GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


165° Série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

165° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 14 Déc 2014 - 10:13

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Robert et Raymond profitent de leurs vacances pour se rendre à Chamonix et tenter une ascension difficile.
Malheureusement, lorsqu’ils arrivent, la tempête est telle qu’ils sont contraints de se réfugier dans le premier chalet venu.
Coup de chance, la maison est splendide.
Mais la jolie femme qui les accueille leur précise aussitôt :
- Je suis veuve, vous comprenez que je ne peux pas me permettre de vous laisser passer la nuit chez moi. Les voisins jaseraient…
Robert répond :
- Pas de problème, nous passerons la nuit dans la grange si vous nous y autorisez.
Neuf mois plus tard, Robert passe un coup de fil à son ami Raymond :
- Raymond, tu te souviens de cette nuit à la montagne où nous avions dû dormir dans la grange ?
- Ouais… Je me souviens.
- Tu te rappelles de la jolie maîtresse de maison qui nous avait accueillis…
- Ouais…
- Par le plus grand des hasards, tu ne te serais pas levé pendant que je dormais pour aller rejoindre cette femme dans son lit ?
- J’ai bien peur que si…, répond Raymond inquiet…
- Et tu ne lui aurais pas dit que tu t’appelais Robert et non pas Raymond… ?
- J’ai bien peur que si…, répond-t-il, rouge de confusion.
- Eh bien Je te remercie car elle vient de mourir Et de me léguer toute sa fortune…


Un couple part en vacances.
Sur une petite route de campagne, la femme, une blonde, dit à son copain :
- "Oh, chéri, arrêtes-toi, vite j'ai envie de faire caca".
La voiture s'arrête, et elle va dans les buissons.
Au bout de 5 minutes, elle appelle son ami :
- "Chéri, viens vite voir, j'ai accouché ! Vite, vite, je vois ses petits bras, ses petites jambes, il bouge, viens viiiiiite !!"
L'autre arrive, regarde entre les jambes de la blonde et dit :
- Espèce de conne, t'es bête, tu vois pas que t'as chié sur une grenouille.


J'avais 16 ans et lui 29.
Pour la première fois nous étions seuls.
Je savais ce qu'il voulait.
C’était la première fois.
Je relevais la tête lentement.
il touche l'endroit avec ses mains.
- Je serai très prudent, me promit-il.
Il me demande de me soulever un peu.
Cela commençait à faire mal.
Du sang se mit à gicler.
Mais je me comportais comme une femme.
Tout à coup n'en pouvant plus.
Je remplis la salle de gémissement.
C'était la première fois ...
Qu'on m'arrachait une dent ...


Qu'est-ce qu'une femme arabe avec une cacahuète dans le cul ?
RÉPONSE :
C'est la femme à RACHID ...(arachide...)


La force de la prière
Un moine bouddhiste, un rabbin et un bon vieux curé français font un pique-nique au bord d’un lac…
Ils discutent de la force de la prière.
Le moine prend un exemple :
- J’étais en prière dans la montagne l’année passée… quand une colonie de fourmis rouges s’est avancée vers moi. J’étais coincé entre le précipice et la paroi, mon mulet m’empêchait de faire marche arrière… J’ai prié, prié, prié… et je suis entré en lévitation. Les fourmis sont toutes passées sous moi sans me toucher !
Le curé poursuit :
- Je taquinais le gardon dans ma barque sur le lac quand une tempête furieuse s’est levée. Des vagues de 3 mètres s’avançaient vers mon embarcation. J’ai prié, prié, prié… et tout autour de moi, sur 20 mètres, l’eau est restée calme !
Le rabbin explique alors :
- J’étais dans la rue il y a quelques jours. Quand je vois à 2 pas devant moi un billet de 100 Euros. Mais c’était sabbat et je ne pouvais pas le ramasser. J’ai prié, prié, prié !… et tout autour de moi, sur 20 mètres, on était lundi !…


Un enfant arrive à l'école en larmes.
La maîtresse s'approche de lui :
- Qu'est-ce qu'il y a mon petit ?
- OUIIN ! Ce matin, Maman est allée noyer les 6 petits chats qui viennent de naître !
- Oui bien sûr, c'est triste, mais ce n'est pas une raison pour pleurer.
- Mais si, maman m'avait promis que c'est moi qui irais les noyer !


Un homme se trouvait dans le coma depuis un certain temps.
Son épouse était à son chevet jour et nuit.
Un jour, l'homme se réveilla.
Il fit signe à son épouse de s'approcher et lui chuchota :
- Durant tous ces malheurs tu étais à mes côtés. Lorsque j'ai été licencié, tu étais là pour moi. Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m'as soutenu. Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi. Et lorsque j'ai eu des problèmes de santé, tu étais toujours encore à mes côtés. Tu sais quoi ?
Les yeux de la femme s'emplirent de larmes d'émotion.
- Quoi donc, mon chéri ? chuchota-t-elle.
- Je crois que tu me portes la poisse !


Un gars se promène tranquillement dans un parc.
Un gosse vient le voir.
- Dis monsieur (faut prendre une voix de triso grave).
- Oui petit.
- Tu vois la fille là-bas?
- Oui je la vois.
- C'est ma sœur !
- Ah ben c'est cool ça.
- Elle est jolie pas vrai ? (en plus quand y parle y postillonne, c'est l'enfer).
- Oui elle est très jolie.
- Et tu sais comment elle s'appelle?
- Non je sais pas.
- Elle s'appelle Pâquerette.
- C'est joli ça.
- C'est parce que quand elle est né y a une pâquerette qui lui est tombé dessuuuuuss!
- Cool.
- Et la fille là-bas c'est Aussi ma sœur !! Et elle s'appelle Rose ! (le calvaire quand y parle), et tu sais pourquoi ?
- Non je sais pas.
- C'est parce que quand elle est née y a une rose qui lui est tombé dessus !
- Et toi comment tu t'appelles??
- POUTRELLE !


Le vieux couple
C’est l’histoire d’un vieux couple, marié depuis 45 ans.
Ils vivent paisiblement dans un coin paumé du centre de la France.
L’homme appelle son fils qui vit à Marseille et lui dit :
- Je suis désolé de te gâcher ta journée, mais je dois te dire que ta mère et moi, on a décidé de divorcer, 45 années comme ça c’est assez !
- Mais qu’est-ce que tu racontes papa !
- Nous ne pouvons plus rester ensemble plus longtemps, nous ne nous supportons plus et je ne veux pas en discuter davantage, je suis à bout, alors appelle ta sœur qui vit à Paris et annonce lui la nouvelle !
Et le vieil homme raccroche.
Le fils reste abasourdi et appelle sa sœur qui explose au téléphone :
- Ce n’est pas possible qu’ils divorcent comme ça, je vais m’occuper de ça !
Elle appelle son père immédiatement, en hurlant dans le téléphone :
- Tu ne vas pas divorcer comme ça, attends jusqu’à ce que j’arrive. Je vais appeler mon frère et nous serons chez toi dès demain matin ! Jusque-là, ne fais rien, ne bouge pas, TU M’AS COMPRISE ?
Et elle raccroche.
Le vieil homme raccroche lui aussi et se tourne en souriant vers sa femme :
- Et voilà, ça a marché ma chérie, nous aurons les enfants avec nous pour le jour de l’an et en plus ce sont eux qui payent leur voyage.


Une Portugaise arrive au commissariat :
- Bonchour, je fiens me plaindre que che meu chuis fait fioler dans le buche ...  
Le policier :
- Comment? Vous vous êtes fait violer dans le bus ?  
- Oui, Il y en a un qui a commenché à me carrecher, puis il a abuché de moi , et ...  
- Et personne ne vous a aidé dans le bus ?  
- Non, les ch'autres, ils ont regardé et puis ils chont venus me fioler eux auchi !  
- Tout le monde est venu vous violer ?  
- Oui, tout le monde ..  
- Et le chauffeur, il ...  
- Oui, le chauffeur, il a partichipe auchi ..  
- Mais, vous n'avez pas crié ?
- Chi, chi, ch'ai crié ...
- Et personne n'a rien fait ? Ils ont continué ?  
- Oui, che vous chure, che criai : Léchez-moi, lechez-moi...


Les amants
Un couple d’amoureux illégitimes dîne aux chandelles dans l’appartement de la dame.
L’homme demande :
- Ton mari ne risque pas de rentrer ? ça m’embête tu sais, surtout que c’est mon meilleur ami quand même…
- Oh, ne t’inquiète pas, on en a encore pour une bonne heure.
À ce moment-là, le téléphone sonne, la femme décroche et on l’entend dire : « Oui mon chéri… non… ah… d’accord… bien sûr, à tout à l’heure. »
Elle revient à table et son amant demande :
- C’était lui ?
- Oui. Ne t’inquiète pas, on en a encore pour deux bonnes heures, il fait une partie de billard avec toi !


Un belge (riche propriétaire terrien) se rend en voyage d'affaires en France.
Il a l'occasion, durant son séjour, d'assister à une vente à la criée de tronçonneuses !
Le vendeur, sûr de lui, garantit à notre homme l'abattage de 6 arbres à l'heure grâce à cette tronçonneuse révolutionnaire, lame en titane, chaîne en acier trempé, double arbre à came en tête, pot chromé, etc., etc... Satisfait ou remboursé !
Dix jours plus tard, un homme rouge de colère fend la foule et empoigne le vendeur en l'enjoignant de rembourser immé-dia-te-ment.
- Comment ?, S'exclame le vendeur, Vous n'êtes pas satisfait ?
- De la camelote j'vous dit, répond le belge, j'ma suis ruiné la santé pour abattre UN arbre en une journée !!!. Remboursez-moi comme promis !
- Un arbre ? En un jour ? Ce n'est pas possible !, Dit le vendeur, Celle-ci doit avoir un défaut ! Laissez-moi voir ça...
À ces mots le vendeur tire sur la bobinette et la tronçonneuse répond immédiatement par un rugissement tout à fait impressionnant.
Le belge :
- Attendez, une fois, c'est quoi ce bruit ?


Ce sont 2 putes qui discutent et l'une dit à l'autre :
- Tu lui demandes quoi au père noël cette année ?
- Ben... 100 € comme à tout le monde !!!


Deux pneus bavardent :
- Alors ça roule ?
- Oh non, je suis crevé.


- Pourquoi travailles tu la nuit ?
- Pour mettre mon travail à jour.


Pourquoi les femmes grosses et moches prennent leur pied au ski nautique ?
C'est le seul moment où elles ont les jambes écartées, la chatte mouillée, et qu'elles se font tirer par une vedette !!!


Le délice espagnol
Un français visitant l’Espagne s’arrête dans un restaurant de Pampelune.
Tout en sirotant sa sangria, son attention se porte sur une alléchante assiette servie à la table voisine.
Non seulement cela semble savoureux, mais ça dégage aussi un arôme qui tient du divin.
Il s’informe donc auprès du serveur :
- Mais quelle est cette merveille que vous venez de servir ?
Le garçon de répondre :
- Ah Señor, vous avez du nez ! Ce sont les testicules du taureau du combat de cet après-midi. Un plat d’une délicatesse que l’on nomme le Délice Espagnol.
Le français, un peu médusé :
- Après tout, je suis en vacances, servez-moi donc ce régal.
Mais le garçon de répondre :
- Je regrette Señor, on ne peut servir ce plat qu’une fois par jour car il n’y a qu’un seul combat par après-midi. Si vous revenez plus tôt demain et que vous êtes le premier à commander, alors nous pourrons vous réserver ce grand délice.
Le lendemain, le français revient, réserve son menu, et un peu plus tard, se fait servir ce seul et unique délice du jour.
Après avoir humé son assiette, examiné la présentation et s’être délecté de quelques petites bouchées, il rappelle le garçon et lui dit :
- Elles sont délicieuses, mais elles sont beaucoup, beaucoup plus petites que celles que je vous ai vu servir hier.
Le garçon hausse les épaules et dit :
- Si Señor, mais il arrive parfois que c’est le taureau qui gagne !…


Deux jeunes prêtres prennent l'air la nuit de la saint Sylvestre, après un agréable réveillon, et dissertent sur l'avenir de la société.
L'un d'eux pose cette question: penses-tu que nous connaîtrons le mariage des prêtres?
L'autre lui répond posément: nous, je ne pense pas mais nos enfants certainement.


Deux péripatéticiennes dans l'ascenseur:
La première fait remarquer :
- Il y a 'comme-une-odeur.
La seconde :
- Excuse-moi, je viens de roter.


Un belge va au cinéma, il achète son billet à la caisse et pénètre à l'intérieur.
Une minute plus tard il revient et en achète un autre.
Puis quelque minutes plus tard il revient encore et demande un autre billet.
- Je ne comprends pas, dit la caissière, je vous en ai déjà vendu deux.
- Je sais répond le gars, mais chaque fois que j'entre dans la salle il y a un gars qui me le déchire.


Un homme en voiture avec sa femme se fait arrêter par la police.
Agent :
- Bonjour Monsieur, vous rouliez à 135 km/h dans une zone de 90.
Homme :
- Non monsieur l'agent, je roulais à peine 100.
Femme :
- Voyons Gaston, tu roulais au moins 135, si ce n'est pas plus.
L'homme lance un regard à la femme...
Agent :
- Je vais aussi vous donner 48 heures pour votre lumière droite arrière de brûlée.
Homme :
- Lumière brûlée ? Je ne savais pas que j'avais une lumière de brûlée !
Femme :
- Voyons Gaston, ça fait des mois que tu me dit que tu vas la réparer.
L'homme est très fâché et regarde sa femme en lui faisant signe de se taire.
Agent :
- Je vais en plus, devoir vous donner une contravention parce que votre ceinture de sécurité n'est pas mise.
Homme :
- Mais oui monsieur l'agent, quand j'ai vu que vous m'arrêtiez, je l'ai détaché au cas où j'aurais à sortir de la voiture.
Femme :
- Voyons Gaston, tu ne mets jamais ta ceinture de sécurité !
L'homme se tourne vers la femme et lui dit :
- Vas-tu fermer ta grande gueule ?
L'agent se penche et regarde la femme en lui demandant :
- Vous parle-t-il toujours sur ce ton madame?
La femme lui répond :
- Non, seulement quand il a bu!


Ange gardien
Un homme marche dans la rue lorsqu'il entend un cri derrière lui :
"STOP! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ PRENDRE UNE BRIQUE SUR LA TÊTE "
Le gars s'arrête et au même moment, une brique qui s'était détachée d'un immeuble lui passe devant le nez. Le gars se retourne personne...
Un peu plus tard, alors qu'il veut traverser la rue, il entend encore :
"STOP ! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ VOUS FAIRE RENVERSER"
Le gars s'arrête, laisse passer une voiture et comme il ne voit personne derrière lui, il demande tout haut:
- Mais qui êtes-vous?
La voix répond:
- Je suis votre ange gardien
Et le gars répond :
- Ah ouais ?! Et où étais-tu quand je me suis marié alors !


Ce sont deux gamins qui sont assis sur le trottoir, derrière un chariot en bois attaché à leur chien.
Un gardien de la paix qui passait par là vient vers eux et leur dit :
- Dites donc jeunes gens, vous savez que vous ne pouvez pas attacher votre chien à ce chariot, c'est de la cruauté.
Puis le policier regarde le chien d'un peu plus près et remarque qu'un morceau de ficelle a été attaché autour des testicules du chien, et que l'autre bout de la ficelle est tenu par un des deux jeunes garçons.
- Mais ce n'est pas vrai ! Vous ne pouvez pas attacher les testicules de votre chien à de la ficelle, ce n'est pas humain!
Alors un des deux garçons dit à son l'autre :
- C'est quoi des testicules ?
Et l'autre répond :
- Je ne sais pas. Je pense qu'il parle du levier de vitesse !


Savez-vous comment Pinocchio est mort ?
Il a pris feu en se masturbant.


Qu'est ce qui passe à travers la tête d'une mouche quand elle s’écrase contre une vitre ?
Son cul...


Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par Panzerelite3945 le Lun 15 Déc 2014 - 0:02

Les 2 dernières sont terribles, merci Jacuqes pour cette détente!
avatar
Panzerelite3945
General
General

Messages : 3222
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 46
Localisation : Ain
Humeur : Mi-figue mi-raisin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Lun 15 Déc 2014 - 7:35

Panzerelite3945 a écrit:Les 2 dernières sont terribles, merci Jacuqes pour cette détente! bravo
Salut Cédric.
Merci de ta visite.
À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par Nobru le Lun 15 Déc 2014 - 12:23

J'adore!! Y'en a des bonnes!! Merci Jacques
avatar
Nobru
Oberst
Oberst

Messages : 1548
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 35
Localisation : Saint Michel
Humeur : Le plus souvent de bonne humeur: Optimiste!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.brunofontaine-photography.com/dioramaquettes35/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Lun 15 Déc 2014 - 14:16

Nobru a écrit:J'adore!! Y'en a des bonnes!! Merci Jacques
Salut Bruno.
Merci de ta visite.
À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par paszim le Lun 15 Déc 2014 - 17:24

Merci Jacques pour ces magnifiques blagues.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7357
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Lun 15 Déc 2014 - 17:40

paszim a écrit:Merci Jacques pour ces magnifiques blagues.
Salut Pascal.
Merci de ta visite.
À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 165° Série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum