, les médecins vaccinent contre le BCBG.

LE VOCABULAIRE
- Quand on est amoureux de sa mère, c'est le complexe d'Adipeux.
- Quand on ne veut pas être reconnu, on voyage en coquelicot (incognito).
- Le métier des fonctionnaires consiste à fonctionner.
- Les hommes qui ont plusieurs femmes sont des polygones


Je crois, docteur, que l'homme de Neandertal est en train de nous le mettre dans l'os.
Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.


Dans le désert tu trouves un macchabée égorgé que tu ne peux pas identifier : on lui fouille les poches.
Quand on trouve un ouvre-boîte, c'est un British, et quand c'est un tire-bouchon, c'est un Français


À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire.
L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant.
Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite.
Avant que ça se gâte…


Quelle est la différence entre les hommes et les magnétoscopes ?
Aucune. Ils font tous les deux :
AVANCE-RECULE-AVANCE-RECULE-AVANCE-RECULE-STOP- EJECT !!!


Combien de perroquet peut-on mettre dans le slip d'un homme ?
Ça dépend la taille du perchoir !!!


Quel est le point commun entre un homme et un chien ?
Quand on les caresse, ils remuent le queue !!!


C'est vraiment la crise !

Alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck, les problèmes des boulangers sont croissants, les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois, les pêcheurs haussent le ton !

Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont "dans la merde", tandis que les céréaliers sont "sur la paille".

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent.

Heureusement, les électriciens résistent, mais pour les couvreurs, c'est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite.

Dans l'industrie automobile, les salariés débrayent, dans l'espoir que la direction fasse marche arrière.

Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant.

Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare, alors ...

Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied, les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression.

Les prostituées, elles, se retrouvent à la rue.

Oui, c'est vraiment la crise !

Ah, j'oubliais les bonnets rouges sont verts de rage !!!


Il y a quelques jours, on discutait tranquillement quand un de mes copains s'est exclamé :  
- "Hé! Les gars, j'ai lu quelque part qu'il y avait des hormones femelles dans la bière !!!!"
Comme on aime bien les expériences, on a décidé de tous boire une dizaine de bières pour vérifier ses dires...
Au bout de dix bières :
- nous avions tous pris du poids ;
- nous parlions beaucoup pour ne rien dire ;
- nous ne pouvions plus conduire correctement ;
- il nous était impossible de tenir un raisonnement simple ;
- nous refusions obstinément de reconnaître que nous avions tort même lorsque cela était évident et pour couronner le tout, on allait pisser toutes les cinq minutes.
Nous pensons qu'il est inutile de pousser les tests plus loin...
Il y a bien des hormones femelles dans la bière !!!!!


Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


Dernière édition par Jacknap1948 le Dim 9 Nov 2014 - 9:06, édité 1 fois

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12732
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 159° Série de blagues.

Message par paszim le Dim 2 Nov 2014 - 21:18

Merci Jacques pour cette nouvelle série de blagues fort amusante.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7412
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 159° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 2 Nov 2014 - 23:17

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série de blagues fort amusante.
Salut Pascal.
J'ai moi aussi grand plaisir à les relire avant de les poster.
Merci de ta visite.
À plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12732
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 159° Série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum