GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


191 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

191 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 24 Mai 2015 - 10:26

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Vue par les enfants, la vie est différente...et c'est vrai que, parfois, leurs réflexions sont stupéfiantes !!!

1. NUDITÉ
Je conduisais avec mes trois jeunes enfants un soir d'été chaud lorsqu'une femme dans une décapotable devant nous se lève et nous salue de la main.
Elle était complètement nue ! J'étais encore sous le choc quand mon petit garçon de 5 ans assis sur le siège arrière dit :
- « Maman ! La dame ne porte pas sa ceinture de sécurité !»

2. ENCORE DE LA NUDITÉ
Un petit garçon se perd dans les couloirs d'un centre de remise en forme et se retrouve dans le vestiaire des femmes.
Lorsqu'il est remarqué, toute la salle se met à crier, les femmes se dépêchant de se couvrir d'une serviette.
Le petit garçon regarde tout ça avec surprise puis demande :
- « Qu'est-ce qui se passe ? Vous n'avez jamais vu un petit garçon avant ? »

3. VIEILLESSE
Lorsque je travaillais pour une organisation qui livre des lunchs dans un foyer pour personnes âgées, j'avais l'habitude d'emmener ma  petite fille de 4 ans avec moi.
Les divers accessoires des vieillards, particulièrement les cannes, marchettes et fauteuils roulants, l'intriguaient beaucoup....
Un jour, je la retrouve fascinée devant un verre contenant un dentier.
Comme je me préparais à une suite inévitable de questions, elle se tourne simplement et chuchote :
- « La petite souris ne croira jamais ça ! »

4. HABILLEMENT
Une petite fille regardait ses parents s'habiller pour une soirée.
Quand elle vit son père mettre son smoking , elle l'avertit :
- « Papa, tu ne devrais pas porter ce veston. »
- « Et pourquoi pas, chérie ? »
- « Parce que tu sais qu'il te donne toujours un mal de tête le lendemain matin. »

5. BIBLE
Un petit garçon ouvre la grosse Bible familiale. Il est fasciné et regarde les vieilles pages jaunies.
Soudain, quelque chose tombe de la bible.
Il ramasse l'objet, le regarde attentivement et voit que c'est une vieille feuille d'érable qui avait été pressée entre les pages.
- « Maman, regarde ce que j'ai trouvé ! »
- « Qu'as-tu as trouvé là, mon chéri ? » demande sa mère.
Avec une voix étonnée, il répond :
- « Je pense que c'est le slip d'Adam.»


Cela se passe dans un petit village de France où les gens ont les un peu légères.
Le curé, un beau jour, se fatigue des confessions de ses paroissiens, où tout tourne toujours autour de l'adultère.
Aussi, le dimanche, pour son sermon, il leur dit :
- "A partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d'adultère dans les confessions. C'est bien simple, si j'entends encore quelqu'un confesser qu'il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse !!"
Comme tout le monde aime bien le curé, une réunion informelle a lieu dès la sortie de la messe.
Il est décidé par les paroissiens de continuer à confesser les adultères, mais d'utiliser un code pour ce péché.
Il est convenu que lorsque quelqu'un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons à cette occasion.
Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue :
- "Bonjour, Monsieur le Maire, je suis bien content de vous voir. Vous  devriez faire réparer les trottoirs. Plusieurs paroissiens se plaignent  d'être tombés par terre !"
Le maire ne peut pas s'empêcher de rigoler en entendant la remarque naïve de son curé, mais le curé le coupe tout de suite :
- "Vous ne devriez pas rire de ça, car rien que cette semaine, votre femme est tombée cinq fois !"


Deux puces vont se promener.
L'une dit à l'autre :
- On part à pied ou on prend un chien ?


Que dit un escargot quand il croise une limace?
- "Oh! Un naturiste!"


- À combien rouliez-vous ? demande le gendarme.
- À deux seulement, mais si vous voulez, il reste une place.


Les blouses blanches
Une superbe jeune fille doit subir une petite opération chirurgicale à l’hôpital.
Une infirmière la prend en charge, la prépare, puis l’aide à se placer sur la civière à roulette qui l’emmènera en salle d’opération.
Ensuite l’infirmière la pousse jusque dans le couloir devant l’entrée de la salle d’opérations, et lui dit qu’elle revient tout de suite.
Pendant que l’infirmière est partie voir si le bloc est prêt, une blouse blanche s’approche de la patiente, relève le drap qui la couvre et examine le corps en long et en large.
Puis il remet le drap en place et s’éloigne sans un mot.
Il retrouve un autre confrère en blouse blanche, un peu plus loin dans le couloir, et lui glisse quelques mots à l’oreille.
La deuxième blouse blanche s’approche de la patiente et procède au même examen visuel.
Une troisième blouse blanche arrive alors, et les trois confrères se mettent à converser.
Le troisième examine lui aussi la patiente.
À ce moment-là, la jeune femme qui commence à s’impatienter dit :
- Bon dites un peu, c’est bien beau les examens mais quand allez-vous procéder à l’opération ?
Alors une des trois blouses blanche la regarde en haussant les épaules et dit :
- Aucune idée… Nous on est les peintres…


C'est un aveugle qui cherche à se faire embaucher dans une scierie.
Le patron de la scierie lui demande :
- "Et vous pensez que vous pouvez travailler ici avec votre handicap?"
- "Oui, bien sûr, parce que je peux me servir de mon odorat là où les autres ont besoin de leur vue!"
Le patron de la scierie n'y croit pas trop et décide de tester les compétences de l'aveugle.
Il fait amener plusieurs échantillons de bois différents, dans le but de les faire reconnaître à l'aveugle.
Le premier échantillon est posé sur la table.
L'aveugle le renifle et dit :
- "Ça, c'est du chêne, et même du jeune chêne" affirme l'aveugle.
Le patron pose un deuxième échantillon sur la table :
- "Ça c'est du hêtre" affirme l'aveugle.
Le patron pose un troisième échantillon sur la table :
- "Ça c'est du merisier" affirme l'aveugle.
L'aveugle ne s'est pas trompé une seule fois et le patron est très impressionné.
Comme il est très joueur, il veut tenter une expérience, il passe dans le bureau d'à côté et va chercher la secrétaire (qui a déjà 20 ans de service dans la scierie).
Il lui demande de se coucher devant l'aveugle sur la table et de baisser sa culotte, ce qu'elle fait.
Le patron lance alors à l'aveugle :
- "Si vous reconnaissez cet échantillon, je vous donne le boulot!"
L'aveugle renifle, puis renifle encore, enfin il dit :
- "Ah! Vous me tendez un piège!!! Ce n'est pas un bois que l'on utilise normalement dans une scierie... Je pense que c'est le bois de la porte des chiottes d'un vieux bateau de pêche à la crevette".


Marie-Chantal raconte à sa copine Eléonore :
- Je suis sortie l'autre soir avec Charles-Henri. Nous sommes allés à la plage, j'avais mis mon bikini le plus sexy. Il y avait un clair de lune superbe, on aurait pu lire le journal !
- Et alors ?
- Charles-Henri avait emporté un journal !


Une femme rencontre un très bel homme dans un bar.
Ils parlent, ils se plaisent, ils partent ensemble.
Ils arrivent chez lui, et il lui fait visiter son appartement.
Elle remarque que sa chambre est remplie de petits nounours.
Une centaine de petites peluches sur des étagères qui font toute la largeur du mur.
Les petits oursons sur l'étagère du bas, les ours moyens, bien rangés, sur l'étagère du milieu, et les très grandes peluches sur l'étagère du haut.
La femme est surprise de voir que cet homme, viril, a une aussi grande collection d'ours en peluche ; elle ne montre pas son étonnement, mais elle est émue par la sensibilité de cet homme.
Elle se retourne vers lui ...
Ils s'embrassent ...
Ils s'arrachent leurs vêtements et font l'amour passionnément.
Après une nuit intense en ébats et en émotions, ils restent couchés là avec l'esprit un peu dans le brouillard.
La femme se retourne dans le lit et lui demande en souriant :
- Alors, heureux ?
Et l'homme lui répond :
- Oui, ça peut aller ... tu peux choisir un lot sur l'étagère du bas.


Jack et Bob décident d'aller skier pour le week-end.
Après quelques heures de conduite, ils se font surprendre par une grosse tempête de neige.
Au travers du blizzard, ils aperçoivent une ferme et demandent à la très jolie dame qui leur a ouvert, s'ils ne pourraient pas y passer la nuit.
- Je réalise que c'est pour une terrible tempête et que je vis seule dans cette énorme maison mais mon mari étant décédé depuis peu, j'ai peur que les voisins médisent si je vous héberge dans la maison.
- Soyez tranquille ma chère dame dit Bob, nous dormirons dans la grange et serons partis au lever du jour.
La dame étant d'accord, ils s'installèrent dans la grange et au lever du jour, ils reprirent la route.
Ils eurent un très beau week-end de ski.
Mais neuf mois plus tard, Bob reçoit une très surprenante lettre de l'avocat de la dame veuve rencontrée neuf mois plus tôt.
Il se rend chez son ami Jack et lui demande s'il se souvient de la jolie veuve rencontrée neuf mois plus tôt lors de leur week-end de ski.
- Oui je m'en souviens, dit Jack.
- Se pourrait-il que tu te sois réveillé au milieu de la nuit ... que tu te sois rendu à sa maison et te sois permis de la visiter?
- OUAIS, HUM, OUI dit Jack un peu embarrassé que l'histoire se sache.
- Et est-ce que tu te serais servi de mon nom au lieu du tien??
Jack devient rouge de gêne et dit :
- Yeah, écoute, je m'excuse, c'est vraiment vrai que je l'ai fait mais pourquoi me demandes-tu tout cela ?
- J'ai reçu une lettre de son avocat, elle est décédée et j'hérite de tout...


Après 35 ans de mariage, j'ai regardé ma femme et lui ai dit :
- "Chérie, il y a 35 ans, on avait un petit appartement, une vieille voiture, on dormait sur le canapé en regardant une télé en noir et blanc de 41 cm, mais je dormais avec une jeune blonde de 25 ans... Maintenant on a une maison à 500 000 €, une Mercédès à 50 000 € un lit à eau, une télé couleur écran plat de 130 cm, et je dors avec une vieille de 60 ans.
Ma femme qui est très vive d'esprit m'a dit :
- " Tu as juste à te trouver une jeune blonde de 25 ans et mon avocat fera en sorte que tu te retrouves dans un petit appartement, avec une vieille voiture, et que tu dormes sur un canapé en regardant ta télé noir et blanc de 41cm.
Les femmes sont incroyables !
Elles te guérissent vite de ta crise de la soixantaine...


Ce sont deux femmes qui discutent de leur vie de couple.
La première dit à la seconde :
- Cette fois-ci c'est décidé, je vais demander le divorce !
- Mais pourquoi ? demande l'autre.
- J'ai vu mon mari aller au cinéma avec une autre femme !!
- Et tu sais qui c'était cette femme ?
- Non, je ne l'avais jamais vue auparavant.
- Et tu n'as pas pensé un seul instant qu'il pouvait y avoir une explication autre que celle à laquelle tu penses ? Pourquoi ne les as-tu pas suivi dans le cinéma pour savoir ?
- Je ne pouvais pas : l'homme avec qui j'étais avait déjà vu le film.


Trois nonnes font de l'auto-stop.
Apparait au loin une jolie blonde pulpeuse, à bord d'une magnifique voiture rouge flamboyante.
Elle s'arrête et prend les trois nonnes sur le bord de la route.
Les trois jeunes femmes épatées aperçoivent une bague au doigt de la blonde et demandent :
- Comment avez-vous eu ça ?
Elle leur répond :
- Cette bague ? J'ai dû coucher avec un homme une nuit.
Les nonnes éblouies continuent leurs questions :
- Et ce manteau en fourrure ?
- Ça ? Deux nuits d'amour.
Toutes intriguées elles demandent alors, perplexes :
- Et cette magnifique Porsche, comment l'avez-vous eue ?
- En cinq nuits d'amour.
Les nonnes :
- Eh ben, il nous a bien eues le curé avec ses biscuits.


Les femmes de Chirac, de Eltsine, et de Clinton parlent de sexe en l'absence de leurs maris :
- Savez-vous comment on appelle le sexe de l'homme en Russie ? demande Mme Eltsine. La courtoisie car il se lève devant les dames.
- En France, dit Mme Chirac, on l'appelle le rideau car il se lève avant l'acte et se baisse après l'acte.
- Eh bien ! dit Mme Clinton, chez nous on l'appelle la rumeur car il va de bouche en bouche !


Dans le métro, les gens sont serrés les uns contre les autres, et une jeune fille fait remarquer à un jeune homme, qui se presse un peu trop contre elle, qu'elle ressent une dureté.
- Vous pourriez avoir de la tenue !
L'homme répond qu'il a reçu sa paye en rouleau de pièces. Une station plus tard, encore plus de monde, et le gars est encore plus collé à la fille qui déclare :
- Je constate que vous avez été augmenté depuis tout à l'heure!


Un comptable de 54 ans laissa à sa femme cette lettre un vendredi soir :
Chère femme, j'ai 54 ans et, au moment où tu recevras cette lettre, je serai au Grand Hôtel avec ma jeune et jolie secrétaire de 18 ans.
Quand il arriva à l'hôtel, une lettre l'attendait :
Cher mari, moi aussi j'ai 54 ans, et au moment où tu recevras cette lettre, je serai à l'hôtel Beauséjour avec un jeune et viril G.O. de 18 ans. En tant que comptable, tu n'es pas sans ignorer que 18 entre mieux dans 54 que 54 dans 18 !! non ?


Deux étudiants en informatique marchent le long de leur campus lorsque l'un des deux dit à l'autre, admiratif :
- Où est-ce que tu as trouvé ce vélo ?
Le second lui répond :
- Ben en fait, alors que je marchais, hier, et que j'étais dans mes pensées, je croise une super nana en vélo qui s'arrête devant moi, pose son vélo par terre, se déshabille entièrement et me dit :
- Prends ce que tu veux !
Le premier opine et lui dit :
- Tu as raison, les vêtements auraient certainement été trop serrés.


Lunettes contraceptives ?
- Docteur, dit une dame d’une trentaine d’années, en se déshabillant, je ne veux surtout pas risquer d’avoir un enfant. Que me conseillez-vous de faire ?
- A mon avis, la première chose serait de porter des lunettes.
- Et cela m’empêchera d’avoir des enfants ?
- Non, mais cela vous permettra de mieux lire ce qui est inscrit sur les plaques de marbre, dans le couloir. Le gynécologue, c’est l’étage au-dessus. Moi, je suis architecte.


Dan était célibataire.
Il vivait avec son père et travaillait pour l'entreprise familiale.
Quand il réalisa qu'il allait hériter de la fortune de son père malade il décida qu'il devait trouver une femme pour partager sa fortune.
À une soirée d'affaires, il remarqua la plus belle femme qu'il ait jamais vue.
Sa beauté naturelle lui coupait le souffle : il s'approcha d'elle et lui murmura :
- "J'ai peut-être l'air d'un homme ordinaire, mais d'ici quelques semaines mon père va mourir et j'hériterai de 200 millions"
Impressionnée, la femme demanda sa carte de visite et, trois jours plus tard...elle épousa le père malade !


Une blonde rencontre une de ses copines blondes :
- Je viens d'avoir un test de grossesse.
- C'était dur les questions ?


L'architecte, l'ingénieur, l'entrepreneur.
L'architecte sensé savoir beaucoup de choses dans pas mal de domaines, suite à l'évolution des techniques finit par ne plus savoir grand-chose sur pratiquement tout !
L'ingénieur suite à la spécialisation finit par tout savoir sur pratiquement rien !
L'entrepreneur finit par ne plus rien savoir sur tout, ceci est dû à la fréquentation des architectes et des ingénieurs !


Le spécialiste est une personne qui en sait de plus en plus sur un sujet de plus en plus petit !
Il finit par tout savoir .....sur presque rien


Que fait Jean Claude Van Damme quand il rentre dans sa voiture ?
- Il fout le contact ! ( full contact...)


Quand Jeanne d'arc était sur le bucher elle a crié :
- J'veux descendre, j'veux descendre" , vous ne m'avez pas cru et bien vous m'aurez cuite...
 
 
Les qualités du slip
Un paysan va pour la première fois chez le docteur.
- Déshabillez-vous, dit celui-ci.
L’homme ôte son pantalon.
Il n’a rien dessous.
- Vous ne portez pas de slip ? s’étonne le docteur.
- Un quoi ?
- Un slip ! c’est un sous-vêtement qu’on enfile avant le pantalon. Je vous conseille d’en acheter. C’est plus propre, plus chaud, et plus confortable…
En sortant de la consultation, le paysan va acheter des slips, et le lendemain matin, avant d’aller aux champs, il en met un.
Il est depuis une heure sur son tracteur lorsqu’il est pris d’une forte envie de grosse commission.
Alors il stoppe l’engin, descend et comme d’habitude, il baisse son pantalon, oubliant qu’il a aussi un slip, s’accroupit au-dessus du champ et se soulage.
Après quoi, il regarde sous lui et ne voit rien.
- Crénom, se dit-il, il avait raison le docteur. Avec le slip, c’est plus propre…
Il retourne tranquillement vers son tracteur :
- Et c’est vrai que c’est plus chaud…
Il remonte sur l’engin, s’assied sur le siège métallique :
-… Et plus confortable !


C'est un couple de p'tits vieux qui va manger au resto à Verdun.
La serveuse prend la commande et le vieux lui dit qu'il a fait la guerre à Verdun.
La serveuse va voir le chef aux cuisines et lui dit qu'un couple est installé et que le monsieur dit avoir fait la guerre à Verdun.
Le patron dit alors à la serveuse qu'elle serve ce couple gratuitement.
Au moment de payer la serveuse dit au couple que la facture est pour le patron qui leur offre les repas et les boissons.
Alors le p'tit vieux dit vouloir aller rendre visite au patron.
Il se rend aux cuisines et dit au patron :
"Danke schön, auf wiedersehen.....!"





Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12466
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 191 ° série de blagues.

Message par paszim le Lun 25 Mai 2015 - 22:41

Merci Jaques pour cette nouvelle série de blagues.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7342
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 191 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Lun 25 Mai 2015 - 23:07

paszim a écrit:Merci Jaques pour cette nouvelle série de blagues.
Salut Pascal.
Merci, à toi également, de ta visite.



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12466
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 191 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum