GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -31%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
48.51 €

462 ° série de blagues.

Aller en bas

462 ° série de blagues. Empty 462 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 30 Aoû 2020 - 9:01

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Un motard pressé de rentrer chez lui pour retrouver sa copine, roule en excès de vitesse.
Il se fait alors arrêter par un flic. Pour se justifier, il dit au flic qu'il va demander sa copine en mariage et c'est pour cela qu'il roulait si vite (...en plus de quelques autres petits mensonges...).
Le flic, prit de pitié, lui dit :
- On va faire un truc, je vais vous poser une devinette et si vous arrivez à répondre, je vous laisse partir.
- Ok, dit le motard.
- Qu'est ce qui a un volant et quatre roues ?
- Une voiture, répond le motard !
- Ah oui, mais il faut préciser, Citroën, Peugeot, BMW ?
- Posez moi une autre question, demande alors le motard.
- Qu'est ce qui a un guidon et deux roues ?
- Une moto !
- Ah oui, mais il faut préciser, Honda, Yamaha, Ducati ? demande le flic.
Le motard pris de colère dit au flic :
- A mon tour de vous poser une devinette : qu'est-ce qu'une jeune fille en minijupe qui attend sur un trottoir ?
- Bin ....une pute ! répond le flic.
- Ah oui, mais il faut préciser ta mère, ta sœur, ta femme ...?


Avant le mariage :
Elle : Salut !
Lui : Ah depuis le temps que j'attends ça.
Elle : Tu veux que je parte ?
Lui : Non. Je n'ose même pas y penser.
Elle : Tu m'aime ?
Lui : Bien sûr ! Énormément !
Elle : Tu m'as déjà trompée ?
Lui : Non ! Pourquoi demandes-tu ça ?
Elle : Tu veux m'embrasser ?
Lui : Chaque fois que j'en aurai l'occasion.
Elle : Tu me battras un jour ?
Lui : Tu es folle ! Jamais de la vie !
Elle : Je peux te faire confiance ?
Lui : Oui !
Elle : Chérie !

Après le mariage :
Relire le même texte de bas en haut.


Le surdoué
Le petit Thomas demande à sa maîtresse s'il peut lui parler après le cours.
Elle accepte.
- Alors, que veux-tu me dire Thomas ?
- Je pense être bien trop intelligent pour rester dans cette classe, je m'embête.
Je voudrais directement passer au lycée.
Sur ce, le directeur informé, demande à Thomas s'il veut bien passer des tests.
Le gamin accepte sans hésiter.
Alors le directeur, pour clore l'entretien rapidement, commence le test.
- Voyons voir Thomas: 36x49 ?
- 1764 !
- Et 363x363 ?
- 131.769, Mr le directeur...
- Capitale du Liechtenstein ?
- Vaduz !
Le test continue pendant une demi-heure.
Thomas ne fait aucune erreur.
A la fin du test le directeur est satisfait, mais la prof demande à son tour, si elle peut lui poser des questions.
Le gamin et le directeur acceptent, la prof commence:
- Bon, Thomas... la vache, elle en a 4 et moi j'en ai 2, qu'est-ce que c'est ?
- Les jambes, madame !
- Correct.
- Où est-ce que les femmes ont les poils les plus frisés ?
Le directeur est de plus en plus gêné...
- En Afrique, madame !
- Qu'est-ce qu'on trouve dans tes pantalons et pas dans les miens ?
Le directeur ouvre des yeux surpris...
- Des poches, madame !
- Qu'est-ce qui est mou, mais qui devient dur avec les mains d'une femme ?
Le directeur est de plus en plus étonné, mais avant qu'il ait eu le temps de parler, le gamin répond:
- Le vernis à ongles, madame !
- Qu'est-ce que les hommes et les femmes ont au milieu des jambes ?
- Les genoux, madame !
- Bien. Et qu'est-ce qu'une femme mariée a de plus large qu'une femme célibataire ?
Le directeur n'en croit pas ses oreilles...
- Le lit, madame !
-Parfait , quelle est la partie de mon corps, qui est souvent la plus humide ?
- Votre lange, madame !
- Quel mot commençant par la lettre "c", désigne quelque chose qui peut être humide ou sec et que les hommes aiment regarder ?
- Le ciel, madame !
Le directeur soufflant, transpirant comme un sauvage, décide d'arrêter le test et s'exclame:
- Ce n'est pas au lycée que je vais t'envoyer, mais directement à l'université ! Même moi, j'aurais tout raté à ce test !

Moralité de l'histoire:
C'est avec l'âge que l'on devient pervers...


Trois hommes, un français un belge et un américain se sont perdus dans la jungle quand soudain, des cannibales les capturent :
- Bonjour étranger, nous sommes des cannibales et nous raffolons de la viande humaine. Mais nous vous offrons la possibilité de vous enfuir : si vous formulez un vœu que nous arrivons à exaucer, nous vous mangerons et avec votre peau nous fabriquerons un canoë ! Si nous n'arrivons pas à l'exaucer, vous être libre.
- Alors l'américain réplique : Peuh !! Rien de plus facile. Je voudrais une Cadillac limousine avec piscine et bar à l'intérieur et les filles qui vont avec !
Le lendemain matin, la limousine arrive avec les filles à bord !
Les cannibales attrapent l'américain, le mangent et fabriquent un beau canoë avec sa peau.
Arrive le tour du français :
- Moi je veux un plat traditionnel français : du cassoulet Toulousain avec un bon vin de Bordeaux et en dessert un far Breton. (En se disant que les cannibales ne savent pas cuisiner !)
Le lendemain matin, la table est servie : le cassoulet, le vin et le dessert !
Le français mange alors son plat puis les cannibales le mange à son tour et font un beau canoë avec sa peau !
Alors le belge s'avance et dit :
- Je voudrais la fourchette du français !
Les cannibales abasourdies répondent :
- Mais tu es fou ? On l'a déjà la fourchette ! Tu es sûr de vouloir mourir !?
Alors le belge répond :
- Je m'en fiche, je veux la fourchette !
Le cannibale lui tend la fourchette.
Le belge prend la fourchette puis se transperce plusieurs fois le corps en disant :
- Regardez ce que j'en fait de votre beau canoë !


Le ver de terre
C’est un grand-père qui emmène son petit-fils à la pêche.
Mais toutes les 5 minutes :
– Papy, papy, j’ai tout emmêlé la ligne.
Au bout d’un moment, le papy en a marre, et ne pense qu’a se débarrasser du gamin.
Il prend un bâton, fait un trou étroit dans le sol, et dit a son petit-fils :
– Tiens, je vais te montrer un jeu. Prend un ver de terre, et essaie de le glisser dans le trou. Si tu y arrives, je te donne 10 euros.
Évidemment, le ver se tortille sans arrêt, et c’est pas demain la veille que le petit aura réussi à le rentrer dans le trou…
Pendant ce temps, le grand-père, enfin tranquille, se remet à la pêche.
Au bout d’un moment, le petit-fils revient vers lui:
– Ça y est, j’ai fini.
Le grand-père :
– Hein ?
– Ben oui, comme le ver y bougeait tout le temps, je l’ai aspergé de laque, et j’ai pu l’enfiler dans le trou.
– Ah ! ben oui, c’est bien mon petit…
Et le lendemain matin, le grand-père de tenir sa promesse :
– Tiens, voilà tes 10 euros, et voilà 10 euros de la part de ta grand-mère….


Un journaliste interviewe un artiste de cirque :
- Que faites-vous dans la vie ?
- J'ai un numéro extraordinaire de magie : je scie ma femme en deux.
- Ca doit être difficile ?
- Non, c'est un secret de famille : mon père était déjà magicien et sciait ma mère en deux.
- Vous êtes fils unique ?
- Non j'ai un demi-frère.


Deux hommes, au trois-quarts ivres, sont accoudés au bar du dernier étage de l'Empire State Building.
Le 1° explique à l'autre :
- En sautant par le fenêtre, tu planes jusqu'au dixième étage et un courant d'air te fais faire le tour du building et te pousse vers une fenêtre par laquelle tu peux pénétrer et ensuite remonter au bar.
Le deuxième est un peu sceptique.
- Je vais te prouver que ce que je dis est vrai.
Il saute par la fenêtre et plonge jusqu'au 10e étage, fais le tour du building et rentre effectivement par une fenêtre.
De retour au bar le 2° client lui dit :
- Tu as eu un fameux coup de chance !
- De la chance!!! Je recommence pour te montrer.
Et de ce fait, il replonge par la fenêtre, arrivé au 10° étage il fait le tour du building, rentre par une fenêtre et se retrouve peu après à nouveau au bar.
- Je vais le faire aussi dit le second et il saute par la fenêtre.
Arrivé au 10° étage il continue à plonger et il finit par s'écraser sur le trottoir.
Le barman court à la fenêtre et dit :
- Tu sais que lorsque tu es bourré, tu es vraiment un grand con SUPERMAN

Le sept
Encore aujourd’hui, de nombreuses personnes, en écrivant le chiffre sept, utilisent une barre supplémentaire horizontale au milieu du chiffre.
La plupart des typographies l’ont fait disparaître aujourd’hui, comme vous pouvez le constater ici : 7
Mais savez-vous pourquoi cette barre a survécu jusqu’à nos jours?
Il faut remonter bien loin, aux temps bibliques :
Lorsque Moise eut gravi le mont Sinaï et que les 10 commandements lui furent dictés, il redescendit vers son peuple et leur lut, à haute et forte voix, chaque commandement.
Arrivé au septième, il annonça:
– Tu ne désireras pas la femme de ton prochain.
Et là, de nombreuses voix s’élevèrent parmi le peuple lui criant :
– Barre le sept, barre le sept !!!…


- Allô, les urgences ? Je dois normalement accoucher dans deux jours mais là j’ai des contractions toutes les cinq minutes et j’ai perdu les eaux.
- C’est votre première grossesse ?
- Non, c’est mon cinquième enfant.
- Vous habitez loin ?
- Non, je suis tout près.
- Quelqu’un peut vous emmener ?
- Ah oui sans problème, mon mari va m’emmener. Ce n’est pas pour l’accouchement que je vous appelle, ça je vais m’en sortir, ce n’est pas le premier. Mais par contre il me faudrait quelqu’un pour me garder les quatre premiers, surtout qu’il y en a deux à la sieste.
- Pour ça malheureusement, je ne vais pas pouvoir faire grand-chose pour vous !
- Y a pas moyen que le SAMU se déplace ? Comme quoi, vous ne servez vraiment à rien !


Un homme s’évade après 15 ans de prison.
Il entre dans une maison pour voler de l’argent et pourquoi pas un fusil mais il trouve un jeune couple au lit.
Le fugitif ordonne à l’homme de sortir du lit et l’attache à une chaise.
Il attache ensuite la femme au lit, il se met dessus et l’embrasse dans le cou. Puis le fugitif se lève et va dans la salle de bain…
Le mari complètement affolé en profite pour chuchoter à sa femme :
- Écoute ma chérie, c’est un évadé de prison, regarde ses vêtements. Ça doit faire longtemps qu’il n’a pas vu de femme. J’ai vu comme il t’a embrassé dans le cou. S’il veut du sexe ne résiste pas, fais ce qu’il te dit. Donne lui satisfaction même si ça te répugne car si il se fâche il peut nous tuer. sois forte chérie! Je t’aime !
Sa femme lui répond :
- il ne m’embrassait pas dans le cou, il me chuchotait à l’oreille qu’il était gay et qu’il te trouvait à son goût et voulait savoir si on avait de la vaseline… je lui ai dit dans la salle de bain… sois fort chéri! je t’aime !


La boîte d’épinard
Lors d’une expérience, un ingénieur, un physicien et un mathématicien sont enfermés chacun dans une pièce, avec une boite d’épinard, mais sans ouvre-boîtes.
Vingt-quatre heures plus tard, les portes de chacune des trois pièces s’ouvrent….
Dans la première pièce, l’ingénieur est en train de dormir avec à côté de lui la boite de conserve toute cabossée, mais ouverte et vide.
On le réveille et on lui demande comment il a procédé. Il explique:
– Quand j’ai eu faim, j’ai pris la conserve et j’ai tapé sur son point de moindre résistance.
Dans la deuxième pièce, le physicien est lui aussi repu d’épinards.
Il explique:
– Quand j’ai eu faim, j’ai observé la boite, posé quelques équations et appliqué une forte pression sur les points idoines, et la boite s’est ouverte.
Dans la troisième pièce, le mathématicien est assis par terre dans un coin, la boite d’épinard à ses pieds et il marmonne en transpirant à grosses gouttes :
- Supposons que la boite est ouverte, supposons que la boite est ouverte…


RTT à la DDE
Une femme, à la fenêtre de sa maison, voit se garer devant chez elle un camion de la DDE.
Un premier gars en descend, prend une pelle et creuse un trou, puis deux mètres plus loin creuse un second trou.
Et ainsi de suite..
Un deuxième gars sortant du camion, prend une pelle et rebouche tous les trous que son collège continue à creuser.
Intriguée, elle va les voir et les interroge sur leur travail.
Et le premier agent lui répond :
– Je sais que ça peut paraître bizarre. D’habitude nous sommes trois dans l’équipe, mais aujourd’hui le gars qui plante les arbres est en RTT !


Place Vendôme
Un homme genre la cinquantaine, plutôt petit, choucroute sur la tête et lunettes de soleil à la Alain Delon, arrive chez Cartier, Place Vendôme à Paris, en compagnie d’une jeune femme splendide, et ensemble, ils choisissent un bijou de 75 000 euros.
Au moment de payer, l’homme sort son carnet de chèques et, sans sourciller, le rédige.
Le vendeur, lui, est un peu ennuyé car c’est la première fois qu’il voit ce couple à la bijouterie.
L’homme s’aperçoit du malaise du vendeur et, avec beaucoup d’aplomb, lui dit :
– J’ai le sentiment, très cher, que vous pensez que ce chèque est peut-être sans provision, n’est-ce pas ?…
– Heu… Et bien…
– Bien ! voici ce que nous allons faire : vu que aujourd’hui c’est samedi et que ma banque est fermée, je vous propose que vous gardiez ce chèque ainsi que le bijou. Dès lundi, procédez à son encaissement et lorsque le paiement sera honoré, faites livrer le bijou chez Mademoiselle. D’accord ?
Le vendeur, rassuré, donne son aval à cette solution sans l’ombre d’une hésitation, assurant même, que la bijouterie prendrait à sa charge la livraison du bijou et qu’il s’assurerait en personne du bon déroulement de l’opération.
Le lundi matin, après vérification à la banque, il se rend compte que c’est bien un chèque en bois !
Furieux, le vendeur appelle aussitôt le client malhonnête et ce dernier lui répond :
– Mais ce n’est pas grave ! Cela ne nous a rien coûté ni à vous ni à moi, de plus j’ai passé une soirée d’enfer avec une ex-mannequin ! D’ailleurs je tiens à vous remercier pour votre collaboration !…


Le broyeur
C’est un jeune employé qui s’apprête à quitter le bureau vers les 19h30, lorsqu’il croise son directeur, en face du broyeur de documents, une feuille de papier à la main…
– Ah jeune homme ! Vous allez pouvoir m’aider avant de partir : Ceci (en montrant son papier) est très important, et ma secrétaire vient de partir. Sauriez-vous faire fonctionner cette machine ?
Le jeune employé répond :
– Mais très certainement Monsieur.
Et il branche la prise, insère le papier dans la fente et celui-ci est aussitôt broyé.
– Excellent ! dit le directeur, alors que son papier disparaît… Une seule copie suffira….


Le lumbago
Dans un compartiment de chemin de fer, il y a un prêtre et deux appelés qui viennent d’être libérés du service militaire :
– Moi dit le premier, en arrivant chez moi, je vais fêter mon retour avec mes potes.
Crois-moi, pendant un sacré bout de temps, je serai bourré tous les soirs !
Je vais me prendre des cuites d’enfer !
– Moi, fait l’autre, je vais me taper des filles !
Plein de gonzesses, une par jour, peut-être même plusieurs !
Je vais faire que ça toute la journée !
Une demi-heure passe, et un des deux bidasses, qui s’est mis à lire le journal, demande à son copain :
– C’est quoi un lumbago ?
– Je sais pas…
– Et vous Monsieur le curé, vous savez ce que c’est ?
Le prêtre, qui avait entendu, outré, la conversation précédente, répond d’un ton sec :
– C’est une affection extrêmement douloureuse qui frappe les alcooliques invétérés et les obsédés qui se livrent à des orgies sexuelles !
Quelques secondes s’écoulent, puis le prêtre demande :
– Au fait, pourquoi vous me demandez ça ?
– Oh, pour rien… C’est parce que dans le journal, ils disent que le pape souffre d’un lumbago…!!!


Voici l’histoire de Marguerite, la petite Fleur.
Marguerite était très timide.
Elle était jonquille, mais elle était très timide.
Elle perdait vite les pétales.
En plus elle était très malade.
Elle décida d’aller voir un médecin pour fleurs et elle se rendit chez le Dr Bouquet, Corolle Bouquet. (Qui habitait rue Léon Blum).
– Bonsoir Docteur.
– Bonsoir Marguerite. Alors que se pistil ma petite Marguerite ?
– J’ai fait des bêtises docteur.
– Vase ? Je vous demande chardon ? Quel genre de bêtises ?
– Je me suis mayo-sottises !
– Ce n’est pas grave… Marguerite c’est de ton âge. Toutes les petites fleurs font des sottises!
– Ce n’est pas tout, docteur!
– Aaah bon… ?
– Non, je suis amoureuse de Fanfan la Tulipe et ça me donne des végétations et puis, quand je mange, j’ai du mal à Azalée !… et j’ai les oreilles qui bourgeonnent.
– Aaaah, ça c’est plus grave… Je vais devoir t’opérer. Quelle heure est-il ?
– Sécateur docteur.
– Déjà. Opérons vite !
Hélas, l’opération rata. Marguerite fut paralysée dans la fleur de l’âge et elle resta plantée là … comme un légume.
Elle alla porter plainte au commissariat. Chez les flics.
Mais personne ne voulait l’écouter. On lui répétait sans cesse :
« Aaaah mais mademoiselle, il faut accepter les conséquences: cette opération a été réalisée à fleuristes et périls. »
Marguerite était très très malheureuse.
Elle tenta même de mettre fin à ses jours.
Il lui restait pourtant une toute dernière chance: une greffe.
Ce fut le docteur Bouquet qui réalisa l’opération et cette dernière réussit parfaitement.
Marguerite était guérie.
Elle redevint pollen de vie, elle put recommencer à jouer à cache-cache-pot et se maria avec Chris (Chris Anthème) qu’on croyait homo mais qui était terreau et elle devint graine d’Angleterre.
Car Chris Anthème était engrais.
Marguerite fut heureuse pour des siècles et des cyclamens.
On peut dire qu’elle a eu du pot….


C'est un monsieur qui trouve que son sexe est trop long…, il faut dire, il fait 70cm...
Il se mets en quête de le faire réduire, car ce n'est plus vivable...
Sauf que chaque fois qu'il consulte, on lui répond par la négative...
* les médecins : "Non, non, après j'aurais des problèmes avec l'ordre des médecins, et puis les assurances, et tout le reste..."
* les gourous: _"Non, non, après si je vous ratais, vous iriez voir un confrère et c'est moi qui serait maudit..."
* les spécialistes asiatiques : "Non, non, si je vous fais boire une potion, et que ça rate, je serais emporté par mille démons"
* les sorcières : "Non, non, la confrérie des sorcières me tomberait dessus, car c'est un sort voulu, pas une incantation punitive..."
L'homme est de plus en plus abattu, quand il croise une Elfe...
_"Ah non, je ne peux rien pour vous, nous, ce n'est pas notre crédo... Mais je connais une grenouille au fond d'une forêt toute proche, qui quand elle dit non, il vous arrive ce que vous avez demandé... demandez par exemple de l'épouser, et cela devrait faire l'affaire..."
L'homme fou de joie, fonce dans la forêt, et trouve la grenouille.
_"Dites, voulez-vous m'épouser!?!"
_"Non, fait la grenouille... et hop 60cm. L'homme surpris, est tout heureux...
_"Si allez épousez moi!!!"
_"Non", fait la grenouille, et hop 50cm...
_"Faites pas la difficile, épousez-moi!!!"
_"C'est toujours non!" Et hop 40cm
_"Alllezzzzz!"
_"Non un point c'est tout!" et hop 30cm.
L'homme est fou de joie, mais il se dit "20 cm ce serait mieux".
_"Allez, je promets d'être fidèle!"
_"Non, non et non!"...


Un drôle de pêcheur !
Il pleuvait à verse ce jour-là, et une grande flaque s’était formée devant la winstub d’Oberschaeffolsheim le Haut.
Un vieillard alsacien était là, sous la pluie, avec une canne et une ficelle pendue dans la flaque.
Un touriste, parisien de surcroît, touché par ce qu’il voyait, l’approcha et lui demanda ce qu’il faisait là, sous cette pluie battante :
- «Je pêche » répondit le vieil alsacien, tout simplement.
Pauvre bougre, pensa le brave touriste parisien, qui invita aussitôt le vieillard à l’accompagner dans la winstub pour se sécher au chaud et prendre une boisson.
Alors qu’ils buvaient leur gewurtztraminer à petites gorgées, le gentil touriste, pensant faire plaisir au vieillard, lui demanda, un peu ironique :
- « Et alors, vous en avez attrapé combien, depuis ce matin ? »
- « Vous êtes le huitième » répondit le vieil alsacien, avec un grand sourire…


Le sportif du dimanche
Dimanche six heures du matin, l’homme se lève sans faire de bruit pour ne pas réveiller son épouse.
Il charge son VTT dans la voiture, et s’en va.
Arrivé sur le parcours il se met à tomber des trombes d’eau.
Sa matinée est foutue, il décide de rentrer chez lui.
Il se déshabille sans faire de bruit, et se recouche doucement tout près de son épouse, et lui chuchote à l’oreille :
- « Il pleut comme vache qui pisse »
Et elle, répond :
- « Quand je pense que l’autre idiot est en train de pédaler… »


Quelle était l'ancienne compagnie de chemin de fer française préférée des coureurs cyclistes à l'époque de Virenque? Le P.O

Un voyage d'entreprise est organisé pour des commerciaux qui travaillent dans les vins et spiritueux, à Rome. Certains découvrent pour la première fois la ville éternelle. Au détour d'une rue, l'un s'écrie "Ah l'colisée"!

Un français se rend régulièrement à Londres, et va chez son bookmaker favoris. Ce dernier lui demande: quelle est ta mise?

Quels types d'aliments sont particulièrement appréciés par les djihadistes? Ceux riches en antioxydants.

Un nouveau prix littéraire récompense les auteurs de nouvelles. Il s'agit du prix Tolstoï, car ce sont des livres guère épais.

Deux copains habitent respectivement à Nîmes et à Sète. Celui de Sète appelle au téléphone son copain. Ce dernier décroche, mais son copain de Sète a du mal à reconnaître sa voix. Il lui demande alors, c'est toi? L'autre lui répond, ni moi.


A Bruxelles, une jeune femme et son bébé sont prisonniers au 6ème étage d'un immeuble en flamme.
En bas, les pompiers avec une bâche :
- Vous pouvez laisser tomber le petit, madame. On le rattrape.
- Non, non, non, dit la femme. Vous pourriez le manquer.
- Si, allez-y, sinon vous ne vous en tirerez jamais !
- Noooon ! Je veux le gardien de l'équipe de foot de Belgique pour rattraper le bébé.
- Mais on ne peut pas...
- Si, je veux le gardien de l'équipe de foot de Belgique.
Un passant signale aux pompiers qu'il l'a vu dans le coin et court le chercher.
Cinq minutes plus tard, le gardien de l'équipe de foot de Belgique est là.
- Madame, je suis là.
- Vous êtes le gardien de l'équipe de foot de Belgique ?
- Oui, c'est moi. Vous pouvez laisser tomber le bébé.
- Ok ! Elle s'exécute.
Le gardien fait un saut horizontal époustouflant, attrape le bébé d'une main et rabat sa deuxième main de le protéger dans sa chute.
Le gardien se relève ensuite, court cinq mètres et dégage..


Le pêché
C’est une jeune fille qui vient prendre place dans le confessionnal.
Elle se penche à la grille du parloir et commence :
– Pardonnez-moi mon père, parce que j’ai pêché.
– Allez-y mon enfant, parlez, quel pêché avez-vous commis ?
– Mon père, j’ai commis le pêché de vanité. Deux fois par jour, je me contemple devant le miroir en me disant que je suis magnifique.
À ce moment-là, le curé se penche à la grille et observe longuement la jeune fille, puis il lui dit :
– Mon enfant, j’ai une bonne nouvelle pour vous : ce n’est pas un pêché, c’est simplement une erreur.


Un petit épicier de quartier voit s'ouvrir un petit restaurant chinois juste à côté de son magasin.
Un jour le petit chinois vient voir l'épicier.
- Bonjour Monsieur, je voudrais 5 boites de Whiskas.
- Non non, pas question, je te connais tu vas servir ça à tes clients.
- Non Monsieur, j'ai trois chats.
- Ok amènes moi tes chats et on verra.
Le petit chinois montre ses chats à l'épicier et repart avec ses boites de whiskas.
Quelques jours plus tard, le petit chinois revient.
- Bonjour Monsieur, je voudrais 3 boites de Canigou
- Hors de question, ce coup-ci tu ne me feras pas le coup, tu vas servir ça à tes clients.
- Non Monsieur, j'ai trois Labrador.
- Amènes les et on verra.
Le petit chinois montre ses chiens et repart avec ses boites de Canigou.
Quelques jours plus tard, le petit chinois entre dans l'épicerie avec un paquet à la main.
Il le pose sur le comptoir, l'ouvre et laisse apparaître quelque chose qui pourrait faire vaguement penser à des boulettes de viande.
L'épicier se dit que finalement il est bien gentil ce petit chinois puisque il lui apporte une de ses spécialités pour lui faire goûter.
L'épicier trempe son doigt dans le contenu du paquet, goûte.
- Mais....c'est de la merde !
- Oui, je voudrais trois rouleaux de Papier WC, s'il vous plaît.


Les chaussures
Dans un magasin de chaussures, un client dit au vendeur :
– Je voudrais le modèle qui est là dans la vitrine. Pointure 40…
Le vendeur regarde ses pieds et lui dit :
– Monsieur, je crois que vous faites erreur. J’ai l’habitude, et je puis vous dire que vous faites du 42. C’est bien pour vous ?
– Oui, mais donnez-moi du 40 !
– Je vous assure qu’il vous faut du 42…
– Ecoutez, jeune homme, n’insistez pas. J’ai un patron qui me traite comme un chien, un fils drogué, une fille enceinte sans que l’on sache de qui. Ma femme me trompe avec mon meilleur ami, ma mère est à l’hôpital, et mon banquier me harcèle. Mon seul bonheur dans la vie c’est, quand je rentre chez moi le soir, d’ôter mes chaussures……


Un belge ayant vécu toute sa vie à Bruxelles en a soudain assez de la vie de citadin. Il décide de déménager pour la campagne, et de devenir éleveur de poulets.
Dans les environs de Charleroi, il trouve une jolie fermette à vendre pour pas trop cher.
Il saute sur l'occasion et l'achète.
Quelques jours plus tard, il reçoit la visite de son voisin immédiat, qui est, lui aussi éleveur de poulet.
Le voisin lui dit :
- Élever des poulets, de nos jours, ce n'est pas une mince affaire. Par solidarité, je vais te prêter 1000 poulets pour t'aider à démarrer, sais-tu. Tu me les rendras quand t'auras assez de sous devant toi.
Après l'avoir remercié, l'apprenti aviculteur rentre chez lui avec les poulets.
Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets.
Le nouveau lui dit :
- Oh, c'est pas terrible: Tous les poulets sont morts!
Le voisin n'y croit pas :
- Je n'ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont dû avoir un coup de chaleur. Allez, je vais t'en prêter 1000 autres.
Deux nouvelles semaines passent.
Le voisin affable vient à nouveau aux nouvelles :
- Je ne sais pas si je dois te le dire, mais tes 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n'en reste plus un seul de vivant...
Le voisin incrédule demande:
- Mais qu'est-ce qui s'est passé? Comment tu expliques qu'ils soient tous morts?
Et l'autre répond:
- Ben je ne suis pas encore sûr... Ou bien c'est parce que je les plante trop profond, ou bien c'est parce que je les plante trop serrés.


Un homme marche dans la rue lorsqu'il entend un cri derrière lui :
"STOP! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ PRENDRE UNE BRIQUE SUR LA TÊTE "
Le gars s'arrête et au même moment, une brique qui s'était détachée d'un immeuble lui passe devant le nez. Le gars se retourne personne...
Un peu plus tard, alors qu'il veut traverser la rue, il entend encore :
"STOP ! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ VOUS FAIRE RENVERSER"
Le gars s'arrête, laisse passer une voiture et comme il ne voit personne derrière lui, il demande tout haut:
- Mais qui êtes-vous?
La voix répond:
- Je suis votre ange gardien
Et le gars répond :
- Ah ouais ?! Et où étais-tu quand je me suis marié alors !


462 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




462 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15357
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum