GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


210 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

210 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 18 Oct 2015 - 9:32

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Trois jeunes secrétaires discutent à la pause des tours qu'elles ont déjà joué à leur patron.
- Moi, dit la première, j'ai découpé toutes les photos dans son Play-boy, il n'a jamais trouvé qui avait fait le coup...
- Ha! Ha! Ha! Moi, dit la deuxième, il y a quinze jours, j'ai trouvé des préservatifs dans son tiroir, et je les ai tous percés avec une épingle...
La troisième, elle, s'évanouit...


Quatre secrétaires d'une grande entreprise internationale discutent le lundi matin à la machine à café.
L'une d'entre elles demande aux trois autres si elles ont fait l'amour ce week-end...
La première dit :
- Oui, j'ai fait l'amour avec un directeur de projet. Il était magnifique, hyper sûr de lui, il savait exactement ce qu'il faisait mais le problème c'est qu'il a pensé que 6 minutes valait une heure.
La deuxième dit :
- Moi, j'ai fait l'amour avec un ingénieur commercial. Il était très bien, il connaissait plein de trucs, il débordait d'énergie mais le problème c'est qu'il n'arrêtait pas de me demander s'il avait atteint son objectif.
La troisième dit : "
- J'ai fait l'amour avec un chef de projet. Il était superbe. C'était sans doute le meilleur coup de ma vie : 10 sur 10. Le problème, c'est qu'il était hyper stressé et que juste après, il est reparti bosser en courant".
La quatrième secrétaire regarde les autres un peu désappointée et dit :
- "J'ai fait l'amour avec un consultant"
- "Et c'était bien ?" demandent les 3 autres.
- "Non, reprend la quatrième. Il a fallu que je lui montre trois fois ce qu'il fallait faire et j'ai fini par le faire moi-même..."


Après son premier jour d'école, un petit garçon rentre à la maison et demande à sa maman :
- Maman, c'est quoi le sexe ?
La maman se dit alors qu'il faut vivre avec son temps et se lance dans des explications détaillées.
Après avoir écouté sagement, le petit garçon sort de sa poche un formulaire d'inscription de l'école et lui dit :
- D'accord maman, mais comment je vais faire pour écrire tout ça dans le petit carré ?


Une jeune femme beaucoup plus attirée par les mondanités que par les tâches ménagères dit à son mari :
- Chéri cette année je voudrai passer mes vacances dans un endroit chique que je connais pas...Et le mari réponds :
- Pourquoi tu n'irais pas dans ta cuisine ?


C'est un gars qui rentre du travail.
Il ouvre la porte de la cuisine, et là, il trouve sa femme à quatre pattes par terre, en train de récurer le sol...
Et elle ne porte qu'un petit tablier de soubrette!
La vue de ce derrière qui se trémousse lui fait monter la sève dans sa tige de jade et aussitôt.
Il se rue sur elle pour la prendre en levrette.
Après quelques coups de boutoir, il explose de plaisir, mais tout de suite après, il met une grande claque derrière la tête de sa femme!
Sa femme est révoltée:
- "Mais enfin, ça va pas?!! Alors je suis là à assouvir tes fantasmes, je te laisse prendre ton pied sans rien dire, et tout ce que tu trouves de mieux à faire, c'est de me filer une claque? Ça m'apprendra à te faire plaisir, tiens! Dis-moi au moins pourquoi tu m'as tapée ?
Alors le mari la regarde d'un air pas content du tout et répond:
- "Tu ne t'es même pas retournée pour voir qui c'était."


Sur un parking
Sur le parking d’un supermarché, une blonde s’aperçoit que quelqu’un lui a fait une grosse bosse sur la portière de sa voiture.
Dépitée, elle commence à faire le tour de son véhicule et se demande comment elle va pouvoir atténuer les dégâts.
Un jeune homme passant à proximité et voyant l’embarra de la demoiselle lui dit en rigolant :
- Le meilleur moyen, c’est de souffler dans le pot d’échappement afin de faire une poussée d’air et de faire ressortir la bosse !
A la stupéfaction du jeune homme, la blonde le prend au sérieux, se met alors à genoux et souffle dans le tuyau.
Une de ses amies, blonde elle aussi, passe devant la scène et lui dit :
- Bah tu fais quoi ?
- J’essaye de souffler dans le pot pour faire ressortir la bosse, ça ne se voit pas !
- T’es vraiment trop bête ! Ça ne marchera jamais !
- Ah oui et pourquoi ? Toi qui est si intelligente…
- Bah enfin, ça ne peut pas marcher, c’est évident, tes fenêtres sont ouvertes !


La NASA passe en revue 3 personnes ayant réussi les tests physiques pour séjourner dans l'espace, et qui pourraient bientôt être envoyées sur Mars.
Le voyage sera long, très long, et il se pourrait même que les astronautes ne rejoignent jamais la terre.
Les 3 personnes ont des métiers différents :
Le premier est un ingénieur, on lui demande combien il désire être payé pour partir vers Mars.
Celui-ci répond :
- 5 millions de francs. Ce sera pour faire un don à la recherche sur la fusion nucléaire.
Le second est un médecin, on lui demande combien il désire pour partir vers Mars.
Celui-ci répond :
- 10 millions de francs. Ce sera pour donner la moitié à ma famille et l'autre moitié pour faire un don à la recherche sur le cancer.
Le troisième est un avocat, on lui demande combien il désire pour partir vers Mars.
Celui-ci se penche à l'oreille de l'interviewer et lui souffle :
- 15 millions de francs.
- Pourquoi autant ? Vous en demandez beaucoup plus que les deux autres, répond l'interviewer...
L'avocat répond :
- Si vous me donnez 15 millions, je vous donne 5 millions, je garde 5 millions, et on envoie l'ingénieur...


Un jeune homme riche et timide se marie, pour les besoins de la cause, avec une jeune fille de bonne famille.
La journée se passe bien et le buffet est une réussite.
Enfin, arrive la nuit de noces, atroce moment de vérité pour un jeune premier.
Le lendemain, la jeune mariée va voir sa mère, en pleurant.
- Maman, c'est horrible. Il est nul. Il sait rien, et j'ai eu beau l'aider, lui montrer, il ne m'a rien fait.
- Attend chérie, je vais m'en occuper tout de suite, répond la mère qui en a déjà vu des vertes et des pas mures.
Elle va voir son gendre:
- Alors paraît-il que cette nuit ce fût loin d'être extraordinaire... Ne t'en fais pas, Il suffit de se dire que l'homme n'est en fait qu'un animal, pas plus évolué que les chiens. Tu as déjà vu faire les chiens, n'est-ce pas?
- Euh, oui Madame !
- Eh bien, il suffit de faire comme eux, compris ?
- Oui, Madame
Satisfaite, la belle-mère retourne voir sa fille.
Le lendemain, la jeune fille va voir sa mère, en pleurant plus fort que la veille.
- Je ne sais pas ce que tu lui as dit mais il est plus con qu'hier.
- Ah bon !? pourtant je croyais...
- Pourtant tout avait bien commencé. Il m'a déshabillé et il s'est mis à poil. Mais alors après, il m'a flairé le cul, et il est allé pisser sur l'armoire !


La bléno
Une femme se rend chez son médecin, qui, après l’avoir examinée, lui dit :
– Madame, je vais être franc avec vous : vous souffrez d’une blennorragie.
– Blennorragie ? C’est quoi ça ?
– Eh bien… ça vient du grec…
– Ah, le salaud ! J’aurais dû m’en douter !


Quand le corps humain fut créé, toutes ses parties voulaient être le chef.
LE CERVEAU DISAIT : puisque je contrôle tout et que je pense pour tout le monde je devrais être le chef.
LES PIEDS DISAIENT : puisque nous transportons le corps là où il le désire et lui permettons aussi de faire ce que veut le cerveau, nous devrions être le chef.
LES MAINS DISAIENT : puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l'argent pour entretenir le corps, nous devrions être le chef.
Et ainsi de suite pour le COEUR, les YEUX, les OREILLES et les POUMONS.
Ensuite LE TROU DU CUL se fit entendre et demanda à être le chef.
Les autres parties du corps éclatèrent de rire a l'idée qu'un TROU DU CUL puisse être le chef.
Le TROU DU CUL se mit en colère : il se referma sur lui-même et refusa de fonctionner.
Bientôt le CERVEAU devint fiévreux, les YEUX se croisèrent et devinrent vitreux, les PIEDS trop faibles pour marcher, les MAINS pendaient sans force et le COEUR et les POUMONS luttaient pour survivre.
Ainsi tous supplièrent le CERVEAU de se laisser fléchir et de permettre au TROU DU CUL être le chef.
AINSI FUT FAIT.
Toutes les parties du corps faisaient leur travail tandis que le TROU DU CUL dirigeait tout le monde et s'occupait principalement de la merde comme tout chef digne de ce nom.
MORALITE
Il est nullement nécessaire être un cerveau pour devenir CHEF, un simple TROU DU CUL d'ailleurs a nettement plus de chances
REGARDEZ AUTOUR DE VOUS POUR EN ETRE CONVAINCUS......


Marié depuis plusieurs années, un couple n'arrive pas à avoir d'enfant.
Alors, en désespoir de cause, le mari se décide à aller demander conseil au voisin du dessus qui, lui, en a sept.
- Pas de problème, dit le voisin. Si vous faites exactement ce que je vous dis, tout va s'arranger. Vous allez d'abord acheter une savonnette de bonne qualité, un flacon de parfum et un balai. Ce soir, vous faites prendre un bain à votre femme, vous la savonnez bien partout, vous la rincez, et après l'avoir séchée vous la parfumez.
- Et le balai, ça sert à quoi ?
- Quand vous aurez fait tout ça, vous tapez au plafond, et je descends tout de suite...


Dans un cabinet d'avocats, la standardiste répond au téléphone :
- Ici le cabinet d'avocats Smith et Wesson, bonjour.
- Bonjour. Pourrai-je parler à maître Wesson ?
- Ah, je suis désolée mais maître Wesson est décédé hier...
Là-dessus, la personne à l'autre bout du fil raccroche directement.
Dix secondes plus tard :
- Ici le cabinet d'avocats Smith et Wesson, bonjour.
- Bonjour. Pourrai-je parler à maître Wesson ?
- Je suis désolée mais maître Wesson est décédé hier...
Là-dessus, la personne à l'autre bout du fil raccroche aussi sec.
Dix secondes plus tard :
- Cabinet d'avocats Smith et Wesson, bonjour.
- Bonjour. Pourrai-je parler à maître Wesson ? (la standardiste reconnaît la voix cette fois-ci)
- Madame, cela fait déjà deux fois que je vous dis que maître Wesson est décédé hier... Je pense que vous avez compris maintenant.
- Oh oui oui, j'ai très bien compris. Mais j'aime tellement vous entendre m'annoncer cette nouvelle


Dans une entreprise, le patron affolé vient trouver son nouveau secrétaire belges (où serait le plaisir ?...).
- "Vite, vite, trouvez-moi un billet d'avion pour Londres le plus vite possible, j'ai raté le train et si je n'y suis pas rapidement, je vais rater le contrat du siècle..."
- "Bien monsieur, je m'en occupe de suite"...
Au bout d'une demi-heure, ne voyant rien venir, le patron revient et lui demande:
- "Alors ? je pars à quel heure ?"
- "Ben...c'est à dire que..."
- "Que quoi ?...ne me dites pas que vous n'avez pas trouvé une place ?..."
- "Ben si monsieur, il n'y avait plus de place..."
- "Mais c'est pas possible, c'est obligé qu'il en reste ! mais a qui avez-vous demandé ?..."
- "Ben j'ai téléphoné chez Air Inter, ils m'ont dit que c'était complet, puis j'ai téléphoné chez Air littoral, ils m'ont dit que c'était complet, puis j'ai téléphoné chez Air France, ils m'ont dit qu'ils étaient en grève, puis j'ai téléphoné chez Air Liquide, et ils m'ont dit qu'j'étais un con..."


La Mère supérieure du couvent, réveillée de bonne humeur, décide de faire le tour des cellules de ses nonnes ..
- Bonjour Sœur Marie-Josèphe, je vous trouve très bien aujourd'hui et ce que vous tissez est très joli !
- Merci ma Mère, vous aussi vous êtes très bien, mais je pense que vous vous êtes levée du mauvais côté du lit!
Cette réponse la laisse perplexe mais elle continue ses visites de cellule en cellule.
- Bonjour Sœur Maria, je vous trouve très bien aujourd'hui et ce que vous brodez est très joli !
- Merci ma Mère, vous aussi vous êtes très bien, mais je pense que vous vous êtes levée du mauvais côté du lit !
La Supérieure se mord les lèvres et continue son inspection mais toutes les nonnes lui font la même réponse.
Quand elle arrive à la quinzième nonne, à bout de nerfs elle dit :
- Bonjour Sœur Noëlla , soyez sincère… Croyez-vous que je me sois levée du mauvais côté du lit ce matin ?
- Oui, ma Mère...
- Et qu'est-ce qui vous permet de dire ça ?
- Vous avez mis les sandales du Père Émile !!


Marie-Chantal demande à Éléonore :
- Comment avez-vous fait pour empêcher Jean-Charles, votre mari, de rentrer si tard le soir ?
- Oh… C'est très simple ! Une nuit où il est rentré particulièrement tard, je lui ai chuchoté à l'oreille : "C'est toi Henri ?"


Le smoking
Une femme qui vient de perdre son mari dit en sanglotant au croque-mort :
- Son rêve aurait été d’être enterré en smoking mais nous sommes trop pauvres pour en acheter un.
Émus, les employés des pompes funèbres décident de faire quelque chose.
Et le lendemain, la dame retrouve son époux vêtu d’un magnifique smoking.
- Ah mon dieu ! Quel bonheur. Combien je vous dois, Messieurs ?
- Rien du tout ! Le hasard a voulu, qu’un client soit mort d’une crise cardiaque en sortant d’un gala en tenue de soirée.
- Mais ça a dû vous donner beaucoup de travail.
- Pensez-vous. On a juste changé les têtes !


Un type passe au tribunal pour chèque sans provision.
Pour se défendre, il précise :
- Mais je n'ai acheté que de l'apéritif sans alcool, un fromage sans matière grasse et du chocolat sans sucre, avec ce chèque sans provision!
Le juge répond :
- Bon, alors ce sera un mois sans sursis!


Pour leurs noces d'or, un vieux couple retourne dans l'hôtel où ils avaient passé leur nuit de noces.
Et ils réussissent à obtenir la même chambre.
- Tu te souviens. dit l'homme d'une voix émue, il y a cinquante ans, jour pour jour, nous étions ici. On avait commandé un dîner dans la chambre et puis on s'était mis tout nus...
- Si on faisait pareil ? murmure son épouse, les larmes aux yeux.
Alors ils commandent deux potages et se déshabillent.
Et voilà que peu après, tandis qu'ils mangent en silence, la vieille dame dit :
-Je ne sais pas si c'est l'émotion ou les souvenirs que me rappelle cette chambre, mais je me sens toute chaude. J'ai les pointes des seins brûlantes...
- Pas étonnant, fait le mari. Elles trempent dans ta soupe !


Un mendiant fait la manche à la hauteur d'un feu rouge, une Mercedes s'y arrête.
Le mendiant frappe à la vitre et crie au chauffeur :
- J'ai faim !
Le conducteur regarde sa montre, et lui répond :
- C'est normal, il est midi, moi aussi.


Dicton chinois :
La hiérarchie d'une entreprise, c'est comme un arbre plein de singes, tous sur des branches différentes à des niveaux différents.
Certains singes montent, d'autres descendent.
Les singes d'en haut regardent les singes d'en bas et voient un arbre avec plein de visages souriants.
Les singes d'en bas regardent en haut et ne voient rien d'autre que des trous du cul.


De retour au japon
Un japonais revient d’une tournée d’inspection dans une filiale française de la société dans laquelle il travaille.
Un de ses collègues lui demande :
- Alors, c’était bien la France ?
- Je ne sais pas, je n’ai pas encore fait développer les photos !


RECETTE DE LA DINDE AU WHISKY (car c'est pour bientôt...)
Etape 1 : Acheter une dinde d'environ 5 Kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l'huile d'olive, des
bardes de lard.
Étape 2 : La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d'huile d'olive.
Étape 3 : Faire préchauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.
Etape 4 : Se verser un yerre de whisky pendant oe temps la.
Etape 5 : Mettre la dinde au four dans un plat a cuisson.
Étape 6 : Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.
Étape 7 : Mettre le therpostat a 8 apres 20 binute pour la saisir.
Etape 8 : Se beroer 3 berres de whisky.
Étape 9 : Apres une debi beurre, fourrer l'ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.
Etape 10 : Brendre la vouteille de biscuit et s'enfiler une bonne rasade deriere la bravate - non - la cravate.
Etape 11 : Apres une demi heure de blus, tituber jusqu'au bour. Oubrir la putain de borte du bour et rebumer" non" revoumer - non"- recoumer" non - enfin, mettre la guinde dans l'autre sens.
Etape 12: Se pruler la main avec la putain de borte du bour en la refermant" bordel de merde.
Etape 13 : Essayer de s'asseoir sur une putain de chaise et se reverdir 5 ou six whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.
Etape 14 : Buire - non - luire" non" cuire - non - ah ben si - cuire la bringue bandant 4 heures.
Etape 15: Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ca passe.
Etape 16 : R'tirer le four de la dinde.
Etape 17 : Se reberoer une bonne goulee de whisky.
Etape 18 : Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau paroe que ca a raté la bremiere fois.
Etape 19 : Rabasser la dinde qui est tombee bar terre. L'ettuyer avec une salete de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou sur une assiette. Enfin, on s'en fout...
Etape 20 : Se peter la gueule a càuse du gras sur le barrelage, ou le carrelage, de la buisine et essayer de se relever.
Etape 21 : Décider que l'on est aussi bien par terre et binir la mouteille de rhisky.
Etape 22 : Ramber jusqu'au pieds du lit, dorbir toute la nuit.
Etape 23 : Le lendemain matin, après avoir mis la table, manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, et nettoyer le bordel de la veille que tu as mis dans la cuisine, pendant le reste de la journée.


Dans une obscure administration, 2 fonctionnaires s'emmerdent à mourir...
Soudain l'un deux dit :
-" j'ai une idée ! Tu veux rentrer chez toi plus tôt ?"
-"ben oui bien sur, pourquoi ?..."
-"tu vas voir, laisse moi faire"....
Aussitôt dit, il se lève de son bureau, monte sur le bureau, puis sur la pointe des pieds, lève les bras et soulève le faux plafond...
-"mais ça va bien la tête ?" lui répond le second.
-"t'occupes et regardes..."
Il soulève donc la plaque qui se trouve au-dessus de son bureau, et la range à l'intérieur. puis il saute en tendant les bras, attrape le tuyaux qui passe là, force traction, et hop là ! il rentre dans le faux plafond, passe ses jambes au-dessus du tuyau puis se laisse pendre dans le vide les bras ballant, la tête en bas...
A ce moment-là, le chef rentre dans le bureau et HARG !....il est cloué sur place en voyant son subalterne qui pend du plafond la tête en bas et les bras ballants...
-"mais...mais...mais qu'est-ce que vous faites ?....Vous êtes fous ?...descendez immédiatement !"
-"pas possible chef ! y'a pas assez de lumière pour travailler, alors je fais la lampe..."
-"mon dieu !...mais vous êtes malade...voui, voui vous êtes certainement trop surmené. Allez hop, descendez de là, prenez vos affaires et rentrez chez vous, je vous donne deux jours de repos"
Sur ce, le fonctionnaire descend immédiatement du plafond, prend son pardessus et son cartable et prend le chemin de la sortie.
Sur ces entre-faits, son collègue se lève aussi et prend ses affaires....
- "Mais qu'est-ce que vous faites ? il n'est pas l'heure de rentrer ! vous avez encore du taf, non ?"
-" oui chef, mais comme il n'y a plus de lumière je ne vois plus rien pour travailler, donc je rentre aussi..."


Un homme viens à la maternité, voir sa femme qui viens d'accoucher.
En se penchant au-dessus du berceau, il constate que son fils est noir !
Il regarde sa femme étonné.
En soulevant le drap, il constate qu'il a les deux bras blancs !
Il regarde sa femme étonné.
Puis, en prenant l'enfant dans ses bras, il constate qu'il a les jambes rouges et les pieds jaunes.
Sa femme un peu ennuyée hausse les épaules en signe d'incompréhension et dit :
- Là vraiment je ne comprends pas, les docteurs non plus !!!
Le type réfléchi un peux et puis :
- Ah, je crois savoir, tu te souviens cette partouze, il y a 9 mois, au château de Bourre-Les-Pins, il y avait des africains, des asiatiques, des européens et des indiens, ça doit expliquer cela !
Et la femme soudain, assaillie par un doute :
- Oh chéri, j'espère qu'il ne va pas aboyer !


Dans un couple d'homosexuel, l'un des deux rentre le soir du boulot.
-"coucou, c'est moi, comment vas-tu ?...
Et là, il voit son ami qui est assis sur le canapé, la mine basse, en se tenant le ventre...
- "mon dieu, mais qu'est-ce que tu as ?...tu vas mal ?...tu ne te sens pas bien?..."
- "oui...j'ai mal au ventre, ça me tortille..."
- "c'est ce que tu as mangé hier soir, hein ?..."
- "non, je ne crois pas"...
- "ce n'est pas moi ce matin quand même ?..."
- "non, non, je ne pense pas"...
- "tu veux que l'on aille voir le docteur ?...il est très bien tu sais"...
- ""non, non..."
- "tu veux peut-être que je regardes ?...
- "OUI, OUI je préfère..."
Aussitôt dit, il se lève prestement, baisse son futal et sa culotte, se retourne, et se met à genoux sur le canapé, les fesses en l'air...
- "j'ai mal...il faut que tu regardes..."
son ami, se met aussitôt à l'ouvrage, et regardes...
- "je ne vois rien"...
- "si, si, il doit y avoir quelques choses...j'ai mal"...
son ami met son doigt...tourne...rien...puis il met ses doigts, toujours rien...puis il met sa main jusqu'au poignet, tourne...rien...
- "mais il n'y a rien mon chéri...je ne vois rien, ne sens rien..."
- "si, si...il doit y avoir quelques choses..., j'ai mal..."
Sur ce, son ami recommence l'auscultation, il insiste jusqu'à l'avant-bras. Quand tout à coup il dit :
- "ça y est ! je sens quelque chose...attends voir..."
Il rentre le bras jusqu'au coude, et dit :
- "je sens quelque chose...c'est dur...c'est chaud...(...)...attend...je le tiens !..."
Il retire son bras doucement, le poignet...la main apparait. Avec un objet au bout des doigts.
- "qu'est-ce que c'est ?...ça brille !... mais c'est de l'or !...Mais on dirait une montre !"...
Il colle l'objet à son oreille, et dit :
- "mais elle marche ! j'entends le tic-tac !..."
il la regarde alors de près et s'exclame :
- "mais c'est une Rolex !"...
Alors son ami se retourne du canapé, et lui chante :
- "joyeux an-ni-ver-sai-re, joyeux an-ni-ver-saire....




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 210 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 18 Oct 2015 - 9:54

Merci Jacques pour ces bonnes blagues.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7357
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 210 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 18 Oct 2015 - 10:21

paszim a écrit:Merci Jacques pour ces bonnes blagues.
Salut Pascal.
Merci de ta visite.



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 210 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum