GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

450 ° série de blagues.

Aller en bas

450 ° série de blagues. Empty 450 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 21 Juin 2020 - 8:57

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Le patron d’un bar situé en face d’un cimetière fait poser une pancarte à l’entrée de son établissement indiquant « On est bien mieux ici qu’en face ! » pour distraire ses clients.
Et en effet cela fait bien rigoler les habitués du troquet.
Le curé du village supplie le tenancier de retirer sa pancarte, mais en vain.
Quelques jours plus tard, on peut lire sur une pancarte à l’entrée du cimetière : « Les gens d’ici viennent d’en face »


C’est un couple de paysans qui participe à la remise des prix d’un concours de taureaux.
Le présentateur annonce :
Troisième prix, le taureau Gédéon, trois ans, trois saillies par jour !
La femme, tapant du coude son mari :
T’entends ? trois fois par jour !! Tu devrais en prendre de la graine !
Le présentateur continue :
- Deuxième prix, le taureau Gérard, cinq ans, six saillies par jour !
La femme, excitée :
- T’entends ! T’entends !…
Le présentateur, enfin :
- Et le premier prix, le taureau Germain, quatre ans et demi, neuf saillies par jour !
La femme, de plus en plus excitée :
- T’entends ! T’entends ! T’entends !…
Le mari s’adresse alors au présentateur :
- Les 9 fois par jour, c’est avec la même vache ?
- Euh… Non.
Alors il dit a sa femme avec un énorme sourire :
- T’entends !


Stoïcisme
– Chérie, je voudrais te demander quelque chose qui me turlupine depuis des années. Quand nous nous disputons, hélas, et que je te fais enrager, tu ne t’énerves jamais ; tu t’en vas simplement aux toilettes…. et je t’entends chanter! Mais comment fais-tu pour gérer ainsi tes émotions et rester stoïque ?
– C’est simple, je lave la cuvette des toilettes.
– Je ne suis pas sûr de bien comprendre… Comment cela peut-il t’aider ?
Sa femme répond :
– C’est parce que j’utilise ta brosse à dents …


Froissé ?
Avec une voix très séduisante, une jeune femme demande à son mari :
« As-tu déjà vu 20 € tout froissés » ?
« Non », répond son mari.
Elle lui fait un petit sourire sexy, déboutonne les trois premiers boutons de son chemisier et, lentement, montrant son décolleté, ôte un ravissant petit soutien-gorge push-up et le jette sur le lit.
Le mari prend le soutif à 20 € et sourit d’un air approbateur.
Puis elle lui demande :
« As-tu déjà vu 50 € tout froissés » ?
« Non » dit-il.
Elle lui fait à nouveau un petit sourire sexy, relève sa jupe, quitte sa ravissante culotte en dentelle de soie et la jette sur le lit.
Le mari prend la petite culotte à 50 € et commence à respirer un peu plus vite.
Puis elle dit :
« Maintenant, as-tu déjà vu 30.000 € tout froissés » ?
« Jamais », dit-il avec enthousiasme et de plus en plus excité.
Sa femme lui dit alors :
« Va jeter un œil dans le garage ».


L’élève infirmière
Un professeur d’anatomie interroge à un examen une future jeune élève infirmière :
– Quelle est la partie du corps qui se dilate jusqu’à atteindre 7 fois sa taille initiale
La jeune femme commence à rougir et à balbutier de manière inintelligible.
Le professeur lui dit alors:
– Je vous interromps tout de suite, Mademoiselle. Je crois que vous faites fausse route… Il s’agit de la pupille !
Et d’ailleurs, je crois que vous allez au devant de grandes désillusions !


Au lever du lit, le premier novembre, le mari empoigne sa femme et embrasse fougueusement ses deux seins…
Sa femme interloquée, lui demande :
- Mais qu’est-ce que tu fais là ?
Le mari :
- Ben quoi… la Toussaint, c’est bien la fête de tous les Seins, non ?
Le lendemain à la même heure et dans les mêmes circonstances, sa femme l’empoigne vigoureusement et lui donne un gros bisou sur son zizi…
Le mari déconcerté, lui demande :
- Mais qu’est-ce qu’il te prend ?
La femme:
- Ben quoi… t’as oublié ???
Le lendemain de la Toussaint, c’est bien la fête des Morts ?…


Un paysan se promène dans un vallon où se trouve son troupeau de vaches et remarque un jeune homme s'abreuvant dans l'eau d'un ruisseau ....
Il s'adresse au jeune en patois du Périgord...
«- Ben mon gars ! aquesta aigua, les bacas et bedets det prat det soum y yen cagat dedans" !!!
(traduction Patois périgourdin :
Mon garçon, faut pas boire cette eau là, les vaches et les veaux du champ qui jouxtent ce ruisseau ont chier dedans !....
Le jeune lui répond :
« Monsieur, pourriez vous vous exprimez en français s'il vous plait, je suis Arabe et je ne comprends pas les dialectes locaux".
Alors le brave paysan lui répond :
_Je disais: "Bois doucement, elle est froide. »


Un évêque, un curé et une bonne sœur sont dans le train en direction de Lourdes pour le pèlerinage diocésain. Le trajet est long et ils commencent à s’ennuyer…
L’évêque, un peu joueur, dit :
- Si on faisait un concours de mots croisés. Je vois qu’on lit tous le même journal, «La Croix». Le gagnant aura droit à une gourde d’eau de Lourdes !
Tout le monde est d’accord et chacun commence sa grille.
Au bout de 15 minutes, l'évêque s'écrie :
- Ça y est, j'ai fini ! C’était vraiment facile
La bonne soeur, 5 minutes plus tard s’exclame à son tour :
- J'ai fini moi aussi, mais ce n'était pas évident !!
Dix minutes plus tard, le curé se gratte toujours la tête … ça coince.
Pas facile cette grille …
L'évêque vient à son secours :
- Mais qu'est-ce qui vous embête, curé ?
- Ben, c’est le 3 horizontal ... j'ai bien la deuxième lettre, le "O", la troisième le "U", la quatrième le "I", ensuite "L", "L", "E" et "S" ... mais je ne vois pas du tout.
Je pense à nouilles, bouilles, fouilles, mouilles … mais ça ne correspond pas à la définition.
L'évêque :
- Voyons ! curé ! la définition ... "sont vides quand le coup est tiré" ... mais c'est évident, ce sont les douilles, bien sûr !
La soeur, d'une petite voix :
- Quelqu'un a une gomme ?


Peur, mesdemoiselles ?
Par une belle nuit de pleine lune, alors que l’on entendait le grincement des chauves-souris, l’ululement d’un hibou, le craquement des branches des arbres sous l’effet d’une légère brise qui, elle-même, sifflait en se faufilant entre les stèles funéraires, je me promenais dans un vieux cimetière abandonné.
Soudain, je fus abordé par trois jeunes filles qui ne cachaient pas leur peur.
L’une d’elle, toute tremblante, s’adressa à moi d’une voie bégayante et m’a dit :
« Monsieur, nous nous sommés égarées Nous vous avons vu et avons décidé de vous demander si vous pouviez nous indiquer le chemin pour rentrer chez nous ».
Je leur ai alors proposé de les accompagner un bout de chemin, ce qu’elles acceptèrent de bonne grâce, avant de leur déclarer :
« Ne soyez pas aussi craintives, Mesdemoiselles. Moi aussi, j’avais peur, autrefois, de traverser ce cimetière, lorsque j’étais encore vivant » !
Je n’ai jamais vu trois jeunes filles s’enfuir aussi rapidement…


Le stagiaire
Le PDG d’un grand groupe multinational déambule dans son bureau climatisé de 120 m², emmerdé par l’ennui d’une nouvelle journée de glande. Après avoir consulté ses mails de cul illustrés, le cours du CAC40 et quelques minutes » L’amour est dans le pré » sur le net, il décide d’aller voir son vice-président (lui-même plongé dans une partie de TÉTRIS en réseau). Une fois dans le bureau, il lui dit :
– Écoutez, j’ai une terrible préoccupation à propos de mon épouse (l’héritière grâce à laquelle il est PDG). Je me demande si le fait de lui faire l’amour est une question de travail ou si c’est juste une question de plaisir ?
Le vice-président embarrassé, lui répond sans trop se mouiller :
– Franchement, je n’en ai aucune idée M. Le Président.
– Vous avez une heure pour me donner la réponse ! ordonne le PDG.
Le Vice-président court voir son vice-président adjoint (qui lisait l’Équipe tranquillement dans son bureau climatisé de 60 m²) et lui expose le problème :
– Une question : si notre cher Président se tape sa femme, à ton avis, c’est une affaire de travail ou c’est juste pour le plaisir ?
– Alors là, j’en sais rien ! Lui répond-il.
– Tu as 55 minutes pour me répondre !!
Le Vice-président adjoint va voir son directeur financier (en pause-café).
– Si notre président saute sa chérie, c’est du travail ou du plaisir ?
– Financièrement, le coût est nul, je ne peux donc pas répondre.
– T’as 45 minutes.
Celui-ci va voir son chef de département (en réunion), qui à son tour va voir un de ses chefs de projets (le seul qui ne soit pas en RTT).
– Si le vieux baise sa meuf, c’est du taf ou c’est juste pour le fun ?
– J’en sais rien.
– Réponse dans 20 minutes !
Le chef de projet va voir donc un de ses responsables techniques qui en dernier recours va demander à l’un de ses stagiaires en pleine période de bourre, avec dix cahiers des charges sur la table, trois mois de boulot sur le dos, pleins de docs à rédiger, la messagerie qui fume, le téléphone qui sonne sans arrêt.
– Oh ! Le stagiaire ! Une question !
– Pas maintenant, je suis blindé jusqu’au cou, j’ai pas le temps, j’ai plein de trucs à faire.
– C’est super urgent !! Il faut que tu répondes.
– Vas-y ! C’est quoi ? demande le stagiaire.
– Si le Big Boss fourre sa pouf, c’est du boulot ou du plaisir ?
– C’est du plaisir ! affirme le stagiaire.
– Attends ! Comment tu peux savoir aussi vite ?
Le stagiaire répond, indigné :
– Dans cette boîte, si jamais c’était du boulot, c’est moi qui serais en train de me la taper !!!…


C'est une blonde qui vient de subir une crevaison sur sa voiture.
La remarquant l'air catastrophé au bord de la route, un automobiliste s'arrête et lui demande ce qui arrive.
La blonde:
- J'ai un crevaison et je ne sait pas comment faire.
Le gars:
- Mais il n'y a rien de bien compliqué. La meilleure chose à faire pour regonfler le pneu, c'est de souffler dans le pot d'échappement!
La blonde:
- Oh merci pour ce précieux conseil!
Et pendant que le gars part en rigolant, la blonde commence à souffler dans le pot d'échappement.
Au même moment, une autre blonde passe...
- Qu'est-ce que tu fais là, c'est n'importe quoi!
- Eh bien, je regonfle mon pneu, ça se voit bien , non?!
- Il ne va jamais se gonfler grosse maligne...
- Et pourquoi donc?
- Parce que les fenêtres de ta voiture sont abaissées!


Près de la ferme aux crocodiles de Pierrelatte, il y a un parc de loisirs. 
Un maghrébin est couché sur la pelouse et dort au soleil. 
Un crocodile qui s'est échappé s'approche du "travailleur" profondément endormi. 
Il attrape le dormeur par les pieds et se met ą l'avaler. 
Puis il s' arrête pour reprendre son souffle ; il n'y a plus que la tête de l'homme qui dépasse de la gueule de l'animal.
Passe un couple de vieux promeneurs.
L' homme observe la scène et dit ą sa femme :
- Putain! Regarde l'arabe là !!!!! Ça touche le RMI, des allocations de toutes sortes et ça roupille dans un sac de couchage Lacoste.....!!!


Le bébé
Marie-Berthe, grâce aux progrès de la science, vient d’avoir un enfant à l’âge de 75 ans.
Ses voisines, Odette et Suzanne, viennent lui rendre visite et voir le gamin.
– Vous le verrez plus tard !.. Pour le moment ce n’est pas possible. Je vais vous faire du café en attendant.
L’ après-midi avance et les voisines lui redemandent de voir le bébé.
– Non, non, c’est toujours pas possible.
Alors Odette demande :
– Mais… pourquoi ce n’est pas possible ?
– J’attends qu’il pleure, j’me rappelle plus où je l’ai mis…!!!!


Ce sont deux gars qui embauchent une femme qui est belle et séduisante.
Les deux gars veulent coucher avec elle.
Le premier tente sa chance et réussit à la ramener chez lui, le lendemain il voit son collègue qui lui dit :
- Alors elle était bonne ?
L'autre lui répond :
- Bof... ma femme est bien meilleure !
Le deuxième réussit à son tour à la ramener chez lui, le lendemain son collègue dit :
- Alors ? Elle était bonne ?
Son collègue, lui répond alors :
- T'avais raison ta femme est bien meilleure !


La foi
Dans un avion, l’hôtesse annonce au micro :
« Chers passagers, notre pilote demande si, dans l’ensemble des passagers, l’un d’entre vous serait un chrétien fervent ? »
Un bon Pasteur qui, ce jour-là, se rendait en mission, fier de pouvoir témoigner de sa foi, lève la main et répond ainsi à l’appel.
– Vous avez vraiment une foi forte, sans faille ? C’est sûr ?, lui demande l’hôtesse de l’air.
– Aucun problème, Mademoiselle !
– Bravo ! et merci, voyez-vous nous avions un soucis… L’avion est en feu, et il nous manque un parachute…


Il était une fois l'homme parfait et la femme parfaite.
Une nuit de réveillon de Noël, ce couple parfait conduisait leur voiture parfaite le long d'une route déserte, lorsqu'ils remarquèrent quelqu'un en détresse sur le bord de la route.
Étant parfaits, ils s'arrêtèrent pour proposer leur aide.
La personne en détresse était le Père Noël, avec sa hotte remplie de cadeaux, qui venait d'avoir un accident de traineau !
Ne voulant pas que des milliers d'enfants soient déçus une veille de Noël, le couple parfait prit le Père Noël et ses jouets à bord de leur voiture parfaite et l'accompagna pour la distribution de cadeaux.
Malheureusement, à cause du mauvais temps, le couple parfait et le Père Noël eurent un accident!
Seulement l'un d'entre eux a survécu à cet événement dramatique. Lequel?
Étant donné que ni le père Noël ni l'homme parfait n'existent, c'est forcément la femme parfaite qui a survécu !


Le bon conseil du pote
C’est l’histoire d’un gars qui a passé, l’après-midi avec son pote dans un bar.
Il commence à se faire tard.
Le pote veut encore payé sa tournée mais le gars dit à son pote:
– Ah non! Il est tard! Ma femme va m’engueuler en entrant dans la maison !
– Moi, j’ai un truc, lui répond son pote, j’entre dans la maison sans faire de bruit. Puis, dans la chambre, sous les couvertures, je lui fait l’amour.
– Hein ? T’es sûr ?
Après que son ami l’ait rassuré, le gars part chez lui.
Il entre dans la maison, dans la chambre à coucher puis se glisse sous les couvertures.
Là, c’est la folie.
La femme, les deux jambes en l’air, ils font l’amour comme des déchaînés.
Les ébats terminés, l’homme, content de son coup, se lève pour aller aux toilettes.
Il ouvre la porte et tombe nez à nez avec sa femme, elle lui dit en chuchotant:
– Fait pas de bruit ma mère dort dans notre lit.


Vingt ans de mariage
Le matin de leur 20 ans de mariage, au moment où elle se réveille, une femme dit à son mari :
– Chéri, je viens de faire un rêve incroyable. Je rêvais que tu m’offrais un collier de perles pour notre anniversaire de mariage. A ton avis, qu’est-ce que ça peut vouloir dire ?
– Tu le sauras ce soir…, répond le mari avec un petit sourire.
Ce soir là, l’homme rentre du travail, un bouquet de rose à la main droite et un petit paquet cadeau dans l’autre main. Sa femme, ravie, commence à imaginer le contenu du cadeau. Elle le déballe fébrilement, et à l’intérieur, elle découvre… un livre intitulé : « L’interprétation des rêves » !


Il y a quelques années déjà, dans une région française très très reculée (non, je ne citerai pas de nom...), un médecin voulait prendre une journée de repos pour aller à la pêche.
Alors il passe un coup de fil au véto pour lui demander de tenir la boutique le temps qu'il revienne.
L'ami véto lui répond :
"D'accord. Tu as des consignes à me donner?"
Le médecin lui dit
: "Il y a la Mère Machin qui n'en a plus pour très longtemps avant d'accoucher, mais je ne pense pas que le bébé sera là avant que je revienne. De toute façon, si c'est le cas, tu n'auras qu'à vérifier que tout s'est bien passé et que la délivrance s'est bien faite. C'est son troisième accouchement et les deux premiers bébés sont passés comme des lettres à la poste."
L'ami véto répond :
"C'est d'accord" Et le médecin s'en va pêcher.
Lorsqu'il revient, il appelle le véto pour savoir si tout s'est bien passé :
"Alors comment ça a été?"
"Très bien." répond le véto
"Et la Mère Machin, elle a eu son petit?"
"Eh oui, un beau garçon de 4 kg! Tout s'est bien passé."
"Aucun problème alors?"
"Oh, juste un tout petit embêtement..."
"Quoi donc?" demande le médecin
"J'ai eu énormément de mal à la forcer à manger le placenta!


Manif de Gilets Jaunes
C’est une manifestation de Gilets Jaunes barrée par des CRS qui leur refusent le passage .
En colère, les Gilets Jaunes se mettent à scander :
– CRS ! SS !….CRS ! SS !…CRS! SS !
Les CRS frappent leur bouclier de leur matraque pour impressionner les Gilets Jaunes qui hurlent leur slogan de plus belle.
Un CRS excédé demande la permission de répliquer au chef de la brigade :
– Chef ! Chef ! est ce que je peux répliquer, Chef ?
Le chef de brigade lui répond :
– Heu, oui, mais restez correct tout de même.
Le CRS empoigne le mégaphone et se met alors à hurler :
– Gilets Jaunes ! aune ! aune !….. Gilets Jaunes ! aune ! aune !…..


Un homme gentil, calme et respectable entre dans une pharmacie et se rend au comptoir de la pharmacienne. Il la regarde droit dans les yeux et lui dit :
« Je veux acheter du cyanure»
La pharmacienne lui demande :
«Mais pourquoi vous faut-il du cyanure ???»
L’homme répond :
«J’en ai besoin pour empoisonner mon épouse».
La pharmacienne abasourdie s’exclame :
«Que Dieu nous protège ! Je ne peux pas vous donner du cyanure pour tuer votre épouse, c’est contre la loi ! Je pourrais perdre ma licence ! On se ferait mettre tous les deux en prison ! Toutes sortes de mauvaises choses pourraient arriver ! Absolument pas ! » JE NE PEUX PAS VOUS VENDRE DU CYANURE « .»
L’homme cherche dans son attaché case et sort une photo de son épouse au lit avec le mari de la pharmacienne.
La pharmacienne regarde la photo et lui dit :
«Ah mais si vous avez une ordonnance ce n’est pas pareil !…»


Michel a 90 ans. Il a joué au golf à tous les jours depuis sa retraite il y a 25 ans.
Un jour, il rentre chez lui complètement découragé :
- C’est fini, dit-il à sa femme. J’abandonne le golf. Ma vue est devenue trop mauvaise… après que j’ai frappé la balle, je ne peux pas voir où elle va.
Pour le rassurer sa femme lui dit :
- Pourquoi n’amènes-tu pas mon frère avec toi au golf et essaie une dernière fois.
- Ton frère a 103 ans ! répond Michel. Il ne peut pas m »aider.
- Il a peut-être 103 ans, dit sa femme, mais il a une vision parfaite !
Alors, le lendemain, Michel se rend au terrain de golf avec son beau-frère. Il place sa balle sur le tee, s’élance, frappe, puis cherche la balle au loin. Il se tourne vers son beau-frère :
- As-tu vu où est allée ma balle ?
- Bien sûr que je l’ai vue. Ma vision est parfaite.
- Excellent ! Où est-elle ?
- M’en rappelle plus…


Le beurre
Dans un restaurant le serveur vient poser le beurre sur la table.
Le client lui demande :
– Dites garçon c’est très jolis ces dessins sur le beurre.
Comment faites-vous cela ?
– Oh ! C’est facile Monsieur, avec mon peigne.


Un couple avait 2 garçons, un de 8 ans et l’autre de 10 ans, de vrais espiègles.
Ils avaient fait à peu près tous les mauvais coups incroyables qui avaient eu lieu dans leur petit village.
À chaque fois que quelque chose se passait dans le village, les habitants savaient qui étaient les responsables.
La mère les avait punis, grondés, discuté avec eux mais c’était peine perdue.
Le père, après avoir fait la même chose, dit à sa femme :
- Qu’est-ce que tu dirais si on demandait au curé de discipliner deux espiègles ?
Ils demandèrent donc au curé de discuter avec leurs enfants, mais il devait leur parler un à la fois.
Donc le plus jeune se présenta au presbytère le lendemain matin.
Le curé le fit asseoir et immédiatement lança au jeune :
- Où est Dieu ?
Aucune réponse.
Le curé répéta :
- Tu connais le Bon Dieu ! Où est-il ?
Toujours le silence.
Le curé exaspéré par le silence du jeune lança cette fois-ci de sa grosse voix autoritaire :
- Pour la dernière fois, je te demande, où est Dieu ?
Le jeune se leva, prit ses jambes à son cou et sans s’arrêter se sauva directement chez lui.
En arrivant, il prit son frère par le bras le tira jusque dans sa chambre ferma la porte et à bout de souffle lui dit :
- On est dans la merde, ils ont perdu le Bon Dieu et ils pensent que c’est nous.


Vacances en Grèce
En Grèce, un touriste veut visiter un monastère orthodoxe perché au sommet d’un falaise vertigineuse.
On l’installe dans une nacelle accrochée à une simple corde, et en haut deux moines tournent une manivelle pour le hisser.
En cours de route le touriste constate que la corde est complètement usée.
Quand il arrive enfin, livide, il demande au moine :
– La corde vous la changez régulièrement ?
– Bien sûr ! Chaque fois qu’elle casse…


LE CHIFFRE 8 DANS L'ÂGE D'UNE FEMME :
- À 8 ans, tu l'emmènes au lit et tu lui racontes une histoire.
- À 18 ans, tu lui racontes une histoire et tu l'emmènes au lit.
- À 28 ans, plus besoin de lui raconter une histoire pour l'emmener au lit.
- À 38 ans, elle te raconte une histoire et elle t'emmène au lit.
- À 48 ans, elle te raconte une histoire pour ne pas aller au lit.
- À 58 ans, tu restes au lit pour ne pas entendre son histoire.
- À 68 ans, si tu l'emmènes au lit, c'est une belle histoire.
- À 78 ans, quelle histoire ? Quel lit ? Qui êtes-vous, madame ?


450 ° série de blagues. Je_sui10


Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




450 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15357
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum