GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


351 ° série de blagues.

Aller en bas

351 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 12 Aoû 2018 - 19:09

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Un homme a très envie de faire l'amour à sa femme mais elle le repousse :
- Non je ne peux pas. Je reviens du gynéco et il m'a déconseillé le sexe pendant 3 semaines.
- Et ton dentiste il t'as dit quoi ?


- Vous ne voulez pas vous asseoir, Grand père?
- Non, je te remercie, mon garçon, je descends au prochain arrêt!
- Mais asseyez-vous quand même, grand père, on n'est pas dans un bus, mais dans le parc!


Les bottes
La scène comporte une institutrice de dernière année de maternelle et un enfant de sa classe :
C’est la sortie .
Un des enfants lui demande de l’aide pour mettre ses bottes .
En effet, elles sont vraiment dures à enfiler .
Après avoir poussé, tiré, poussé, tiré les bottes dans tous les sens, elles sont chaussées et le gamin lui annonce alors :
– Elles sont à l’envers, maîtresse !
La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s’aperçoit qu’en effet, les bottes sont à l’envers .
Elle réussit à garder son calme, enlève les bottes et les rechausse aux bons pieds .
Et là, le gamin dit :
– C’est pas mes bottes !
A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une claque.
Elle se calme et lui demande :
– Mais pourquoi ne l’as-tu pas dis avant ? Bon, allez, on les enlève…
Elle se remet au travail .
L’enfant poursuit :
– C’est pas mes bottes, c’est celles de mon frère ! Maman a dit que je devais les mettre !
Là, elle a vraiment envie de hurler .
Elle entreprend de lui re- re- mettre ses bottes.
Pour finir, elle le met debout, lui enfile son manteau , son cache-nez et s’exclame :
– Mais où sont tes gants ?
Et le gamin répond :
– Je les ai mis dans les bottes !


Le bisou
Une mère se promène dans un parc avec son tout jeune fils et rencontre une de ses amies fort jolie.
– Jules dit la mère, donne un bisou à la dame.
– Non, maman !
– Enfin, Jules obéis !
– Non maman !
Jules recule d’un pas et est au bord des larmes.
– Mais pourquoi tu ne veux pas embrasser la dame ?
– Parce que papa a essayé hier et il a reçu une paire de gifles


Un couple utilise un code quand ils vont faire des "galipettes», sans que leurs enfants le sachent.
Le code est : "machine à écrire".
Un jour, le père envoie sa fille dire à sa mère qu'il a besoin de la machine à écrire.
La mère répond :
- Va dire à ton père que la machine à écrire n'est pas disponible, y'a plein d'encre rouge sur le ruban !
Ce faisant, la fille donne l'info à son père.
Trois jours plus tard, avant le dîner, la mère dit à sa fille :
- Va dire à ton père que la machine à écrire est disponible, maintenant !
Le père, avachi sur le canapé devant la télé, répond à sa fille :
- Va dire à ta mère que c'est plus la peine, j'ai tapé mon courrier à la main ... !


Le train régional
Dans un train régional, un contrôleur aborde un voyageur pour lui demander son titre de transport.
Le contrôleur lui dit en voyant son billet :
– Vous descendez à Espira de l’Agly ? Vous vous êtes trompés de train ! Depuis le mois dernier, ce train ne s’arrête plus à Espira de l’Agly . Vous auriez dû prendre celui de 7h45 et non pas celui de 7h15 !
Le gars affolé lui répond :
– C’est pas possible ! Je DOIS descendre à Espira de l’Agly sinon je ne pourrai pas retrouver la femme que j’aime… Si je ne descends pas, elle croira que je ne l’aime pas et c’en sera fini de notre amour. Jamais plus je n’aurai l’occasion de la revoir.
Le gars insiste tellement que le contrôleur, un sentimental, s’attendrit et finit par dire :
– Bon d’accord. Je vais en parler au conducteur du train .
Quand il revient il lui explique :
– Il ralentira suffisamment en arrivant dans la gare de Espira de l’Agly pour que vous puissiez descendre en courant. Ça devrait aller, mais il faudra que vous courriez très vite dès que vous quitterez le marchepied du train car le train n’ira jamais moins vite que 30 km/h. Pour vous donner toutes vos chances, je vous tiendrai en l’air en vous tenant par dessous les bras avant de vous lâcher…
Alors, lorsque le train arrive en vue de la gare de Espira de l’Agly, le contrôleur ouvre la porte .
Il prend le voyageur sous ses aisselles et lui demande de commencer à courir dans le vide…
Et le voyageur court, de plus en plus vite alors que le train ralentit.
Finalement, le contrôleur descend le voyageur au niveau du quai de gare en lui criant de continuer à courir le long du train pendant quelques secondes sinon c’est la chute assurée .
Ce que fait notre gars…
Jusqu’à ce qu’un passager du train, debout à la porte du wagon suivant n’aperçoive cet homme en train de courir pour attraper son train et ne l’attrape par le col de sa veste pour le hisser dans le train en lui disant :
– T’as de la chance que j’ai été là pour te faire monter, ce train ne s’arrête même pas à Espira de l’Agly !


Les liens du mariage
Après plus d’un demi-siècle de mariage, monsieur meurt.
Quelques temps plus tard, madame aussi s’en va au ciel…
Au ciel elle retrouve son mari alors elle court vers lui, l’enlace, l’embrasse et lui dit toute émue :
– Mon chéri, que c’est bon de te revoir !
C’est alors que monsieur un tantinet agacé lui répond :
– Ne me fais pas chier Simone, il me semble que le curé avait été très clair …. jusqu’à ce que la mort nous sépare !


Un homme et sa femme sont en train de souper dans un restaurant très chic lorsque arrive une superbe jeune femme.
Elle va directement vers l’homme et lui donne un long et doux baiser en lui disant qu’elle le verra un peu plus tard et elle quitte le restaurant.
Sa femme le regarde avec des éclairs dans les yeux et lui demande :
- Veux-tu bien me dire qui c’était ?
- Qui, elle ? Mais c’est ma maîtresse !
- Ben, j’aurai tout vu !!! Je demande le divorce glapit sa femme !
- Écoute… je comprends très bien ta réaction mais il faut que tu réalises que si nous divorçons, tu n’auras plus de voyages, plus de courses dans les boutiques à Paris, plus de vacances d’hiver sur les plages de la Barbade, plus d’été dans les Montagnes Rocheuses, plus de Porsche ni de Jaguar, plus de club de yachting et de polo mais c’est ta décision et je la respecte.
Au même moment, un ami du couple entre dans le restaurant avec une superbe femme à son bras.
- Qui est cette femme avec Thierry ? demande la femme.
- Mais c’est sa maîtresse lui dit son mari.
Et sa femme de lui annoncer:
- La nôtre est quand même beaucoup plus jolie !


Au bout des rouleaux
Un locataire décide de refaire son appartement.
Il commence à prendre les mesures pour savoir combien de rouleaux de papier-peint acheter, mais il s’y perd.
Et tout à coup, il se souvient que son voisin du dessus, qui a exactement le même appartement, a refait le sien trois mois plus tôt.
Il monte le voir et lui demande :
– Combien de rouleaux de dix mètres avez-vous pris ?
– Vingt-huit.
Alors il achète vingt-huit rouleaux, et il colle son papier.
Mais, quand l’appartement est terminé, il lui reste six rouleaux.
Il remonte chez son voisin et lui dit :
– Je ne comprends pas. J’ai tapissé tout l’appartement, et il me reste six rouleaux…
– Eh bien, moi c’est pareil !…


L’électricien
C’est un électricien qui dit à son apprenti :
– Roger, prends un de ces deux fils, s’il te plaît.
– Ça y est, j’en ai un.
– Tu ne sens rien ?
– Non, rien du tout…
– Ok, alors, ça doit être l’autre. Surtout n’y touche pas, il y a du 2.000 volts dessus !


C'est un homme qui travaille sur son PC, quand tout à coup de la fumée sort de l'unité centrale.
Affolé, il file chez son vendeur.
- De la fumée s'est mise à sortir du PC que vous m'avez vendu.
- Il faut changer la carte mère, Monsieur.
- Non, non, je ne veux pas changer la carte mère. Je veux un logiciel anti fumée !
- Mais monsieur, ça n'existe pas.
- Si, si, je veux un logiciel anti fumée.
- Mais, ça n'existe pas !
- Je vous dis que si !
L'homme repart de chez son vendeur, mécontent.
Une semaine après, il y retourne.
- Bonjour, je voudrais acheter une carte mère.
- Ah, vous voyez bien que ça n'existe pas un logiciel anti fumée.
- Si ça existe. J'ai écrit à Microsoft et ils me l'ont envoyé. Mais il n'est pas compatible avec ma carte mère !


Un réparateur passe dans un appartement pour réparer une télé.
Une ménagère plutôt sexy lui ouvre la porte et lui montre la TV à réparer dans le salon.
La jeune femme est tellement aguichante qu'il ne parvient pas à quitter son corps des yeux dès qu'elle passe près de lui et du coup, la visite dure un certain temps...
Tant bien que mal, il finit par réparer l'appareil, puis il donne la facture à la dame.
Alors qu'elle rédige le chèque, elle lui dit :
- Je vais vous demander quelque chose de... disons quelque chose d'inhabituel. C'est assez embarrassant et auparavant, je voudrais que vous me promettiez de garder ça secret.
Au comble de l'excitation, le réparateur répond qu'il est d'accord, et la femme reprend :
- Mon mari est quelqu'un de bien (soupir) mais il souffre d'une certaine incapacité physique voyez-vous... Alors que vous, vous êtes un homme qui me semble bien bâti et robuste... et moi de mon côté, je suis une femme plutôt volontaire.
Le réparateur répond en rougissant :
- Oh ça oui !
La femme :
- Et depuis que vous êtes entré, j'y pense...
Le gars, super chaud :
- Je dois dire que moi aussi !
La femme, étonnée :
- Ah bon ? Vous aviez deviné que je voulais déplacer le réfrigérateur ?


Une blonde passe son permis de conduire.
Elle arrive à un feu rouge et s'arrête.
Le feu passe au vert, mais elle ne redémarre pas.
- C'est vert !, lui dit son moniteur.
La blonde ne bouge pas.
Le moniteur lui répète :
- C'est vert !!
Toujours pas de réaction.
Le moniteur commence à s'énerver et lui dit :
- Mais enfin, c'est vert !!!
La blonde hausse les épaules et répond :
- Je sais pas moi... une grenouille ?


Q : Comment appelle-t-on un chauffeur de corbillard ?
R: Un pilote-décès.

Q : Qu'y a-t-il entre toi et moi ?
R : et.

Q : C'est quoi un canif ?
R : Un petit fien.

Q : C'est quoi une nife ?
R : C'est la maison du p'tit fien.

Q : Quel est le pluriel d'un coca ?
R : Des haltères (car un coca désaltère).

Q : Qu'est-ce qu'une gousse d'ail jetée contre un mur qui revient ?
R : C'est le retour du jet d'ail.

Q : Que dit un aveugle lorsqu'on lui donne du papier de verre ?
R : La vache, c'est écrit serré


Un homme qui vient d'être recruté appelle son entreprise le lundi matin, pour son premier jour :
- Je ne pourrais pas venir, je suis malade.
Le patron l'excuse et, le mardi matin, le nouvel employé arrive et travaille tellement bien le restant de la semaine qu'il gagne le respect de tout le monde.
Le lundi suivant, il téléphone à nouveau :
- Je suis malade.
Le patron l'excuse une fois encore, non sans noter que ça fait le deuxième lundi qu'il lui fait le coup.
Le type arrive le mardi matin et travaille tout le restant de la semaine encore mieux que la semaine précédente.
Le lundi suivant, le type téléphone :
- Je suis malade.
Le patron l'excuse mais prend note de le convoquer le lendemain matin.
Le mardi matin le type arrive et il est immédiatement convoqué dans le bureau du patron :
- Ecoutez, vous êtes un excellent employé, je n'ai absolument pas à me plaindre de vous, mais ce n'est plus possible. Vous ne pouvez pas être malade tous les lundis.
- C'est que, voyez-vous, j'ai l'habitude de passer chez ma belle-sœur tous les lundis matin avant d'aller travailler pour la réconforter depuis le décès de mon frère. Une chose menant à l'autre, nous finissons par faire l'amour toute la journée.
- Avec votre belle-sœur juste veuve, mais c'est dégoûtant !
- Je vous avais dit que j'étais malade !


Un homme remarque une jeune femme dans un bar.
Il s'approche et engage la conversation.
Au bout de quelques minutes, pensant avoir impressionné la belle, il lui propose d'aller un peu plus loin.
La jeune femme lui répond :
- Oh non. Je suis désolée... ça va vous paraître un peu désuet à notre époque, mais j'ai décidé de me garder pure et innocente jusqu'à ce que je sois certaine d'avoir trouvé l'homme que j'aime !
- Ben dites donc, ça doit être plutôt dur, non ?
- Oh, moi ça va... mais mon mari, ça le rend fou !


Arrivé à l'âge de la retraite, un homme se rend au bureau de la Caisse Régionale d'Assurance Vieillesse pour obtenir la mise en place du versement de sa pension de retraite.
Une employée derrière le guichet lui demande de montrer son permis de conduire pour attester de son identité et vérifier son âge...
Il cherche dans ses poches et réalise qu'il a laissé son portefeuille à la maison...
Il lui dit qu'il est désolé mais qu'il va devoir aller le chercher et revenir plus tard.
Ce à quoi la femme lui répond :
- "Ouvrez votre chemise !"Il l'ouvre laissant apparaître son poil gris frisé.
Elle dit :
- "Ce poil gris est une preuve suffisante pour moi et elle atteste de votre droit à pension".
En arrivant chez lui, il raconte l'incident à sa femme qui lui dit :
- "Tu aurais dû baisser ton pantalon, tu aurais sûrement obtenu aussi une rente d'invalidité !"


Un homme faisant une étude de marché pour la compagnie Vaseline frappe à une porte et se fait accueillir par une jeune femme ayant trois jeunes enfants accrochés à ses jupes.
L'homme se présente :
- Je fais des recherches pour la compagnie Vaseline. Avez-vous déjà utilisé le produit ?
- Bien sûr, mon mari et moi l'utilisons toujours !
- Si ce n'est pas indiscret, j'aimerais savoir pourquoi vous l'utilisez ?
- Nous l'utilisons pour faire l'amour.
- Habituellement, les gens me mentent et me disent qu'ils l'utilisent pour les chaînes de bicyclette ou pour graisser une poulie. Je sais par contre que la majorité des gens l'utilisent dans la chambre à coucher. Je vous admire de votre honnêteté. Vu votre franchise, pouvez-vous me dire exactement comment vous l'utilisez pour faire l'amour ?
- Ça me dérange pas de vous le dire. Mon mari et moi en enduisons la poignée de porte de la chambre, ceci empêche les enfants d'entrer...


Jean-Marie, Ségolène et le petit Nicolas sont aux portes du Paradis.
Et Dieu les interroge :
- Que croyez-vous ?
- Je crois, dit Jean-Marie, que la France sera sauvée !
- Bien, dit le Tout Puissant, assieds-toi à Ma Droite, Jean-Marie !
- Et toi, Ségolène, que crois-tu ?
- Moi, je crois tout ce que Vous voulez, du moment que Vous votez pour moi !
- Viens, Ségolène, assieds-toi à Ma Gauche !
- Et toi, Mon petit Nicolas, que crois-tu ?
- Excusez-moi, mais je crois que vous êtes assis à ma place.




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 13690
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 70
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum