GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


248 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

248 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 26 Juin 2016 - 8:01

Salut à Toutes et Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Une femme est au lit avec son amant.
En pleine action, un bruit dans la serrure de la porte d'entrée les fige et comme chacun sait, dans les apparts modernes, pas de place sous le lit, la penderie est ridicule, le balcon inexistant, et elle habite au 12e.
Sans se démonter elle lui fait :
- Reste calme, debout, absolument immobile ne dis rien.
Le mari :
- Surpriiise darling de mi vida ! Mon vol a été avancé et j'ai terminé plus tôt.
Quand il voit le type dans la chambre, il demande :
- C'est quoi ça ?
La femme :
- Je viens de le recevoir, figure toi. C'est mon esclave sexuel robotise powered par Microsoft, d'ailleurs il a un air de Bill Gates tu ne trouves pas ? Tu es toujours parti, en réunion, en voyage ... est-ce que je sais ce que tu fais quand tu es seul dans ta chambre... c'est comme un vibro mais en grand, tu voudrais quand même pas que je me tape le plombier ou le voisin?!
Le mari :
- Laisse-moi ca de cote je vais te faire ta fête, j'ai une envie de bête.
Elle qui vient d'être servie :
- Non chéri j'ai la migraine !
Lui :
- Merde c'est toujours pareil ! Bon va à la cuisine me faire une omelette, sois gentille.
Il regarde le robot et n'y tenant plus il se dit : ce qui est bon pour elle est bon pour moi et il se jette pantalon baisse sur le malheureux pour le sodomiser
A ce moment-là l'amant prend une voix métallique et dit :
- Er-reur-sys-tè-me, em-pla-cement ré-ser-vé USB.
- Robot de merde!
Fou de rage le mari le met sur son épaule et va vers la fenêtre pour le balancer et l'amant reprend
- Pro-gram-me ré-i-ni-ti-a-li-sé-...... veuil-lez ré-es-sa-yer.


Les joueurs de pétanque
C’est trois joueurs de pétanque qui cherchent un quatrième suite au décès accidentel de leur pote.
Il y a Robert, Jeannot et Roger. Roger, justement, connaît un gars qui serait un bon pétanqueur.
Ce gars s’appelle Raymond et il accepte de venir jouer avec les 3 autres en disant :
– OK pour venir jouer avec vous dimanche prochain à 9 heures, mais j’aurai peut-être 10 minutes de retard, alors attendez-moi!
Le dimanche arrive et Raymond est bien là à 9h00 tapantes.
Finalement, Raymond les bat tous en jouant exclusivement de la main gauche.
En les quittant, Raymond leur dit:
– À dimanche prochain. Mais je serai peut-être 10 minutes en retard, alors attendez-moi!
Et le dimanche suivant, Raymond est bien à l’heure, et il les bat encore, en jouant cette fois-ci exclusivement de la main droite. …
Et tous les dimanches, Raymond arrive à l’heure, et il leur met la pâtée quelle que soit la main qu’il utilise pour jouer.
Alors, au bout de deux mois, Robert n’y tient plus et demande à Raymond :
– Dis donc Raymond: Tu nous dis tous les dimanches que tu seras peut-être 10 minutes en retard, mais tu es toujours là à l’heure. En plus de ça, tu nous bats à chaque fois, quelle que soit la main avec laquelle tu joues… Tu ne crois pas que tu nous dois quelques explications ?
Alors Raymond répond:
– Oui oui, tu as raison. En fait, c’est parce que je suis superstitieux. Quand je me lève le dimanche matin, je regarde de quel côté ma femme est couchée. Si elle est couchée sur son côté gauche, je joue de la main gauche. Si elle est couchée sur son côté droit, je joue de la main droite.
Et du coup Roger lui demande:
– Et si elle dort sur le dos ?
– Et ben dans ce cas-là, j’arrive 10 minutes en retard !


Les français vu par les écoliers
La guerre
Les soldats se cachaient pour éviter l'éclatation des obus. (avec raison)
Les avions lançaient des espadrilles contre l'ennemi. (diminution des risques collatéraux)
À la fin, les hommes commençaient à en avoir marre d'être tués. (on les comprend !)
Après la défaite, les Français prirent comme chef le maréchal Pétrin. (on y était déjà !)
Le 11 novembre, tous les morts de le guerre fêtent la victoire. (d'où le nombre de participants)
Sur les champs de bataille, on voit les tombes de ceux qui sont tombés, c'est pourquoi on les appelle des pierres tombales. (????)


C’est l’histoire de 3 modélistes qui se retrouvent au café du coin pour prendre l’apéro.
Les discussions s’enchainent bon-train, ainsi que les 3 tournées d’ailleurs...
Vient l’heure de régler la note, ils appellent l’hôtesse :
- On vous doit combien ?
L’hôtesse :
- C’est 10,00 € la tournée… donc 3 tournées ce qui vous fait 30,00€
Chacun donne 10,00€, l’hôtesse prend les 30,00€, et rejoint le bar où se trouve la patronne derrière sa caisse.
Alors la patronne dit à l’hôtesse :
- Comme se sont de bons clients… vous allez leur rendre 5,00€
L’hôtesse prend les 5 pièces de 1,00€. et tout en se dirigeant vers la table..., elle se dit :
- Comment je vais bien pouvoir partager ces 5 pièces entre ces trois marins ?
et soudain, elle a une idée lumineuse :
- Je vais leur rendre 1,00€ à chacun, et je vais garder 2,00€ pour moi.
Ils ont donc bien payé 9,00€. chacun ?
Donc 9,00€. x 3 = 27,00€. + 2,00€. que l’hôtesse a gardé vers elle = 29,00€.
Résultat : Manque 1,00€. !!! Où est-il passé ???


La foi
Dans un avion, l’hôtesse annonce au micro :
- Chers passagers, notre pilote demande si, dans l’ensemble des passagers, l’un d’entre vous serait un chrétien fervent ?
Un bon Pasteur qui, ce jour-là, se rendait en mission, fier de pouvoir témoigner de sa foi, lève la main et répond ainsi à l’appel.
- Vous avez vraiment une foi forte, sans faille ? C’est sûr ?, lui demande l’hôtesse de l’air.
- Aucun problème, Mademoiselle !
- Bravo ! et merci, voyez-vous nous avions un soucis… L’avion est en feu, et il nous manque un parachute…


Deux vieillards sont assis sur un banc :
- La plus belle chose sur la terre, mon petit gars, c'est encore de faire l'amour !
- Peut-être pour toi! répond l'autre d'une voix chevrotante. Mais pour moi, c'est Noël !
- Ah bon ? Pourquoi Noël ?
Alors, le vieillard pensif :
- Ça revient plus souvent !


Comment mettre dix lapins dans un carré de neuf cases sans mettre plusieurs lapins dans une case?





Qui doit être le Chef ?"

Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être le chef.

- Le cerveau disait : puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le Chef.
- Les pieds disaient : puisque nous transportons le corps là où il le désire et lui permettons ainsi de faire ce que veut le cerveau, nous devrions être le Chef.
- Les mains disaient : puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l’argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être le Chef.
- Et ainsi de suite pour le cœur, les yeux, les oreilles et les poumons.
- En fin le trou du cul se fait entendre et demande à être le Chef. Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l’idée qu’un trou du cul puisse être le Chef.

Le trou du cul se mit en colère, se referma sur lui-même et refusa de fonctionner. Bientôt le cerveau devint fiévreux, les yeux se croisèrent et devinrent vitreux, les pieds trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force et le cœur et les poumons luttaient pour survivre.

Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d’être le Chef.

Ainsi fut fait…

Toutes les autres parties du corps faisaient le travail tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s’occupait principalement de la merde comme tout Chef digne de ce titre.

Moralité : Il est nullement nécessaire d’être un cerveau pour devenir Chef, un trou du cul d’ailleurs a nettement plus de chance.

Regardez autour de vous pour être convaincu...


J'étais un jeune homme très heureux.
Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis plus d'un an et nous avions décidé de nous marier.
Seule ombre au tableau : sa jeune et magnifique sœur.
Très sexy, ma future belle-sœur avait 22 ans, portait toujours des T-shirts moulants et la plupart du temps sans soutien-gorge.
Chaque fois qu'elle se penchait en avant, elle m'offrait alors une vue plus que magnifique.
Ce qui me gênait c'est, que manifestement, elle ne se comportait ainsi qu'avec moi !
Un jour ma future belle-sœur me téléphona pour me présenter les faire parts de mariage.
A mon arrivée, elle était seule et me susurra aussitôt qu'elle avait des sentiments pour moi, qu'elle me désirait ardemment et qu'elle voulait être à moi, avant mon mariage avec sa sœur.
J'étais assommé et incapable de répondre quoi que ce soit.
Elle me dit :
- Je monte à l'étage dans ma chambre si tu es prêt pour l'aventure, rejoins-moi.
J'étais comme paralysé et la regardais monter.
Je restais immobile un moment et me précipitais alors vers la porte d'entrée.
J'ouvrais la porte et courais vers ma voiture.
Et soudain, quelle ne fut pas ma surprise !
Toute ma future belle-famille était là qui m'applaudissait.
Les yeux plein de larmes, mon beau-père me prit dans ses bras et me dit :
- Nous sommes heureux que tu aies passé notre petit test avec succès. Nous ne pouvions rêver d'un meilleur mari pour notre fille. Bienvenue dans notre Famille !
Morale de cette histoire :
IL FAUT TOUJOURS RANGER SES PRÉSERVATIFS DANS SA VOITURE !


A la maternité, un homme anxieux attend dans le couloir.
Un médecin arrive et lui dit :
- J’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer, ce sont des jumeaux.
– Mais ce n’est pas une mauvaise nouvelle, et puis je m’y attendais un peu car pour tout vous dire j’en ai une grosse comme un tuyau de poêle !
– Ah c’est pour cela. Et bien il faudra la ramoner, parce qu’ils sont noirs.


Un petit garçon demande à son père :
- Papa, combien coûte un mariage ?
Le père répond :
- Je ne sais pas fils, Je paie encore.


ON N'EST PAS ARRIVE.
Ce sont deux spermatozoïdes qui discutent :
– Dis, c’est encore loin les ovaires ?
– Tu parles, on n’est qu’aux amygdales.


Un vol d’Air France bondé a été annulé.
Un seul agent devait modifier les réservations d’une longue queue de voyageurs incommodés.
Soudain, un passager en colère se fraya le chemin vers le comptoir.
Il frappa son billet sur le comptoir et dit :
- Je dois être sur ce vol et en première classe !
L’agent répondit :
- Je suis désolé, monsieur. Je veux bien vous aider, mais je dois d’abord aider ces gens, et je suis sûr qu’ensuite nous serons en mesure de faire quelque chose pour vous.
Le passager ne fut pas impressionné.
Il déclara à haute voix, de sorte que les passagers derrière lui puissent entendre :
- Avez-vous une idée de qui je suis ?
Sans hésiter, l’agent sourit et saisit son microphone publique :
- Puis-je avoir votre attention, s’il vous plaît, sa voix étant clairement audible dans tout le terminal. Nous avons un passager ici à la porte 14 QUI NE SAIT PAS QUI IL EST. Si quelqu’un peut l’aider à trouver son identité, merci de venir à la porte 14.
Alors que les gens derrière lui dans la queue étaient tordus de rire, l’homme jeta un regard noir à l’agent, serra les dents et jura :
- Vas te faire foutre !
Sans broncher, elle sourit et dit :
-Je suis désolé, monsieur, mais vous devez prendre votre place dans la queue pour cela aussi !


Un automobiliste roulant à bord de sa superbe Ferrari à 150 Km/h se fait dépasser par un poulet, mais pas n'importe quel poulet, un poulet à trois pattes. Il accélère pour rattraper le poulet et le dépasse à 200 Km/h, puis le poulet le re-dépasse, il accélère encore pour le suivre.
Le poulet sort de l'autoroute, et s'arrête dans une ferme.
Le conducteur de la Ferrari va trouver le fermier :
- Monsieur, je viens de voir une chose extraordinaire, un poulet à trois pattes vient de rentrer dans votre ferme.
- Ben oui mon p'tit gars lui dit le fermier, j'en ai trois milles des poulets.
- Et ils ont tous trois pattes ?
- Ben oui
- Et pourquoi ils ont trois pattes ?
- Ben parce que ma femme, mes enfants, mes amis et moi-même aimons les cuisses de poulets, et qu'on les a sélectionnés pour qu'ils aient tous trois pattes.
- Ah et vous en mangez souvent ?
- Ben non on n'arrive pas à les attraper...


Deux belges vont chercher du carburant dans une station-service à la Frontière près de Valenciennes.
La station est éloignée mais ils font le déplacement car ils veulent participer au concours organisé par le gérant de la station : «Une heure de sexe gratuit ! "
Ils font donc le plein et demandent au gérant s'ils peuvent participer au concours.
- OK, dit le gérant, si vous gagnez vous avez droit à une heure de sexe gratuit, offerte par la maison.
- Et comment on joue ? demandent les belges ?
- C'est simple, dit le gérant, je vais penser à un nombre entre 1 et 10. Si vous devinez ce nombre, vous gagnez votre heure de sexe gratuit.
- Je dis 7, répond le premier belge
- Désolé, c'était 8, dit le gérant.
La semaine suivante, ils retournent à la station, refont le plein et demandent à participer au concours.
- OK, dit le gérant, je vais penser à un nombre entre 1 et 10, si vous devinez ce nombre, vous gagnez votre heure de sexe gratuit.
- Je dis 5, répond Le premier belge
- Désolé, c'était 7, dit le gérant.
Sur le chemin du retour, le premier belge dit à l'autre :
- Je suis sûr que ce concours est truqué.
- Je ne pense pas, répond le deuxième, ma femme a gagné deux fois la semaine dernière !


Shiva
Au deuxième jour d’un stage de tantra, les animateurs tantra proposent de séparer le groupe en deux pour la journée, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre.
C’est une journée de partage.
Dans le cercle des hommes, l’enseignant demande à ceux qui sont mariés de partager les clés du succès de leur mariage.
Shiva, un tantrika de Marseille répond fièrement qu’il est marié depuis presque 20 ans.
Le tantra teacher est impressionné et il demande à Shiva de partager avec les autres hommes comment il fait pour rester tout ce temps avec la même partenaire tantrique ?
Shiva répondit devant les hommes à l’écoute :
- Je me suis occupé d’elle, je l’ai laissé gérer la maison dans un esprit new age, nous avons pratiqué la méditation et je lui payé des voyages spirituels. Pour nos 10 ans de mariage, je l’ai même amené au japon dans un monastère zen.
L’enseignant tantra répondit :
- Shiva, tu es vraiment une inspiration pour tous les hommes shivas présents ici ! Maintenant, dis-nous ce que tu prévois de faire pour vos 20 ans de mariage ?
Shiva répondit fièrement :
- Je retourne au Japon pour aller la chercher.


C’est un jeune légionnaire qui rentre en permission après six mois dans le désert.
Il est au volant de sa voiture, quant au détour d’un virage, il voit une chèvre attachée à un poteau.
Il est tellement en manque de sexe qu’il gare sa bagnole n’importe comment, se déshabille en 5 secondes et saute sur la chèvre.
À ce moment un 38 tonnes arrive dans le virage et freine comme un malade pour éviter la R8 Gordini (c’est une vieille histoire) garée à la mords-moi le nœud.
Les freins font un boucan d’enfer.
La chèvre a tellement peur qu’elle casse la corde et se met à cavaler sur la route.
Le légionnaire a juste le temps de s’accrocher aux cornes.
Quand ils passent dans le village d’à côté, deux petits vieux assis sur un banc au bord de la route :
- Regarde un peu les jeunes, Émile, ça n’a pas de quoi s’habiller et ça se paie des motos !


Pour les férus de la langue française, un petit bijou que vous ne connaissiez peut-être pas.

Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ». C'est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.

« Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ». C'est-à-dire qu'il ne comporte aucun « e ».

L'anagramme de « guérison » est « soigneur » C'est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.

« Endolori » est l'anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.

« Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette».

« Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave. Ce ù a aussi une touche de clavier à lui tout seul !

Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot. Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre , « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».

« Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d'être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle. Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l'amour au pluriel. C'est ainsi!

« Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], , [x] ..

« Oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles.

Eh Oui ! Je n'envoie pas que des bêtises !!!


C'est une concierge qui tombe enceinte.
Comme elle n'est pas mariée, sa voisine, curieuse, lui demande qui est le père.
La concierge lui répond :
- Vous croyez que j'ai le temps de me retourner quand je fais les escaliers...


- Un homme c'est comme un oignon : ça finit par nous faire pleurer...
- Un homme c'est comme un chien : quand on le flatte, il lève la queue.
- Un homme c'est comme un balai : ça se manipule par le manche...
- Un homme c'est comme un réveille-matin : jamais à l'heure...
- Les hommes sont comme...le café : les meilleurs sont riches, chauds et peuvent vous tenir éveillée toute la nuit.
- Les hommes sont comme...le ciment : après avoir été étendus, ils prennent parfois beaucoup de temps à durcir.
- Les hommes sont comme...les lampes magiques : plaisants à regarder, mais pas si brillants qu'ils en ont l'air. Faut les frotter pour en faire sortir le génie.
- Les hommes sont comme... l'horoscope : ils vous disent toujours quoi faire Et, habituellement, ils se trompent.
- Les hommes sont comme...le mascara : ils disparaissent au moindre signe d'émotion.
- Les hommes sont comme...les places de stationnement : les bons sont déjà pris, ceux qui restent sont trop petits.

Conclusion:
"Dire que pour un petit morceau de viande, il faut prendre toute la bête"!!!


Pendant l'été, un jeune homme s'est fait embaucher au supermarché du coin pour se faire de l'argent de poche.
Début de sa première journée, le directeur du magasin l'accueille avec une franche poignée de mains et un sourire, puis lui donne un balai et dit :
- Tu vas commencer par balayer toute l'entrée.
- Mais... Monsieur, j'ai une licence universitaire et je suis en classe préparatoire pour l’ENA répond le gars indigné.
- Oh, pardon, je n'étais pas au courant, répond le directeur, dans ce cas, donne-moi le balai, je vais te montrer comment on fait.


Je me suis levé ce matin :
- j'ai levé les bras, et CRAC!
- j'ai plié les genoux, et CRAC!
- J'ai tourné le cou, et CRAC !
Alors, j'en suis venu à la conclusion suivante :
Nous ne sommes pas vieux! Nous sommes CRAQUANTS!


[u]Une institutrice demande à un élève
:
- " Quel genre de femme aimerais-tu avoir plus tard ?"
- " Je veux une femme comme la lune !"
- " Waow quel choix ! Tu veux qu'elle soit belle et calme comme la lune ? "
- " Non!!!!!. Je voudrais qu'elle arrive la nuit et qu'elle disparaisse le matin ! "


Prémonitoire :
Dans son bain un petit garçon de trois ans examine ses testicules.
- " Maman" demande-t-il « C' est mon cerveau ? »
- " Pas encore " répondit-elle "


Éloge :
Un homme vient de mourir.
Aux funérailles, le curé se répand en éloges pour le défunt : Un bon mari, un bon chrétien, un père exemplaire... "
La veuve se penche vers son fils et lui dit à voix basse:
- Va donc voir dans la tombe si c' est bien ton père...


Avarice :
Un couple se promène en ville. Au moment de passer devant une bijouterie, la femme demande au mari :
- " Mon amour, tu ne m' achèterais pas un collier? "
- " Pourquoi ? t' en as marre de te promener en liberté? "






Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12465
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 248 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 26 Juin 2016 - 8:49

Merci Jacques pour cette nouvelle série qui m'a fait bien rire.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7342
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 248 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 26 Juin 2016 - 9:05

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série qui m'a fait bien rire.
Salut Pascal.
C'est le but avoué. Very Happy
Merci de ta visite.



Bonne journée et à plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12465
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 248 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum