GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


186 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

186 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 3 Mai 2015 - 15:42

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


TEST... A LIRE SANS ERREURS...

Ceci est ceci chat
Ceci est est chat
Ceci est une chat
Ceci est manière chat
Ceci est de chat
Ceci est tenir chat
Ceci est un chat
Ceci est con chat
Ceci est occupé chat
Ceci est pendant chat
Ceci est au chat
Ceci est moins chat
Ceci est 60 chat
Ceci est secondes chat.

Maintenant, vous vous demandez quelle est cette stupidité.....eh bien revenez en arrière et lisez le TROISIÈME mot de chaque ligne à partir du début. Sans rancune...

Et sans rancune...
 
 
Le test de célibat.
Ce sont trois jeunes candidats à la prêtrise.
L’évêque s’est déplacé spécialement au séminaire pour leur faire passer un dernier test : Le fameux test du célibat.
L’évêque conduit les trois candidats dans une pièce, et leur demande de se déshabiller.
Ensuite, il demande à chacun de s’attacher une petite clochette au bout de leur partie intime au moyen d’une ficelle toute fine.
Lorsque tout le monde est prêt, une superbe fille entre dans la pièce et vient se placer devant le premier candidat.
Elle entame un strip-tease torride… et l’on entend « Tingingling »
L’évêque prend alors la parole :
- Patrick, je suis vraiment désolé pour vous, mais votre manque de self-control vous joue des tours. Emportez vos vêtements et courrez prendre une douche froide. Vous en profiterez pour prier et méditer sur votre faiblesse charnelle.
Pendant ce temps, la jeune fille qui s’était placée devant le second candidat avait continué son strip-tease.
Arrivée à la petite culotte, on entend… « Tingingling »
L’évêque reprend alors la parole :
- Joseph, toi non plus, tu n’es pas capable de refréner tes pulsions charnelles. Une douche froide et des prières pour toi aussi.
Et le second candidat quitte la pièce.
À ce moment, la jeune fille est déjà toute nue, en train de danser et de prendre des attitudes toujours plus suggestives devant le troisième candidat…
Mais rien.
Elle a beau même se frotter contre le corps de l’éphèbe.
Mais aucune réaction…
L’évêque est très satisfait et il dit :
- Michael, mon fils, je suis vraiment fier de toi. Tu es le seul à avoir eu assez de force de caractère pour ne pas t’être laissé aller à tes pulsions charnelles. Tu deviendras prêtre très rapidement. Maintenant tu peux aller rejoindre tes deux compagnons sous la douche……
Et alors on entend :
»Tingingling »…


Combien de blondes sont nécessaires pour faire un gâteau au chocolat ?
- 10. Une pour faire la pâte et 9 pour peler les Smarties


=> LA CROTTE FANTÔME :
C'est celle que tu sens sortir, que tu vois sur le papier mais pas dans la cuvette.

=> LA CROTTE PROPRE :
C'est celle qui sort, que tu vois dans la cuvette mais pas sur le papier.

=> LA CROTTE ÉTERNELLE :
Tu t'essuies, tu t'essuies, tu t'essuies... mais il en reste toujours sur le papier. Tu décides alors de remonter ton pantalon et de mettre une feuille de papier dans le caleçon pour éviter des traces de freinage.

=> LA CROTTE LE RETOUR :
Tu as fini, quand tu remontes ton pantalon, tu t'aperçois qu'il faut que tu chies encore un peu.

=> LA CROTTE QUI FAIT POUSSER UNE VEINE SUR LE FRONT :
C'est celle qui te fait forcer tellement fort que tu as peur de la crise cardiaque.

=> LE BILLOT :
C'est celle qui est tellement grosse que tu as peur de la casser en tirant la chasse. Tu es surpris mais fier que cela vienne de toi.

=> LA CROTTE "J'AIMERAI QUE CELA SORTE" :
Tu veux chier, tu sens qu'elle est proche, mais tout ce que tu as c'est des crampes et des pets.

=> LE BOUT DE LA CROTTE :
C'est celle qui fait tellement mal que tu jugerais qu'elle sort de côté.

=> LA SPLASHEUSE :
C'est celle qui sort avec tellement de vitesse que tu t'éclabousses le derrière.

=> LA CROTTE DU LENDEMAIN DE FÊTE :
C'est le liquide jaune brun qui t'éclabousse toute la cuvette et qui te brûle le cul.

=> LA CROTTE DE LAPIN :
Ce sont les toutes petites boules. Certaines coulent, d'autres flottent.

=> LA CROTTE SURPRISE :
Tu penses que tu vas péter, mais tu réalises que tu vas chier et c'est déjà trop tard.

=> LA CROTTE TIME OUT :
C'est quand tu es en train de faire une bonne crotte dans des toilettes publiques et que tu dois arrêter car tu ne veux pas que la personne d'à côté t'entende.

=> LA BRUYANTE :
C'est tellement bruyant que tout le monde autour rigole.

=> LA MEXICAINE :
Elle sent tellement fort qu'elle pique le nez.

=> LA CROTTE "SAUT A L’ÉLASTIQUE" :
C'est celle qui refuse de tomber bien que tu saches qu'elle est sortie. Tu espères qu'en te secouant le derrière elle va se décrocher.


La leçon
Dans une école du Médoc, l’institutrice apprend aux élèves les mesures de capacité.
Elle en arrive aux mesures des liquides et dit :
- La plus petite, c’est le millilitre. Puis viennent le centilitre, le décilitre, et la mesure de base qui est…
- Le litre ! crient les enfants.
- Très bien. Qu’y a-t-il au-dessus du litre ?
Et toute la classe en chœur répond :
- Le bouchon !


Un promeneur se balade aux abords d'une ferme.
Soudain il aperçoit un poussin plein de merde.
Il le regarde avec étonnement puis continue son chemin.
Quelques mètres plus loin, il aperçoit un autre poussin, lui aussi, est couvert de merde.
Intrigué, le promeneur poursuit sa route et aperçoit encore de nombreux poussins, tous couvert de merde.
De plus en plus intrigué, il arrive près de la ferme.
À ce moment, la porte de la ferme s'ouvre et le fermier apparaît dans l'encadrement de la porte.
Voyant l'air abasourdi du promeneur, il demande :
- " Vous n'auriez pas du papier toilette, je n'ai plus de poussins" !!!


Cadeau d’adieu
Le patron du service d’ophtalmologie d’un grand hôpital prend sa retraite.
Lors de son pot d’adieu, ses collègues, collaborateurs et amis lui offrent un grand tableau d’art moderne représentant un œil immense.
Alors l’ophtalmo murmure tout bas :
- Heureusement que je ne suis pas gynécologue !


Au moment où elle se réveille, une femme dit à son mari :
- "Chéri, je viens de faire un rêve incroyable. Je rêvais que tu m'offrais un collier de perles pour la Saint-valentin. À ton avis, qu'est-ce que ça peut vouloir dire ?"
- "Tu le sauras ce soir..." répond le mari avec un petit sourire.
Ce soir-là, l'homme rentre du travail avec un petit paquet cadeau.
Sa femme, ravie, commence à le déballer, et à l'intérieur, elle découvre... un livre intitulé : "L'interprétation des rêves".


Leçon de râteau
Un homme aborde une femme dans un bar :

Lui : - On ne s'est pas déjà rencontres ?
Elle : - Sûrement, je suis infirmière aux maladies vénériennes.

Lui : - Vous, je vous ai déjà vue quelque part ...
Elle : - Oui, et c'est d'ailleurs pour ça que je n'y vais plus.

Lui : - Ce siège est libre ?
Elle : - Oui, et le mien aussi sera libre, si vous vous asseyez là !

Lui : - J'aimerais bien vous appeler, c'est quoi votre N° ?
Elle : - C'est dans l'annuaire.
Lui : - Mais je ne connais pas votre nom....
Elle : - Dans l'annuaire aussi.

Lui : - Je connais tous les trucs pour satisfaire une femme.
Elle : - Alors fais-moi plaisir, casses-toi !

Lui : - Je suis photographe, et je cherchais justement un visage comme le vôtre !
Elle : - Je suis chirurgien esthétique et moi aussi, je cherchais justement un visage comme le vôtre !

Lui : - Salut ! On est pas sorti ensemble déjà une fois, ou deux ?
Elle : - C'est possible mais une fois alors, je ne fais jamais deux fois la même erreur.

Lui : - M'accorderiez-vous le plaisir de cette danse ?
Elle : - Non merci, j'aimerais avoir du plaisir aussi !

Lui : - Comment avez-vous fait pour être si belle ?
Elle : - On a dû me donner votre part !

Lui : - Est-ce que vous sortiriez avec moi samedi prochain ?
Elle : - Désolée, j'ai prévu d'avoir une migraine ce week-end !

Lui : - Votre visage doit faire tourner quelques têtes !
Elle : - Et le vôtre doit retourner quelques estomacs !

Lui : - Allez, ne soyez pas timide, demandez-moi de sortir !
Elle : - D'accord, veuillez sortir s'il vous plait !

Lui : - Je crois que je pourrai vous rendre très heureuse.
Elle : - Pourquoi, vous partez ?

Lui : - Que répondriez-vous si je vous demandais de m'épouser ?
Elle : - Rien. Je ne peux pas rire et parler en même temps !

Lui : - Puis-je avoir votre nom ?
Elle : - Pourquoi, vous n'en avez pas ?

Lui : - Ca vous dirait d'aller voir un film avec moi ?
Elle : - Je l'ai déjà vu !

Lui : - Croyez-vous que c'est le destin qui nous a fait nous rencontrer ?
Elle : - Nan, juste de la simple malchance !

Lui : - Eh quel est votre signe ?
Elle : - "Ne pas entrer".

Lui : - Comment aimez-vous vos œufs le matin ?
Elle : - Non fécondés

Lui : - J'irai au bout du monde pour vous.
Elle : - Mais promettez-vous d'y rester ?

Lui : - Où étiez-vous durant toute ma vie ?
Elle : - Où je serai certainement pour le reste de vos jours : dans vos rêves.


Cour d’assises
L’action se passe dans une cour d’assises.
Un homme comparait pour un double meurtre.
- Monsieur, vous êtes accusé d’avoir tué votre épouse à coups de marteau
Une voix se fait entendre dans le public :
- Ah! Le Fumier va !
- Vous êtes aussi accusé d’avoir sauvagement tué votre belle-mère à coups de marteau.
La même voix se fait entendre :
- Le gros pourri ! Ah l’ordure !
Le juge interrompt la lecture des charges et s’adresse à la personne qui exprime son dégoût :
- Monsieur, je peux comprendre que les actes commis vous répugnent et que vous exprimiez vos sentiments, mais vous êtes dans une cours d’assises et je vous demanderai donc par conséquent de respecter ce tribunal. A l’avenir, merci de réfréner vos émotions.
L’homme se lève et s’adresse au juge :
- Monsieur le juge. J’ai été le voisin de l’accusé pendant plus de 15 ans et à chaque fois que je suis allé le voir pour lui emprunter un marteau, cette ordure m’a toujours répondu qu’il n’en avait pas !


Le baiser.
En cours d'Économie
Le baiser est cette chose pour laquelle la demande est toujours supérieure à l'offre.

En cours de Comptabilité
Le baiser est un crédit parce qu'il est toujours profitable en retour.

En cours d'Algèbre
Le Baiser est l'infini parce qu'il est deux divisé par rien.

En cours de Géométrie
Le Baiser est la distance la plus courte entre deux lèvres.

En cours de Physique
Le Baiser est la contraction de bouche en raison de l'expansion du cœur.

En cours de Chimie
Le Baiser est la réaction de l'interaction entre deux hormones

En cours de Zoologie
Le Baiser est l'échange de bactéries salivaires.

En cours de Physiologie
Le Baiser est la juxtaposition de deux des muscles orbiculaires dans l'état de contraction.

En cours de Dentisterie
Le Baiser est à la fois infectieux et antiseptique.

En cours de Philosophie
Le Baiser est la persécution pour l'enfant, l'extase pour le jeune homme et l'hommage pour l'homme ou la femme mûr(e).

En cours de Français
Le Baiser est un nom qui est employé comme une conjonction, il plus commun que propre, on le parle au pluriel et il s'applique à tous

En cours d'Architecture
Le Baiser est un processus qui construit un lien solide entre deux objets dynamiques

En cours d'Informatique
Qu'est-ce qu'un Baiser? Cela semble bien être une variable non définie.


La station de ski
Ce sont deux amis qui décident d’aller passer une semaine au ski.
L’année dernière, ils étaient allés dans une super station et donc il prennent la décision d’y retourner.
Arrivés sur place et une fois l’installation faites, ils vont s’inscrire à l’école de ski.
- Bonjour monsieur. Nous souhaiterions prendre des cours.
- Pas de problème. Quel est votre niveau ?
- Nous sommes plus ou moins débutants mais nous souhaiterions avoir le même moniteur que l’année dernière.
- Euh… Oui… Connaissez-vous son nom ?
- Ben on s’en souvient plus mais il avait une combinaison grise et bleu.
- Tous les moniteurs de cette école ont une combinaison grise et bleu, monsieur.
- Attendez… Ah ! Il avait deux anus.
- Deux anus ?! Mais c’est n’importe quoi ?
- Si, si ! Je vous jure. A chaque fois qu’on croisait un autre moniteur, celui-ci lui demandait s’il s’en sortait avec ses deux trous du cul.


C'est un ours qui poursuit un lapin a la course....
L'ours :
- " J'vais t'attraper petit salopard de lapin"
Le lapin :
- " Va t'faire enculer ours de merde.... "
Les deux traversent un champs et la se trouve une grenouille magique....
La grenouille :
- " Stoppez là vous deux.... "
Gros freinage du petit salopard et de l'ours....
La grenouille :
- " Je suis une grenouille magique et je peux exhausser 3 vœux pour chacun... qui commence?
L'ours :
- " Moi moi je suis le plus gros... "
La grenouille :
- " Vas-y l'ours... ton premier vœux "
L'ours :
- " Moi, je veux que tous les ours de la foret soient des femelles.... "
La grenouille :
- " Pas de problème, ton vœux est exhausse... à toi le lapin. "
Le lapin :
- " Moi je veux un casque de moto..... "
L'ours en regardant le lapin :
- T'es vraiment con toi... "
La grenouille :
- " Pas de problème, ton vœux est exhausse ... voilà ton casque... à toi l'ours pour ton 2eme vœux. "
L'ours :
- " Moi je veux que tous les ours des forets voisines soient des femelles... "
La grenouille :
- " Ok pas de problème....c'est comme si c'était fait....a toi le lapin "
Le lapin :
- " Moi je veux une moto a ma taille et ultra puissante..."
La grenouille :
- " Pas de problème... la voilà... "
L'ours en regardant le lapin :
- " T'es vraiment qu'un abruti toi...."
La grenouille :
- " Bon et pour votre dernier vœux.... "
L'ours :
- " Moi je veux que tous les ours de cette planète soient des femelles, sauf moi....bien sur"
La grenouille :
- " Ok , c'est fait et toi le lapin, ton dernier vœux...."
Le lapin mit son casque monta sur sa moto la démarra violemment et dis en regardant l'ours... :
- "Lui... je veux qu'il soit pédé...... " et VVVVRRROOOOUUUUUMMMMM !!!!!


Un moine tibétain marche sur une route glacée de montagne et entend un faible pépiement.
Il regarde autour de lui et voit aux pieds d'une haie, un tout petit moineau à moitié mort de froid.
Il le prend et le réchauffe dans ses mains.
Que faire, s'interroge-t-il ?
-Si je le garde avec moi, il va salir ma robe et au couvent le chat le mangera. Si je le laisse ici, il va mourir de froid.
Soudain une idée lui vient.
Pour le protéger du gel, il place l'oisillon dans une bouse fumante de vache sacrée, et poursuit son chemin, l’âme en paix.
L'oisillon se réchauffe et commence à chanter à plein gosier sa joie d'être encore vivant. Un renard qui passe par là, entend la bouse de vache chanter.
Intrigué il s'approche, découvre notre moineau et le croque.
Trois moralités à cette histoire.
1) Celui qui te met dans la merde ne te veut pas forcement du mal.
2) Celui qui t'en sort ne te veut pas forcement du bien.
3) Quand tu es dans la merde .... ferme ta gueule !


Connaissez-vous cet étrange monastère, loin de tout, regroupement de religieux le plus improbable que l'on puisse rencontrer ???

On y trouve :
Le Père Manan, toujours présent malgré sa pauvreté.
Le Père Tinent, qui ne dit pas que des conneries.
Le Père Cepteur, Le trésorier.
Le Père Dition, porté disparu.
Le Père Dudevue, apprenti du précédent.
Le Père Ruquier, coiffeur et barbier.
Le Père Collateur, qui fait le café.
Le Père Hoquet et la Mère Hic, exotiques.
Le Père Choir, l'Hòte des précedents voyageurs.
Le Père Fide, un hypocrite.
Le Père Cutant, une force de la nature.
Le Père Siffleur, bon musicien mais mauvaise langue.
Le Père Turbé, simple d'esprit dérangeant et dérangé.
Le Père Mudah, Ach ! Un Altsassien toujours en short !!
Le Père Missionnaire, toujours en vadrouille.
Le Père Iclité, grabataire mais vénérable.
Le Père Il, jaune, chinois d'origine.
Le Père Muté, généticien.
Le Père Sil, herboriste.
Le Père Dent, c'est pas un gagneur...
Le Père Fusion, un chaud lapin !!
Le Père Nod, sommelier.
Le Père Amptoire, un peu dépassé par les évènements.
Le Père Verti, qui a succombée à la tentation.
Le Père Ceneige, aumônier chez les chasseurs-alpins.
Le Père Soreille, bijoutier chirurgien.
Le Père Spicace, un fin connaisseur.
Le Père Manganate de Potassium, un noble alchimiste.
Le Père De Kouye, toujours sabre au clair.
Le Père Dem'notte, geôlier.
Le Père Leduitre, Ostréiculteur richissime.
Le Père Yclès, marathonien.
Le Père Honé, anatomo-physiologiste.
Le Père Pétuel, incontournable.
Le Père Pétuité, il n'en vaut pas la peine d'en parler.
Le Père Midechasse, Premier prix au tir à l'arc.
Le Père Midecond'Huire, un charretier de grand renom.
Le Père Méable, faiseur de pluie.
Le Père Missif, un peu trop laxiste.
Le Père Pendiculaire, géomètre.
Le Père Uvien, porteur de jupe aztèque.
Le Père Iphérique, grand derviche tourneur.
Le Père Clus, bourré de rhumatismes...
Le Père Imé, lui aussi il a mal vieilli.
Le Père Forateur, tombé dans un trou.
Le Père Sonnage, au sacré caractère !!!
Le Père Plexe, religieux mais dubitatif.
Le Père Huche, aumônier des oiseaux
Le Père Huque, aumônier des mout-mouts
Le Père Oxyde, aumônier des infections
Le Père Sécuteur, aumônier des violents
Le Père Vert, aumônier des pédophiles
Le père Mmis de conduire, assigné à la circulation
Le père es troïka, responsable de la chute du mur de Berlin
Le père Venche adjoint du père mis de conduire
Le père Pétuel, doyen des abbés (encore en vie)
Le père Emptoire, vient d'entrer dans les ordres qu'il donne
Le père Idurale, aumônier des accouchées
Le père Siffleur, celui qui médit à la chorale
Le Père Foreur, tombé dans un trou.
Le Curé Largi et le Curé Tréci, deux excommuniés pour sodomie.
Le Lama Delon, échanson venu du Népal.
Le Moine Ho, fin éleveur d'oiseau.
L'Ermite Raillette, un tire-au-flanc !!
Le Clerc Semé, il pousse.


Le responsable
Un candidat se présente pour un emploi dans une grande société.
Le chef du personnel lui dit :
- Pour ce poste, nous recherchons quelqu’un de réellement responsable.
Et l’autre s’écrie :
- Alors là, pas de problème ! Dans ma dernière place, chaque fois que quelque chose n’allait pas, ils disaient tous que c’était moi le responsable !


Quelle est la différence entre un paquet de lessive et un commissariat de police ?
Dans la lessive, il y a au moins des agents actifs.


Un groupe de chasseur en Afrique et parmi eux un bègue:
Le bègue :
- "Hip, Hip, Hip "
Les autres :
- "Hourra !!!"
Le bègue :
- "Hippopotaaammmee"


Dans une basse-cour, 2 poules discutent...
L'une dit à l'autre :
- J'ai mal aux fesse, c'est abominable...
L'autre regarde derrière, et voyant qu'elle a un trou énorme, lui dit :
- Lorsque je t'ai dit de passer "du coq à l'âne", c'était juste une expression !...


Les termes empruntés au monde animal sont partout, la preuve :.

Myope comme une taupe, Rusé comme un renard... les termes empruntés au monde animal sont partout.
Que vous soyez fier comme un coq, fort comme un bœuf, têtu comme une mule, malin comme un singe, chaud lapin ou fine mouche, vous êtes tous un jour ou l'autre devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.
Vous arrivez frais comme un gardon à votre premier rendez-vous et là, pas un chat !
Vous faites le pied de grue vous demandant si cette bécasse vous pose réellement un lapin.
Le type qui vous a obtenu ce rancart, avec lequel vous êtes copain comme cochon, vous l'a certifié :"Cette poule a du chien, une vraie panthère."
C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour.
Mais tout de même, elle vous traite comme un chien.
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois, mais non, elle arrive.
Bon, dix minutes de retard, il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.
Sauf que la fameuse souris est en fait plate comme une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine.
Vous restez muet comme une carpe. Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous noyez le poisson.
Vous avez le bourdon, envie de verser des larmes de crocodile.
Vous finissez par vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre.
Vous avez beau être doux comme un agneau, faut pas vous prendre pour un pigeon...


Le perroquet
Dans une vente publique, on met aux enchères un perroquet magnifique.
Une dame le veut absolument.
Les enchères montent, montent, s’envolent, et finalement il est adjugé à la dame pour deux mille euros.
En venant le chercher, elle dit au commissaire-priseur :
- Pour ce prix-là, j’espère qu’il parle !
Et le perroquet lance :
- A votre avis, madame, qui faisait monter les enchères ?


C'est un représentant qui sonne à la porte d'une maison;
c'est le petit Toto, 9 ans, qui ouvre la porte, un cigare à la bouche et une canette de bière dans la main.
- Bonjour mon petit. Est-ce ta maman est là?
Et Toto répond :
- Devinez...


LE SALAIRE DU PÉNIS...

LE PÉNIS...
Moi le Pénis, déclare demander un augmentation de salaire pour les raisons suivantes:
Je travaille physiquement.
Je travaille à de grande profondeur.
Je plonge tête première dans tout ce que je fais.
Je n'ai pas congé les fins de semaine ni les jours férié.
Je travaille dans un environnement humide.
Je travaille dans un endroit sombre et avec une mauvaise ventilation.
Je travaille dans des températures extrême.
Mon travail m'expose à des maladies contagieuses.
Sincèrement Le Pénis

L'ADMINISTRATION...

Après avoir étudié votre demande et avoir considéré les arguments que vous avez soulevés, l'administration rejette votre requête pour les raisons suivantes:
Vous ne travaillez pas 8 heures d'affiler.
Vous vous endormez après de courtes périodes de travails.
Vous ne suivez pas toujours les instructions données par l'administration.
Vous ne demeurez pas toujours dans la zone de travail assigné et être souvent surpris à visiter d'autres endroits.
Vous ne prenez pas d'initiative.
Vous devez être sous pression et stimulé afin de commencer à travailler.
Vous laissez le lieu de travail sale à la fin de votre quart de travail.
Vous n'observez pas toujours les règles de sécurité, tel que porter l'équipement protecteur approprié.
Vous allez prendre votre retraite bien avant d'avoir 65 ans.
Vous êtes incapable de faire deux quarts de travail de suite.
Vous quittez votre lieu de travail avant d'avoir terminé la tâche assignée. Et si ce n'était pas suffisant, vous êtes constamment vu rentrer et sortir du lieu de travail avec deux sacs à l'aspect douteux.

Sincèrement l'administration.


Un célèbre dissident chinois demande l’asile politique en France.
À son arrivée à Roissy, une meute de reporter l’attend.
- Pourriez-vous nous parler des difficultés de la vie quotidienne en Chine ?
- A vrai dire, honorables journalistes, on ne peut pas se plaindre…
- Qu’en est-il de la liberté de parole et d’opinion ?
- On ne peut pas se plaindre…
- Et le respect des droits de l’homme ?
- On ne peut pas se plaindre non plus…
- Mais alors, dit un journaliste, pourquoi demandez-vous l’asile politique chez nous ?
- Parce qu’en France, on peut se plaindre…


- Papa ! papa ! pourquoi grand-mère elle saute dans le jardin ?
- T'inquiète pas et passe-moi les cartouches.





Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12730
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 186 ° série de blagues.

Message par paszim le Lun 4 Mai 2015 - 23:18

Merci Jacques pour cette nouvelle série de blagues.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7411
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 186 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Mar 5 Mai 2015 - 8:33

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série de blagues.
Salut Pascal.
Merci de ta fidèle visite.



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12730
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 186 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum