GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

451 ° série de blagues.

Aller en bas

451 ° série de blagues. Empty 451 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 28 Juin 2020 - 7:26

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Jean-Claude achète sa nouvelle voiture :
Un DUSTER flambant neuf noir avec des sièges cuir, un volant multi fonctions et une roue de secours.
Le vendeur lui indique qu'elle est équipée d'un autoradio à commande vocale nouvelle génération et lui fait une démonstration.
- " Choisissez un chanteur ! ", demande-t-il au client.
- " Hallyday !!! ", dit l'acheteur.
L'autoradio lui demande :
- " Johnny ou David ? ".
Jean-Claude interloqué... Répond :
- " Johnny ! ", et l'autoradio diffuse une chanson de notre feu Jojo national ( Allumez le feu ).
Jean-Claude demande au vendeur s'il peut faire un nouveau test.
Le vendeur :
- " OK, vous allez voir, la radio répond à tous les coups ! "
Jean-Claude lance :
- " Iglésias L'autoradio demande :
- " Julio ou Enrique
Jean-Claude en reste baba et dit :
-  " Julio ", et la radio passe ( Non, je n'ai pas changé ).
Enchanté, Jean-Claude prend la voiture, sort du garage et se fait couper la route par un abruti qui manque de l'accrocher.
Jean-Claude crie au chauffard :
-  Enculé, connard, abruti, trou du cul !!!
Et la radio lui demande :
- " Macron, Collomb, Castaner, Griveaux ou Benalla ? "
- "Oh putain !!! ", dit Jean-Claude, " il y a même la mise à jour !


Théorie MMS :
À 20 ans, c'est Matin, Midi et Soir.
À 40 ans, c'est Mardi, Mercredi et Samedi.
À 60 ans, c'est Mars, Mai et Septembre.
À 80 ans, ce sont Mes Meilleurs Souvenirs.


Inspection des impôts
Un jeune inspecteur des impôts est envoyé pour contrôler une synagogue.
Il pose des questions au rabbin :
– Que faites vous des restes de cire issus des bougies.
– Nous les collectons et les renvoyons à notre fournisseur. En fin d’année, celui-ci nous renvoie un paquet de bougies neuves.
– Et les miettes de bagels ?
– Pareil, nous les renvoyons à notre boulanger et il nous offre un paquet plein une fois par an.
Le rabbin semble agacé par les questions de ce jeune inspecteur, mais ce dernier se croyant malin, continue avec ses questions :
– Et les restes de la circoncision vous en faites quoi ?
– Pareil. Nous les renvoyons au centre des impôts et une fois par an ils nous envoient une tête de gland…


C'est l'histoire d'un corse qui veut changer de bagnole.
- Z'etes sur qu'elle a que 5000 km votre R12? Parce que c'est rien pour une bagnole de 30 ans!
- Et oui, mais je j'utilisais que pour aller bosser!"


Les pages roses.
A mauvais baiseur, point de bon outil.
A la chandeleur la verge prend vigueur.
La gaule du matin réjouit le pèlerin.
La friction crée l'orgasme.
Un con chasse l'autre.
Il n'y a pas loin de la croupe aux lèvres.
A bon vit point d'enseigne.
Corps qui soupire n'a pas ce qu'il désire.
Variante: Cul qui soupire n'a pas ce qu'il désire.
La bite rude est une seconde nature.
Il ne faut jamais jeter le manche après la branlée.
Variante: Il ne faut jamais jeter le manche après l'avoir branlé.
Il vaut mieux avoir affaire à Dieu qu'à ses seins.
En avril, arme le fusil; en mai tire qui te plaît.
Qui sème des vents récolte des emmerdements.


Le tunnel
Deux routiers belges arrivent, avec leur trente-cinq tonnes, à l’entrée d’un tunnel de montagne devant lequel est planté un grand panneau : HAUTEUR MAXIMUM : 4 METRES
– Dis-moi, fait le premier, je crois bien que notre camion il fait quatre mètres 10 ! Tu as vu le panneau, on ne va pas passer …
– Je vais descendre voir, répond l’autre.
Une minute après il remonte dans la cabine la mine réjouie :
– Tu peux y aller, il n’y a pas de flic !


Deux petits vieux décident de prendre du bon temps.
Ils décident donc de prendre quelques verres et de finir au bordel local.
L'hôtesse, en voyant arriver ces deux petits vieux, dit immédiatement à son gérant :
- Va dans les deux premières chambres et met une poupée gonflable dans chaque lit. Ces deux-là sont si vieux et si saouls que je ne vais pasperdre mon temps avec deux de mes filles.Ils ne verront jamais la différence.
Le gérant fit ce qu'il devait faire et les deux vieux montèrent à leur chambre.
Sur le chemin du retour, le premier vieux dit :
- Je pense que la fille était morte.
- Morte, dit l'autre, pourquoi dis-tu ça ?
- Ben, elle ne réagissait pas et elle n'a fait aucune remarque tout le temps que je lui ai fait l'amour.
Son ami dit alors :
- Moi, c'est pire ! Je pense que la mienne était une sorcière !
- Une sorcière, comment peux-tu dire ça ?
- Ben, je lui faisais l'amour, je l'embrassais partout et je lui ai même fait une petite morsure dans le cou. Alors, elle a pété et elle a disparu par la fenêtre en emportant mon dentier !


Un type se tient debout sur le bord de la route au milieu d’une très sombre nuit en faisant du stop.
En même temps une terrible tempête se déchaîne.
Quelque temps plus tard personne ne s’est arrêté.
La tempête et l’orage sont si forts qu’il est impossible de voir plus loin que 3 mètres devant soi.
Tout à coup il voit une voiture qui s’approche lentement et qui s’arrête.
Le gars sans se poser de questions monte dans la voiture et ferme la porte, lorsqu’il se retourne il se rend compte qu’il n’y a personne à la place du conducteur.
La voiture démarre doucement, il voit que sur la route il y a un virage en approche, effrayé, il commence à prier.
Le gars n’a pas fini d’être étonné lorsque juste avant d’arriver sur le virage, la porte du conducteur s’entre-ouvre et une main entre pour faire tourner le volant dans le virage.
Paralysé par sa peur il s’accroche avec toutes ses forces à son siège.
Il reste immobile et voit que la même chose arrive à chaque fois qu’il y a un virage sur la route.
La tempête augmente en force, et le gars qui a sorti des forces de là où il n’en reste pas, descend de la voiture et part en courant jusqu’au village le plus proche.
Il entre dans le bar, demande deux tequilas doubles et en tremblant commence à raconter à tous ce qui lui est arrivé.
Environ une demi-heure plus tard arrivent deux gars complètement trempés, l’air exténués et l’un dit à l’autre :
– Regarde là-bas, c’est l’idiot qui est monté dans la voiture pendant qu’on la poussait !


La scène se déroule sur le parking a coté de la gare de LORIENT.
Un gars sort du bar en titubant, un véritable désastre !!
Il lui faut 5 bonnes minutes pour retrouver sa voiture, 5 autres pour trouver la clé, non sans être tombé 2 ou 3 fois par terre.
Au bout du parking, des gendarmes regardent la scène, médusés.
Il faut encore un bon moment pour que le gars réussisse à faire démarrer le moteur, qui s'éteint tout de suite après.
Pendant ce temps, ses amis sortent du bar, cognent à sa vitre et lui souhaitent bonne nuit.
Ca ne va pas bien pour lui, mais il chante quand même, affalé à sa portière, la fenêtre ouverte !...
Finalement, au bout d'une bonne demi-heure, il réussit à relancer le moteur, et il commence à rouler.
Immédiatement, les gendarmes allument leur gyrophare, le bloquent avec leur fourgon, et le mettent immédiatement en état d'arrestation.
Ils lui demandent alors de souffler dans le ballon, et là, surprise : ZERO ! Rien de rien... Pas une goutte d'alcool ! RIEN !!!
Alors ils sortent leurs tout nouveaux test de détection de stupéfiant, et la surprise.
RIEN Mais alors RIEN DU TOUT ! !
- Mais, pourquoi ça vous semblait si difficile de trouver vos clés, de monter dans la voiture et de démarrer alors ??"
Lui demandent les préposés de la Maréchaussée ? ?
- Ah ça... Et bien .., C'est que.. Ce soir..., C'était mon tour de faire semblant, le temps que tous les autres puissent rentrer chez eux tranquillement !


Le bal costumé
Samedi soir Ginette est allée à un bal costumé.
Le lundi matin au bureau, sa copine s’empresse de lui demander :
– Alors c’était bien cette soirée ?
– Oh, c’était super! j’ai dansé avec un mec génial qui était déguisé en Adam !
– En Adam ? et alors ?
– Eh bien, maintenant, je sais ce que ça veut dire « Être dur de la feuille » !


Un paysan roule avec son petit tracteur et sa charrette, quand surgit une porsche rouge qui le klaxonne.
Le pilote s'exclame :
- Allez ! Pousse-toi avec ta carriole, moi j'ai 200 chevaux sous le capot pépé ! 200 chevaux, t'entends ?
Le fermier se gare et le laisse dépasser l'attelage agricole.
Quelques kms plus loin, au détour d'un virage, le paysan aperçoit la grosse voiture rouge (et donc ses 200 chevaux) dans la rivière, le conducteur trempé, et bien sûr furieux.
Alors le pépé sur son tracteur le klaxonne à son tour et lui dit :
- Alors, on donne à boire à ses bêtes ?


Deux gars sont au bord d'un pont de trois cents mètres de haut.
Ils scrutent le ciel, froncent les sourcils, se regardent en hochant la tête, puis sautent dans le vide... avant de revenir sur le pont !
Un mec les a vu de la berge. Il s'approche des deux mecs et leur demande :
- Comment vous faites ça ?
- Bah on arrive à sentir les courants montants et ascendants de l'air... vous voulez essayer ?
- Oh oui ! répond le gars.
- Bon alors quand mon pote et moi on vous aura dit d'y aller vous sauterez, okay ?
- D'accord !
Les deux gars scrutent à nouveau le ciel, froncent les sourcils, se regardent en hochant la tête, et crient à l'autre mec :
- Vous pouvez y aller !
- Okay !
Le mec saute, et au bout de 4 secondes, s'écrase lamentablement en bas.
Les deux gars restés en haut pouffent de rire :
- Oh on est quand même vraiment salauds pour deux anges, hein ?


Ce cher Karl
Quand Marx est mort, il se retrouve devant Saint Pierre, le gardien du Paradis.
Saint Pierre lui dit « A votre façon, vous avez tenté d’améliorer le sort de l’humanité, mais bon, vous êtes beaucoup trop athée, je suis obligé de vous envoyer en enfer ».
Et Marx se retrouve en enfer.
Deux semaines plus tard, Satan passe un coup de fil à Saint Pierre :
– Allo, ça va mon vieux ?
– Oui ça va, et toi ça va ?
– Ouai, ça va… sauf pour le nouveau, là, le Marx que tu m’a envoyé il y a 15 jours
– Ben quoi, c’est quoi le blem ?
– Il m’a foutu une de ces pagailles ici, si tu savais: il a créé un syndicat et les démons se révoltent, ils exigent la clim, ils crient « non aux cadences infernales ». Pffff, j’en peux plus.
– Oui, mais qu’est-ce que tu veux que j’y fasse, moi ?
– Ben je me suis dit que je pourrais te l’envoyer au Paradis quelques temps. L’ambiance là haut est plus calme, plus sereine, plus lénifiante, tu vois. Ça lui ferait du bien, ça le calmerait.
– Bof, je suis pas sûr, mais bon, si tu veux, je peux te rendre ce service. C’est bien parce que c’est toi qui me le demande.
Et Marx se retrouve au Paradis.
Et Satan n’entend plus parler de Marx. Pendant un mois, deux mois. Au bout du troisième mois, il appelle Saint Pierre pour avoir des nouvelles :
– Allo, ça va mon vieux ?
– Oui ça va, et toi ça va ?
– Oui, oui. Mais dis moi, tu ne m’a pas renvoyé Marx. Ça se passe bien avec lui ?
– Ah oui, super. Tous les anges le trouvent cool. Il est très cultivé tu sais, une conversation toujours passionnante.
– Ah bon ! Alors tu veux bien le garder là haut ?
– Oui, pas de problème, tout le monde s’entend bien avec lui, il est charmant.
– Mais quand même, c’est un athée… ça ne vous pose pas de problème ?
– Ben non, pourquoi ?
– Et Dieu, qu’est-ce qu’il en pense ?
– Dieu ? quel Dieu ?…


Un vieux de 80 ans arrive à la messe avec un parapluie alors qu’il fait beau.
On s’étonne mais à la sortie il pleut.
Le dimanche suivant, il a plu mais il arrive sans rien et à la sortie il fait soleil.
On lui demande comment il fait pour deviner le temps qu’il va faire.
Il explique:
- Avant de partir, ma femme prend ma zigounette, la caresse un peu, la tient verticale et la laisse tomber.
Et alors ?
– Si elle tombe à gauche, il va faire beau.
Ah bon ?
– Si elle tombe à droite, il va pleuvoir !
Quelqu’un lui demande:
- Mais si elle reste droite ?
- Eh bien, dans ce cas, on ne va pas à la messe !


Un curé va voir son collègue qui est le curé du village voisin.
- Cher collègue, il faut absolument que tu me confesses tout de suite.
- Oui bien sûr, je t'écoute.
- Hier soir, j'ai rendu visite à une jeune et belle veuve de mon village pour la consoler de la perte de son mari. Après une petite demi-heure, cette femme m'a demandé de lui faire l'amour. Bien entendu, j'ai refusé. Elle s'est déshabillée et toute nue, elle se trémoussait devant moi. Je suis resté de marbre et je suis parti sur le champ !
- Bien ! et alors ?
-Et alors ! rien ! Je suis rentré chez moi en courant mais j'ai quand même pêché puisque j'ai regardé cette femme toute nue !!!
Alors le curé confesseur lui dit :
- Comme pénitence, tu vas boire 20 litres d'eau par jour pendant une semaine !
- Quoi ??? 20 litres d'eau par jour ?
- Eh oui ! C'est la dose quotidienne qu'on donne à un âne !!!!!


Le pasteur adresse ce message à ses fidèles :
- Que tous ceux qui avouent que leur femme les domine se déplacent et aillent s'asseoir du côté gauche
Tous les hommes de l'église se déplacent à gauche, sauf un.
Le pasteur, heureux qu'il y ait au moins un homme fort, lui demande :
- Comment se fait-il que votre femme ne puisse pas vous dominer ?
Alors l'homme répond calmement :
- C'est elle qui m'a dit de ne pas bouger...... !


Un évêque faisait sa visite dans une paroisse pauvre.
En visitant le presbytère, l'évêque s'aperçoit qu'il y a qu'un seul lit dans une seule chambre à l'étage.
- Vous n'avez qu'une chambre à coucher, demande-t ‘il au prêtre.
- Oui Monseigneur, nous sommes trop pauvre pour agrandir le presbytère.
- Mais votre servante, où couche-t ‘elle ?
- Ici, vous savez, nous avons un gros chien bien dressé et il couche entre nous deux.
- Mais vous devez bien avoir des tentations. Que faites-vous alors ?
- Quand ça m'arrive, je me lève, je vais dehors, je fais le tour du presbytère, ça passe et je reviens.
- Mais votre servante, elle doit avoir des tentations elle aussi ?
- Quand ça lui arrive, c'est elle qui se lève, qui va dehors faire le tour du presbytère et ça lui passe.
- Mais si ça vous arrive d'avoir une tentation tous les deux en même temps ?
- Dans ce cas, Monseigneur, on envoie le chien faire le tour du presbytère


Lors de fouilles du sous-sol russe jusqu’à 100 mètres de profondeur, les archéologues russes ont trouvé des bouts de fil de cuivre qui dataient d’environ 1000 ans.
Les Russes ont déclaré partout que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 1000 ans d’un réseau de téléphone en fil de cuivre.
Les Américains se sont mis alors à fouiller leur sous-sol jusqu’à 200 mètres de profondeur.
Ils ont trouvé des restes de fibre de verre datant d’environ 2000 ans.
Les Américains en ont conclu que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 2000 ans d’un réseau de fibre de verre numérique, et cela, bien avant les Russes.
Huit jours plus tard en Bretagne, à Lannion, on a publié le communiqué suivant :
« Lors de fouilles dans le sous-sol de la plage de Perros-Guirec, jusqu’à 500 mètres de profondeur, les scientifiques bretons n’ont rien trouvé. Ils en ont conclu que les Anciens Bretons disposaient déjà il y a 5000 ans d’un réseau Wifi ».


Dans un café
Dans un café parisien, un homme est en train de s’enivrer en buvant cognac sur cognac.
Une dame qui se trouve à la table voisine lui dit :
– Monsieur, vous devriez arrêter. Songez que chaque année, l’alcool tue plus de trente mille Français…
Et l’autre répond :
– Je m’en fous, je suis Belge !


Un anglais, un français et un belge se retrouvent dans un pub, et au bout de quelques verres commencent les confidences :
- Je suis sûr que ma femme me trompe avec un menuisier, sous le lit, jai retrouvé une scie et un rabot…, dit l'Anglais.
- Et moi, dit le français, je sais qu'elle me trompe avec le plombier, j'ai retrouvé un fer à souder sous mon lit !
- Mes chers amis, grâce à vous, enfin je vois clair ! Ma femme me trompe avec un cheval !
- Un cheval !?
- Oui, un cheval : sous le lit, j'ai retrouvé un jockey !


Une jeune fille assez belle et vêtue de façon un peu provocante entre dans une salle d'examen pour passer un oral.
L'examinateur bégaye quelque peu en lui proposant un sujet.
La jeune fille lui répond le regard en dessous :
- Je sais pas.
Le professeur,lui demande alors :
- Je vous propose un autre sujet, ou un rendez-vous ?
- Oh ! Je préférerais un rendez-vous (en rougissant quand même un peu).
- Très bien. Alors, à l'année prochaine.


La honte !
Vous êtes-vous déjà senti coupable de regarder des gens de votre âge et de penser :
« Je ne peux pas paraitre aussi vieux ! »
Alors, vous allez adorer celle-ci…
J’étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste quand j’ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur.
Il y était inscrit son nom et je me suis soudain remémoré un grand brun portant ce nom.
Il était dans ma classe de lycée quelques 40 ans auparavant et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j’avais craqué à l’époque ??
Quand je suis entrée dans la salle de soins, j’ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit.
Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret …
Quoique…
Après qu’il eut examiné ma dent, je lui ai demandé s’il était allé au lycée Henry IV.
– Oui, m’a-t-il répondu.
– Quand avez-vous eu votre bac ?, ai-je demandé .
– 1972. Pourquoi cette question ?
– Eh bien, vous étiez dans ma classe, me suis-je exclamé.
Et c’est là que cet affreux vieux con m’a demandé :
– Vous étiez prof de quoi ?


Un couple est invité à une soirée costumée.
Juste au moment de partir la femme est prise d'une violente migraine et elle dit à son mari d'aller à la fête sans elle.
Le mari enfile alors son déguisement et s'en va, tandis que la femme va se coucher.
Après avoir dormi un peu, elle se réveille en pleine forme.
Elle décide alors d'aller rejoindre son mari à la fête, mais comme elle est un peu soupçonneuse, elle se dit qu'elle va le surprendre en se déguisant avec un autre costume que celui qu'elle avait prévu.
Dès son arrivée à la fête, elle repère son mari.
Il est  en train de danser avec une fille, puis encore une autre, puis une autre encore.
Elle veut en savoir plus, et voir jusqu'où il est capable d'aller.
Dans la cohue, elle l'aborde et l'invite à danser. Sans la reconnaître, il lui susurre à l'oreille qu'ils pourraient s'isoler un petit peu, ce qu'ils font en allant directement
faire l'amour dans un des recoins de la salle.
L'affaire faite, la femme s'en va précipitamment et rentre chez elle.
Le mari rentre un peu plus tard, et sa femme l'attend de pied ferme derrière la porte...
"Alors ! Comment était la fête ?"
Il répond :
- " Ce n'était pas drôle sans toi chérie".
- "Je ne te crois pas, je suis sûr que tu as bien rigolé !"
- "Non je t'assure. Quand je suis arrivé, il n'y avait pas d'ambiance, alors avec quelques gars qui étaient là, on a décidé d'aller jouer aux cartes au bistrot voisin...
- "Ah bon ?"
- "Par contre, j'ai passé mon costume à un ami qui n'en avait pas. Et il m'a téléphoné pour me remercier. Il est tombé sur une sacrée salope et il s'est bien régalé!!!"


Le prof d’économie
C’est l’histoire d’un prof d’économie dans une université Anglaise.
Il avait la fâcheuse tendance de toujours raconter des blagues salaces et de faire des insinuations grivoises.
Lassées d’être toujours prises pour cible, un groupe d’étudiantes décida qu’à la moindre allusion à tendance sexuelle, elles se lèveraient et quitteraient l’amphi en signe de protestation.
Néanmoins, un garçon ayant entendu les filles élaborer leur plan et voulant fayoter raconta tout au professeur.
Au cours suivant qui parlait de l’économie française, le professeur plaça judicieusement cette phrase :
- « Vous savez que malgré un taux de chômage élevé, la France a encore besoin de main d’œuvre… On sait, par exemple, qu’il y a une pénurie de prostituées à Paris… »
À ces mots, les filles ayant décidé la rébellion se regardèrent, opinèrent du chef et se levèrent toutes en même temps pour quitter la salle…
Et le professeur, les observant d’un air innocent leur dit bien fort :
- " Allons mesdemoiselles, inutile de vous presser ! Le prochain avion pour Paris ne décolle pas avant ce soir…"


L'instituteur demande à un élève :
- Qu'est ce qu'il fait comme métier ton papa ?
- Il est guitareur, répond le garçon.
- Ah non, on dit guitariste, mon petit. Et toi, que fait ton papa ?
- Labouriste, M'sieur.
- Mais non, voyons, on dit laboureur ! Et toi, connais-tu le métier de ton papa ?
- Avec tout ça, je ne sais plus si il est mineur ou ministre.


451 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




451 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15355
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum