GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
-40% sur les baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

440 ° série de blagues.

Aller en bas

440 ° série de blagues. Empty 440 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 26 Avr 2020 - 9:21

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Opposition
Le président de la république est le sujet de critiques de plus en plus virulentes.
À chaque nouvelle initiative de sa part, toute la presse d’opposition lui tombe dessus.
Le président, à bout d’arguments, décide de convoquer une conférence de presse au bord de la Seine.
Le jour dit, et devant les regards complètement surpris du public, il se surpasse et … il marche sur l’eau.
Le lendemain, dans toute la presse d’opposition, c’est l’avalanche : «Et en plus, il ne sait même pas nager !»


Une deuche tombe en panne sur l’autoroute. (eh oui ça arrive).
Une Mercedes s’arrête, palabres entre les deux conducteurs et ils se mettent d’accord :
- "Je vais vous remorquer. Si il y a un problème, Klaxonnez."
Les voilà repartis, la deuche a 5 mètres derrière la Mercedes.
30 km/h: ok. 50: ok…. 100: Ok… 180 toujours Ok.
À 250 Km/h, le deuchiste trouve ça un peu limite et klaxonne comme prévu pour le faire ralentir.
Manque de Bol: contrôle radar.
Le gendarme téléphone à ses collègues du péage:
"J’en crois pas mes yeux: J’ai flashé une Mercedes à 250 à l’heure. mais le pire, c’est qu’elle était suivie par une deuche qui klaxonnait pour la doubler."


Entretien d'embauche à la Poste:
- Et pourquoi pensez-vous être fait pour ce job de livreur chez Colissimo?
- Un jour, j'ai vu des escaliers et depuis ils me font peur!
- Signez ici!
- Je vous laisse un avis de passage?
- Excellent: vous êtes directement promu chef!


De l'interprétation de la langue française.
Sur un marché, un camelot :
Aucun, messieurs, aucune mesdames, aucune hésitation !
Onze p'lotes, messieurs, onze p'lotes, mesdames, onze p'lotes de laine bleue
Sortez vos cinq, messieurs, sortez vos cinq, mesdames, sortez vos cinq € !
A vos bourses, messieurs, à vos bourses, mesdames !............


Le cheval et le mouton
A la ferme, le cheval est malade. Le vétérinaire dit au paysan :
– Si dans trois jours il n’est pas remis, il faudra l’abattre.
Le mouton qui a tout entendu, dit au cheval :
– Cheval, lève-toi !
Le cheval est trop fatigué.
Le deuxième jour le mouton insiste :
– Allez cheval, lève-toi vite !
Le cheval ne peut toujours pas.
– Le troisième jour le mouton lui dit :
– Lève-toi sinon ils vont t’abattre !
Le cheval se lève enfin.
Heureux, le paysan appelle le vétérinaire:
– Je vous invite on va fêter ça autour d’un bon repas, pour l’évènement on égorge le mouton.
Moralité : Toujours s’occuper de ses affaires et se la fermer.


Un gars se réveille en pleine nuit à 3 heures du mat.
C’est une alarme de voiture qui vient de se déclencher dans la rue.
Le gars va voir à la fenêtre dans le noir et aperçoit un gars qui essaie d’entrer dans la BMW du voisin.
Aussitôt, le gars descend dans son garage, empoigne un démonte-pneu et sort dans la rue à toute vitesse.
Il parvient derrière le voleur, l’attrape par l’épaule et le tire en arrière…
Le voleur sur le coup de la surprise lui dit:
– Pitié, n-n-n-n-on, ne me frappez pas!
Alors le gars le pousse de côté et balance un grand coup de démonte-pneu dans la vitre de la voiture en disant:
– Voilà, ça devrait vous simplifier le travail. Tirez-vous vite fait maintenant! C’est la troisième fois cette semaine que cette alarme de voiture me réveille!


Maison de retraite idéale (presque)
Mammy vient d’arriver à la maison de retraite et tout le monde est aux petits soins.
Les infirmières la baignent, lui servent un délicieux repas et l’assoient sur un fauteuil face à la fenêtre donnant sur un magnifique jardin.
Tout semble parfait, mais après un moment elle commence à se pencher lentement sur la droite.
Immédiatement deux infirmières se précipitent et la remettent bien droit sur le fauteuil.
Tout semble retourner à la normale quand elle commence à se pencher lentement sur la gauche.
Les infirmières accourent et une fois de plus essaient de la remettre d’aplomb…
Quelques jours plus tard, la famille arrive pour voir comment va mammy.
– Tout se passe bien ici, ils sont gentils avec toi ?
– Oh oui les enfants ! C’est pas mal du tout ici, à part qu’ils ne me laissent pas péter.


Deux chasseurs marchent dans les bois lorsqu’un des deux s’effondre.
Il ne semble plus respirer et ses yeux sont vitreux.
Alors, l’autres gars sort son téléphone et appelle les urgences.
Haletant, il dit :
- « Mon ami est mort! Que dois-je faire? ».
L’opérateur lui répond :
- « Calmez-vous. Je peux vous aider. D’abord, assurez-vous qu’il est mort ».
Il y eut un silence, puis un coup de feu retentit.
Le chasseur reprend le téléphone et dit :
- « Ok et maintenant ? »


Harcèlement
Un homme vient déposer une plainte à la gendarmerie.
– Depuis des semaines, je n’arrête de recevoir des menaces par courrier !
– Ah ! Des lettres anonymes je suppose ?
– Pas du tout ! Elles sont toutes signées : EDF, Centre des Impôts, recouvrement de créances…


Un type propose à une prostituée une caresse inédite.
- Quoi ?
Le type répond :
- Je vais te caresser le nombril.
Elle répond :
- Bof, ce n'est pas très excitant.
Il précise :
- Oui, mais de l'intérieur!


Du bon choco
Une petite fille s’approche de sa mère et dit :
« Maman donne-moi du chocolat ! »

La mère interloquée répond :
– Allons Sophie, qu’est-ce-qu’on dit ? S’il…
– S’il en reste encore ?


Une femme rencontre un très bel homme dans un bar.
Ils parlent, ils se plaisent, ils partent ensemble.
Ils arrivent chez lui, et il lui fait visiter son appartement.
Elle remarque que sa chambre est remplie de petits nounours.
Une centaine de petites peluches sur des étagères qui font toute la largeur du mur.
Les tout petits oursons sur l’étagère du bas, les ours moyens, bien rangés sur l’étagère du milieu, et les immensément grandes peluches sur l’étagère du haut.
La femme est surprise de voir que cet homme, viril, a une aussi grande collection d’ours en peluche ; elle ne montre pas son étonnement, mais elle est émue par la sensibilité de cet homme.
Elle se retourne vers lui… Ils s’embrassent… Ils s’arrachent leurs vêtements et font l’amour passionnément.
Après une nuit intense en ébats et en émotions, ils restent couchés là avec l’esprit un peu dans le brouillard, la femme se retourne dans le lit et lui demande en souriant:
" Alors, heureux?"
Et l’homme lui répond:
" Oui, ça peut aller… tu peux choisir un lot sur l’étagère du bas.


La scène se passe dans le tribunal d’une petite ville de province dont je tairai le nom.
Le procureur appelle son premier témoin à la barre, une grand-mère très âgée.
Il s’approche d’elle et lui demande :
– Mme Jeanne, me connaissez-vous ?
Elle répond :
– Oh ! Oui je vous connais Me Van der Bruck. Je vous connais depuis votre enfance et sincèrement vous me décevez beaucoup. Vous êtes un grand menteur, vous trompez votre femme, vous manipulez les gens et vous êtes un médisant et un calomniateur. Vous pensez être « un as du barreau » alors que vous ne pouvez réaliser que vous n’êtes qu’une mauviette et que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Oh ! Oui je vous connais.
L’avocat surpris, ne sachant que faire, pointe l’autre avocat du doigt et demande :
– Mme Jeanne connaissez-vous l’avocat de la défense ?
Elle répond :
– Bien sûr que le connais. Je connais Me Richard depuis qu’il est tout jeune. Il est paresseux, obèse et il est alcoolique. Il ne peut pas avoir de relation normale avec quiconque et il est l’un des pires avocats de toute la ville. Non seulement il a trompé sa femme avec 3 femmes différentes et l’une d’entre elles est votre femme. Oh ! Oui je le connais.
L’avocat de la défense est au bord de l’évanouissement.
A ce moment de l’audience, le juge demande aux deux avocats d’approcher de la barre, et avec un voix très calme leur dit :
– Si l’un d’entre vous demande à cette vieille si elle me connaît je vous envoie tous deux pourrir en prison pour complot.


Le professeur :
– Quelle est la première partie du corps qui rentre dans le ciel ? Oui Amélie ?
– Les bras ?
– Mauvaise réponse, à toi Toto,
– Les pieds ?
– Non, et toi Paul ?
– Les cheveux ?
– Non c’est toujours pas ça, Toto ?
– Les pieds !
– Non, pourquoi tu insistes?
– Parce-que hier soir en entrant dans la chambre de mes parents j’ai vu ma mère les pieds en l’air en disant : « oh mon Dieu ,oh mon Diiiiieu,je t’aimmmmmmmme,je t’aaiiiiiiiiiime ».


La symphonie inachevée
Un président de société reçoit en cadeau un billet d’entrée pour une représentation de la Symphonie Inachevée de Schubert.
Ne pouvant s’y rendre, il passe l’invitation à Didier G., son Directeur des Ressources Humaines.
Seule condition, que le DRH lui fasse un mémo sur la qualité du concert.
Le lendemain matin, le président trouve sur son bureau le rapport de Didier G., le DRH :
1 – les quatre joueurs de hautbois demeurent inactifs pendant des périodes considérables.
Il convient donc de réduire leur nombre et de répartir leur travail sur l’ensemble de la symphonie, de manière à réduire les pointes d’inactivité.
2 – les douze violons jouent tous des notes identiques.
Cette duplication excessive semblant inutile, il serait bon de réduire de manière drastique l’effectif de cette section de l’orchestre.
Si l’on doit produire un son de volume élevé, il serait possible de l’obtenir par le biais d’un amplificateur électronique.
3 – l’orchestre consacre un effort considérable à la production de triples croches.
Il semble que cela constitue un raffinement excessif, et il est recommandé d’arrondir toutes les notes à la double croche la plus proche.
En procédant de la sorte, il devrait être possible d’utiliser des stagiaires et des opérateurs peu qualifiés.
4 – la répétition par les cors du passage déjà exécuté par les cordes ne présente aucune nécessité.
Si tous les passages redondants de ce type étaient éliminés, il serait possible de réduire la durée du concert de deux heures à vingt minutes.
Nous pouvons conclure, Monsieur le Président, que si Schubert avait prêté attention à ces remarques, il aurait été en mesure d’achever sa symphonie.


Lifting
Une femme mure, égocentrique et aisée décide de se faire un lifting.
Elle fait donc la « tournée » des chirurgiens esthétiques et porte finalement son dévolu sur un médecin qui lui promet monts et merveilles grâce à une technique révolutionnaire.
Le chirurgien lui explique le déroulement de l’opération :
– Je vais placer une vis derrière chacune de vos oreilles. Ainsi, à chaque fois que vous en ressentirez le besoin, vous tournerez les vis d’un quart de tour pour tendre un peu votre peau…
L’opération se déroule parfaitement et la dame est ravie.
Et de temps à autres, elle donne un petit tour de vis, histoire d’être toujours parfaitement liftée.
Mais après quelques années, elle se prend à noter des poches de plus en plus importantes sous ses yeux, poches qu’elle ne parvient pas à « gommer » malgré les vis…
Furieuse, elle retourne voir le docteur pour lui demander des explications.
Le chirurgien répond :
– Madame, ce ne sont pas des poches que vous avez sous les yeux, ce sont vos seins. Et si vous n’arrêtez pas de tourner ces vis, vous aurez bientôt de la barbe…


Le chien et le karaté
Dans une animalerie, un homme demande à un vendeur :
– Je veux un chien de garde imposant pour me défendre.
– Très bien. Je sais ce qu’il vous faut.
Le vendeur ramène un caniche.
L’homme lui dit :
– Je ne veux pas un chien de salon, mais un chien de garde !
– Oui mais ce caniche fait du karaté. C’est d’ailleurs son nom.
L’homme se montre sceptique.
Le vendeur réagit :
– Je vous fais une démo. Karaté, karaté la porte !
Et le caniche détruit la porte.
Le vendeur continue :
– Karaté, karaté la table !
Le caniche casse la table en deux.
Séduit, l’homme prend le chien.
Un ami arrive chez lui, et lui dit :
– Alors, il est où ton gros chien terrifiant ?
L’homme lui montre son caniche.
Son ami éclate de rire puis lui dit :
– C’est ton chien de garde ? Mais tu t’es bien fait avoir !!
– Non, il fait du karaté.
– Mais bien sûr ! Karaté, karaté mes couilles !


C’est pas de l’amour ça ?
Deux petites vieilles se croisent dans la rue
– Comment vas-tu Marguerite ?
– Oh ! Je n’ai pas le moral… Je viens de perdre mon mari !
– Ah bon ! Qu’est-ce qui s’est passé ?
– Je l’ai envoyé dans le jardin chercher des carottes et des poireaux pour faire la soupe. Il a été pris d’un malaise. J’ai appelé les secours, quand ils sont arrivés, il était déjà mort. Une crise cardiaque…
– Qu’est-ce que tu as fait alors ?
– Des pâtes… !…………………….


Dans une petite brasserie locale, une très jolie femme décolletée s’approche du bar. Elle fait signe au barman qui s’approche. Lorsqu’il arrive, elle lui fait signe de façon assez séduisante de s’approcher encore. Il se penche au-dessus du bar et elle commence à caresser doucement son abondante barbe.
– "Êtes-vous le gérant?" dit-elle en caressant sensuellement son visage."
– " Euh… en fait, non. répond le barman. "
– " Pouvez-vous aller le chercher? demande la femme en faisant glisser sa main dans les cheveux du barman.
– " En fait… malheureusement non, souffle le barman, prenant visiblement plaisir à la situation.
– " Pouvez-vous faire quelque chose pour moi? demande la femme, passant maintenant ses doigts sur les lèvres du barman.
– " Bien sûr!" répond l’homme.
– " Je voudrais lui laisser un message", dit-elle en glissant un doigt, puis l’autre dans la bouche du barman qui les suce légèrement.
– " Qu’est-ce que c’est? "demande le barman.
– " Dites-lui qu’il n’y a plus de papier de toilette ni de savon à mains dans les toilettes des femmes. "


Insomnie
C’est Carlos Boutier, le grand boxeur, qui souffre d’insomnies à répétition…
Son entraîneur, alerté par la baisse de forme de son poulain, l’incite à consulter un médecin.
Chez le généraliste, Carlos se confie :
– Vous comprenez docteur, c’est plus possible, à force de ne plus dormir, je n’arrive plus à récupérer et si ça continue, je vais perdre des combats. Il faut que vous trouviez une combine, mais attention: pas de somnifère because ‘dopage’…
Le médecin réfléchit et lui conseille :
– Écoutez, comme on ne peut pas utiliser de calmant ni de somnifère avec vous, on va en revenir aux bonnes vieilles méthodes : vous allez compter les moutons !
Une semaine plus tard, le boxeur est de retour dans le cabinet du médecin :
– Docteur, il va falloir trouver autre chose. Les moutons, c’est pas possible : à chaque fois que j’arrive à 9, je me relève.


Le curé d’un petit village breton perdu, décède.
Il arrive devant Saint-Pierre qui examine ses états de service.
Tout a l’air parfait, une vie tranquille, aucun pêché.
On lui accorde l’entrée au paradis.
Saint-Pierre lui explique qu’il disposera d’un petit nuage motorisé pour se déplacer vers les nuages d’attraction: celui du buffet, celui de la musique, celui des plaisirs charnels.…
Le curé profite pleinement de ses premières journées au paradis, mais il se rend rapidement compte que d’autres sont mieux lotis que lui.
Son nuage motorisé n’est qu’une mobylette et il voit régulièrement un black le dépasser sur un nuage très rapide avec femmes et orchestre.
Il retourne chez Saint-Pierre et lui dit:
– Toute ma vie, j’ai résisté aux tentations, j’ai servi Dieu le mieux qu’il était possible et arrivé ici, je n’ai toujours pas un sort enviable. Qu’a fait, par exemple ce black pour recevoir un nuage rapide et si bien équipé?
– Vous étiez, lui dit Saint-Pierre, prêtre d’un petit village breton perdu, chaque dimanche, dix fidèles priaient dans votre église. Lui était pilote à Air Afrique, chaque jour, 350 passagers derrière lui priaient Dieu au décollage et à l’atterrissage.


Un couple monte dans l'ascenseur et se place derrière la jolie jeune femme qui s'y trouve déjà.
L'ascenseur démarre, et 5 secondes après, la jeune femme se retourne et met une baffe magistrale au gars!
- Ça vous prend souvent de mettre la main aux fesses des honnêtes femmes, gros dégueulasse ?
Puis, quand la nana sort de l'ascenseur, le gars dit à sa femme :
- Mais chérie, je te jure que je n'ai pas mis la main au cul de cette folle!
- Je sais bien que tu ne l'as pas fait...mais moi, oui! répond-elle avec un grand sourire.


Absence
Un petit garçon a manqué une journée de classe. En arrivant le lendemain il dit à son institutrice :
– Excusez mon absence maîtresse, c’est parce que mon papa a été brûlé.
– Je suis désolée pour lui, fait l’institutrice. Il a été brûlé sérieusement ?
– Oh oui Madame ! vous savez au crématorium ça rigole pas tellement !


C’est la Fernande qui va s’marier.
La Raymonde, sa mère, lui fait la leçon en ce qui concerne la nuit de noces.
– Y va t’mettre son… truc, là, son… engin…
– Son quoi!?
– Son truc qui lui sert à faire pipi, tu sais bien!
– Ah oui, et alors?
– Alors, au début ça fait mal, mais après on rigole ben, tu vas voir!
Arrive la nuit de noce.
Le gars Georges et la Fernande se retrouvent au lit, mais le gars Georges, il n’a pas l’air de prendre les choses en main…!
Alors la Fernande:
– Eh l’gars Georges! J’veux que tu m’fasses mal avec ton truc qui t’sert à faire pipi!
Alors l’gars Georges, il prend le pot de chambre et lui en fout un grand coup sur la tête.


Tempête de neige
C’est la tempête de neige. Un curé et une religieuse qui faisaient la route en Renault 4 décident d’arrêter de rouler et de passer la nuit à l’hôtel.
Naturellement, le seul hôtel de la région a été pris d’assaut par les voyageurs.
Le réceptionniste de l’hôtel dit alors au prêtre:
– Je vais vous donner la dernière chambre qui me reste. Je ne peux pas faire mieux: Il vous faudra partager avec la Sœur.
Le prêtre accepte et il accompagne la religieuse dans la chambre.
Tous deux décident de partager le grand lit puisque la chambre ne comporte pas de canapé.
Cependant, il se produit une coupure d’électricité (la tempête de neige…), et l’éclairage ainsi que le chauffage disparaissent.
Heureusement, il y a quelques couvertures dans l’armoire.
Très vite, la nonne dit:
– Mon père, j’ai froid.
Alors le prêtre se lève et va chercher une couverture qu’il déplie du côté de la religieuse.
Un peu plus tard, la religieuse renchérit:
– Mon père, j’ai froid, voudriez-vous aller chercher une autre couverture ?
Du coup le prêtre se dévoue encore.
Encore un peu plus tard, la nonne veut une autre couverture.
Cette fois, le prêtre répond:
– Je pense que pour avoir chaud, il nous faut agir comme le font Maris et Femmes !
La nonne est très étonnée et se demande si vraiment…
Mais enfin, comme il est le prêtre, elle dit:
– D’accord mon Père. Si vous êtes sûr que cela restera dans les principes que nous devons respecter.
Et alors le prêtre lui répond:
– ALORS, VA LA CHERCHER TOI-MÊME TA PUTAIN DE COUVERTURE !


Les bijoux de famille
Une femme d’un certain âge va chez un peintre pour se faire faire un portrait :
– Et s’il vous plait, pouvez-vous ajouter une paire de somptueuses boucles d’oreilles en diamants et rubis, ainsi qu’un magnifique collier de diamants, un bracelet en rubis énormes et plusieurs bagues en pierres rares.
– Madame auriez-vous vos bijoux pour qu’ils me servent de modèle ?
– Et bien non ! Mais si je meurs avant mon mari et qu’il a l’idée se remarier alors je me délecte déjà à l’idée de l’embarras de mon mari quand sa nouvelle femme voudra se faire offrir d’aussi beaux bijoux que les miens !


Le cadeau d’anniversaire
C’est un gars fortuné qui ne sait pas trop quel cadeau choisir pour l’anniversaire de sa belle-mère.
Finalement, en désespoir de cause, il opte pour l’achat d’une concession funéraire dans un cimetière huppé de la ville.
Mais un an plus tard, il ne lui achète rien et le reproche ne tarde pas à venir :
– Alors, on n’a plus de considération pour sa belle-mère ?
– C’est-à-dire… je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que vous ne vous étiez pas servi de mon cadeau de l’année dernière, chère belle-maman !


440 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




440 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15414
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum