GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !

GermanKits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -25%
Appareil Photo Instantané Fujifilm Instax ...
Voir le deal
59.99 €

494 ° - 25

Aller en bas

494 ° - 25 Empty 494 ° - 25

Message par Jacknap1948 Dim 4 Avr 2021 - 8:33

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


L’éclipse de soleil
1) Du proviseur au censeur :
« Cher ami, la presse nous informe qu’une éclipse de soleil doit avoir lieu demain, vers 17 heures. Vous devrez descendre les élèves dans la cour, pour qu’ils puissent l’observer. Ils prendront des lunettes de soleil ainsi que des manteaux.
Si le temps est couvert, nous réunirons les élèves dans le gymnase et je leur expliquerai, dans le cadre des 10% pédagogiques, les causes scientifiques de ce phénomène rare.
Faites circuler cette information, s’il vous plaît. »
2) Du censeur au surveillant général :
« Mr le Proviseur a prévu qu’une éclipse de soleil aurait lieu demain vers 17 heures, dans la cour du lycée. Les élèves prendront leurs lunettes de soleil et leurs manteaux pour venir observer le soleil.
S’il pleut, comme nous possédons un gymnase, ce qui est un phénomène rare, on y réunira les élèves et Mr le Proviseur expliquera, dans le cadre des 10% scientifiques, les causes pédagogiques de l’éclipse.
Faites circuler cette information. »
3) Du surveillant général au surveillant de secteur :
« Sur décision de Mr le Proviseur, une éclipse de soleil aura lieu demain, à 17 heures, dans la cour du lycée. S’il pleut, les élèves n’oublieront pas de mettre leurs lunettes et leurs manteaux, ce qui est un phénomène rare, et ils se rendront au gymnase dont il n’occuperont que 10% du cadre pédagogique.
Prévenez les classes! Et tout de suite ! »
4) Du surveillant de secteur aux élèves :
« Par ordre du Proviseur, une éclipse de soleil de 17 heures aura lieu demain dans la cour du lycée.
S’il pleut, ce qui est un phénomène rare, 10% de l’éclipse aura lieu à l’intérieur du gymnase où vous déposerez vos lunettes et manteaux. »
5) Lettre urgente d’un élève à ses parents :
« J’ai une nouvelle alarmante à vous donner : le surveillant, qui est un phénomène rare, vient de nous prévenir que, demain, le Proviseur va s’éclipser avec 10% de nos manteaux et de nos lunettes, pendant que nous serons au gymnase à regarder le soleil, s’il pleut…
Chers parents, veuillez prévenir les gendarmes ! »


Le pit-bull
Un homme sortait de chez lui lorsqu’il vit un cortège funèbre inhabituel arrivant au cimetière tout proche.
Un corbillard, suivi d’un second corbillard avec derrière, un homme seul avec un pit-bull en laisse.
Quelques pas derrière lui, environ 200 hommes marchaient en file indienne !
Ne contenant pas sa curiosité, l’homme s’approche respectueusement de l’homme au chien et lui dit :
- Monsieur, je suis désolé de vous déranger et je sais que le moment est bien mal choisi, mais comprenez que je n’ai jamais vu un enterrement comme celui-ci, c’est l’enterrement de qui, s’il vous plaît ?
- De ma femme !
- Que lui est-il arrivé ?
- Mon chien l’a attaquée et l’a tuée.
- Et qui est dans le deuxième corbillard ?
- Ma belle-mère ! Elle a essayé d’aider ma femme et le chien s’est retourné contre elle et l’a également tuée.
Entre les deux hommes, s’installe un moment de silence poignant…
- Je pourrais vous emprunter votre chien ?
Un regard, un silence ; puis :
- Mettez-vous dans la file !…


Le punk et le vieux
Un vieux assis à une terrasse regarde fixement un punk avec une crête rouge.
Le punk énervé lui dit :
- Alors le vieux, tu n’as jamais fait un truc un peu fou dans ta vie ?
Le vieux répond :
- Si, un jour j’ai tellement picolé qu’après j’ai fait l’amour à une poule et là je suis en train de me demander si tu ne serais pas mon fils !


Les dernières volontés d’un avare
Un vieux pingre va mourir seul, sans famille et sans ami.
Peu avant sa mort, il reçoit son avocat, son docteur et son curé pour leur donner à chacun 50.000 Euro en espèces avec pour mission d’enterrer cet argent avec lui le jour de ses funérailles, en guise de « geste ».
La mort et l’enterrement ont lieu une semaine plus tard.
Après l’ensevelissement, le curé, le docteur et l’avocat discutent :
Le curé leur confie que son église ayant un besoin urgent d’un nouveau clocher, il a gardé 20.000 Euro pour sa réfection.
Le docteur, qui était un scientifique faisant des recherches sur le cancer, confesse que lui aussi a gardé de l’argent: 30.000 Euro pour continuer ses recherches.
L’avocat les blâme : « Comment pouvez-vous être si malhonnêtes ?
Moi au moins j’ai placé dans le cercueil un chèque du montant total qu’il m’avait remis ! »


David et Maurice
Deux vieux amis, David et Maurice, se rencontrent au détour d’une rue du Sentier après ne s’être pas vu depuis des années :
- Aïyayaïe Maurice, mon grand ami, que je suis content de te voir !
- David, ça fait tellement longtemps ! Comment tu vas ? Et les affaires ?
- Oui, ça va très bien et toi ?
- Le magasin tourne toujours aussi bien. La confection, tu sais, c’est la folie ! Et on attend un héritier, et toi ?
- Moi aussi ça va bien. Je rentre tout juste de Jérusalem, avec ma femme Sarah et mes enfants vont bien aussi.
Les deux amis discutent pendant quelques minutes, puis Maurice invite son vieux copain à dîner un soir.
Maurice explique :
- Pour venir chez moi, c’est très facile. J’habite au 15 rue Talman à Paris. Devant le porche, avec ton coude tu tapes sur l’interphone N2509, ensuite tu pousses la porte avec ton pied et tu entres. Ensuite tu arrives devant l’ascenseur et tu l’appelles en appuyant avec ton coude sur le bouton. Tu tires la porte avec ton pied et tu montes dans l’ascenseur. Enfin tu appuies sur le bouton 3 avec ton coude. D’accord ! Ma porte est juste à droite de l’ascenseur. Tu n’auras qu’à sonner avec ton coude, et je viendrai t’ouvrir.
- Mais… Maurice, je ne comprends pas très bien. Pour quelle raison dois-je donner des coups de pied dans les portes et appuyer avec mon coude ?
- David… La vie de ma mère… Tu ne vas pas arriver les mains vides quand même ?


Une divine partie de golf
Moise, Jésus et un petit vieux barbu jouent au golf.
Moise prend son club et d’un swing élégant envoie sa balle.
Elle monte en l’air d’un superbe mouvement parabolique et tombe directement… dans le lac !
Moise ne se perturbe pas, lève son club et à ce moment les eaux s’ouvrent, lui laissant le passage pour faire un nouveau coup.
C’est maintenant au tour de Jésus. Il prend son club et, également d’une parabole parfaite (rappelez-vous : la parabole c’est sa spécialité), il envoie la balle dans… le lac, où elle tombe sur une feuille de nénuphar.
Sans s’énerver, Jésus se met à marcher sur l’eau jusqu’à la balle, et donne le coup suivant.
Le petit vieux prend son club et, d’un geste affreux de qui n’a jamais joué au golf de sa vie, envoie sa balle sur un arbre.
La balle rebondit sur un camion puis à nouveau sur un arbre. De là, elle tombe sur le toit d’une maison, roule dans la gouttière, descend le tuyau, tombe dans l’égout d’où elle se trouve lancée dans un canal qui l’envoie… dans le lac mentionné ci-dessus.
Mais, en arrivant dans le lac, elle rebondit sur une pierre et tombe finalement sur la berge où elle s’arrête.
Un gros crapaud qui se trouve juste à côté l’avale. Et soudain, dans le ciel, un épervier fond sur le crapaud et l’attrape ainsi bien sûr que la balle. Il vole au-dessus du terrain de golf, et le crapaud, pris de vertige, finit par vomir la balle… juste dans le trou !
Moise se tourne alors vers Jésus et lui dit :
- J’ai horreur de jouer avec ton père !


Une dame va renouveler son passeport.
Le fonctionnaire lui demande :
- Combien d’enfants avez-vous ?
- 10.
- Et leurs prénoms ?
- Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard et Bernard.
- Ils s’appellent tous Bernard ??? Et, comment vous faites pour les appeler quand ils jouent tous dehors, par exemple ?
- Très simple, je crie Bernard et ils rentrent tous.
- Et si vous voulez qu’ils passent à table ?
- Pareil. Je crie Bernard et tous se mettent à table.
- Mais, et si vous voulez parler particulièrement avec l’un d’entre eux, comment vous faites ?
- Ah ! Dans ce cas-là je l’appelle par son nom de famille…


Je lui demande: Que Fer? je m'acier, ou je métal?
Elle me répond: Étain, et d'or...


Clerc de notaire
Un notaire cherche un nouvel employé pour tamponner ses actes. Et comme certains formulaires doivent être tamponnés jusqu’à 10 fois, il faut que l’employé puisse compter jusqu’à 10.
Le premier candidat s’assied et le notaire lui demande de compter jusqu’à 10 :
- Oui, bien sûr. 10.9.8.7.6.5.4.3.2.1.
- C’est bien, dit le notaire, et dans l’autre sens, maintenant ?
- Non, répond le candidat, j’ai travaillé à la NASA et j’ai toujours compté ainsi.
- Désolé, mais vous ne convenez pas ! Candidat suivant !
Le notaire demande au second candidat de compter jusqu’à 10.
- Oui, bien sûr. 1.3.5.7.9.10.8.6.4.2.
- C’est bien, dit le notaire, et dans le bon ordre, maintenant ?
- Non, répond le second candidat, j’ai travaillé comme facteur et j’ai toujours compté ainsi en passant de boite en boite…
- Désolé, mais vous ne convenez pas ! Candidat suivant !
Le notaire pose la même question au troisième candidat.
- Oui, bien sûr. 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.
- C’est parfait ! Où avez-vous travaillé auparavant ?
- J’étais dans l’administration.
- Dans l’administration ? Je n’en reviens pas ! Mais, dites-moi, bien que ce ne soit pas nécessaire, pouvez-vous continuer à compter après 10 ???
- Mais, évidemment ! Valet, Dame et Roi !


L’éducation nationale fait des progrès dans la transmission de la langue française !!!...

« Bloc mucilagineux à effet soustractif ».. cela veut dire quoi?

- Il est vrai que les femmes de ménage sont devenues des « techniciennes de surface » et les aveugles des « non-voyants » (ben voyons), et les sourds depuis longtemps des malentendants…
Poursuivre à la lettre nos nouveaux enseignements...
Voilà qui devrait ravir les amoureux de la langue Française...
- Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'une "évolution de la langue", mais de "prospective positive modernisée d'un mode de communication oral... !
- Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas.
Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais « hôtellerie en plein air »…
Ha, ha, ça change tout !!!
- J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si !
Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo.
- J’étais déjà tombé de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon.
- Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les sorties en groupe des « sorties de cohésion » et les élèves en difficulté ou handicapés des «élèves à besoins éducatifs spécifiques».
- Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.
- Z’êtes prêts ? … Allons-y.
- Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maîtriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».
- Il n’y aura plus de dictée, mais une « vigilance orthographique ».
- Quand un élève aura un problème on tentera une « remédiation ».
- Mais curieusement le meilleur est pour la gym… Oups pardon !!! pour l’EPS (Education physique et sportive).
- Attention, on s’accroche : courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête », et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».
- Ah ! C’est du sportif, j’avais prévenu !...
- Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).
- Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : «la personne en cessation d’intelligence », autrement dit, le con.
- Signé M. M., mère d’une élève. Ah ! non, re-pardon… M. M. «génitrice d’une apprenante ».
- Ben oui, un "outil scripturaire", c'est un stylo, un "référentiel bondissant", c'est un ballon, et, pour finir et revenir à l’objet de ce courriel,
- Un "bloc mucilagineux à effet soustractif", c'est…
- Une gomme !
Je pense que les "zzzélites" qui ont inventé de telles conneries n’en resteront pas là avant d’être tous en hôpital psychiatrique pour, voyons, voyons… Ah ! oui j’y suis : «une remédiation de cessation d’intelligence » …


A savoir, pour votre culture personnelle...
En chine, le lotus est une fleur parfumée, magnifique et délicate...
En Angleterre, c'est une voiture, sportive, racée, élégante...
En Inde, une position du guide Kamasoutra, toute une expérience, pour les utilisateurs...
En France... Bah c'est du PQ...! Comme quoi, la poésie n'est point une affaire de lieu...


Repas du soir
C’est l’histoire d’un mec qui demande à sa femme :
- Qu’est-ce qu’il y a à manger ce soir chérie ?
- De la langue sauce gribiche, mon chou.
- Beurk ! C’est dégueulasse ! J’vais pas manger un truc qui a été dans la bouche d’un animal ! Tiens, fait moi plutôt des œufs…


Deux blondes dans un train
Deux blondes pulpeuses prennent le train, habillées toutes deux d’une mini-jupe ras la ceinture et d’un décolleté très provoquant.
Une fois dans le train, l’une dit à l’autre :
- Je vais aller vers le wagon de queue voir s’il y a de nouvelles têtes.
Et l’autre de lui répondre :
- OK, moi je vais vers le wagon de tête…


Leçon d’anatomie
Quatre chirurgiens discutent sur le genre de personnes qu’ils aiment opérer.
Le premier chirurgien dit :
- J’aime voir des comptables sur ma table d’opération, parce que quand vous les ouvrez, tout l’intérieur est numéroté.
Le second répond :
- Oui, et bien moi j’aime opérer des électriciens ! Tout à l’intérieur est en couleurs codées.
Le troisième chirurgien dit :
- Non, je pense vraiment que les bibliothécaires sont les plus intéressants; tout est rangé par ordre alphabétique.
Le quatrième rigole :
- Pour moi les plus faciles à opérer sont les politiciens. Ils n’ont pas de tripes, pas de cœur, pas de cerveau et pas de couilles. En plus, la tête et le cul sont interchangeables.


Les deux bègues
C’est un bègue qui se pointe dans un bar :
- Ga, ga…, ga…, garçon, une b…, une b…, une bbie…, une limonade !
Le garçon de répondre :
- Ça, ça, v…., ça vi….., ça vient !
Le bègue, offusqué :
- Vous vous f…., vous vous f…, vous vous fou…, vous vous moquez de moi ?
Le garçon :
- Oh n… n… non, je ppp…. p… parle comme ça.
Le bègue :
- Ah b… b… bon. et s’en va siroter sa limonade.
V’là-t-y pas, tout d’un coup, l’habitué du bistrot qui rapplique :
- Marcel, comme d’habitude !
Et le garçon, qui s’appelait donc Marcel, de répondre :
- Ça vient mon p’tit Michel, ça vient !
Là le bègue est rouge de colère :
- Vous vous êtes m…., vous vous êtes m…., vous vous êtes foutu de ma gu…, de ma gu…, de ma gu…, de ma tronche !
Marcel rétorque :
- Oh n…, n…, non monsieur, je me suis m…, m…, moqué de lui !


Un Gendarme se promène au zoo de Vincennes lorsque, tout à coup, il aperçoit une petite fille qui est un peu trop proche de la cage du gros lion d'Afrique.
Soudain le lion attrape la robe de la petite et la ramène vers lui afin d'en faire une bouchée tout ceci sous les yeux des parents qui hurlent de désespoir.
Le Gendarme sans hésiter une seconde se rue sur le lion et lui assène un terrible coup de poing sur le museau.
Le lion recule en lâchant prise et se frotte le museau en grognant pendant que le Gendarme revient avec la petite vers ses parents qui pleurent de joie et n'arrêtent pas de le remercier.
Un reporter a tout vu et s'approche du Gendarme :
- Monsieur vous venez d’avoir un geste extrêmement courageux, je n'ai jamais vu un homme faire un tel geste depuis 40 ans que je fais ce métier.
Le Gendarme répond :
Mais Monsieur je n'ai rien fait d'extraordinaire !... Le lion était en cage, et j'ai vu le danger que courrait la petite.
Le reporter répond :
- Monsieur je vous garantis que ceci ne passera pas inaperçu, je suis journaliste, et demain vous serez en première page.... dites-moi de quelle région êtes-vous originaire, êtes-vous PS ou UMP ?
Le Gendarme répond :
- Je suis fils de Pieds Noirs et j'ai voté Le Pen.
Le journaliste s'en va ...
Le lendemain le Gendarme achète le journal afin de lire la première page et voir si son geste de la veille y est mentionné... Il lit alors :
- UN PIED NOIR DU FRONT NATIONAL ATTAQUE UN IMMIGRANT AFRICAIN ET LUI VOLE SON REPAS …


Mohamed est au purgatoire et, en visite au paradis, il déclare à Dieu:
- Ji m'emmerde tote la journi sur mon piti nuage, ji voudri aller en enfer, la bas si toujours li fête.
- D'accord, je t'accorde une permission de 24 h et ensuite, retour au Paradis.
Mohamed arrive en enfer et là il est accueilli par de jolies hôtesses dénudées et toute la nuit
- Vas-y que je danse et en avant le whisky.
Au bout de 24 h, retour au Paradis.
Une semaine après il s'adresse de nouveau Dieu :
- Ti mi donnes une p'tite permission pour que ji retourne là-bas ?
- Non, si tu veux partir ce sera définitif, tu ne pourras plus revenir au Paradis.
- Ci d'accord, ji reste là-bas.
Arrivé en enfer il est accueilli par des diables qui le piquent avec des fourches et le précipitent dans les flammes
Et lui de gueuler :
- Mi pourquoi la dernière fois, citi les gazelles et le Whisky ?
Et le Diable de répondre :
- Momo, il ne faut pas confondre tourisme et immigration !


Une vieille femme fait du rangement dans son grenier et tombe sur une lampe poussiéreuse.
Elle la frotte et là, un génie apparaît et lui dit :
- Demande moi trois choses et je te les accorderai.
La vieille femme demande alors une fortune, et se retrouve aussitôt entourée de bijoux et d’or.
Elle demande ensuite à être jeune et jolie, et se retrouve transformée en jolie princesse.
Pour finir elle demande à ce que son vieux chat soit transformé en prince charmant, aussitôt dit aussitôt fait.
Elle se jette alors dans les bras du Prince et ce dernier lui dit :
- C’est maintenant que tu vas regretter de m’avoir fait castrer !


Alopécie
C’est un chauve, genre Yul Brynner, qui arrive chez le pharmacien et qui dit :
- Je voudrais un truc pour faire pousser les cheveux !
- Tenez, prenez ça, y’a rien de mieux…
- Mais… vous êtes sûr ? dit le gars en examinant le flacon.
- Vous voyez La personne qui est à la caisse, avec une moustache ?
- Oui !
- Eh bien c’est ma femme ! Ça lui est arrivé en débouchant un flacon de ce produit avec les dents !


Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d'avoir une relation extra conjugale.
Je suis donc rentré chez moi à l'improviste et évidemment, je l'ai trouvée complètement nue sur le lit.
J'ai immédiatement fouillé l'appartement pour trouver le coupable, en vain.
Et puis je me suis souvenu qu'habitant au 15° étage d'une tour, nous disposions d'un petit balcon.
J'ai donc ouvert la porte-fenêtre et c'est là que j'ai vu cet homme, suspendu dans le vide et s'agrippant à la rambarde du balcon.
Je lui ai piétiné les mains pour qu'il tombe mais il tenait bon. Alors je suis parti chercher un marteau.
À grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise.
Mais un arbre a amorti sa chute.
Voyant qu'il bougeait encore, j'ai attrapé le réfrigérateur de la cuisine et je l'ai fait basculer sur cet individu.
L'effort a été si violent que j'ai succombé à une crise cardiaque.
Et donc me voilà...
Ah bon ?, répond Saint Pierre, passionné. C'est bon, vous êtes admis au Paradis.
Un second homme se présente peu après et commence à raconter l'histoire de sa mort à Saint-Pierre.
Voyez-vous, débute-t-il, j'étais en train de repeindre mon balcon au 17° étage d'une tour.
Mon tabouret a vacillé et j'ai basculé dans le vide. Mais j'ai eu la possibilité de me rattraper à un balcon deux étages plus bas.
Je pensais être sauvé quand le propriétaire de ce balcon a commencé à me piétiner les mains, puis à me casser les doigts à coups de marteau.
Il était fou ce type, furieux que je m'accroche à son balcon.
Et pire lorsque j'ai lâché prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m'a balancé son frigo sur la tête pour m'achever.. Dingue...
Oui j'ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au Paradis...
Un troisième homme arrive et entame lui aussi son récit à St Pierre :
Moi, j'ai rien compris, franchement, je ne sais pas comment tout ça est arrivé.
J'étais caché à poil dans un frigo.
Ça va, dit St Pierre, je connais la suite…


Le poète provençal
C’est un type qui arrive dans une ferme de Bigorre et qui demande l’hospitalité.
Le fermier lui demande ce qu’il fait dans la vie.
Putain, moi je suis poète, poète provençal, un troubadour quoi…
Le type accepte de l’héberger dans la grange, puis il voit sa fille.
Oh y a un type bizarre dans la grange, y dit qu’il est poète !
Je vais voir ça, dit la fille, et elle se pointe dans la grange :
Alors comme ça, vous êtes poète ?
Beh ouais, je fais des vers, des rimes, c’est quoi ton nom ?
Moi c’est Gervaise.
Et ben Gervaise, viens ici que je te baise…
Il la prend, la couche sur le foin et lui fait son affaire, bim, bam, boum…
Ravie, la fille revient voir son père :
Il est super ce gars !! Y fait des super poèmes !!
La mère dit :
Bon beh moi aussi je vais voir ça …
Alors comme ça vous faites de la poésie ? demande-t-elle …
Putain, vouais ! Je suis un barde, un troubadour, c’est quoi ton nom ?
Moi c’est Pauline…
Ah Pauline, viens par là que je te pine !…
Il se rue sur elle et rebelote, bim, bam, boum dans le foin.
La mère retourne à la ferme :
Extra, y m’a fait un grand poème, Boudiou que c’était beau !!
Le mari dit alors :
Vingt Diou ! y faut que j’aille voir ça moi aussi.
La mère et la fille se jettent alors sur lui en criant :
HERCULE !! NON !, N’Y VAS PAS !!!


C'est l'hiver dans les Alpes. Une véritable tempête de neige a forcé deux cousins (un garçon et une fille) a passer la nuit dans le même lit. Les voilà qui se couchent. La fille trouve son cousin plutôt bien fait, et comme elle est assez délurée, elle lui dit :
- Ce côté du lit ne me convient pas. Tu veux bien me laisser l'autre côté ? Tu n'as qu'à me passer par-dessus pendant que je glisse par dessous...
Mais son cousin lui répond :
- Non, ça va aller...
Et le cousin sort du lit, se lève, et va se coucher de l'autre côté.
Maintenant, la cousine est encore plus en rut qu'avant et elle dit :
- Finalement, ce côté du lit ne me convient pas plus. Pourquoi est-ce que tu ne me PASSERAIS pas PAR DESSUS pendant que je glisserai de l'autre côté ?
Mais le cousin répond encore :
- Non, ça va aller, je vais faire le tour...
Et le cousin sort du lit, se lève, et va se coucher de l'autre côté. Alors la fille qui n'en peut plus lui dit :
- Ah, c'est pas vrai ça ! Tu ne comprends donc pas ce que je veux ???
Et le cousin de répondre :
- Bien sûr que si j'ai compris ! Tu veux ce putain de lit pour toi toute seule, mais n'y compte pas !


Je ne dis pas que tu cuisines mal, ma chérie.
Je dis juste que le meilleur plat que je t'ai vu faire, c'est à la piscine...


Grave crise dans le Calvados...
Ils ont basculé dans le rouge...


C'est l'histoire d'un neurone qui arrive dans le cerveau d'un homme.
Il visite les lieux et ne voyant personne se dit:
"Ouaaah c'est grand ici, mais ya personne, je vais devoir tout faire tout seul moi..."
Soudain il entend une petite voix:
- Hep le nouveaux, c'est toi ?
- Heu oui ?
- Par ici, c'est en bas que ça se passe!!


494 ° - 25 Je_sui10

Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




494 ° - 25 Signat13
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
Jacknap1948
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 15338
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum