GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


188 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

188 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 10 Mai 2015 - 10:19

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


La pensée du jour de Jean d'Ormesson.
- Je suis pleinement favorable au mariage gay, mais seulement entre socialistes, tout ce qui peut contribuer à leur non-reproduction est un bienfait pour tous !


Chère maman, cher papa,
Ça fait maintenant trois mois que je suis parti pour l'université.
J'ai pris beaucoup de retard pour vous écrire et je suis désolé de vous avoir négligés.
Maintenant, je vais vous mettre au courant. Mais avant de lire la suite, asseyez-vous.
Vous ne continuez pas, tant que vous n'êtes pas assis, hein?
Je vais plutôt bien maintenant.
La fracture et le traumatisme crânien que j'ai eu en sautant par la fenêtre de ma chambre en feu, peu après mon arrivée, sont maintenant presque guéris.
Je n'ai passé que deux semaines à l'hôpital et ma vue est redevenue presque normale.
En plus, ces affreuses migraines ne m'arrivent plus qu'une fois par semaine au maximum.
Heureusement, la caissière du dépanneur d'en face avait tout vu.
C'est elle qui a prévenu les pompiers et appelé l'ambulance.
Elle est aussi venue me voir à l'hôpital et comme je ne savais pas où aller avec l'appartement réduit en cendre, elle a eu la gentillesse de me proposer d'habiter chez elle.
En fait, c'est juste une chambre au sous-sol, mais c'est plutôt mignon.
Deux fois mon âge, c'est une femme adorable et nous sommes tombés follement amoureux.
On veut se marier, on n'a pas encore choisi la date, mais ce sera avant que sa grossesse ne commence à se voir.
Eh! oui, chers parents, je serai bientôt papa.
Je sais à quel point vous avez hâte de devenir grands-parents et je suis certain que vous accueillerez le bébé avec tout l'amour et les tendres soins que vous m'avez témoigné quand j'étais petit.
La seule chose qui retarde notre union, c'est la petite infection qu'a ma fiancée et qui nous empêche de passer les analyses prénuptiales.
Moi aussi, bêtement, je l'ai attrapée, mais tout ça va vite disparaître avec les injections de pénicilline que je me fais chaque jour.
Je sais que vous l'accueillerez à bras ouvert dans notre famille.
Elle est très gentille et même si elle n'a pas fait beaucoup d'études, elle a beaucoup d'ambition.
Bien qu'elle ne soit pas de la même race ni de la même religion que nous, je connais votre tolérance toujours réaffirmée et je suis certain que vous n'attacherez aucune importance au fait que sa peau soit un peu plus foncée que la nôtre.
Je suis sûr que vous l'aimerez autant que moi.
Vu qu'elle a à peu près votre âge, je suis certain que vous vous entendrez bien et que vous vous amuserez beaucoup ensemble.
Ses parents sont eux aussi des gens très bien : il paraît que son père est un célèbre mercenaire dans le village d'Afrique d'où elle est originaire.
Maintenant que je vous ai mis au courant, il faut que vous sachiez qu'il n'y a pas eu d'incendie de l'appartement.
Je n'ai ni traumatisme ni fracture du crâne, je ne suis pas allé à l'hôpital, je ne suis pas fiancé, je n'ai pas la syphilis et il n'y a pas de femme bronzée dans ma vie.
C'est juste que j'ai eu un 5/20 en physique, 8/20 en math et 4/20 en bio et j'ai voulu vous aider à relativiser les choses.
Je vous embrasse bien fort.


Lettre d'un fils arabe à son père !
Cher Père,
Paris est une ville merveilleuse, les Français sont gentils et j'aime vraiment cette ville.
Mais, papa, j'ai un peu honte d'aller à l'école avec ma Ferrari 599GTB plaquée or, alors que les profs et les autres élèves viennent en train. Ton fils qui t'aime,
Nasser.

Le jour suivant, il a obtenu cette réponse :
Mon cher fils adoré,
Vingt millions d’euros viennent d'être transférés sur ton compte personnel.
Ne fais plus honte à tes parents et va vite, toi aussi, t'acheter un train !
Ton père qui pense à toi.
Ahmed Halor !


La fin du monde
Deux gars sont en train de discuter et l’un d’entre eux dit:
- Si la fin du monde arrivait dans les quinze minutes qu’est-ce que tu ferais ?
- Moi, je baiserai tout ce qui bouge ! Et toi ?
- Moi, je ne bougerai pas .


C'est trois vampires qui sont dans un bar. Le premier vampire commande un verre de sang chaud.
Le deuxième commande un verre de sang-froid. Le troisième commande un verre d'eau chaude!
Les deux autres le regardent et lui pose la question :
- Pourquoi un verre d'eau chaude ?
Le troisième répond
- J'ai trouvé un Tampax, je vais me faire une infusion !


Quel est l'animal le plus heureux de la terre ?
Le Homard, car même mort on lui suce la queue


Comment une blonde fait-elle pour allumer la lumière après avoir fait l' amour ?
Elle ouvre la portière...


Qu'est-ce qu'une blonde fait quand elle trouve un 10 € par terre ?
Elle se déshabille et se met à danser !


Pourquoi fait-on prendre des bains de boue aux vieux ?
Pour qu'ils s'habituent à la terre...


Deux clitoris se rencontrent... l'un dit à l'autre :
- Il paraît que tu es frigide?
L'autre répond :
- Ce sont les mauvaises langues qui disent ça.


Qu'est ce qui est long et dur pour un gendarme ?
- Sa 6ème primaire.


Comment appelle-t-on du sperme de policier ?
- Du blanc de poulet.


Comment reconnaît-on un flic Gay ?
- C'est celui avec les mouches autour de sa matraque


Un vieux couple britannique fait l'amour.
Soudain, le mari demande à sa femme :
- Darling, est-ce que je t'ai fait mal ?
- Non Darling, pourquoi donc ?
- Mais parce que tu as bougé !


Mon cher fils,
Je t'écris lentement car je sais que tu ne lis pas vite ; ainsi je mets la plume dans l'encre, l'encre sur le papier, le papier dans l'enveloppe et l'enveloppe dans la boîte à lettre, tout cela pour te dire qu'on a été tous malades mais que le docteur est venu et on est tous guéris.
Depuis que tu es parti, on s'aperçois que tu n'es plus là ; hier c'était la fête au village, il y avait une course d'ânes et monsieur le Maire a dit que c'était dommage que tu n'étais pas là car tu aurais sûrement gagné.
Il y avait aussi le marché aux cochons, on a pensé à toi.
Quand tu reviendras à la maison, tu ne la reconnaîtras pas, on a déménagé.
Au fait Léon s'est pendu, j'espère qu'il ne recommencera plus.
Tu m'a dit que tu faisais de la taule, s'il t'en reste garde moi en pour couvrir le toit du poulailler.
Tu m'a dit de t'envoyer un champ d'ail, la récolte a été mauvaise, je t'enverrai un champ d'oignons.
Le petit a avalé 100 sous, le docteur en a retiré 90 ; il a dit que le reste était dissout.
Pour ce qui est du petit, tout le monde se moquait de lui à l'école car il n'avait pas d'habits neufs ; comme on a pas beaucoup de sous, on lui a acheté une casquette neuve et on ne le laisse plus regarder que par la fenêtre plus personne ne rigole.
Ton père a un nouveau travail, il a 200 personnes en dessous de lui, il tond le gazon au nouveau cimetière que nous avons inauguré ; sur la porte était inscrit : "Ici ne seront enterrés que les morts vivant dans la commune".
Les peupliers bordant la rivière ont été coupés pour en faire du bois de sapin.
Tiens ton frère se marie avec une femme ; tu dois te souvenir d'elle ; c'est celle qui nous a tant fait rire à l'enterrement de ta sœur .
J'espère que tu es un bon soldat comme ton père qui s'est fait geler les pieds par des éclats d'obus.
Je t'envoies 50 dollars en cachette de ton père ; il ira les poster.
Fais bien attention de ne pas te saouler et de ne pas dépenser cet argent.
Je t'envoie aussi deux chemises neuves faites avec les vieilles de ton père.
Envoies-moi les vieilles que j'en fasse des neuves à ta sœur.
Si tu as des chaussettes trouées, envoies-moi les trous que je les raccommode.
Nous avons eu un grand malheur, le chien a eu la queue coupée.
Enfin tout va bien sauf le chat qui est crevé.
J'espère que la lettre te trouvera de même.
Tu nous dit que tu es très malade, si tu ne vas pas mieux, reviens mourir à la maison, ça nous fera plaisir.
Je vais te laisser non sans te dire que ton père a un énorme furoncle au cul, sur quoi je t'embrasse très fort.

Ta Maman chérie

P.S. je voulais mettre 100 dollars dans l'enveloppe mais j'avais déjà cacheté la lettre.


Un paysan Béarnais part acheter avec son fils une vache à un ancien copain de régiment.
Celui-ci, habitant dans les Landes, lui vend la vache un peu cher.
Dans le camion lors du retour le paysan dit à son fils :
- "Vu le prix qu'on l'a payée, dès qu'on arrive à la ferme, on la met à saillir directement."  
Ils présentent donc la vache au taureau et celle-ci se met à faire gauche droite, gauche droite, de l'arrière train, empêchant le taureau de faire son travail.
Le voisin qui passe par là, dit au paysan :
- "Ta vache, tu ne l'aurais pas achetée dans les Landes ?"
Étonné le paysan lui dit :
- "Oui, comment l'as-tu deviné ?"
Et le voisin lui répond :
- "Ma femme aussi est de là-bas !"


Une femme entre chez son médecin, le visage tout enflé et des bleus partout.
Le médecin :
- Que vous est-il arrivé ?
La femme :
- Docteur, chaque fois que mon mari arrive à la maison après avoir bu, il me frappe et je ne sais plus quoi faire.
Le médecin :
-J'ai un bon remède pour ça. La prochaine fois que votre mari arrive totalement ivre, prenez une tisane à la camomille et gargarisez-vous. Gargarisez-vous le plus longtemps possible et surtout ....n'arrêtez pas !
2 semaines plus tard elle retourne chez le médecin.
Elle a l'air très calme et parfaitement heureuse.
La femme :
- Docteur, c'est brillant comme idée ! Dès que mon mari arrive éméché, je me précipite sur ma tisane et je me gargarise comme vous me l'avez indiqué. Du coup, plus de violences !
Le médecin :
- Ben vous voyez !! .....Quand on ferme sa gueule,  ça peut aider!!!...


Le grand naïf
- Ces médecins, dit un grand naïf à son ami, sont vraiment d’une incompétence qui me confond.
Tiens, l’un d’eux prétendait depuis deux ans que j’étais incapable de procréer.
- Et alors ?
- Ma femme est allée en consulter un autre et c’est bien ce que je pensais, tout venait d’elle. Elle manquait d’iode.
- A bon ?
- Oui, le médecin l’a envoyée passer quinze jours au bord de l’Atlantique et ça y est… Elle est enceinte.


Un camionneur va tranquillement sur la route dans son camion et tout à coup il distingue au loin un homme vêtu de rouge des pieds à la tête.
Le camionneur s'approche rapidement et le gars ne s'écarte pas.
Il fait clignoter ses phares mais rien, le gars ne bouge pas.
Alors le camionneur appuie à fond sur les freins et arrive à s'arrêter à peine un mètre du gars.
Il descend du camion et l'homme en rouge lui dit
- Je suis l'homosexuel rouge, aurais-tu quelque chose à manger
Le camionneur étonné le regarde et lui dit :
- Mais !? T'es malade ou quoi ? Tu ne vois pas que j'ai failli t'écraser?
Le camionneur remonte sur son camion et poursuit sa route.
Tout à coup, il distingue de nouveau au loin un gars complètement vêtu de blanc et aussi debout en plein milieu de la route.
Il fait de nouveau clignoter ses phares et le gars ne bouge toujours pas.
Le camionneur freine de nouveau brusquement, descend du camion et un homme en blanc lui dit :
- Je suis le gay en blanc, aurais-tu quelque chose à boire ?
Le camionneur lui dit :
- Mais ! Saleté de tarlouze ! Tu n'as pas vu que j'ai failli t'écraser?? T'es vraiment malade ou quoi ??? Enlève-toi de là.
Le camionneur une fois de plus remonte dans son camion et poursuit son chemin, lorsqu'au loin il distingue un autre homme, cette fois en bleu.
Il refait clignoter les phares mais rien, il ne s'écarte pas, il freine de nouveau comme un malade, s'arrête à un demi mètre du gars descend du camion très vexé et lui dit :
- Alors enculé de tapette bleue de merde ! Qu'est-ce que tu veux ?
Et le gars lui répond :
- Pour commencer, le permis de conduire et les papiers du véhicule.


Réponses d'élèves de primaire à un examen :
Dans la phrase - " Le voleur a volé les pommes ", où est le sujet ? " En prison. "
Le futur du verbe " je baille " est " je dors ".
L'eau potable est celle que l'on peut mettre dans un pot.
L'oiseau migrateur est appelé ainsi car il ne peut se gratter que la moitié du dos.
La nuit, pour éviter les moustiques, il faut dormir avec un mousquetaire.
La peau de la vache sert à garder la vache ensemble.
Le chat a quatre pattes, deux devant pour courir, deux derrière pour freiner.
Le singe peut faire des grimaces, c'est l'animal qui ressemble le plus à l'homme.
On dit chevaux quand il y a plusieurs chevals.
Prenant nos jambes à deux mains, nous courons à toute allure.
Qui a été le premier colon en Amérique ? Réponse : Christophe.
Raphaël a peint les frasques du Vatican.
A la fin les soldats en ont assez d'être tués.
Je me réveille et à ma grande surprise, je suis encore vivant.
La nuit tombée, le renard s'approcha à pas de loup.
"'Il pleuvait', c'est quel temps ? : Un sale temps "
Quelqu'un peut me citer un héros national ? : Sangoku, il a sauvé plusieurs fois l'univers !"
Des canards WC nageaient paisiblement sur le lac."


Un couple de personnes âgées avait fêté son soixantième anniversaire de mariage.  
Ils s'étaient connus amis d'enfance et venaient se promener main dans la main dans le quartier de leur jeunesse ; ils voulaient revoir leur ancienne école.
La grille n'était pas fermée, ils sont entrés et ont retrouvé le vieux pupitre qu'ils avaient partagé, sur lequel Louis avait gravé :« Je t'aime, Claire. »
En revenant à la maison, un sac tomba d'un fourgon presque à leurs pieds.
Claire le ramassa et l'emporta à la maison.
Là, elle l'ouvrit et compta ..........cinquante mille euros !
Louis déclara :
- « Nous devons le rendre ».
Claire dit :
- « Qui trouve garde. »
Elle remit l'argent dans le sac et le cacha dans le grenier.
Le lendemain, deux policiers vinrent enquêter dans le quartier.
Ils frappèrent à leur porte.
- « Pardon, auriez-vous trouvé un sac qui est tombé d'un fourgon hier ? »
Claire dit :
- « Non ».
Louis :
- « Elle ment. Elle l'a caché dans le grenier ».
Claire :
- "Ne le croyez pas, il est sénile ».
Les agents se sont tournés vers Louis et lui ont demandé :
« Voulez-vous nous raconter l'histoire depuis le début. »
Louis :
- "Bien ! Claire et moi revenions de l'école, hier............. »
Le premier agent se tourna vers son collègue et lui dit :
-« Viens on s'en va  .........!»


Quelle est la plus petite unité de mesure de la distance ?
Le millimètre.
Et quelle est la plus petite unité de mesure des liquides ?
Le millilitre.
Enfin quelle est la plus petite unité de mesure d'intelligence ?
Le militaire


Le trésor
Une petite fille sur les genoux de sa Grand-mère lui demande :
- Dis mamie, ferme les yeux s’il te plaît…
- Mais pourquoi donc ?, lui demande sa grand-mère.
- Allez mamie, VAS YYYYYYYYY EEEEEUUUUHH… S’il te plaît, insiste la fillette.
- Bon d’accord, dit la grand-mère.
La grand-mère ferme les yeux, et la petite fille regarde longuement au plafond, puis elle finit par soupirer en disant tristement :
- Bah non, y a rien…
- Comment ça, il n’y a rien ??, s’inquiète la mamie .
- Ben oui, il n’y a rien, continue la petite fille le regard toujours fixé au plafond, pourtant papa dit toujours à maman que lorsque mamie fermera les yeux, un trésor tombera du ciel…


Un prof de philo se présente devant la classe avec une série d'objets inhabituels qu'il pose sur son pupitre, face à ses étudiants.
Le silence intrigué de l'assistance étant acquis, le prof prend un grand bocal de cornichons (vide et propre) et commence par le remplir jusqu'au bord supérieur de pierres d'un diamètre situé entre 6 et 7 cm.
Cela terminé, Il demande à la classe si le bocal est rempli.
Les élèves répondent que oui.
Le prof prend alors un sachet rempli de gravillons et le verse dans le bocal.
Il agite le tout, pour égaliser, et voilà que le gravier remplit tous les espaces encore vides.
Après avoir complété cette manipulation, le prof demande une fois encore si le bocal est maintenant bien rempli.
La classe répond, hilare et intriguée, que oui.
Le prof se saisit alors d'un petit sac de sable et en verse le contenu dans le bocal.
Évidemment, le sable se fraie un passage dans les interstices qui sont encore disponibles, au grand contentement de la classe.
- Voyez-vous, dit le prof en s'adressant à ses étudiants, j'aimerais que vous compariez ceci à votre propre existence. Les grosses pierres représentent les choses véritablement importantes, comme la famille, le couple, la santé, les enfants. Ces choses qui font que même si vous perdez tout le reste, votre vie n'en demeurera pas moins remplie. Les gravillons représentent, quant à eux, les choses qui sont importantes, mais non essentielles, comme le travail, la maison, la voiture. Enfin, les grains de sable peuvent être comparés aux choses sans importance. Si vous commencez par mettre le sable dans le bocal, il ne restera plus assez d'espace pour le gravier ou les pierres. Il en va de même avec votre vie: si vous gaspillez votre disponibilité et votre énergie pour les petites choses, il ne vous restera jamais assez ni de temps, ni de place pour ce qui est essentiel à votre bonheur. Faites ce qui vous plaît, ce que vous avez toujours remis à plus tard et soyez à l'écoute des autres. Il y aura toujours du temps pour réparer l'aspirateur, pour finir un dossier ou laver la voiture. Soignez les grandes pierres en tout premier lieu, ce sont les choses qui comptent vraiment. Le reste n'est que sable qui s'écoule entre vos doigts.
Un étudiant se lève.
Il s'approche du pupitre, saisit le bocal, prend une bouteille de pastis et en verse le contenu dans le bocal.
Le liquide se disperse dans les espaces qui, à l'évidence, existaient encore dans le fameux bocal.

MORALITÉ :
Aussi remplie que soit ton existence, il y aura toujours de la place pour l'apéro !


Canicule
Il fait très très chaud.
C’est l’été, et cet homme roule en voiture n’a qu’une seule idée en tête : Se rafraîchir.
Aussi, lorsqu’il voit ce pont au-dessus de cette rivière à l’eau cristalline, il s’arrête.
Bien sûr, il n’a pas de maillot de bains, mais ce n’est pas un problème car il n’y a personne alentours.
Le gars patauge quelques minutes, ravi de se refroidir un peu.
C’est alors qu’il aperçoit deux vieilles dames sur la rive qui regardent dans sa direction.
Le gars, un peu timide, panique et cherche à sortir de l’eau en cachant toute sa virilité.
Aussi, quand il voit le manche d’une poêle à frire qui dépasse des graviers de la berge, il s’en saisit et place la poêle devant son sexe.
Les vieilles s’approchent alors de lui en rigolant.
Le gars ne sait plus où se mettre et ne cherche qu’à s’enfuir, lorsqu’une des vieilles dit :
- Vous savez jeune homme, j’ai une espèce de don de télépathie. Oui, en fait, j’arrive à savoir exactement ce que les gens pensent rien qu’en les regardant !
Le gars qui n’a rien à faire de ce que raconte la vieille (et qui n’a qu’une envie, c’est qu’elles dégagent au plus vite) répond :
- Ah oui, c’est incroyable ! Et moi par exemple, à quoi est-ce que je pense en ce moment ?
- Eh bien, vous pensez que la poêle que vous êtes en train de tenir possède encore son fond…





Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


Dernière édition par Jacknap1948 le Dim 10 Mai 2015 - 23:09, édité 1 fois

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 188 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 10 Mai 2015 - 21:53

Merci Jacques pour cette nouvelle série de blagues.

J'ai bien aimé celle de l'élève qui annonce ses mauvaises notes.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7358
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 188 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 10 Mai 2015 - 23:14

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série de blagues. J'ai bien aimé celle de l'élève qui annonce ses mauvaises notes.
Salut Pascal.
Elle m'a rappelé également certains de mes bulletins de notes.
Mais ma préférée est la pensée du jour de Jean d'Ormesson.
Merci de ta visite.



À plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 188 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum