GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -49%
SanDisk Extreme 64 Go Carte microSDXC + adaptateur SD
Voir le deal
12.27 €

488 ° - 25

Aller en bas

488 ° - 25 Empty 488 ° - 25

Message par Jacknap1948 Dim 21 Fév 2021 - 9:04

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Un lion rencontre un boa pour la première fois.
Intrigué, il lui demande :
- T’es bizarre comme bestiole… Tu fais comment pour te déplacer ? T’as même pas de jambes !
- Et bien, c’est simple, je me déplace en rampant…
- Ah, ok !
Le lion commence à repartir mais encore intrigué il se retourne et demande au serpent :
- Excuse-moi, mais comment tu fais pour te reproduire ? T’as pas de testicules…
- T’es chiant à la fin ! De quoi tu te mêles, je ponds des œufs et je n’en ai pas besoin…
- Ah ok…
Le lion reprend son chemin mais il se retourne à nouveau :
- Je suis désolé de te déranger encore… Mais tu fais comment pour te nourrir ? T’as pas de mains ?
- T’es vraiment chiant toi ! J’ouvre grand ma gueule comme ça et j’engloutis ma proie direct !
- Ok… mais… Si j’ai bien compris, tu rampes, t’as pas de couilles, t’as une grande gueule… Tu ne serais pas chef de service par hasard ?


Dieu en a ras le bol de l’humanité, de ses péchés, de ses vanités et des politiciens.
Il décide de mettre fin à l’expérience.
Il réunit tous les chefs d’États et leur annonce qu’il détruira la race humaine dans 24 heures.
- Je vous laisse le soin de l’annoncer vous-même à vos peuples respectifs !
Le premier à parler est Donald Trump :
- Peuple bien-aimé, j’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle pour vous. La bonne est que Dieu existe. Il m’a parlé. Mais nous le savions déjà. La mauvaise nouvelle, c’est que cette grande nation, notre grand rêve n’existera plus dans 24 heures. Ceci est la volonté de Dieu.
Xi Jinping a réuni tous les Chinois et dit :
- Camarades, peuple chinois, j’ai deux mauvaises nouvelles. La première est que Dieu existe, il s’est adressé à moi. Oui, je l’ai vu. La deuxième mauvaise nouvelle c’est que cette merveilleuse révolution pour laquelle nous nous sommes battus sera finie. C’est la volonté de Dieu.
Emmanuel Macron intervient au 20h de TF1 :
- Aujourd’hui est un jour très spécial pour nous tous. Pourquoi ? Je vais vous le dire. J’ai deux bonnes nouvelles à vous annoncer. La première est que je suis le messager choisi de Dieu, car il m’a parlé en personne. La seconde bonne nouvelle, c’est que dans les 24 heures, oui vous avez bien entendu, dans 24 heures, le problème du chômage sera résolu, la crise financière sera résolue, il n’y aura plus de problème des retraites, plus de hausses d’impôts. Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Les promesses seront tenues !


C'est un gars qui veut se faire tatouer une Ferrari sur sa quéquette,
il rentre dans le salon de tatouage :
Le client : « Bonjour Monsieur, Je viens car je voudrais me faire tatouer une Ferrari sur la quéquette. »
Le tatoueur : «Ok ok pas de soucis, vous la voulez rouge ??»
Client : « Oui rouge.»
Le tatoueur commence le tatouage.
Au bout de 2 minutes, le tatoueur dit au client : « Dites donc c'est votre femme qui va être contente ».
Le client : « Non non vous inquiétez pas je n'ai pas de femme, je suis gay.»
Tatoueur : « Ah, OK OK !! »
Le tatoueur reprend son tatouage.
Au bout de 2 minutes, il dit au client : « Quand j'aurais fini la Ferrari, est-ce que je vous fais un tracteur sur les roupettes. »
Le client est surpris. Il dit : « Euh! pourquoi un tracteur sur les roupettes ?? »
Le tatoueur : « Bin quand la Ferrari sera dans la merde, il faudra bien la sortir !!!!!


APOPHTEGME : (prononcer « apoftègme ») Un APOPHTEGME est un précepte, une parole mémorable ayant valeur de maxime.
Si le mot « apophtegme » est difficile à prononcer ou à écrire, il devient un plaisir quand on en lit un !
quelques exemples ....

L'enfant est un fruit qu'on fit. (Leo Campion)
Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu hais. (Francis Blanche)
Quand il y a une catastrophe, si on évacue les femmes et les enfants d'abord, c'est juste pour pouvoir réfléchir à une solution en silence (Winston Churchill)
La tolérance, c'est quand on connaît des cons et qu'on ne dit pas les noms. (Michel Audiard)
L’expérience est l’addition de nos erreurs.
C ’est mathématique : Un cocu est un entier qui perd sa moitié pour un tiers. (Jean Carmet)
Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. (G. Courteline)
Tout le monde pense ; seuls les intellectuels s’en vantent. (Philippe Bouvard)
Le jour ou Microsoft vendra quelque chose qui ne se plante pas, je parie que ce sera un clou.
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
"Parlement"… mot étrange formé de "parler" et "mentir". (Pierre Desproges).
Quand un couple se surveille, on peut parler de "communauté réduite aux aguets".
Lorsque un minable attaque un autre minable, il faut s’attendre à "une guerre interminable".
Mieux vaut être une vraie croyante qu’une fausse sceptique.
Mieux vaut être un papa au rhum qu’un gâteux sec.
N'attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)
Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. (J-B. Bossuet)
Pardonner, c’est refuser de rester une victime.
On peut donner le bonheur sans l’avoir ; c’est comme cela qu’on l’acquiert. (Voltaire) "


Une vieille riche un jour demande à un chauffeur de taxi d’une ville inconnue, si il connaissait une adresse où elle pourrait se faire baiser.
Le chauffeur la conduit à une adresse et la laisse devant la porte.
La vieille monte un petit escalier et arrive devant une porte munie d’un petit judas.
Elle frappe, le judas s’ouvre et une voix féminine lui demande ce qu’elle veut.
– Je veux me faire baiser, dit la vieille.
– Parfait, mais c’est un club privé, ici, il faut glisser un billet de 100 euros pour couvrir les frais d’admission.
– Voilà !
Dix minutes passent, le vieille est toujours devant la porte à attendre qu’elle s’ouvre. Elle refrappe à la porte, le judas s’ouvre :
– Oui ?
– Je voudrais me faire baiser !
– Encore ?!



Ce sont deux copains qui discutent dans un bar.
Ils sont en train de se vanter sur leur propre anatomie.
Ainsi l’un des deux dit :
– Je ne l’ai jamais mesurée, mais je sais que ma bite est plus longue que la queue d’un chat.
L’autre évidemment ne le crois pas, et comme il demande à voir, un pari est fait.
Le barman, qui sert d’arbitre, va chercher une règle, et commence par mesurer la queue du chat du bar.
Ensuite, le barman, s’acquitte de la deuxième obligation en allant mesurer l’autre queue.
Et là le vantard dit :
– Hop hop hop ! A partir d’où est-ce que tu as mesuré la queue de ton chat ?
Le barman répond :
– À partir de son trou du cul.
– Bien ! répond le vantard. Alors fais-moi la même faveur s’il te plaît.


Un homme et sa femme, une blonde bien entendu, sortent au restaurant pour fêter leur dixième anniversaire de mariage.
Alors que le serveur s’approche pour leur remettre les menus, la blonde lorgne le contenu des assiettes sur les tables voisines pour trouver l’inspiration.
Tout à coup, elle donne un petit coup de pied discret à son mari :
– Chéri, retourne-toi et regarde. Je crois que c’est Victor Hugo à la table à coté…
L’homme se retourne machinalement et répond d’un air consterné :
– Chérie, tu sais bien que Victor Hugo est mort depuis longtemps.
La blonde en proie au doute réplique :
– Tu es sûr ?
Mais quelques secondes plus tard, elle donne un autre coup de pied à son mari :
– Non, regarde… Il a bougé


A Marseille, sur le vieux port, Doumé est en train de boire un anis en terrasse, passe son collègue Loule, le visage fermé, les mains dans les poches, la tête des mauvais jours.
- « Oh Loule ! Viens boire un jaune ! »
- « Ah Doumé ! J’ai pas le moral ! »
- « Allé ! ça va passer, bois un Caza ! On se fait une tchatche ! Raconte !»
- « M’en parle pas je suis en embrouille avec ma belle-mère ! »
- « C’est juste pour ça ? Mais tout le monde a des embrouilles avec sa belle-mère ! Vé même moi, j’en ai, alors ! »
- « Wouais, mais toi tu l’as pas mise enceinte !!!!! » …………..


Recherche emploi :
Enseignante sans travail, je cherche un emploi dans le milieu agricole.
Je n'ai aucune expérience réelle dans l'agriculture mais j'ai côtoyé très régulièrement des chefs d'établissement totalement dans les choux.
Des élèves qui racontaient des salades, fait des cours qui étaient de véritables navets, enduré des réformes à la noix.
Mon ministère me prend très souvent pour une poire, j'ai souvent fait le poireau devant mon ordi.
J'ai aussi de grandes qualités pour faire des rangs d'oignons super bien alignés.
Je pense donc avoir certaines compétences pour venir vous aider vu que je ne glandouille rien.
Les pruniculteurs devraient fortement étudier ma candidature pour la fin de l'été car je travaille aussi pour des prunes et malgré tout je garde la pêche.
Je ne serais pas contre mettre un peu de beurre dans mes épinards vu que suis fauchée comme les blés.
Par contre je refuserai toute proposition pour les radis... Je n'en ai jamais eus.
Cécile B., enseignante en vacances d'après Sibeth Ndiaye (aidée par Élodie M. pour certaines expressions).


JOURNAL D'UN CONFINÉ
JOUR 1 : Mercredi 18 mars. Premier jour à quatre à la maison. Journée ensoleillée, les enfants ont pu profiter du jardin. Pas encore de nouvelles de la maîtresse, j'imagine qu'il faut le temps de s'organiser. Ce midi, apéritif en famille, jeux l'après-midi ; Mathilde avait fait un gâteau au chocolat pour le goûter. Petit air de vacances !
JOUR 2 : Jeudi 19 mars. Première tonte de l'année ! J'adore l'odeur de l'herbe coupée. Les arbres sont en bourgeons, les tulipes sortent de terre, les premiers jours de printemps sont toujours agréables ! Foot avec les enfants qui ont fini par se disputer, comme toujours. La vie s'organise tranquillement.
JOUR 3 : Vendredi 20 mars. Les premiers devoirs sont tombés pour Mathis : révisions sur les divisions. Surtout rester calme… Léa fait des dessins pour papa et maman. Trop mignon.
JOUR 5 : Dimanche 22 mars. Le jardin est au carré, on dirait Versailles ! Comme quoi il y a toujours du bon à prendre ! Mathilde a les mains dans la farine la moitié du temps : gare aux kilos en trop ! Léa a épuisé la moitié du stock de pages blanches, c'est moche pour la planète. Côté divisions, on rame...
JOUR 7 : Mercredi 25 mars. Si Mathis me demande encore une fois ce qu'est un dividende, je lui fais manger son cahier ! Léa a enfoncé toutes les pointes de feutres et chouine à longueur de journée. Mathilde s'est lancée dans la confection d'un gâteau roumain à la purée de marrons et aux pruneaux. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le temps commence à sembler long.
JOUR 10 : Samedi 28 mars. Je crois que mon fils est con, j'ai abandonné la division. On a une semaine de retard sur le travail envoyé par la maîtresse. J'ai vomi le gâteau aux marrons.
JOUR 11 : Dimanche 29 mars. La caisse à outil est nickel, j'ai rangé mes clefs plates par ordre de grandeur, les marteaux par ordre croissant de poids. J'ai trié tout ce qui pouvait se trier dans la maison : clous, vis, boutons, punaises (par couleurs), slips.. Je commence à voir flou.
JOUR 14 : Mercredi 1er avril. On continue sur le passé simple. La décence m'oblige à me taire. ..
JOUR 15 : Je rédige une lettre à l'attention du pape pour faire canoniser la maîtresse de mon fils. J'ai envie d'écouter Céline Dion en passant l'aspirateur dans le garage. Je crois que ça va pas le faire.
JOUR 16 : Vendredi 3 avril. « Les enfants prenâmes le goûter sur la terrasse ». Bon c'est fois-ci c'est clair, Mathis n'aura pas non plus le prix Nobel de littérature... J'ai envie d'épouser sa maîtresse...je crois que je commence à délirer… Léa regarde la télé H 24. Mathilde a commencé une pièce montée à cinq étages. Je le sens pas trop. J'ai déjà pris cinq kilos...
JOUR 17 : Samedi 4 avril. Je crois que j'ai chopé un Gilles de la Tourette avec ce putain de passé simple de merde ! La pièce montée s'est cassé la gueule. J'ai des hallucinations, les dessins de ma fille me parlent !
JOUR 18 : Dimanche 5 avril. Pour la première fois de ma vie, j'ai prié Dieu...
JOUR 19 : J'ai bouffé la page du livre de conjugaison. Problème réglé...
JOUR 20 : Passé la journée à chercher le chien, on l'a perdu !
JOUR 21 : Merde, c'est vrai, on n'a pas de chien ! J'attaque ma cinquième bière de la journée. Léa ressemble à un lapin qui aurait attrapé la Myxomatose.
JOUR 30 : 36 mars. Je suis sûr d'avoir vu passer la maîtresse de Mathis dans la pâture derrière chez nous : elle promenait son Bescherelle en laisse. Je vais reprendre un ricard …
JOUR 31 : J'ai les dents qui grattent, je transpire des yeux. Je me rends compte que mon slip est à l'envers. Comme je le porte au-dessus mon pyjama, j'ai l'air encore plus con.
JOUR 32 : An 3020 après ma belle-mère. Plus de farine dans les magasins, Mathilde est prostrée sur une chaise dans la cuisine, elle fait la conversation au four. Mathis essaye de diviser le passé simple. Léa bave devant la télévision. Les stocks de Ricard sont épuisés. Au secours...
JOUR 40 : 37 avril 2028. Oh putain on a remonté le temps ! Il se passe des trucs bizarres... Il y a une dame dans ma cuisine qui pleure en regardant le four, je ne sais pas du tout qui c'est. Et cette petite assise dans le coin qui regarde en ricanant, elle me file les jetons. De toute façon je ne sais plus comment je m'appelle. Je ne sais même plus pourquoi j'écris. C'est la fin...
JOUR 50 : Il s'est passé quelque chose. Il y a des gens partout, on entend « c'est fini ! », « C'est fini ! », « Plus de confinement ! ». Je ne sais pas ce qu'il se passe. Je sors pour voir. Je m'y reprends à trois fois avant de savoir enfin passer la baie vitrée. Je respire à pleins poumons. Je tombe dans les pommes. Direction les urgences.
JOUR 60 : Vendredi 15 mai. Reprise du travail depuis une semaine. Mathilde, Mathis et Léa vont bien. La vie a repris son cours normal, si ce n'est que j'ai du cholestérol, du diabète, des troubles de la personnalité (mon double ne parle qu'au passé simple et cherche à diviser tout ce qu'il peut, c'est un peu pénible...) Mais bon nous en sommes sortis vivants ! Rendez-vous demain chez la psy, 15h30...


Le cordonnier
Fin août 1939, un homme apporte ses chaussures à ressemeler chez le cordonnier.
Trois jours plus tard, la guerre est déclarée.
Mobilisé, il part au front, et il est fait prisonnier.
Libéré par les Russes en 45, il se bat avec un officier, ce qui lui vaut dix ans de Goulag.
Échangé par les Américains, il se retrouve au États-Unis et s’y installe.
Et voilà que quarante ans après, il revient en France en touriste.
Bien entendu, cet homme va revoir sa rue.
Elle a beaucoup changé, sauf la cordonnerie qui est toujours là.
Alors, par curiosité, il entre et demande au vieil homme derrière sa machine :
- Il y a longtemps que vous êtes installé ici ?
- Oh, mon pauvre monsieur, depuis l’avant-guerre !
- Alors c’est à vous que j’avais confié mes chaussures à réparer ! C’était fin août 1939. Trois jours plus tard j’étais mobilisé…
Il lui raconte toute son histoire.
Et il ajoute :
- Au fait, vous les avez peut-être encore mes chaussures ? Ce serait drôle…
Attendez je vais voir… fait le vieux.
Il soulève sa trappe et descend au sous-sol.
D’en bas il crie :
- Elles sont comment, vos chaussures ?
- Jaunes !
- Avec des bouts carré et des lacets marron ?
- Oui !
- Elles seront prêtes jeudi…


Une femme rentre chez elle après une journée de travail.
Elle monte au premier et trouve son mari nu au milieu de la chambre, l'air affolé, ébouriffé, et en sueur.
- " ben, qu'est-ce que tu fais dans cette tenue ? " Demande-t-elle étonnée.
- " je crois que... je fais une crise cardiaque" balbutie le mari
Au bord de crise d'angoisse la femme descend les escaliers, saisit son portable et s'apprête à composer le 15.
C'est à ce moment que son fils de 6 ans l’attrape par la jupe et lui dit :
- " maman, maman, y a tata Christine qui es toute nue dans le placard au premier".
Rouge de colère, la femme repousse son fils, monte les escaliers quatre à quatre.
Elle ouvre violement les porte du dit placard et trouve sa sœur nue au milieu des vêtements suspendus.
Elle la tire du placard et lui crie au visage :
"T'es vraiment une sal..., mon mari est peut-être en train de mourir et toi tu ne penses qui à faire un cache-cache et a t'amuser".


C'est un homosexuel qui se rend chez son médecin suite a des maux de ventre.
Le médecin le fait se déshabiller entièrement. Et l'installe a plat ventre sur la table d'examen.
Le docteur introduit deux doigts dans l’anus de son patient et commence par retirer un glaïeul, Pui une marguerite, une pivoine et cinq ou six autres fleurs.
Étonné le docteur demande au gars :
- Mais c'est quoi tout ça ?
Et l'autre de répondre :
- Docteur, je suis amoureux de vous mais je n' osais pas vous le dire !


C 'est le premier jour du déconfinement, et deux amis se recroisent après deux mois passés à la maison :
- " pas trop dur ces deux mois d'isolement ?" Dit le premier.
- " tu parles !ma femme m' a femme m'a plaqué ce matin." Lui répond le second.
- " vous vous engueuliez souvent ? La vie était devenue trop compliquée ?" Reprend le premier gêné
- " non, mais les défilés lui manquaient...."
- "ah ? Je ne savais pas que Christine était mannequin..."
- " pas mannequin gilet jaune !"


Une femme s’adresse à son époux :
- Maman revient de l’ophtalmo, il lui a dit qu’elle était presbyte.
Son mari répond :
- Zut ! Alors, elle qui était déjà casse c------s ! ! !


Humour belge, toute similitude avec la situation en France serait hasardeuse !
Des copains belges nous expliquent cette crise : c'est aussi clair qu'en France, on comprend tout !
LA GESTION DE LA CRISE, Comment ça marche ?
Essayons d'y voir plus clair...avec une Analyse Objective et simpliste :
1. Vous ne pouvez pas quitter la maison en principe, mais si vous en avez besoin, vous pouvez quand même.
2. Les masques ne servent à rien, mais il faudrait peut-être en porter, ça peut sauver.
3. Les magasins sont fermés, sauf ceux qui sont ouverts.
4. Il ne faut pas aller dans les hôpitaux, sauf s'il faut y aller, même chose pour les médecins, il ne faut y aller qu'en cas d'urgence A CONDITION que vous ne soyez pas malade (?!?)
5. Ce virus est mortel, mais pas trop effrayant néanmoins, sauf que si parfois, en fait ça va être une catastrophe planétaire.
6. Les gants n'aideront pas, mais ils peuvent aider quand même.
7. Tout le monde doit rester à la MAISON, mais il est important de SORTIR
8. La nourriture dans le supermarché ne manquera pas, mais il y a plein de choses qui manquent si vous y allez en fin de journée mais lol ne faut pas y aller le matin.
9. Le virus n'a pas d'effets sur les enfants sauf sur ceux sur qui il en a...
10. Les animaux ne sont pas atteints, mais il y a malgré tout un chat qui a été testé positif en Belgique en février, quand on ne testait encore personne, mais ce chat oui ?!?
11. Vous aurez de nombreux symptômes si vous êtes malade, mais vous pouvez aussi tomber malade sans symptôme, avoir des symptômes sans être malade ou être contagieux sans symptôme. Ah ? Bref ???
12. Pour ne pas être malade, vous devez bien manger et faire du sport, mais mangez malgré tout ce que vous avez sous la main et c'est mieux de ne pas sortir, enfin si, mais non...
13. Il est préférable de prendre l'air, mais vous serez très mal vu si vous allez prendre l'air, et surtout n'allez pas dans les parcs, ou alors sans vous asseoir, sauf que maintenant si, vous pouvez si vous êtes vieux (à quel âge on est vieux ?!?) mais pas trop longtemps ou enceinte (mais pas vieille).
14. Vous ne pouvez pas aller chez les personnes âgées, mais vous devez vous en occuper et apporter des courses et des médicaments.
15. Vous ne pouvez pas sortir si vous êtes malade, mais vous pouvez aller à la pharmacie. Pour les soignants, même avec de la température, vous pouvez travailler, allez, pas plus de 38°C... 37,9 c'est pas grave, sauf si vous n'êtes pas soignant.
16. Vous pouvez commander la livraison de plats préparés qui l'ont peut-être été par des personnes qui ne portaient ni masques ni gants. Mais il faut laisser décontaminer vos courses pendant 3 heures dehors.
17. Chaque article ou interview inquiétant commence par les mots "Je ne veux pas semer la panique, mais...".
18. Vous ne pouvez pas voir votre mère ou votre grand-mère âgées, mais vous pouvez prendre le taxi et rencontrer un chauffeur de taxi âgé.
19. Vous pouvez vous promener avec un ami mais pas avec votre famille si elle ne vit pas sous le même toit
20. Mais on vous dit que se promener avec la bonne "distanciation sociale" n'est pas dangereux alors pourquoi on ne peut pas se promener avec d'autres amis ou de la famille (un à la fois) si on est dehors à la bonne distance ?
21. Le virus reste actif sur différentes surfaces pendant deux heures, non, quatre, non, six, non, on a pas dit des heures, c'est peut-être des jours ? Mais il a besoin d'un environnement humide. Oh non, en fait pas nécessairement.
22. Le virus reste en suspensions dans l'air enfin non, ou oui, peut-être, surtout dans une pièce fermée, en une heure un malade peut en contaminer dix, donc si ça tombe tous nos enfants ont déjà été contaminés à l'école avant qu'elles ferment ?
23. On compte le nombre de morts mais on ne sait pas dire combien de personnes sont infectées, puisque jusqu'ici on a testé que ceux qui étaient "presque morts" pour savoir si c'était de ça qu'ils allaient mourir...
24. On n'a pas de traitement sauf qu'il y en a peut-être un, qui n'est apparemment pas dangereux sauf si on en prend trop (ce qui est le cas de tous les médocs, non ?)
25. On devrait rester confinés jusqu'à la disparition du virus mais il ne va disparaître que si on arrive à une immunité collective et donc à condition qu'il circule... et pour ça il faut qu'on ne soit plus confinés...
Bref, tout est clair sauf que rien n'est clair, on nous parle d'un confinement de 15 jours puis peut-être de six mois, on lit et on entend tout et son contraire aux infos et sur les réseaux mais... il faut RESTER ZEN les amis, c'est nécessaire pour notre système immunitaire. Alors, allez dehors, respirez - si vous le pouvez - et contemplez l'éclosion du printemps...et surtout gardez votre sens de l'humour...


L’anniversaire
Un milliardaire demande à son épouse :
- Chérie, qu’est-ce qui te ferait plaisir pour ton anniversaire ?
- Qu’on divorce !
- Écoute chérie, pour être très franc, je ne pensais pas mettre aussi cher…


Un cow-boy à la carrure impressionnante est en train de boire seul au bar d’un saloon.
Il finit son verre, paie et sort.
Trente secondes après il réapparaît.
- Qui a volé mon cheval ?
Silence de mort.
- Très bien. Je vais attendre cinq minutes au bar, et si dans cinq minutes mon cheval n’est pas là, je fais comme à Carson-City.
Il s’installe sur un tabouret.
Les cinq minutes écoulées, il se lève, marche lentement vers la porte… et son cheval est là !
Tout le monde respire.
Alors un vieux cow-boy qui l’a suivi demande timidement :
- Qu’est-ce que vous avez fait à Carson-City ?
- Je suis rentré chez moi à pied


C’est qui le chef ?
Trois hommes discutent de leur autorité à la maison.
- Moi, dit le premier, ma femme ne fait jamais rien sans me demander mon accord.
- Moi, dit le deuxième, elle se tait quand je parle et elle m’obéit dans tous les domaines.
Le troisième ne dit rien.
Les deux autres lui demandent :
- Et toi ?
- Moi, l’autre soir, je m’étais arrêté au bistrot et je suis rentré tard. Ma femme est venue vers moi en rampant…
- Oh !!! font les deux autres admiratifs. Et qu’est-ce qu’elle t’a dit ?
- Elle m’a dit : » Sors de dessous le lit, si t’es un homme ! «


Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ». C'est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.
Institutionnalisation est le plus long lipogramme en e C'est-à-dire qu'il ne comporte aucun e .
L'anagramme de « guérison » est « soigneur » C'est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.
Endolori » est l'anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.
Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette »
Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave. Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !
Le mot "simple" ne rime avec aucun autre mot. Tout comme "triomphe", "quatorze", "quinze", "pauvre", "meurtre", "monstre", "belge", "goinfre" ou "larve".
Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d'être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle.
(… Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l'amour au pluriel ! )
Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x].


En Angleterre, un employé des British Railways trouve un homme couché sur les rails.
- Excuse-me, Sir, dit-il, mais que faites-vous ici ?
- J’ai perdu mon emploi, j’ai perdu mon logement, ma femme m’a quitté… Je veux que l’express de Londres mette fin à mes souffrances !
- Dans ce cas, Sir, puis-je vous demander de vous mettre sur la voie d’à côté ?
- Pourquoi ?
- Celle-ci est réservée à l’express de Liverpool…


Un type entre en courant dans un commissariat :
- On vient de me voler ma voiture ! On vient de me voler ma voiture ! Sous mes yeux !
- Vous avez vu le voleur ? demande le brigadier.
- Non, mais j’ai relevé le numéro…


Un couple se rend chez son psy :
- Bonjour, que puis-je faire pour vous ?
- Ben voilà, dit le type en hochant la tête vers sa femme, ça fait huit mois que ma femme se prend pour une tondeuse à gazon !
- Ah oui ? Et pourquoi n’êtes-vous pas venus consulter plus tôt ?
- C’est que mon voisin vient seulement de me la rendre.


Ce matin j’amène mon grand-père, âgé de 85 ans, faire son bilan de santé annuel chez son médecin.
Après l’examen, le docteur lui dit que tout va bien et que c’est pas demain la veille qu’il lui arrivera un problème.
Mon grand-père lui dit :
– J’ai une question pour vous, Docteur: Quand j’avais 25 ans, je me levais le matin en ayant une trique… aussi dure qu’un tuyau de métal. Je ne pouvais pas la plier, même avec les deux mains !
– Oui, répond le Docteur, C’est normal à cet âge.
– Quand j’avais 50 ans, je pouvais la plier avec une main.
– Oui, ça arrive, dit le docteur.
– Maintenant, dit le vieux gars, je peux la plier avec un seul doigt !
– Eh bien c’est normal à votre âge, répond le médecin.
– Mais Docteur, quand est-ce que je vais m’arrêter de devenir de plus en plus fort ?


Que font les retraités de leur journée ?
Eh bien par exemple, un jour de la semaine dernière, ma femme et moi on est allés en ville.
On n’était pas depuis cinq minutes dans une boutique, qu’en sortant, il y avait une contractuelle en train d’écrire son PV.
On s’approche et je lui dis : « Alors, salope, tu peux pas leur foutre un peu la paix, aux retraités ? »
Elle fait semblant de ne pas entendre et continue à griffonner.
Je la traite de sous-auxiliaire nazie ; elle me regarde d’un œil rond stupéfait et commence à rédiger un deuxième PV pour pneus lisses.
Alors ma femme la traite de pouffiasse fasciste ; elle glisse son second PV sous l’essuie-glace avec le premier, et elle en démarre un troisième.
On a tenu dix minutes ; plus on l’injuriait et plus elle établissait de PV.
Mais nous, on s’en foutait, on était venus en ville en bus.
A la retraite, on essaie de rigoler un peu tous les jours : c’est important, à notre âge…


488 ° - 25 Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.



_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




488 ° - 25 Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15368
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

488 ° - 25 Empty Re: 488 ° - 25

Message par michel55 Mar 23 Fév 2021 - 0:06

Hahaha 488 ° - 25 3391729218
michel55
michel55
Oberst
Oberst

Messages : 1769
Date d'inscription : 11/09/2014
Age : 65
Localisation : CHANTONNAY 85110 FRANCE
Humeur : de mieux en mieux

Revenir en haut Aller en bas

488 ° - 25 Empty Re: 488 ° - 25

Message par Jacknap1948 Mar 23 Fév 2021 - 8:41

michel55 a écrit:Hahaha 488 ° - 25 3391729218
Salut Michel.
Merci de ta visite.

488 ° - 25 Je_sui10 488 ° - 25 Marian11

Bonne journée et à plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




488 ° - 25 Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15368
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

488 ° - 25 Empty Re: 488 ° - 25

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum