GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


217 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

217 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 6 Déc 2015 - 10:31

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Un bègue et son copain marchent dans la rue.
Ils passent devant une superbe créature et le bègue fait:
- T'as-T'as-T'as v-v-vu l-l-la g-g-g-gonzesse ?
- Oui, je l'ai vue, fait son copain.
Quelques mètres plus loin:
- T'as-T'as-T'as v-v-vu l-l-la g-g-g-...
- Oui, je l'ai vue.
Bon, il est sympa son copain bègue, mais il l'énerve un peu.
Plus loin :
- T'as-T'as-T-as v-v-vu l-l-la...
- OUI, JE L'AI VUE, répond le copain énervé.
- B-B-Ben p-p-pourquoi t'as m-m-marché de-de-dans ?


Un Évêque, un curé et une bonne sœur sont dans le train en direction de Lourdes pour le pèlerinage diocésain.
Le trajet est long et ils commencent à s'ennuyer.
L'évêque, un peu joueur, dit :
- Si on faisait un concours de mots croisés. Je vois qu'on lit tous le même journal, «La Croix». Le gagnant aura droit à une gourde d'eau de Lourdes !
Tout le monde est d'accord et chacun commence sa grille.
Au bout de 15 minutes, l'évêque s'écrie :
- C'a y est, j'ai fini ! C'était vraiment facile.
La bonne sœur, 5 minutes plus tard s'exclame à son tour :
- J'ai fini moi aussi, mais ce n'était pas évident !!
Dix minutes plus tard, le curé se gratte toujours la tête, ça coince.
- Pas facile cette grille,
L'évêque vient à son secours :
- Mais qu'est-ce qui vous embête, curé ?
- Ben, c'est le 3 horizontal ... j'ai bien la deuxième lettre, le "O", la troisième le "U", la quatrième le "I", ensuite "L", "L", "E" et "S" ... mais je ne vois pas du tout. Je pense à nouilles, bouilles, fouilles, mouilles mais ça ne correspond pas à la définition.
L'évêque :
- Voyons ! curé ! la définition ... "sont vides quand le coup est tiré" ... mais c'est évident, C'est..................
- C'est..............
- C'est..............
- Ce sont les douilles, bien sûr !
La sœur, d'une petite voix :
 - Quelqu'un a une gomme ?


Au ski
Ce sont un mari et sa femme qui passent une semaine au ski.
Alors qu’ils sont dans le télécabine pour monter à 3000 mètres, la femme dit à l’oreille de son mari qu’elle a un besoin URGENT de faire pipi.
Le mari lui répond de ne pas s’en faire il y a toujours un chalet restaurant à l’arrivée des télécabines.
Mais à l’arrivée, le chalet restaurant est fermé…
Et voilà la dame les jambes encore plus serrées.
Voyant, au cours de la descente, que sa femme ne peut plus rien faire de bon, le mari lui suggère d’aller trouver le premier groupe de rochers, et de satisfaire ce besoin pressant.
Il lui dit :
- Vas-y n’aie pas peur, de toute façon, personne ne te repéreras avec ta tenue blanche !
Alors la femme va s’installer, mais elle garde les skis chaussés, malheureusement pour elle !
Car les skis se mettent à glisser et la voilà qui descend la pente, à reculons en plus, le cul à l’air et le pantalon de ski sur les genoux.
Elle prend de la vitesse, et comme elle n’a aucun moyen de se diriger, elle continue tout droit, le cul en premier.
Finalement, elle percute un pylône.
Et manquant toujours de chance elle se casse un bras dans l’histoire et elle ne peut pas remonter son pantalon de ski.
Ce n’est que quand son mari vient la rejoindre que sa nudité peut enfin être cachée des yeux du public.
Ensuite, les sauveteurs viennent la chercher avec la motoneige et le brancard ; elle est amenée en bas des pistes, puis transportée à l’hôpital.
Sur place, on lui pose un plâtre sur le bras, puis on la place dans la chambre d’un gars qui a la jambe dans le plâtre.
Elle engage la conversation :
- Comment vous êtes-vous cassé la jambe ?
Le gars lui répond :
- C’est une histoire incroyable ! J’étais sur un télésiège pour monter en haut des pistes lorsque j’ai vu une femme descendre une piste de ski, le postérieur tout nu à l’air, le pantalon de ski baissé sur les genoux, et en plus, à reculons ! Pour mieux voir, je me suis penché mais je n’ai pas réalisé que j’étais bien trop penché en dehors du télésiège, et je suis tombé. D’où ma fracture du tibia… Et vous, comment vous êtes-vous cassé le bras ?


À l'école, la maitresse demande aux élèves de raconter un évènement inhabituel qui leur est arrivé récemment.
Plus tard elle demande à quelques élèves de lire leur texte.
Arthur se lève et commence :
- La semaine dernière, papa est tombé dans le puits au fond du jardin.
- Doux Jésus, s'exclame le maitresse, il va bien au moins ?
- Je suppose répond Arthur. Il a arrêté d'appeler à l'aide hier...


Le professeur de psychologie
Un professeur de psychologie commence son cours :
– Aujourd’hui, nous allons étudier les différents stades de la colère.
Il fait venir un téléphone dans la salle, compose un numéro au hasard et demande :
– Bonjour Madame, pourrais-je parler à Jacques, s’il vous plaît ?
– Vous faites erreur, il n’y a pas de Jacques à ce numéro.
Il se tourne alors vers les étudiants et dit :
– Vous venez d’assister à la phase de mise en condition.
Il recommence et la dame, un peu agacée, répond :
– Je vous ai déjà dit qu’il n’y avait pas de Jacques ici !
Il réitère une bonne douzaine de fois, raccroche après s’être fait hurler dessus par cette dame devenue hystérique et s’adresse à son auditoire :
– Voilà enfin le niveau ultime de la colère.
Là-dessus, un étudiant lève la main :
– Monsieur, il y a pourtant un stade supérieur.
Et, pour illustrer, il se saisit du téléphone, compose encore une fois le même numéro et dit :
– Bonjour Madame, je suis Jacques. Y a-t-il eu des messages pour moi ?


Apophtegmes

Un apophtegme est un précepte, une sentence, une parole mémorable ayant valeur de maxime.
L'homme descend du songe (Georges Moustaki)
Elle était belle comme la femme d'un autre (Paul Morand)
L'enfant est un fruit qu'on fit (Leo Campion)
C'est curieux, se faire refaire les seins, ça coûte la peau des fesses (Vincent Roca)
Quand il y a une catastrophe, si on évacue les femmes et les enfants d'abord, c'est juste pour pouvoir réfléchir à une solution en silence ......
La tolérance, c'est quand on connait des cons et qu'on ne dit pas les noms.
Vous connaissez l'histoire du mouton qui court jusqu'à perdre la laine ?
Si vous m'avez compris, c'est que je me suis mal exprimé (Alan Greenspan)
L'ennemi est bête, il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui (Pierre Desproges)
Parfois je regarde la télé toute la journée. C'est chiant. Mais quand je l'allume, c'est pire ! (Patrick Timsit)
Vous n'êtes pas responsables de la tête que vous avez, mais vous êtes responsables de la gueule que vous faites.
Le jour ou Microsoft vendra quelque chose qui ne se plante pas, je parie que ce sera un clou.
Elle est tellement vieille qu'elle a un exemplaire de la Bible dédicacé.
Quand Rothschild achète un Picasso, on dit qu'il a du goût. Quand Bernard Tapie achète un tableau, on demande où il a trouvé les ronds.
Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu'on continue à y croire (Coluche)
Si la Gauche en avait, on l'appellerait la Droite (Reiser).
De nos jours, l'assistance à personne en danger se résume à... assister au danger.
N'attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)
Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir.
Le tango, ce sont des visages tristes, et des fesses qui rigolent...
Quand un couple se surveille, on peut parler de "communauté réduite aux aguets".


Dans un club de violonistes deux musiciens bavardent.
Un Corse et un Breton.
Tous les deux sont fiers de leur talent.
Le Corse dit :
- La semaine dernière j'ai joué un concerto dans la Cathédrale d'Ajaccio, devant 6 000 personnes.  Tu vas pas me croire, mais j'ai tellement bien joué que j'ai fait pleurer la statue de la Sainte Vierge ....
Perplexe, le Breton hoche la tête, et dit :
- Moi, hier, à la cathédrale de Brest, j'ai joué devant plus de 10 000 personnes, tu vas pas me croire mais à un moment, j'ai vu Jésus se décrocher de la croix et venir vers moi. Je me suis arrêté de jouer, et dans un silence de mort, il m' a dit : "Mon fils, j' espère que tu connais bien ta partition !"
Surpris je lui dis :
- Seigneur, je la connais ma partition, pourquoi tu me dis ça ?
Et il m' a répondu :
- Parce que la semaine dernière, à la cathédrale d'Ajaccio, un petit Corse prétentieux a tellement mal joué qu' il a fait pleurer ma mère.


À la rentrée des classes, on procède à la traditionnelle photo.
La semaine suivante, l'institutrice essaie évidemment de persuader les enfants d'en acheter une chacun.
- Pensez à l'avenir, vous serez bien contents dans quelques années, quand vous serez grands, de vous dire en regardant la photo :  Tiens, là c'est Julie, elle est médecin maintenant ou encore là c'est Kévin, il est ingénieur et là c'est Amélie, elle est manucure...
À ce moment une petite voix se fait entendre du fond de la classe :
- Et là c'est la maitresse Mme Planchon, elle est morte !


Trois indiens fument le calumet de la paix dans un tee-pee :
Le premier dit :
- Ugh !
Et passe le calumet à son voisin.
Le deuxième fume un peu, réfléchis, puis une demi-heure après dit :
- Ugh !
Et passe le calumet au troisième Indien.
Celui-ci fait honneur au calumet, réfléchis, puis, une heure après dit :
- Ugh ! Ugh !
Sur ce, le premier :
- Ah non ! N'essaie pas de dévier le sujet !


Les petites culottes
Dans la vitrine d’une boutique de lingerie fine, deux petites culottes, la petite Sloggi et la petite Lejaby, sympathisent et deviennent amies.
Mais elles sont vendues et la vie les sépare.
Quelques mois plus tard, dans une machine de laverie automatique la petite Sloggi regarde une culotte, qui tourne en même temps qu’elle.
– Vous ne seriez pas la petite Lejaby, qui était en vitrine aux Galeries Lafayette ?
– Mais si ! Et vous êtes la petite Sloggy…
Elles s’embrassent et commencent à papoter.
– Moi, dit la petite Lejaby, j’ai une vie formidable. J’ai été achetée par une femme qui sort énormément. Cinéma, théâtre, ballets, concerts, opéra, ça n’arrête pas. Et comme elle s’habille très court, je vois tous les spectacles. Et vous ?
– Moi aussi, j’ai été achetée par une femme qui sort pratiquement tous les soirs. Mais moi, je n’ai pas votre chance : elle ne m’emmène jamais…


M. Tremblay apprend que sa femme vient d'avoir un terrible accident.
Il accourt à l'hôpital et demande pour la voir.
On lui répond que le Dr. Carter s'occupe de son dossier et qu'il viendra le rencontrer dans une quinzaine de minutes afin de faire le point sur l'état de santé de son épouse.
Lorsque le docteur entre dans la salle d' attente, il aperçoit M. Tremblay complètement paniqué.
Le Dr. Carter s'assoit à ses côtés et lui dit :
- Les nouvelles ne sont pas très bonnes, M. Tremblay. Votre femme a eu un accident de la route et sa colonne est fracturée à deux endroits.
- Mon Dieu, répond M. Tremblay. Remarchera-t-elle un jour ?
- J'ai bien peur que non.. c'est inopérable. Vous devrez vous en occuper jusqu'au la fin de ses jours. Vous allez devoir la nourrir chaque jour.
L'époux se met alors à pleurer.
- Ce n'est pas tout, vous allez devoir la retourner dans son lit toutes les deux heures afin d'éviter d'autres complications.
L'époux n'en peut plus, il est alors incapable de s'arrêter de pleurer..
- Et évidemment, vous devrez changer ses couches car elle n'a plus le contrôle ni de sa vessie ni de ses intestins. Vous devrez les changer environ 6 fois par jour.
M. Tremblay ne se contrôle plus et perd momentanément le nord.
Il devient hystérique et se prend la tête à deux mains.
C'est à ce moment que le docteur lui pose une main sur l'épaule et lui dit :
- Non, je rigole, elle est déjà morte !


Un homme se balade sur la plage, il trouve une lampe magique, il la frotte et un génie en sort.
Le génie lui dit:
- Tu peux faire trois vœux !
L'homme répond:
- Alors, j'aimerais avoir le ventre plein, les fesses au chaud et une femme qui me tienne la queue!
Et là il se transforme en casserole...


Que faites-vous pour le déjeuner ? demande une dame à une voisine.
- Du canard à l'orange.
- Votre mari va se régaler.
- Je l'espère parce que, comme je n'ai pas trouvé d'oranges, à la place, j'ai pris des pommes. Alors, pour que ça aille bien avec, j'ai remplacé le canard par du boudin.


Dans un avion, le pilote dit aux passagers :
- Je suis désolé, nous avons des gros problèmes technique et nous allons mourir.
À ce moment précis une belle femme se levé et dit :
- J'aimerais me sentir femme une dernière fois.
Un bel homme la regarde et s'avance vers elle.
Il commence à déboutonner sa chemise et dit :
- Tu veux te sentir femme une dernière fois ?
- Oui répond-elle.
Il enlève sa chemise et dit :
- Voudrais-tu me repasser ça S.T.P. ?


Pourquoi n'y a-t-il jamais de bougies allumées chez les coiffeurs ?
Parce qu’ils leurs ont coupés les mèches!


Quel est le fruit le plus féminin?
L'ananas (la nana)!


Que dit un oignon quand-il se cogne?
Ail !


Quelle est l'expression préférée des vampires?
Bon sang!


Un poisson rouge et un sous-marin entre en collision, qui est le responsable ?
Le sous-marin, il n'a rien à foutre dans un aquarium!


Le festival des blondes
Un jour, toutes blondes du monde en ont assez que l’on fasse des blagues sur elles et leur intelligence.
Alors un soir, elles décident d’organiser le « festival des blondes » pour démontrer qu’elles aussi, peuvent être intelligente.
Lors de la fameuse soirée, toutes ces femmes sont rassemblées autour d’une estrade sur laquelle se tient un présentateur télé et un grand mathématicien.
Le présentateur annonce :
- Bonsoir à vous cher public, à l’occasion de ce festival nous allons prouver que les blondes ne sont pas aussi bêtes qu’on le dit. Le mathématicien ici présent, va énoncer un calcul et l’une de ces charmantes jeunes femme qui va devoir y répondre en un minimum de temps. Alors mesdemoiselles qui sera la première ?
Toutes les blondes hurlent :
- Moi! Moi! Moi Moi Moi !
Le présentateur en choisit une au hasard, cette dernière monte sur l’estrade.
Le mathématicien lui pose alors un problème extrêmement compliqué dont il lui seul connaît la réponse.
La jeune femme bégaye et finit par dire :
- Je…je…je ne sais pas.
Toutes les blondes clament :
- Une autre chance ! Une autre chance !
Le présentateur accepte, le mathématicien assure que le prochain calcul ce sera plus facile.
Toutes les blondes hurlent :
- Moi ! Moi ! Moi Moi Moi !
Le présentateur en choisit une au hasard, cette dernière monte sur l’estrade.
Le mathématicien lui énonce alors, une équation très complexe, la blonde fronce les sourcils et redescend rouge comme une tomate.
Alors toutes les blondes clament :
- Une autre chance ! Une autre chance !
Le présentateur accepte, le mathématicien promet que sa prochaine question sera plus facile.
Toutes les blondes hurlent :
- Moi ! Moi ! Moi Moi Moi !
Le présentateur qui n’en peut plus, en choisit une au hasard, cette dernière monte sur l’estrade.
Le mathématicien lui demande alors :
- Combien fait : 2+2 ?
La jeune fille, souriante, réponds :
- Je sais ! Je sais ! Cela fait quatre !
Et alors toutes les blondes hurlent en cœur :
- Une autre chance ! Une autre chance !


Un homme rentre du travail un soir, fatigué et le moral à zéro.
Il entend une voix qui lui dit :
- "Abandonnes ton job, vends ta voiture, vides ton compte en banque, et pars à Monte-Carlo pour jouer le 9."
L'homme pense être en état d'hallucination.
Mais le lendemain dans la nuit, la même voix lui répète :
- "Abandonnes ton job, vends ta voiture, vides ton compte en banque, et pars à Monte-Carlo pour jouer le 9."
S'il se dit bien que cette fois, cette voix n'est pas le fruit de son imagination, l'homme ne prend pas cela au sérieux.
Mais chaque soir, en rentrant du travail, il entend la même voix qui lui dit :
- "Abandonnes ton job, vends ta voiture, vides ton compte en banque, et pars à Monte-Carlo pour jouer le 9."
Au bout de quelques semaines, il finit par craquer.
Il démissionne, vend tous ses effets personnels, prend son argent et se rend en principauté.
Aussitôt arrivé, il se rue au casino et s'empresse de jouer à la roulette.
À ce moment, la voix resurgit et dit à l'homme :
- "Mets tout ton argent sur le 9..."
Il s'exécute nerveusement.
La roulette tourne et la boule ralentit pour finalement s'immobiliser sur le 13.
Et la voix dit :
- "Merde..."


Un promeneur arrive dans une ferme.
Les animaux sont dans la cour dont, surprise, un cochon avec une jambe de bois et les oreilles coupées.
Arrive le fermier, il fait la connaissance du promeneur qui ne peut s'empêcher de lui demander
- Mais.. Ce cochon... Pourquoi a-t-il une jambe de bois ?
- Ah Monsieur, ce cochon est un animal extraordinaire !
- ?
- Une fois, mon fils était tombé dans le puits. Il est venu dans le champ me chercher en faisant un raffut de tous les diables. Sans lui mon fils y passait!
- Mais les oreilles..?
- Tenez, un autre jour, le feu avait pris dans la grange. Pareil. Il est venu me chercher en grognant, en hurlant etc..  Ah Monsieur, sans lui toute la ferme aurait flambé.
- Mais la jambe de bois ?
- Eh ben oui, vous pensez bien, un cochon pareil on ne va pas le tuer comme ça. Alors on le mange par morceaux !


C'est une maman dont les trois filles, en Age de se marier, travaillent dans la pub.
Le hasard fait que les 3 filles trouvent un mari et décident de se marier au même moment.
Par jeu, la maman demande à ses filles de lui d'écrire comment se passe la lune de miel en utilisant des slogans publicitaires.
Quelques jours après le mariage, la maman reçoit une lettre de l'aînée.
Sur cette lettre, un seul mot : " Petit Pimousse ".
La mère se dit alors en elle-même : " Petit Pimousse, petit mais costaud. "
Et elle sourit.
Le jour suivant, c'est un message de la cadette qui lui arrive par la poste.
Sur la lettre, un seul mot : "Renault Clio ".
Et la mère se dit en elle-même : " Clio, elle a tout d'une grande."
Et elle sourit.
Enfin, un jour plus tard, arrive le message de la benjamine.
Sur la lettre, la seule chose écrite est : " British Airways "
La maman ne connaît pas le slogan de cette compagnie aérienne.
Alors elle recherche dans des magazines et elle finit par lire : "British Airways, 4 fois par jour, 7 jours sur7, dans les deux sens".


Deux amis discutent ensemble, ils ne se sont plus vu depuis un bout de temps:
- J'ai entendu que tu t'es remarié.
- Oui, c'est ma quatrième fois.
- Et les précédentes ?
- Toutes mortes, toutes.
- Mon Dieu ! Et comment ?
- La première a mangé des champignons vénéneux.
- Pour l'amour du ciel! Et la deuxième ?
- Aussi.
- Et la troisième a mangé aussi des champignons vénéneux.
- Non, non, elle s'est cassé le cou.
- Un accident?
- Non, elle n'a pas voulu manger les champignons.


Le pompiste belge
C’est un Français qui fait du vélo en Belgique (précisons tout de suite qu’il prend les Belges pour des idiots).
Il s’arrête dans une station-service et dit au pompiste :
– Le plein, s’il vous plaît .
Le pompiste fait semblant de faire le plein .
– Et vérifiez l’huile, aussi.
Le pompiste continue de jouer le jeu.
Le français, mort de rire, remonte sur son vélo.
À ce moment, le pompiste lui donne une énorme claque.
– Mais qu’est-ce qui vous prend ? S’écrie le français, furieux.
– Vous aviez mal fermé votre portière !!!





Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par Nobru le Dim 6 Déc 2015 - 14:30

Hihihi... Y'en a des sacrées!!! Mercii
avatar
Nobru
Oberst
Oberst

Messages : 1548
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 35
Localisation : Saint Michel
Humeur : Le plus souvent de bonne humeur: Optimiste!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.brunofontaine-photography.com/dioramaquettes35/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par sylvain le Dim 6 Déc 2015 - 14:46


pauvre bègue!
avatar
sylvain
équipe de rédaction des newsletters

Messages : 2019
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 31
Localisation : givonne,ardennes
Humeur : dépend des jours...mais plus souriant

Voir le profil de l'utilisateur http://maquettes08.over-blog.com/                 http://blindee

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 6 Déc 2015 - 15:08

Merci Jacques pour cette nouvelle série.

Je constate que dans les ordres ont a aussi l'esprit mal tourné; lol! lol! lol! lol!

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7357
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 6 Déc 2015 - 15:17

Nobru a écrit:Hihihi... Y'en a des sacrées!!! Mercii
Salut Bruno.
J'espère bien. Wink
Merci de ta visite.
sylvain a écrit:mdr pauvre bègue!
Salut Sylvain.
Pou... pou... pour... pour... pourquoi... pau... pau... pauvre ? Very Happy
Merci de ta visite.
paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série. Je constate que dans les ordres ont a aussi l'esprit mal tourné.
Salut Pascal.
Peut-être, mais tout est tout de même dans l'ordre.
Merci de ta visite.



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par dragonww2 le Dim 6 Déc 2015 - 18:01

lol! Merci Jacques!!!

_________________
avatar
dragonww2
Administrateur
Administrateur

Messages : 8862
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 35
Localisation : belgique
Humeur : ça va bien et toi?

Voir le profil de l'utilisateur http://germankits.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 6 Déc 2015 - 18:10

dragonww2 a écrit:lol! Merci Jacques!!!
Salut Steve.
Merci de ta visite.



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par michel55 le Dim 6 Déc 2015 - 23:51

avatar
michel55
Leutnant
Leutnant

Messages : 889
Date d'inscription : 11/09/2014
Age : 61
Localisation : Bruxelles-Ixelles
Humeur : pensioné enfin

Voir le profil de l'utilisateur http://michel-models.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Lun 7 Déc 2015 - 11:28

michel55 a écrit:merci Bravo
Salut Michel.
Merci de ta visite.



À plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 217 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum