GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


319 ° série de blagues. Bonne année et bonne santé ! ! ! ! !

Aller en bas

319 ° série de blagues. Bonne année et bonne santé ! ! ! ! !

Message par Jacknap1948 le Lun 1 Jan 2018 - 10:24

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Vincent, un jeune homme, entre dans un café vers 19h58.
Il s'assoit au bar près d'une femme blonde qui regarde la télé.
Les infos de 20h00 commencent, Le présentateur raconte l'histoire d'un homme qui se tient sur le toit d'un édifice et qui menace de sauter.
La blonde regarde Vincent et lui demande :
- Penses-tu qu'il sautera ?
Vincent dit :
- Je te parie qu'il va sauter .
La blonde répond :
- Ben moi je parie que non
Vincent place un billet sur le bar et dit :
- C'est un pari !
Juste au moment où la blonde met elle aussi son argent sur le bar, l'homme en question fait un plongeon et se tue.
La blonde est très affectée, mais tend le billet à Vincent en lui disant :
- Un pari est un pari, voici ton argent
Vincent avoue :
- Je ne peux pas prendre ton argent, j'avais déjà vu les infos de 18h00... et je savais déjà qu'il plongerait
La blonde répond :
- Garde le, j'avoue que je les avais vues moi aussi... mais je ne pensais pas que ce con recommencerait !


Je n'avais jamais compris pourquoi les besoins sexuels des hommes et des femmes sont si différents.
Je n'avais jamais compris toutes ces histoires de Mars et Vénus...
Et je n'avais jamais compris pourquoi les hommes réfléchissent avec leur tête et les femmes avec leur cœur...
Une nuit de la semaine dernière, ma femme et moi nous sommes couchés, nous avons commencé à nous remuer sous la couette avec cet inévitable et coquin jeu de se toucher un peu partout...
Moi j'étais déjà "full hot" et croyais que c'était réciproque, étant donné le caractère osé de nos câlins mutuels.
Mais à ce moment précis, elle m'a dit "Ecoute, maintenant, je n'ai pas envie faire l'amour, j'ai seulement envie que tu me serres fort dans tes bras... mhm ?"
J'ai dit "Quoi ??!!!??"
Alors elle a dit les mots magiques : "Tu ne sais pas te connecter avec mes besoins émotionnels de femme".
Enfin, j'ai capitulé, et résigné, je me suis dit que cette nuit, je n'allais pas avoir de sexe. Je me suis alors endormi.
Le jour suivant, nous sommes allés faire du shopping au centre commercial. Je la regardais pendant qu'elle essayait trois très chères mignonnes petites robes. Comme elle n'arrivait pas à se décider pour l'une ou l'autre, je lui ai dit de prendre les trois. Alors, toute émotionnée et motivée par mes mots compréhensifs, elle m'a dit qu'elle avait besoin d'une petite paire de chaussures qui irait bien avec, qui coûtaient 600 euros la paire, ce à quoi j'ai répondu que cela me semblait parfait.
Ensuite nous sommes passés par la bijouterie du même magasin, d'où elle est sortie avec des bracelets incrustés de diamants.
La pauvre, si vous l'aviez vue... elle était toute émue ! Je crois qu'elle a cru que je devenais fou, mais de toute façon, à vrai dire, elle ne s'en souciait pas beaucoup...
Je crois qu'elle me testait lorsqu'elle m'a demandé un très cher jeu de clubs de golf professionnel "première classe".
Mais je crois avoir brisé tous ses schémas mentaux lorsque je lui ai encore dit: "oui".
A ce moment, elle en était presque excitée sexuellement. Vous auriez dû voir son visage !!! C'est alors qu'elle m'a dit: "Allons à la caisse pour payer".
J'ai eu beaucoup de mal à me retenir pour ne pas rire lorsque je lui ai répondu : "Non mon amour, je crois que maintenant je n'ai pas envie d'acheter tout ça".
Et elle est devenue très très pâle quand je lui ai dit: "Je veux seulement que tu me serres fort dans tes bras...".
Et son visage est devenu impressionnant de colère et de haine lorsque j'ai ajouté : "Tu ne sais vraiment pas te connecter avec mes besoins financiers d'homme".
Je pense que je n'aurais plus de sexe avant le printemps 2027 !


C'est un type qui dit à un de ces copains :
- Je vais divorcer.
- Ah bon?
- Oui. Tu supporterais toi, d'être avec quelqu'un qui boit, qui fume et qui rentre à n'importe quelle heure ?
- Non !
- Et bien ma femme non plus.


Une mère avait 3 filles, vierges toutes les trois.
Elles se marièrent en même temps.
Comme elle était inquiète à cause de leur manque d'expérience sexuelle, et qu'elle voulait savoir comment cela s'était passé, elle leur fit promettre d'envoyer une carte postale de leur lune de miel avec quelques mots sur leurs sentiments.
La première envoya une carte de Tahiti deux jours après le mariage. Il y avait seulement écrit: "Nescafé"!
La mère resta perplexe mais alla à la cuisine et sortit un pot de Nescafé.
Il y avait écrit: "Bon jusqu'à la dernière goutte€ .
La mère rougit, mais fut heureuse pour sa fille.
La deuxième envoya une carte de la côte d'azur une semaine après le mariage, la carte disait: "Rothmans".
La mère savait maintenant comment faire, elle courut prendre le paquet de cigarettes, et elle lut sur le paquet: "Extra Long. King Size".
Elle fut à nouveau un peu gênée, mais contente pour sa fille.
La troisième partit pour sa lune de miel à Conflant Ste Honorine. La mère attendit une semaine, puis deux, puis trois. Enfin, après un mois entier, une carte finalement arriva.
Elle portait juste ces mots, écrits d'une main tremblante: "South African Airways".
La mère attrapa un magazine, tourna fébrilement les pages avec inquiétude, et trouva une pub pour SAA.
Et la pub disait:
"Dix fois par jour, sept jours par semaine, dans les 2 sens."
Et maman s'évanouit.


Encore aujourd'hui, de nombreuses personnes, en écrivant le chiffre 7, utilisent une barre supplémentaire horizontale au milieu du chiffre.
La plupart des typographies l'ont fait disparaître aujourd'hui.
Mais savez-vous pourquoi cette barre a survécu jusqu'à nos jours ?
Il faut remonter bien loin, aux temps bibliques :
Lorsque Moïse eut gravi le mont Sinaï, et que les 10 commandements lui furent dictés, il redescendit vers son peuple et leur lut, à haute et forte voix chaque commandement.
Arrivé au septième commandement, il annonça :
" Tu ne désireras pas la femme de ton prochain. "
Et là... de nombreuses voix s' élevèrent parmi le peuple lui criant :
"Barre le sept, barre le sept, barre le sept !!!"
Et voilà... l'origine de la barre du sept !


A la porte, St Pierre dit à J.A. :
- "Vu que vous avez été un homme bon et que vos ski-doo (motoneige) ont changé le monde, votre récompense sera de rencontrer Dieu directement"
Dieu reconnaît J.A. et commente :
- "Ainsi, vous êtes l'inventeur de la motoneige !"
J.A. dit :
- "Oui, c'est moi..."
Dieu commente :
- "Eh bien, il n'y a pas de quoi être fier pour avoir inventé quelque chose qui est instable, fait beaucoup de bruit, pollue outrageusement et ne peut même pas fonctionner dans le chemin ?!"
J.A. est embarrassé un instant mais finit par dire :
- "Excusez-moi, mais n'êtes-vous pas l'inventeur de la femme ?"
Dieu dit :
- "Ah oui!"
- "Eh bien" dit J.A., "de professionnel à professionnel, vous avez de graves défauts de conception dans votre invention :
1. Il n'y a pas de constance dans le design du pare-chocs avant ;
2. Ca claque et ça caquette constamment à haute vitesse ;
3. L'arrière est trop mou et branle trop ;
4. L'entrée est placée trop près de la sortie ;
5. Et les coûts de maintenance sont excessifs."
- "Hummmm, vous avez de bons points là" réplique Dieu, "Attendez!"
Dieu s'en va sur son ordinateur céleste et tape quelques mots. L'ordinateur imprime les résultats et Dieu les lit à J.A. :
"C'est vrai qu'il y a des défauts dans mon invention" dit Dieu, «mais selon un sondage, il y a plus d'hommes qui enfourchent mon invention que la vôtre!"


Le président d'une entreprise informatique a des doutes sur l'efficacité d'un de ses programmeur.
Il demande donc au directeur en charge de son département de lui écrire une lettre de recommandation
à son sujet décrivant l'employé et le travail qu'il fait pour l'entreprise.
A: Monsieur le Président
De: Le Directeur
Mon assistant programmeur, est toujours en train de
travailler à son bureau avec assiduité et diligence, sans jamais
perdre son temps en jasant avec ses collègues. Jamais il ne
refuse de passer du temps pour aider les autres et malgré cela, il
termine ses projets à temps. Très souvent, il rallonge ses
heures pour terminer son travail, parfois même en sautant les
pauses café. Il est une personne qui n'a absolument aucune
vanité en dépit de ses accomplissements remarquables et de sa grande
compétence en informatique. C'est le genre d'employer de qui on
parle avec grande estime et respect, le genre de personne dont on ne
peut se passer. Je crois fermement qu'il est prêt pour la
promotion qu'il demande, considérant tout ce qu'il nous ap-
porte. L'entreprise en sortira grande gagnante.
Signé: Le Directeur.
Le président reçu peu après un autre mémo du Directeur:
A: Monsieur le Président
De: Le Directeur
Monsieur,
Quand j'ai écrit mon dernier mémo relativement à mon assistant-programmeur,
ce connard lisait par-dessus mon épaule. S.V.P., relisez mon message en ne retenant QUE LES LIGNES IMPAIRES...


Quelle est la différence entre un homme, une cravate et une ceinture?
La ceinture serre la taille, la cravate serre le cou, l'homme sert à rien.


C'est quand même bien fait, le français...
Un gars : c'est un jeune homme
Une garce : c'est une pute
Un courtisan : c'est un proche du roi
Une courtisane : c'est une pute
Un masseur : c'est un kiné
Une masseuse : c'est une pute
C'est pas compliqué le français, la preuve:
Un coureur : c'est un joggeur
Une coureuse : c'est une pute
Un rouleur : c'est un cycliste
Une roulure : c'est une pute
Un professionnel : c'est un sportif de haut niveau
Une professionnelle : c'est une pute
Un homme sans moralité : c'est un politicien
Une femme sans moralité : c'est une pute
Un entraîneur : c'est un homme qui entraîne une équipe sportive
Une entraîneuse : c'est une pute
Un homme à femmes : c'est un séducteur
Une femme à hommes : c'est une pute
Un homme public : c'est un homme connu
Une femme publique : c'est une pute
Un homme facile : c'est un homme agréable à vivre
Une femme facile : c'est une pute
Un homme qui fait le trottoir : c'est un paveur
Une femme qui fait le trottoir : c'est une pute
Un péripatéticien: c'est un élève d'Aristote
Une péripatéticienne: c'est une pute
Non, le français, vraiment, c'est pas compliqué...!


- Qu'est-ce que le mouton donne, demande l'enseignante à ses élèves.
- De la laine, répond Delphine.
- Bien. Qu'est-ce que la poule donne ?
- Des œufs, répond Karine.
- Bien. Et qu'est-ce que la vache donne ?
- Des devoirs, répond Lionel.


"Tant que mes chefs font comme si je gagnais beaucoup,
Je fais comme si je travaillais beaucoup"


Comment occuper une blonde toute la journée ?
Inscrire "retournez" de chaque côté d'une feuille...


Pourquoi les blondes ont des bleus autour du nombril ?
Parce qu'il y a des blonds aussi...


Que faire quand une blonde vous lance une grenade ?
-On dégoupille la grenade et on lui renvoie !


C'est une petite fille qui va voir sa maman et qui lui dit :
"Maman ! Cette fois, je sais comment on fait pour avoir des bébés.
- Ah bon ? Et comment fait-on alors ?
- Hé bien le papa et la maman vont dans la chambre, le papa se met tout nu,
son machin devient tout dur, la maman le met dans sa bouche et avale tout" !
La maman fait un grand sourire et corrige l'erreur de sa Fille :
"Non ma chérie... ça c'est pour avoir des bijoux".


La scène se passe dans un temple Shaolin.
Le disciple :
"Très sage et très honorable Maître, pourriez-vous m'enseigner quelle est la différence entre une perle et une femme ?
Le Maître :
- La différence, humble petit scarabée, c'est que tu peux enfiler une perle des deux côtés et une femme, seulement d'un côté.
Le disciple (confus) :
- Mais Maître, honte à moi de vouloir contredire votre himalayenne sagesse, mais j'ai entendu dire que
certaines femmes se laissaient enfiler des deux côtés" !?!
Le Maître (avec un sourire) :
"Alors, dans ce cas ce n'est pas une femme... C'est une perle".


Arrivée au paradis, une vieille femme passe devant St Pierre.
Une fois tous les tests passés et réussis, Saint-Pierre lui souhaite la bienvenue au Paradis et lui fait visiter les lieux.
Durant la visite, un cri strident se fait entendre.
"Mais qu'entendons-nous là, demande la vieille dame ?
- Oh, ce n'est rien, répond St Pierre. On est juste en train de percer le dos d'une personne pour lui planter des ailes d'ange.
- Ah bon... Et ben", dit la vieille dame, un peu perturbée.
Un peu plus tard, un cri effroyable se fait entendre.
"Ahhh !! Mais qu'est-ce que c'est que ce bruit terrifiant, crie la vieille dame, horrifiée ?
- Mais rien, on perce juste la tête d'une personne pour lui fixer son auréole, lui dit calmement Saint-Pierre.
- Mais c'est trop horrible, ici !! Je préfère aller en enfer, moi, dit la vieille dame !
- Mais vous n'y pensez pas, lui dit Saint-Pierre ?!? Là-bas, vous allez vous faire violer et sodomiser" !!!
Et la vieille dame lui répond :
"Peut-être, mais au moins, les trous sont déjà faits" !


Trois hommes discutent de la meilleure manière de faire crier leur femme.
"Moi, pour la faire hurler, j'embrasse chaque partie de son corps, et quand je la prends, elle hurle !
- Ah bon ? Moi, pour la faire hurler, je lèche chaque partie de son corps, et quand je la prends, elle hurle !
- Moi c'est totalement différent : pour la faire hurler, je la prends directement, et quand je m'essuie dans les rideaux, elle hurle" !


Pourquoi l'homme penche-t-il la tête quand il réfléchit ?
Pour que ses deux neurones entrent en contact.


Traité de chimie:
Ci-dessous, la version d'une question " bonus " de chimie donnée à l'Université de Nanterre.
La réponse d'un étudiant a été si loufoque que le professeur l'a partagée avec ses collègues, via Internet, et c'est pourquoi nous avons le plaisir de la lire...
Question bonus : " L'enfer est-il exothermique (évacue de la chaleur) ou endothermique (absorbe de la chaleur) ?"
La plupart des étudiants ont exprimé leur croyance en utilisant la Loi de Boyle (si un gaz se dilate il se refroidit et inversement) ou ses variantes.
Cependant un étudiant eut la réponse suivante :
" Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de L'enfer avec le temps.
Nous avons donc besoin de connaître à quel taux les âmes entrent et sortent de l'enfer.
Je pense que nous pouvons assumer sans risque qu'une fois entrée en enfer, l'âme n'en ressortira plus.
Du coup, aucune âme ne sort.
De même pour le calcul du nombre d'entrée des âmes en enfer, nous devons regarder le fonctionnement des différentes religions qui existent de par le monde aujourd'hui.
La plupart de ces religions affirment que si vous n'êtes pas un membre de leur religion, alors vous irez en enfer.
Comme il existe plus d'une religion exprimant cette règle et comme les gens n'appartiennent pas à plus d'une religion, nous pouvons projeter que toutes les âmes vont en enfer...
Maintenant, regardons la vitesse de changement de volume de l'enfer parce que la Loi de Boyle spécifie que "pour que la pression et la température restent identique en enfer, le volume de l'enfer doit se dilater proportionnellement à l'entrée des âmes.
Par conséquent, cela donne deux possibilités :
* Si l'enfer se dilate à une vitesse moindre que l'entrée des âmes en enfer, alors la température et la pression en enfer augmenteront indéfiniment jusqu'à ce que l'enfer éclate.
* Si l'enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d'entrée des âmes en enfer, alors la température diminuera jusqu'à ce que l'enfer gèle.
Laquelle choisir ?
Si nous acceptons le postulat de ma camarade de classe Jessica m'ayant affirmé durant ma première année d'étudiant : " Il fera froid en enfer avant que je couche avec toi ", et en tenant compte du fait que j'ai couché avec elle la nuit dernière, alors l'hypothèse doit être vraie.
Ainsi, je suis sûr que l'enfer est exothermique et a déjà gelé...
Le corollaire de cette théorie c'est que comme l'enfer a déjà gelé, il s'ensuit qu'il n'accepte plus aucune âme et du coup qu'il n'existe plus... laissant ainsi seul le Paradis, et prouvant l'existence d'un Etre divin ce qui explique pourquoi, la nuit dernière, Jessica n'arrêtait pas de crier "0h... mon Dieu !"..."
(C'est le seul étudiant à avoir reçu la note 20/20)


Je t'écris quelques mots pour que tu saches que je t'écris.
Donc, si tu reçois cette lettre, cela voudra dire qu'elle est bien arrivée.
Sinon, préviens-moi, que je te l'envoie une seconde fois.
Je t'écris lentement, car je sais que tu ne lis pas rapidement.
Dernièrement, ton père a lu une enquête disant que la plupart des accidents se produisent à quelques kilomètres de la maison, c'est pour cela que nous avons décidé de déménager un peu plus loin.
La maison est splendide, il y a une machine à laver, mais j'ignore si elle est en service, hier j'y ai mis le linge, tiré sur la chaînette et tout a disparu !
Je cherche le mode d'emploi.
Le temps n'est pas trop désagréable ici, la semaine dernière, il n'a plu que deux fois, la première pendant trois jours, la seconde quatre jours.
Au sujet du manteau que tu désirais, ton oncle Pierre a dit que si je l'expédiais avec les boutons, qui sont lourds, cela coûterait très cher, alors je les ai arrachés et te les ai mis dans une des poches.
Ton père a trouvé du travail, il a sous lui environ 500 personnes, il fauche les herbes du cimetière.
Ta sœur Julie, qui vient de se marier, attend un heureux évènement, nous en ignorons le sexe, c'est pourquoi je ne peux te dire si tu seras oncle ou tante.
Si c'est une fille, elle a l'attention de l'appeler comme moi.
Cela fait tout drôle d'appeler sa fille "maman " !
Ton frère Jean a eu un gros problème, il a refermé sa voiture avec les clés à l'intérieur, il a dû retourner à la maison à pied pour récupérer le second jeu de clés, et revenir nous sortir du véhicule.
Si tu as l'occasion de rencontrer ta cousine Monique, donne-lui le bonjour de ma part, si tu ne la vois pas, ne lui dis rien.
P.S : Je voulais mettre de l'argent dans l'enveloppe, mais elle était déjà fermée.


Cela se passe sur le port de Marseille.
Un autochtone, qui flâne pour admirer les bateaux et l’eau du port, est accosté par un individu de toute évidence migrant.
Ce dernier lui dit :
- “Moi vouloir papiers. Comment faire avoir papiers ?’'
Le Marseillais, très serein, le prend par les épaules et le retourne vers la mer.
Et lui dit avec le sourire :
- “Tu vas dans l’eau, tu nages 1 km dans cette direction et c’est garanti, tu auras pas pied”.


C'est un délégué syndical qui désire se payer du bon temps avec une prostituée.
Étant très conscient des abus dont sont victimes les travailleuses du sexe, notre délégué cherche une 'maison' où les filles sont syndiquées.
À la première maison, le syndicaliste s'informe donc.
- Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
- Non monsieur, elles ne sont pas syndiquées.
- Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison ?
- 20% à la fille et 80% pour la maison
- C'est absolument écœurant comme manière de fonctionner ! Je ne peux pas encourager une situation semblable. Je vais ailleurs.
Poursuivant sa recherche, notre syndicaliste arrive à une 2e maison et s'informe :
- Bonjour ! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
- Non monsieur, mes employées ne sont pas syndiquées.
- Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison?
- 30% à la fille et 70% pour la maison.
- C'est dégueulasse ! Vous ne m'aurez pas comme client. Je vais ailleurs. Il se rend donc à une troisième maison.
- Bonjour ! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
- Oui monsieur, nos employées sont toutes syndiquées.
- Bon enfin ! Et quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison ?
- 80% à la fille et 20% pour la maison.
- De mieux en mieux ! C'est une manière de fonctionner qui me convient parfaitement. Est-ce que je pourrais avoir la jolie petite rousse dans le coin là-bas ?
- Non monsieur. Je suis désolée mais vous devez prendre celle qui est assise dans le fauteuil fleuri.
- Mais, madame, cette femme a presque 80 ans !
- Je le sais bien, monsieur, mais nous devons fonctionner par ANCIENNETÉ ... ! C'est écrit dans la... CONVENTION COLLECTIVE !!!


Il n'y a pas de miracle
Après s’être fait exploser en pleine rue, Mouloud arrive devant Allah.
- Bijor. J'me suit fit explosir et j'viens pour les 72 vierges quez l’imam m’avait promis, là-bas en bas.
- Mais bien sûr, elles sont dans la grande chambre au bout du couloir. Elles sont toutes pour toi.
Mouloud revient quelques instants plus tard :
- Ti't fous di ma gueul’ ou quoi ? Tes 72 vierges, c’est que des boudins !
- Et pourquoi tu crois qu’elles sont vierges ? Pauvre con !




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 13690
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 70
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum