GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Précommande des jeux-vidéo Pokémon Diamiant, Perle et Légendes ...
99.99 €
Voir le deal

439 ° série de blagues.

Aller en bas

439 ° série de blagues. Empty 439 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 19 Avr 2020 - 9:32

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Les petits chiffons blancs.
Un homme met des petits chiffons blancs dans son jardin.
Alors son voisin arrive et dit :
- Pourquoi mets-tu des petits chiffons blancs ?
L'homme répond alors :
- C'est pour faire fuir les girafes.
Le voisin répond interloqué
- Mais il n'y a pas de girafes dans le coin.
L'homme répondit tout en continuant à accrocher des chiffons.
- C'est normal, vu que je mets des chiffons blancs.


Toute première fois
On a beau nous raconter :
Que c’est la longueur ou la grosseur qui compte et la motivation ! aussi.
Moi, je dis : » C’est la première fois qui compte » !
Quelle soit grosse ou petite, encore faut-il savoir s’en servir !
Un peu à droite, un peu à gauche, c’est pas gagné d’avance.
Si ça réussit, ça donne envie d’y revenir, mais si c’est raté on est déçue…
Les copines nous disent pourtant que ce n’est pas difficile….
Qu’il faut y mettre un peu de cœur, qu’il suffit de se concentrer.
Avant, arrière, une fois, deux fois, trois fois… Répétitif et lassant.
Et faut pas trop faire durer non plus, surtout la première fois.
Quand l’émotion est à son comble, on a vite fait de tout foirer !
Quand ça commence à déraper, moi, j’abandonne.
On va y arriver ? ou pas ?
Mais si la première fois c’est Byzance, qu’on a gagné au premier coup, on se dit qu’au final,
C’est pas si difficile que ça, de faire un créneau !!!


Une femme, dans un supermarché, observe un grand-père accompagné de son petit-fils d'environ 3 ans.
Le jeune garçon crie à tue-tête réclamant des bonbons, du chocolat etc.....
Pendant ce temps, le Papy continue calmement ses emplettes en répétant sans cesse :
- Paul calme-toi, nous ne serons pas ici très longtemps... Calme-toi mon garçon.
Nouveaux cris de l'enfant et le grand-père dit à nouveau tout doucement,
- C'est bon Paul, plus que quelques minutes et nous serons sortis d'ici. Calme-toi mon garçon.
À la caisse, la petite terreur jette par terre ce qu'il peut attraper dans le panier.
Le grand-père :
- Paul, Paul ne te fâche pas, nous serons à la maison dans cinq minutes.
Très impressionnée, la femme va voir le grand-père qui est en train de placer ses courses dans le coffre de sa voiture puis d'asseoir son petit-fils sur son siège.
La dame dit au grand-père :
- Ce ne sont pas mes affaires, mais vous m'avez complètement sidérée par votre calme olympien à l'intérieur du supermarché. Je ne sais pas comment vous avez fait mais vous avez tout le temps conservé votre sang-froid même si votre petit fils perturbait et dérangeait tous les clients dans le magasin. Paul est très chanceux de vous avoir comme grand-père.
- Merci beaucoup Madame dit le grand-père, mais Paul, c'est moi. Le nom de ce p'tit con là c'est Dylan, et il va prendre la raclée de sa vie une fois rentré à la maison !!!


Deux Nanas papotent :
- La blonde :
" je ne sais absolument pas quoi offrir à mon Mari pour son anniversaire.
- La brune :
"Pourquoi pas un livre ?"
- La blonde :
" J'y avais pensé, mais il en a déjà un."


Un gars arrive chez un copain à l'improviste et lui demande s'il peut passer la nuit chez lui.
Son copain est désolé de lui apprendre qu'il ne peut lui offrir une chambre pour lui tout seul et lui dit :
" Tu peux dormir soit dans la chambre de bébé soit sur le canapé dans le salon ! "
" Bébé !? ça pleure toute la nuit ça ! C'est bon je vais dormir dans le salon … "
Le lendemain matin en allant aux toilettes, il croise une superbe fille …
" Bonjour Mademoiselle, vous êtes qui ? "
" Je suis Béatrice mais vous pouvez m'appeler Bébé si vous voulez ! Et vous Monsieur qui êtes vous ? "
" Le roi des cons … ! "


Histoire de fruits.
Un agent arrête un automobiliste visiblement ivre :
- Vous avez bu ?
- Pas grand-chose, monsieur l’agent, une petite liqueur de framboise, une mirabelle, une poire et un petit cassis, rien que des fruits quoi ! ! !
- Et bien, si vous permettez, je vais vous offrir une petite prune.


Papa, c’est quoi la déclaration d’impôts?
..../....
C’est l’inverse du bulletin scolaire, quand tu as bien travaillé, alors tu es puni.


Un architecte, un artiste et un ingénieur discutent de s’il vaut mieux passer du temps avec sa femme ou sa maitresse. L’architecte dit :
– Moi j’aime bien passer du temps avec ma femme, à construire de solides fondations pour une relation durable.
L’artiste répond :
– Moi je préfère passer du temps avec ma maitresse, à cause de la passion et le mystère que j’y trouve.
L’ingénieur rétorque :
– Moi j’aime les deux.
– Les deux ?!?, répondent les deux autres.
– Bien sûr. Quand vous avez une femme et une maitresse, chacune d’elle suppose que vous passez votre temps avec l’autre, et vous avez alors le temps de passer au labo et de travailler un peu.


Au bout des rouleaux
Un locataire décide de refaire son appartement.
Il commence à prendre les mesures pour savoir combien de rouleaux de papier-peint acheter, mais il s’y perd.
Et tout à coup, il se souvient que son voisin du dessus, qui a exactement le même appartement, a refait le sien trois mois plus tôt.
Il monte le voir et lui demande :
– Combien de rouleaux de dix mètres avez-vous pris ?
– Vingt-huit.
Alors il achète vingt-huit rouleaux, et il colle son papier.
Mais, quand l’appartement est terminé, il lui reste six rouleaux.
Il remonte chez son voisin et lui dit :
– Je ne comprends pas. J’ai tapissé tout l’appartement, et il me reste six rouleaux…
– Eh bien, moi c’est pareil !…


C’est une jeune fille qui vient prendre place dans le confessionnal.
Elle se penche à la grille du parloir et commence:
"Pardonnez-moi mon père, parce que j’ai pêché."
"Allez-y mon enfant, parlez, quel pêché avez-vous commis?"
"Mon père, j’ai commis le pêché de vanité. Deux fois par jour, je me contemple devant le miroir en me disant que je suis magnifique."
À ce moment-là, le curé se penche à la grille et observe longuement la jeune fille, puis il lui dit:
"Mon enfant, j’ai une bonne nouvelle pour vous: ce n’est pas un pêché, c’est simplement une erreur."


Une maîtresse de CM2, Mme MILLO, oh pardon, une professeure des écoles, essaye de motiver ses élèves :
- Mes enfants? il faut que vous m'écoutiez bien, il faut que vous fassiez sérieusement vos devoirs, il faut que vous appreniez bien vos leçons… etc… pendant 15 minutes… de ce fait lorsque dans 20 ans vous regarderez notre photo de classe, vous pourrez dire Tient, Charles, maintenant on dit : le Docteur Charles, Georges, maintenant on dit : Maître Georges, Antoine, maintenant on dit : Monsieur Antoine l'architecte... etc…
Au fond de la classe on entend une petite voie :
- la maîtresse Mme Millo... elle est morte !


Perdu dans le brouillard, un touriste tombé en panne d’essence, erre dans la campagne, un bidon à la main.
Au bout de plusieurs heures, il trouve enfin une habitation.
C’est une minuscule bicoque, mais il est trop épuisé pour faire le difficile.
Il frappe à la porte et demande :
– Il y a quelqu’un ?
– Oui, il y a moi ! Répond une voix d’enfant.
– Ton père n’est pas là, dit le touriste.
– Non, dit l’enfant, il vient de sortir.
– Alors ta maman ? Insiste notre homme.
– Elle était là il y a un quart d’heure, mais elle est sortie quand papa est rentré.
Le touriste, épuisé et à bout de nerf, s’énerve :
– Mais, bon Dieu, vous n’êtes jamais ensemble dans cette famille !
– Si monsieur, mais pas ici, répond le jeune garçon. Ici c’est les WC.


Un culturiste emmène une fille dans sa chambre et commence à se déshabiller.
A chaque fois qu’il enlève un vêtement, il montre un de ses muscles en disant :
– Tu vois çà? c’est de la dynamite ! Touches un peu ces pectoraux, de la dynamite ! Et mes biceps, de la dynamite ! Tâtes un peu ces dorsaux, de la dynamite ! Appuies sur les cuisses, ça c’est de la dynamite…
Quand il termine de se déshabiller la jeune fille lui demande :
– Dis donc, c’est pas dangereux toute cette dynamite avec une aussi petite mèche?


Une petite expérience valant mieux qu'un long discours, un curé décide qu'une démonstration donnerait plus de poids à son sermon du Dimanche.
Pour cela, il met quatre vers de terre dans quatre flacons :
- Le premier ver dans un flacon de Ricard,
- Le second dans un flacon plein de fumée de cigarette,
- Le troisième dans un flacon de sperme,
- Enfin Le dernier, dans un flacon d'eau bien propre.
À la fin de son sermon, le curé donna les résultats de son expérience :
- Le ver dans Le flacon de Ricard EST mort.
- Le second, dans Le flacon plein de fumée de cigarette, EST mort.
- Le troisième, dans Le flacon de sperme, EST mort.
- Le dernier, dans Le flacon d'eau bien propre, A survécu.
Le curé demande donc à l'assemblée : "Quels enseignements pouvons-nous tirer de cette démonstration ?
On entend alors la voix d'une petite vieille au fond de l'église :
«Tant qu'on boit, qu'on fume et qu'on baise, on n'aura pas de vers !»


Une dame très âgée, qui se déplace en prenant appui sur une canne, monte dans un bus bondé. Nous sommes en 2011, donc personne ne cède sa place.
Elle tient difficilement debout et à l'occasion d'un arrêt un peu brutal de l'autobus, sa canne dérape sur le sol et elle s'étale de tout son long.
Bien assis sur son siège, un petit garçon d'environ dix ans la regarde et dit :
- " Vous savez madame, si vous aviez mis un petit bout de caoutchouc au bout, vous ne seriez pas tombée ! "
La vieille dame, très en colère, lui répond :
- " Et si ton père avait fait la même chose il y a dix ans, j'aurais eu un siège libre aujourd'hui...petit con ! "


Couverture sociale
Suite à une crise cardiaque un homme subit une chirurgie à cœur ouvert.
Il se réveille après l’opération et se trouve soigné par des religieuses dans un hôpital catholique.
Comme il retrouve ses esprits, une religieuse lui demande comment il allait payer ses soins.
Elle lui demande s’il a une assurance maladie.
Il répond d’une voix encore faible :
« Pas d’assurance maladie. »
Elle lui demande :
« Avez-vous de l’argent à la banque ? »
Il répond :
« Pas d’argent à la banque. »
Elle poursuit :
« Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ? »
Il dit :
« Je n’ai qu’une sœur, vieille-fille, qui est religieuse dans un couvent. »
La sœur se fâche et lui dit :
« Les religieuses ne sont pas des vieilles-filles, elles sont mariées à Dieu ! »
Et le patient lui répond :
« Dans ce cas envoyez donc la facture à mon beau-frère. »


C’est Tchoi, un Marseillais de l’Estaque, qui part en voyage à Pékin, en Chine …..
Tchoi, va à la gare Saint Charles, demande Méhû, pour lui acheter le billet de train pour la Chine ….
Méhû lui dit :
« Voilà un billet pour Paris, quand tu es à la gare de Paris, tu demandes, Célou ! »
Tchoi, arrive à Paris demande Célou …
Célou lui dit :
« Voilà un billet pour Bruxelles, quand tu es à la gare de Bruxelles, tu demandes, Jo ! »
Tchoi, arrive à Bruxelles, demande Jo …
Jo lui dit :
« Voilà un billet pour Berlin, quand tu es à la gare de Berlin, tu demandes, Zé ! »
Tchoi, arrive à Berlin demande Zé ….
Zé lui dit :
« Voilà un billet pour Varsovie, quand tu es à la gare de Varsovie, tu demandes, Titain ! »
Tchoi, arrive à la gare de Varsovie et demande Titain …
Titain lui dit :
« Voilà un billet pour la gare de Pékin, et voilà, tu es à destination ! »
Impeccable !
Tchoi, passe un séjour de rêve, visite les musées, va dans les meilleurs restaurants ... etc …..
Arrive le jour du départ, il a oublié les noms des chefs de gare …
Tant pis, il va à la gare de Pékin, s’adresse au premier employé qu’il rencontre :
« Excusez-moi Monsieur, je rentre chez moi à l’Estaque et je voudrai un billet de train ! »
L’employé des chemins de fer Chinois le regarde et lui dit :
« Votre billet, c’est pour l’Estaque gare ou l’Estaque plage ????? »


Le bon copain
Deux couples d’amis jouent aux cartes.
Claude fait tomber ses cartes par terre et en se baissant pour les ramasser sous la table, il s’aperçoit que la copine de David, Jessica, n’a pas de culotte !
Surpris, il se cogne la tête et ressort tout rouge.
Plus tard quand il va à la cuisine chercher quelques bières, Jessica le suit et demande :
- As-tu vu quelque chose qui te plaisait sous la table ?
Claude dit :
- Oui, ça m’a plu !
Elle lui fait un clin d’œil, sourit et dit:
- Tu peux l’avoir pour 100 euros.
Après une ou deux minutes d’hésitation, Claude répond qu’il est intéressé.
Elle lui dit que puisque David travaille les vendredis après-midi et pas Claude, qu’il vienne chez elle vendredi vers 14h00.
Ce qu’il fit bien sûr.
Après avoir payé les 100 euros, ils vont dans la chambre et font l’amour dans toutes les positions pendant 2 heures puis Claude s’en va.
David rentre vers 18h00 et demande :
- Est-ce que Claude est venu cet après-midi ?
Choquée, Jessica répond :
- Oui, il est passé quelques minutes.
- Et est-ce qu’il t’a donné 100 euros ?
(Elle pense: « Zut, il est au courant ! »)
A regret :
- Oui, il m’a donné 100 euros.
- Très bien, dit David, Claude est passé à mon bureau ce matin et m’a emprunté 100 euros et il a dit qu’il passerait chez nous pour me les rendre. C’est super d’avoir des amis honnêtes


Ah ! les Blondes
C'est une blonde en vacances en Floride.
Elle entre dans un magasin pour s'acheter une paire de chaussures.
Elle en trouve de très belles et les essaye.
Le vendeur :
- Ce sont des chaussures de crocodile Mademoiselle. C'est de la très bonne qualité.
Les chaussures étant trop chères, elle quitte le magasin la tête basse, elle est vraiment déçue...
A la fin de la journée le vendeur, rentrant chez lui, passe devant un marécage et voit la blonde, dans l'eau jusqu'à la taille, armée d'un fusil.
Sur le bord du marécage, cinq ou six crocodiles sont morts, alignés sur le dos.
A ce moment, il voit dans l'eau un énorme crocodile de 10 ou 12 mètres s'approcher de la blonde. Bang !
La blonde l'abat, le traîne sur la terre ferme, le retourne sur le dos et dit :
- Merde ! Celui-là non plus n'a pas de chaussures ………


Samedi dernier, j’étais à la mairie pour un mariage, quand le maire a dit :
« S’il y a une personne qui s’oppose à ce mariage qu’elle se manifeste maintenant ou se taise à jamais ».
Alors du fond de la salle, il y a une femme enceinte qui s’est levée et a commencé à s’avancer dans l’allée avec un enfant de 3 ans à la main.
Le marié transpirait ; la mariée s’est évanouie.
Tous les cœurs battaient à tout rompre. La tension était maximum !!!
Arrivée devant le maire, elle dit:
« Quand on est derrière, on n’entend pas bien…. »


Ma femme, qui revenait d’une séance chez l’esthéticienne me dit :
- Qu'est-ce que tu aimes le plus chez moi, la beauté de mon visage ou mon corps sexy ?
Je la regarde de la tête aux pieds et réponds :
- Ton sens de l'humour !


Le « Warne »
Les Anglais sont très forts sur la terminologie du « ware », en informatique ils en mettent partout (shareware, hardware, freeware, netware, etc…)
Nous aussi en français dans nos termes informatiques nous pouvons largement les concurrencer :
– Serveur de réseau : Abreuvware
– Logiciel très compliqué : Assomware
– Procédure de sortie d’un logiciel : Aurevware
– Logiciel de nettoyage du disque dur : Baignware
– Réseau local d’une entreprise : Coulware
– Poubelle de Windows : Dépotware
– Logiciel lent à dormir : Dortware
– Logiciel filtrant les données inutiles : Egoutware
– Logiciel pour archivage longue durée : Embaumware
– Logiciel de compression de données : Entonware
– Logiciel de vote électronique : Isolware
– Logiciel seconde résidence pour riches : Manware
– Logiciel de copie : Mirware
– Logiciel antivirus : Mouchware
– Logiciel de préparation de discours : Oratware
– Logiciel pour documents en attente : Purgatware
– Logiciel d’observation : Promontware
– Logiciel de démonstration : Promouvware
– Salle informatique pas climatisée : Rotisware
– Logiciel de merde : Suppositware
– Logiciel de classement : Tirware
– réunion des directrices de l’informatique : Tupperware
– Et le meilleur …: logiciel de demande d’augmentation : Vatfervware.


Génération Y
Un beau matin, un enfant demande à son père :
– Papa, comment suis-je né ?
– Très bien, mon fils, il fallait bien que l’on en parle un jour. Les abeilles, les fleurs, les choux, les petites graines… Tout cela est complètement dépassé ! Soyons modernes…
Voici donc ce qu’il faut que tu saches :
Papa et Maman se sont connectés sur Facebook. Papa a envoyé un e-mail à Maman, afin de lui fixer rendez-vous dans un cybercafé.
Ils ont découvert qu’ils étaient compatibles, en ayant beaucoup de choses en commun.
Papa et Maman ont alors décidé de faire un partage de fichiers.
Ils se sont dissimulés dans les toilettes, et Papa a introduit sa clé USB dans le port USB de Maman. Lorsque Papa fut prêt pour le téléchargement, Papa et Maman réalisèrent qu’ils n’avaient pas mis de Pare-Feu.
Hélas, il était trop tard pour annuler le transfert et il était impossible d’effacer les données.
C’est ainsi que, neuf mois plus tard, le petit virus est apparu…


Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
Un paysan est dans un troquet en train de boire au beau milieu de la journée.
Un gars le voit et lui demande :
– Hé ! Pourquoi tu es là en train de te saouler par une belle journée comme aujourd’hui ?
– Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
– Qu’est-ce qui t’arrive de si grave ?
– Ben, tu vois, ce matin, j’étais dans l’étable en train de traire ma vache. A la fin, la vache a donné un coup avec sa patte gauche sur le seau et l’a renversé.
– Ça n’a pas l’air si grave que ça…
– Ouais, mais y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
– Qu’est-ce qui s’est passé d’autre ?
Le paysan continue :
– Là, j’ai décidé d’attacher la patte gauche de la vache au poteau pour ne pas qu’elle recommence.
– Et puis ?
– Ben, je me suis rassis et j’ai recommencé à la traire. Quelques minutes plus tard, elle a donné un coup sur le seau avec sa patte droite.
– Encore ?
– Ben oui… Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
– Alors, qu’est-ce que t’as fait ?
– J’ai décidé d’attacher la patte droite sur l’autre poteau pour ne pas qu’elle recommence. Là, elle ne pouvait plus donner de coup de patte puisque les deux étaient attachées de chaque côté.
– Et ça a marché ?
– Ben, je me suis rassis et j’ai recommencé à la traire. Tout allait bien, jusqu’à ce que la maudite vache donne un coup de queue et renverse le seau encore une fois.
– Ouais, ça n’allait pas bien !
– Non monsieur. Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
– Alors qu’est-ce que t’as fait ensuite ?
– Ben là, je n’avais plus de corde proche, alors j’ai enlevé ma ceinture pour attacher sa queue sur un poteau pour ne pas qu’elle recommence.
Comme je venais de finir d’attacher la queue, mon pantalon est tombé.
– Et alors… ? ! ? !
– Ben, c’est à ce moment que ma femme est entrée dans l’étable… Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…


Un jeune garçon vient d’être reçu au permis de conduire.
Il va trouver son père, ancien d’une église locale, pour lui demander l’autorisation d’utiliser la voiture familiale.
– Passe ton Bac, étudie ta Bible, fais-toi couper les cheveux, et tu auras la voiture, répond le père.
Le jeune homme obtient son Bac, étudie sa Bible puis revient à la charge:
– Bien! dit le père. Il ne te reste plus qu’à te faire couper les cheveux!
– Mais, répond le jeune, dans la Bible, Samson, Moïse et même Jésus avaient tous les cheveux longs!
– Oui ! Mais ils se déplaçaient toujours à pied!


Lors de la dernière conférence mondiale sur l’espace, les cosmonautes Russes se vantent :
– Nous les Russes nous sommes les plus forts, On est les premiers à avoir envoyé un satellite dans l’espace.
Les Américains répliquent aussitôt :
– Non ce sont nous les meilleurs cosmonautes au monde, car nous avons envoyé le premier homme sur la lune !
Et c’est alors que les cosmonautes Belges se font entendre :
– Et bien nous, nous allons être les meilleurs cosmonautes au monde car nous allons aller sur le soleil…
Tous les autres pays se mettent à rigoler en leur expliquant que même à des milliers de Kilomètres, il fera beaucoup trop chaud pour aller sur le soleil et que c’est tout simplement IMPOSSIBLE…
Mais les Belges répliquent à nouveau :
– Hé mais nous on n'est pas cons nous les Belges !!! On ira la nuit !!!


439 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




439 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15414
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum