GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


178 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

178 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 15 Mar 2015 - 10:30

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.

Un autobus emmène des politiciens à un congrès.
L'autobus quitte la route et s'écrase contre un arbre dans le pré d'un vieil agriculteur.
Le vieil agriculteur, après avoir vu ce qui s'est passé, se rend sur les lieus de l'accident.
Il creuse alors un trou et enterre les politiciens.
Quelques jours après, le shérif local passe sur la route, voit l'autobus écrasé, et demande à l'agriculteur où sont passés tous les politiciens.
Le vieil agriculteur lui dit qu'il les a tous enterrés.
Le shérif demande alors au vieil agriculteur :
- "Etaient-ils TOUS morts ?"
Le vieil agriculteur répond :
- "Bien, certains parmi eux disaient qu'ils n'étaient pas morts, mais vous savez comment mentent les politiciens."


On n’arrête pas le progrès
Obama, Poutine et Hollande sont assis nus dans un sauna lors d’un sommet du G8.
Soudain, le bruit d’un « bip » se fait entendre.
Obama appuie sur son avant-bras avec son index et le « bip » s’arrête.
Hollande le regarde époustouflé.
Obama lui dit :
- Je vous prie de m’excuser, c’était mon agenda, j’ai la puce implantée sous la peau de l’avant-bras.
Quelques secondes plus tard, on entend une sonnerie de téléphone.
Poutine met la paume de sa main contre son oreille et, quand il a fini de parler, explique à Hollande complètement suffoqué :
- Désolé, c’était mon portable, j’ai la puce implantée dans la main.
Hollande se sent vraiment ignorant aux yeux des deux autres.
Il se lève, va aux toilettes et retourne au sauna avec du papier toilette qui pend aux fesses.
Les deux autres le regardent en s’interrogeant ???
Hollande leur dit :
- Mince alors, j’ai encore reçu un fax !


Une enseignante d'un collège à Marseille demande à ses élèves :
- Qui est supporter de l'OM ?
Tout le monde lève la main sauf le petit Bernard dans un coin de la classe.
La prof dit :
- Pourquoi ne lèves-tu pas la main comme tous tes camarades ?"
- Car je suis pour le Stade Brestois madame!!!
Alors la prof lui demande des explications.
- Ma maman et mon papa sont pour le Stade Brestois et toute ma famille est pour le Stade Brestois donc moi aussi"
Très énervée la prof hurle et répond
- Et si ta mère était une salope, ton père un enculé et toute ta famille des bons à rien, tu serais quoi toi ???
- Un supporter de l'OM, madame !


7h du matin.
Le mari rentre à la maison et trouve sa femme, qui l'attend de pied ferme...
Elle :
- Tu reviens bien tard, hein superman ?
Lui :
- Je vais t'expliquer. Je suis vraiment désolé, mais j'étais avec des clients...
Elle :
- Et tu as discuté toute la nuit, jusqu'à 07h00... c'est juste, superman ?
Lui :
- Laisse- moi parler, s'il te plaît. J'ai réussi à acquérir un nouveau client pour la boîte. Nous sommes allés manger italien...
Elle :
- Et cela jusqu'à 07h00 du matin ? Tu me prends pour une demeurée, superman ??
Lui :
- Bon ok. On a été ensuite dans un bar, jusqu'à 03h00 boire quelque chose...
Elle :
- Ouiouioui, superman, jusqu'à 03h00... Et que s’est-il passé jusqu'à 07h00, superman ?
Lui :
- Euh... Ensuite on a été dans un bar à strip-tease, mais j'ai QUE regardé, c'était chiant, ouais et...
Elle :
- C'est bon, superman. Tu as seulement regardé, et as tranquillement attendu... Que dois-je encore croire, superman ???
Lui :
- Laisse-moi s'il te plait parler et écoute !.... d'ailleurs pourquoi m'appelles-tu tout le temps superman ???
Elle :
- Parce qu'il n'y a que superman qui porte le slip par-dessus son pantalon !!!


Mariage
Un homme de 70 ans vient de se marier avec une jeune fille de 30 ans.
Le lendemain assez fier de lui, il demande à son meilleur ami :
- Comment tu me vois à côté de ma belle épouse ?
Après un moment de réflexion son ami lui répond ?
- Comme l’oreille du taureau !
- Drôle de comparaison ! Je ne comprends pas ?
- Et bien oui, l’oreille du taureau, loin des fesses et tout près des cornes !!


C'est un handicapé qui arrive à la piscine.
Il est vraiment mal arrangé, il boite tant bien que mal jusqu'au bassin principal.
Il va pour se jeter à l'eau, mais le maître-nageur voit ça, et il court comme un malade pour l'en empêcher...
Mais il arrive trop tard, alors il plonge pour au moins le rattraper avant qu'il ne se noie...
Mais surprise, le mec handicapé nage comme un Dieu, et le maître-nageur n'arrive pas à le rattraper malgré ses efforts immenses.
Finalement, à l'autre bout du bassin, le mec s'assied, le maître-nageur s'assied à côté de lui, et lui demande, essoufflé :
- Mais vous nagez magnifiquement bien, félicitations, je n'y aurais jamais cru !
- Oh, vous savez, je n'ai pas de mérite, mon père m'emmenait nager toutes les semaines.
- Et bien ! Bravo ! un bel exemple ce courage !
- Ben c'est à dire que le plus difficile, c'était pas de nager, c'était plutôt de sortir du sac...


C'est un handicapé qui arrive à la piscine.
Il est vraiment mal arrangé, il boite tant bien que mal jusqu'au bassin principal.
Il va pour se jeter à l'eau, mais le maître-nageur voit ça, et il court comme un malade pour l'en empêcher...
Mais il arrive trop tard, alors il plonge pour au moins le rattraper avant qu'il ne se noie...
Mais surprise, le mec handicapé nage comme un Dieu, et le maître-nageur n'arrive pas à le rattraper malgré ses efforts immenses.
Finalement, à l'autre bout du bassin, le mec s'assied, le maître-nageur s'assied à côté de lui, et lui demande, essoufflé :
- Mais vous nagez magnifiquement bien, félicitations, je n'y aurais jamais cru !
- Oh, vous savez, je n'ai pas de mérite, mon père m'emmenait nager toutes les semaines.
- Et bien ! Bravo ! un bel exemple ce courage !
- Ben c'est à dire que le plus difficile, c'était pas de nager, c'était plutôt de sortir du sac...


Le chahut
Le professeur est en retard, et les élèves de cinquième font un chahut épouvantable.
Alerté, le surveillant général rapplique et trouve la classe sens dessus dessous.
- Qu’est-ce que ce chantier ? Qui a fait ça ? Je veux que les coupables aient le courage de se dénoncer, sinon vous serez tous punis !
Un élève lève la main.
- C’est moi qui ai lancé de l’encre sur les murs…
Un autre lève le doigt à son tour.
- C’est moi qui ai jeté la craie dans le couloir…
Puis un troisième.
- C’est moi qui ai jeté du bois par la fenêtre…
- Bon, puisque vous vous êtes dénoncés vous n’aurez pas de punition.
A ce moment-là la porte s’ouvre et un gamin entre, couvert de poussière, les vêtements déchirés, les genoux en sang.
- D’où sort-il celui-là ? s’écrie le surveillant général excédé, vous dépassez les bornes, vingt jours de colle ! Donnez-moi votre nom !
- Dubois…


Un alpiniste, dont la corde vient de céder, se rattrape in extremis à une paroi verglacée.
Sentant ses doigts glisser, il demande:
- Il y a kelkun?
Une voix profonde lui répond:
- C'est moi, Dieu! Si tu crois en moi, lâche tes deux mains, un ange te rattrapera.
L'alpiniste réfléchit longuement, puis demande:
- Il n'y aurait pas kelkun d'autre ?


Après celle de l'Abbé Bête, voici l'histoire de l'abbé du Mont Saint Michel ...
Un petit bijou de texte
Au Père Spicace,
Un grand malheur est arrivé à l'abbaye et j'ai la pénible mission de vous en faire part.
Mardi soir, pendant que l'abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.
Les révérends pères, en perdant l'abbé Quille, perdaient leur seul soutien
Un seul restait joyeux : le père Fide.
Quant à l'abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l'aide à comprendre ce qui c'était passé mais rien n'y fit.
Après l'accident de l'abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye.
Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.
Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage.
La messe fût dite sur une musique de l'abbé Thoven.
Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.
A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l'abbé N'Pé.
Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'abbé Canne et l'abbé Trave voulaient passer par les champs.
Le Père Clus s'y opposa.
L'abbé Casse en fut enchanté.
Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.
Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.
Finalement on décida que, comme à l'accoutumée, l'abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.
Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'abbé Nédiction donna l'absolution.
Le Père Venche et l'abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.
Celle-ci fût recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'abbé Tonneuse.
Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.
Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.
L'abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.
La Mère Cédés , invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.
À l'arrivée, le Père Sil et l'abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.
Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions.
Signé : L'abbé BICI


Robert retrouve son copain Bernard affalé sur le zinc de leur bar habituel, dans un état d'ébriété avancé et les yeux rougis par les larmes.
- Qu'est-ce qui se passe mon pote?
Lui demande-t-il en lui donnant une tape amicale dans le dos.
- C'est à cause d'une femme. Répond Bernard.
- Une femme? Il ne faut pas se mettre dans des états pareils pour une femme. Et puis d'abord, quelle femme? s'enquiert Robert.
- C'est TA femme.
- Ma femme? Qu'est-ce qu'elle t'a fait ?
- Eh bien, je crois bien qu'elle nous fait cocus...


C'est une personne chargée de faire un sondage sur les maladies de "Alzheimer et de Parkinson".
Cette personne rentre dans un bar et s'adresse aux personnes du comptoir qui sont en train de boire du pastis.
Elle demande à chacun quelle maladie préfèrerait-il avoir Alzheimer ou Parkinson ?
Tout le monde répond : Parkinson.  
La personne est étonnée que tout le monde ait dit Parkinson.
Elle demande pourquoi ?
Un monsieur vient et lui dit :
- Le pastis c'est mieux d'en reverser un peu que d'oublier de le boire.


À qui le tour ?
Un jeune garçon assiste au mariage de son frère ainé.
Les deux familles, celle du mari et celle de la mariée, sont réunies : les parents, grands-parents, oncles, tantes, frères, sœurs, cousins, cousines, etc.
A la sortie de l’église, après avoir félicité les mariés, la famille vient voir le jeune garçon et lui dit :
- Alors, c’est bientôt ton tour ?
Etc, etc…, une bonne dizaine de personnes lui font cette remarque, ce qui l’agace un peu.
Le temps passe.
Quelques années plus tard, un ancien qui avait justement assisté au mariage décède.
Toute la famille se réunit pour l’enterrement.
Et le jeune garçon aussi est présent.
Après l’enterrement, il va voir tous les vieux présents et leur dit :
- Alors, c’est bientôt ton tour ?


Indiana Jones se promène dans la savane africaine lorsqu'il rencontre un Arabe, un Zoulou et un Belge.
L'Arabe transporte sur son dos un gros morceau de viande cachère, le Zoulou une grosse cage de fer et le belge une très grosse pierre.
Indiana leur demande alors ce qu'ils font avec cet équipement.
L'Arabe de répondre :
- Ti se, s'il y a i lion qui mi cour apris, moi je lui balance ce morceau di viande; il li mange i apris il n'a plis faim pour mi manger !
Le Zoulou de répondre :
- Tu sais, s'il y a un lion qui me cou' ap'es, je le captu'e dans ma cage de fe', et la il ne peut plus me manger.
Le belge de répondre :
- Tu sais une fois si un lion me courre après, alors je jette la pierre par terre et je peux courir plus vite pour me sauver.


Un couple est invité à une soirée costumée.
Juste au moment de partir la femme est prise d'une violente migraine, et elle dit à son mari d'aller à la fête sans elle.
Le mari enfile alors son déguisement et s'en va, tandis que la femme va se coucher.
Après avoir dormi un peu, elle se réveille en pleine forme.
Elle décide alors d'aller rejoindre son mari à la fête, mais comme elle est un peu soupçonneuse, elle se dit qu'elle va le surprendre en se déguisant avec un autre costume que celui qu'elle avait prévu.
Dès son arrivée à la fête, elle repère son mari : il est en train de danser avec une fille, puis encore une autre, puis une autre encore.
Elle veut en savoir plus, et voir jusqu'où il est capable d'aller.
Dans la cohue, elle l'aborde et l'invite à danser.
Sans la reconnaître, il lui susurre à l'oreille qu'ils pourraient s'isoler un petit peu, ce qu'ils font en allant directement faire l'amour dans un des recoins de la salle.
L'affaire faite, la femme s'en va précipitamment et rentre chez elle.
Le mari rentre un peu plus tard, et sa femme l'attend ferme derrière la porte...
- Alors ! Comment était la fête ?
Il répond :
- Ce n'était pas drôle sans toi chérie.
- Je ne te crois pas, je suis sûr que tu as bien rigolé !
- Non je t'assure. Quand je suis arrivé, il n'y avait pas d'ambiance, alors avec quelques gars qui étaient là, on a décidé d'aller jouer aux cartes au bistrot voisin..... Par contre, j'ai passé mon costume à un ami qui n'en avait pas, et il m'a téléphoné pour me remercier, il est tombé sur une sacrée salope et il parait qu'il s'est bien régalé.


Un homme voyageant en avion avait un urgent besoin d'utiliser les toilettes.
Cependant, chaque fois qu'il se levait pour y aller, elles étaient toutes occupées.
L'hôtesse qui avait vu l'urgence de la situation du pauvre homme, lui proposa d'utiliser la toilette réservée aux hôtesses.
Elle l'avertit cependant de ne pas toucher aux boutons qui s'y trouvaient.
L'homme entre donc dans la toilette, s'assoit et pousse un soupir de soulagement.
Il remarque quatre boutons à côté du papier hygiénique : ET AT PP EAT.
Et bien sûr, il commet l'erreur que tous les hommes commettent en n'écoutant pas leur femme...
Il se laisse emporter par la curiosité et appuie sur le premier bouton "ET".
Immédiatement, un doux jet d'Eau Tiède lui caressa le derrière.
Wow! Super! Les hôtesses ont droit au traitement de faveur!
Encouragé par sa première expérience, il décide d'appuyer sur le bouton "AT"
Aussitôt, un courant d'Air Tiède lui assèche confortablement les fesses.
Aaahhh. Je comprends pourquoi les hôtesses mettent autant de temps aux toilettes! Avec ce genre de service...
Il appuie donc avec anticipation sur le bouton "PP".
Aussitôt, il se fait légèrement poudrer les fesses par un doux applicateur de Poudre Parfumée.
Super! Cette toilette est vraiment géniale!
Il appuie donc sur le dernier bouton : "EAT".
Lorsque l'homme se réveille dans sa chambre d'hôpital, il est confus et souffrant.
Il appelle la garde pour lui demander ce qui s'est passé.
Il explique qu'il était dans la toilette des hôtesses et tout ce dont il se souvient, c'est une douleur intense puis plus rien.
- Je comprends, explique l'infirmière. Vous avez dû avoir beaucoup de plaisir jusqu'à ce que vous décidiez d'appuyer sur le bouton d'Extraction Automatique de Tampon.


Toto se promène avec son père qui s'arrête à un bar et prend une bière, Toto demande alors :
- Papa je peux prendre une bière, moi aussi ?
Et son père lui répond :
- Toto est ce que ton sexe arrive à ton cul ?
Et toto dit :
- Ben non !
Et son père dit :
- Ben voilà ta réponse !
Apres son père prend un ticket à gratter que pour ceux qui ont de la chance.
Et toto dit :
- Papa je peux avoir un ticket que pour ceux qui ont de la chance et son père dit:
- Ok
Donc Toto gratte et gagne 10 000 euros.
Et son père demande :
- Génial Toto on partage ?
- Papa est-ce que ton sexe arrive à ton cul ?
- Ben oui.
Alors Toto répond :
- Ben va te faire enculer !


Le jardin des délices
Intrigué par « Le Jardin des délices » qui est en fait le bordel de la ville, un petit garçon demande à son père :
- Papa, c’est quoi « Le Jardin des délices » ?
- Heu… C’est une crêperie ! Mais comme elle est très chère, c’est pour les grandes personnes.
Le lendemain, en douce, le petit garçon casse sa tirelire et va sonner à la porte du « Jardin des délices ».
- Qu’est-ce que tu veux, mon petit bonhomme ? lui demandent ces dames.
- On m’a dit que vous faites de bonnes crêpes. J’ai des sous, je peux payer !
Attendries, elles l’installent dans un petit salon et courent à la cuisine lui faire des crêpes.
Le soir, le petit garçon dit à son père :
- Tu sais, papa, je suis allé au « Jardin des délices ».
- Quoi ? tu as fait ça ?
- Oui. Je m’en suis tapé quatre. La première était un peu mollassonne, mais la deuxième et la troisième étaient vraiment bonnes, chaudes et tout ! La quatrième, ça commençait à faire beaucoup, j’ai pas réussi à finir…


Carole, une belle jeune fille blonde de la ville, épouse John, un producteur laitier.
Un matin, en allant traire ses vaches, l'agriculteur, John, dit à Carole :
- "L'homme de l'insémination va venir pour inséminer une de nos vaches aujourd'hui. J'ai placé un clou dans l'étable au-dessus de la mangeoire de la vache à inséminer.  Tu lui montreras où est la vache quand il arrivera ici, OK ?"
Ainsi donc, l'agriculteur va aux champs.
Après un certain temps, l'inséminateur arrive et frappe à la porte d'entrée.
Carole l'emmène jusqu'à l'étable.
Ils marchent le long de la ligne des vaches et quand elle voit le clou, elle lui dit :
- "Voilà ! C'est la vache".
Terriblement impressionné par ce qu'il pensait être juste une blonde naïve, l'homme lui demande :
- "Dites-moi Madame, comment savez-vous que c'est la vache à inséminer ?"
- "C'est simple, parce qu'un clou est au-dessus de sa place explique Carole, très confiante.
Ensuite, l'homme demande :
- "Pourquoi le clou ?"
Elle se retourne et commence à s'éloigner et en toute confiance, elle dit... par-dessus son épaule:
- "Je suppose que c'’est pour accrocher votre pantalon."


Ce sont 2 blondes qui veulent entrer dans la police, elles passent un examen avec un commissaire.
Une première vient avec dans son bureau.
Le commissaire dit, en lui montrant une photo :
- Comment reconnaitrez-vous ce suspect dans la rue ?
- C'est facile, il a qu'un œil et qu'une oreille.
- Madame, il est de profil.
Elle sort et l'autre rentre, le commissaire lui demande la même chose qu'à l'autre.
Elle répond :
- C'est simple, il a des lentilles de contact.
- Comment vous savez ça ?
- Il ne peut pas avoir de lunettes, il a qu'un œil et qu'une oreille.


La tête de veau
Une actrice qui reçoit des gens très importants pour le diner donne ses dernières consignes à son employée :
- Vous servirez le veau avec du persil dans les oreilles et une tomate dans la bouche.
- Bien, madame, mais… euh… Vous ne croyez pas que ça me donnera un air un peu ridicule ?


Les gradés observent d'un œil critique les soldats qui tirent dans tous les sens, au cours de leur première visite au stand de tir.
Tout à coup, l'adjudant dit au lieutenant :
- Là-bas, mon lieutenant, il y a une nouvelle recrue qui ne m'inspire pas confiance.
- Pourquoi ?
- Eh bien, mon lieutenant, explique l'adjudant, ce type, quand il a fini de tirer, il essuie soigneusement ses empreintes digitales sur son arme!


Deux spermatozoïdes font la course côte à côte.
- Il est encore loin ce p****n d'ovule ?
- M'en parle pas, on vient juste de passer les amygdales....


Un mec entre dans un bar, commande un 51 et propose au barman de boire avec lui, il accepte.
Le gars dit alors :
- Bon, et ben, sert tout le comptoir, c'est ma tournée!
Le barman sert tout le monde, tournée à 90 euros...
Le type boit cul sec son pastis et recommande la même chose...
Le barman ressert tout le comptoir et encore 90 euros de tournée...
Le type boit cul sec son pastis et recommande la même chose.
Le barman le coupe net :
- Écoute mon vieux, c'est gentil de payer à boire à tout le monde mais, ça fait trois tournées à 90 euros... T'as des sous pour payer ?
- J'ai pas un euro !
Le barman lui met une super gifle qui le fait tomber au sol, le gars se relève en sang et dit :
- Bon ressert la même chose mais sauf à toi, car quand tu bois t'es trop violent...


Dénonciation
L’histoire se passe à Moscou.
- Allo, la Brigade anti-drogue ?
- Oui, j’écoute… C’est pour une dénonciation ?
- Oui, j’ai appris de source sûre que celui qui habite dans la maison située au 3 bis rue de St-Petersbourg a planqué du haschisch dans le cabanon de son jardin, au beau milieu de son bois de chauffage…
Opération musclée le lendemain à 6h00 du matin rue de St-Petersbourg, chez un dénommé Vladimir.
Une horde d’une douzaine d’agents du KGB débarque et se rue dans le cabanon en question.
Ils sont là avec des haches et des tronçonneuses à vérifier les bûches, une par une.
Mais au bout de deux heures, ne trouvant rien, ils finissent par renoncer.
Furieux, ils prennent congé sans même s’excuser.
Juste après leur départ, le téléphone sonne chez le pauvre Vladimir.
- Salut Vlad, c’est Sergei, dit la voix, ça s’est bien passé ?
Vladimir répond :
- Ah tu parles, ils ont tout mis en mille morceaux à la bonne taille pour mon poêle !
- Tant mieux… Mais la semaine prochaine, c’est ton tour. Tu diras à la répression des fraudes que j’ai enterré du caviar de contrebande dans mon jardin. J’ai besoin que quelqu’un retourne mon potager.


Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12465
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 178 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 15 Mar 2015 - 22:28

Merci jacques pour cette nouvelle série de "bon temps".

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7342
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 178 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 15 Mar 2015 - 22:37

paszim a écrit:Merci jacques pour cette nouvelle série de "bon temps".
Salut Pascal.
Un peu de bon temps en lecture, du temps acceptable en météo, bientôt le printemps.
Merci de ta visite.



À plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12465
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 178 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum