GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Housse de Transport Power A – Zelda pour Switch
Voir le deal
5.03 €

453 ° - 25

Aller en bas

453 ° - 25 Empty 453 ° - 25

Message par Jacknap1948 Dim 12 Juil 2020 - 9:08

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


C'est le petit Toto qui accompagne son papa à la pêche par ce bel après-midi de samedi.
Alors qu'ils attendent que ça morde, Toto demande :
- Dis papa, comment ça se fait que les barques flottent sur l'eau au lieu de couler ?
- Et le père répond :
- Oh ça j'en sais rien Toto...
Un peu plus tard, Toto revient à la charge :
- Dis papa, comment font les poissons pour respirer sous l'eau ?
- Oh ça je ne sais pas mon fils...
Encore un peu plus tard:
- Dis papa, pourquoi le ciel est bleu ?
- Aucune idée Toto.
Encore plus tard, Toto demande encore :
- Papa, ça ne t'embête pas si je te pose toutes ces questions?
- Bien sûr que non Toto : si tu ne posais aucune question, tu n'apprendrais jamais rien !


Un gars rentre d'une fête en voiture, bourré comme un coing.
Un gendarme l'arrête et lui dit:
- Test d'alcoolémie !
- Et merde... Si je vous donne 10 EUR vous me laissez partir ?
- Non !
- Ok, alors 20 EUR ?
- C'est d'accord. Allez-y mais doucement et soyez prudent !
Le gars repart et 2 minutes plus tard, il retombe sur un gendarme qui lui dit:
- Test d'alcoolémie !
Le gars:
- Oh non, pas encore... Avec 10 EUR vous me laissez partir ?
- Non !
- Bon, alors 20 EUR ?
- C'est d'accord. Allez-y mais doucement et soyez prudent !
2 minutes plus tard, le gars tombe une nouvelle fois sur un gendarme.
Le gars gémit:
- Oh non, encore un putain de test d'alcoolémie...
Écoutez, est-ce que pour 50 EUR vous me laisseriez partir ?
- Non ! Donnez-moi 100 EUR et je vous laisse partir !
Le gars s'exclame:
- 100 EUR ! Mais c'est de l'arnaque, les autres gendarmes ne m'ont demandé que 20 EUR !
Le gendarme sourit et réplique:
C'est toujours moi qui vous arrête mais cette fois, en plus, je vous explique comment sortir du rond-point !!!


Deux prostituées se rencontrent un soir sur leur coin de rue habituel.
L'une demande à l'autre :
- Comment ça s’est passé la nuit dernière ?
- Ah, il m’est arrivé quelque chose de surprenant.
- Ah oui, comment ça ?
- Vers minuit, il est arrivé un gars qui m'a demandé :
" Ça coûte combien pour te faire l'amour ? ".
Je lui ai dit 100 €.
Il m'a dit :
" J'ai pas autant d'argent que ça " .
Alors je lui ai dit :
" Je pourrais te faire une pipe pour 50 €. "
Il me répond :
" J'ai pas autant d'argent que ça ".
Là, je commençais à être tannée puis je lui ai demandé combien il avait dans sa goyotte ?
Il a fouillé dans ses poches puis il a sorti un vieux billet de 20 € en me disant :
" C'est tout ce que j'ai ".
Je lui ai dit :
" Pour 20 €, tout ce que je peux te faire c'est une branlette ".
Il m'a dit :
" Je sais pas ".
Je lui ai dit :
" Décide-toi, j'ai pas que ça à faire ".
Finalement, il m'a dit d'accord !
Il abaisse sa braguette et, à ma grande surprise, diantre, il sort le plus gros sexe que j'ai jamais vue de ma vie, tu te rends compte !
L'autre fille dit :
- Wow, qu'est-ce que tu as fait ?
- Qu'est-ce que tu voulais que je fasse ... je lui ai prêté 80 euros !


Petite annonce
Une riche veuve décide qu’elle a besoin d’un autre homme dans sa vie et fait passer une annonce dans les journaux :
« RICHE VEUVE RECHERCHE UN HOMME POUR PARTAGER SA VIE ET SA FORTUNE ayant les qualités suivantes :
1. Ne me battra pas
2. Ne partira pas en courant
3. Devra être super au lit
Pendant plusieurs mois, son téléphone n’arrêta pas de sonner, ainsi que la sonnette de sa porte, elle reçut des tonnes de courrier….mais sans résultat.
Aucun des hommes ne semblait répondre à ses critères. Quand un jour on sonna à la porte de nouveau.
Elle ouvrit et vit un homme sans bras ni jambes, couché sur le paillasson.
Perplexe, elle demanda :
– Qui êtes-vous et que voulez-vous ?
– Bonjour…Ne cherchez plus, je suis l’homme de vos rêves !
1. Je n’ai pas de bras, donc je ne peux pas vous battre
2. Puisque je n’ai pas de jambes, je ne peux pas partir en courant
– Et qu’est-ce qui vous fait penser que vous êtes super au lit ?
– J’ai sonné à la porte, non !?


Un homme rentre du travail.
Sa femme lui dit :
– Tu sais ce qui est arrivé cet après-midi ? La grosse pendule accrochée au mur du salon est tombée. Une minute plus tôt elle tombait sur la tête de maman !
– Je me demande pourquoi tu tiens tant à garder cette pendule ! s’écrie le mari quelque peu contrarié, elle a toujours retardé.


Papa : Grouille-toi, fiston ! On passe à table dans deux minutes !
Toto : Je mangerai plus tard, papa. Je n'ai pas encore fini mes devoirs !
Papa : Attends, je vais t'aider. Oh, du calcul mental ! C'est fastoche, pourtant !
Toto : De ton temps, peut-être !
Papa : Tout d'abord, imagine un grand tableau noir dans ta tête. Ensuite, tu y inscris les nombres, et il ne te reste plus qu'à calculer. C'est simple, non ? Voyons ton devoir par exemple, 3 fois 5 ! Tu l'écris sur ton tableau noir. Ça y est, ton calcul est écrit ? Alors, Toto, c'est fait ?
Toto : C'est impossible, papa ! Je ne trouve pas la craie !


Un belge fait le trajet Paris-Lyon en voiture.
Il prend une auto-stoppeuse en minijupe.
Celle-ci commence à lui faire du charme.
À l’entrée de Lyon le belge lui frôle la jambe par mégarde en changeant de vitesse.
La nana le regarde droit dans les yeux et lui dit : « Tu peux aller plus loin tu sais ? »
Et le Belge continue jusqu’à Marseille.


C'est une société qui cherche un comptable.
Elle passe une annonce et trois candidats se présentent.
Le recruteur fait entrer le premier candidat, c'est un homme, à l'air austère.
- Bonjour Monsieur. Nous allons nous permettre de tester vos capacités, pour voir si vous avez le bon profil. Une place de comptable, c'est sérieux. Pouvez-vous compter jusqu'à dix ?
- Mais, bien sûr: Une deux, Une deux, Une deux...
- Ouh là là, ce n'est pas terrible. Que faisiez-vous avant ?
- J'étais adjudant dans l'armée de terre.
- Écoutez, on vous écrira.
La deuxième personne entre à son tour.
C'est une femme, un peu niaise.
- Bonjour. Je vais vous demander de compter jusqu'à dix.
- Facile : Un trois cinq sept neuf...
- Dites donc, c'est pas fameux. Qu'est-ce que vous faisiez avant ?
- Pervenche, mais je suis toujours restée sur les côtés impairs.
- Eh bien on vous écrira.
Le DRH commence à être un peu tendu.
Il fait entrer le dernier candidat.
- Bonjour Monsieur. Êtes-vous capable de compter jusqu'à dix ?
- Sans problème: Un Deux trois quatre cinq six sept huit neuf et dix
- Formidable ! Vous avez l'air du comptable idéal. Et... vous pouvez continuer ?
- Oui: Valet, Dame, Roi...
- Aie aie aie, ça se gâte, qu'est-ce que vous faisiez avant ?
- Employé des postes !


Note de service
BUSINESS – Note de service…
CONVENTION COLLECTIVE
Note de service P 12/324 – Avenant à la convention collective
Merci de prendre connaissance de ces nouvelles dispositions à partir du 1er Juillet 2015.
TENUE VESTIMENTAIRE
Il est préférable de s’habiller en fonction du salaire que l’on reçoit. Si vous arrivez avec des chaussures PRADA à 350 euro ou des sacs VUITTON à 600 euro, nous en conclurons que vous n’avez aucun problème économique, donc que vous n’avez pas besoin d’augmentation. Si vous vous habillez trop pauvrement nous en conclurons que vous devez apprendre à mieux gérer vos finances, donc nous ne pourrons pas vous donner d’augmentation. Si vous vous habillez normalement cela veut dire que tout va bien et que vous n’avez donc pas besoin d’augmentation.
JOURS DE MALADIE
Nous n’acceptons pas les certificats médicaux comme justificatif de maladie. Si vous avez pu vous rendre chez le médecin, c’est que vous pouvez aussi venir au travail.
JOURS DE CONGÉS
Chaque employé aura droit à 104 jours de congés appelés « samedi » et « dimanche ».
TOILETTES
Nous avons noté trop de temps perdu aux toilettes. Les nouvelles dispositions prévoient donc un maximum de 3 minutes aux toilettes.
Après ces 3 minutes, une alarme sonnera, le papier hygiénique disparaîtra, la porte s’ouvrira et une photo sera prise. Au second retard aux toilettes, la photo sera exposée publiquement.
LA DIRECTION.


Cela se passe dans un train.
Dans un des compartiments se trouvent quatre personnes : trois hommes et une jeune femme de toute beauté .
La discussion s’engage rapidement entre les quatre passagers, puis, très vite prend une tournure plutôt érotique.
D’ailleurs, à un moment, la jeune femme propose:
– Si chacun de vous me donne cinq euros je suis prête à vous montrer mes mollets…
Les hommes, sous le charme de la jeune femme et déjà assez chaud sortent tous cinq euros de leurs portefeuilles.
Là-dessus, la jeune femme s’exécute. et leur montre ses mollets ravissants.
La discussion continue, toujours plus érotique, puis la jeune femme relance :
– Si chacun de vous me donne 10 euros je suis prête à vous montrer mes cuisses…
Les hommes étant ce qu’ils sont, ils n’hésitent pas une seconde et sortent chacun 10 euros de leurs portefeuilles.
La jeune femme remonte sa robe et leur laisse contempler le haut de ses jambes splendides.
Puis la discussion reprend, et cette fois-ci, les hommes ont tombé la veste tant ils sont chauds. Très vite, la jeune femme leur dit :
– Si chacun de vous me donne 20 euros de plus, je vous montre où j’ai été opérée de l’appendicite…
Naturellement, tous les trois lui donnent 20 euros de plus, et à ce moment-là, la jeune femme se tourne vers la fenêtre, et pointant du doigt un hôpital, elle dit :
– C’est là!


Les mots croisés
Un évêque, un curé et une bonne sœur reviennent des Journées Mondiales de la Jeunesse de Rio.
Dans l’avion, ils lisent tous les trois le journal « La Croix ».
L’évêque, un peu joueur, leur dit :
– Et si on faisait un concours de mots croisés puisqu’on a tous le même journal ?
Ils s’y mettent dare-dare et, au bout de 5 minutes, l’évêque s’écrie :
– Ça y est, j’ai fini, c’était vraiment facile !
La bonne sœur, 2 minutes plus tard :
– J’ai fini moi aussi, mais ce n’était pas évident.
Dix minutes plus tard, le curé se gratte toujours la tête.
L’évêque vient son secours :
– Mais qu’est-ce qui vous embête ?
Le curé :
– Ben, le 3 horizontal… j’ai bien la deuxième lettre, le O, la troisième le U , la quatrième le I , ensuite L, L, E et S…
Mais je ne vois pas du tout : est-ce que c’est nouilles ou mouilles, non je ne vois vraiment pas.
L’évêque :
– Voyons la définition : « se vident quand le coup est tiré »… mais ce sont les douilles, bien sûr.
La sœur, d’une petite voix :
– Vous n’auriez pas une gomme


Évasion fiscale
Deux banquiers suisses se rencontrent dans une rue de Genève :
– Bonjour, cher ami, mais savez-vous donc ce qui est arrivé à notre confrère Philomène ?
– Philomène ? De la Banque centrale ? Non ! Que lui est-il arrivé ?
– Il est devenu fou, on a dû l’interner.
– Mais ce n’est pas possible ! Et comment s’en est-on aperçu ?
– Il plaçait son argent en France !


Une femme entre à la maison après son rendez-vous chez le gynécologue.$
Son mari lui demande :
- Alors, qu'est-ce qu'il t'a dit ?
La femme le rassure :
- Tout va bien ! Il a dit que j'avais les seins d'une jeune femme de 18 ans !
L'homme se met à rigoler et dit :
- Et qu'est-ce qu'il a dit à propos de ton gros trou de cul ?
La femme répond :
- Oh mais chéri, nous n'avons pas parlé de toi !


Les cravates
Un homme marche tout seul dans le désert, son chameau s’est enfuit avec l’eau et la nourriture.
Au bout d’un moment il voit un marchand. Il s’approche de lui et dit:
– De l’eau, s’il vous plaît de l’eau !
– Désolé, moi je n’ai pas d’eau, je ne vends que des cravates ! répond le marchand
Alors l’homme reprend sa route, il est de plus en plus fatigué et le soleil brille haut dans le ciel.
Quelques heures plus tard l’homme voit un deuxième marchand. Mort de soif il s’avance vers lui a genoux. Et il lui dit:
-De l’eau.. s’il..vous…plaît !
– Ah non, désolé, moi je ne vends que des cravates !
Alors l’homme reprend sa route. Une demi-heure plus tard il tombe sur un troisième marchand. L’homme s’avance avec difficulté (il rampe) et dit à bout de souffle:
– De l’eau… je…vous…en supplie…de l’eau !
– Ah désolé mon bon monsieur, je ne vends que des cravates moi. Mais un peu plus loin, dans cette direction il y a un bistro.
– Merci… Merci beaucoup !
Alors l’homme va en direction du bistro, cinq minute plus tard il voit enfin le bistro. Il commence à courir et arrive enfin à l’entrée du bar, il s’écroule pratiquement sur le comptoir et demande :
– De l’eau s’il vous plaît de l’eau !
Et le serveur lui répond :
– Ah désolé monsieur, mais ici on ne sert que les client qui ont une cravate !


Une histoire de responsabilité
C’est l’histoire de quatre individus : Chacun, Quelqu’un, Quiconque et Personne :
Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s’en occuper.
Chacun était assuré que Quelqu’un allait le faire, Quiconque aurait pu s’en occuper, mais Personne ne l’a fait.
Quelqu’un s’est emporté parce qu’il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun.
Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire, mais Personne ne s’était rendu compte que Chacun ne le ferait pas.
A la fin, Chacun blâmait Quelqu’un, du fait que Personne n’avait fait ce que Quiconque aurait dû faire.

…. à méditer !


C'était du temps où on trouvait encore dans les rues des balances, qui pour 20 ou 50 centimes vous donnaient votre poids, avec en plus une petite carte qui était supposée être un résumé de votre personnalité.
Ce jour-là, ma femme voulait connaître son poids. Elle met 50 cts dans la machine, et se place sur le plateau.
La machine lui 'sort' une carte sur laquelle on peut lire: "Vous êtes chaleureuse, compréhensive et amoureuse"
Alors ma femme se retourne vers moi et me dit:
- Ah! Tu vois!?
Et à ce moment-là, je la regarde, puis je regarde le cadran de la balance, et je lui répond:
- Oui, je vois! Et je vois que la balance s'est aussi trompée sur ton poids.


Le belge et la rapidité
Quelle est la chose la plus rapide au monde ?
L’Anglais répond :
– Moi, je dis que c’est la pensée, puisque la pensée est immédiate.
Le Français, à son tour, répond :
– Moi, je dis que c’est la lumière car rien ne bat la vitesse de la lumière.
Le Belge, à la fin, répond :
– Moi, je dis que c’est la diarrhée, parce que quand tu as la diarrhée, t’as pas le temps de penser, ni d’allumer la lumière que t’es déjà dans la merde.


Qui devrait être chef ?
Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être chef.
Le cerveau disait : » Puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le chef « .
Les pieds disaient : » Puisque nous transportons le corps là où il le désire et que nous permettons ainsi de faire ce que pense le cerveau nous devrions être chef « .
Les mains disaient : » Puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l’argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être chef « .
Et ainsi de suite pour le cœur, les yeux, les oreilles et les poumons.
Enfin, le trou du cul se fit entendre et demanda à être choisi comme chef.
Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l’idée qu’un trou du cul puisse être chef.
Le trou du cul se mit en colère et refusa de fonctionner.
Bientôt, le cerveau devint fiévreux, les yeux, se vitrèrent, les pieds étaient trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, et le cœur et les poumons luttaient pour survivre.
Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d’être chef.
AINSI FUT FAIT.
Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s’occupait principalement de la merde, comme tout chef digne de ce titre.
MORALITÉ :
Il n’est nullement nécessaire d’être un cerveau pour devenir chef ; un trou du cul a nettement plus de chances.
Regardez autour de vous et vous en serez convaincu.


Le curé d'un tout petit village apprend que la jeune Marie est enceinte de lui.
Aussitôt il va lui parler, pour lui expliquer que ce n'est pas possible dans ce petit village.
- Il faut qu'elle déménage dans un village voisin, mais il veillera à verser chaque mois sur un compte une belle somme d'argent pour l'entretien du petit, jusqu'à ses 18 ans.
Le mois avant les 18 ans du "petit", le curé dit au ...sacristain :
- Va voir Marie, et dis-lui bien que c'est le dernier versement. Observe bien son visage lorsque tu lui diras cela.
- Observer son visage ? mais pourquoi faire ?
- Mais pour savoir si elle est contente ou triste.
Une fois arrivé sur place, le sacristain remplit sa mission, et reste à observer Marie.
- Mais pourquoi me regardez-vous ainsi ? demande Marie
- C'est un ordre de Monsieur le Curé. C'est pour voir si la nouvelle vous rend contente ou triste.
- Eh bien, dites à Monsieur le Curé que j'ai avorté au bout de 2 mois, mais que j'étais quand même bien contente de recevoir l'argent chaque mois pendant 18 ans. Et là, observez bien le visage que fera Monsieur le curé.


Une dame aux cheveux argentés téléphone à son voisin et lui dit :
- S'il te plaît, viendrais-tu chez moi? J'ai besoin de ton aide pour commencer à assembler un puzzle.
Son voisin décide d'aller lui donner un coup de main.
Arrivé chez elle, elle le laisse entrer et lui montre toutes les pièces du casse-tête éparpillées sur la table.
Son voisin lui demande:
- Qu'est-ce qu'il est supposé représenter ton casse-tête ?
Elle lui répond :
- Selon la photo sur la boite, ça devrait être un coq.
Il se met à examiner les morceaux pendant un certain moment, puis regarde la boite et, se tournant vers elle lui dit :
- Premièrement, peu importe ce que nous faisons, nous ne serons pas capables d'assembler ces morceaux pour en faire un coq.
Il prend sa main et lui dit :
- Deuxièmement, je veux que tu te relaxes. Prenons une bonne tasse de thé.
Et ensuite, il ajoute après avoir laissé échapper un profond soupir .......
- Remettons tous les Corn Flakes dans la boite!


La création
Le premier jour, Dieu a créé la vache et lui a dit :
- ''Reste au champ avec le fermier toute la journée et souffre sous le soleil. Fait des veaux et donne du lait pour soutenir le fermier. je te donne une durée de vie de 60 ans.''
La vache répondit :
- ''C'est une sacrée vie dure que tu veux pour moi pendant 60 ans. C'est ok pour 20 ans et je te rends les 40 autres.''
Et Dieu a été d'accord.
Le deuxième jour, Dieu a créé le chien. Dieu a dit :
- ''Reste assis toute la journée sur le seuil de la porte de la maison et aboie sur quiconque entre ou passe devant. Je te donne une durée de vie de 20 ans.''
Le chien a dit :
- ''C'est trop long pour aboyer. Donne-moi 10 ans et je te rends les 10 autres.''
Alors Dieu a été à nouveau d'accord.
Le troisième jour Dieu a créé le singe et lui a dit :
- ''Amuse les gens, fait des tours savants, fait les rire. Je te donne une durée de vie de 20 ans.''
Le singe a dit :
- ''Faire des singeries pendant 20 ans ? C'est trop chiant ! Le chien t'a rendu 10 ans, non ? Ben je fais pareil, ok ?''
Encore une fois Dieu a été d'accord.
Le quatrième jour Dieu a créé l'homme. Dieu a dit :
- ''Mange, dors, joue, baise, amuse toi. Glande un rien, Je te donne 20 ans.''
L'homme répondit :
- ''Quoi ? Seulement 20 ans ? Que dalle ! Écoute, je prends mes 20, les 40 que la vache a rendus, les 10 du chien et les 10 du singe. Ça fait 80, ok ?''
- ''Ok!'' répondit Dieu. ''Marché conclu''.
C'est ainsi que pendant les 20 premières années de notre vie nous mangeons, dormons, jouons, baisons, nous amusons et ne faisons rien.
Pendant les 40 années suivantes nous travaillons comme un forçat au soleil pour entretenir notre famille.
Pendant les 10 années suivantes nous faisons des singeries pour distraire nos petits-enfants.


Chez un marchand de voiture, un gars venu du fin fond de sa campagne contemple un véhicule exposé.
– Elle est belle, hein? fait le vendeur. Une première main ! Une occase exceptionnelle, mon bon monsieur, comme neuve ! Et elle tape le 160…
– Ça veut dire quoi, taper le 160 ?
– Eh bien, par exemple, vous dînez chez vous tranquillement. Ensuite, avec votre femme, vous montez dans la bagnole, et à onze heures du soir, vous êtes à Paris. C’est pas beau ça ?
– Oh ! Crénom ! je vas l’acheter. Je reviendrai demain avec l’argent…
Le lendemain, pas de gars de la campagne. Ni le surlendemain, ni les jours suivants. Et voilà que trois semaines plus tard, le vendeur de voiture le rencontre dans la rue.
– Et Alors, qu’est-ce qui se passe ? Vous deviez passer prendre la bagnole le lendemain, c’était convenu !
– Be oui… Mais finalement, j’ai changé d’avis. Parce que, comme m’a dit la Marie : « Qu’est-ce qu’on irait foutre à onze heures du soir dans une ville où on connaît personne ? » …


Deux anciens amis se retrouvent après une vingtaine d’années.
Le premier raconte à l’autre ce qu’il a fait durant toutes ces années :
Il a trouvé une bonne entreprise et y a fait une excellente carrière. Il a aussi rencontré une petite femme sympa et a eu avec elle cinq enfants, etc. etc.
Au bout d’un moment, comme son ami ne disait rien, il le questionne :
– Et toi, tu ne me dis rien ? Qu’es-tu devenu ? Je me souviens à l’époque tu formulais le projet de t’associer avec quelqu’un qui apporterait beaucoup de capitaux et avec ton expérience vous créeriez une grosse affaire et gagneriez beaucoup d’argent ? As-tu pu réaliser ton projet ?
– Oui, Oui, effectivement. J’ai rencontré un gros investisseur qui a apporté beaucoup de capitaux et nous avons créé une formidable entreprise.
– As-tu gagné beaucoup d’argent ?
– Oui, j’ai en effet gagné énormément d’argent, et je suis aujourd’hui très très riche…
– Ah bon, c’est magnifique ; et ton associé aussi ?
– Ah non, lui, maintenant, il a l’expérience…


Pour quelles raisons les femmes mariées grossissent-elles alors que les femmes célibataires maigrissent ?
En fait c’est très simple :
– La célibataire va au frigo, n’y trouve rien d’intéressant et retourne au lit.
– La femme mariée va au lit, n’y trouve rien d’intéressant et retourne au frigo


Une fois où j'étais à Paris dans un grand hôtel, je me trouvais dans l'ascenseur, seul. L'ascenseur s'arrêta avant que l'on arrive à mon étage.
Une blonde pulpeuse monte.
Les portes se ferment et aussitôt elle me demande de retirer ma chemise.
Je le fais Puis elle me demande d'enlever mes chaussures.
Je le fais Enfin elle me demande de retirer tout le reste et puis elle me susurre à l'oreille :
Et maintenant, fais-moi sentir que je suis une femme...
Alors j'ai pris mes vêtement et je lui ai dit :
D'accord, tu peux aller laver ça maintenant.


453 ° - 25 Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




453 ° - 25 Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15355
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum