GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


331 ° série de blagues.

Aller en bas

331 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 1 Avr 2018 - 8:28

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Après avoir pris sa douche, un homme sort de la salle de bains et se couche nu dans le lit conjugal.
Il est très bonne forme ce soir et commence à caresser sa femme qui lui annonce :
- Non pas ce soir chéri j'ai mal à la tête...
Son mari lui réplique :
- Ah ben, ça tombe bien j'avais prévu le coup, comme je m'en doutais... je me suis enduit le sexe d'aspirine. Tu veux le prendre par voie orale ou en suppositoire ?


Une blonde fait sa toilette dans la salle de bains quand son mari lui dit :
- Vite, regarde par la fenêtre, il y a un chevreuil !
Alors elle regarde par la fenêtre et répond :
- Mais, c'est pas un chevreuil, c'est une vache !
Son mari :
- Je t'ai dit de regarder par la fenêtre... pas dans le miroir !


Secret de la réussite
Ma femme et moi, dit un homme à un ami, on est mariés depuis dix ans, et je vais te dire le secret de la réussite de notre couple :
On va régulièrement dans une boîte-restaurant qu’on adore. Ça commence par un petit dîner aux chandelles, ensuite on descend au sous-sol, et là whisky, lumières tamisées, séries de slows…
– Vous y allez souvent ? demande l’autre.
– Toutes les semaines. Elle le jeudi et moi le samedi…


C’est un enfant qui a été frappé par la voisine. La mère, furieuse, va lui demander des explications:
- Pourquoi avez-vous frappé mon fils?
- Parce qu’il est mal élevé: il m’a traité de grosse.
- Et vous croyez qu’en le frappant vous allez maigrir?


CONFESSION :
Un condamné à mort attend l’heure de l’exécution lorsqu’ arrive le prêtre:
- Mon fils, j’apporte la parole de Dieu pour toi.
- Vous perdez votre temps, mon père. Dans un petit moment, je vais pouvoir lui parler personnellement. Avez-vous un message pour lui ?


ENTERREMENT :
Un homme vient de mourir. Le curé, lors de la cérémonie funèbre, s’étend en éloges:
- C’était un bon mari, un excellent chrétien, un père exemplaire…
La veuve se tourne vers un de ses enfants et lui dit à l’oreille:
- Va jusqu’au cercueil et regarde si c’est bien ton père qui est dedans.


ANNIVERSAIRE DE MARIAGE
C’est un couple qui va fêter ses 25 ans de mariage et l’épouse demande à son mari:
- Mon amour, que vas-tu m’offrir pour nos noces d’argent?
Le mari répond :
- Un voyage en Chine.
La femme, très surprise par ce cadeau magnifique, lui demande:
- Mais mon amour, si pour nos 25 ans tu m’offres un tel présent, que feras-tu pour nos 50 ans?
- J’irai te chercher.


ITALIEN :
C’est un italien dans la salle d’attente d’une maternité. Le médecin sort et lui dit:
- Félicitations: vous avez des quintuplés.
L’italien, très fièrement répond:
- C’est que voyez-vous… j’ai une espèce de canon…
Le médecin conclut:
- Eh bien, il faudrait peut-être penser à les nettoyer, parce que les bébés sont tout noirs.


Un petit garçon arrive en courant vers sa mère :
- Maman, j'ai vu le coq s'accoupler dix fois, ce matin!
Sa mère :
- Va donc dire ça à ton père, il comprendra.
Le petit garçon va informer son père:
- Papa, maman m'a dit de te dire que j'ai vu le coq s'accoupler dix fois ce matin et que tu comprendrais...
Son père:
- Est-ce que les dix fois, c'était avec la même poule?
- Non.
- Va donc le dire à ta mère, elle comprendra.


Trois élèves sont interrogés par leur professeur. Celui-ci leur demande de faire une phrase négative avec le mot "manque".
Le premier commence:
- Mon père a acheté une voiture mais il manque la climatisation.
- Très bien!
Le second se lance:
- Moi, mon père a acheté une maison mais il manque la piscine.
- Très bien aussi!
Au tour du troisième:
- Moi, il ne me manque rien!
Le professeur est très étonné:
- C'est bien une phrase négative avec le mot manque mais il doit bien te manquer quelque chose chez toi, réfléchis un peu...
L'élève répond toujours la même chose malgré l'insistance du professeur.
À la fin, il ajoute tout de même:
- Je vous assure qu'il ne me manque rien parce que l'autre jour, on était tous chez moi en famille et ma sœur est entrée à la maison avec un Chinois et mon père a dit : Il nous manquait plus que ça!


Une femme est partie en vacances au bord de la mer. Elle téléphone à son mari:
- Allo, mon chéri, comment va le chat?
- Il est mort.
- Oh ! Tu aurais pu me ménager, me dire qu'il se promenait sur le balcon, qu'un bruit l'a effrayé, qu'il a basculé et...Enfin, tant pis! Et, comment va Maman?
- Euh, elle se promenait avec lui sur le balcon...


Un homme trouve un pingouin dans la rue. Il croise un policier:
- J'ai trouvé ce pingouin. Qu'est-ce que je dois en faire?
- Ben, je ne sais pas moi. Amenez-le au zoo!
Le jour suivant, le policier croise le même homme avec le pingouin:
- Eh bien, vous ne l'avez pas emmené au zoo?
- Si, si, il a adoré. Maintenant, on va au cinéma!


Une blonde qui vient d'être opérée demande à son chirurgien:
- Docteur, quand vais-je pouvoir reprendre ma vie sexuelle?
Étonné, le chirurgien lui répond:
- C'est la première fois, madame, qu'on me pose cette question après une opération des amygdales!


Une brune entre dans un sex-shop:
- Combien coûtent ces godemichets, s'il vous plaît ?
Le vendeur :
- 30 euros pour le noir et 30 euros pour le blanc.
La brune:
- Je vais prendre le noir. Je n'ai jamais utilisé un noir.
Elle le paie et s'en va.
Un peu plus tard, une femme noire entre dans le sex-shop :
- Combien coûtent ces godemichets, s'il vous plaît ?
Le vendeur :
- 30 euros pour le noir et 30 euros pour le blanc.
La femme :
- Je vais prendre le blanc. Je n'ai jamais utilisé de blanc.
Elle le paie et s'en va.
Encore un peu plus tard, une blonde entre dans le sex-shop :
- Combien coûtent ces godemichets, s'il vous plaît ?
Le vendeur :
- 30 euros pour le noir et 30 euros pour le blanc.
La blonde:
- Et celui-là, l'écossais sur l'étagère ?
Le vendeur:
- Celui-là est assez spécial... Il coûte 100 euros...
La blonde :
- C'est d'accord, je le prends, je n'ai jamais utilisé un écossais auparavant.
Elle le paie et s'en va.
Finalement, le patron revient de sa course et demande à son vendeur si tout s'est bien passé pendant qu'il n'était pas là.
Le vendeur lui répond :
- Je crois que j'ai fait du bon boulot : J'ai vendu un godemichet blanc, un godemichet noir, et j'ai même vendu ta bouteille thermos pour 100 euros!


Un demandeur d'emploi écrit à la responsable de l'agence:
Madame,
Je me permets de contester votre décision de me radier de la liste des demandeurs d'emploi.
Certes et je le concède, j’ai refusé le dernier poste que vous m’avez proposé, mais mon parcours professionnel me donne toutes les excuses :
- Longtemps, j'ai travaillé à Limoges... puis j'ai été limogé.
- Vous m’avez vanté la mobilité, j'ai donc accepté un emploi à Vire... et j'ai été viré.
- Comme par miracle, vous m’avez trouvé un emploi à Lourdes.... malheureusement, j'ai été lourdé.
- "Dans ces conditions, j’espère que vous comprendrez pourquoi je refuse catégoriquement le poste que vous me proposez à Castres...”


Cela donne à réfléchir.

Tellement actuel et si émouvant que je me hâte de le partager.

Une enseignante était chez elle, et à l’heure du diner, elle a commencé à lire les devoirs faits par ses élèves.
Son mari passait avec son smartphone, jouant à son jeu préféré ‘Candy Crush Saga’.
Pendant qu’elle lisait le dernier devoir, les larmes ont commencé à rouler silencieusement sur le visage de sa femme.
Le mari a vu ça et a demandé :
- Pourquoi tu pleures ma chérie ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
La femme :
- Hier, j’ai donné un devoir à mes élèves de première année, sur... le sujet : "Mon Souhait''.
Le mari :
- D’accord, mais pourquoi tu pleures ?
La femme
- Aujourd’hui, le dernier devoir m’a fait pleurer.
Le mari curieux :
- Qu’est-ce qui est écrit dans cet essai qui t’a fait pleurer ?
La femme :
- Écoutes :
«Mon souhait est de devenir un smartphone, mes parents aiment tellement leurs smartphones.
Ils se préoccupent tellement de leurs smartphones que parfois ils oublient de s’occuper de moi.
Quand mon père rentre fatigué du travail, il a du temps pour son smartphone, mais pas pour moi.
Quand mes parents sont en train de faire un travail important et que le smartphone commence à sonner, ils répondent au téléphone à la première sonnerie.
Mais pas moi… même si je pleure. Ils jouent des jeux sur leurs smartphones, pas avec moi.
Ils ne m’écoutent jamais, même quand je suis en train de leur dire quelque chose d’important.
Alors, mon souhait est de devenir un smartphone.»
Après avoir écouté l’essai, le mari était ému et a demandé à sa femme :
- Qui a écrit ça ?...
La femme :
- Notre fils.


L’action se passe dans une cour d’assises.
Un homme comparait pour un double meurtre.
– Monsieur, vous êtes accusé d’avoir tué votre épouse à coups de marteau
Une voix se fait entendre dans le public :
– Ah! Le Fumier va !
– Vous êtes aussi accusé d’avoir sauvagement tué votre belle-mère à coups de marteau.
La même voix se fait entendre :
– Le gros pourri ! Ah l’ordure !
Le juge interrompt la lecture des charges et s’adresse à la personne qui exprime son dégoût :
– Monsieur, je peux comprendre que les actes commis vous répugnent et que vous exprimiez vos sentiments, mais vous êtes dans une cours d’assises et je vous demanderai donc par conséquent de respecter ce tribunal. A l’avenir, merci de réfréner vos émotions.
L’homme se lève et s’adresse au juge :
– Monsieur le juge. J’ai été le voisin de l’accusé pendant plus de 15 ans et à chaque fois que je suis allé le voir pour lui emprunter un marteau, cette ordure m’a toujours répondu qu’il n’en avait pas !


Deux bébés viennent de naître à la maternité.
L'un dit à l'autre :
- T'es une fille ou un garçon ?
- Je suis une petite fille...et toi ?
- Moi, je ne sais pas !
- Baisse ton drap, je vais te dire ce que tu es.
Il baisse son drap.
- Baisse plus bas, je ne vois pas !!!
Il baisse encore plus bas et la petite fille dit :
- Oh, ben t'es un petit garçon, t'as des chaussons bleus !!!


Dans une clinique, un médecin fait sa tournée des chambres, quand il tombe sur un type en train de se masturber violemment.
Choqué, il interpelle un infirmier et lui demande ce qui se passe.
L'infirmier lui répond :
- Ce monsieur souffre d'une maladie assez rare, qui occasionne une surproduction de sperme dans les testicules. S'il ne se masturbe pas toutes les deux heures, ses testicules peuvent exploser et il peut mourir dans d'atroces souffrances...
Le médecin est étonné mais continue sa tournée.
Deux chambres plus loin, voilà une infirmière en train de faire une gâterie à un patient comme si sa vie en dépendait !
Il rappelle l'infirmer et lui demande :
- Et ça, c'est quoi ?
- La même chose, mais lui, il a une excellente mutuelle...


L’air conditionné
Dans un restaurant du Vieux-Nice, un touriste parisien appelle le garçon :
– On étouffe, ici ! Mettez donc en marche l’air conditionné.
– Bien, monsieur.
Dix minutes plus tard, le touriste dit au garçon :
– On gèle, ici ! Arrêtez un peu l’air conditionné.
– Bien, monsieur.
Un quart d’heure se passe :
– Garçon ! C’est une véritable fournaise. Remettez en marche l’air conditionné.
– Bien, monsieur.
Un autre touriste, assis à une table voisine, dit au garçon :
– Vous avez une drôle de patience avec ce genre de loustic.
– Oh! vous savez, répond le garçon, l’essentiel est qu’il soit content. Parce qu’entre nous, nous ne l’avons pas encore fait installer, l’air conditionné.



Un comptable de 54 ans laissa à sa femme cette lettre un vendredi soir :
« Ma chère femme, J'ai 54 ans et au moment où tu recevras cette lettre, je serai au Grand Hôtel avec ma jeune et jolie secrétaire de 18 ans. »
Quand il arrive à l'hôtel, une lettre l'attend :
« Cher mari, Moi aussi j'ai 54 ans, et au moment où tu recevras cette lettre, je serai à l'hôtel Beauséjour avec un jeune et viril G.O. de 18 ans. En tant que comptable, tu n'es pas sans ignorer que 18 entre mieux dans 54 que 54 dans 18 !! non ? »


Les trois samouraïs
C’est trois samouraïs qui veulent mesurer leur adresse au sabre.
Ils se choisissent un juge qui sera le gage de l’équité de la joute qui va se dérouler entre les trois guerriers.
Le juge qui s’y connaît en tournoi de samouraïs leur a apporté de quoi se mesurer, il ouvre une petite boite dans laquelle il y a une mouche.
Le katana du premier samouraï sort de son fourreau en un éclair, et la mouche retombe sur le sol, coupée en deux !
Le juge est satisfait par cette première performance, et il félicite le premier samouraï.
Lorsque le deuxième samouraï est prêt, le juge ouvre une nouvelle boite et laisse s’envoler une autre mouche.
Cette fois-ci, le deuxième samouraï donne deux coup de sabre dans l’air, et la mouche retombe, coupée en quatre!
Cette fois, le juge est vraiment impressionné.
Et il le dit au deuxième samouraï.
Mais il reste un troisième concurrent.
Lorsque celui-ci est prêt, le juge ouvre sa troisième boite contenant une troisième mouche…
Le samouraï sort son sabre et dessine une arabesque dans l’air, et range son sabre, mais la mouche continue à voler…
Le juge dit alors :
– Mais la mouche vit toujours !
– C’est vrai, répond le troisième samouraï, mais elle ne pourra plus jamais se reproduire.


Le grand-père de 95 ans vient de décéder.
Le petit-fils va présenter ses condoléances à sa grand-mère de 90 ans et trouve la mamie en larmes.
Il la prend dans ses bras et la console.
Un moment plus tard, la voyant plus calme, le petit-fils en profite et lui demande :
- Mamie, comment est mort papi ?...
- C'est arrivé en faisant l'amour, lui confesse la grand-mère.
Le jeune garçon lui répond que les personnes de 90 ans ou plus ne devraient pas faire l'amour car c'est très dangereux.
Mais la grand-mère lui explique:
- Nous le faisions seulement le dimanche, depuis 5 ans, très calmement, au rythme des cloches de l'église, "ding" pour la mettre, "dong" pour la sortir...
- Et que s'est-il passé, mamie ? demande le petit-fils.
- Ho, mon garçon !!! Le marchand de glaces est passé avec sa clochette !!!!


Au restaurant
Un couple visiblement très amoureux, est assis à une table de restaurant.
Soudain l’homme glisse de la banquette et disparaît sous la table.
Voyant que la jeune femme semble ne s’être aperçue de rien, le maître d’hôtel s’approche et lui dit :
– Madame je crois que votre mari est tombé sous la table
– Non, vous faites erreur. Mon mari c’est le monsieur en gris qui vient d’entrer dans votre restaurant.


Les journaux français aussi regorgent de perles plus que savoureuses :

Très gravement brûlée, elle s’est éteinte pendant son transport à l’hôpital.
> > (Dauphiné Actualité)

Des trous dans sa culotte laissaient entrevoir une famille pauvre.
> > (Le Parisien)

La conférence sur la constipation sera suivie d’un potamical.
> > (Ouest-France)

Il abusait de la puissance de son sexe pour frapper son ex-épouse.
Ses hémorroïdes l’empêchaient de fermer l’œil.
Il y aura un appareil de réanimation dernier cri.
En raison de la chaleur, les musiciens ne porteront que la casquette de l’uniforme.
> > (Ouest France)

L’individu n’était pas à prendre avec du pain sec.
Monsieur Jean C. remercie chaleureusement les personnes qui ont pris part au décès de son épouse.
Ses dernières paroles furent un silence farouche.
L’église étant en travaux, ses obsèques ont été célébrées à la salle des fêtes.
Tous portaient une crêpe à la boutonnière.
Comme il s’agissait d’un sourd, la police dut, pour l’interroger, avoir recours à l’alphabet braille.
Ayant débuté comme simple fossoyeur, il a, depuis, fait son trou.
Détail navrant, cette personne avait déjà été victime l’an dernier d’un accident mortel.
Quand vous doublez un cycliste, laissez-lui toujours de la place pour tomber.
> > (Le Républicain Lorrain)

Les mosquées sont très nombreuses, car les musulmans sont très chrétiens.
Le chien remuait la queue en cadence comme un soldat à la parade.
Tombola de la Société Bayonnaise des Amis des Oiseaux : le numéro 5963 gagne un fusil de chasse.
À aucun moment, le Christ n’a baissé les bras.
> > (Le Paroissien de Lamballe)

Le syndicat des inséminateurs fait appel à la vigueur de ses membres.
Les physiothérapeutes se sont massés contre les grilles de la Préfecture.
> > (Presse Océan)

Visiblement, la victime a été étranglée à coups de couteau.
> > (Journal du Dimanche)

À Montaigu, la fête du 1er mai aura lieu le 1er mai.
> > (Le Rouge Choletais)

Journée du don de sang : s’inscrire à la boucherie.
> > (Presse Océan)




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 13397
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 70
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum