GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 pièces
13.02 €
Voir le deal

469 ° série de blagues.

Aller en bas

469 ° série de blagues. Empty 469 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 Dim 18 Oct 2020 - 11:05

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Service de réanimation -
A l'hôpital, dans le service de réanimation, un patient reprend conscience :
- Où suis-je?
- Vous êtes à l'hôpital, en réanimation
- Qu'est-ce qui s'est passé?
- Il y a eu une bousculade dans la gare et vous êtes passé sous un train.
- Et alors ?
- Et alors, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Laquelle deux voulez-vous entendre d'abord?
- Euh... je ne sais pas... La mauvaise?
- La mauvaise nouvelle, c'est que vos jambes étaient en tellement piteux état qu'on a du vous amputer des deux.
- Oh non! C'est pas vrai!... Mes jambes... Et quelle est la bonne nouvelle?
- Il y a un gars dans une chambre à côté qui a fait une très bonne offre pour vos chaussures.


Trouble du sommeil
Un homme qui semble être littéralement exténué va consulter son médecin.
- Docteur, ça ne peut plus durer. Ils vont me faire mourir...
- Ha bon ??? Mais qui veut votre mort ?
- Ce sont les chiens du voisinage qui viennent ròder toutes les nuits autour de ma maison et ils aboient jusqu'à l'aube. Je ne peux plus fermer l'oeil...
- Ne vous inquiétez pas. J'ai ce qu'il vous faut. Il s'agit d'un nouveau somnifère qui marche très très bien.
- Super !!! Je veux bien essayer n'importe quoi pourvu que je puisse dormir enfin..
Quelques semaines plus tard, l'homme est de retour chez son médecin, et il a l'air encore plus fatigué que le première fois.
- Docteur, ce que vous m'avez proposé il y a quinze jours, ça ne fonctionne pas. Je suis encore bien plus fatigué qu'avant...
Le médecin, incrédule, secoue la tête de gauche à droite :
- Je ne comprends pas comment c'est possible... C'est pourtant le somnifère le plus fort du marché...
- Peut-être... Mais quand je me lève la nuit pour courir après les chiens, hé bien c'est pas facile d'en attraper un et de lui faire avaler ces satanés comprimés, vous savez...


Le baseball
Robert et Joe aiment beaucoup le baseball.
Ils ne ratent jamais un match de baseball, au stade, ou à la télévision.
Un jour, dans un bar, Robert demande à Joe s’il y a du baseball au ciel.
Joe répond :
– Je ne sais pas, mais le premier qui meurt viendra le dire au deuxième.
Le temps passe, les jours, les semaines, les mois, les années.
Joe meurt.
Robert, chez lui, attend, attend et attend des nouvelles de Joe.
Les jours passent, les semaines passent, toujours aucune nouvelle de Joe.
Un jour, en pleine nuit, Robert dort, et tout à coup il entend un bruit bizarre qui le réveille.
Robert :
- Qu’est ce qui se passe, qu’est ce qui se passe ?
Joe :
- Robeeeert, Robeeeert, c’est Joe qui te parle.
Robert :
- Ah, ah, Joe, salut ! Alors, est-ce qu’il y a du baseball au ciel ?
Joe :
- Oouuuiii, et c’est toi qui lance demain !


Un gars entre dans un bar et commence à dévisager un des consommateurs.
Au bout d'un moment, il s'approche de l'homme qu'il fixe depuis un moment et lui demande :
- Dites-moi, vous n'étiez pas à la Foire de Paris il y a quinze jours ?
- Oui, c'est vrai. Je suis démonstrateur en matériel ménager.
- Et pendant la durée de la Foire, est-ce que vous résidiez au Novotel ?
- Euh oui, c'est vrai.
- Et est-ce que vous n'auriez pas ramené un soir avec vous une jeune femme blonde en tailleur Chanel ?
L'autre sort alors un carnet de sa poche et le feuillette, cherchant visiblement une information.
- Ca y est, oui, j'ai trouvé. Effectivement, j'ai bien ramené une jeune femme blonde au Novotel pendant la Foire de Paris.
- Eh bien, je suis le mari de cette jeune femme, et je ne suis pas du tout content, dit le monsieur en haussant le ton.
Alors l'autre remet le nez dans son calepin et dit sur le ton du secret :
- Confidence pour confidence, moi non plus.


Une femme regarde les résultats du loto et s'aperçoit qu'elle a les 6 bons
Bingo ! Folle de joie elle crie par la fenêtre à son mari qui est de l'autre coté de la route :
- Chéri grouille-toi on a gagné au loto !
L'homme saute de joie, traverse la route, un camion passe et l'écrase.
Et la femme conclut :
- Oh punaise ! Quand la journée est bonne, elle est bonne !


Un gars se retrouve dans sa camionnette avec une blonde qu'il a dragué dans un bar.
Ils sont stationnés à un endroit isolé.
Ils commencent à s'embrasser et à se caresser... l'atmosphère se réchauffe.
Le gars demande à la blonde :
- " Veux-tu aller en arrière? J'ai un matelas..."
La blonde répond :
- " Non, j'aimerais mieux pas. "
Ok, se dit le gars, elle n'est peut-être pas encore prête.
Ils continuent donc à se caresser et à s'embrasser.
Le gars enlève la blouse et la jupe de la blonde.
Les vitres commencent à être embuées.
Il lui demande à nouveau :
- "Tu sais... mon matelas en arrière est très confortable. Veux-tu aller l'essayer ?
La blonde répond d'un air un peu vexé :
- " Non. J'ai pas envie. "
Bon, se dit le gars. Va falloir vraiment l'allumer.
Les caresses deviennent plus intimes et après quelques minutes, la blonde est complètement nue et le gars aussi.
Toutes les vitres sont embuées.
La blonde commence à pousser des longs soupirs les yeux à demi fermés.
Elle est sûrement prête, se dit le gars, là, si elle n'est pas prête, elle ne le sera jamais.
Il lui demande avec un petit sourire en coin :
- " T'es certaine que tu ne veux pas aller en arrière, sur mon matelas? "
La blonde arrête tout et le regarde, visiblement fâchée :
- " J'AI DIS NON! Je veux rester avec toi. "


Notre ami Oin-Oin, dont je vous ai déjà parlé, rentre de l'école un mercredi midi.
Après le repas et une heure a réviser ses leçons, sa mère lui confie une mission CAPITALE :
- Oin-Oin, tu vas allez chez le docteur apporter une petite bouteille… C'est TRES IMPORTANT, il ne faut pas que tu la casses. Et après il pourra dire à Maman si c'est un petit frère ou une petite soeur que tu vas avoir...
Oin-Oin s'habille et part avec le précieux contenant et son contenu jaunâtre.
Mais en chemin, il aperçoit des copains qui jouent près de la fontaine, il oublie sa mission et s'amuse avec eux.
Bien sûr que la petite fiole se retrouve à terre, le bouchon s'en va et le contenu s'écoule au sol...
Oin-Oin se dit: "j'vais me faire engueuler, mais engueuler!"
Il revient sur ses pas, tout triste; mais il passe devant chez le maréchal-ferrant et une jument attend précisément qu'on s'occupe d'elle. Elle se met à uriner.
Oin-Oin, récolte un peu de liquide, referme le flacon et prend les jambes à son cou.
Il arrive à l'adresse du médecin, remet la petite bouteille et repart dard-dard.
Arrivé à la maison sa mère s'inquiète de savoir s'il a bien rempli sa mission ?
Il répond avec aplomb :
- Mais oui, Maman!
Quelques jours plus tard la mère va rendre visite à son praticien et lui demande s'il a de bonnes nouvelles?
- Fille ou fils ?
Le docteur blêmit et lui dit :
- À ce sujet, il y a un soucis : C'est un poulain!


Les perroquets du cloître
Une religieuse rend visite au curé:
– Voilà mon père, au cloître nous avons un problème avec nos deux perroquets. Ce sont des femelles et elles ne savent dire qu’une seule phrase abominable : « Nous sommes des prostituées, voulez-vous vous amuser ? »
– C’est affreux s’exclame le prêtre. Mais j’ai peut être une solution . Apportez-moi vos perroquets, je les mettrai avec les miens qui sont des mâles et auxquels j’ai appris à prier et à lire la Bible. Ainsi vos deux femelles apprendront à louer et à adorer Dieu.
Le lendemain, la religieuse apporte ses perroquets au prêtre qui les met comme convenu dans la cage des deux mâles.
Alors les deux perroquets femelles engagent la conversation :
– Nous sommes des prostituées, voulez-vous vous amuser ?
Et l’un des perroquets mâles dit à l’autre :
– Tu peux ranger ta Bible, mon vieux ! Nos prières sont enfin exaucées !


Une vieille bonne soeur de passage a Paris se retrouve par hasard Rue Saint-Denis.
Elle va demander à une pute pourquoi il y a autant de filles qui attendent Dieu sait quoi.
La pute, ennuyée, lui répond :
- Il y a une distribution de sucettes au bout de la rue.
Là-dessus arrive un car de police qui embarque tout le monde, la bonne soeur y compris.
Arrivés au commissariat l'inspecteur n'en croit pas ses yeux :
- Ma soeur, que faisiez-vous dans la rue, à votre âge?
Et la bonne soeur :
- Ben quoi à mon âge? J'ai plus de dents mais je peux encore en sucer quelques-unes !


Un prêtre et une nonne sont dans une tempête de neige.
Après un moment, ils trouvent une petite cabane.
Exténués, ils se préparent à dormir.
Il y a une pile de couvertures et un duvet sur le sol et seulement un lit.
Gentleman, le prêtre dit :
- Ma sœur, vous dormirez dans le lit, et je dormirai sur le sol, dans le duvet.
Alors qu'il venait juste de fermer son duvet et commençait à s'endormir, la nonne dit :
- Mon père, j'ai froid.
Il ouvre la fermeture de son duvet, se lève, prend une couverture et la pose sur elle.
De nouveau, il s'installe dans le duvet, le ferme et se laisse sombrer dans le sommeil, quand la nonne dit encore :
- Mon père, j'ai toujours très froid.
Il se lève à nouveau, met une autre couverture sur elle et retourne se coucher.
Juste au moment où il ferme les yeux, elle dit :
- Mon père, j'ai si froid.
Cette fois, il reste couché et dit :
- Ma sœur, j'ai une idée : nous sommes ici au milieu de nulle part, et personne ne saura jamais ce qui s'est passé. Faisons comme si nous étions mariés.
Enfin exaucée, la nonne répond :
- Oui, c'est d'accord.
Et le prêtre crie :
- Alors tu lèves ton derrière et tu prends toi même ta putain de couverture, grognassse !


Un père et son fils sont dans un bar.
Le père achète un paquet de cigarettes et commence à fumer.
- Papa, je peux fumer moi aussi ?
- Fiston, est-ce que ta bite peut atteindre ton trou du cul ?
- Euuuh ?! Non...
- Voila, tu as ta réponse.
Ensuite le père commande un verre de Whisky et se met à boire.
- Papa, je peux boire un petit peu s'il te plaît ?
- Fiston, est-ce que ta bite peut atteindre ton trou du cul ?
- Bah...non.
- Voila, tu as ta réponse
Après, le père achète un ticket à gratter avec lequel on peut gagner de l'argent si on a de la chance. Il gratte, il a pas de chance alors il perd.
- Papa, moi aussi je peux acheter un ticket de truc qu'on gratte et qui fait gagner de l'argent si on a de la chance ?
Ne voyant pas d'objection, le père répond :
- Ok, Fiston.
Le gamin gratte et BAM ! : 200 000 Euros !
- Bien, Fiston, j'espère que tu vas partager avec moi ?
- Papa, est-ce que ta bite peut atteindre ton trou du cul ?
- Ben oui, pour sûr Fiston !
- Alors mets-la toi bien profond !


Une femme et son époux discutent avant de dormir, de leur fils qui doit les quitter le lendemain afin de faire son service militaire.
– Tu sais chéri, comme notre fils n’est pas très au courant des choses de la vie (il n’a que 21 ans), ce serait bien si tu pouvais lui glisser un mot a propos de tu sais quoi, avant son départ. Sinon, il risque de se faire taquiner par ses nouveaux copains dans l’armée.
– Tu as raison. Le courage m’a toujours manqué jusqu’à présent, mais demain au réveil je lui en parlerai.
Le lendemain matin, l’homme tente de parler à son fils mais les mots lui restent dans la gorge.
Il accompagne donc son fils à la gare se promettant bien de lui en glisser un mot avant son départ.
Il prend un verre au bar avec son fils en attendant le train et s’apprête à tout lui dire mais n’y arrive toujours pas.
Pendant que son fils monte dans le train, le papa se sent coupable d’avoir échoué dans son rôle de père et se met à courir vers le train qui se met à rouler.
Sentant qu’il va enfin se libérer d’un poids énorme il crie à son fils qui a sorti sa tête par la fenêtre :
– LE PÈRE NOËL N’EXISTE PAS.


Un touriste belge est en Provence au mois de mai. Les cerisiers sont remplis de cerise et il aimerait bien en goûter quelques unes.
Une chance pour lui, le paysan est dans son verger. Il lui demande s’il peut cueillir quelques cerises :
Le paysan est d’accord mais il remarque que le touriste ne sais pas cueillir les cerises, il les cueille sans la queue :
- Dites donc mon brave, dit-il au touriste, il faut cueillir les cerises avec la queue !
Le touriste belge ouvre grand ses yeux et lui répond :
- Avec la queue ? Moi qui avais déjà du mal avec les mains !


Guy et Denis sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique.
Un jour Guy longe la piscine.
Il tombe à l’eau et coule à pic.
Ni une ni deux, Denis saute à l’eau et va chercher Guy au fond. Il le ramène à la surface.
Quand le Directeur apprend l’acte héroïque de Denis, il décide de le laisser sortir immédiatement car il pense que si Denis est capable d’un tel acte il doit être mentalement stable.
Le Directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Denis.
Il lui dit :
- J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre ! La bonne c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental.
La mauvaise, c’est que Guy s’est pendu dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre !
C’est alors que Denis répond au directeur :
- Mais non ! Il ne s’est pas pendu, c’est moi qui l’ai accroché pour qu’il sèche


Un citadin ayant besoin d’une tronçonneuse va chez un vendeur en motoculture.
Le vendeur, sûr de lui, garantit à notre homme l’abattage de 6 arbres à l’heure grâce à cette tronçonneuse révolutionnaire, lame en titane, chaîne en acier trempé, double arbre à cames en tête, pot chromé, etc, etc …Satisfait ou remboursé !
Dix jours plus tard, un homme rouge de colère revient voir le vendeur en l’enjoignant de rembourser IMMÉDIATEMENT cette %#$%@$#@$% de tronçonneuse !!!(traduction :satané foutu tronçonneuse de merde !!!).
- Comment !?, s’exclame le vendeur, vous n’êtes pas satisfait ?
- De la camelote je te dis, répond le citadin…Je me suis ruiné la santé pour abattre UN seul arbre en une journée!!!. Rembourse-moi comme promis !
- Un arbre ? En un jour ? Ce n’est pas possible !, dit le vendeur, celle-ci doit avoir un défaut ! Laissez-moi voir ça..
À ces mots le vendeur tire sur le lanceur et la tronçonneuse répond immédiatement par un rugissement tout à fait impressionnant.
Le citadin étonné s’exclame :
- Attendez, mais c’est quoi ce bruit là ???


Un homme style élégant et BDSB (bien dans ses baskets) sort d’un supermarché poussant un caddie rempli à ras bord de marchandises et gourmandises en tout genre, champagne, foie
gras, saumon , etc …
En s’approchant du coffre de son magnifique 4X4, il aperçoit un homme qui ramasse de rachitiques brins d’herbes poussés à travers le béton du parking :
Le riche :
- Excusez moi, Monsieur, mais que faîtes vous ?
Le pauvre :
- Je ramasse de l’herbe, c’est pour la manger, j’en ramène aussi à la maison, on n’a plus rien !
Le riche :
- Ah bon !!!! si je peux me permettre, tenez voici ma carte avec mon adresse, venez plutôt manger à la maison !
Le pauvre :
- C’est gentil, M’sieur, mais j’ai une femme et huit mômes, et je, enfin ……..
Le riche :
- Mais, c’est évident, venez avec votre famille !
Le pauvre :
- Oh alors, ça, c’est gentil ! mais c’est que les grands y sont déjà mariés, pi z’ont aussi des petits !!!
Le riche :
- Allons, mon ami, je vous en prie, venez tous !
Le pauvre :-
Z’ êtes sur, parce qu’y a aussi mes sœurs et mes beaux frères, on est nombreux ……
Le riche :
- Je vous le dis, j’insiste, ça me fait plaisir , venez tous chez moi, l’herbe est haute comme ça, si vous êtes nombreux en trois heures c’est fait !!!!


C’est quoi le truc ?
Un homme arrive au commissariat et demande à parler au cambrioleur arrêté qui s’est introduit chez lui la semaine précédente.
– C’est impossible, dit le policier, il est en garde à vue.
– Mais j’ai juste une petite chose à lui demander.
– N’insistez pas monsieur, c’est strictement interdit.
– Dommage, je voulais juste savoir comment il a fait pour rentrer dans notre maison à deux heures du matin sans réveiller ma femme. Moi ça fait quinze ans que j’essaie


Messagerie vocale
Bonjour, vous avez rejoint la messagerie vocale d’aide psychiatrique.
Si vous êtes un obsessionnel-compulsif, appuyez sur le 1 sans arrêt.
Si vous êtes dépendant affectif, demandez à quelqu’un d’appuyer sur le 2 pour vous.
Si vous souffrez d’un désordre de personnalité multiple, appuyez sur les 3, 4, 5 et 6.
Si vous êtes paranoïaque, restez en ligne, nos agents tracent votre appel.
Si vous êtes schizophrène, écoutez attentivement et une voix vous dira sur quel numéro appuyer.
Si vous êtes dépressif, le numéro sur lequel vous appuierez est sans importance, personne ne répondra.
Si vous êtes un compulsif à répétition, raccrochez et recomposez.
Si vous êtes un agressif-passif, mettez-nous en attente.
Si vous êtes antisocial, arrachez le téléphone du mur.
Si vous avez des difficultés d’attention, ne vous occupez pas des instructions.


Raoul arrive chez lui complètement bourré.
Il se faufile dans son lit près de sa femme et tombe ivre mort.
Il se réveille aux Portes du Paradis devant St-Pierre qui lui dit :
- Raoul, tu es mort dans ton sommeil.
Raoul complètement abasourdi lui répond :
- J’suis mort ? J’veux pas être mort ! J’aime trop la vie ! J’veux retourner sur terre !
St-Pierre dit :
- D’accord, mais la seule manière que tu as d’y retourner, c’est sous la forme d’une poule.
Raoul répond :
- Bon, du moment que c’est dans une ferme près de ma maison, je suis d’accord.
Aussitôt dit aussitôt fait, Raoul se retrouve couvert de plumes et grattant le sol en picorant.
Un coq s’approche de lui :
- Alors c’est toi la nouvelle poule ? Comment s’est passée ta première journée ?
- Pas mal, dit Raoul la poule, mais j’ai un truc bizarre dans mon ventre comme si j’allais exploser.
- Tu ovules, explique le coq, ne me dis pas que t’as jamais pondu d’œufs ? Relaxe, laisse-toi aller, tout cela est normal.
Raoul écoute les conseils du coq, et un moment plus tard : voilà l’œuf !
Ce qui rempli Raoul d’émotion, lui qui n’avait jamais connu la maternité.
Aussitôt il pond un deuxième œuf, et éprouve une joie sensationnelle.
Il se prépare à pondre un troisième œuf, quand il ressent une grande claque derrière la tête, et entend sa femme hurler :
- Réveille toi Raoul, t’es en train de chier dans le lit !


Ponts et Chaussées
Il est 8h00 le matin.
Une Clio des Ponts et Chaussées s’arrête sur une petite route de campagne.
Elle est suivie de peu par une fourgonnette.
Cinq hommes descendent du fourgon et l’un d’eux s’adresse au chef dans la Clio :
- Chef, on a oublié de prendre les pelles !!!
- Vous faites chier les gars… Attendez je téléphone au dépôt !
Le chef prend son combiné dans la voiture.
- Allô ? Marcel ? Dis donc il te reste des pelles au dépôt ?
- Oui, répond le gars à l’autre bout du fil, il t’en faut combien?
Alors le chef se retourne vers ceux du fourgon.
- Combien vous êtes ?
- Cinq, répondent les autres.
- Cinq, reprend le chef au téléphone.
- OK, lui dit le gars du dépôt, tu les auras cet après-midi.
- OK salut ! et il raccroche.
Le chef se tourne à nouveau vers les gars :
- C’est bon, on aura cinq pelles cet après-midi !
- Ben, chef ? Qu’est ce qu’on fait en attendant ?
- Je ne sais pas moi, appuyez vous sur autre chose !!!


Un homme rentre chez lui et dit à sa femme qu’il prend une douche et part aussitôt pour un dîner d’affaires de dernière minute.
Sa femme a un doute et profite qu’il est sous la douche pour lui faire les poches.
Elle y découvre un petit mot :
« Mon amour, je t’attends ce soir. Je te cuisinerai ton canard en sauce, Celui dont tu raffoles tant… »
L’épouse ne se décourage pas et décide de sortir le grand jeu :
Le déshabillé sexy, maquillage, parfum envoûtant, le tout accompagné d’une posture plutôt engageante.
Le mari, stupéfait, se jette immédiatement sur sa femme et lui fait l’amour avec une passion oubliée depuis longtemps et renouvelle même… son exploit à deux reprises!
Tout à coup, il se souvient de son mensonge et comprend qu’il est obligé d’aller à son soi-disant repas d’affaires afin d’éviter de mettre la puce à l’oreille à son épouse.
Épuisé, il se rend chez sa maîtresse et lui annonce d’entrée qu’il est éreinté par une journée de travail et qu’il va juste manger et repartir tôt.
Le repas terminé, il s’endort et la jeune femme vexée et douteuse fouille dans ses poches et découvre son petit mot doux sur lequel l’épouse a ajouté ceci :
« Je vous envoie le canard, mais je crains qu’il n’ait plus de sauce. »


Une femme avait résolu de quitter le domicile conjugal.
Elle fait sa valise, la charge dans un taxi auquel elle donne l'adresse de ses parents.
Puis, prise de remords, elle dit de faire demi-tour au chauffeur.
- Je reviens, annonce-t-elle à la bonne.
Apportez-moi une bouteille de champagne pour fêter notre réconciliation.
- Ca va être beaucoup pour monsieur, dit la domestique.
Il en a déjà bu deux pour fêter votre départ.


- J'ai fait un cauchemar épouvantable, raconte une femme à son mari. On se promenait, tous les deux, dans le parc municipal, quand surgissait Tom Cruise. Et tu ne devineras jamais ce qu'il me disait ?
- Non.
- Je vais te violer.
- Ça ne paraît pas trop méchant, comme cauchemar, fait le mari en ricanant.
- Si, parce que toi, pour défendre mon honneur, tu te battais avec lui. Et, dans mon rêve, c'est toi qui gagnais.


Devant sa banque, un trader gare sa Porsche, flambant neuve, histoire de frimer devant ses collègues.
Au moment où il commence à sortir de sa voiture, un camion arrive à toute allure et passe si prêt qu'il arrache la portière de la Porsche puis disparaît aussi vite.
Le trader se rue sur son portable et appelle la police.
Cinq minutes après les flics sont là.
Avant même qu'un des policiers n'ait pu poser la moindre question, le trader commence à hurler :
- "Ma superbe Porsche est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même ! Elle est foutue, elle est foutue !"
Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête avec dépit et dit :
- "C'est absolument incroyable à quel point, vous autres banquiers, vous êtes matérialistes !  Vous êtes si concentrés sur vos biens que vous ne pensez à rien d'autre dans la vie."
- Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ?" sanglote alors le propriétaire de la Porsche.
Le policier répond :
- "Vous n'avez même pas conscience que votre avant-bras gauche a été arraché quand le camion vous a heurté.
Le banquier regarde son bras avec horreur et hurle :
- " Putain, ma Rolex ! "


L'autre jour, je parlais avec mon voisin, et il me dit :
- J'exerce le métier le plus dangereux du monde... Je suis retraité...
Et devant mon air un peu moqueur, il m'a confirmé :
- C'est sûr que c'est le plus dangereux, personne n'y a survécu…


469 ° série de blagues. Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




469 ° série de blagues. Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15355
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum