GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


334 ° série de blagues.

Aller en bas

334 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 15 Avr 2018 - 9:14

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


D'après une enquête sur ce que les hommes pensent des jambes des femmes,
- 10 % des hommes interrogés préfèrent les jambes fines,
- 20 % les jambes musclées
- Les autres se positionnent entre les deux.


Dans une soirée-cocktail très chic, une jeune femme danse un slow langoureux avec un play-boy.
Elle le drague ouvertement :
- Cher ami, que pensez-vous de ma robe ? Le décolleté n’est-il pas un peu trop prononcé ?
Et le play-boy lui répond :
- Avez-vous du poil sur la poitrine ?
- Bien sûr que non !
Lui répond :
- Alors je crois que votre décolleté est trop profond...


Pendant des années, j’ai mis cette fatigue sur le manque de vitamines, de la pollution, du cholestérol, de la morosité ambiante, du bruit fait par les voisins, des embarras gastriques chroniques, enfin de toutes ces choses qui vous font se demander si la vie vaut d’être vécue.
J’ai fini par réaliser qu’il n’en était rien : je suis fatigué parce que je travaille trop.
La population de ce pays est de 55 millions d’habitants sur lesquels 21 millions sont retraités, ce qui laisse 34 millions de citoyens pour faire le travail.
Si l’on retire encore 19 millions d’étudiants ou d’écoliers, plus 3 millions de chômeurs, plus 5 millions de fonctionnaires ou assimilés, il ne reste plus que 7 millions de clampins pour bosser.
En soustrayant les 2 millions de militaires, les 4 millions d’émigrés, les 620000 personnes hospitalisées et les 379998 taulards, il ne reste plus que 2 pauvres cons pour faire le boulot : TOI et MOI …
Et toi, tu glandes là, debout, à lire ces conneries …
C’est pas étonnant que je sois surmené ! ! !


Une blonde se retrouve prise dans une tempête de neige au volant de sa voiture.
Elle ne panique pas, malgré la visibilité à peu près nulle.
Elle se souvient que son père disait toujours que quand on est pris dans une tempête de neige, le mieux, c'est de repérer un chasse-neige et de le suivre.
Et c'est ce qu'elle fait.
Après une heure et demie passée à suivre de très près l'énorme machine, celle-ci s'arrête et le conducteur, s'approchant de la (jolie) blonde, lui dit :
Dites donc, ma p'tite dame, qu'est-ce que vous avez à me coller au cul comme ça depuis bientôt deux heures ?
Et la blonde de lui expliquer que, quand elle était petite, son père disait toujours....etc...etc...
Quand elle termine son explication, le chauffeur du chasse-neige hoche gravement la tête et dit :
- Bon, si c'est votre idée, pas de problème. Maintenant qu'on en a fini avec le parking d'Auchan, on va passer au parking de Carrefour.


Dans le parking d'un hypermarché, Un homme aborde une jeune femme très jolie:
- Bonjour, mademoiselle, j'ai perdu ma femme en faisant les courses. Ça vous embête si on discute une minute ou deux?
- Mais, pourquoi ? Vous cherchez à me draguer ?
- Non, ne vous inquiétez pas ! C'est parce qu'à chaque fois que je parle à une jolie femme, la mienne rapplique immédiatement de nul part !


Trois frères quittent la maison pour aller s’installer en Amérique et prospérer.
Ils se retrouvent plus tard et discutent des cadeaux qu’ils ont pu envoyer à leur vieille mère en Italie.
Le premier dit :
- "J’ai fait bâtir une grande maison pour mère."
Le deuxième :
- "Je lui ai envoyé une Mercedes avec un chauffeur."
Le troisième sourit et dit :
- "Je vous ai battu tous les deux ! Vous savez comment mère aime la Bible, et vous savez qu’elle ne voit plus très bien. Je lui ai envoyé un perroquet qui peut réciter toute la Bible. Ça a pris 12 ans à 20 moines dans un monastère pour lui enseigner ça. J’ai dû payer un million de dollars !"
Un peu plus tard, la mère envoie des lettres de remerciements :
- "Paul, la maison que tu m’as fait bâtir est trop grande. Je ne vis que dans une pièce mais je dois entretenir toute la maison !"
- "Lucien, je suis trop vieille pour voyager. Je reste à la maison tout le temps, alors je n’utilise jamais la Mercedes. Et le chauffeur s’ennuie beaucoup !"
- "Marcel, tu as été le seul de mes fils à vraiment comprendre ce que ta mère désirait. Ton poulet était vraiment délicieux ! "


Un homme téléphone à son ami :
- J'ai su par une indiscrétion que ton voisin veut venir t'emprunter vingt mille euros.
- Vingt mille euros! Quel culot!
- Et le plus beau, c'est qu'il veut avec ça, s'enfuir avec ta femme.
- Ah bon ! tu as bien fais de me prévenir ! Sans ça, je ne les lui aurais pas prêtés...


Mme TAUBIRA visite une école primaire et elle demande à la classe un exemple de « tragédie ».
Un petit garçon se lève et propose :
- Si mon meilleur ami, qui vit dans une ferme, était en train de jouer dans le champ et qu'un tracteur lui roule dessus et le tue, ce serait une tragédie.
- Non, dit Mme Taubira, ce serait un accident.
Une petite fille lève la main et dit :
- Si un bus scolaire transportant 50 enfants tombait d'une falaise, et que tout le monde soit tué à l'intérieur, ça serait une tragédie.
- Je crains que non, explique Mme Taubira, c'est ce qu'on appellerait une grande perte.
Le silence se fait dans la salle.
Aucun autre enfant ne se porte volontaire.
Finalement, au fond de la salle, Toto lève la main et d''une voix calme raconte :
- Si l'avion du gouvernement vous transportant était frappé par un tir de missile et était complètement désintégré, ça serait une tragédie.
- Formidable s'exclame Mme Taubira. C'est exact. Et peux-tu nous dire pourquoi ce serait une tragédie ?
- Eh bien, répond Toto, il faut bien que ce soit une tragédie, car ce ne serait certainement pas une grande perte et probablement pas un accident non plus !


Les chaînes pour ne pas glisser - Hommes -
C’est José le routier s’arrête dans une maison close.
Il demande une fille et son choix se porte sur une jeune cambodgienne.
José et la fille montent dans une chambre et tous les deux se rapprochent lentement.
La cambodgienne sort une petite fiole de son sac à main et commence à s’enduire le corps avec de l’huile essentielle...
José la regarde avec étonnement et lui demande :
- Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? A quoi tu joues ?
La fille lui répond :
- C’est une tradition en Asie, une coutume cambodgienne, avant l’union des êtres, il faut enduire le corps avec de l’huile…
José retire sa gourmette en argent et l’enroule autour de son membre.
La fille, surprise, l’interroge :
- Qu’est-ce que tu fais mon ami ?
José lui répond :
- C’est une coutume de routier : quand ça glisse, on met les chaînes !


Le petit garçon insomniaque...
C'est l'histoire d'un petit garçon qui se réveille souvent la nuit pour aller aux cabinets.
Une nuit alors qu'il longe le couloir il entend des bruits venant de la chambre de sa mère.
Curieux, il regarde par le trou de la serrure et il voit sa mère toute nue couchée sur le dos sur le lit.
La mère se caresse partout le corps en murmurant et gémissant :
" Je veux un homme, je veux un homme.... J'ai besoin d'un homme !"
Très gêné, le garçon court se recoucher, et ne dit rien à personne.
La nuit suivante il va encore aux WC et de nouveau entends des bruits, mais différents cette fois.
Il regarde par la serrure, et voit sa mère au lit avec un grand gaillard, en train de... vous savez très bien !
Encore une fois il se recouche sans se faire remarquer.
La troisième nuit, c'est au tour de la mère de devoir aller aux WC la nuit.
Elle entends des bruits venants de la chambre du garçon; et intriguée, elle entrouvre la porte et elle voit le garçon couché nu sur son lit. il se caresse la poitrine et murmure :
"Je veux un vélo, je veux un vélo... J'ai besoin d'un vélo !


Un client entre dans une animalerie et s'adresse au vendeur à propos de l'achat d'un perroquet sur son barreau, car ce dernier a une étiquette à chaque patte.
Sur la patte droite , une étiquette marquée " français ".
- C'est parce que si vous tirez sur la patte droite - indique le vendeur - le perroquet parlera français.
Sur la patte gauche , une étiquette marquée " anglais ".
- C'est parce que si vous tirez sur la patte gauche - indique le vendeur - le perroquet parlera anglais.
- Et si je tire sur les deux pattes - questionne le client ?
Le perroquet répond sèchement :
- Je me casse la gueule , andouille !


Au feu
Un gars accoudé au bar raconte à la cantonade :
– Hier soir, vers deux heures du matin, une forte odeur de fumée me réveille et je me rends compte qu’il y a le feu dans mon appartement. Je me précipite, au milieu des flammes et de la fumée, pour sauver ma belle-mère qui dormait dans la chambre à côté.
Et parmi les habitués, quelqu’un ajoute :
– Eh oui, en de telles circonstances, on perd facilement la tête


Marcel et Gisèle sont un couple de personnes âgées.
Il est 22 heures et ils s’endorment quand tout à coup Gisèle glisse à l’oreille de son mari :
- « T’avais l’ habitude de me tenir la main quand nous étions jeunes. »
Marcel lui prend la main, puis tourne le dos pour se rendormir.
A peine assoupi, il entend à nouveau sa femme :
- « T’avais aussi l’ habitude de m’embrasser. »
Un peu irrité, il lui donne un petit bisou sur la joue et se retourne pour enfin trouver le sommeil.
Quelques minutes plus tard, il entend :
- « Même que, des fois, tu me mordillais le cou. »
Exaspéré, le mari repousse les couvertures et se lève brusquement énervé…
Surprise, la femme lui demande :
- « Mais où est-ce que tu vas encore ? »
Marcel lui répond alors :
- « Chercher mes dents !!! »


C'est le premier jour d'école pour une toute jeune professeur de français, plutôt mignonne, ce qui ne gâche rien d'ailleurs...
Lorsqu'elle entre dans la classe, elle remarque aussitôt que quelqu'un a écrit le mot "Pénis" sur le tableau.
Elle scrute tous les visages de la classe pour tenter de déceler qui aurait pu faire le coup, mais peine perdue !
Du coup, elle efface le tableau et commence son cours.
Le deuxième cours, avec la même classe.
Cette fois-ci, un garnement a écrit le mot "Pénis" en plus grand sur le tableau.
La nouvelle prof efface le tableau sans rien dire et commence son cours.
Le lendemain, puis le surlendemain, puis le sur-surlendemain, même scénario, avec à chaque fois le mot "Pénis" écrit un peu plus grand sur le tableau... Vient enfin le samedi matin.
La prof entre et s'attend à lire le mot "Pénis" en grand sur le tableau, mais à la place, il y a écrit:
- PLUS VOUS LE FROTTEZ, PLUS IL GROSSIT !


Le petit chaperon rouge
Le petit chaperon rouge va voir sa grand-mère quand, tout à coup, elle aperçoit le grand méchant loup tapi derrière un buisson.
– Oh ! Comme vous avez de grands yeux, lui dit-elle.
Et le loup s’enfuit sans demander son reste…
Un peu plus loin sur son chemin, le petit chaperon rouge voit le même loup caché derrière un arbre :
– Oh ! Comme vous avez de grandes oreilles, lui dit-elle.
Et le loup de s’enfuir à nouveau.
Un peu intriguée par ce comportement, le petit chaperon rouge poursuit néanmoins son chemin.
Au bout de 2 km, elle revoit le loup, caché cette fois derrière une borne kilométrique.
– Oh ! Comme vous avez de grandes dents, lui dit-elle.
Alors le loup se met à hurler :
– Mais tu vas me laisser chier tranquille ?!


Il pleuvait à verse, et une grande flaque s'était formée devant ce pub écossais.
Un vieillard en kilt, déguenillé, était là, sous la pluie, avec une canne et une ficelle pendue dans la flaque.
Un passant, touché par ce qu'il voyait, l’approcha et lui demanda ce qu’il faisait là sous cette pluie battante :
- « Je pêche » répondit le vieillard tout simplement.
« Pauvre bougre » pensa le brave homme qui invita aussitôt le vieillard à l’accompagner dans le pub pour se sécher au chaud et prendre une boisson.
Alors qu'ils buvaient leurs whiskies à petites gorgées le gentilhomme pensant faire plaisir au vieillard, lui demanda, un peu ironique :
- « Et alors, vous en avez attrapé combien depuis ce matin ? »
- « Vous êtes le huitième » répondit le vieil écossais en souriant.


Une fille demande à sa mère :
- Mon fiancé a demandé ma main.
- Il te plaît ? demande la mère.
- Oui mais il n'y a qu'une chose qui me tracasse : il a des idées bizarres, il ne croit pas à l'enfer.
- Qu'il t'épouse et il y croira!


Cauchemar
- J'ai fait un cauchemar épouvantable, raconte une femme à son mari. On se promenait, tous les deux, dans le parc municipal, quand surgissait Tom Cruise. Et tu ne devineras jamais ce qu'il me disait ?
- Non.
- Je vais te violer.
- Ça ne paraît pas trop méchant, comme cauchemar, fait le mari en ricanant.
- Si, parce que toi, pour défendre mon honneur, tu te battais avec lui. Et, dans mon rêve, c'est toi qui gagnais.


Et maman ceci, et maman cela !
Une jeune femme dit à son médecin ;
– Docteur, je n’ai jamais osé vous en parler, mais je n’en peux plus. Mon mari ne pense qu’à sa mère, parle d’elle sans arrêt, compare tout ce que je fais à ce qu’elle fait, en mieux bien sûr. Je cuisine une blanquette ? « Celle de maman est plus légère… » J’achète une robe ? « Maman ne mettrait pas une couleur aussi criarde.. » Je lui offre une cravate ? « Quand j’étais célibataire, maman avait un goût très sûr pour les choisir… » Et maman ceci, et maman cela !
– Écoutez, fait le docteur, il y a un domaine où il ne peut pas faire de comparaisons, c’est le sexe. Alors vous allez acheter des sous-vêtement très affriolants, et quand ce soir votre mari rentrera du travail, vous l’attendrez étendue sur votre canapé, uniquement vêtue de dessous très sexy. Là, chère madame, plus question de la belle-mère !
La jeune femme va dans une boutique de lingerie, et quand le soir son mari rentre, il la trouve allongée sue le canapé vêtue seulement d’un slip et d’un soutien-gorge de dentelle noire, d’un porte-jarretelles noir et de bas noirs.
Et il s’écrie :
– Mon Dieu ! Il est arrivé quelque chose à maman ?


Guerre et paix
Deux militaires à l'entraînement:
- Pourquoi t'es-tu engagé dans l'armée...
- Parce que je suis célibataire et que j'aime la guerre...Et toi...
- Moi, je suis marié et je voulais la paix !


La Marine américaine avait un excédent d'hommes et a offert un programme d'incitation à la retraite.
La Marine a promis à tous les volontaires désirant prendre leur retraite une somme de 1.000 $ pour chaque pouce mesuré en ligne droite entre deux points différents du corps.
Chaque militaire pouvait choisir quelles parties du corps il pouvait utiliser pour déterminer le montant de la prime.
Le premier candidat demanda que la distance entre le dessus de sa tête et le bout de ses orteils soit utilisée. Comme il mesurait six pieds, il a obtenu une prime de 72.000 $.
Le deuxième candidat, un peu plus rusé, demanda d'être mesuré du bout de ses bras levés au-dessus de sa tête au bout de ses orteils. Il obtint 96.000 $.
Le troisième candidat, un vieux sergent qui en avait vu plus d'une, demanda à être mesuré du bout de son pénis jusqu'à ses testicules !
On lui recommanda de reconsidérer la situation, soulignant les montants avantageux que les deux premiers candidats avaient reçus.
Mais le vieux soldat insista et on respecta son choix à condition que la mesure soit prise par un médecin militaire.
Le médecin militaire arriva et demanda au sergent-major de baisser son pantalon, ce qu'il fit.
Le médecin plaça le ruban à mesurer sur le bout du pénis du sergent-major et procéda vers l'arrière.
- "Mon Dieu!' dit le médecin, mais où sont vos testicules ?"
Le vieux sergent-major répondit calmement :
- "Au Vietnam !"


Le passager d'un taxi se penche vers l'avant pour poser une question au chauffeur, et lui touche doucement l'épaule pour attirer son attention.
Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s'arrête à quelques centimètres de la vitrine d'un magasin !
Pendant quelques instants, c'est le silence, puis le chauffeur, d'une voix tremblante dit :
- Je regrette, mais vous m'avez tellement et vraiment fait peur !
Le passager s'excuse en disant qu'il ne pensait pas qu'un simple toucher sur l'épaule pourrait l'apeurer autant.
Le chauffeur lui répond
- Ne vous excusez pas, c'est entièrement de ma faute. C'est ma première journée de taxi… Pendant 25 ans, j'ai conduit un corbillard…


Groom service
Un couple arrive dans un hôtel.
Le groom monte leurs bagages dans la chambre et demande au monsieur :
– Avez-vous besoin de quelque chose ?
– Non merci
– Et pour votre femme ?
– Ah vous faites bien de m’y faire penser ! Montez-moi une carte postale et un timbre.


Devant Saint-Pierre
Après une soirée bien arrosée, trois vieux camarades périssent en même temps dans un accident de la route.
Ils arrivent au ciel et là, St-Pierre leur pose à tous la même question :
– On va vous enterrer dans quelques jours. Lorsque vos amis et parents seront réunis autour de votre cercueil, qu’espérez-vous les entendre dire ?
Le premier type répond :
– J’aimerais les entendre dire que j’ai été le plus grand médecin depuis Louis Pasteur… Et un père de famille exemplaire !
Saint Pierre acquiesce et fait :
– Ainsi en sera-t-il ! C’est ce que l’on retiendra de toi.
Le second se prononce à son tour :
– J’aimerais qu’ils disent que je fus un professeur de faculté exceptionnel et l’époux idéal que ma femme méritait…
Saint Pierre acquiesce et fait :
– Ainsi en sera-t-il ! C’est ce que l’on dira de toi.
Et le troisième dit enfin :
– Moi, je préférerais les entendre dire « Regardez ! Il bouge ! »…


Le tableau
Dans une exposition de peintures, un cadre est totalement vide.
L’auteur est à côté.
Un visiteur lui demande :
– Qu’est-ce que cela représente ?
– Des vaches dans un pré.
– Mais, je ne comprends pas, on ne voit pas de pré.
– Bien sûr, les vaches ont mangé toute l’herbe.
– Et les vaches ? On ne les voit pas non plus ?
– Vous ne croyez tout de même pas qu’elles vont rester dans un pré où il n’y a plus d’herbe.




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 13541
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 70
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum