GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


206 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

206 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 20 Sep 2015 - 9:46

Salut à Tous.
Et voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Une blonde va consulter son psy :
- Cette nuit, j'ai encore fait un rêve terrifiant qui me poursuit depuis l'enfance, docteur.
- Racontez-moi ça.
- Je suis devant une porte que je dois absolument ouvrir. Alors je pousse, je pousse et j'ai beau pousser de toutes mes forces, elle refuse de s'ouvrir.
- Hummm... Je vois...
- Ça dure comme ça toute la nuit et au réveil je suis complètement épuisée et dans un état d'angoisse indescriptible. C'est grave, docteur ?
- Intéressant... Même à moi, ça me fout la trouille. Et sur cette porte, il y a quelque chose d'écrit ?
- Oui... Il y a écrit : "TIREZ"


Après les blondes.... Le blond
Dans une discothèque, un vieux-beau blond appelle le barman et lui dit :
- La fille en rouge là-bas, apportez-lui un scotch de ma part.
- Comme vous voudrez monsieur, mais je vous signale qu'elle est lesbienne...
Le barman sert la fille qui remercie d'un signe de tête.
Alors le dragueur se lève, va vers elle avec son plus beau sourire ravageur et lui dit :
- Vous êtes d'où en Lesbie ?


En salle de gym.
Un senior, enfin un homme d’âge mûr, pas vraiment en pleine forme, faisait de la musculation selon ses capacités dans une salle de gym quand il remarqua une jeune femme très sexy.
Il demanda au moniteur le plus proche :
- Quelle machine me conseillez-vous d’utiliser pour impressionner cette charmante petite chose là-bas ?
Le moniteur le toisa et lui répondit :
- Vous devriez essayer le distributeur de billets dans le hall d’entrée….


Un juif et un chinois sont calmement assis sur un banc dans un parc.
Soudain, le Juif se lève et passe derrière le chinois et lui fout une de ces taloche derrière la tête.
- Ça, dit-il, c'est pour l'attaque de Pearl Harbour.
Et le chinois de répondre :
- Oui mais Pearl Harbour, c'était les Japonais !
Le Juif :
- Chinois, Japonais, c'est la même affaire...
Le Juif retourne tranquillement s'asseoir.
Alors le chinois s'approche derrière le Juif et lui fout une de ces taloche derrière la tête.
- Ça, dit-il, c'est pour avoir coulé le Titanic.
Et le Juif de répondre :
- Mais le Titanic, c'est un iceberg qui l'a coulé!?
Le Chinois :
- Iceberg, Goldberg, Greenberg, c'est la même affaire...


A Venise, dans un grand hôtel, le garçon d'étage frappe à la porte de la chambre d'un couple :
- Monsieur désire-t-il quelque chose ?
- Non, merci !
- Et pour votre épouse ?
- Ah ! oui... Bonne idée... Apportez moi donc une carte postale !


Crash test
Dans le dernier numéro du magazine américain « Meat and Poultry », la rédaction cite avec délectation un article récent de la revue « Feathers », organe de la Fédération de l’industrie de la volaille de Californie, où l’on conte l’intéressante (et véridique !) histoire suivante.
L’administration aéronautique fédérale américaine (FAA) a un moyen unique de tester la résistance des pare-brise d’avions.
Le système est composé d’un pistolet qui lance des poulets morts sur les dits pare-brise à la vitesse approximative d’un avion en vol.
La théorie est simple : si le pare-brise résiste à l’impact de la carcasse, il devrait survivre à une véritable collision avec un oiseau vivant.
Les Belges se sont montrés très intéressés et ont décidé ainsi de tester la résistance des pare-brise du nouveau modèle de TGV qu’ils sont en train de développer.
Ils ont donc emprunté le lanceur de poulet américain, l’ont chargé et ont fait feu.
Le poulet sol-sol a explosé la vitre du train, traversé le fauteuil du mécano, défoncé la console d’instrument de bord avant de s’encastrer dans le panneau arrière de la cabine de pilotage.
Les Belges un peu surpris, ont alors demandé à la FAA de vérifier la validité de leur test.
La FAA s’est donc livrée à un examen de la procédure pour aboutir à la recommandation suivante: IL FAUT DÉCONGELER LE POULET !


Au cours d'une récente grève à Ajaccio, la direction de l'entreprise a dû faire appel aux C.R.S. pour faire évacuer l'usine.
Ceux-ci sont intervenus à coup de grenades lacrymogènes.
C'était la première fois qu'on a vu des Corses quitter leur travail en pleurant.


C'est un mec qui est à l'hôpital, sa femme est en train d'accoucher...
Comme il la voit souffrir pendant les contractions il lui tient la main et lui dit en pleurnichant:
- Oh ma chérie, tu as tant mal et tout ceci est de ma faute...
La femme répond avec un petit sourire.
- Mais non, tu n'y es pour rien... absolument pour rien!


L’autoroute
Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et se fait inviter à dîner chez son homologue français.
En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s’assurer un tel train de vie avec sa paye somme toute modeste de serveur de la République.
Le français l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Oui
- Elle a coûté vingt milliards, l’entreprise l’a facturée 25 et m’a versé la différence.
Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite à son homologue.
Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n’en avait encore jamais vu.
Stupéfait, il demande :
- Mais je ne comprends pas, il y a 2 ans vous trouviez que j’avais un train de vie princier, mais par rapport à vous…
Le ministre africain l’entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l’autoroute là-bas ?
- Non…
- Ben voilà…


Pourquoi les belges ont-ils arrêté la chasse aux canards ???
Parce qu'ils n'arrivaient pas à lancer les chiens assez haut.


Un homme vient de décéder et se retrouve devant Dieu.
Il voit derrière celui-ci plein de pendules.
- Dieu puis-je vous poser une question?
- Oui bien sûr !
- Pourquoi toutes ces pendules ?
- À chaque naissance je mets une pendule et quand celui à laquelle elle est attribuée vient devant moi, je la consulte car elle avance à chaque fois que la personne ment, et cela me permet plus facilement de la mettre au paradis ou en enfer
- Il y en a une qui n'a pas l'air d'avoir avancé.
- Oui c'est celle de Mère Térésa, elle a été si parfaite dans sa vie que la pendule n'a jamais bougé.
- Et celle qui avance vite.
- C'est celle de Georges Buch.
- Je ne vois pas celle de Notre président Hollande.
- Celle-là Saint Pierre l'a mise dans son bureau il s'en sert de ventilateur !


La sieste
Adossés à un olivier, deux Corses font la sieste dans un champ, en contrebas de la route.
Arrive à plus de cent à l’heure un camion de la Brink’s qui, emporté par la vitesse, manque le virage, dévale le talus et vient s’écraser à l’autre extrémité du champ.
Le camion est disloqué, les deux convoyeurs sont inanimés, et les sacs de fonds éventrés laissent échapper une montagne de billets.
Alors un des deux Corses se redresse légèrement et dit à son copain :
- Oh! Doumé ! Si le vent se lève, on est milliardaires …


Une infirmière fatiguée
Une infirmière très fatiguée entre à la banque, complètement exténuée après un quart de travail de 18 heures.
Elle arrive au guichet et se prépare à signer un chèque.
Elle sort de sa sacoche un thermomètre rectal et essaie d’écrire avec.
Tout à coup elle réalise son erreur.
Elle regarde le commis de caisse tout surpris et du tac au tac elle lui dit :
- Ah bien ça c’est la meilleure !…..Vraiment c’est la meilleure ! ! !… Y’a un trou-du-cul qui est parti avec mon stylo ! ! !


C'est une sage-femme qui se rend chez le boucher.
- bonjour, je voudrais 450 g de petite saucisse S.V.P.
- bien sûr madame
Et le boucher coupe un morceau qui pèse pile poil 450 g
- un coup de chance
- oh non, juste 30 ans de métier madame
Elle se dit, je vais l'avoir et elle demande 225 g de tête pressée
Et le boucher coupe un morceau de 225 g
- vous voyez, ce n'est pas de la chance
Quand tout à coup on crie à l'aide car une femme est en train d'accoucher dans la rue, sur le trottoir. La sage-femme accourt et met au monde un petit bébé .
- 3 kg 800 dit-elle
- ah non, 3 kg 600 répondit le boucher
- écoutez, c'est mon métier donc 3 kg 800
Pour être fixé, le boucher demande à son apprenti qui s'appelle Hervé (dit le p'tit) de prendre le bébé et d'aller le peser.
- 2 kg 300, clame not ‘p’tit Hervé
Le boucher et la sage-femme sont étonnés de se tromper d'autant.
- tu en es sûr p'tit Hervé ?
- ah oui, 2kg 300 vidé, nettoyé...


C'est un couple de paysans qui participe à la remise des prix d'un concours de taureaux.
Le présentateur annonce :
Troisième prix, le taureau Gédéon, trois ans, trois saillies par jour !
La femme, tapant du coude son mari :
T'entends ? trois fois par jour !! Tu devrais en prendre de la graine !
Le présentateur continue :
- Deuxième prix, le taureau Gérard, cinq ans, six saillies par jour !
La femme, excitée :
- T'entends ?! T'entends ?!...
Le présentateur, enfin :
- Et le premier prix, le taureau Germain, quatre ans et demi, neuf saillies par jour !
La femme, de plus en plus excitée :
- T'entends ?! T'entends ?! T'entends ?!...
Le mari s'adresse alors au présentateur :
- Les 9 fois par jour, c'est avec la même vache ?
- Euh... Non.
Alors il dit à sa femme :
- T'entends ?!


Trois enfants se disputent dans la cour de récréation. Ils disent tous les trois que c'est leur Papa qui est le plus rapide du monde.
Le premier dit fièrement :
- "Moi, mon Papa, il travaille à la SNCF. Il conduit le TGV et il met deux heures pour faire Paris-Lyon".
Mais le deuxième répond :
- "Eh ben moi, mon Papa, il va encore plus vite, il pilote le Concorde et il met trois heures pour aller de Paris à New-York".
- "Eh ben mon Papa, il est encore plus rapide, conclut le troisième. Il est fonctionnaire. Il finit à cinq heures et tous les jours, à quatre heures et demie, il est à la maison."


Après un long coma, un homme se réveille et s'adresse à sa femme.
-Dans toutes les épreuves, tu as toujours été à mes côtés.
-Oui, mon chéri.
-Quand j'ai été licencié, tu étais là.
-Oui, mon chéri.
-Quand notre maison a brûlé, tu étais là.
-Oui, mon chéri.
-Quand je me suis cassé la jambe au ski, tu étais là.
-Oui, mon chéri.
-Tu sais quoi ?
-Quoi donc, mon amour ? demande sa femme, attendrie.
-Je crois que tu me portes la poisse !


Un journaliste venu interroger un petit vieux de 95 ans :
- Hé bien, mon brave monsieur, quel est le secret de votre longévité ?
- J'ai une vie bien réglée, moi monsieur. Le matin, à 6 h 00, je fais pipi. Vers 06 h 30, je fais caca.
- Ah bon ? et ensuite ?
- Ben ensuite... je me lève.


Madame est sur son lit de mort.
Son colonel de mari lui pose la question qui lui brule la langue depuis trente ans :
- M'as-tu trompé ?
D'une voix douce elle répond :
- Oui. Oui mon amour. Mais deux fois seulement.
- Deux fois! Pas plus! Mon Dieu, et moi qui pensais que tu passais ton temps dans le lit des autres. Pardonne-moi ces pensées affreuses. Avec qui ?
- Avec qui ? Une fois avec ton général...
- Oh! Le salaud.
- Et une fois avec ton régiment...


Une buraliste, terriblement dure d’oreille, voit entrer dans sa boutique un monsieur qui demande d’une voix forte :
- Une boîte d’allumettes s’il vous plait !
- Je ne suis pas sourde, dit la commerçante. Ce n’est pas la peine de crier comme ça !… Non mais !…Alors, vous les voulez avec ou sans filtre ?


C'est un homme qui entre chez lui le 31 octobre.
Il empoigne sa femme et embrasse ses deux seins.
Sa femme lui dit:
- Qu'est-ce que tu fais là !
Il répond niaisement:
- Ben quoi ? C'est la fête de tous les saints ! Ha !
Le lendemain, ça femme l'empoigne, lui baisse les culottes et lui donne un petit bisou sur le zizi.
Son mari lui dit:
- Qu'est-ce que tu fais là ?
Et sa femme:
- Après la fête des saints, c'est bien la fête des morts, non ?


La voiture volée
Un homme, dans un état d’ébriété avancé, revient en catastrophe dans le bar qu’il vient à peine de quitter deux minutes avant.
Il compose le numéro de la Police et commence à expliquer :
- C’est bien simple, ils m’ont tout volé sauf la voiture… Ils ont pris le tableau de bord, le volant, le frein à main, la pédale d’embrayage et même l’accélérateur…
Quelques minutes plus tard, la police reçoit un nouvel appel et l’officier de garde reconnaît la même voix à l’autre bout de la ligne.
- Autant pour moi, déclare le saoulard, je me suis trompé, je m’étais assis sur la banquette arrière.


Devant la vitrine d'un fourreur ou sont exposés de superbes manteaux de vison une jeune femme se blottit contre son mari et lui dit tendrement :
- Chéri j'ai très froid...
- Tu sais bien que je ne peux rien te refuser répond l'époux. Viens je vais t'acheter un cornet de marrons chauds !


Après 35 ans de mariage, j'ai regardé ma femme et lui ai dit :
- "Chérie, il y a 35 ans, on avait un petit appartement, une vieille voiture, on dormait sur le canapé en regardant une télé en noir et blanc de 41 cm, mais je dormais avec une jeune blonde de 25 ans... Maintenant on a une maison à 500 000 €, une Mercédès à 50 000 € un lit à eau, une télé couleur écran plat de 130 cm, et je dors avec une vieille de 60 ans.
Ma femme qui est très vive d'esprit m'a dit :
- " Tu as juste à te trouver une jeune blonde de 25 ans et mon avocat fera en sorte que tu te retrouves dans un petit appartement, avec une vieille voiture, et que tu dormes sur un canapé en regardant ta télé noir et blanc de 41cm.
Les femmes sont incroyables ! Elles te guérissent vite de ta crise de la soixantaine...


Congés de maternité
A la cantine de l’entreprise, plusieurs employées discutent sur le fait de savoir si une femme, lorsqu’elle a un bébé, doit s’arrêter de travailler ou non.
- Moi, dit l’une, je pense qu’un petit enfant a besoin de la présence de sa mère. Alors, priorité au gosse…
- Pas d’accord ! fait une autre. Dès qu’on peut reprendre le boulot, il faut le faire si on en a envie, ça ne pose aucun problème à l’enfant. regardez l’exemple de la Vierge Marie…
- Mais t’es malade ! La Vierge Marie n’a jamais travaillé ! s’exclament les autres.
- Vous avez tort, les filles ! C’est écrit dans l’Évangile : elle a mis son fils à la crèche.


Un homme entre dans une papeterie :
- J'aimerais offrir un beau stylo à ma femme : c'est son anniversaire !
- Oh, c'est bien, dit la vendeuse, vous voulez lui faire une petite surprise...
- Oh que oui, ce sera même une très grosse surprise : elle s'attend à recevoir une Porche...




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12465
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 206 ° série de blagues.

Message par paszim le Sam 3 Oct 2015 - 7:49

Merci Jacques pour cette série de blagues.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7342
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 206 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Sam 3 Oct 2015 - 11:19

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette série de blagues.
Salut Pascal.
Merci de ta 3° visite. Very Happy



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12465
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 206 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum