GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


12° Petite série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12° Petite série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Mer 31 Aoû 2011 - 9:04

À la poste, un monsieur dont la main est dans le plâtre s'approche d'une dame qui fait la queue au guichet :
- Pardon, Madame, voudriez-vous m'écrire l'adresse sur cette carte postale ? La dame s'exécute de bonne grâce, acceptant même d'ajouter quelques mots et de signer pour lui.
- Voilà ! dit-elle, puis-je faire autre chose pour vous ?
- Oui, répond le monsieur, pourriez-vous ajouter en post-scriptum prière d'excuser l'écriture.


Une très belle femme frappe à la porte de son voisin et lui dit : "- J'ai une envie folle de m'amuser, de me saouler et de faire l'amour toute la nuit... êtes vous occupé ce soir ?
"- Non ! répond le voisin tout heureux "¦
"- Alors vous pouvez garder mon chien ?


Deux hommes sont à la pêche sur glace à leur trou de pêche favori,
Ils pêchent tranquillement en buvant leur bière...
Presque silencieusement, afin de ne pas effrayer le poisson, Bob dit :
"Je pense que je vais divorcer d'avec ma femme, elle ne m'a pas parlé depuis plus de 2 mois."
Son compagnon continue lentement à boire sa bière à petits coups et dit alors pensivement :
"Réfléchis bien ; des femmes comme ça, c'est dur à trouver. "


Une femme très désagréable, sans scrupules et laide comme un pou entre chez xxx avec ses deux fils qu'elle abreuve de grossièretés. Une caissière xxx leur dit gentiment :
- Bonjour et bienvenue chez xxx. Ce sont de beaux enfants que vous avez là, Madame. Ils sont jumeaux
L'ignoble bonne femme arrête de crier sur ses enfants juste assez suffisamment pour répondre :
- Connasse ! Ce ne sont pas des jumeaux. Le plus vieux a 9 ans et l'autre 7 ans. Pourquoi penses-tu qu'ils sont jumeaux? Tu es aveugle, ou simplement stupide, espèce de tarte ?
- Je ne suis pas aveugle ni stupide, Madame, répond la caissière en souriant, je ne pouvais tout simplement pas imaginer qu'on puisse vous baiser deux fois !!! Passez une belle journée et merci de faire vos courses chez xxx.


Un homme est devant sa télévision et contrôle le ticket de loto qu'il a joué le matin même.
Ses 6 numéros sortent !
Bingo ! Fou de joie, il crie par la fenêtre à son épouse qui se trouve de l'autre côté de la route :
"Chérie grouille-toi, viens vite nous avons gagné la cagnotte du loto".
La femme saute de joie et traverse la route.
Un camion arrive et l'écrase.
Le mari : "Oh Putain ! Quand une journée est bonne, elle est bonne !"


Une superbe jeune femme sort de chez le fleuriste avec un magnifique bouquet de roses.
Un monsieur s'approche et lui dit :
Mademoiselle, vous ne pouvez savoir à quel point j'aimerais être à la place de vos roses.
Ah bon mais pourquoi monsieur?
Mais pour être dans vos bras, voyons.
Ah mais ne vous y fiez pas, aussitôt à la maison, je leur coupe la queue.


Ce cher Karl
Quand Marx est mort, il se retrouve devant Saint Pierre, le gardien du Paradis.
Saint Pierre lui dit "A votre façon, vous avez tenté d'améliorer le sort de l'humanité, mais bon, vous êtes beaucoup trop athée, je suis obligé de vous envoyer en enfer".
Et Marx se retrouve en enfer.
Deux semaines plus tard, Satan passe un coup de fil à Saint Pierre :
- Allo, ça va mon vieux ?
- Oui ça va, et toi ça va ?
- Oui ça va, et toi ça va ?
- Oui ça va, et toi ça va ?
- Ouai, ça va... sauf pour le nouveau, là, le Marx que tu m'a envoyé il y a 15 jours
- Ben quoi, c'est quoi le blem ?
- Il m'a foutu une de ces pagailles ici, si tu savais: il a créé un syndicat et les démons se révoltent, ils exigent la clim, ils crient "non aux cadences infernales". Pffff, j'en peux plus.
- Oui, mais qu'est-ce que tu veux que j'y fasse, moi ?
- Ben je me suis dit que je pourrais te l'envoyer au Paradis quelques temps. L'ambiance là haut est plus calme, plus sereine, plus lénifiante, tu vois. Ça lui ferait du bien, ça le calmerait.
- Bof, je suis pas sûr, mais bon, si tu veux, je peux te rendre ce service. C'est bien parce que c'est toi qui me le demande.
Et Marx se retrouve au Paradis.
Et Satan n'entend plus parler de Marx. Pendant un mois, deux mois. Au bout du troisième mois, il appelle Saint Pierre pour avoir des nouvelles :
- Allo, ça va mon vieux ?
- Oui ça va, et toi ça va ?
- Oui ça va, et toi ça va ?
- Oui ça va, et toi ça va ?
- Oui, oui. Mais dis moi, tu ne m'a pas renvoyé Marx. Ça se passe bien avec lui ?
- Ah oui, super. Tous les anges le trouvent cool. Il est très cultivé tu sais, une conversation toujours passionnante.
- Ah bon ! Alors tu veux bien le garder là haut ?
- Oui, pas de problème, tout le monde s'entend bien avec lui, il est charmant.
- Mais quand même, c'est un athée... ça ne vous pose pas de problème ?
- Ben non, pourquoi ?
- Et Dieu, qu'est-ce qu'il en pense ?
- Dieu ? quel Dieu ?


Le professeur demande a Toto de conjuguer le verbe manger à la première personne du présent, du futur et du passé composé Toto dit :
- Euh.... je mange, je mangerai euh, euh... J'AI PLUS FAIM!!!


Batman
Trois femmes - une fiancée, une maîtresse, une mariée - sont en train de parler de leur relation avec leur homme.
Elles décident de faire quelque chose pour exciter leur homme et de se rencontrer quelques jours plus tard pour en reparler et se raconter comment cela s'est passé.
Elles s'engagent à attendre leur homme le soir même, vêtue d'un corset genre SM, hauts talons, bas résille et masque noirs.
Quelques jours plus tard elles se retrouvent et racontent.
La fiancée :
- Quand mon fiancé est arrivé à la maison, il m' a trouvée vêtue avec le body de cuir, les hauts talons, le masque. Il m'a regardé avec de grands yeux, m'a dit que je suis la femme de ses rêves, qu'il m'aime et nous avons fait l'amour toute la nuit.
La maîtresse :
- Moi aussi j'ai reçu mon amant vêtue de la même façon. Quand il est entré chez moi, il m'a regardée, n'a rien dit, mais nous avons eu une nuit super chaude !
La femme mariée :
- L'autre soir, j'ai envoyé les enfants loger chez ma mère puis je me suis habillée aussi en cuir noir : body, hauts talons, masque... Mon mari est rentré du travail, a ouvert la porte et m'a dit : "salut Batman, qu'est ce qu'on bouffe ?"


Un homme marche dans la rue lorsqu'il entend un cri derrière lui :
"STOP ! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ PRENDRE UNE BRIQUE SUR LA TÊTE "
Le gars s'arrête et au même moment, une brique qui s'était détachée d'un immeuble lui passe devant le nez. Le gars se retourne personne...
Un peu plus tard, alors qu'il veut traverser la rue, il entend encore :
"STOP ! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ VOUS FAIRE RENVERSER"
Le gars s'arrête, laisse passer une voiture et comme il ne voit personne derrière lui, il demande tout haut:
- Mais qui êtes-vous?
La voix répond:
- Je suis votre ange gardien
Et le gars répond :
- Ah ouais ?! Et où étais-tu quand je me suis marié alors !


Oh la vache !
Un couple de fermiers assistent à la remise des prix à la fin d'une exposition agricole.
L'orateur commence par annoncer le dernier prix :
"Et voici le troisième prix : Arthur ! Un superbe taureau originaire du canton de Joux, en Suisse. Il pèse 945 kg et assure 9 saillies par jour"
La dame se tourne alors vers son mari, lui donne un grand coup de coude dans les côtes et lui dit : "T'entends..."
L''orateur reprend :
"Voici maintenant le deuxième prix : Alfred, un magnifique taureau originaire du canton de Joux, en Suisse. Il pèse 995 kg et assure 12 saillies par jour"
La dame se retourne alors vers son mari, lui redonne un grand coup de coude dans les côtes et lui dit : "T'entends..."
Après un instant de remous dans l'assistance, l'orateur reprend :
"Nous attendons tous le premier prix : Adolphe, magnifique taureau originaire du canton de Joux, en Suisse. Il pèse 1050 kg et assure 16 saillies par jour"
Même manège de la dame.
Le mari, excédé, se lève, se dirige vers la tribune, demande s'il peut poser une question. Il prend donc le micro et dit :
"Toutes les saillies dont vous venez de parler, est-ce avec la même vache ?"


Trois femmes s'épanchent sur leurs adultères respectifs dans le compartiment d'un train:
La première:
- Non, je ne peux lui cacher toute cette vérité, je raconterais tout à mon mari.
La deuxième:
- Quel courage !
La troisième:
- Quelle mémoire


Cest un couple de paysans qui a, depuis quelques années, une magnifique truie. Or, la dame, qui prévoit l'avenir et le business potentiel dit un jour à son mari :
- L'Gustave, y faudrait absolument que la truie aie des ptits.
- Diou la Marie, c'est ben vrai, mais comment fauty qu'on fasse ?
- Ben, tu prends l'bestiau et tu vas l'porter chez l'Fernand qua un cochon.
Aussitôt dit, aussitôt, fait, l'Gustave embarque l'bestiau dans sa brouette et fait le voyage, jusque chez l'Fernand. Arrivé sur place, il explique ce qu'il veut et demande à son voisin :
- LFernand, comment j'verrions qu'l'affaire est faite ?
- Cest simple, si demain matin l'bestiau se roule dans la boue, c'est bon, si s'roule dans l'herbe, y faut revenir. Voyage de retour, gros dodo, et le lendemain matin, l'Gustave demande à la Marie :
- Qué fait-y lbestiau ?
- Y s'roule dans l'herbe, l'Gustave !
- Crévindiou maudit bestiau, y va'co devoir y aller. Le même manège se répète plusieurs jours de suite, et puis le matin, l'Gustave depuis le fond de son plumard demande :
- Qué fait-y l'bestiau ?
- L'est déja dans la brouette, lGustave ...


Divorce juif
Jacob qui habite Tel Aviv téléphone à son fils Samuel qui a émigré à New York et lui dit :
"Je regrette de te gâcher ta journée, mais je dois t'informer que ta mère et moi sommes en train de divorcer. Quarante cinq ans de souffrance, c'est assez."
"Papa, comment peux tu dire ça ??? Et juste avant les fêtes !!!",  lui cria   le fils.
"Nous ne pouvons plus nous voir", répondit le père, " Nous sommes fatigués l'un de l'autre et j'en ai ras l'bol de toute cette  histoire, donc tu  me rendras service si tu  appelles ta sœur Anna à Chicago."
Et il raccrocha abruptement.
Désespéré, le fils appelle sa sœur qui est complètement outrée :
"Comment  ils vont divorcer, à leur âge ???  Je me charge de l'affaire."
Directement, la fille téléphone a son père et lui dit :
"Vous N'ALLEZ pas divorcer. Ne faites rien jusqu'à ce que nous venions mon frère et moi chez vous, tu m'as bien entendu : RIEN...tu nous attends !!!"
 Le père raccrocha, se retourna vers sa femme et lui dit :
"Très bien Rebecca, tout est parfait : les deux viennent passer les fêtes avec nous et ils payent eux mêmes leur billet d'avion !"


Ce sont 3 fourmis qui dorment sur une femme.
Le lendemain, une des fourmis dit :
- "Moi, j'ai dormis sur un sein, c'était confortable!"
Puis la deuxième dit :
- "Moi, c'était sur une fesse, c'était aussi très confortable.
Et la troisième dit:Alors moi, c'était horrible, j'ai dormi dans le v…n, et il y avait un chauve qui entrait et qui sortait, a Alors, je lui ai dit, tu rentres ou tu sors ?
- "Et alors ?" questionnent les deux premières.
Et il m'a craché dessus !!!!!


C'est moche la vie
Il y a 2 semaines, c'était mon 44 ième anniversaire, et le moral n'était pas au top.
Pourtant, je savais qu'en me levant pour aller déjeuner, ma femme n'oublierait pas de me souhaiter un "Joyeux anniversaire" et de me faire un cadeau.
Mais ce matin-là, elle ne m'a même pas dit bonjour et encore moins bon anniversaire.
Alors je me suis dit : Bon, ce n'est pas grave, à moi aussi ça arrive d'oublier. Les enfants eux se souviendront... Mais les enfants descendirent pour déjeuner sans un mot pour moi...
Alors quand je partis pour le travail, le moral était vraiment descendu au plus bas.
Comme je suis arrivé au bureau, Julie, ma secrétaire m'a dit : "Bonjour patron et bon anniversaire" et là, le moral commença à remonter. Je me suis mis au travail, et lorsque midi approcha, Julie frappa à la porte et dit :
"Patron, aujourd'hui c'est votre anniversaire, et en plus, c'est une très belle journée, si vous m'invitiez à déjeuner ?
J'étais tout à fait d'accord.
Pour déjeuner, nous avons choisi une petite auberge à l'écart de la ville, le repas fut très agréable et ma secrétaire très attentionnée pour moi. En sortant du restaurant, Julie me dit :"Patron, si nous ne retournions pas au travail cet après-midi ?"
Comme je ne répondais pas elle ajouta : "Allons à mon appartement, je vous montrerai mes collections de vases de Chine."
Comme je me laissais entreprendre, nous arrivâmes bientôt chez elle.
Devant un verre de cognac, elle me dit : "Si ça ne vous fait rien, je vais passer à la salle de bains pour me rafraîchir un peu..." Évidemment, je laissais faire.
Lorsqu'elle revint, je m'étais moi aussi mis à l'aise ; et c'est en caleçon que j'accueillis ma secrétaire, ma femme, mes enfants et l'équipe du bureau.
Tous chantaient joyeux anniversaire en apportant un superbe gâteau...
C'est moche la vie des fois.....


Le punk et le vieux
Un vieux assis à une terrasse regarde fixement un punk avec une crête rouge.
Le punk énervé lui dit :
- Alors le vieux, tu n’as jamais fait un truc un peu fou dans ta vie ?
Le vieux répond :
- Si, un jour j’ai tellement picolé qu’après j’ai fais l’amour à une poule et là je suis en train de me demander si tu ne serais pas mon fils !


Le pit-bull
Un homme sortait de chez lui lorsqu'il vit un cortège funèbre inhabituel arrivant au cimetière tout proche.
Un corbillard, suivi d'un second corbillard avec derrière, un homme seul avec un pit-bull en laisse.
Quelques pas derrière lui, environ 200 hommes marchaient en file indienne !
Ne contenant pas sa curiosité, l'homme s'approche respectueusement de l'homme au chien et lui dit :
- Monsieur, je suis désolé de vous déranger et je sais que le moment est bien mal choisi, mais comprenez que je n'ai jamais vu un enterrement comme celui-ci, c'est l'enterrement de qui, s'il vous plait ?
- De ma femme !
- Que lui est-il arrivé ?
- Mon chien l'a attaquée et l'a tuée.
- Et qui est dans le deuxième corbillard ?
- Ma belle mère ! Elle a essayé d'aider ma femme et le chien s'est retourné contre elle et l'a également tuée.
Entre les deux hommes, s'installe un moment de silence poignant...
- Je pourrais vous emprunter votre chien ?
Un regard, un silence ; puis :
- Mettez vous dans la file !...


C'est une petite fille qui va à la boulangerie pour commander un gâteau d'anniversaire :
- Bonvour madame,ve voudré un gâtô d'annifersaire f'il vos plait.
- Ah oui, qui fête son anniversaire ?
- Ma ptite foeur!
- Ah, et il faut mettre un nom sur le gâteau ?
- Moui, pétale!
- Oh, c'est joli comme nom, et qui a eu cette idée ?
- Ben fé parce aprés fa naissance, ma ptite foeur été sous un arbre dans fon berfeau et une pétale est tombée dedans alors on l'a appelée pétale !
- Ah, et toi c'est quoi ton nom ?
- Poutrelle !


La chute
Ça se passe dans une bourgade dans laquelle les habitants ont les moeurs un peu dissolues.
Le curé du village, un beau jour, se fatigue des confessions de ses paroissiens où tout tourne toujours autour de l'adultère. Aussi, dès le dimanche, pour son prêche, il leur dit :
- A partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d'adultère dans les confessions. C'est bien simple, si j'entends encore quelqu'un confesser qu'il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse !
Comme tout le monde aime bien son curé au village, une réunion informelle a lieu dès la sortie de la messe, et il est décidé de continuer à confesser les adultères, mais d'utiliser un nom de code pour ce pêché.
Il est convenu que lorsque quelqu'un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons à cette occasion.
Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue.
Le prêtre lui dit :
- Bonjour Monsieur le Maire. Dites-moi, je suis bien content de vous voir. Vous devriez faire macadamiser les trottoirs du village : je ne compte plus les personnes qui se plaignent d'être tombé par terre !
Le maire ne peut pas s'empêcher de rigoler en entendant la remarque naïve de son curé, mais le curé le coupe tout de suite :
- Vous ne devriez pas rire de ça : rien que cette semaine, votre femme est quand même tombée trois fois !


C'est un mec qui est à l'hôpital, sa femme est en train d'accoucher...
Comme il la voit souffrir pendant les contractions il lui tient la main et lui dit en pleurnichant:
- Oh ma chérie, tu as tant mal et tout ceci est de ma faute...
La femme répond avec un petit sourire.
- Mais non, tu n'y es pour rien... absolument pour rien!


La compréhension des mystères informatiques par la démonstration, facile à comprendre, même pour les nuls...suivez mon regard!
Si après ça vous ne comprenez pas...c'est qu'il ya encore beaucoup de boulot!
Petit cours simple d'informatique :
Exemple: La Redondance cyclique
Vous avez sans doute déjà connu le problème :
Vous lancez une application informatique (logiciel) et pour une raison inconnue, votre machine ne peut effectuer la commande et se met à tourner en rond :
- C'est une boucle informatique ou, plus techniquement, une « redondance cyclique ».
Avec un exemple simple de boucle informatique, vous allez certainement mieux comprendre ces termes définissant un enchevêtrement, une confusion de données, créée inexplicablement par l'ordinateur.
Suivez l'exemple ci-dessous, vous allez vite saisir ce qu'est une "redondance cyclique" ou plus familièrement "boucle informatique" ?
Un directeur de société, appelle sa secrétaire :
- Vanessa, j'ai un séminaire à Rome pendant une semaine et je veux que vous m'accompagniez. Vous connaîtrez ainsi mieux notre société et nos associés... Veuillez préparer le voyage, s'il vous plaît.
Vanessa, la secrétaire, appelle son mari :
- Philippe mon chéri, je pars pendant une semaine à Rome avec mon directeur pour un séminaire. Tu resteras seul mon chéri, sois patient !
Aussitôt Philippe, le mari de Vanessa, appelle sa maîtresse :
- Florence, mon trésor, la sorcière part à l'étranger pendant une semaine. Nous aurons une semaine tout à nous ma Reine...
La maîtresse Florence, appelle alors l'élève à qui elle donne des cours particuliers :
- Manuel, j'ai beaucoup trop de travail la semaine prochaine, je ne pourrais pas assurer tes cours particuliers. On se verra la semaine suivante.
Manuel appelle son grand-père :
- Grand- père, la semaine prochaine je n'ai pas cours. Mon professeur Florence a beaucoup de travail. Cela tombe bien, on va enfin pouvoir passer une semaine ensemble.
Le grand-père (qui n'est autre que le Directeur de cette histoire) rappelle Vanessa sa secrétaire :
- Vanessa, suspendez la préparation du voyage à Rome, je vais passer la semaine prochaine en compagnie de mon petit-fils que je n'ai pas vu depuis bien longtemps.*
Nous n'irons pas au séminaire. Annulez toutes les réservations, hôtel, avion, etc.
La secrétaire rappelle son mari :
- Philippe, ce clown de directeur a changé d'avis, il vient d'annuler le voyage. Je ne vais plus à Rome.
Le mari rappelle aussitôt sa maîtresse, Florence :
- Mon amour, excuse moi, nous ne passerons pas la semaine prochaine ensemble. Le voyage de ma "conne" de femme vient d'être annulé !
Le professeur appelle aussitôt son élève Manuel :
- Manuel, écoute bien, j'ai pu arranger mon emploi du temps. La semaine prochaine je pourrai assurer tes cours particuliers habituels.
Le garçon rappelle son grand-père (le directeur de société) :
- Grand père, cette "lourdasse" de prof vient de me dire que la semaine prochaine elle pourra me donner mes cours ! Excuse-moi, mais je ne pourrais pas passer la semaine prochaine avec toi.
Le grand-père (directeur) rappelle sa secrétaire :
- Mon petit-fils Manuel vient de me dire qu'il ne pourra pas être avec moi la semaine prochaine : Il reprend ses cours. Reprenez la préparation du voyage, les réservations pour le séminaire à Rome, nous y allons.
C'EST CLAIR MAINTENANT ? VOUS AVEZ COMPRIS CE QUE C'EST QU'UNE "REDONDANCE CYCLIQUE"


Histoire de famille
Objet : demande de libération militaire anticipée suite a situation de famille.
Monsieur le Préfet,
J'ai l'honneur de solliciter votre bienveillance pour le re-examen de mon dossier de demande de libération militaire anticipée, car la situation antérieure en ce qui me concerne et celle de ma famille a beaucoup évoluée.
En effet, je suis maintenant marié avec une veuve, laquelle a une fille.
Mon père a épousé cette fille, ce qui fait qu'a ce jour, mon père est devenu mon gendre puisqu'il a épousé la fille de ma femme et ainsi ma belle fille est devenue ma belle mère. De plus, avec ma femme nous avons eu un fils.
Cet enfant est donc le fils de la mère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père mais en conséquence mon oncle puisqu' il est le frère de ma belle mère, mon fils est devenu mon oncle.
Quant à la femme de mon père (ma belle fille et belle-mère), elle vient d'avoir un garçon qui est mon petit fils puisqu'il est le fils de la fille de ma femme. Ma fille (issue de ma femme veuve) se trouve être ma mère puisqu'elle est la femme de mon père.
Par conséquent je suis le frère de mon petit fils. Et comme le mari de la mère d'une personne est le père de celle ci, il arrive donc que je suis le père de ma mère et le frère de son fils : je suis donc mon propre grand-père.
J'ai donc l'honneur de vous demander Monsieur le Préfet, d'examiner ma situation de famille et d'entamer les démarches auprès des autorités militaires en vue de ma libération,
Et ceci, étant donné que le règlement militaire interdit que le père, le fils et le petit fils soient mobilisés ensemble.
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'assurance de mes sentiments respectueux


C'est l'histoire de deux jumeaux, Robert et Richard. Robert était propriétaire d'une vieille barque. Par pure coïncidence, la femme de Richard est morte la même journée que la barque de Robert coula.
Quelques jours plus tard, une veille dame voit Robert et le méprend pour son frère Richard et la conversation s'engage:
- Je suis terriblement désolé, j'ai entendu parler de votre perte. Vous devez être atterré.
Robert pense que la veille dame parle de sa barque et dit:
- Je suis en fait content de m'en être enfin débarrassé. Elle était une veille chose pourrie déjà en partant. Elle avait le bas tout ratatiné et elle sentait le poisson mort. Elle perdait constamment son eau, elle avait une trou en arrière et aussi un gros trou en avant. A toutes les fois que je l'utilisais, son trou devenait de plus en plus grand et elle mouillait comme c'est pas possible. Je crois que ce qui l'a achevé, c'est quand je l'ai loué à ces quatre gars qui cherchaient quelque chose pour s'amuser. Je les avait averti quelle n'était pas très bonne, mais ils voulaient s'en servir quand même. Les crétins ont essayés d'y monter tous en même temps et elle a fendu en plein milieu.
La veille femme perdit connaissance.


L'inspecteur du Ministère de l'Education demande à un candidat de l'I.U.F.M. :
"Pouvez-vous me donner 3 raisons qui vous motivent à devenir instituteur ?"
Le candidat répond : décembre, juillet et août.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12537
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum