GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


163° Série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

163° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 30 Nov 2014 - 10:00

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Le proviseur d'un collège voit débarquer dans son bureau un surveillant, emmenant de force une des petites teigne du collège.
Le Pion :
- Cette fois je l'ai attrapé en pleine action, je l'ai vu mettre le feu à du carton! J'ai immédiatement éteint les flammes, mais quand même !!!
Le Proviseur :
- Hmm, mettez lui quelques heures de colle et c'est tout, inutile de me déranger pour si peu ...
Le Pion :
- Mais Euh ...
Le Proviseur :
- Ouste !!!
Quelques minutes plus tard, un élève entre dans le bureau, le visage complètement brûlé et les vêtements complètement calcinés.
Le Proviseur :
- Mon Dieu, mais qui êtes-vous mon pauvre !!
L'élève :
- Je m'appelle Ducarton M'sieur !


Les grand-mères Alsaciennes
Deux grand-mères Alsaciennes Marie-Ernestine et Joséphine se retrouvent côte à côte chez la coiffeuse.
Elles en profitent pour discuter, histoire de passer le temps.
- Et bien, figure-toi Joséphine que mon fils et sa femme sont allés s’installer à Wissembourg ! Un peu plus près de la famille de sa femme.
- Wissembourg, mais c’est où ?
- Et bien vers la frontière au-dessus de Haguenau !
- Ah oui ! je vois… Et bien figure-toi Marie-Ernestine que ma petite-fille la petite dernière va se marier ?
- Vraiment ? Félicitations ? Et le mari il vient d’où ?
- De Faïsbouck, mais ne me demande pas où c’est.


Un citadin qui vient de s'installer à la campagne, part à la cueillette aux champignons.
Malheureusement, ses débuts dans les sous-bois se révèlent difficiles.
Il ne trouve jamais aucun champignon comestible.
Démontrant une persévérance certaine, il finit un jour par tomber nez à nez avec un lutin qui décide immédiatement de lui venir en aide.
- Parce que tu es le premier homme que je vois, dit le lutin, je vais t'accorder trois vœux.
L'homme réplique immédiatement :
- Je ne crois pas aux lutins. De par ma position, je suis obligé de nier ton existence. Je ne t'ai donc jamais rencontré...
Et il s'en va.
Le lutin est un peu surpris mais, décide néanmoins de tenir sa promesse et d'accorder à l'individu les trois vœux qu'il demanderaient s'il s'était retrouvé dans cette position une bonne santé, beaucoup d'argent et une vie sexuelle épanouie...
Un an s'écoule.
L'homme, toujours occupé à chercher des champignons dans les sous-bois, retombe un jour par hasard sur le lutin qui lui demande immédiatement :
- Alors, comment va la santé, ami humain ?
- Ben, je ne me suis jamais senti aussi bien, je pense que l'air de la campagne et les promenades dans les sous-bois me font le plus grand bien...
Le lutin demande alors :
- Pas de souci d'argent ?
- Ben non, plus depuis plusieurs mois. A chaque fois que je plonge la main dans la poche, j'en retire une liasse de gros billets. Je ne sais absolument pas d'où ça peut venir.
Et le lutin :
- Et avec les femmes, ça se passe bien ?
- Oui, de ce côté-là, je n'ai pas à me plaindre. Une à deux fois par semaine...
Le lutin semble surpris :
- Quoi ? Seulement une à deux fois par semaine ?
Et l'homme répond :
- C'est pas si mal pour un prêtre catholique isolé dans une paroisse de 56 habitants.


Toto demande à sa Maitresse :
- Madame est-ce-que je peux aller au WC, c'est urgent ?
La Maitresse lui répond :
- Oui quand tu auras répondu à ma question : "Quelle est le plus grand lac du monde ."
Toto lui répond :
- Sous ma chaise.


À la petite école, en banlieue, c'est le jour de la leçon de vocabulaire.
La maîtresse dit aux enfants :
- Aujourd'hui les enfants, nous allons étudier le mot 'hameçon'. Ahmed, veux-tu nous raconter une histoire en utilisant ce mot, s'il te plaît ?
- Oui Madame. Hier, ji suis alli dans li souk avec mon père. Il y avi beaucoup de monde et beaucoup di marchandises. Et mon père, il m'a offir di babouches.
- Mais Ahmed, tu n'as pas utilisé le mot 'hameçon'.
- Attends ci pas fini! Les babouches, hameçon trop p'tites !
Consternation de la maîtresse...
Le lendemain, leçon de grammaire.
- Aujourd'hui, nous allons étudier l'épithète. Ali, construis-moi une phrase contenant une épithète.
- Oui Madame. Aujourd'hui, il y a du soleil.
- Il n'y a pas d'épithète dans cette phrase, Ali.
- Pas di problème : aujourd'hui, il y a du soleil, épithète que demain il y en aura encore.
Re-consternation...
La maîtresse reprend la parole:
- Bon, les enfants, à nouveau un peu de vocabulaire. faites-moi une phrase avec le mot *volupté* . Vas-y Ali, essaie de racheter tes bêtises...
- Hier, on est allé à la plage avec papa et on a mangé, on a même beaucoup mangé.
- Mais il n'y a pas *volupté* dans ta phrase?
- Attend, attend, après, papa il a volupté et il a chié dans son froc...


Une autre maîtresse, dans la même école :
- Aujourd'hui nous allons voir les animaux migrateurs. est-ce que quelqu'un peut m'en citer un?
Aline prend la parole :
- La cigogne.
- Bien Aline. Quelqu'un d'autre?
Et Ahmed de répondre:
- Moi Madame, le morpion.
- Mais enfin Ahmed, ce n'est pas un animal migrateur !
- Bien sûr que si Madame. Tout le temps y migrattent, y migrattent.


Une famille est en train de déjeuner.
La petite fille de 10 ans ne mange pas beaucoup, et elle garde le nez dans son assiette …
Au bout d’un moment, elle dit :
- J’ai quelque chose à vous annoncer.
Le silence se fait et tous écoutent attentivement.
- Je ne suis plus vierge, et elle se met à pleurer.
De nouveau un long silence…et puis…le père s’adresse à sa femme :
- C’est de ta faute, toujours habillée super sexy et trop maquillée, tu crois que tu es un exemple pour ta fille ? Toujours à te vautrer sur le canapé… C’est lamentable, c’est comme ça que les problèmes arrivent !
A son tour, la femme s’adresse à son mari :
- Et toi, tu crois que tu es un exemple ? à gaspiller ta paie avec des pétasses qui viennent parfois te raccompagner jusque devant la maison. Tu crois que tu es un exemple pour ta fille de 10 ans ?
Et le père de continuer :
- Et sa grande sœur, cette bonne à rien, avec son copain chevelu et drogué, toujours en train de se tripoter dans tous les recoins de la maison, tu crois que c’est un exemple ?
Et ça continue comme ça…
La grand-mère prend sa petite fille par les épaules pour la consoler et lui demande :
- Alors ma petite fille, comment cela est-il arrivé ?
Et la petite de répondre en étouffant ses sanglots :
- C’est le curé…
La grand-mère :
- Comment ça le curé ?
- Le curé a choisi une autre fille pour faire la vierge dans la crèche…


C'est le mois de juin.
Il fait très chaud et trois petits garçons rentrent de l'école.
Sur leur trajet, ils longent une propriété avec une piscine dans laquelle ils aperçoivent une jeune dame complètement nue qui se baigne.
Naturellement, les trois petits garçons s'arrêtent pour mater (d'ailleurs, ils seraient plus vieux, ils feraient pareil).
Très rapidement, et sans prévenir, un des trois petits garçons se met à courir et rentre chez lui.
Alors les deux autres rentrent eux aussi.
Le jour suivant, il fait toujours aussi beau, et ils retrouvent la jeune dame en train de se baigner toujours aussi nue.
Mais c'est pareil que la première fois, le petit garçon se met très rapidement à courir pour rentrer chez lui.
Le troisième jour, la jeune dame est encore là.
Cette fois-ci, les deux copains ont décidé de faire quelque chose.
Avant que leur pote ne se mette à courir, ils l'attrapent par le bras et lui demandent :
- "Qu'est-ce qu'il y a ? Tu n'aimes pas regarder les nanas à poil ?"
Et le petit garçon répond :
- "Si bien sûr, mais ma maman m'a dit que si je regardais une femme toute nue trop longtemps, je risquais de me transformer en statue de pierre... Et je me sens déjà devenir tout dur !


Test d'embauche
Un patron  teste les connaissances arithmétiques de sa nouvelle secrétaire :
- "Si je vous donne 5.000.000 Euros, moins 10%, que retirez-vous ?"
- "TOUT Monsieur....TOUT !: la robe, le soutien- gorge, la petite culotte....  Je retire tout."


Pendant l'été, un jeune homme s'est fait embaucher au supermarché du coin pour se faire de l'argent de poche.
Au début de sa première journée, le directeur du magasin l'accueille avec une franche poignée de mains et un sourire, puis lui donne un balai et dit :
- Tu vas commencer par balayer toute l'entrée.
- Mais... Monsieur ! J'ai une licence universitaire et je suis en classe préparatoire pour l’ENA ! répond le gars indigné.
- Oh, pardon, je n'étais pas au courant, répond le directeur. Dans ce cas, donne-moi le balai, je vais te montrer comment on fait...


Ça se passe à la campagne.
La semaine dernière, le père de TOTO a participé à la corvée de bois pour l'église (tous les gens du village, une fois par an, préparent le bois pour le chauffage de l'église).
En déchargeant la remorque de bois, le père de TOTO a cassé, par inadvertance, un carreau du garage de M. le Curé.
N'étant pas en très bon termes avec M. le Curé, le père décide de ne rien dire.
Il chargera son fils TOTO de l'excuser auprès du curé.
De retour à la maison, le père dit à TOTO :
- Si demain, au catéchisme, M. le Curé vous demande qui a cassé le carreau, tu diras que c'est papa en déchargeant la remorque de bois mais qu'il ne l'a pas fait exprès. Tu y penseras ?
- Oui papa.
Le jour du catéchisme arrive.
Avant le départ de TOTO le père fait les dernières recommandations :
- Tu penseras à ce que je t'ai dit ?
- Oui papa.
TOTO part pour le catéchisme en gardant à l'esprit les recommandations de son père.
Le catéchisme débute.
Après une courte prière, M. le Curé passe à l'interrogation sur la religion.
Il pose à tour de rôle des questions à chacun des enfants :
- Qui est Dieu ?
- Qui est l'homme ?...
et il arrive à TOTO :
- Qui t'a créé Toto?
et Toto qui avait déjà préparé sa réponse dit un peu paniqué:
- C'est papa en déchargeant mais il l'a pas fait exprès.


Les cerises
Un touriste belge est en Provence au mois de mai.
Les cerisiers sont remplis de cerise et il aimerait bien en goûter quelques-unes.
Une chance pour lui, le paysan est dans son verger.
Il lui demande s’il peut cueillir quelques cerises :
Le paysan est d’accord mais il remarque que le touriste ne sais pas cueillir les cerises, il les cueille sans la queue :
- Dites donc mon brave, dit-il au touriste, il faut cueillir les cerises avec la queue !
Le touriste belge ouvre grand ses yeux et lui répond :
- Avec la queue ? Moi qui avais déjà du mal avec les mains !


Un couple est entrain de rouler tranquillement à 90 sur une départementale.
L'homme conduit .
Soudain, sa femme le regarde enfin et lui dit :
- Écoute, je sais que nous sommes mariés depuis 15 ans, mais je veux divorcer.....
Le mari ne dit rien et se contente d'accélérer, 100 km/h.
- J'ai eu une aventure avec ton meilleur ami et il est bien meilleur amant que toi.
Encore une fois, le mari ne dit rein et se contente d'accélérer, 110 km/h.
Elle :
- Je veux la maison et les enfants.
Le mari se contente d'accélérer 120 km/h.
Elle :
- Je veux aussi la voiture, le compte en banque et les cartes de crédits.....
La voiture arrive près d'un mur et le mari encore une fois se contente d'accélérer, 130 km/h.
Elle :
- Et toi, que veux-tu ?
Lui :
- Rien, j'ai déjà tout ce dont j'ai besoin !
Elle :
- Et c'est quoi ?
Le mari lui dit juste avant de percuter le mur à 130 km/h :
- C'est moi qui ai L'AIRBAG…


Une jeune maman vient d'accoucher, l'enfant dans le berceau est tout... noir…
Devant la mine interloquée de son mari, la maman s'explique :  
- ''Mon amour, Je comprends ta surprise, mais vois-tu, je sais pourquoi notre enfant est noir. Tu sais que quand j'étais petite, mon père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant.  Ma mère avait choisi une nourrice noire Lili. Les gènes de son lait sont passés directement dans mon sang et voilà pourquoi notre enfant est noir. "
- ''Ah bon? C'est pour ça ?"
Le jeune papa va au téléphone annoncer la naissance de l'enfant à sa propre maman.
- "Oh mon chéri comme je suis heureuse, est-ce qu'il te ressemble ?"  
- "Je suis l'homme le plus heureux de la terre, mais bon, il est juste heu.. hum, bon à vrai dire, il est noir... Mais j'ai l'explication. Voilà, savais-tu que quand ta belle-fille était petite, son père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant, et sa mère avait choisi LILI, une nourrice noire. Les gènes de son lait sont passés dans son sang et voilà pourquoi notre enfant est noir."
- "Ah oui, je comprends", répond la mère. "C'est comme pour toi quand tu étais bébé, je t'ai nourri au lait de vache, les gènes ont dû passer dans ton sang et c'est pour ça que tu as des cornes !"


Toto vient de se faire prendre par son papa en train de boire de l'alcool en cachette.
Le papa a décidé de lui faire une leçon de morale.
Le papa entraîne Toto dans le jardin.
Il emmène un verre de whisky et un verre d'eau.
Il prend un ver de terre et le laisse tomber dans l'alcool.
Puis il prend un autre ver et le laisse tomber dans l'eau.
Le lombric dans l'eau reste vivent [on négligera le choc osmotique] alors que celui du whisky se tord sur lui-même quelques instants et meurt.
À la fin de l'expérience, le papa demande:
- Alors Toto, qu'est-ce que je viens de te montrer?
Et Toto lui répond fort justement:
- Heu, ça montre que quand on boit de l'alcool, on ne risque pas d'avoir des vers.


On n'est pas obligé de dire 'je t'aime' à une barrière pour pouvoir la sauter!!!


C'est un petit garçon qui se promène le long du Vieux-Port à Marseille, avec son père qui le tient par la main.
Tout à coup il s'arrête et il s'écrit:
- Oh papa! Papa! Oh putain con t'as vu le bateau comme il est beau, fatche de couillon! Il est beau le bateau hein?
- Ecoute, mon fils. Quand un bateau a cette taille, on l'appelle un yacht.
- Et comment ça s'écrit un yacht?
- Oui tu as raison, c'est tout de même un bateau.


Dieu, Jésus et Nazareth
Il fait déjà nuit.
Tout le monde dort sauf un cambrioleur qui s’introduit sans bruit dans une luxueuse propriété qu’il croit vide.
Il brise une vitre avec dextérité et se dirige tout droit vers la pièce où, d’après ses sources, se trouve le coffre-fort familial.
A ce moment-là, il entend derrière une voix étrange qui dit :
- Tu devrais faire attention, Dieu et Jésus t’observent.
Terrifié, le cambrioleur se retourne alors et distingue dans la pénombre une cage d’oiseau avec à l’intérieur un perroquet.
Soulagé, le personnage mal intentionné répète :
- Alors comme ça, Dieu et Jésus me regardent ?
- Oui, ils te regardent en ce moment, répond le surprenant volatile.
- Comment t’appelles-tu ?, réplique le cambrioleur.
- Je m’appelle Nazareth, répond l’oiseau.
L’homme éclate de rire et dit :
- Quel nom ridicule, quel est l’idiot qui a pu te donner un nom pareil ?
- C’est le même idiot qui a baptisé le pitbull Dieu et le rottweiler Jésus.


Un gars de 80 ans se réveille au beau milieu de la nuit au comble de l'étonnement.
Il faut dire qu'il est en pleine érection et que ça ne lui était pas arrivé depuis deux ans.
Il prend l'épaule de sa femme et la secoue jusqu'à ce qu'elle se réveille, et il lui montre son énorme b..e turgescente :
- Alors chérie, qu'est-ce que tu penses de ça ? T'as pas une idée de ce qu'on pourrait faire avec ?
Et la vieille, avec un œil ouvert lui répond :
- Hem... Maintenant que tous les plis ont disparu, tu devrais en profiter pour la laver !


Ce sont un américain, un français et un arabe qui sont dans une montgolfière mais ne savent pas où ils sont.
L'américain tend le bras et dit :
- On est en Amérique car je viens de toucher la statue de la liberté.
Le français tend le bras et dit :
- On est en France car je viens de toucher la tour Eiffel.
L'arabe tend lui aussi son bras et dit :
- Non les gars ont est au Maroc.
Les autres demandent pourquoi ?
Il dit :
- On m'a piqué ma montre.


Séminaire médical
Au cours d’un séminaire médical, un médecin homme repère un médecin femme.
Ils font connaissance, et elle accepte un rendez-vous pour un dîner au restaurant en tête-à-tête.
Au restaurant, avant de s’asseoir à la table, elle s’excuse pour aller se laver les mains aux toilettes.
Après le dîner, elle s’excuse à nouveau pour aller se laver les mains.
La soirée se poursuit dans un bar branché de la ville, puis le médecin homme convainc le médecin femme de le suivre dans sa chambre d’hôtel.
Avant de se laisser aller à leurs pulsions sexuelles, la femme s’excuse pour aller se laver les mains une fois encore… et puis ils y vont !
Quand ils ont terminé, la femme se lève en disant qu’elle va se laver les mains.
Lorsqu’elle revient, le médecin homme lui dit :
- Je parie que tu es chirurgien !
La femme lui confirme qu’il a raison et lui demande comment il sait ça.
Alors le gars répond :
- Facile, tu es toujours en train de te laver les mains.
Alors la femme dit :
- Et bien moi, je parie que tu es anesthésiste !
Le gars répond :
- C’est vrai ! Comment tu as deviné ?
- Parce que je n’ai rien senti !…


Un pépé se rend chez le médecin avec sa femme.
Le médecin demande au pépé de 105 ans le secret de sa longévité.
- Vous voyez Docteur, c'est que Dieu veille sur moi. d'ailleurs je vous avoue qu'il me fait des signes, hier matin je suis allé aux toilettes pour un besoin urgent et la lumière s'est allumée toute seule, lorsque J’ai eu fini, elle s'est éteinte toute seul
- Exact répond le docteur ne voulant pas contredire le vieux, rhabillez-vous et attendez pendant que j'ausculte votre femme.  
Entre alors la mémé de 97 ans.
- Bonjour Docteur!  
- Bonjour ! Dites-moi, votre pépé, il n'a plus toute sa tête. il m'a dit qu'hier matin la lumière des toilettes s'est allumée toute seule!  
- Ah mince il a encore pissé dans le frigo !


On ne grossit pas !
On augmente sa surface de caresses !


La Prémonition :
Dans son bain un petit garçon de trois ans examine ses testicules.
"Maman" demande-t-il « C'est mon cerveau ? »
" Pas encore " répondit-elle.


L'Éloge :
Un homme vient de mourir.
Aux funérailles, le curé se répand en éloges pour le défunt :
" Un bon mari, un bon chrétien, un père exemplaire... "
La veuve se penche vers son fils et lui dit à voix basse:
"Va donc voir dans la tombe si c'est bien ton père."


L'Avarice :
Un couple se promène en ville.
Au moment de passer devant une bijouterie, la femme demande au mari :
- Mon amour, tu ne m'achèterais pas un collier ?
- Pourquoi ? t'en as marre de te promener en liberté?


Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 163° Série de blagues.

Message par paszim le Dim 30 Nov 2014 - 10:29

Merci Jacques pour ces magnifiques histoires.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7358
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 163° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 30 Nov 2014 - 10:32

paszim a écrit:Merci Jacques pour ces magnifiques histoires.
Salut Pascal.
Merci de ta fidèle visite.
À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 163° Série de blagues.

Message par Panzerelite3945 le Dim 30 Nov 2014 - 16:50

Des sourires et des rires, merci Jacques!
avatar
Panzerelite3945
General
General

Messages : 3222
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 46
Localisation : Ain
Humeur : Mi-figue mi-raisin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 163° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 30 Nov 2014 - 18:51

Panzerelite3945 a écrit:Des sourires et des rires, merci Jacques!
Salut Cédric.
C'est le but. Wink
Merci de ta visite.
À plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 163° Série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum