GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 pièces
13.02 €
Voir le deal

448 ° série de blagues.

Aller en bas

448 ° série de blagues. Empty 448 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 7 Juin 2020 - 8:51

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


C'est deux gars qui embauchent une femme qui est belle et séduisante.
Les deux gars veulent coucher avec elle.
Le premier tente sa chance et réussit à la ramener chez lui, le lendemain il voit son collègue et dit :
- Alors elle était bonne ?
L'autre lui répond :
- Bof... ma femme est bien meilleure !
Le deuxième réussit à son tour à la ramener chez lui, le lendemain son collègue dit :
- Alors ? Elle était bonne ?
Son collègue, lui répond alors :
- T'avais raison ta femme et bien meilleure !


Leçon de grammaire : le possessif.
La Bonne dit à son Curé :
" Monsieur le Curé, notre vin de messe est arrivé ! "
Le Curé répond :
" Marie, ce n'est pas NOTRE vin de messe puisque tu n'as pas le droit d'en boire, tu dois donc dire VOTRE vin de messe. Compris ?"
Le lendemain Marie dit à son Curé :
" Monsieur le Curé, votre bois de chauffage est arrivé !"
Le Curé dit :
" Marie, tu dois dire NOTRE bois de chauffage puisque nous nous en servons tous les 2 ! As-tu compris cette fois ? "
" Oui, dit Marie. "
" Est-ce tout pour aujourd'hui Marie ? "
"Non", répond la Bonne, "Monsieur le Curé, VOTRE braguette est ouverte et NOTRE quéquette est sortie…


C'est un délégué syndical qui désire se payer du bon temps avec une prostituée.
Étant très conscient des abus dont sont victimes les travailleuses du sexe, notre délégué cherche une 'maison' où les filles sont syndiquées.
À la première maison, le syndicaliste s'informe donc.
-Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
-Non monsieur, elles ne sont pas syndiquées.
-Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison ?
-20% à la fille et 80% pour la maison.
-C'est absolument écœurant comme manière de fonctionner!
Je ne peux pas encourager une situation semblable. Je vais ailleurs.
Poursuivant sa recherche, notre syndicaliste arrive à une 2e maison et s'informe :
- Bonjour ! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
Non monsieur, mes employées ne sont pas syndiquées.
Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison?
- 30% à la fille et 70% pour la maison.
- C'est dégueulasse ! Vous ne m'aurez pas comme client. Je vais ailleurs. >
Il se rend donc à une troisième maison.
- Bonjour ! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais
d'abord connaître votre politique concernant les employées.
Est-ce qu'elles sont syndiquées?
- Oui monsieur, nos employées sont toutes syndiquées.
- Bon enfin! Et quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison ?
- 80% à la fille et 20% pour la maison.
- De mieux en mieux ! C'est une manière de fonctionner
qui me convient parfaitement. Est-ce que je pourrais avoir la jolie petite rousse dans le coin là-bas ?
- Non monsieur. Je suis désolée mais vous devez prendre celle qui est assise dans le fauteuil fleuri.
- Mais, madame, cette femme a presque 80 ans !
-Je le sais bien, monsieur, mais nous devons fonctionner par ANCIENNETÉ ...
C'est écrit dans la CONVENTION COLLECTIVE !!!


Le paon et le palais... Tout s'arrête... Tôt... ou Tard !!!

Un jeune paon, imbu de son plumage
> Fut pris dès son plus jeune âge
> En mains par une vieille pintade
> Qui laissa son vieux coq en rade.

Lors, notre jeune volatile
> Qui se trouvait fort volubile
> Ne fut plus satisfait de son habitat
> Et se rêva en costume d’apparat.

Pourquoi, se disait-il, se contenter
> D’un simple poulailler, fut-il doré,
> Alors que, sans travailler,
> Je puis demeurer au palais.

Il me suffit, si mes calculs sont bons,
> De prendre mes congénères pour des pigeons
> Et, pour les prochaines élections,
> De bien jouer les trublions.

Ainsi fut fait, et contre toute attente,
> Il prît la place laissée vacante
> Par tous les vieux coqs déplumés
> Dont tout le monde s’était lassé.

Pour constituer sa basse-cour
> Il fit appel à des vautours
> Aptes à tondre la laine,
> À amasser toutes les graines.

Ses anciens congénères
> Qu’Il jugeait fort vulgaires
> Virent enfin, mais un peu tard,
> Qu’on les prenait pour des bâtards.

Fort de son plébiscite aux élections,
> Notre dieu-paon, tel Pygmalion,
> Favorisa un jeune sardouk (coq en Tunisien)
> Dont il se servit comme bouc.

Grisé par ses nouvelles prérogatives,
> Celui-ci, de manière fort hâtive,
> Se crut , par son maître , autorisé
> De jeunes oisons , brutaliser.

Las, malgré la volonté manifeste
> De celer ces faits funestes,
> L’histoire vînt à transpirer
> Hors des murs du Palais.

Devant ce gros scandale,
> Notre apprenti Sardanapale
> Dut rétropédaler
> À son grand regret.

Il envoya ses janissaires
> Désigner un bouc émissaire
> Mais la sauce ne prît pas
> Et l’oisillon resta sans voix.

Moralité :
> Même les rois de l’enfumage,
> Ceux-là mêmes qui se voulaient rois mages,
> Tomberont un jour de leur piédestal
> Et devront quitter leur habit royal.


Au cinéma, une jeune fille se penche vers sa mère et lui chuchote à l’oreille :
– Maman ! Le monsieur à côté de moi me tripote les cuisses, et il essaie de mettre sa main dans ma petite culotte…
– Ah le salaud ! Change de place avec moi, je vais le remettre en place.
La femme change de place avec sa fille…
Au bout de cinq minutes, la femme se penche vers l’homme et lui chuchote à l’oreille :
– Allez ! Vous n’allez quand même pas bouder pendant tout le film…


Trop fort !
Dans un saloon, un Américain et un Russe sont côte à côte. Soudain entrent trois types à la mine patibulaire.
– Tu vois ces trois types ? dit l’Américain au Russe. Ce sont trois dangereux bandits, des tueurs. Je vais les mettre hors d’état de nuire.
Il sort son Colt et, en une seconde, il tire trois fois et abat les trois bandits.
– Kolossal ! s’écrie le Russe. Comment t’appelles-tu ?
– Bill… Buffalo Bill…
– Quelques minutes plus tard, le Russe montre une table où sont assises trois entraîneuses.
– Tu vois ces trois filles ? Je vais les sauter. Je vais les sauter toutes en même temps !
Il ouvre son pantalon et sort trois zizis.
– Fantastic ! fait l’Américain. Je n’ai jamais vu ça !
Comment t’appelles-tu ?
– Bill, comme toi. Tcherno Bill…


Lors d’un mariage, une fillette demande à sa mère :
– Maman, maman, pourquoi la madame elle est habillé tout en blanc ?
– Eh bien, c’est pour montrer qu’elle est heureuse, c’est une couleur qui annonce le bonheur, pour dire que son amour durera toujours.
– Ha, mais pourquoi le monsieur alors il est tout en noir ?


Un clochard discute avec un autre :
– Grâce à ma trompette, je suis très riche.
– Les gens te donnent beaucoup d’argent pour que tu joues ?
– Non, ils m’en donnent pour que j’arrête.


Une Maman Allemande amène son petit garçon en consultation chez un psychologue:
- "Mon fils fait des bêtises horribles, il a étranglé le coq, il a tué le chien, il a fait cuire le chat…….."
Le médecin choqué examine le garçon à l'écart puis revient avec le chenapan.
- "Ne vous inquiétez, votre enfant est parfaitement normal, Madame Hitler"


Un indien rentre dans un saloon le matin et se dirige vers le comptoir.
- Moi vouloir café
Le barman lui sert son café.
L'indien le boit, pose la tasse, empoigne un seau de purin qu'il avait amené et en repend partout dans le saloon.
Puis il s'en va sans mot dire.
Le lendemain matin, le même indien rentre dans le même saloon.
- Moi vouloir café
Le barman lui répond
- Attendez, vous n'allez pas me refaire le coup d'hier ! Qu'est-ce que ça veut dire ?!
- Moi suivre cours de management. Arriver le matin, boire café, semer la m.... et disparaître toute la journée !


Ça se passe à l'hôpital il y a quelques années déjà.
Le grand Professeur MachinChose tente systématiquement d'inculquer un grand principe à tous les élèves qui l'accompagnent pour la tournée des patients de son service.
Au cours de la tournée, le Professeur demande à une infirmière de lui apporter un prélèvement d'urine du malade qu'ils ont en face d'eux.
Pendant ce temps, le professeur fait un petit speech sur le diabète sucré et il dit :
"Déjà les romains, dans l'antiquité, avaient remarqué que les abeilles aimaient l'urine des diabétiques. Pourquoi cela? Parce que l'urine des diabétiques contient du sucre, du glucose..."
À ce moment, l'infirmière revient avec un flacon d'urine et le tend au professeur.
Celui-ci s'empare du flacon, le porte à la lumière, regarde par transparence au travers...
Puis il trempe un doigt dans le flacon, et le porte à sa bouche!
Il goûte son doigt comme si il goûtait un bon vin...
Le professeur fait ensuite passer le flacon parmi ses élèves autour de lui, et naturellement, tout le monde l'imite...
Le professeur reprend la parole:
- Vous venez d'apprendre le premier principe d'un bon diagnostic: il s'agit de l'observation.
Tous les jeunes docteurs sont très attentifs et attendent la suite, qui ne manque pas d'arriver :
- Vous avez vu que j'ai trempé le MAJEUR dans l'urine, mais que j'ai léché mon INDEX. Et d'après ce qu'il m'a semblé, ce n'est pas ce que vous avez fait.


Un enfant de cœur et un curé se balade dans la rue et ils voient une bonne sœur qui a sa jupe qui vole au vent.
L’enfant demande :
« C’est quoi ? »
Le curé répond :
« L’œil du bon dieu »
et l’enfant répond :
« Il a beaucoup de sourcils le bon dieu ! »


Un flic surprend un homme qui creuse un trou au Bois de Boulogne :
– Mais pourquoi creusez-vous donc un trou ici ? demande le flic d’un ton soupçonneux.
– C’est pour ma copine, lui répond le gars.
– Pourquoi, elle est morte ?
– Non, non, elle est bossue, c’est plus pratique pour la sauter !


Une femme va chez un médecin et lui dit:
– Docteur j’ai une déchirure à l’épaule gauche.
– Très bien, nous allons voir ça, déshabillez-vous.
La femme enlève le haut puis le médecin lui dit:
– Non déshabillez-vous entièrement!
– Mais enfin docteur j’ai une déchirure à l’épaule.
– Écoutez c’est moi le médecin. Déshabillez-vous complètement, et montrez-moi votre dos!
La femme s’exécute puis le médecin baisse son pantalon et lui fait pénétrer violemment par derrière son gros saucisson de 25 cm dur comme du bois.
La femme hurle de douleur et le médecin lui répond:
– Voilà, ça c’est une déchirure! Ce que vous avez à l’épaule c’est une entorse !


L’accident de moto
Alors que je conduisais ma moto, j’ai fait un écart pour éviter un chevreuil, j’ai perdu le contrôle et j’ai atterri dans un fossé, me frappant violemment la tête.
Étourdi et confus, je suis sorti du fossé jusqu’au bord de la route quand une auto décapotable s’est arrêtée, et une très belle femme m’a demandé,
« Est-ce que ça va? »
Alors que je levais les yeux, je remarquai qu’elle portait un chemisier avec un décolleté à mourir …
Elle a dit:
« Monte et je te ramènerai à la maison pour que je puisse nettoyer et panser cette vilaine égratignure sur la tête. »
« C’est gentil de ta part, » répondis-je, « mais je ne pense pas que ma femme voudrais que je fasse ça! »
« Oh, viens maintenant, je suis infirmière », insista-t-elle. « J’ai besoin de voir si vous avez encore des éraflures et ensuite les traiter correctement. »
Eh bien, elle était vraiment jolie et très persuasive.
Étant un peu secoué et faible, j’ai accepté, mais j’ai répété:
« Je suis sûr que ma femme ne va pas aimer ça. »
Nous sommes arrivés chez elle, à quelques kilomètres de là et, après quelques bières froides et le bandage, je l’ai remerciée et lui ai dit:
« Je me sens beaucoup mieux, mais je sais que ma femme va être vraiment contrariée. Je ferais mieux d’y aller maintenant. «
« Ne sois pas bête! » dit-elle avec un sourire tout en déboutonnant son chemisier, exposant ainsi le plus bel ensemble de seins que j’ai jamais vu.
« Reste pendant un moment. Elle ne saura rien. Au fait, où est-elle? «
« Toujours dans le fossé avec ma moto, je suppose. »


Un couple d’amoureux illégitimes dîne aux chandelles dans l’appartement de la dame.
L’homme demande :
- Ton mari ne risque pas de rentrer ? ça m’embête tu sais, surtout que c’est mon meilleur ami quand même…
- Oh, ne t’inquiète pas, on en encore pour une bonne heure.
A ce moment-là, le téléphone sonne, la femme décroche et on l’entend dire : « Oui mon chéri… non… ah… d’accord… bien sûr, à tout à l’heure.»
Elle revient à table et son amant demande :
- C’était lui ?
- Oui. Ne t’inquiète pas, on en a encore pour une bonne heure, il fait une partie de billard avec toi….


Dans le café d'un petit village de campagne, il y a une belle jeune femme plutôt canon.
Elle s'approche du bar avec un air enjôleur.
Le cafetier se rapproche d'elle tout naturellement.
Puis en prenant l'air le plus aguicheur qui soit, elle fait comprendre au cafetier qu'il faut qu'il approche son visage au plus près d'elle.
Lorsque le gars s'est penché, elle lui caresse gentiment sa superbe barbe tout en lui disant d'une voix engageante:
- C'est vous le patron de ce café? elle lui caresse tout doucement le bouc des deux mains maintenant
- Euh, en fait non...
- Vous pourriez aller le chercher, j'ai quelque chose d'important à lui dire? (et maintenant, elle lui passe la main dans les cheveux)
L'homme est vraiment émoustillé, voire carrément excité.
Il halète et dit dans un souffle:
- Je suis désolé, mais il n'est pas là. Je peux faire quelque chose pour vous?
- Eh bien oui. Vous allez lui laisser un message. (et alors qu'elle lui met ses doigts dans la bouche, laissant le gars les sucer goulument)... Vous allez lui dire qu'il n'y a plus de papier dans les toilettes.


Photos de vacances
C’est un jeune homme qui passe ses vacances dans un camp de nudistes.
Il a sa mère au téléphone qui lui demande de lui envoyer une photo de vacances par la poste.
Alors, le gars qui ne s’en fait pas prend une de ses photos où il est debout, à poil, la coupe en deux, et il envoie la partie supérieure à sa mère.
Le lendemain, il reçoit un appel de sa grand-mère au téléphone, et elle aussi veut une photo de vacances!
Alors le gars procède à la même opération sur une autre photo, mais, par mégarde, il envoie la partie inférieure au lieu du haut…
Après avoir paniqué, il se dit que de toute façon, la grand-mère a la vue tellement basse qu’elle ne risque pas de reconnaître grand-chose.
Et quelques jours plus tard, le jeune gars reçoit un appel téléphonique de sa grand-mère qui lui dit :
« Au fait, merci pour la photo. Je te reconnais bien là, toujours mal coiffé et la cravate de travers ! »


Le drôle de diner.
Dimanche après-midi, à la fin de la 1° mi-temps du match de football opposant les équipes de deux petites villes voisines, Gérard croise son ami Maurice.
Il lui dit :
- « Dis-donc, Maurice, où étais-tu donc hier soir ? Tu avais oublié que tu m’avais invité à venir boire l’apéritif et à dîner chez toi » ?
Maurice répond :
- « Ah oui, Gérard, j’avais complètement oublié cette invitation. J’étais à la réunion du comité directeur du Club Omnisports de la ville. Je te présente mes excuses pour cet oubli ».
Gérard dit alors :
- « Tu es tout excusé, Maurice. Comme tu n’arrivais pas et que ton épouse avait tout préparé, par politesse j’ai bu l’apéro et dîné avec elle. Puis nous avons regardé un peu la télévision, et enfin, nous avons discuté ensemble. A un moment, elle m’a raconté une histoire drôle qui nous a fait tellement rire que nous avons failli en tomber du lit… ».


Symptômes bizarres…
Une dame amène sa fille chez le médecin.
– Docteur, elle a des nausées, des symptômes bizarres…
Le médecin examine longuement la jeune fille, puis dit à la mère :
– Madame, votre fille est enceinte.
– Mais c’est impossible ! s’insurge la dame. Ma fille n’a jamais eu de rapport sexuel avec un homme, jamais ! N’est-ce pas ma chérie ?
– Oh non, maman, je n’ai même pas embrassé un garçon.
Le médecin les regarde pensivement toutes les deux, puis sans un mot il se dirige vers la fenêtre et se plante devant la vitre.
Au bout de cinq minutes la dame demande :
– Il y a un problème docteur ?
– Non, non ! Disons que la dernière fois qu’un cas identique s’est présenté, une étoile est apparue dans le ciel et trois rois mages ont apporté des cadeaux. Je guette leur arrivée.


Lors du jeu "QUITTE ou DOUBLE" (radio Luxembourg Zappy Max)
Une question à XX millions (anciens francs) est posée
"QUELLE EST LA PREMIÈRE PAROLE D'ÈVE EN VOYANT ADAM" ?
Le candidat se grattant la tête murmura :
"HÉ BIEN ELLE EST RAIDE CELLE-LA" !
" GAGNÉ " les XX millions cria l'animateur.


Une petite fille de 9 ans demande à sa maman :
- Quel âge as-tu, maman
- Cela ne se demande pas ma chérie, lui répond sa mère.
- Combien tu mesures, maman ?
- Cela n'est pas important ma chérie, reprend la mère.
- Maman, pourquoi toi et papa avez divorcé ? Redemande la petite fille.
- Cela ne te regarde pas ma chérie, dit la mère en terminant la discussion.
La petite fille demanda à sa meilleure copine pourquoi les adultes ne parlent pas de ces choses-là.
Sa copine lui dit :
-C'est vraiment simple, toutes les réponses à nos questions sont sur leur carte d'identité.
Le lendemain la petite fille fouille dans le sac à mains de sa mère et trouve sa carte d'identité.
Elle est ravie de voir que son amie disait vrai, toutes les réponses à ses questions s'y trouvent !
Elle court alors voir sa mère et lui dit :
- Maman, je sais ton âge.
- Ah oui ? Et j'ai quel âge ?
- 36 ans. Et je sais combien tu mesures.
- Ah oui ? Combien ?
- 1 mètre 71. Et je sais aussi pourquoi toi et papa avez divorcé.
- Et bien cela m'étonnerait fort !
- Tu as eu un F en sexe... c'est vraiment pas une bonne note !


Une physiothérapeute commence une partie de golf.
Elle frappe sa balle et voit celle-ci heurter un homme qui joue son parcours pas loin d’elle.
Elle le voit mettre immédiatement ses mains serrées entre ses deux jambes et tomber au sol.
Elle se presse d’aller le voir, il est tordu de douleur au sol dans la position fœtale.
Elle lui demande pardon et lui explique :
– Je suis physiothérapeute et je sais diminuer votre douleur si vous voulez bien vous laisser faire.
– Oaouooh….Nnooon…Non…Ce n’est pas nécessaire, tout va aller pour le mieux tout à l’heure (dit-il avec le souffle court).
Mais elle insiste pour lui faire un traitement et finalement il se laisse faire.
Gentiment, elle lui enlève les mains d’entre les jambes, ouvre son pantalon et place ses mains à l’intérieur en le massant … délicatement…
Après quelques minutes, elle lui demande :
– Comment vous sentez-vous ?
– Ça fait du bien, merci, mais j’ai toujours mal au pouce!


C’est bon !
Un petit gamin se lève pendant la nuit pour aller aux toilettes.
En passant devant la chambre de sa grande sœur, il entend du bruit.
Il colle son oreille à la porte et entend sa sœur qui dit :
– Oh ! C’est bon. C’est bon…!
Le lendemain matin, pendant le petit déjeuner avec toute la famille, il demande au copain de sa sœur :
– Dis Pierre, c’est quoi que tu donnais à manger à Laetitia pendant la nuit? Elle disait que c’était bon.
Pierre est très embarrassé et fini par lui répondre :
– Ah oui, c’était du chocolat !
– Ah… Ah … Menteur va ! Ce n’est pas vrai, c’était du saucisson ! J’ai retrouvé la peau sous le lit !!


Il y a quelques années déjà, dans une région française très très reculée (non, je ne citerai pas de nom...), un médecin voulait prendre une journée de repos pour aller à la pêche.
Alors il passe un coup de fil au véto pour lui demander de tenir la boutique le temps qu'il revienne.
L'ami véto lui répond:
- "D'accord. Tu as des consignes à me donner?"
Le médecin lui dit:
- "Il y a la Mère Machin qui n'en a plus pour très longtemps avant d'accoucher, mais je ne pense pas que le bébé sera là avant que je revienne. De toute façon, si c'est le cas, tu n'auras qu'à vérifier que tout s'est bien passé et que la délivrance s'est bien faite. C'est son troisième accouchement et les deux premiers bébés sont passés comme des lettres à la poste."
L'ami véto répond:
- "C'est d'accord" Et le médecin s'en va pêcher.
Lorsqu'il revient, il appelle le véto pour savoir si tout s'est bien passé:
- "Alors comment ça a été?"
- "Très bien." répond le véto
- "Et la Mère Machin, elle a eu son petit?"
- "Eh oui, un beau garçon de 4 kg! Tout s'est bien passé."
- "Aucun problème alors?"
- "Oh, juste un tout petit embêtement..."
- "Quoi donc?" demande le médecin
- "J'ai eu énormément de mal à la forcer à manger le placenta!"


La photo
Après une belle nuit d’amour, un jeune homme se tourne sur le côté et aperçoit la photo d’un autre homme sur la table de nuit.
Bien sûr il est un peu inquiet.
– C’est ton mari ? demande-t-il à sa jolie compagne.
– Mais non, idiot ! Lui répond-t-elle en se blottissant contre lui.
Son regard reste inexorablement attiré par cette photo alors il insiste :
– Ton petit ami alors ?
– Mais non ! pas du tout, dit-elle en lui mordillant l’oreille.
– Bon… Mais, alors c’est qui ?
Devant tant d’insistance elle finit par lui murmurer à l’oreille :
– C’était moi avant l’opération !


Pendant la seconde guerre mondiale, un jeune soldat allemand poursuit un jeune polonais s'enfuyant à travers les bois et le rattrape.
Le visant alors avec sa carabine, le ciel s'assombrit brutalement et il entend une voix lui disant :
- "N'abat pas cette personne car il sera un jour Pape".
Furax, l'allemand répond :
- "Et bien et moi alors ?".
La voix lui répond :
- "Toi, tu seras le suivant !".


Un agent de la circulation interpelle un automobiliste qui vient de brûler un feu rouge d’une façon particulièrement déterminée.
Le policier ne cherche même pas à entamer le dialogue et déclare:
– Garez votre véhicule sur le côté et suivez-moi au poste tout de suite pour régler cela !
L’homme a beau essayer de s’expliquer, rien n’y fait.
Le policier véritablement zélé l’emmène au poste et le jette au fond d’une cellule en précisant:
– Vous allez attendre le chef ici. Ça vous aidera à réfléchir sur le danger que représente votre conduite pour les autres usagers de la route et les piétons !
Et il referme brutalement la porte de la cellule.
Il revient quelques heures plus tard apporter un verre d’eau à l’incarcéré.
– Et encore, précise le policier, malgré votre stupide comportement, vous avez de la chance aujourd’hui. Le chef est au mariage de sa fille. Il sera certainement de bonne humeur quand il rentrera.
Et l’homme répond:
– Pas si sûr, voyez-vous c’est moi le marié !


Bêtisier des impôts
- Votre nom de famille doit obligatoirement commencer par les deux chiffres du Département
- Nous sommes obligés de vous répondre affirmativement par la négative
- Notre but n'est pas, comme vous l'écrivez, de vous écraser comme une merde, mais de percevoir le montant exact de vos impôts
- Les animaux domestiques ne sont pas des enfants à charge...
- Ce total de 5000 F étant à diviser par deux, le résultat est donc: 1327.60 F
- Votre lettre de réclamation a été transmise par erreur a notre service réclamation
- Sauf erreur de notre part, une erreur s'est glissée dans notre courrier du 22 mars dernier
- Nous préciser si le sexe de votre conjoint est aussi de nationalité française
- La location de scooters des mers (voir votre facture) ne rentre pas dans la rubrique - biens immobiliers -
- Votre profession n'étant pas référencée, merci de nous en trouver une autre
- La colonne B est réserve aux utilisateurs de la colonne C...
- A compter du 1er septembre, les guichets seront ouverts avant la fermeture
- Votre déclaration est illisible, bien que tapée à la machine
- Le tiers provisionnel n'est pas une suggestion de payer, mais un commandement


Le culturiste
Un culturiste emmène une fille dans sa chambre et commence à se déshabiller.
A chaque fois qu’il enlève un vêtement, il montre un de ses muscles en disant :
- Tu vois, çà, c’est de la dynamite !
- Touche un peu ces pectoraux, de la dynamite;
- Et mes biceps, de la dynamite;
- Tâte un peu ces dorsaux, de la dynamite;
- Appuie sur mes cuisses, ça c’est de la dynamite;
Quand il termine de se déshabiller la jeune fille lui demande :
- Dis donc, c’est pas dangereux toute cette dynamite avec une aussi petite mèche ?


Toto traverse le quartier le plus hot de la ville en voiture avec son papa.
– Dis papa, qu’est-ce qu’elles font les dames sur le trottoir ?
Embarrassé, le père s’en tire par une pirouette :
– Elles vendent du bonheur.
Une fois à la maison, Toto se dit qu’il en achèterait bien un peu de bonheur.
Il casse sa tirelire, prend son billet de 20 euros et sort de la maison pour aller voir les dames.
Une fois rendu dans la bonne rue, il se dirige vers la première dame, lui tend le billet et lui demande un peu de bonheur.
La professionnelle est un peu décontenancée.
Elle évite depuis longtemps toute infraction à la loi, mais d’autre part, elle ne peut cracher sur 20 euros en ces temps de crise.
Elle ramène Toto chez elle et lui prépare trois tartines avec une bonne couche de Nutella.
Enfin, Toto rentre chez lui, où ses parents inquiets lui demandent où il était passé.
Il regarde son père et lui dit qu’il était parti acheter un peu de bonheur auprès des dames qu’il lui avait montrées de la voiture.
Horrifié, le père lui demande ce qui s’est passé et Toto répond :
– Pas de problème avec les deux premières, mais pour la troisième je n’en pouvais plus, alors je l’ai seulement léchée…


Un homme gentil, calme et respectable entre dans une pharmacie et se rend au comptoir de la pharmacienne.
Il la regarde droit dans les yeux et lui dit :
« Je veux acheter du cyanure»
La pharmacienne lui demande :
«Mais pourquoi vous faut-il du cyanure ???»
L’homme répond :
«J’en ai besoin pour empoisonner mon épouse».
La pharmacienne abasourdie s’exclame :
«Que Dieu nous protège ! Je ne peux pas vous donner du cyanure pour tuer votre épouse, c’est contre la loi ! Je pourrais perdre ma licence ! On se ferait mettre tous les deux en prison ! Toutes sortes de mauvaises choses pourraient arriver ! Absolument pas ! » JE NE PEUX PAS VOUS VENDRE DU CYANURE « .»
L’homme cherche dans son attaché case et sort une photo de son épouse au lit avec le mari de la pharmacienne.
La pharmacienne regarde la photo et lui dit :
«Ah mais si vous avez une ordonnance ce n’est pas pareil !…»


448 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




448 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15355
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum