GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi True Wireless 2S – Écouteurs intra-auriculaires sans-fil ...
49 €
Voir le deal

444 ° série de blagues.

Aller en bas

444 ° série de blagues. Empty 444 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 17 Mai 2020 - 9:39

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


On enterre un ancien coureur cycliste.
C’était un de ces obscures du peloton, équipiers dévoués qui ne gagnent jamais rien et que l’on surnomme "les porteurs d’eau".
Le corbillard arrive en haut d’une longue côte qui mène au cimetière.
Alors dans le cortège un coureur dit à son voisin :
– Il doit être content. C’est la première fois qu’il passe en tête au sommet…
– Surtout après crevaison!


Le bisou
Une mère se promène dans un parc avec son tout jeune fils et rencontre une de ses amies fort jolie.
– Jules dit la mère, donne un bisou à la dame.
– Non, maman !
– Enfin, Jules obéis !
– Non maman !
Jules recule d’un pas et est au bord des larmes.
– Mais pourquoi tu ne veux pas embrasser la dame ?
– Parce que papa a essayé hier et il a reçu une paire de gifles.


Le chien et le karaté
Dans une animalerie, un homme demande à un vendeur :
– Je veux un chien de garde imposant pour me défendre.
– Très bien. Je sais ce qu’il vous faut.
Le vendeur ramène un caniche.
L’homme lui dit :
– Je ne veux pas un chien de salon, mais un chien de garde !
– Oui mais ce caniche fait du karaté. C’est d’ailleurs son nom.
L’homme se montre sceptique.
Le vendeur réagit :
– Je vous fais une démo. Karaté, karaté la porte !
Et le caniche détruit la porte.
Le vendeur continue :
– Karaté, karaté la table !
Le caniche casse la table en deux.
Séduit, l’homme prend le chien.
Un ami arrive chez lui, et lui dit :
– Alors, il est où ton gros chien terrifiant ?
L’homme lui montre son caniche.
Son ami éclate de rire puis lui dit :
– C’est ton chien de garde ? Mais tu t’es bien fait avoir !!
– Non, il fait du karaté.
– Mais bien sûr ! Karaté, karaté mes couilles !


L’aspirateur
Un représentant en aspirateur débarque chez une vieille dame qui habite une maison isolée au bout du village.
Sans lui laisser placer un mot il lui dit :
– Madame, je vais vous faire une démonstration de la merveille des merveilles, le nouvel aspirateur « Cyclone », celui qui aspire tout en quelques secondes ! Où est votre poubelle ? Dans la cuisine ? Je m’en doutais ! Permettez-moi de la prendre…
Il l’emporte dans le salon et vide tout le contenu par terre.
– Ne vous inquiétez pas ! Car à présent, avec l’aspirateur « Cyclone », je vais faire disparaître totalement, jusqu’à la dernière parcelle, toutes ces ordures ! Je m’engage, chère madame, à manger devant vous tout ce qui resterait au sol !
– Attendez, monsieur, dit la vieille dame. Je vais vous chercher du sel et du poivre, parce que je n’ai pas l’électricité


Un touriste belge est en Provence au mois de mai.
Les cerisiers sont remplis de cerises et il aimerait bien en goûter quelques-unes.
Une chance pour lui, le paysan est dans son verger.
Il lui demande s’il peut cueillir quelques cerises :
Le paysan est d’accord mais il remarque que le touriste ne sais pas cueillir les cerises, il les cueille sans la queue :
- Dites donc mon brave, dit-il au touriste, il faut cueillir les cerises avec la queue !
Le touriste belge ouvre grand ses yeux et lui répond :
- Avec la queue ? Moi qui avais déjà du mal avec les mains !


Une femme reçoit souvent son amant pendant que son mari est au travail.
Un jour, son fils de 8 ans se cache dans l’armoire pour voir ce que sa mère fait avec cet homme-là.
Un moment plus tard, le mari rentre à l’improviste.
Paniquée, la femme cache son amant, dans la même armoire.
Et c’est ainsi que l’amant et le fils font connaissance.
- le fils : fait sombre ici.
- l’amant : ouais c’est vrai
- le fils : j’ai un ballon de foot.
- l’homme : content pour toi.
- le fils : tu veux l’acheter ?
- l’homme : non merci.
- le fils : mon père est là dehors…
- l’homme : ok, combien ?
- le fils : 250 euros !
Quelques jours plus tard, le fils se retrouve à nouveau dans l’armoire en compagnie de l’amant de sa mère.
- le fils : fait sombre ici.
- l’homme : ouais c’est vrai.
- le fils : j’ai des super baskets…
- l’homme se rappelant la dernière fois, grimace : bon combien ?
- le fils : 500 euros !
Quelques jours plus tard, le père dit à son fils : Mets tes baskets et prends ton ballon, on va faire une partie.
- le fils : je peux pas, j’ai tout vendu.
- le père : pour combien ?
- le fils : 750 euros !
- le père : c’est inadmissible d’arnaquer les gens comme ça. Ces affaires n’ont jamais coûté ce prix-là. Je t’amène à l’église pour te confesser.
Le père amène son fils à l’église, le pousse dans le confessionnal et ferme la porte.
- le fils : fait sombre ici.
- le curé : ah non !, maintenant tu arrêtes tes conneries !…


Le chauffeur de taxi
Un gars, dans un taxi, veut parler au chauffeur. Il se penche et, pour attirer son attention, lui tape gentiment sur l’épaule.
Le chauffeur jette un cri horrible, s’agrippe au volant et appuie sur l’accélérateur, si bien qu’il sort de la route et va s’écraser sur un platane.
Le pauvre client, tout secoué, s’excuse auprès du chauffeur :
– Je ne voulais vraiment pas vous faire peur, mais que s’est-il passé ?
Le chauffeur répond :
– Ce n’est vraiment pas votre faute. C’est ma première journée comme chauffeur de taxi. Avant je conduisais des corbillards…


les vaches laitières
C’est toujours le même fermier qui rapporte le plus de lait à la fromagerie.
Pourtant tout le monde sait dans le village que ce fermier ne possède que quelques vaches.
Alors comment fait-il?
Intrigués, les autres fermiers décident d’aller lui poser la question:
- Mais comment fais-tu pour obtenir tant de lait avec si peu de vaches ? C’est quoi ton truc ?
- Oh ! C’est tout simple…
- Je le savais ! Tu utilises des produits spéciaux.
- Mais non… où vas-tu chercher ces idées. Des produits spéciaux pour les vaches, mais non !
- Alors comment ?
- Bien c’est simple, le matin quand je vais traire mes vaches, pour les motiver je leur pose toujours la même question : « Alors mes petites ! Ce matin qu’est-ce que vous me donnez ? Du lait ou du steak ? »


Hier soir, j'ai vu un mec déguisé dans la rue.
Je lui ai dit ton costume est à chier.
Il m'a répondu :
Gendarmerie nationale, veuillez me suivre !


Sortie de bar
Sur le parking du bar, un gars sort du bar en titubant, un véritable désastre !
Il lui faut 5 bonnes minutes pour retrouver sa voiture, 5 autres pour trouver la clé, non sans être tombé 2 ou 3 fois.
Au bout du parking, des policiers regardent la scène, médusés.
Il faut encore un bon moment pour que le gars réussisse à faire démarrer le moteur, qui s’éteint tout de suite après.
Pendant ce temps, ses amis sortent du bar, cognent à sa vitre et lui souhaitent bonne nuit.
Ça ne va pas bien pour lui, mais il chante quand même, affalé à sa portière, la fenêtre ouverte…
Finalement, au bout d’une bonne demi-heure, il réussit à relancer le moteur, et il commence à rouler.
Immédiatement les policiers allument leur gyrophare, le bloquent avec leur voiture, et le mettent en état d’arrestation.
Ils lui demandent alors de souffler dans le ballon, et là, surprise : zéro ! Rien de rien… Pas une goutte d’alcool !
Les flics lui demandent :
– Mais pourquoi ça vous semblait si difficile de trouver vos clés, de monter dans la voiture et de démarrer ?
– Ah et bien.. ce soir, c’était mon tour de faire semblant…Le temps que les autres puissent partir tranquillement !


Nous sommes une semaine avant Noël et le Père Noël se prépare fiévreusement pour la distribution des cadeaux pendant que la Mère Noël ne cesse de le harceler pour aller passer une semaine dans le sud.
N’en pouvant plus, le Père Noël lui tend un billet d’avion et lui dit :
- Écoute, je n’ai pas le temps d’aller dans le sud. Voici un billet d’avion et vas-y sans moi.
La Mère Noël s’embarque donc seule pour le sud.
En débarquant en Martinique, elle tombe sur un beau grand noir bien musclé qui se propose de lui servir d’escorte.
Le soir venu, le bel Adonis noir lui propose de la reconduire à sa chambre et ce qui devait arriver arriva.
En le déshabillant, Mère Noël constate que l’adonis est aussi un bel étalon qui affiche ses 20 centimètres bien comptés.
Elle passe donc la semaine au complet avec lui.
Au moment de reprendre la route du Pôle Nord, elle lui demande :
- Nous avons passé la semaine ensemble mais je ne connais même pas ton nom.
- Vous allez rire, surtout vous la Mère Noël, car bien que je sois noir comme l’ébène, on m’appelle «Neige».
La Mère Noël reprend donc l’avion et rentre au foyer alors que le Père Noël se prépare à faire sa grande tournée.
Il lui demande alors:
- Alors, ces vacances au soleil, comment cela s’est-il passé ?
- Ah, ne m’en parle pas. Tu as bien fait de ne pas venir car on a eu 20 centimètres de Neige tous les soirs.


Ah ces gosses !!!
Un exploitant agricole est réveillé en pleine nuit par du chahut dans son étable.
Il s’y précipite et se rend compte qu’une des vaches et en train de mettre bas.
Alors qu’il aide l’animal, l’homme s’aperçoit que son fils Age de quatre ans l’a rejoint et qu’il observe la scène avec une curiosité évidente…
L’agriculteur hésite un instant et se dit finalement:
– Je vais le laisser regarder et s’il a des questions, je lui répondrais.
Quand l’accouchement se termine enfin et que le petit veau se redresse malhabilement sur ses pattes, l’homme interroge son fils:
– Alors Benoît, tu as des questions ?
– Oui j’en ai une papa, répond le fiston, A quelle vitesse il allait le veau quand il a percuté la vache ?


C'est un ouvrier qui appelle son patron...
- Patron, patron, je ne peux pas rentrer aujourd'hui, j'ai mal aux jambes, aux bras, à la tête, partout quoi !
Alors, son patron réplique :
- Ce que je fais dans ce temps-là quand j'ai la même chose que toi ; je demande à ma femme qu'elle me fasse une bonne fellation... alors mon cher, essaye cela et rappelle moi dans deux heures pour me confirmer que tu vas rentrer travailler....
Alors, l'ouvrier rappelle deux heures plus tard....
- Patron, patron... Ça marche... j'ai pu mal aux jambes, pu mal aux bras, pu mal a la tête... j'arrive travailler....
Le patron tout fier de son conseil lui répond :
- Alors, tu as suivi mon conseil à la lettre ?
- Oui patron, répondit l'ouvrier, en passant, t'as vraiment une sapristi de belle maison !


La visite de Mr le curé
En rentrant de son presbytère, un curé de campagne passe devant la maison d’un couple de paroissiens et décide d’aller leur dire un petit bonjour.
Il sonne et le maître de maison vient lui ouvrir, nu comme un ver.
Dans le salon, le curé aperçoit un certain nombre de ses paroissiens, complètement nus aussi, qui forment un grand cercle entourant un certain nombre de paroissiennes.
Toutes sont dans le plus simple appareil, les yeux bandés, qui tâtent les parties génitales de ces messieurs.
– Nous avons organisé un petit jeu, fait le maître de maison, les dames doivent identifier les messieurs uniquement en touchant leurs organes sexuels.
Rougissant le prêtre dit :
– Excusez-moi, je repasserai une autre fois…
– Mais non, entrez, vous êtes bienvenu. Vous avez déjà été cité trois fois !


Trois bonnes sœurs aux portes du paradis
Trois bonnes sœurs arrivent aux portes du paradis, devant Saint Pierre.
– Mes Sœurs, leur dit-il, le paradis vous est déjà acquis. Mais, avant de vous laisser entrer, je dois vous demander de vous confesser une dernière fois. Il se tourne vers la première et lui demande :
– As-tu déjà commis le péché de chair ?
– Non, mais… j’ai tenu une fois le sexe d’un homme dans mes mains.
– Malheureuse ! Va vite te laver les mains dans ce saut d’eau bénite !
Il a peine le temps de se tourner vers la deuxième bonne sœur pour lui poser la même question que la troisième se précipite vers le saut et commence à se laver la gorge !
– Ma sœur ! Ne me dites pas que…
– Si, si, dans la bouche, c’est pour ça que je suis passé avant que l’autre se lave le cul.


Fais ce que tu veux
Marcel et Lucas discutent autour d’un café le lendemain du nouvel an.
– Ben dis donc Marcel tu en fais une tête !
– M’en parle pas ! La nouvelle année commence mal, ma femme veut divorcer.
– Qu’est-ce que tu lui as fait ?
– Mais rien, justement absolument rien je n’y comprends rien !
– Mais enfin vous n’avez pas fêté le nouvel an !
– Bien sûr que si ! Figure-toi qu’hier soir, je sors du café du village, pour une fois pas trop tard, je file chez moi. En arrivant, ma femme m’accueille, habillée seulement de sous-vêtements très sexy et elle tenait deux petites cordes en velours…
– Et alors ?
– Elle me dit : « Pour ce dernier jour de l’année, je t’offre ce petit cadeau, attache-moi et tu pourras faire tout ce que tu veux après… »
– Qu'as-tu fait ?
– Donc, je l’ai attachée… Et je suis retourné prendre une bière avec mes potes…


Un docteur voit arriver une jeune fille pour un check-up.
Elle retire sa chemise et le médecin remarque un Y sur sa poitrine.
Surpris, il lui demande d’où cela vient.
La jeune fille répond :
- « Mon copain est à Yale, et il en est tellement fier que quand on fait l’amour, il garde son sweat- shift. »
Plus tard, une autre jeune fille vient également pour un check-up et elle a une marque en forme de H sur la poitrine.
À la demande du médecin, elle explique:
- « Mon copain est à Harvard, et il en est tellement fier que quand on fait l’amour, il garde son sweat-shirt. »
Enfin, une troisième jeune fille vient pour un check-up et le médecin découvre une marque en forme de M sur sa poitrine.
Il lui demande alors si elle n’a pas un copain à l’université du Michigan.
La jeune fille, surprise, répond:
- « Non, mais j’ai une amie à l’université du Wisconsin. »


Un jeune novice arrive au monastère.
La tâche qui lui est assignée est d’aider les autres moines à recopier les anciens canons et règles de l’église.
Il remarque que ces moines effectuent leur travail à partir de copies et non des manuscrits originaux.
Il va voir le père abbé, lui faisant remarquer que si quelqu’un a fait une petite erreur dans la première copie, elle va se propager dans toutes les copies ultérieures.
Le père abbé lui répond:
- "Cela fait des siècles que nous procédons ainsi, que nous copions à partir de la copie précédente, mais ta remarque est bonne, mon fils."
Le lendemain matin, le père abbé descend dans les profondeurs du sous-sol du monastère, dans une cave voûtée où sont précieusement conservés les manuscrits et parchemins originaux.
Cela fait des siècles que personne n’y a mis les pieds et que les scellés des coffres sont intacts.
Il y passe la journée toute entière, puis la soirée, puis la nuit, sans donner signe de vie.
Les heures passent et l’inquiétude grandit.
À tel point que le jeune novice se décide à aller voir ce qui se passe.
Il descend et trouve le père abbé complètement hagard, les vêtements déchirés, le front ensanglanté, se cognant sans relâche la tête contre le mur de pierres vénérables.
Le jeune moine se précipite et demande:
- "Père abbé, que se passe-t-il donc ?"
- "AAAAAAAAAAAHHHHHH! Mais quels cons! Quels cons!!!!!!!!!!!! C’était vœu de charité……………..pas de chasteté!!"


Un Allemand qui visite la Wallonie s’arrête à coté de deux types qui attendent un bus.
"Entschuldigen Sie, bitte, sprechen Sie Deutsch? " demande-t-il.
Les deux Wallons le regardent en silence.
"Spreekt u misschien Nederlands?"
Les deux Wallons ne bougent pas…
L’Allemand essaie alors:
Sorry, do you speak English?
Les deux autres continuent à le regarder.
"Parlate Italiano?"
Pas de réponse.
"Hablan Ustedes Español?"
Toujours rien.
L’Allemand hoche alors la tête d’un air dégoûté et s’en va.
Le premier Wallon dit alors à l’autre:
Tu ne crois pas qu’on devrait quand même apprendre une langue étrangère?
"Pourquoi ?" répond l’autre, "ce type en connaissait cinq et ça ne lui a servi à rien !".


Le cadeau
Un représentant de commerce rentre chez lui le 24 décembre au soir et trouve sa femme au lit avec le Père Noël.
Furieux il injurie les deux amants, attrape le Père Noël, le jette par la fenêtre ensuite il envoie dans la rue sa tenue et sa hotte et s’adresse à sa femme :
– Comment peux-tu me faire ça ? moi qui avait tant confiance en toi, et un soir de Noël en plus ?
Sa femme lui répond :
- Écoute je te comprend mais je ne pouvais pas refuser ».
Et elle lui tend un bout de papier sur lequel est écrit d’une écriture maladroite :
« Cher petit Papa Noël, j’ai 8 ans et mon papa est souvent absent de la maison à cause de son travail, je m’ennuie beaucoup alors au lieu de jouets cette année si je pouvais avoir un petit frère ou une petite sœur en cadeau, je préférerais. Merci Père Noël…Paul. »


Un Parisien en Bourgogne
Un brave Parisien, de passage en Bourgogne, décide de passer quelques jours à Mâcon.
Au cours de l’une de ses flâneries, il passe sur le pont Saint Laurent.
Accostant un Bourguignon bon teint, il lui demande :
« S’il vous plait, Monsieur, pourriez-vous me dire le nom de la rivière coulant sous ce pont ? »
Le Bourguignon, légèrement outré, répond, d’un ton sec :
« Et bé, pardi, c’est la Saône, Monsieur. »
Ce à quoi, le Parisien, surpris par la rudesse de la réponse, rétorque :
« Ah bien, Monsieur, mais vous avez un drôle d’accent, ici. Chez nous, on dit la Seine… »


Les amis
Un mari rentre chez lui, trouve sa femme au lit complètement nue, et aperçoit par la fenêtre une silhouette d’homme qui s’enfuit.
– Espèce de garce ! Ainsi tu me trompes ! Je veux savoir avec qui ! Jean-Claude, mon copain d’enfance ?
– Non.
– Michel, mon copain de régiment ?
– Non .
– Jean-Louis, l’ami avec qui je vais à la chasse ? Ou Gilbert, celui avec qui je joue au tennis ?
– Non, non et non ! S’écrie la femme. J’ai quand même le droit d’avoir mes propres amis !


Les films porno sont des films les plus positifs :
- pas de guerre
- pas de dispute
- pas de meurtre
- pas de racisme
- beaucoup d'amour
- toujours une fin heureuse
et la meilleur chose :
- tu peux manquer le début du film
- tu peux le commencer au milieu
- tu comprends toujours l'histoire.


Un vieux paysan enrhumé décide d'aller voir son médecin. Il arrive en ville, monte les étages difficilement et s'installe dans la salle d¹attente.
- Personne suivante, dit le médecin.
- Voilà, voilà, j'arrive.
- Entrez et déshabillez-vous.
Il se déshabille et le médecin constate qu'il ne porte pas de slip.
- Comment vous ne portez pas de slip?
- Mais c'est indispensable, en effet un slip c'est propre et c'est chaud.
- Ah non, j'ai 60 ans et je n'en ai jamais porté.
Le médecin l'examine et constate juste un gros rhume. Il lui prescrit un sirop pour la toux et des pastilles pour la gorge. Et il lui dit également d'aller acheter des slips.
- Et n'oubliez pas: Un slip, c'est chaud et c'est propre.
Il va donc acheter ses médicaments et ses slips et il rentre chez lui. Le lendemain, il met son slip et va au champ. Il monte sur son tracteur et laboure son champ. Une heure plus tard, il lui prend une envie pressante. Il descend de son tracteur, baisse son pantalon et oublie qu'il a un slip. Il fait son gros besoin. Il renfile son pantalon et se retourne.
- Oh, il avait raison le docteur, un slip c'est propre.
Il remonte sur son tracteur et s'assoit.
- Oh, il avait raison le docteur, un slip c'est chaud !


La mère supérieure
La Mère supérieure d’un couvent américain, d’origine irlandaise, a 98 ans. Elle est alitée et en train de mourir.
Les religieuses sont toutes réunies autour d’elle pour prier et pour l’entourer d’attentions dans ses derniers moments.
On lui apporte un peu de lait chaud, mais la Mère supérieure refuse même d’y goûter.
Une des religieuses rapporte le verre de lait à la cuisine et se souvient subitement qu’à Noël dernier, un pieux donateur de leur couvent, connaissant l’origine de la Mère Supérieure, a offert une belle bouteille de whisky irlandais à la communauté.
La religieuse retrouve le flacon, l’ouvre et en verse plus qu’une généreuse rasade dans le lait en train de tiédir puis retourne auprès de la mourante.
Elle pose le bord du verre sur ses lèvres et tâche de les lui humecter.
La Mère Supérieure en boit quelques gouttes, puis une lampée, puis une autre, puis encore une autre, et finit par siffler tout le contenu du verre jusqu’à la dernière goutte.
Très chère Mère, demandent les religieuses affligées à leur Supérieure, voudriez-vous bien nous donner un dernier conseil avant de nous quitter?
La Supérieure se redresse sur son lit comme ressuscitée, son visage est illuminé par une joie qu’on dirait toute céleste, et elle leur répond:
– Ne vendez jamais cette vache!


Le petit rigolo
Une jeune professeur d’université rappelle à son Amphi que le lendemain aura lieu l’examen de mécanique.
Elle précise à ses étudiants qu’aucune absence ne pourra être tolérée sans motif sérieux, du type accident, grave maladie ou décès d’un proche…
Au fond de l’auditoire Joël André, un jeune rigolo, demande alors :
– Et en cas de très grande fatigue pour activité sexuelle débordante ?
Tout l’auditoire éclate de rire.
Quand le silence est enfin rétabli, le professeur sourit à l’étudiant et lui répond doucement :
– Vous écrirez avec l’autre main…


444 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




444 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15419
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum