GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


299 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

299 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 13 Aoû 2017 - 14:13

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Le pape arrive à Roissy, et une limousine est mise à sa disposition.
Or, peut-être ne le saviez-vous pas, mais le pape est un FAN de bagnoles.
Il supplie le chauffeur de prendre le volant.
Le chauffeur, après de longues hésitations, finit par accepter.
Il se met à l'arrière et le pape prend le volant.
Le pape démarre, emprunte le périphérique et commence à pousser un peu la caisse histoire de voir ce qu'elle a dans le moteur.
À ce moment-là il est flashé et une moto de la gendarmerie fait arrêter la limousine.
La vitre teintée se baisse, et le gendarme aperçoit le pape.
Le gendarme, livide, prend son talkie-walkie :
- Allo brigadier-chef ?
- Oui je vous entend.
- A fortiori, nous venons d'arrêter quelqu'un de très important pour excès de vitesse.
- Ah bon ? Le préfet ?
- Non monsieur. Plus important.
- Un ministre ?
- Non monsieur. Plus important.
- Enfin... Le président de la république ?
- Non Monsieur. Plus important.
- Ne me dites pas que c'est Barack Obama !
- Non Monsieur. Plus important.
- Enfin ce n'est pas possible ! Dites-moi enfin de qui il s'agit !
- Je ne sais pas, mais je pense que c'est Dieu !
- Enfin ce n'est pas possible ! Dites-moi ce qui vous fait croire cela !
Et le gendarme d'ajouter:
- Écoutez, il a le pape comme chauffeur !


La petite cuillère
Je suis allé au restaurant avec quelques amis il y a quelques jours, et j’ai remarqué une petite cuillère dépassant de la poche de notre serveur lorsqu’il nous a tendu les menus.
Cela m’a paru un petit peu bizarre, mais je n’y ai plus prêté attention, jusqu’à ce que le sommelier arrive, et lui aussi avait une petite cuillère qui dépassait de la poche de sa chemise.
J’ai regardé autour de moi, et tous les employés étaient équipés de la sorte.
Quand le serveur est revenu pour prendre la commande, je lui ai demandé :
– À quoi sert la petite cuillère ?
– Et bien, notre patron a récemment fait appel aux experts en productivité d’Albert Andersen afin de passer en revue toutes nos procédures de travail et après des mois d’analyses statistiques, ils en ont conclu que nos clients font tomber par terre leur petite cuillère 73 % plus souvent que les autres couverts, selon une fréquence de trois cuillères par heure et par poste de travail. En préparant tous nos employés à cette éventualité à l’avance, nous pouvons diminuer le nombre de trajets vers la cuisine et ainsi gagner du temps… presque une heure et demi de travail par personne et par service.
Au moment où il finissait, un « chhhling » parvint de la table située derrière nous, et il remplaça prestement la petite cuillère tombée à terre.
– Je prendrai une nouvelle petite cuillère à la cuisine la prochaine fois que j’irai y chercher un plat, plutôt que de faire un voyage spécial.
Je fus très impressionné, et lui très fier de son explication. Après quoi, il continua son service. Pendant que mes amis commandaient, je ne pus m’empêcher de remarquer une petite corde noire qui dépassait de toutes les braguettes du personnel. Ma curiosité l’emporta et je ne résistait pas très longtemps.
Je posais la question :
– Excusez-moi, mais pouvez-vous m’expliquer la raison de cette cordelette qui pend ?
– Oh oui, reprit-il plus bas, peu de gens ont votre sens de l’observation.
Le même consultant s’est rendu compte qu’on pouvait gagner du temps dans les toilettes pour hommes aussi.
– Ah oui, comment cela ?
– Vous voyez, en attachant une cordelette au bout de votre, euh, sexe, on peut le sortir dans l’urinoir sans se servir des mains, et par là éliminer le besoin d’aller se laver les mains, ce qui diminue de 93% le temps passé aux toilettes.
– Eh oui, cela a du sens, mais après avoir mieux réfléchi, je ne pus m’empêcher de lui demander :
– Comment faites-vous pour le rentrer dans votre pantalon ?
Il me murmura alors :
– Je ne sais pas comment font les autres, mais moi, je me sers de ma petite cuillère.


LA TRAVERSÉE DU DÉSERT...
Un prêtre et une bonne sœur traversaient le désert à dos de chameau.
Le troisième jour de leur voyage, le chameau tomba subitement raide mort.
Après s'être dépoussiérés, la sœur et le prêtre se mirent à évaluer leur situation.
Après un long moment de silence, le prêtre dit à la sœur:
- 'He bien, ma sœur, nous sommes dans une situation assez désespérée!'
- 'Entièrement d'accord avec vous, mon père!'
- 'En fait, je ne crois pas que nous pourrons survivre plus d'une journée ou deux sous cette chaleur torride et sans moyen de locomotion...'
- 'Je suis entièrement d'accord avec vous!'
- 'Ma sœur, étant donné que nous ne nous en sortirons probablement pas vivants, me feriez-vous une faveur?'
- 'Tout ce que vous désirez mon père!'
- 'Je n'ai jamais vu les seins d'une femme. Alors ma sœur, est-ce que vous me laisseriez voir les vôtres?'
- 'He bien, étant donné les circonstances, je ne crois pas que ça pourrait offenser qui que ce soit.'
La sœur découvrit sa poitrine et le prêtre contempla ses seins pendant un moment et lui demanda s'il pouvait les toucher.
La sœur consentit et le prêtre se mit à les caresser pendant quelques minutes.
- 'Mon père, est-ce que je pourrais à mon tour vous demander quelque chose?'
- 'Oui ma sœur!'
- 'Moi non plus je n'ai jamais vu le pénis d'un homme. Voudriez-vous me montrer le vôtre ?
- 'Je suppose que ce serait correct...'
- 'Oh mon père, est-ce que je peux le toucher?'
- 'Mais bien sûr....'
Le prêtre commence alors à avoir une érection.
Il dit:
- 'Ma sœur, saviez-vous que si je l'introduis à la bonne place, ça peut donner la vie?
- 'Est-ce vrai, mon père?'
- 'Bien sûr, ma sœur!'
- 'Alors, mettez-le donc dans le cul du chameau afin que nous puissions partir d'ici au plus vite . !!!!


On devrait être plus à l'écoute des conseils expérimentés des personnes âgées.
La grand-mère enseigne à ses petits-enfants ses méthodes pour traiter les maladies :
- Pour une bonne digestion, je bois de la bière, en cas de manque d'appétit, je bois du vin blanc, pour une tension basse, du vin rouge, pour une tension élevée, du cognac, et quand j'ai pris froid, je prends du schnaps.
- Et quand bois-tu de l'eau ?
- Je n'ai encore jamais eu de maladie aussi grave !!


Un homme vient se confesser auprès du curé de son village :
- Mon père, j'ai commis le pêché de chair.
- Avec qui mon fils ?
- Je ne peux pas vous le dire.
- Je vais vous aider mon fils. Avec la bouchère ? avec l'épicière ou la soubrette du notaire ?
- Je ne peux rien vous dire, mon père. Je pars.
En sortant, il rencontre son copain:
- D'où viens-tu ?
- De me confesser. Je n'ai pas eu l'absolution, mais j'ai eu trois bonnes adresses !!


Un éleveur de poulet se rend au café local... Il s'assied à côté d'une femme et commande un verre de champagne.
La femme dit :
- Comme c'est bizarre! Je viens aussi de commander un verre de champagne !
- Quelle coïncidence ! dit l'éleveur qui ajoute : C'est un jour spécial pour moi .... Je le célèbre.
- C'est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi ! dit la femme.
- Quelle coïncidence! dit l'éleveur !
Pendant qu'ils trinquent l'homme demande :
- Que célébrez-vous donc?
- Mon mari et moi essayons d'avoir un enfant depuis des années, et aujourd'hui mon gynécologue m'a annoncé que j'étais enceinte!
- Quelle coïncidence !" dit l'homme : Je suis éleveur de volailles et pendant des années toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd'hui, elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés.
- C'est génial ! dit la femme. Comment avez-vous fait pour que vos poules deviennent fertiles ?"
- J'ai utilisé un autre coq répond-il.
La femme sourit et dit :
- Quelle coïncidence !..


En rentrant au port :
- le vert est à tribord ;
- le rouge est à bâbord ;
- le verre de rouge est à ras-bord.


Quel est le nouveau surnom de Ségolène ?
Réponse : COUSCOUS !
Pourquoi ?
- Elle fait beaucoup de boulettes ;
- Elle a un pois chiche dans la tête ;
- Elle pédale dans la semoule !
C’est un Couscous Royal !


Quand on est vieux, c'est comme ça, on oublie……
Un homme a perdu son chapeau, et a passé plusieurs jours à le chercher.
Comme il n'a pas les moyens d'en acheter un autre, il décide d'aller en voler un à l'église pendant la messe du dimanche.
Il se rend à l'église, et s'assoit à l'arrière près de l'endroit où les fidèles déposent leurs chapeaux.
Il fait semblant d'écouter le sermon qui porte sur les 10 commandements de Dieu..
Après la messe, l'homme a changé d'avis.
Au lieu de voler un chapeau, il va parler au prêtre..
Mon père, je suis venu ici avec l'intention de voler un chapeau, car j'ai perdu le mien, mais après vous avoir entendu, j'ai changé d'idée.
- Soyez béni, mon fils ! Est-ce que c'est quand j'ai parlé du huitième commandement, "tu ne voleras pas ton prochain", que vous avez changé d'avis ?
Non mon père, c'est quand vous avez parlé du septième "tu ne commettras pas l'adultère", que ça a sonné dans ma tête. Je me suis rappelé de l'endroit où j'ai laissé mon chapeau.


Un bonhomme, chaque fois qu'il passe devant un bistro, entend un mec lui crier :
- Cocu! Cocu!
Le bonhomme finit par tout raconter et à se plaindre à sa femme.
Le lendemain, alors qu'il passe devant le bistrot, le mec lui crie :
- Eh, cocu! cocu! cocu et rapporteur en plus !


Moïse, Jésus et un petit vieux barbu jouent au golf.
Moïse joue le premier, il prend son bâton et d'un coup élégant, envoie sa balle.
Elle monte en l'air avec un superbe mouvement parabolique et tombe en plein milieu du lac !
Moïse ne se perturbe pas.
Il lève son bâton et à ce moment, les eaux s'ouvrent, lui laissant le passage pour faire un nouveau coup.
C'est maintenant au tour de Jésus.
Il prend son bâton et, également d'une parabole parfaite, il envoie sa balle dans le lac, où elle tombe sur une feuille de nénuphar.
Sans s'énerver, Jésus se met à marcher sur l'eau jusqu'à la balle, et frappe à nouveau.
Ensuite, le petit vieux prend son bâton et, d'un geste affreux de qui n'a jamais joué au golf de sa vie, envoie sa balle sur un arbre.
La balle rebondit sur un camion puis à nouveau sur un arbre.
De là, elle tombe sur le toit d'une chaumière, roule dans la gouttière, descend le tuyau, tombe dans l'égout d'où elle se trouve rejetée dans un canal qui l'envoie dans le lac mentionné ci-dessus.
Mais, en arrivant dans le lac, elle rebondit sur un cailloux et tombe finalement sur la berge où elle s'arrête.
Un gros crapaud qui se trouve juste à côté l'avale.
Soudain, dans le ciel, un épervier fonce sur le crapaud et l'attrape ainsi bien sûr que la balle.
Il vole au-dessus du terrain de golf, et le crapaud, pris de vertige, finit par vomir la balle juste dans le trou !
Moïse se tourne alors vers Jésus et lui dit :
- J'ai horreur de jouer avec ton père !


Cadeau d’adieu
Le patron du service d’ophtalmologie d’un grand hôpital prend sa retraite.
Lors de son pot d’adieu, ses collègues, collaborateurs et amis lui offrent un grand tableau d’art moderne représentant un œil immense.
Alors l’ophtalmo murmure tout bas :
– Heureusement que je ne suis pas gynécologue


Un homme est transporté aux urgences à l’hôpital avec les deux oreilles sérieusement brûlées.
- Comment est-ce arrivé ? Lui demande le médecin de service.
- Figurez-vous que j’étais en train de repasser une chemise, et voilà que le téléphone a sonné. Alors machinalement, j’ai porté le fer à mon oreille et j’ai fait : « Allô ! »
- D’accord pour l’oreille droite, je comprends, mais l’autre ?
- L’autre, c’est quand j’ai voulu appeler l’ambulance.


C'est un homme et une femme qui ne savent pas faire les bébés, alors ils appellent le docteur :
- Bonjour Docteur, comment fait-on pour avoir un bébé ?
- Il faut mettre le point sensible de la femme sur celui de l'homme.
- Très bien, merci Docteur, au revoir.
Le couple bien décidé à appliquer ses conseils monte dans la chambre.
- Chéri, c'est quoi ton point sensible ?
- "Ben c'est mes oreilles ", lui dit l'homme. "Et toi ?"
- "Ben moi, c'est mes fesses". Lui dit la femme.
Alors, ils commencent à se mettre en position pour faire un bébé, les fesses de la femme sur l'oreille de l'homme.
Et là, la femme lâche un gros pet foireux, et l'homme dit alors :
- Et chéri, ça commence à venir, j'entends le bébé arriver en mobylette !


Un rabbin monte dans un taxi.
Au moment où le chauffeur démarre, un arabe ouvre la portière, arrache la valise du passager et s'enfuit en courant...
Le chauffeur sort de son taxi, rattrape le malfrat et commence à lui casser la figure.
Le rabbin sort à son tour et hurle :
- MAIS ARRÊTEZ, MAIS ARRÊTEZ !
Le chauffeur dans le feu de l'action n'entend rien et continue de frapper le voleur.
Et le rabbin continue :
- MAIS ARRÊTEZ ! MAIS ARRÊTEZ ! ARRÊTEZ ! ARRÊTEZ !
Rien à faire, le chauffeur continue et le rabbin aussi :
- MAIS ARRÊTEZ ! ARRÊTEZ !!
Une fois que le voleur gît allongé à terre, le chauffeur reprend ses esprits.
Il entend enfin le rabbin qui continue à crier:
- MAIS ARRÊTEZ ! MAIS ARRÊTEZ !!
Il lui répond:
- Arrêter quoi ? Il l'a cherché. En plus j' ai récupéré votre valise... Et vous n'allez pas me dire que ça vous dérange qu'un arabe se fasse tabasser !
Le rabbin sort à son tour et hurle :
- MAIS ARRÊTEZ LE COMPTEUR !!!


Le petit rigolo
Une jeune professeur d’université rappelle à son Amphi que le lendemain aura lieu l’examen de mécanique.
Elle précise à ses étudiants qu’aucune absence ne pourra être tolérée sans motif sérieux, du type accident, grave maladie ou décès d’un proche…
Au fond de l’auditoire Joël André, un jeune rigolo, demande alors :
– Et en cas de très grande fatigue pour activité sexuelle débordante ?
Tout l’auditoire éclate de rire.
Quand le silence est enfin rétabli, le professeur sourit à l’étudiant et lui répond doucement :
– Vous écrirez avec l’autre main…


Près de la ferme aux crocodiles de Pierrelatte, il y a un parc de loisirs.
Un maghrébin est couché sur la pelouse et dort au soleil.
Un crocodile qui s'est échappé s'approche du "travailleur" profondément endormi.
Il attrape le dormeur par les pieds et se met à l'avaler.
Puis il s' arrête pour reprendre son souffle ; il n'y a plus que la tête de l'homme qui dépasse de la gueule de l'animal.
Passe un couple de vieux promeneurs.
L' homme observe la scène et dit à sa femme :
- Putain ! Regarde l'arabe là ! Ça touche le RMI, des allocations de toutes sortes et ça roupille dans un sac de couchage Lacoste !!!


À l'examen de Doctorat en Pharmacie, l'examinateur :
Comment reconnaît-on les champignons mortels ?
Le candidat :
A l'autopsie !


Un paysan ramasse des champignons dans un bois.
Le vétérinaire du pays s'approche et reconnaît qu'ils sont vénéneux.
- " Malheureux ! vous allez vous empoisonner !"
- " Ne craignez rien, Monsieur, c'est pas pour les manger, c'est pour les vendre !"


Deux mouches discutent dans un bar bigouden.
- Moi, je pars en vacances dans le Sud ! Et toi ?
- Moi, je ne sais pas ... Je vais sans doute partir à l'aventure.
- OK, on se retrouve ici au retour et on en parle ...
Un mois plus tard la première mouche revient de son voyage dans le Sud.
Elle attend sa congénère.
Un mois passe puis un autre ...
Au bout de trois mois, l'autre mouche revient.
- Ben, mais t'étais où ?
- Ben avant de partir, je me suis pris une cuite dans un bar en sifflant une goutte sur le comptoir, et sans m'en rendre compte, je suis tombé dans le porte-monnaie d'un Bigouden .. Alors, tu comprends, avant qu'il ne l'ouvre à nouveau !


Un Bigouden veut passer un avis de décès après la mort de sa femme.
Il demande au journaliste d'écrire " Marie morte ".
Le journaliste lui dit :
- Vous savez, pour le même prix, vous pouvez inscrire 5 mots.
Le Bigouden réfléchit et dit :
- Bon, écrivez: "Marie morte vend Clio rouge".


Que fait un bigouden quand on lui donne un coup de pied ?
Il serre les fesses pour récupérer les lacets.


Deux marins bigoudens sur le Titanic lors de la nuit du naufrage :
- On est foutu, on est foutu ! (en pleurant).
L'autre :
- Arrête donc ! C'est pas la peine de pleurer quand même !
- Et pourquoi tu pleures ?
- Le bateau est en train de couler !
- Mais alors, tu t’en fous, c’est pas le tien !!!


Deux amis discutent ensemble.
Ils ne se sont pas vus depuis un bout de temps.
- "J'ai entendu dire que tu t'es remarié."
- "Oui, c'est ma quatrième fois."
- "Et les précédentes ?"
- "Toutes mortes, toutes."
-"Mon Dieu ! Et comment ?"
- "La première a mangé des champignons vénéneux."
- "Pour l'amour du ciel ! Et la deuxième ?"
- "Aussi."
- "Et la troisième a mangé aussi des champignons vénéneux ?"
- "Non, non, elle s'est cassé le cou."
- "Un accident ?"
- "Non, elle n'a pas voulu manger les champignons."


Il y avait, dans un village, deux hommes qui s'appelaient Michel.
L'un était prêtre et l'autre chauffeur de taxi.
Le destin voulut que tous deux meurent le même jour.
Ils arrivent au ciel et se présentent devant Saint-Pierre.
Michel, le chauffeur de taxi passe le premier.
Saint-Pierre consulte ses registres et lui dit :
- Très bien, mon fils. Tu as gagné le Paradis. Tu as droit à une tunique en fils d'or et un bâton en platine. Tu peux y aller.
Quand passe l'autre Michel, Dieu lui dit :
- Bien, tu as mérité le Paradis. Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne.
Le prêtre est surpris :
- Pardon Seigneur, mais il doit y avoir une erreur. Je suis bien Michel, le prêtre !
- Oui mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin.
- Non ! Ce n'est pas possible ! Il doit surement y avoir une méprise. Je connais l'autre Michel, il vivait dans mon village. C' était une catastrophe comme chauffeur de taxi ! Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal. Et moi j' ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse. Comment est-il possible qu'on lui donne la tunique en fil d' or et à moi celle-ci ?
Et Saint-Pierre lui répond :
- Non, mon fils, il n' y a aucune erreur. Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans.
- Comment ??? Je ne comprends pas.
- Oui... nous travaillons au résultat et avec des objectifs. Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais, les paroissiens s'endormaient... Mais lui, chaque fois qu'il conduisait, tout le monde priait.


Au cimetière
Un paysan va sur la tombe de sa femme pour la fête de la Toussaint.
– Ah, Marie ! pleurniche-t-il, tu n’imagines pas comme tu me manques ! Sans toi je ne suis plus rien, je n’ai goût à rien. Je m’occupe à peine des bêtes, j’ai perdu l’appétit, je ne vais même pas au bistrot ! Si seulement je pouvais te retrouver, si seulement tu pouvais revenir avec moi, je serais tellement heureux…
À ce moment-là un léger tremblement de terre remue le sol et soulève de quelques centimètres la dalle funéraire. Alors le paysan s’écrie :
– Marie ! Arrête tes conneries ! Je disais ça pour rire…




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12802
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum