GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


244 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

244 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 29 Mai 2016 - 8:51

Salut à Toutes et Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


J'ai amené ma femme au restaurant.
Je commande un steak saignant.
Le serveur me dit :
- Vous n' avez pas peur de la vache folle ?
- Non, elle est capable de commander elle-même !
Et la dispute a commencé...


Ma femme et moi étions à une réunion d'anciens de son école.
Il y avait un homme complètement saoul, buvant verre après verre.
Je demande à ma femme
- Tu le connais ?
- Oui, dit-elle en soupirant, nous sommes sortis ensemble. Il a commencé à boire quand nous nous sommes séparés. Il n' a jamais cessé depuis.
Je lui répondis
- Qui aurait pu penser que l'on pouvait fêter ça si longtemps ?
Et la dispute a commencé...


En arrivant à la maison hier soir, ma femme me demande de la sortir dans un endroit cher.
Je l'ai amenée à la station-service
Et la dispute a commencé...


Au supermarché, j'ai demandé à ma femme si nous pouvions prendre une caisse de bière à 25 euros.
Elle me dit non, et, sans me demander mon avis, elle se prit un pot de crème revitalisant pour la peau à 15 euros.
Je lui fis remarquer que la caisse de bière m'aiderait plus à la trouver belle que son pot de crème.
Et la dispute a commencé...


L'autre jour, j'ai demandé à ma femme où elle désirait aller pour notre anniversaire de mariage.
Elle me répond :
- Quelque part où ça fait longtemps que je ne suis pas allée.
Je lui ai proposé d'aller dans la cuisine.
Et la dispute a commencé...


La blonde a eu son permis de conduire...
5 janvier :
Ça y est, j'ai réussi l'examen de conduite ! Je peux enfin conduire ma propre voiture sans avoir à entendre les recommandations des moniteurs, répétant sans cesse "par-là, c'est un sens interdit !", "On va à contresens", "Attention à la vieille dame", "Freinez ! Freinez !", et autres phrases du même genre. Je ne sais même pas comment j'ai fait pour supporter ça ces 8 dernières années.
8 janvier :
L'autoécole a organisé une fête pour mon départ. Les moniteurs n'ont même pas fait cours. L'un d'eux a dit qu'il allait à la messe, j'ai l'impression d'en avoir vu un autre avec les larmes aux yeux et tous m'ont dit qu'ils allaient se saouler pour commémorer l'événement. J'ai trouvé cette fête très sympa et tout, mais je pense que mon permis ne méritait pas une telle exagération.
12 janvier :
J'ai acheté une voiture, mais malheureusement j'ai dû la laisser chez le concessionnaire pour qu'on remplace le pare-chocs arrière, car quand j'ai essayé de sortir, j'ai mis la marche arrière au lieu de la première. Ça doit être le manque de pratique, ça fait une semaine que je n'ai pas conduit !
14 janvier :
Ça y est, j'ai ma voiture. J'étais tellement contente en sortant du "Stand", que j'ai décidé de faire un tour avec. Apparemment, beaucoup de gens ont eu la même idée que moi, vu que j'ai été suivie par un nombre incroyable d'automobilistes, qui klaxonnaient tous comme pour un mariage. Pour ne pas avoir l'air désagréable, je suis entrée dans leur jeu et j'ai réduit ma vitesse de 10 à 5 Km à l'heure. Les autres ont eu l'air de beaucoup aimer et ils ont klaxonné encore plus/
22 janvier :
Mes voisins sont super. Ils ont placé des pancartes indiquant en grosses lettres "ATTENTION AUX MANOEUVRES", ils ont marqué à la peinture blanche une place bien large pour que je puisse stationner et ils ont interdit à leurs enfants de sortir pendant que je manœuvrais. Je pense que tout ça, c'est pour ne pas me perturber. Il y a encore des gens bons dans ce monde...
31 janvier :
Les autres conducteurs sont tout le temps en train de klaxonner et de me faire des signes. Je trouve ça sympa bien qu'un peu dangereux. J'ai vu l'un d'eux qui essayait de me dire quelque chose mais je n'ai pas trouvé le bouton qui ouvre les vitres. Pendant que je le cherchais, j'ai failli percuter quelqu'un. Heureusement que j'allais à ma vitesse de croisière de 10 Km/h.
10 février :
Les autres conducteurs ont des habitudes bizarres. Non seulement ils font beaucoup de signes, mais en plus ils passent leur temps à crier. Je n'entends pas ce qu'ils disent car j'ai les vitres fermées mais je crois qu'ils essaient de me donner des informations. Si je dis ça, c'est parce que j'ai l'impression d'avoir compris que l'un d'eux disait "Rentre chez toi." Je trouve ça étonnant. Comment a-t-il fait pour deviner où j'allais ? Quoi qu'il en soit, quand j'aurais découvert où se trouve le bouton pour ouvrir les vitres, je vais éclaircir beaucoup de doutes.
19 février :
La ville est très mal éclairée. Aujourd'hui, j'ai fait ma première balade nocturne et j'ai dû rouler tout le temps avec les grands feux allumés, pour bien voir. Tous les conducteurs que j'ai croisés semblaient être d'accord avec moi, puisqu'ils ont aussi allumé leurs grands feux et certains ont même allumé d'autres feux qu'ils avaient sur leur voiture. La seule chose que je n'ai pas comprise, c'est pourquoi ils klaxonnaient. Peut-être pour faire peur à un chien ou un chat. Allez savoir !
26 février :
Aujourd'hui, j'ai eu un accident. Je me suis engagée dans un rond-point et comme il y avait beaucoup de voitures (je ne veux pas exagérer, mais il devait y en avoir au moins quatre), je n'ai pas réussi à en sortir. J'ai continué à tourner en restant bien près du centre, en attendant une occasion, si bien que ça a fini par m'étourdir et que j'ai fini par aller taper contre le monument au milieu du rond-point. Je crois qu'ils devraient limiter la circulation dans les ronds-points à une voiture à la fois.
3 mars :
La malchance me poursuit. Je suis allée chercher la voiture au garage, et juste comme je sortais, je me suis trompé de pédale, accélérant à fond au lieu de freiner. J'ai heurté une voiture qui passait, abîmant tout son côté droit. Le hasard a fait que le conducteur était l'examinateur qui m'avait donné mon permis. Un homme bon, il n'y a aucun doute là-dessus. J'ai insisté sur le fait que c'était de ma faute mais lui, très poliment, n'arrêtait pas de répéter : "Que Dieu me pardonne ! Que Dieu me pardonne".


Lettre d'une maman blonde à son fils...
Cher fils,
Je t'écris ces lignes pour que tu saches que je t'écris.
Alors, si tu reçois cette lettre, c'est qu'elle est bien arrivée.
Si tu ne la reçois pas, tu me préviens pour que je te la renvoie.
Je t'écris lentement parce que je sais que tu ne lis pas très vite.
L'autre jour, ton père a lu que selon les enquêtes la plupart des accidents arrivent à 1 km de la maison, ainsi nous nous sommes décidés à déménager plus loin.
La maison est superbe; elle a une machine à laver, mais je ne suis pas sûre qu'elle fonctionne.
Hier, j'ai mis le linge dedans, j'ai tiré la chasse et je n'ai plus vu le linge depuis, mais bon.
Le temps ici n'est pas trop mauvais.
La semaine dernière il a plu seulement deux fois.
La première fois, la pluie a duré 3 jours, la deuxième 4.
A propos de la veste que tu voulais, ton oncle Pierre m'a dit que si nous te l'envoyions avec les boutons, comme ils sont lourds, ça coûterait plus cher; alors, nous avons enlevé les boutons et les avons mis dans la poche.
Nous avons enfin enterré ton grand-père; nous avons trouvé son corps lors du déménagement.
Il était dans l'armoire depuis le jour où il a gagné en jouant à cache-cache.
Je te raconte que l'autre jour, il y a eu une explosion à gaz dans la cuisine, et ton père et moi sommes sortis propulsés dans l'air au dehors de la maison.
Quelle émotion! c'est la première fois que ton père et moi sortons ensemble depuis des années.
Le médecin est venu à la maison pour voir si nous étions bien et il m'a mis un tube en verre dans la bouche.
Il m'a dit de la fermer pendant 10 minutes, ton père lui a proposé de lui racheter le tube.
Et puisqu'on parle de ton père, je t'annonce qu'il a du travail, il en est fier, il travaille au-dessus d'à peu près 500 personnes.
Il l'ont pris pour couper le gazon dans le cimetière.
Ta sœur Julie, celle qui s'est mariée avec son mari, elle a enfin mis au monde, mais on ne sait pas encore le sexe, je ne saurais pas te dire si tu es oncle ou tante.
Ton père a demandé à ta sœur Lucie si elle est enceinte, elle lui a dit que oui, de 5 mois déjà.
Mais là, ton père a demandé si elle était sûre qu'il était d'elle.
Lucie lui a dit que oui.
Quelle fille solide, quelle fierté, tel père telle fille.
Ton cousin Paul s'est marié et il prie tous les jours devant sa femme, parce qu'elle est vierge.
Par contre, on n'a plus revu l'oncle Isidore, celui qui est mort l'année dernière.
Ton chien Pouky nous inquiète, il continue à poursuivre les voitures à l'arrêt.
Mais ton frère Jeannot, c'est pire.
Il a fermé la voiture et il a laissé les clefs à l'intérieur.
Il a dû aller chez lui chercher le double pour pouvoir nous sortir tous de là.
Bon, mon fils, je ne t'écris pas l'adresse sur la lettre, je ne la connais pas.
En fait, la dernière famille qui a habité ici est partie avec les numéros pour les remettre dans leur nouveau domicile.
Si tu vois Marguerite, passe lui le bonjour.
Si tu ne la vois pas, ne lui dis rien.
Ta mère qui t'adore
Antoinette

P.S. J'allais te mettre quelques sous, mais j'ai déjà fermé l'enveloppe.


J'étais heureux.
Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis plus d'une année, et ainsi nous avons décidé de nous marier.
Mes parents nous ont aidés de tous les côtés, mes amis nous ont encouragés.
Et ma petite amie ? Elle était un rêve !
Il y avait seulement une chose qui me tracassait beaucoup et cette chose était sa plus jeune sœur...
Ma future belle-sœur avait vingt ans, portant mini jupes serrées et des chemisiers tombant.
Elle se penchait régulièrement vers le bas quand elle était près de moi.
J'avais ainsi une vue plaisante de ses sous-vêtements.
Cela était évidemment délibéré.
Elle ne l'a jamais fait quand elle était près de n'importe qui autrement.
Sa petite sœur m'a appelé et m'a demandé de venir pour vérifier les invitations de mariage.
Elle était seule quand je suis arrivé.
Elle m'a chuchoté que bientôt je devais être marié, et qu'elle avait des sentiments et du désir pour moi.
Qu'elle ne pouvait et ne voulait pas surmonter !
Elle m'a dit qu'elle voulait me faire l'amour juste une fois avant que je sois marié avec sa sœur.
J'étais totalement choqué et ne pouvais pas dire un mot.
Elle me dit :
- Je vais en haut dans ma chambre à coucher. Si tu veux passer à l'acte, tu peux monter et me prendre !
J'étais assommé, gelé.
Je l'ai observé monter les escaliers.
Quand elle a atteint le dessus, elle a baissé sa culotte et me l'a jetée en bas des escaliers.
Je me suis tenu la pendant un moment, puis ai tourné en direction de la porte.
J'ai ouvert la porte et j'ai fait un pas hors de la maison...
J'ai marché directement vers ma voiture.
Mon futur beau-père se tenait dehors.
Avec des larmes dans ses yeux il m'a étreint et dit :
- Nous sommes très heureux que vous ayez passé notre petit test. Nous ne pouvions pas penser à un meilleur homme pour notre fille. Bienvenue dans la famille !

La morale de cette histoire est : Gardez toujours vos préservatifs dans votre voiture !


Une St Valentin parfaite
La Saint Valentin parfaite de Madame :

08h15 Être réveillée avec des câlins et des bisous.
08h30 Peser 2 Kilos de moins que la veille.
08h45 Petit déj. au lit avec jus d’oranges pressées et croissants. Ouverture des cadeaux, par exemple: bijoux très chers offerts par le partenaire.
09h15 Prendre un bain très chaud avec des huiles senteur vanille.
10h00 Légère gymnastique au club de fitness avec son entraîneur personnel un mec magnifique et plein d’humour.
10h30 Soin du visage, manucure et shampooing. Laisser 10 mn, rinçage, sèche-cheveux.
12h00 Déjeuner à midi avec la meilleure copine dans un resto hyper en vogue.
12h45 Espionner l’ex de son mec et découvrir qu’elle a pris 7 kg.
13h00 Faire du shopping avec des copines, crédit illimité.
15h00 Sieste.
16h00 Livraison de trois douzaines de roses accompagnées d’une carte signée par un admirateur secret.
16h15 Légère gymnastique au club de fitness, suivie d’un massage fait par un mec très musclé et super sympa qui raconte qu’il a rarement massé un corps si parfait.
17h30 Essayage de la nouvelle collection d’un créateur de haute couture, faire un défilé de mode devant l’énorme miroir de sa boutique.
19h30 Dîner aux chandelles pour 2 personnes, musique et compliments.
22h00 Douche chaude (seule).
22h50 Être portée jusqu’au lit (draps frais et repassés).
23h00 Câlins avec son partenaire.
23h15 S’endormir dans ses bras musclés.



La Saint Valentin parfaite de Monsieur :

06h00 Le réveil sonne.
06h15 Se faire faire une gâterie.
06h30 Gros caca qui soulage tout en lisant la partie » sports » du journal.
07h00 Petit déj : rumsteck et œufs, Café et Toasts préparés par la femme de ménage à poil bien sûr.
07h30 La limousine arrive.
07h45 Quelques verres de whisky sur le chemin de l’aéroport.
09h15 Vol en jet privé.
09h30 Limousine avec chauffeur pour se rendre au club de golf (se faire faire une autre gâterie en route).
09h45 Jouer au golf et gagner.
11h45 Déjeuner: MacDo, 3 Bières, une bouteille de Dom Pérignon.
12h15 se faire faire une autre gâterie
12h30 Rejouer au golf et regagner.
14h15 Retour à l’aéroport en limousine (quelques verres de whisky en route).
14h30 Vol vers Monte Carlo.
15h30 Après-midi: pêche au gros, les accompagnatrices étant toutes nues.
17h00 Retour en jet privé, massage de tout le corps par Pamela Anderson.
18h45 Caca du soir, prendre sa douche, se raser.
19h00 Regarder les informations: mort d’un tyran, Marijuana et Hardcore-Pornos sont légalisés.
19h30 Dîner: homard en entrée, Dom Pérignon (1953), gros steak juteux et en dessert: glace servie sur 2 gros seins rebondis.
21h00 Cognac Napoléon et un cigare Cohuna, regarder le foot devant un énorme écran de télé, la France bat l’Angleterre 11 à 0.
21h30 Relations sexuelles avec 3 femmes à la fois (les 3 ayant des tendances lesbiennes).
23h00 Massage et bain whirlpool, avec une bonne Pizza et une bière blonde rafraîchissante.
23h30 se faire faire une autre gâterie pour bien dormir.
23h45 Être couché au lit seul.
23h50 Faire un pet de 12 secondes qui change 4 fois de ton et qui oblige le chien à quitter la chambre.


Barak Obama et Angela Merkel mangent à la Maison Blanche.
Un invité s'approche et leur demande :
- "De quoi parlez-vous ?"-
- "Nous élaborons des plans pour la troisième guerre mondiale" répond Obama.
- "Et quels sont ces plans ?" demande l'invité.
- "Nous allons tuer 14 millions d'arabes et 1 dentiste." répond Merkel.
L'invité les regarde confondu, et questionne :
- "Un dentiste ?... Pourquoi allez-vous tuer un dentiste ?"
Obama donne une tape sur l'épaule de Merkel et dit :
- "Qu'est-ce-que je t'avais dit ? ... Personne ne posera la question pour les arabes !"


Le poireau
Quelle remarquable définition du poireau……
Le Poireau !!! Non ! Non ! Ce n’est pas grivois ! C’est même assez joliment écrit !
Le poireau, du latin porrum, se présente sous la forme d’une tige dont la longueur est variable suivant l’âge du sujet.
Nous considérons dans cet exposé uniquement le cas du poireau adulte.
Il se distingue par un tube oblong, garni de poils abondants à l’une de ses extrémités, d’une saveur fade et d’une douceur âcre mais bien préparé, il devient exquis.
L’origine du poireau est très ancienne, c’est notre ami Adam qui l’introduit le premier et pas seulement dans les bouches du Rhône, comme le prétendent certains.
Dès le début, le poireau fut introduit dans le corps enseignant.
Henri IV, lui, voulut mettre le poireau dans le pot. Bien que cet usage ne soit pas entré dans les mœurs, il est encore pratiqué de nos jours.
Plus tard, vers le dix-huitième siècle, st. Germain, qui en possédait un beau spécimen, l’introduisit un peu partout en France.
La culture du poireau, florissante jusqu’à nos jours, a eu de nombreuses maisons spécialisées dans l’art de la plantation.
Depuis quelques années, ces maisons sont fermées, mais la plantation du poireau n’a nullement souffert de cet état de choses puisque, depuis elle se propage d’une manière artisanale et familiale.
Il y a différentes manières de planter le poireau. Il est bon de le planter dès que sa longueur atteint 15 cm.
Prendre alors le poireau adulte, bien ferme et barbu à souhait, l’enfoncé par la tête de préférence dans des terrains vierges de toute culture, bien ombragés et humides.
Il réussit particulièrement dans les terrains gras situés dans les vallées.
Le poireau s’accommode très bien du voisinage de l’oignon qui, dans certains cas, favorise son développement.
Dans sa jeunesse, le poireau se plante souvent derrière l’église et comme le fait remarquer le spécialiste alsacien Schpuntz, sa culture sur les bords de la Vistule donne de bons résultats.
En revanche, le voisinage de la mer lui est néfaste, les maladies du poireau s’attrapant au bord d’elle.
Il est recommandé, avant de planter le poireau, de le faire fumer. Il est signalé que certains composés chimiques, comme les bromures, sont contraires à son développement.
On constate assez souvent un durcissement subit du poireau, particulièrement lorsqu’il est légèrement effleuré mais trop longtemps manipulé : il perd son jus et s’amollit.
Selon certains, le jus de poireau sert à arroser le persil, selon d’autres, il sert à confectionner le café des pauvres.
Mais ceci est une affaire de goût personnel.
Le poireau véritable et recherché, paraît être celui dont la taille et la saveur sont appréciées des connaisseurs.
Il est également très recherché des ménagères qui le mettent dans leur pot au feu, accompagné souvent d’un morceau dans la culotte.
L’abus de poireau donne aux ménagères une tendance à l’embonpoint.
En Bretagne, on met le poireau dans les moules marinières.
Certaines personnes prétendent qu’il existe 32 manières de présenter le poireau.
A Paris, dans la quartier des halles, il est très courant d’entendre proposer la botte.
Nous mettons en garde contre de tels procédés, la marchandise s’avérant souvent défraîchie.
Il est préférable de mettre la main au panier pour se rendre compte de la qualité.
Nous vous signalons enfin que la plupart des maladies du poireau sont curables.
Bien traité et bien accommodé le poireau est prêt à n’importe quel moment.
Usez donc du poireau, surtout si vous en faites un usage délicieux et fréquent…

Signé : Le jardinier D.S.K


- "Maman, puis-je prendre la chienne pour une promenade autour du bloc?"
Maman répond :
- "Non, parce qu'elle est en chaleur."
- "Qu'est-ce que cela veut dire?" demanda l'enfant.
- "Va demander à ton père. Je pense qu'il est dans le garage. "
La petite fille va au garage et dit :
- "Papa, pourrais-je prendre Belle pour une promenade autour du bloc? J'ai demandé à maman, mais elle a dit que la chienne était en chaleur, et de venir te voir. "
Papa dit :
- "Apporte Belle ici."
Il prend un chiffon, l’imbibe d'essence, et frotte le dos de la chienne avec pour dissimuler l'odeur, et dit :
- "OK, tu peux y aller maintenant, mais garde Belle en laisse et ne fait qu'un tour du bloc. "
La petite fille part et revient quelques minutes plus tard sans la chienne.
Surpris, le papa demande :
- "Où est Belle ??"
La petite fille répond :
- "Elle a manqué d'essence à mi-chemin… alors un autre chien la pousse jusqu'à la maison."


Lorsque Dieu créa Adam et Ève, il leur dit :
- Il ne me reste que deux cadeaux : Le premier, c'est l'art de faire pipi debout...
Adam ne le laissa pas continuer et s'écria :
- Pour moi !!! Pour moi !!! Pour moi !!! S'il te plait, Seigneur, je le veux ce cadeau ! S'il te plait ! Cela va énormément faciliter ma vie ! S'il te plait !!! Donnes-le moi !!!
Ève acquiesça, ajoutant que pour elle, cela n'avait aucune importance.
Dieu alors offrit ce cadeau à Adam, lequel se mit à crier de joie !
Il courrait partout dans le Jardin d'Eden, faisant pipi contre tous les arbres et arbustes, allant vers la plage où il faisait sur le sable des dessins ....
Il n'arrêta pas de manifester ainsi son immense bonheur !!!!.
Dieu et Ève contemplaient l'homme fou de joie.
Ève demanda alors :
- Seigneur, quel est l'autre cadeau ?
Et Dieu répondit :
- Le cerveau, Ève ! Le cerveau ! Et il est pour toi !!!!


Bien répondu
Un savoyard prend son petit déjeuner (café, croissants, pain, beurre, confiture).
Un Américain, ruminant son chewing-gum, vient s'asseoir près de lui.
Le savoyard l'ignore, mais l'autre entame la conversation :
- Vous les savoyards, vous mangez tout le pain ?
- Bien sûr.
- Pas nous, répond l’américain (après avoir fait une grosse bulle).
Chez nous, on ne mange que l'intérieur.
On récupère les croutes, on les recycle, on les transforme en croissants et on les envoie en haute Savoie.
Et il a un sourire plein de suffisance.
Le savoyard écoute en silence.
L'Américain insiste :
- Vous mangez de la confiture avec le pain ?
- Bien sûr !
- Pas nous, répond l’américain (claquant sa gomme entre ses dents), nous mangeons des fruits frais, nous récupérons les épluchures, les pépins, on les recycle en confitures qu'on envoie en Savoie.
- Le savoyard demande alors :
- Et qu’est-ce que vous faites avec les préservatifs usagés ?
- On les jette, bien sûr.
- Pas nous, répond le savoyard avec un sourire suave. Nous, on les met dans un récipient, on les recycle, on les fait fondre, et on en fait du chewing-gum qu'on envoie aux Américains.
Faut pas emmerder un savoyard qui prend son p'tit déjeuner.


A l'heure des vendanges...
Dans une école du Médoc, l'institutrice apprend aux élèves les mesures.
Elle en arrive aux mesures des liquides et demande :
- La plus petite mesure de capacité, c'est le millilitre, puis viennent le centilitre, le décilitre, et la mesure de base est...???
- Le litre ! crient les enfants tous en chœur.
- Très bien. Et qu'y a-t-il au-dessus du litre ? demande l'institutrice.
Et toute la classe, en chœur :
- Le bouchon !


Merci Madame...
A l'hôpital, une femme veut se faire opérer car elle trouve que ses lèvres vaginales sont trop grandes.
Elle insiste auprès du docteur pour qu'il garde le plus grand secret sur l'opération car elle est embarrassée et ne veut que personne ne le sache.
- Nous sommes tenus au secret professionnel, madame.
Après l'opération, au réveil, elle trouve trois roses placées avec soin à côté de son lit.
Outragée, elle appelle le docteur :
- Je pensais vous avoir demandé de ne parler de mon opération à personne!
- Ne vous inquiétez pas. Je n'ai rien dit à personne. La première rose est de moi. J'ai senti de la compassion pour vous parce que vous avez traversé tout ceci complètement seule. La deuxième est de mon infirmière.. Elle m'a aidé à vous opérer.
- Et la troisième?
- Elle provient d'un type dans l'unité des grands brûlés qui vous remercie pour ses nouvelles oreilles!


Dopage or not dopage...
Un jardinier d'un grand hôtel découvre que ses rosiers font plus de dix mètres de haut.
Il découvre également des tomates de 10 centimètres de diamètre, des melons de dix kilos...
Il appelle le directeur et lui dit :
- Moi, je veux bien que l'hôtel héberge le Tour de France, mais dites aux coureurs d'arrêter de pisser dans le jardin!


Tireur d'élite...
Un tireur d'élite entre chez son armurier pour acheter une nouvelle lunette de visée.
Le gars lui présente un nouveau modèle super performant :
- Vous voyez la maison là-bas sur la colline à 3 km, c'est chez moi, utilisez la lunette vous y verrez comme si vous y étiez !
Le tireur prend la lunette et confirme :
- Ouais on voit super bien et je vois même un mec et une femme à poil au 1° étage !
Le vendeur lui arrache la lunette des mains, regarde aussi et devient tout pâle.
Il ouvre un tiroir, en sort 2 balles et les tend au tireur :
- Si vous mettez une balle dans la tête de ma femme et une dans la bite du mec, je vous offre la lunette !
Le tireur reprend son observation de la maison et lui rend une balle en expliquant :
- Euh.... si je tire tout de suite, une balle devrait suffire...


Journaux Intimes

Ses annotations à ELLE :
Samedi soir je l'ai trouvé un peu étrange.
On s'était mis d'accord pour aller boire un verre dans un bar.
Comme j'avais passé l'après-midi avec mes copines à faire du shopping, j'ai pensé que c'était ma faute...
Je suis arrivée avec un peu de retard mais lui ne m'a rien dit.
Aucun commentaire.
La conversation n'était pas très soutenue, alors je lui ai proposé d'aller dans un lieu plus tranquille et intime.
Nous sommes allés dans un bon restaurant, mais lui continuait à être bizarre.
Il était comme absent.
J'ai essayé de le dérider, tout en commençant à me demander si je pouvais ou non en être responsable.
Je lui ai demandé si c'était de ma faute et il m'a répondu que je n'avais rien à voir là-dedans, mais il ne m'a pas convaincu.
Pendant que nous retournions à la maison en voiture, je lui ai dit que je l'aimais comme une folle.
Lui s'est limité à me serrer dans ses bras sans dire un mot.
Je ne sais pas comment expliquer son comportement, il n'a pas décroché un mot...
Il n'a pas dit qu'il m'aimait lui aussi...
J'étais hyper préoccupée !
Finalement nous sommes arrivés à la maison.
A ce moment-là j'étais persuadée qu'il voulait me larguer.
J'ai essayé de parler, mais il a allumé la télé et a commencé à la regarder l'air perdu dans ses pensées.
Comme s'il cherchait à m'annoncer que tout était fini entre nous.
Finalement, je me suis rendue à l'évidence et je suis allée au lit.
Mais environ dix minutes après il est arrivé lui aussi et, à ma grande surprise, répondu à mes caresses.
Nous avons fait l'amour, même s'il continuait à être distant, comme loin de moi.
J'ai tenté une fois de plus de lui parler de notre situation, de ce qui s'était passé, mais il s'est endormi tout de suite.
Je me suis mise à pleurer, et j'ai pleuré jusqu'à ce qu'enfin je m'endorme moi aussi.
Je suis à peu près convaincue qu'il pensait à une autre.
Ma vie est un vrai désastre.

Ses annotations à LUI :
Le PSG a perdu...
Heureusement qu'au moins j'ai tiré mon coup.


Superbe fable

LE COQ, LE PIGEON ET LA BREBIS
Un petit coq prénommé Nicolas sur une basse-cour régnait.
Mais beaucoup d'animaux voraces rêvaient de prendre sa place.
A gauche la vache Martine et la pintade Ségolène crurent un temps devenir reines.
Mais ce fut le pigeon François qui leur fit la nique.
Aidé malgré lui par le cochon Dominique qui manqua d'aller à l'abattoir pour avoir culbuté une grande poule noire.
Dans le grenier du vieux poulailler, le vieux coq Jacquot vivait.
Et on voulait lui faire un procès pour des histoires de sacs de blé qui remontaient à un temps où les poules avaient des dents.
Mais le coq Jacquot soutenu par la belette Bernadette prétendait qu'il avait tout oublié.
Pourtant quand passait une jolie poulette le coq Jacquot retrouvait toute sa tête.
Et il y avait aussi Mélenchon le bouledogue grognon qui aboyait fort et mordait pour de bon.
Et Eva la taupe à lunettes qui était biodégradable, pas du tout refaite.
Le pigeon François qui était maladroit collectionnait les bourdes tout en prenant du poids.
Aidé d'abord par le lapin Ayrault et puis Valls le taureau.
Il planta des graines mais le blé faisait défaut la récolte fut mauvaise, alors il se consola grâce à la baise.
Le pigeon voyageur roucoulait la nuit avec une tourterelle prénommée Julie.
Les canards indiscrets révélèrent leur secret.
Sa compagne officielle la poule Valérie jura pour se venger de faire de l'animal un pigeonneau rôti.
Dans la cour de la ferme les animaux pleuraient :
- Nous sommes tous plumés, on s'est fait pigeonnés avec le coq Nicolas nous étions dans le pétrin, avec le pigeon François, nous sommes dans le purin !"
Le coq Nicolas avait bien des tracas.
Des juges rapaces avaient pris le coq en chasse.
Dans la basse-cour les animaux disaient :
- Le coq est carbonisé, c'est un poulet grillé !'
Son propre poulailler regorgeait d'ennemis.
Fillon le sombre hibou aux sourcils fournis.
Le Maire le caneton encore plein d'illusions et Juppé le héron s'y voyaient pour de bon.
Le pigeon mou et rond était un étalon !
Le coq Nicolas hérissa alors sa crête :
- Je veux de ce poulailler reprendre la tête ! Je suis l'animal parfait pour nettoyer tout ce merdier car comme tous les gallinacés je sais chanter les deux pieds dans le fumier !
Celle qui se réjouissait tout bas des déboires de pigeon François et du tracas du coq Nicolas, était la fille d'un loup borgne qui avait échoué à devenir roi.
Cette louve à la voix rauque et à la chevelure blonde se faisait passer pour une brebis aux yeux du monde elle répétait comme une litanie :
- Il faut renvoyer chez eux les animaux étrangers, sans eux nous serions tellement plus heureux !
Certains moutons l'écoutaient béats Bêê... bêê... bêê...
- Elle dit tout haut ce que nous pensons tout bas ! bêê...
Une louve ne saurait se muer durablement en brebis.
Tôt ou tard le pelage blanc sur le sol glissera les belles manières, le charme, la douceur tout disparaitra et dans sa violence la vraie nature du prédateur apparaîtra.

MORALITE :
Trois ans après les élections.
Nul ne sait encore qui de cette farce sera le dindon.


Carte d’identité
Une petite fille de 9 ans demande à sa maman :
– Quel âge as-tu, maman ?
– Cela ne se demande pas ma chérie, lui répond sa mère.
– Combien tu mesures, maman ?
– Cela n’est pas important ma chérie, reprend la mère.
– Maman, pourquoi toi et papa avez divorcé ? Redemande la petite fille.
– Cela ne te regarde pas ma chérie, dit la mère en terminant la discussion.
La petite fille demanda à sa meilleure copine pourquoi les adultes ne parlent pas de ces choses-là.
Sa copine lui dit :
– C’est vraiment simple, toutes les réponses à nos questions sont sur leur carte d’identité.
Le lendemain la petite fille fouille dans le sac à mains de sa mère et trouve sa carte d’identité.
Elle est ravie de voir que son amie disait vrai, toutes les réponses à ses questions s’y trouvent !
Elle court alors voir sa mère et lui dit :
– Maman, je sais ton âge.
– Ah oui ? Et j’ai quel âge ?
– 36 ans. Et je sais combien tu mesures.
– Ah oui ? Combien ?
– 1 mètre 71. Et je sais aussi pourquoi toi et papa avez, divorcé.
– Et bien cela m’étonnerait fort !
– Tu as eu un F en sexe… et çà, ce n’est vraiment pas une bonne note !


Une femme entre dans un magasin de lingerie et demande au vendeur s'il lui serait possible de faire broder un texte sur ses culottes et soutien-gorge...
- Pas de problème, répond le vendeur, quel est le texte ?
- "SI VOUS POUVEZ LIRE CECI, C'EST QUE VOUS ÊTES TROP PRÈS"
- Hum, oui, et... en cursives ou capitales ?
- Ni l'un ni l'autre... En braille !


Comment reconnaît-on une ânesse en chaleur?
Tu sais pas ? Bahh...t'es plus con qu'un âne, parce qu'un âne le sait !


Au cinéma, une jeune fille se penche vers sa mère et lui chuchote à l’oreille :
– Maman ! Le monsieur à côté de moi me tripote les cuisses, et il essaie de mettre sa main dans ma petite culotte…
– Ah le salaud ! Change de place avec moi, je vais le remettre en place.
La femme change de place avec sa fille…
Au bout de cinq minutes, la femme se penche vers l’homme et lui chuchote à l’oreille :
– Allez ! Vous n’allez quand même pas bouder pendant tout le film…




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 244 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 29 Mai 2016 - 13:16

Merci Jacques pour cette nouvelle série.

J'ai bien aimé celle du tireur d'élite.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7358
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 244 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 29 Mai 2016 - 13:57

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série. J'ai bien aimé celle du tireur d'élite.
Salut Pascal.
Moi aussi.
Merci de ta visite.



Bonne après-midi et à plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 244 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum