GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
Ravensburger- Labyrinthe Junior – Jeu d’enfant
13.99 € 23.22 €
Voir le deal

493 ° - 25

Aller en bas

493 ° - 25 Empty 493 ° - 25

Message par Jacknap1948 Dim 28 Mar 2021 - 11:37

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


C’est un couple de paysans qui fête ses 20 ans de mariage.
Le Jules dit à la Marie :
- Tu te souviens, il y a 20 ans, quand on a fait l’amour dans le champ et que tu t’agrippais à la barrière ? Tu sais ce qui me ferait plaisir ? C’est qu’on refasse ça.
- D’accord, dit la Marie, et ils vont au champ.
Là, ils remettent ça passionnément.
A la fin, le Jules dit à la Marie :
- Bon sang Marie, tu bouges encore plus qu’il y a 20 ans.
Elle lui répond :
- C’est que, il y a 20 ans, la barrière était pas électrifiée !!!


Les moulins, c'était mieux à vent ?
Quand on voit beaucoup de glands à la télé, faut-il changer de chêne ?
Si le ski alpin... qui a le beurre et la confiture ?
Je m'acier ou je métal ? Que fer ?
Un prêtre qui déménage a-t-il le droit d'utiliser un diable ?
Est-ce que personne ne trouve étrange qu'aujourd'hui des ordinateurs demandent à des humains de prouver qu'ils ne sont pas des robots ?
Est-ce qu'à force de rater son bus on peut devenir ceinture noire de car raté ?
Est-ce qu'un psychopathe peut être embauché comme psychologue chez Lustucru ?
Si Gibraltar est un détroit, qui sont les deux autres ?
Est-ce que l'on peut demander à une femme battue si son mari est un bon coup ?
Lorsqu'un homme vient d'être embauché aux pompes funèbres, doit-il d'abord faire une période décès ?
Je n'ai jamais compris pourquoi le 31 mai est la journée sans tabac, alors que le lendemain c'est le premier joint !


Une journée maussade dans un petit bourg humide au fin fond de la Grèce.
Il tombe une pluie battante et les rues sont désertes.
Les temps sont durs, le pays est très endetté, tout le monde vit à crédit.
Arrive un riche touriste allemand.
Il arrête sa belle grosse voiture devant le seul hôtel de la ville et il entre.
Il pose un billet de 500 euros sur le comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d’en choisir une pour la nuit.
Pour 500 euros, le propriétaire de l'établissement lui donne toutes les clés et lui dit de choisir celle qui lui plaira.
Dès que le touriste a disparu dans l'escalier, l'hôtelier prend le billet de 500 euros, file chez le boucher et règle la dette qu'il a envers celui-ci.
Le boucher se rend immédiatement chez l'éleveur de porcs à qui il doit 500 Euros et rembourse sa dette.
L'éleveur, à son tour, s'empresse de régler sa facture à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.
Le directeur de la coopérative se précipite au pub régler son ardoise.
Le barman glisse le billet à la prostituée qui lui fournit ses services à crédit déjà depuis un moment.
La fille, qui occupe à crédit les chambres de l'hôtel avec ses clients, court acquitter sa facture chez notre hôtelier qui pose le billet sur le comptoir, là où le touriste l'avait posé auparavant.
Le touriste Allemand redescend l’escalier, annonce qu’il ne trouve pas les chambres à son goût, ramasse son billet de banque et s’en va !
Personne n’a rien produit !
Personne n’a rien gagné !
Mais plus personne d'endetté !
Et le futur semble beaucoup plus prometteur.
C’est ainsi que fonctionnent les plans de sauvetage au profit des pays de l'Europe en difficulté !
Vous voyez que ce n'est pas la peine d'avoir fait l'ENA pour comprendre!


Rencontres

Astronaute recherche femme lunatique.
Artificier cherche femme canon.
Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d’entente.
Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée.
Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.

Emploi
Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage.
On recherche deux hommes de paille (1 grand, 1 petit) pour tirage au sort.
Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe.
Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites.
Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.

Achat – Vente
Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi.
Chien à vendre : mange n’importe quoi. Adore les enfants.
A vendre robe de mariée portée une seule fois par erreur.

Services
Analphabète ? Écrivez nous dès aujourd’hui pour obtenir une brochure gratuite sur nos formations accélérées.

Divers
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain.
Souffrant d’insomnies, échangerais matelas de plumes contre sommeil de plomb
Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.
Perdu partie haute d’un dentier. Merfi de le reftituer à fon propriétaire auffitôt que poffible.


Ma mère est blonde
Cher fils,
Je t’écris ces lignes pour que tu saches que je t’écris. Alors, si tu reçois cette lettre c’est qu’elle est bien arrivée. Si tu ne la reçois pas tu me préviens pour que je te la renvoie.
Je t’écris lentement parce que je sais que tu ne lis pas très vite.
L’autre jour, ton père a lu que selon les enquêtes la plupart des accidents arrivent à moins d’un kilomètre de la maison, ainsi nous nous sommes décidés à déménager plus loin.
La maison est superbe; elle a une machine à laver, mais je ne suis pas sûre qu’elle fonctionne. Hier, j’ai mis le linge dedans, j’ai tiré la chasse et je n’ai plus vu le linge depuis, mais bon.
Le temps ici n’est pas trop mauvais. La semaine dernière il a plu seulement deux fois. La première fois, la pluie a duré 3 jours, la deuxième 4.
À propos de la veste que tu voulais, ton oncle Pierre m’a dit que si nous te l’envoyions avec les boutons, comme ils sont lourds, ça coûterait plus cher; alors, nous avons enlevé les boutons et les avons mis dans la poche.
Nous avons enfin enterré ton grand-père; nous avons trouvé son corps lors du déménagement. Il était dans l’armoire depuis le jour où il a gagné en jouant à cache-cache.
Au fait, l’autre jour il y a eu une explosion de gaz dans la cuisine, et ton père et moi sommes sortis propulsés au dehors de la maison; quelle émotion ! C’est la première fois que ton père et moi sortons ensemble depuis des années.
Le médecin est venu à la maison pour voir si nous allions bien et il m’a mis un tube en verre dans la bouche. Il m’a dit de la fermer pendant 10 minutes, ton père lui a proposé de lui racheter le tube.
Et puisqu’on parle de ton père, je t’annonce qu’il a du travail, il en est fier, c’est un poste à responsabilités, il a environ 500 personnes en dessous de lui. Ils l’ont pris pour couper le gazon dans le cimetière.
Ta sœur Julie, celle qui s’est mariée avec son mari, elle a enfin accouché, mais on ne sait pas encore le sexe, je ne saurais pas te dire si tu es oncle ou tante. Si c’est une fille, ta sœur va l’appeler comme moi. Ça doit être étrange d’appeler sa fille « maman ».
Ton père a demandé à ta sœur Lucie si elle est enceinte, elle lui a dit que oui, de 5 mois déjà; mais là, ton père a demandé si elle était sûre qu’il était d’elle. Lucie lui a dit que oui.
Quelle fille solide, quelle fierté, tel père telle fille.
Ton cousin Paul s’est marié et il prie tous les jours devant sa femme, parce qu’elle est vierge.
Par contre, on n’a plus revu l’oncle Isidore, celui qui est mort l’année dernière.
Ton chien Pouky nous inquiète, il continue à poursuivre les voitures à l’arrêt. Mais ton frère Jeannot est pire. Il a fermé la voiture et il a laissé les clefs à l’intérieur. Il a dû aller chez lui chercher le double pour pouvoir nous sortir tous de là.
Bon, mon fils, je ne t’écris pas notre adresse sur la lettre, je ne la connais pas. En fait la dernière famille qui a habité ici est partie avec les numéros pour les remettre dans leur nouveau domicile.
Si tu vois Marguerite, passe lui le bonjour. Si tu ne la vois pas, ne lui dis rien.
Ta mère qui t’adore,
Alice

P.S. J’allais te mettre quelques billets, mais j’ai déjà fermé l’enveloppe.


Un jeune corse, étudiant en médecine sur le continent, vient d’être reçu à ses examens de sixième année.
Tout heureux, il téléphone chez lui, au village, et tombe sur son grand-père.
- Papé ! Je suis reçu !
- C’est très bien. Je suis content pour toi.
- Alors maintenant tu vas revenir faire le docteur ici ?
- Pas encore papé. Je vais d’abord faire une spécialité.
- Et quelle spécialité, mon petit ?
- La médecine du travail.
- Ah ! Ils ont enfin reconnu que c’était une maladie !


C’est l’histoire de trois amis qui se retrouvent.
Le premier dit :
- Moi, mes parents sont morts et m’ont laissé leur petite épicerie ! Alors, je me suis décarcassé, j’ai tout agrandi, j’ai repeint, j’ai modernisé, j’ai embauché 3 vendeuses bien mignonnes qui plaisent aux clients, bref, les affaires vont bien et c’est vraiment en pleine expansion. C’est pas encore Leclerc, mais je suis confiant pour l’avenir.
Le second dit :
- Moi aussi, mes parents sont morts, ce qui fait que j’ai récupéré leur petite quincaillerie. C’était vraiment la pagaille, on ne savait plus où trouver les outils, les clous, mais j’ai tout bien classé, tout est rangé par catégorie et j’ai même récemment mis en place un libre-service et mon chiffre d’affaires monte en flèche ! C’est pas encore Castorama, mais ça va bien.
Le troisième dit :
- Moi aussi, j’ai hérité : mes parents tenaient une petite maison close qui vivotait : les filles étaient plutôt vieilles et moches et n’attiraient plus grand monde. J’ai refait des chambres gaies et pleines de miroirs, j’ai viré les vieilles entraîneuses et j’ai embauché des jolies filles très jolies et de beaux petits gars qui attirent la clientèle et dont les habitués raffolent. Bref, c’est pas encore LREM mais c’est déjà un joli bordel.


Une femme qui monte dans un autobus bondé, s’approche d’un monsieur assis et lui dit :
- Pourriez-vous me laisser votre place, s’il vous plaît ? Je suis enceinte.
L’homme répond :
- Oui, bien sûr.
Il se lève et lui laisse sa place, puis demande :
- Mais ça ne se voit pas du tout. ça fait combien de temps ?
- Dix minutes. Mais ça m’a coupé les jambes !


C’est un gars qui découvre une nouvelle marque de préservatifs : les Préservatifs Olympiques.
Il en achète une boite, pensant impressionner sa femme avec le soir même.
De retour à la maison, il raconte la découverte qu’il vient de faire à la pharmacie et montre la boite à sa femme.
- Des capotes Olympiques ? lui dit-elle. Qu’est-ce qu’elles ont de si spécial ?
- Eh bien regarde, il y a trois couleurs, répond le mari. Or, Argent et Bronze…
- Et quelle est la couleur que tu vas porter ce soir ?
- Ben, euh c’est l’OR, bien sûr, répond le mari en bombant le torse.
- Pourquoi tu ne prendrais pas l’ARGENT plutôt ? Ça serait plutôt sympa si pour une fois tu finissais deuxième…


Match de foot au paradis
Au ciel on organise le match annuel entre l’équipe du Paradis et celle de l’Enfer.
Jésus, en tant qu’entraîneur de l’équipe du Paradis, sélectionne ses joueurs.
Saint Pierre s’approche et demande :
- Dis, Jésus, je pourrai jouer ? Je suis un bon attaquant.
- C’est hors de question. Avec ton sale caractère tu vas encore te faire expulser dès le début du match, comme l’année dernière où tu as cassé la jambe de Belzébuth et empoigné l’arbitre !
Saint Pierre insiste et finalement Jésus cède et accepte qu’il joue mais à la condition absolue que au moindre écart de bonne conduite il sera immédiatement renvoyé à faire le concierge du Paradis.
Le match commence.
Jésus, trop occupé par son travail, écoute le match à la radio depuis son nuage. Tout à coup on entend : » Saint Pierre EXPULSE ! »
Saint Pierre apparaît immédiatement devant Jésus qui, furibond, lui demande ce qui s’est passé.
Saint Pierre lui raconte, encore tout essoufflé :
- Excuse-moi Jésus, voilà ce qui s’est passé : je venais de récupérer la balle devant notre goal et je commence à courir vers l’avant, je passe la balle à l’archange Gabriel, je dépasse deux défenseurs des diables, je reçois de nouveau la balle (Il s’excite de plus en plus en racontant), je dribble encore deux défenseur, je passe la balle vers St Paul…
La tension devient épouvantable, même Jésus est pris par le suspens.
- Continue !!!
- St Paul me renvoie la balle, je suis à la limite du hors-jeu, je suis SEUL devant le gardien, je le DRIBBLE, et je TIIIIRRE…..
- ET …. ????
- Et je rate !!!!
- NOM DE DIEU !!! s’écrie Jésus
- Et bien c’est exactement ce que j’ai dit !


Dans cette petite bourgade de campagne le vieux curé est sur le point de prendre sa retraite.
Il présente sa paroisse au jeune curé qui va lui succéder et qui est tout juste sorti du séminaire.
Ils vont donc vivre ensemble quelques semaines au presbytère.
Le vieux curé commence par lui présenter la bonne, qui s'avère être un joli petit canon en lieu et place de la sempiternelle bigote d'âge canonique.
Tout se passe pour le mieux jusqu'au jour où, n'y tenant plus, le jeune curé coince la petite bonne dans un recoin du presbytère, et tente de lui faire son affaire.
Il attrape le bas de la jupe avec ses deux mains pour la remonter mais se trouve coincé avec sa soutane, il attrape donc le bas de sa soutane pour la relever aussi, mais ce faisant relâche la jupe qui retombe, l'empêchant ainsi de parvenir à ses fins.
Il réessaye plusieurs fois sans plus de succès jusqu'à être sur le point d'abandonner quand le vieux curé passant par-là, lui dit tout bas :
- "Avec les dents la soutane ! Avec les dents !"
Comme quoi, rien ne remplacera jamais l'expérience !


Un riche industriel s’adresse à son ami ministre :
- Mon fils me désespère. Il n’a pas terminé ses études, il ne cherche même pas de travail, il passe tout son temps à boire et à rigoler avec ses copains. Ne pourrais-tu pas lui trouver un petit boulot dans ton ministère ?
- Aucun problème, répond le ministre. Je le nommerai adjoint de mon chef de cabinet, avec un traitement de 6.900 euros par mois.
- Non, non. Ce n’est pas cela que je veux. Il faut qu’il comprenne qu’il faut travailler dans la vie et lui inculquer la valeur de l’argent.
- Ah ? Bon… Je le ferai chargé de mission en chef, à 5.500 euros par mois.
- Non, c’est encore trop. Il doit se rendre compte qu’il faut mériter son salaire.
- Euh… chargé de mission alors ? 2.900 euros par mois ?
- Toujours trop. Ce qu’il lui faudrait, c’est une place de petit fonctionnaire, tout en bas de la hiérarchie, à moins de 1.200 par mois.
- Alors là hélas, je ne peux rien faire pour toi.
- Mais pourquoi pas ?
- Pour ce genre de poste, il faut réussir un concours et avoir un diplôme.


Quelle est la puissance d'un coton-tige ?
« ******* 2 ouates. »
Quelle est la définition de la fidélité ?
« ******* Un manque d'occasions... »
Pourquoi les banquiers n'épousent jamais leur maîtresse ?
« ******* Pour ne pas transformer une action en obligation... »
Pourquoi Saint-Pierre n'accepte que 20% de femmes au Paradis ?
« ******* C’est normal: sinon ce serait l'enfer... »
Quels sont les 3 plus petits bouquins au monde ?
« 1 - Le livre de cuisine de la Somalie.
2 - La liste des héros luxembourgeois.
3 - Un siècle d'humour allemand. »
Quel est l'endroit le plus calme du monde ?
« ******* Le service des réclamations d'un club de parachutisme. »
Qu'est-ce que les femmes ont tous les mois et qui dure 3 ou 4 jours ?
« ******* Le salaire de leur mari. »


Pas cons les Belges !!!!!
Un énorme tremblement de terre de 8.1 sur l'échelle de Richter a frappé le Maghreb.
Deux millions sont morts et un million gravement blessés, tout est quasiment détruit.
Le gouvernement demande de l'aide à la communauté internationale.
L'Europe, choquée par le drame, se mobilise et promet d'envoyer toute l'aide qu'elle peut :
- La France : envoie Médecins Sans Frontières et du fromage,
- Les Britanniques : envoient leur armée pour aider au déblaiement,
- L'Allemagne : envoie un bataillon d'ingénieurs et d'architectes pour aider à la reconstruction,
- La Grèce : envoie des matériaux de construction et des moutons pour remplacer le cheptel détruit,
- Les Italiens : envoient de l'huile d'olive, des pâtes, des tomates et des Fiat,
- Les Belges : envoient un million de maghrébins pour repeupler le pays....
Vraiment pas cons les Belges !!


Un homme rentre chez lui (épuisé) après sa journée de travail.
Il est seul, sa femme n’est pas encore rentrée.
Il décide donc de profiter de cet instant de sérénité pour s’offrir une petite bière bien fraiche.
En allant à la cuisine il remarque un Post-it sur le lave-vaisselle :
« Je suis propre mais pas vidé… »
Le mari s’exécute et range la vaisselle, boit sa bière d’un trait, avale une rondelle de saucisson sans s’étrangler avec la peau.
Il court à la salle de bain, se déshabille vite vite, se douche rapido.
Il se rend dans la chambre, se colle le Post-it sur le front puis se couche en attendant le retour de sa femme chérie…


Il est dimanche. Une femme est dans la cuisine se préparant à faire des œufs à la coque pour le petit déjeuner.
Son mari arrive.
- Bonjour Chérie…
Elle se retourne et dit :
- Ah tu tombes bien. Fais-moi l’amour, là, tout de suite !
Les yeux du mari s’illuminent et il pense : « Héhé, c’est mon jour de chance !!! »
Ne voulant pas laisser passer cette aubaine, il l’embrasse et l’honore sur la table de cuisine entre la bouteille de lait et la boite de Ricoré.
Une fois l’affaire achevée, elle lui dit merci ! et retourne à ses œufs à la coque.
Le mari un peu perplexe, lui demande :
- Tu peux m’expliquer ce qui t’arrive ?
- Le minuteur pour les œufs à la coque est cassé…


Un gamin regarde sa mère enceinte se dévêtir…
- Dis Maman, pourquoi t’as un gros ventre ?
- Ça, lui répond sa maman, c’est parce que papa m’a donné un petit bébé…
Il sort de la chambre et s’en va retrouver son père pour lui demander :
- Papa, c’est vrai que t’as donné un petit bébé à maman ?
- Oui, lui répond tendrement son jeune papa…
- Hé bien ! Elle l’a mangé !!!


Une femme sort avec un médecin.
Peu de temps après, elle tombe enceinte. Ils ne savent pas quoi faire.
Quelques neuf mois plus tard, juste au moment où elle doit mettre au monde l’enfant, un curé entre à l’hôpital pour se faire soigner une affection de la prostate.
Le médecin annonce à la femme :
- Je sais ce que nous allons faire. Après avoir opéré le curé, je lui donnerai le bébé et lui dirai qu’il s’agit d’un miracle.
- Penses-tu que ça marchera ?
- Ça vaut la peine d’essayer…
Ainsi le médecin délivre la femme de son bébé et puis opère le curé.
Après l’intervention, il s’entretient avec le prêtre :
- Mon père, vous n’allez pas me croire…
- Quoi ? Que s’est-il passé ?
- Mon père, vous avez eu un bébé.
- C’est impossible…
- J’ai opéré moi-même. Il s’agit certainement d’un miracle. Voici votre fils.
Quinze ans plus tard, le curé se rend compte qu’il doit tout avouer à son fils.
Il l’appelle auprès de lui et dit :
- Mon garçon, j’ai quelque chose à te dire. Je ne suis pas ton père.
- Que veux-tu dire ? Je ne suis pas ton fils ?
- Je suis ta mère.
- Mais alors qui est mon père ?
- L’archevêque.


La vache espagnole
Un touriste français visite la campagne espagnole, et aperçoit au loin un paysan qui nourrit ses vaches.
Il décide (notre touriste) d’aller voir d’un peu plus près, et engage la conversation :
- Elles produisent combien de litres de lait vos vaches ?
- Laquelle : la blanche ou la noire ?
- La blanche.
- 10 litres tous les 4 jours.
- Et la noire ?
- La noire aussi.
Puis il décide de continuer, car il est curieux.
- Qu’est-ce que vous leur donnez à manger ?
- A laquelle : la blanche ou la noire ?
- La blanche.
- De la luzerne.
- Et à la noire ?
- De la luzerne aussi.
Et de plus belle :
- Combien pèsent-elles, vos vaches ?
- Laquelle ?
- La blanche.
- 240 kilos.
- Et la noire ?
- Pareil.
- Mais bon sang, pourquoi vous me demandez si je parle de la blanche ou de la noire alors qu’il n’y a aucune différence entre les deux ?
- Parce que la blanche est à moi.
- Ah bon ! Et la noire ?
- La noire aussi.


Parfois discourir sans fin est inutile ...
Le sujet du bac de philo était le suivant :
Abordez, de la manière la plus concise possible, les trois domaines suivants :
1. La religion
2. La sexualité.
3. Le mystère.
La copie la plus courte a reçu la note de 20 sur 20.
On a pu y lire :
*Mon Dieu !... Je suis enceinte !... Mais de qui ?*


Un type se perd dans la forêt.
Heureusement il se fait héberger par un paysan qui lui offre le gîte et le couvert.
Le lendemain, le type qui voudrait remercier le paysan, constate qu’il n’a pas un rond en poche, mais comme il est ventriloque, il décide de lui faire un petit tour en guise de remerciements.
Le type va vers une poule et lui dit :
- Salut Madame la poule ! Comment ça va ?
La Poule:
- Bonjour Monsieur, ça va bien, il y a juste le paysan qui me pique mes œufs, mais autrement ça va…
Le paysan, estomaqué :
- Dedieu!!! vous faites parler les poules ?
Le type :
- Oh, pas rien que les poules, regardez :
Il va vers la vache.
- Salut la Vache, comment ça va ?
La Vache :
- Bonjour Monsieur, ça va, il y a juste le paysan qui me tire mon lait tous les matins, mais sinon ça va…
Le Paysan :
- Crévindiou !!! les vaches aussi ?
Le type :
- Oh tous les animaux, regardez celle-ci :
Il va vers la chèvre et fait :
- Bonjour Madame la chèvre !
Alors le paysan tout affolé dit au type :
- L’écoutez pas ! C’est une menteuse !!!


Ça se passe dans une bourgade dans laquelle les habitants ont les mœurs un peu dissolues.
Le curé du village, un beau jour, se fatigue des confessions de ses paroissiens où tout tourne toujours autour de l’adultère.
Aussi, dès le dimanche, pour son prêche, il leur dit :
- A partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d’adultère dans les confessions. C’est bien simple, si j’entends encore quelqu’un confesser qu’il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse !
Comme tout le monde aime bien son curé au village, une réunion informelle a lieu dès la sortie de la messe, et il est décidé de continuer à confesser les adultères, mais d’utiliser un nom de code pour ce pêché : il est convenu que lorsque quelqu’un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons à cette occasion.
Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue.
Le prêtre lui dit :
- Bonjour Monsieur le Maire. Dites-moi, je suis bien content de vous voir. Vous devriez faire macadamiser les trottoirs du village : je ne compte plus les personnes qui se plaignent d’être tombé par terre !
Le maire ne peut pas s’empêcher de rigoler en entendant la remarque naïve de son curé, mais le curé le coupe tout de suite :
- Vous ne devriez pas rire de ça : rien que cette semaine, votre femme est quand même tombée trois fois !


Trois femmes – une fiancée, une maîtresse, une mariée – sont en train de parler de leur relation avec leur homme.
Elles décident de faire quelque chose pour exciter leur homme et de se rencontrer quelques jours plus tard pour en reparler et se raconter comment cela s’est passé.
Elles s’engagent à attendre leur homme le soir même, vêtue d’un corset genre SM, hauts talons, bas résille et masque noirs.
Quelques jours plus tard elles se retrouvent et racontent.
La fiancée :
- L’autre soir, quand mon fiancé est arrivé à la maison, il m’ a trouvée vêtue avec le body de cuir, les hauts talons, le masque. Il m’a regardé avec de grands yeux, m’a dit que je suis la femme de ses rêves, qu’il m’aime et nous avons fait l’amour toute la nuit.
La maîtresse :
- Moi aussi j’ai reçu mon amant vêtue de la même façon. Quand il est entré chez moi, il m’a regardée, n’a rien dit, mais nous avons eu une nuit super chaude !
La femme mariée :
- L’autre soir, j’ai envoyé les enfants loger chez ma mère puis je me suis habillée aussi en cuir noir : body, hauts talons, masque… Mon mari est rentré du travail, a ouvert la porte et m’a dit : « salut Batman, qu’est-ce qu’on bouffe ? »


C'est l’histoire d’un mec qui est parti voir son dentiste et qui n’a pas les moyens de refaire toutes ces dents (pas de mutuelle) !
Donc, il commence par demander au dentiste le prix de chaque type de dents :
- Docteur, combien ça coûte les molaires ?
- 1000 euros la pièce.
- Et les incisives ?
- 500 euros la pièce.
- Et les canines ?
- 100 euros la pièce.
- Alors mettez-moi des canines partout, et bien espacées.


C’est un gars qui rentre dans une agence de voyage et s’achète une croisière de deux semaines pour lui et sa petite amie.
Quelques jours avant d’embarquer, le voyagiste le rappelle pour lui dire que la croisière est annulée, mais qu’il peut lui proposer une croisière de 3 jours à la place.
Le gars est d’accord.
Alors il se rend chez le pharmacien et achète une boite de comprimés de Drama mine (c’est contre la nausée) et 3 préservatifs.
Le jour suivant, l’agence de voyage le rappelle encore pour lui dire qu’une croisière de 5 jours est disponible.
Le gars dit qu’il est d’accord pour cette nouvelle croisière.
Ensuite il retourne à la pharmacie et achète une boite de Dramamine, et 2 préservatifs de plus.
Un jour avant le départ, l’agent de voyage le re-contacte pour lui dire que cette fois-ci il dispose in-extremis d’une croisière de 8 jours.
Le gars lui répond « D’accord pour celle-là », et il retourne à la pharmacie s’acheter une boite de Dramamine et 3 préservatifs de plus.
Et là le pharmacien n’y tient plus et lui demande :
-Dites un peu, si ça vous rend malade à ce point, pourquoi est-ce que vous continuez à le faire ?



493 ° - 25 Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




493 ° - 25 Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15355
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum