GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -27%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
130 €

483 ° - 25

Aller en bas

483 ° - 25 Empty 483 ° - 25

Message par Jacknap1948 Dim 17 Jan 2021 - 9:53

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


J'ai posé cette question à mon chat :
- À ton avis, c'est pour quand la fin du confinement ?
Il m'a répondu :
- Mi-août ! ! !


L’échangisme
Deux amis discutent.
Le premier dit :
Tu sais quoi ? Mon rêve serait d’essayer l’échangisme avec nos deux femmes.
Et bien pourquoi pas, une fois, ce serait effectivement sympathique.
Les deux compères motivent leurs épouses et décident d’organiser une petite soirée après un bon repas au restaurant un samedi soir.
Trois heures d’échangisme se passent, l’un des deux copains demandent :
Tu penses que les femmes s’emmerdent autant que nous de leur côté ?


Les vieux
Un vieillard de quatre-vingt-deux ans épouse une vieille dame de soixante-dix-neuf ans.
Le premier soir ils se déshabillent, se glissent dans le lit conjugal, le vieux éteint la lumière et prends la main de sa femme dans la sienne.
Idem le lendemain et les jours suivants.
Le cinquième soir, au moment où il va prendre la main de la vieille dame, elle l’arrête en disant :
- Pas ce soir, chéri, j’ai la migraine…


Dans un bar
Un type entre dans un bar en titubant, s’affale sur le comptoir, et balbutie d’une voix pâteuse :
- Garçon ! Donnez-moi un double cognac !
- Monsieur, dit le barman, vous êtes complètement ivre. Je refuse de vous servir dans un état pareil.
- Quoi ? Moi bourré ? Jamais de la vie ! Hic ! Tenez, le chien qui entre, là, je lui vois deux yeux… Si j’étais ivre, comme vous dites, je lui en verrai quatre…
- Il n’entre pas, fait le barman. Il sort…


En voici quatre qui, elles, sont VRAIES : je les ai glanées dans des copies d'Histoire de brevet des collèges :
1- Citez trois présidents de la Ve République : De Gaulle... Pétain, Hitler
2- Pearl Harbour était une base nautique
3- Quel évènement a eu lieu le 8 mai 1945 ? Le débarquement du 6 juin 1944
4- Les nazis se faisaient construire des camps de concentration pour y mettre les juifs et les nazis
Et une autre trouvée dans une copie d'Histoire de cinquième il y a une vingtaine d'années :
"Au Moyen-Age la vie des paysans était très dure car ils devaient se lever dès 4h pour faire chauffer le tracteur"
Enfin ma préféré.
Je suis chargé de faire la dictée d'une épreuve de français d'un brevet blanc (préparation au brevet, classe de troisième).
Je dicte aux 50 élèves rassemblés dans le réfectoire du collège en appuyant bien les liaisons, notamment pour une phrase :
".. et de leur banc ils observaient les femmes et les enfants en bas-âge"
Au moment de ramasser les copies, une gamine vient me demander, anxieuse :
- "Monsieur, "bas-âge", ça s'écrit bien B-A-Z-A-G-E ?"
Et avant que je puisse répondre, sa copine la moque :
- "Mais non idiote, y'avait plusieurs personnes, donc c'est B-A-Z-A-G-E-N-T"


Deux poules discutent:
- Comment vas-tu ma cocotte?
- Pas très bien. Je crois que je couve quelque chose !


Pourquoi les Belges enlèvent-ils leurs lunettes lorsqu’ils sont soumis à un alcootest ?
Parce que ça fait toujours deux verres en moins.


Un policier interpelle un automobiliste qui a grillé un feu rouge.
- Vos papiers s'il vous plait ! vous n'avez pas vu le feu?
- Si j'ai vu le feu rouge ! en revanche, vous, je ne vous avait pas vu....


Un homme dit à sa petite amie :
- Chérie tu as bien changé!
Sa copine répond :
- Ha oui?!
L’homme relance :
- Oui tu n'aurais pas maigri?
Sa copine :
- Non !
L’homme :
- Alors tu as changé de coupe?
Sa copine :
- Non plus!
L’homme :
- Ok donc ça doit être le maquillage…
Sa copine :
- Pas du tout!
L’homme :
- Ecoute Caro je vois bien que tu es différente!
Sa copine :
- Ha non moi c’est Séverine!
L’homme :
- Ben voilà c’est ça!


Deux meilleurs copains se retrouvent dans un bar.
L’un dit à l’autre:
– On est de grands copains, de bons amis t’es d’accord.
– Ah ça tu peux le dire!
– Dis si je couchais avec ta femme tu me tuerais.
– Non pourquoi?
– Alors tu me casserais la gueule?
– Ben non!
– On ne serait plus copains, sur?!
– Qu’est qui pourrait nous séparer!
– Alors on serait quoi ?
– On serait quitte!


Différence d’Age!
Un vieil homme de 88 ans va chez son médecin.
Ils se mettent à discuter et le vieillard dit :
– Vous savez, ma femme de 28 ans… ben elle est enceinte ! J’assure quand même bien pour mon âge, hein?
Le médecin :
– Écoutez, je vais vous raconter une histoire. Il était une fois le plus grand chasseur d’ours du grand Nord. Il ne rate jamais un seul ours. Sauf qu’une fois, il a oublié ses lunettes et il est parti à la chasse avec son parapluie. Lorsque soudain approcha un ours… il tira avec son parapluie et hop l’ours est tombé à terre.
– C’est impossible ! Quelqu’un a dû tirer à sa place !
– C’est ce que j’essaie de vous expliquer…


Un petit garçon rentre de l’école et demande à son père :
- Papa, la politique ça veut dire quoi ?
Le père est un peu pris de court mais finit par lui dire :
- Bon, par exemple, si tu regardes notre famille : moi je travaille, je rapporte de l’argent à la famille, je suis le capitalisme ; maman, elle gère la famille, organise le foyer, s’occupe des besoins de tous, c’est le gouvernement ; la femme de ménage, elle nettoie et s’occupe des tâches ingrates de la famille, c’est les masses populaires ; ta petite sœur c’est l’avenir et toi tu es le peuple !
Pendant la nuit la petite sœur un petit fait caca dans son pyjama, le petit court réveiller sa maman qui dort profondément et ne bouge pas.
En traversant la maison, il aperçoit son père, dans le salon en train de coucher avec la femme de ménage.
Le petit décide alors de retourner se coucher sans un mot.
Le lendemain, le papa demande au petit :
- Alors, tu as bien compris ce qu’est la politique ?
- Ah ça oui ! Pendant que le capitalisme baise les masses populaires, le peuple se manifeste auprès du gouvernement mais il s’en fou et préfère laisser l’avenir dans la merde !


Un type se rend à la banque :
- Bonjour madame. J’aimerai ouvrir un putain de compte dans ta saloperie de banque.
- Pardon ?!
- T’es sourde ou quoi grosse conne. Je te dis que je veux ouvrir un putain de compte dans ta saloperie de banque.
- Non mais ! Vous n’avez pas à me parler comme ça. Je vais chercher mon directeur.
Quelques instants plus tard, le directeur arrive :
- Monsieur, vous n’avez pas à parler comme ça à mon personnel.
- Je viens de gagner à l’euro millions et je voudrais ouvrir un compte dans cette banque de merde.
- Et c’est cette pouffiasse qui vous emmerde ?


Un chômeur postule pour un poste d’homme de ménage chez Microsoft.
Le DRH lui fait passer un entretien, puis un test (balayer le sol), et lui dit:
- Vous êtes engagé; donnez-moi votre e-mail et je vous enverrai le formulaire à remplir, ainsi que la date et l’heure auxquelles vous devrez vous présenter pour commencer votre travail.
L’homme, désespéré, répond qu’il ne possède pas d’ordinateur, et encore moins d’e-mail.
Le DRH lui dit alors qu’il est désolé, mais que s’il n’a pas d’e-mail, cela signifie que virtuellement il n’existe pas, et, comme il n’existe pas, il ne peut avoir le job.
L’homme sort, sans savoir que faire. Il a seulement 10 dollars en poche.
Alors il décide d’aller au supermarché et achète une caisse de 5 kilos de tomates.
Il fait donc du porte à porte pour vendre ses tomates au kilo, et, en moins de deux heures, réussit à doubler son capital.
Il répète l’opération encore trois fois et revient chez lui avec 60 dollars.
Alors, il réalise qu’il peut survivre de cette manière, il part de chez lui tous les jours plus tôt et revient chez lui plus tard, et ainsi triple ou quadruple son argent chaque jour.
Peu de temps après, il achète une charrette, puis l’échange pour un camion et peu de temps après se retrouve avec une petite flotte de véhicules de livraison.
Passent 5 ans, l’homme est propriétaire d’un des plus grands distributeurs alimentaire des États Unis.
Il pense alors au futur de sa famille, et décide de prendre une assurance vie.
Il appelle un assureur, choisit un plan d’assurance et quand la conversation se termine, l’assureur lui demande son e-mail pour lui envoyer la proposition.
L’homme dit alors qu’il n’a pas d’e-mail.
- Curieux, lui dit l’assureur, vous n’avez pas d’e-mail et vous êtes arrivé à construire cet empire, imaginez ce que vous seriez si vous aviez un e-mail !!!
L’homme réfléchit et répond:
- Je serais homme de ménage chez Microsoft.


Les personnes infectées du virus perdent l'odorat.
Un bon test : lâchez un pet, si vous sentez l'odeur vous êtes sauvé !


Le perroquet mal élevé
Un homme a acheté un superbe perroquet.
Mais l’oiseau a dû être élevé dans un lieu mal famé, car il passe son temps à proférer des gros mots et des jurons.
Son nouveau propriétaire l’a averti à plusieurs reprises :
- Si tu continues, je te colle dans le frigidaire pour te rafraîchir les idées !
Le lendemain le perroquet s’écrie :
- Con ! Salope ! Putain de bordel de Dieu de nom de Dieu !
- Je t’avais prévenu ! dit l’homme.
Et il le met dans le réfrigérateur.
Vingt minutes plus tard il le ressort, tout recroquevillé, grelottant.
- Je te demande pardon, dit humblement le perroquet. Je ne dirai plus jamais de gros mots, je te le jure !
Et il ajoute :
- Juste une question. Le poulet qui est dans le frigo, qu’est-ce qu’il a fait ?


C'est un curé qui monte en chaire un dimanche matin et dit à ses fidèles:
- Mes chers paroissiens, le titre du sermon du dimanche prochain sera : " FOURRER ; PÉNÉTRER ; DÉCHARGER et JOUIR ". À dimanche prochain..."
Le message s'est transmis durant la semaine, de bouche à oreille dans le village.
Le dimanche suivant, l'église était bondée, il y avait jusqu'à 3 rangées debout en arrière.
Arrive le sermon, M. le curé monte en chaire et dit :
- Mes très chers paroissiens, je vous remercie d'être venus en si grand nombre ce matin et, tel que promis la semaine dernière, le sujet spécial de ce matin est : « FOURREZ-VOUS bien dans la tête que pour PÉNÉTRER dans le royaume des cieux, il faut vous DÉCHARGER de vos péchés afin de JOUIR du paradis éternel. AMEN.»


Errare humanum est !
un jeune novice arrive au monastère.
La tâche qui lui est assignée est d'aider les autres moines copistes à recopier les anciens canons et règles de l'église.
Il remarque que ces moines effectuent leur travail à partir de copies et non des manuscrits originaux.
Il va voir le Père abbé, lui faisant remarquer que, si quelqu'un a fait une petite erreur dans la première copie, elle se propagera dans toutes les copies ultérieures.
Le Père abbé lui répond :
- "Cela fait des siècles que nous procédons ainsi. Nous copions à partir de la copie précédente, mais ta remarque est très pertinente, mon fils. J'irai vérifier moi-même les originaux dès demain".
Le lendemain matin, le Père abbé descend dans les profondeurs du sous-sol du monastère, dans une cave voûtée où sont précieusement conservés les manuscrits et parchemins originaux.
Cela fait des siècles que personne n'y a mis les pieds et que les scellés des coffres sont intacts.
Il y passe la journée entière, puis la soirée, puis la nuit, sans donner signe de vie.
Les heures passent et l'inquiétude grandit.
À tel point que le jeune novice se décide à aller voir ce qui se passe.
Il descend et trouve le Père abbé complètement hagard, le front ensanglanté, se cognant sans relâche la tête contre le mur de pierres.
Le jeune moine se précipite et demande :"Père abbé, que se passe-t-il ? »
- «Aaaaaaaaaaaaaahhhhh...les cons, les cons, les cons !!!, c'était vœux de CHARITÉ et pas de CHASTETÉ !!!»


Il y a quelques jours alors que je quittais une réunion, j’ai réalisé que je n’avais pas mes clés d’auto.
Je me suis mise à les chercher, elles n'étaient ni dans mes poches ni dans mon sac à main.
Une recherche rapide dans le local de réunion n'a rien révélé.
Soudain, j'ai réalisé que je devais les avoir laissées dans la voiture.
Frénétiquement, je me dirigeais vers le stationnement.
Mon mari m'a grondée plusieurs fois par le passé, d'avoir laissé mes clés sur le contact.
Ma théorie est que le contact est le meilleur endroit pour ne pas les perdre.
Sa théorie est que la voiture est plus facile à voler.
Comme je me dirigeais vers le stationnement, j’en suis venue à une conclusion terrifiante.
Sa théorie était juste, le stationnement était vide.
J'ai immédiatement appelé la police.
Je leur ai donné ma position, ai avoué que j'avais laissé mes clés dans la voiture et qu'elle avait été volée.
Puis j'ai fait l'appel le plus difficile de tous :
- «Chéri» ai-je balbutié, je l'appelle toujours «chéri» dans ces moments-là. J'ai laissé mes clés dans la voiture et elle a été volée. »
Il y eu une période de silence.
Je pensais que l'appel avait été coupé, mais ensuite j'ai entendu sa voix.
Il aboya:
- « C’est moi qui t’ai conduite ce matin à ta réunion ! »
Maintenant, c'était à mon tour de me taire.
Embarrassée, j'ai dit:
- «Eh bien, viens me chercher. »
Il rétorqua:
- «J'étais en route pour le faire, mais je vais être retardé. »
- «Pourquoi? » demandais-je.
- «Parce que je viens d’être arrêté par la police et tu dois maintenant les convaincre que je n'ai pas volé notre voiture ! Parce que j'ai oublié les papiers !!!
Il est dur de vieillir à deux !!!... LORSQU'ON AVANCE EN ÂGE ...


Une fois leurs études finies, trois frères quittent leur province natale pour la capitale et entament de brillantes carrières.
Les années filent et ils deviennent tous très riches.
A l’approche des 80 ans de leur mère adorée, ils décident de lui faire de très beaux cadeaux.
Ils se retrouvent dans un grand restaurant parisien.
L’aîné commence :
- J’ai offert une belle Jaguar à maman et je paye à l’année un chauffeur personnel.
Le cadet, sourire aux lèvres, déclare :
- C’est pas mal mais j’ai encore mieux. Je lui ai acheté une très belle villa dans un parc arboré.
Enfin le benjamin conclut avec malice :
- Et bien moi j’ai réfléchi. Depuis que maman a la vue qui baisse, elle ne peut plus lire la bible ce qui est catastrophique car elle est très pieuse. Alors je lui ai acheté un perroquet qui connaît la bible par cœur. Il a fallu plusieurs années à des moines pour lui apprendre un si gros livre. Je l’ai acheté deux millions d’euros.
Les frères se séparent.
Chacun est convaincu que son cadeau est le meilleur.
Les semaines passent et ils reçoivent un courrier de leur maman.
L’aîné : « Merci pour la voiture mon grand mais je suis maintenant trop âgée pour sortir ce qui fait que je ne m’en sers jamais. »
Le cadet : « Merci pour la maison. Je reconnais là ton sens de la démesure. Elle est trop grande pour moi et c’est un vrai calvaire que de m’en occuper. Ne te vexes pas si je te la rend et que je retourne dans mon appartement. »
Le benjamin : « Mon petit bébé chéri. Tu es décidément le seul dans cette famille qui comprenne ta maman. Je te remercie du fond du cœur pour le poulet que tu m’as envoyé. Il était succulent. »


Un homme habillé de manière très classe sort d’un supermarché poussant un caddie débordant de nourriture et autres gourmandises en tout genre : champagne, foie gras, saumon, etc…
Au moment où il s’approche de son gros 4X4, il aperçoit un homme qui ramasse de minuscules brins d’herbes poussés à travers le béton du parking.
- Excusez-moi, Monsieur, mais que faîtes-vous ?
- Je ramasse de l’herbe, c’est pour la manger, j’en ramène aussi à la maison, on n’a plus rien !
- Ah bon !!!! si je peux me permettre, tenez voici ma carte avec mon adresse, venez plutôt manger à la maison !
- C’est gentil, M’sieur, mais j’ai une femme et huit mômes, et je, enfin…
- Mais, c’est évident, venez avec votre famille !
- Oh alors, ça, c’est gentil ! Mais c’est que les grands y sont déjà mariés, pi l’ont aussi des petits !!!
- Allons, mon ami, je vous en prie, venez tous !
- Z’ êtes sûr, parce qu’y a aussi mes sœurs et mes beaux-frères, on est nombreux…
- Je vous le dis, j’insiste, ça me fait plaisir, venez tous chez moi, l’herbe est haute comme ça, si vous êtes nombreux en trois heures c’est fait !!!


Dans un asile, un fou se promène avec une laisse avec, accrochée au bout, une brosse à dent.
Un gardien de prison, sachant qu’il est fou, lui dit :
– Il est beau votre chien.
Le fou le regarde bizarrement et lui dit :
– De quoi parlez-vous ? Ce n’est pas un chien, mais une brosse à dents !
Le gardien, un peu confus, décide de s’en aller.
Le fou regarde alors sa brosse à dents et lui dit :
– On l’a bien eu, hein, Rex ?


Le jour des 25 ans de mariage, le mari, Jacob rentre à la maison et trouve sa femme toute tristounette…
Le mari lui dit :
- Et bien ? Tu devrais être contente, c’est nos 25 ans de mariage aujourd’hui !
Elle répond :
- Oui je sais, mais en 25 ans je me rends compte que tu ne m’as jamais rien acheté, alors oui je suis triste…
Le mari :
- Mais Rachel, je ne savais pas que tu avais quelque chose à vendre !!


Deux vieilles dames, au bord de l’Alzheimer, discutent sur un banc dans un square de la ville.
L’une dit :
– Il fait chaud, je vais aller me chercher une glace vanille-chocolat. Tu en veux une aussi ?
– Oui, mais pistache-framboise pour moi, s’il te plaît. Tu devrais l’écrire, parce que je suis sûr que tu ne vas pas t’en souvenir.
– Mais si, mais si. Je ne suis pas encore gâteuse à ce point.
Dix minutes plus tard, la vieille dame revient avec deux gaufres.
Alors sa copine lui dit :
– Tu vois, je t’avais dit de l’écrire. Tu as oublié la moutarde !


Qu'est-ce qu'un Bloc mucilagineux à effet soustractif
L’éducation nationale fait des progrès dans la transmission de la langue française !!!...
« Bloc mucilagineux à effet soustractif ».. cela veut dire quoi?
- Il est vrai que les femmes de ménage sont devenues des « techniciennes de surface » et les aveugles des « non-voyants » (ben voyons), et les sourds depuis longtemps des malentendants…
Poursuivre à la lettre nos nouveaux enseignements...
Voilà qui devrait ravir les amoureux de la langue Française...
- Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'une "évolution de la langue", mais de "prospective positive modernisée d'un mode de communication oral... !
- Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas.
Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais « hôtellerie en plein air »…
Ha, ha, ça change tout !!!
- J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si !
Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo.
- J’étais déjà tombé de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon.
- Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les sorties en groupe des « sorties de cohésion » et les élèves en difficulté ou handicapés des «élèves à besoins éducatifs spécifiques».
- Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.
- Z’êtes prêts ? … Allons-y.
- Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maîtriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».
- Il n’y aura plus de dictée, mais une « vigilance orthographique ».
- Quand un élève aura un problème on tentera une « remédiation ».
- Mais curieusement le meilleur est pour la gym… Oups pardon !!! pour l’EPS (Education physique et sportive).
- Attention, on s’accroche : courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête », et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».
- Ah ! C’est du sportif, j’avais prévenu !...
- Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).
- Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : «la personne en cessation d’intelligence », autrement dit, le con.
- Signé M. M., mère d’une élève. Ah ! non, re-pardon… M. M. «génitrice d’une apprenante ».
- Ben oui, un "outil scripturaire", c'est un stylo, un "référentiel bondissant", c'est un ballon, et, pour finir et revenir à l’objet de ce courriel,
- Un "bloc mucilagineux à effet soustractif", c'est…
- Une gomme !
Je pense que les "zzzélites" qui ont inventé de telles conneries n’en resteront pas là avant d’être tous en hôpital psychiatrique pour, voyons, voyons… Ah ! oui j’y suis : «une remédiation de cessation d’intelligence » …


483 ° - 25 Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




483 ° - 25 Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15355
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum