GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -31%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
899 €

410 ° série de blagues.

Aller en bas

410 ° série de blagues. Empty 410 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 22 Sep 2019 - 9:47

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Un jeune prêtre nouvellement ordonné vient d’être nommé dans une paroisse de campagne.
Le jour de la confession il dit au curé :
– Je n’en ai aucune expérience, je ne sais pas très bien quelle pénitence donner selon les cas.
– Ce n’est pas grave, dit le curé. Mettez-vous de l’autre côté, vous m’entendrez confesser.
Une première pénitente s’agenouille.
– Mon père, je m’accuse d’avoir trompé mon mari…
– Combien de fois ?
– Trois fois.
– Vous direz cinq « Je vous salue Marie » et vous mettrez dix euros dans le tronc de la Sainte Vierge.
Une seconde pénitente s’accuse elle aussi d’avoir trompé son mari trois fois.
– Vous direz cinq « Je vous salue Marie » et vous mettrez dix euros dans le tronc de la Sainte Vierge.
Après quoi il sort du confessionnal et dit au jeune prêtre de prendre sa place.
Une nouvelle pénitente s’agenouille de l’autre côté de la grille.
– Mon père, je m’accuse d’avoir trompé mon mari…
– Combien de fois ?
– Deux fois.
– Alors vous pouvez recommencer, parce qu’aujourd’hui pour dix euros vous avez droit à trois fois…


Une femme remarque son mari dans la salle de bain.
Il est debout sur la balance en train de se peser et tente tant bien que mal de rentrer son ventre le plus possible.
Elle lui dit:
– Même si tu essaies de rentrer ton ventre, je ne pense pas que ça t’aide en quoi que ce soit! Le mari répond:
– Bien sûr que ça m’aide, c’est la seule manière de voir les chiffres sur la Balance!


Le professeur de psychologie
Un professeur de psychologie commence son cours :
– Aujourd’hui, nous allons étudier les différents stades de la colère.
Il fait venir un téléphone dans la salle, compose un numéro au hasard et demande :
– Bonjour Madame, pourrais-je parler à Jacques, s’il vous plaît ?
– Vous faites erreur, il n’y a pas de Jacques à ce numéro.
Il se tourne alors vers les étudiants et dit :
– Vous venez d’assister à la phase de mise en condition.
Il recommence et la dame, un peu agacée, répond :
– Je vous ai déjà dit qu’il n’y avait pas de Jacques ici !
Il réitère une bonne douzaine de fois, raccroche après s’être fait hurler dessus par cette dame devenue hystérique et s’adresse à son auditoire :
– Voilà enfin le niveau ultime de la colère.
Là-dessus, un étudiant lève la main :
– Monsieur, il y a pourtant un stade supérieur.
Et, pour illustrer, il se saisit du téléphone, compose encore une fois le même numéro et dit :
– Bonjour Madame, je suis Jacques. Y a-t-il eu des messages pour moi ?


Un homme amène sa maîtresse dans un hôtel.
Dans le parking de l'hôtel, il voit la voiture de son beau-père garée et il dit :
- Le vieux salaud ! Lui qui fait tout le temps la morale à tout le monde. Je ne vais pas le louper aujourd'hui.
Il s'approche de la voiture tout doucement et vole l'autoradio.
Le soir, il va rendre visite à son beau-père curieux de connaitre sa version des faits et il trouve le vieux très en colère.
Il lui demande :
- Qu'est-ce qui te met dans une telle humeur ?
Le beau-père répond :
- J'ai prêté ma voiture à ta femme pour aller à l'église et on lui a volé l'autoradio pendant la messe.


Une femme, peu avant Noel dit à son mari qu'elle aimerait recevoir quelque chose capable de monter de 0 à 100 en plus ou moins 4 secondes...
Il va de soi qu'elle voulait une nouvelle voiture..
Le mari, très consciencieux va lui acheter ce qu'il faut..
Pour Noel, elle reçoit donc.. UNE BALANCE!!!


L’enterrement de la belle-mère
Un américain part en vacances en Israël avec sa femme et sa belle mère.
Pendant le séjour, la belle mère décède. Les pompes funèbres indiquent à l’américain et sa femme qu’un rapatriement coûte 5000 dollars alors que l’enterrement sur place coûte 100 dollars.
L’américain opte sans hésiter pour le rapatriement.
Les pompes funèbres insistent et indiquent que le prix inclut une cérémonie en grande pompe.
L’américain ne change pas d’avis.
Une fois dans leur hôtel, sa femme s’adresse à lui :
« Chéri, je suis contente que tu aies choisi le rapatriement le plus onéreux, c’est vraiment une marque d’amour pour maman ! »
Son mari lui rétorque alors :
« En fait ici, ils ont enterré un certain Jésus il y a 2000 ans et il est revenu 3 jours après sur terre alors je ne voulais prendre aucun risque avec ta mère !!! »…


Il se promène nu au bord de la piscine lorsqu’il voit une magnifique femme nue.
Il ne peut masquer son érection, confus.
Tout à coup cette sublime bombe vient vers lui et lui dit:
– Vous m’avez appelée?
L’homme répond:
– Heu, non!
– Si, si, vous m’avez appelée.
La règle dans ce camp, c’est que quand un homme a envie d’une femme et le lui montre, il n’y a pas de raison pour qu’elle refuse, donc je suis à vous.
L’homme devient fou de joie et ils font les 400 coups pendant 2 heures.
Heureux, mais éreinté, il décide d’aller se reposer au sauna. Il est seul et ne peut retenir un pet.
De toute façon, il n’y a personne alors…
Tout à coup, un grand mec costaud arrive par une porte dérobée.
– Vous m’avez appelé?
– Euh, non, non.
Et le grand mec reprend:
– Si, si, c’est la règle dans ce camp, lorsqu’un homme a envie de se faire prendre, il pète et voilà.
Notre homme proteste, se débat, et essaye de se défendre du mieux qu’il peut, mais en vain.
Après 30 minutes de douleur et supplice, il court vers la sortie du camp pour avoir ses affaires et se faire rembourser.
La caissière lui demande pourquoi il veut partir, le camp n’est pas bien?
Et il répond:
– Ecoutez, a mon âge, j’ai une érection une fois par semaine, mais par contre je pète toutes les 20 minutes, alors…


C'est un Haïtien qui entre dans un piano-bar à Saint-Etienne pendant l'époque de Noël.
Il s'accoude au comptoir :
- Ga'çon ! (avec l'accent)
Une blonde arrive :
- Monsieur désire ?
- Je vroud'ai un ouiski.
La blonde :
- Voilà monsieur.
- Dites-moi, il joue t'es bien ce pianiste, là-bas dis donc.
La blonde :
- Allez le voir de ma part, il se fera un plaisir de jouer votre air favori.
Le noir s'approche du piano et dit au musicien :
- Je viens de la pa' de la ba'maid. J'aime'ai entend'e "Mambo" !
Le pianiste surpris :
- Mambo ? Je ne connais pas cette chanson, mais si vous me fredonnez les premiers notes, cela me dira peut-être quelque
chose.
Et le noir de chanter :
- Mambo sapin, 'oi des fo'êts...


Les clous Lefort
La maison Lefort fabrique des clous depuis plusieurs générations.
Les ventes sont en baisse et le patron engage une publicitaire jeune et dynamique pour lui faire une publicité pour la télévision.
Après deux semaines de travail, le visionnage a lieu :
La caméra suit un chemin, arrive en haut d’une colline puis fait un zoom arrière.
Finalement, on aperçoit le Christ sur la croix en train d’agoniser et apparaît le slogan : «Avec les clous Lefort, ça tient très fort » .
Choqué par ce qu’il vient de voir, le patron explique à la publicitaire que l’image de Jésus sur la croix est trop violente et qu’elle doit revoir sa copie.
Deux semaines passent et le visionnage reprend :
La caméra suit un chemin, arrive en haut d’une colline puis fait un zoom arrière et termine sur un plan fixe d’une croix au sommet de la colline mais sans Jésus cette fois.
Puis le slogan apparaît : «Avec les clous Lefort, il tiendrait encore »


Ce sont deux femmes qui se promènent et qui soudainement ont envie de faire pipi.
N'ayant pas de toilette à proximité elles décident d'aller se soulager derrière une tombe.
N'ayant rien pour s'essuyer l'une prend sa culotte, s'essuie et la jette.
L'autre prend un ruban d'une couronne floral, s'essuie et le jette.
Le lendemain les maris des deux femmes se rencontrent et l'un dit à l'autre:
- Je ne sais pas quoi penser… ma femme est rentrée sans culotte.
Et l'autre dit :
- Moi c'est encore pire, j'ai trouvé une carte entre ses fesses qui disait: « De la part de tous les gars de la caserne de Melun, nous ne t’oublierons jamais. »


C’est le mois de Juin. Il fait très chaud et trois petits garçons rentrent de l’école.
Sur leur trajet, ils longent une propriété avec une piscine dans laquelle ils aperçoivent une jeune dame complètement nue qui se baigne.
Naturellement, les trois petits garçons s’arrêtent pour mater.
Très rapidement, et sans prévenir, un des trois petits garçons se met à courir et rentre chez lui.
Alors les deux autres rentrent eux aussi.
Le jour suivant, il fait toujours aussi beau, et ils retrouvent la jeune dame en train de se baigner toujours aussi nue.
Mais c’est pareil que la première fois, le petit garçon se met très rapidement à courir pour rentrer chez lui.
Le troisième jour, la jeune dame est encore là.
Cette fois-ci, les deux copains ont décidé de faire quelque chose : Avant que leur pote ne se mette à courir, ils l’attrapent par le bras et lui demandent :
« Qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’aimes pas regarder les nanas à poil ? »
Et le petit garçon répond :
« Si bien sûr, mais ma maman m’a dit que si je regardais une femme toute nue trop longtemps, je risquais de me transformer en statue de pierre… Et je me sens déjà devenir tout dur ! »


C’est un homme fort riche, marie à une femme adorable et aimante avec de beaux enfants sages.
Son boulot le passionnait et lui laissait du temps libre pour sa vie de famille.
Bref, il avait tout pour être le plus heureux des hommes.
Lorsqu’un jour, il se pose une question: "Qu’est-ce que la vie?".
Et cette question lui tourne dans la tête, lui occupe l’esprit à tel point qu’il n’arrive plus à travailler.
Il se fait virer de son boulot.
Il continue néanmoins à se poser la question "Qu’est-ce que la vie?".
À tel point qu’il délaisse sa femme et ne s’occupe plus de ses enfants.
La femme, lassée de son mari devenu incapable de travailler et de discuter, décide de le quitter en emmenant les enfants.
Cela ne l’empêche pas de toujours se poser cette question entêtante : "Qu’est-ce que la vie?".
Bientôt, ayant usé en loyers le pécule qu’il avait amassé, il est mis à la porte de sa villa et se retrouve sans logement.
Mais il est toujours tracassé par cette question: "Qu’est-ce que la vie?".
Un jour, il en parle à un de ses compagnons d’infortune, sous un pont.
Le clochard lui dit qu’il connaît un vieil ermite, au Tibet, qui vit au sommet d’une montagne, qui saurait sûrement lui répondre.
L’homme décide donc de partir au Tibet pour répondre à cette question: "Qu’est-ce que la vie?".
Arrivé au Tibet, il entreprend d’escalader la montagne sur laquelle vit le vieil ermite.
Un jour passe. Deux jours passent. Il a froid, il a faim. Trois jours passent. Il ne voit toujours pas le sommet.
Ses vêtements sont en lambeaux. Ses doigts sont gourds. Ses lèvres ne sont plus que gerçures.
Il continue, hanté par la question ("Qu’est-ce que la vie?") et par l’espoir de la prochaine réponse.
Ce n’est qu’au bout du septième jour qu’il arrive enfin, en rampant, au sommet de la montagne.
Là, il voit une grotte avec une pancarte: "vieil ermite".
Il se relève péniblement, tombe, se relève, tombe encore.
Il arrive tout de même à franchir les derniers mètres et se retrouve, à genoux, devant le vieil ermite.
Celui-ci est vraiment très vieux et lui dit:
Tu as fait un long chemin pour venir me trouver. Que veux-tu?
L’homme soupire plus qu’il ne parle:
Je veux trouver la réponse à cette question: Qu’est-ce que la vie?
Là, le vieux sage réfléchit et répond:
La vie. C’est une rivière qui coule entre des collines et des montagnes avant de se jeter dans la mer.
Alors, l’homme se relève fou de rage:
"Quoi?! J’ai perdu ma famille, mon boulot, ma maison, ma dignité, même! Et tout ça pour m’entendre dire que la vie est une rivière qui coule entre des collines et des montagnes avant de se jeter dans la mer!
C’est une plaisanterie!"
Et là, le vieil ermite répond:
Ah bon? C’est pas ça?


Le Breton a réponse à tout.
Cela se passe sur le port du Guilvinec
Un autochtone, qui flâne pour admirer les bateaux, est accosté par un individu, de toute évidence, migrant.
Ce dernier lui dit : 
- Moi vouloir papiers. Comment faire pour avoir papiers ?
Le breton, très serein, le prend par les épaules et le retourne vers la mer.
Et lui dit avec le sourire : 
- Tu vas dans l’eau, tu nages 1 km dans cette direction et c’est garanti,  t'auras pas pied  !


Trois indiens fument le calumet de la paix dans un tee-pee :
Le premier dit :
- Ugh !
Et passe le calumet à son voisin.
Le deuxième fume un peu, réfléchis, puis une demi-heure après dit :
- Ugh !
Et passe le calumet au troisième Indien.
Celui-ci fait honneur au calumet, réfléchit, puis, une heure après dit :
- Ugh ! Ugh !
Sur ce, le premier :
- Ah non ! N'essaie pas de dévier le sujet !


Les petites culottes
Dans la vitrine d’une boutique de lingerie fine, deux petites culottes, la petite Sloggi et la petite Lejaby, sympathisent et deviennent amies.
Mais elles sont vendues et la vie les sépare.
Quelques mois plus tard, dans une machine de laverie automatique la petite Sloggi regarde une culotte, qui tourne en même temps qu’elle.
– Vous ne seriez pas la petite Lejaby, qui était en vitrine aux Galeries Lafayette ?
– Mais si ! Et vous êtes la petite Sloggy…
Elles s’embrassent et commencent à papoter.
– Moi, dit la petite Lejaby, j’ai une vie formidable. J’ai été achetée par une femme qui sort énormément. Cinéma, théâtre, ballets, concerts, opéra, ça n’arrête pas. Et comme elle s’habille très court, je vois tous les spectacles. Et vous ?
– Moi aussi, j’ai été achetée par une femme qui sort pratiquement tous les soirs. Mais moi, je n’ai pas votre chance : elle ne m’emmène jamais…


Une famille est en train de déjeuner.
La petite fille de 10 ans ne mange pas beaucoup, et elle garde le nez dans son assiette…
Au bout d’un moment, elle dit :
– J’ai quelque chose à vous annoncer.
Le silence se fait et tous écoutent attentivement.
– Je ne suis plus vierge, et elle se met à pleurer.
De nouveau un long silence…et puis…le père s’adresse à sa femme :
– C’est de ta faute, toujours habillée super sexy et trop maquillée, tu crois que tu es un exemple pour ta fille ? Toujours à te vautrer sur le canapé… C’est lamentable, c’est comme ça que les problèmes arrivent !
À son tour, la femme s’adresse à son mari :
– Et toi, tu crois que tu es un exemple ? à gaspiller ta paie avec des pétasses qui viennent parfois te raccompagner jusque devant la maison. Tu crois que tu es un exemple pour ta fille de 10 ans ?
Et le père de continuer :
– Et sa grande sœur, cette bonne à rien, avec son copain chevelu et drogué, toujours en train de se tripoter dans tous les recoins de la maison, tu crois que c’est un exemple ?
Et ça continue comme ça…
La grand-mère prend sa petite fille par les épaules pour la consoler et lui demande :
– Alors ma petite fille, comment cela est-il arrivé ?
Et la petite de répondre en étouffant ses sanglots :
– C’est le curé…
La grand-mère :
– Comment ça le curé ?
– Le curé a choisi une autre fille pour faire la vierge dans la crèche…


Le trésor
Une petite fille sur les genoux de sa Grand mère lui demande :
– Dis mamie, ferme les yeux s’il te plaît…
– Mais pourquoi donc ?, lui demande sa grand-mère.
– Allez mamie, VAS YYYYYYYYY EEEEEUUUUHH… S’il te plaît, insiste la fillette.
– Bon d’accord, dit la grand-mère.
La grand-mère ferme les yeux, et la petite fille regarde longuement au plafond, puis elle finit par soupirer en disant tristement :
– Bah non, y a rien…
– Comment ça, il n’y a rien ??, s’inquiète la mamie .
– Ben oui, il n’y a rien, continue la petite fille le regard toujours fixé au plafond, pourtant papa dit toujours à maman que lorsque mamie fermera les yeux, un trésor tombera du ciel…


Un célèbre comédien a remarqué, dans la rue, une jeune femme, plutôt jolie, qui fait la manche.
Il l’aborde et la décide l’accompagner chez lui.
Là, ils font l’amour à cinq reprises.
Au petit matin, avant qu’elle ne s’en aille, il lui dit:
– Tu mérites une récompense. Tiens: voici deux places d’orchestre pour me voir dans une pièce qui fait courir le Tout-Paris.
– Excusez-moi, dit la jeune femme, mais je suis à bout de ressources et affamée. Si je me résigne à ce genre de chose, c’est pour avoir un peu de pain pour mes enfants.
– Du pain! grommelle le comédien, mais si tu voulais du pain, il fallait coucher avec un boulanger!


Toto est dans le tramway avec son père.
Il trouve une pièce de 2 euros et la ramasse.
Son père lui dit :
- Toto ce n'est pas bien de ramasser ce qui est par terre.
Le lendemain Toto, sa grand-mère et son père sont dans le tramway.
La grand-mère tombe par terre.
- Toto aide ta grand-mère à se relever voyons !
- Mais papa tu m'as dit que ce n'était pas bien de ramasser les choses par terre.


C'est l'histoire de toto qui veut voir la culotte de sa copine.
La copine rentre chez elle en disant à sa mère :
- Maman ! Toto, il m'a demandé de monter en haut de l'échelle et il a dit que si je le faisais, il me donnerait 20 € !
- Et tu l'as fait .
- Non-maman, mais demain oui.
- Tu ne devrais pas, il fait juste ça pour voir ta culotte.
Le lendemain dans la cour de récré, Toto demande encore une fois de monter à l'échelle.
La fille rentre à nouveau chez elle.
- Maman ! Je suis monté à l'échelle et j'ai gagné 20 € !
- Je t'ai dit que c'était juste pour voir ta culotte !
- Mais là, il n'a pas pu la voir ! J'en ai pas mis ce matin !


C'est un gynéco qui commence tout juste à pratiquer en clientèle.
Une de ses premières patientes est un canon!
Alors le jeune gynéco, une fois la jeune dame sur sa table de consultation, oublie un peu son éthique médicale:
Comme il frotte la peau souple et lisse des cuisses de sa patiente, il lui demande:
- "Vous savez ce que je suis en train de faire?"
- "Oui" répond la patiente. "Vous vérifiez qu'il n'y a pas de lésions sur ma peau."
- "C'est tout à fait ça" répond le jeune docteur en mentant.
Un peu plus tard, alors qu'il est en train de masser les seins de la patiente langoureusement, il demande:
- "Et maintenant, vous savez ce que je suis en train de faire?"
- "Vous recherchez une possible tumeur mammaire" répond-elle.
- "Exactement" répond le docteur.
De plus en plus excité, il place les mollets de sa patiente sur les étriers, il baisse son pantalon et glisse son membre turgescent dans la cavité qu'il était censé inspecter...
- "Et là, vous sentez ce que je suis en train de faire?"
- "Oh oui, très bien répond la patiente aussitôt vous êtes en train d'attraper l'herpès.."


En revenant de l’école
Un couple de personnes âgées vient de fêter son soixantième anniversaire de mariage.
Ils s’étaient connus amis d’enfance et décide de venir se promener main dans la main dans le quartier de leur jeunesse; ils veulent revoir leur ancienne école.
La grille n’étant pas fermée, ils entrent et retrouvent le vieux pupitre qu’ils avaient partagé, et sur lequel Louis avait gravé : « Je t’aime, Claire. »
En revenant à la maison, un sac tombe d’un fourgon blindé presque à leurs pieds. Claire le ramasse et l’emporte à la maison. Là, elle l’ouvre et compte… cinquante mille Euros !
Louis déclare :
« Nous devons le rendre !»
Claire dit :
« Qui trouve garde. »
Elle remet l’argent dans le sac et le cache dans le grenier.
Le lendemain, deux policiers viennent enquêter dans le quartier.
Ils frappent à leur porte.
« Pardon, n’auriez-vous pas trouvé un sac qui est tombé d’un fourgon blindé hier ? »
Claire dit :
« Non !»
Louis :
« Elle ment. Elle l’a caché dans le grenier ».
Claire :
« Ne le croyez pas, il est sénile ».
Les agents se tournent vers Louis et lui demandent :
« Voulez-vous nous raconter l’histoire depuis le début. »
Louis :
« Bien ! Claire et moi revenions de l’école, hier… »
Le premier agent se tourne alors vers son collègue et lui dit :
« Allez viens, on s’en va ….! »


Pour la préparation du projet Apollo, la NASA entraînait certains astronautes sur les terres d’une réserve indienne Navajo en Arizona.
Un jour, un ancien Navajo et son fils qui menaient leur troupeau de moutons au pâturage, arrivèrent en vue de l’équipe spatiale.
Le vieil homme qui parlait uniquement le Navajo, posa une question que son fils traduit.
"Que font donc ces gars dans leur grand complet?"
Un membre de l’équipe lui répondit qu’ils étaient en train de s’entraîner pour leur voyage sur la lune.
Le vieil homme devint tout fiévreux et demanda s’il pouvait envoyer un message à la lune avec les astronautes.
Voyant une opportunité promotionnelle, les gens de la NASA trouvèrent un enregistreur.
Quand le vieil homme eut enregistré son message, ils demandèrent à son fils de le traduire.
Il refusa.
Les gars de la NASA allèrent sur la réserve à la rencontre des natifs, leurs firent écouter le message et demandèrent la traduction.
Les gens s’esclaffaient mais refusaient de traduire le message du vieil homme à la lune.
L’équipe appela un traducteur officiel du gouvernement.
Voici la traduction qu’il fit du message:
"Surveillez bien ces gars, ils sont venus pour vous voler votre territoire!".


Fais ce que tu veux
Marcel et Lucas discutent autour d’un café le lendemain du nouvel an.
– Ben dis donc Marcel tu en fais une tête !
– M’en parle pas ! La nouvelle année commence mal, ma femme veut divorcer.
– Qu’est-ce que tu lui as fait ?
– Mais rien, justement absolument rien je n’y comprends rien !
– Mais enfin vous n’avez pas fêté le nouvel an !
– Bien sûr que si ! Figure-toi qu’hier soir, je sors du café du village, pour une fois pas trop tard, je file chez moi. En arrivant, ma femme m’accueille, habillée seulement de sous-vêtements très sexy et elle tenait deux petites cordes en velours… Elle me dit : « Pour ce dernier jour de l’année, je t’offre ce petit cadeau, attache-moi et tu pourras faire tout ce que tu veux après… »
– Qu’as-tu fait ?
– Donc, je l’ai attachée… Et je suis retourné prendre une bière avec mes potes…


Dans un avion, le pilote dit aux passagers :
- Je suis désolé, nous avons des gros problèmes technique et nous allons mourir.
À ce moment précis une belle femme se levé et dit :
- J'aimerais me sentir femme une dernière fois.
Un bel homme la regarde et s'avance vers elle.
Il commence à déboutonner sa chemise et dit :
- Tu veux te sentir femme une dernière fois ?
- Oui répond-elle.
Il enlève sa chemise et dit :
- Voudrais-tu me repasser ça S.T.P. ?


410 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




410 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15414
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum