GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


256 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

256 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 11 Sep 2016 - 7:44

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Un homme entre dans un bar et remarque sur le comptoir une immense jarre pleine de billets de 10 $.
Il se dit qu'il doit y en avoir pour des milliers de dollars.
Il demande au barman :
- C'est quoi le gag, avec la jarre ?
- Eh bien, tu paies 10 $ et si tu réussis trois épreuves, le magot est à toi.
L'homme est vivement intéressé :
- Quelles sont les trois épreuves ?
- Paie d'abord, dit le barman, c'est la règle.
Alors l'homme lui tend un billet de 10 $ que le barman ajoute aux autres dans la jarre.
- OK, dit le barman, voici ce que tu dois faire. D'abord tu dois boire un gallon de tequila aux piments sans faire la grimace. Ensuite, tu dois arrachera mains nues la dent cariée du pit-bull dans la cour arrière. Finalement, en haut, il y a une vieille femme de 90 ans qui n'a jamais atteint l'orgasme, et tu dois la faire jouir.
L'homme est estomaqué :
- Je sais que j'ai payé 10 $ mais je ne suis pas fou. C'est impossible ! On ne peut pas boire un gallon de tequila aux piments ni faire ces autres choses...
- Comme tu veux, dit le barman, mais tes 10 $ restent où ils sont !
Le temps passe et l'homme ingurgite quelques verres, puis d'autres encore...
Finalement, il demande :
- Oussé qu'alle est c'te hips ! Tequila ?
Il empoigne le gallon à deux mains et avale tout le contenu d'une seule gorgée.
Des larmes lui coulent sur les joues mais il ne grimace pas.
En titubant, il se rend dans la cour arrière où le pit-bull est enchaîné.
Bientôt les autres clients du bar entendent des bruits de bagarre : le pitbull jappe, l'homme crie, le pitbull hurle, puis soudain... le silence.
Au moment où les clients commencent à penser que l'homme est sûrement mort, il rentre dans le bar.
Ses vêtements sont déchirés et ensanglantés.
Il est couvert de morsures et de griffures.
- Maintenant, dit-il, elle est où la vieille avec sa carie ?


La petite culotte rose.
Jules, 40 ans et André, 25 ans se promènent dans le village.
Soudain André aperçoit sur le bord du chemin, une petite culotte rose.
Il la ramasse et la porte à son nez, renifle en fermant les yeux et dit:
- Blonde et elle a environ 20 ans.
Jules empoigne la petite culotte, lui aussi la renifle et dit :
- Je dirais plutôt brune et 35 ans.
Sur cette entrefaite, monsieur le curé arrive et leur demande ce qu’ils font ?
Jules lui explique qu’ils essayent de retrouver la propriétaire de cette petite culotte rose.
Laissez-moi vous aider dit le curé.
Et lui aussi renifle la petite culotte.
- Je ne saurais vous dire son âge ni si elle est blonde ou brune, mais je peux vous dire une chose, elle n’est pas de ma paroisse !!!


La tête de veau
Une actrice qui reçoit des gens très importants pour le diner donne ses dernières consignes à son employée :
- Vous servirez le veau avec du persil dans les oreilles et une tomate dans la bouche.
- Bien, madame, mais… euh… Vous ne croyez pas que ça me donnera un air un peu ridicule ?


Une blonde habitant Charleroi gagne un poisson dans une attraction foraine.
Elle reçoit son poisson dans un petit sac en plastique transparent rempli d’eau.
Le forain lui dit :
- Attention ce poisson ne peut vivre que dans de l’eau de mer.
La blonde décide donc d’aller chercher de l’eau à la mer à Ostende.
Arrivée à la plage, elle remplit un seau d’eau de mer et revient vers sa voiture.
Un flamand qui a observé son manège lui dit :
- Stop, vous avez pris un seau d’eau de mer, vous devez payer 2 euros. C’est le tarif.
La blonde un peu étonnée paie quand même les 2 euros.
De retour à Charleroi, elle se rend compte que pour remplir son aquarium un seau n’est pas suffisant.
Il lui faudrait deux seaux supplémentaires.
Elle décide donc de retourner immédiatement à Ostende chercher deux seaux.
Elle retombe sur le même flamand.
Elle lui tend 4 euros.
Elle se tourne vers la plage qui est maintenant à marée basse et lui dit :
- Dites donc, vous avez bien vendu depuis ce matin, hein !


C’est qui le chef !!!
Qui devrait être chef ?
Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être chef.
Le cerveau disait :
- Puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le chef.
Les pieds disaient :
- Puisque nous transportons le corps là où il le désire et que nous permettons ainsi de faire ce que pense le cerveau nous devrions être chef.
Les mains disaient :
- Puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l’argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être chef.
Et ainsi de suite pour le cœur, les yeux, les oreilles et les poumons.
Enfin, le trou du cul se fit entendre et demanda à être choisi comme chef.
Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l’idée qu’un trou du cul puisse être chef.
Le trou du cul se mit en colère et refusa de fonctionner.
Bientôt, le cerveau devint fiévreux, les yeux, se vitrèrent, les pieds étaient trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, et le cœur et les poumons luttaient pour survivre.
Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d’être chef.
AINSI FUT FAIT.
Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s’occupait principalement de la merde, comme tout chef digne de ce titre.

MORALITÉ :
Il n’est nullement nécessaire d’être un cerveau pour devenir chef ; un trou du cul a nettement plus de chances. Regardez autour de vous et vous en serez convaincu.


Un Flamand et un Wallon discutent dans un bar à Bruxelles...
Tout à coup, le Flamand s'exclame:
« Ho UN mouche ! »
Le Wallon le reprend, et lui dit :
« Non ! UNE mouche. »
Le Flamand très étonné lui répond :
« Gotferdom t'as de bons yeux ! »


Cinq français dans une Audi Quattro arrivent à la frontière franco-belge.
Le douanier belge les arrête et leur dit :
- Vous n'avez pas le droit de rouler à 5 dans une Quattro...
- Mais non, Quattro, c'est le type du véhicule. Regardez les papiers ! Cette voiture peut transporter 5 personnes, répond le chauffeur.
- Arrêtez de me prendre pour un idiot. Quattro ça veut dire quatre. Descendez du véhicule...
Furieux le conducteur descend de voiture et lance :
- Vous êtes trop bête. Appelez-moi votre supérieur !
- Ah non, il ne peut pas venir... Il est occupé avec les deux types dans la Uno !


C'est l'histoire d'un vieux monsieur qui est atteint de la maladie d'Alzheimer.
Son fils qui l'aime beaucoup, mais qui n'en voit plus le bout décide avec l'accord du père de le placer dans une maison de retraite médicalisée.
Le jour de la séparation arrive.
Le fils et son père se retrouvent dans le bureau de direction en compagnie de la directrice et d'une infirmière.
Pendant que le fils signe les papiers, le vieux se penche tout doucement sur son côté vers la droite.
L'infirmière bondit et vient arrêter le mouvement in extremis.
Quelques minutes plus tard, le vieux recommence à pencher, cette fois-ci vers la gauche.
Encore une fois, l'infirmière bondit et parvient à arrêter la bascule du vieux dans sa course.
Quelques temps plus tard, le corps du vieux se met à pencher en avant.
Cette fois-ci, l'infirmière l'attache carrément à sa chaise.
À ce moment, le fils a fini de remplir les papiers.
Il se lève et demande à son père:
- Alors papa, tu vas te plaire ici?
Et le vieux répond:
- Ouais, je pense. Mais à mon avis, ils me laisseront jamais péter tranquillement.


Les gradés observent d'un œil critique les soldats qui tirent dans tous les sens, au cours de leur première visite au stand de tir.
Tout à coup, l'adjudant dit au lieutenant :
- Là-bas, mon lieutenant, il y a une nouvelle recrue qui ne m'inspire pas confiance.
- Pourquoi ?
- Eh bien, mon lieutenant, explique l'adjudant, ce type, quand il a fini de tirer, il essuie soigneusement ses empreintes digitales sur son arme!


Deux spermatozoïdes font la course côte à côte.
- Il est encore loin ce p****n d'ovule ?
- M'en parle pas, on vient juste de passer les amygdales....


Une blonde se fait embaucher pour peindre les lignes jaunes sur la route.
Le premier jour, l'employeur est satisfait de son travail, mais plus les jours passent, et moins elle fait de peinture.
Le patron la convoque donc dans son bureau et lui demande :
- Dites, le premier jour vous avez fait 1 kilomètre de peinture, et vous diminuez chaque jour; hier vous n'avez fait que 200 mètres. Vous pouvez me dire ce qui ne va pas ?
- Tout va bien monsieur, c'est juste que plus je peins, plus je m'éloigne du pot de peinture, c'est de plus en plus long pour revenir tremper mon pinceau !


Un mec entre dans un bar, commande un 51 et propose au barman de boire avec lui, il accepte.
Le gars dit alors :
- Bon, et ben, sert tout le comptoir, c'est ma tournée!
Le barman sert tout le monde, tournée à 90 euros...
Le type boit cul sec son pastis et recommande la même chose...
Le barman ressert tout le comptoir et encore 90 euros de tournée...
Le type boit cul sec son pastis et recommande la même chose.
Le barman le coupe net :
- Écoute mon vieux, c'est gentil de payer à boire à tout le monde mais, ça fait trois tournées à 90 euros... T'as des sous pour payer ?
- J'ai pas un euro !
Le barman lui met une super gifle qui le fait tomber au sol, le gars se relève en sang et dit :
- Bon ressert la même chose mais sauf à toi, car quand tu bois t'es trop violent...


Au catéchisme, le curé explique aux enfants que nous descendons tous d'Adam et Eve.
Un gamin lève le doigt :
- C'est pas vrai, mon papa dit que nous descendons du singe !
- Ecoute, mon enfant, nous sommes au catéchisme alors tes histoires de famille ne nous intéressent pas !!!


Roger est à confesse.
- Mon père, je m'accuse d'avoir fait l'amour avec une femme mariée.
- Ah! oui, mon fils et avec qui?
- Mon père, je suis désolé, mais c'est un secret.
- Voyons mon fils, je veux t'aider. Est-ce avec Lola la femme du boulanger?
- Désolé, je ne peux rien dire.
- Est-ce avec Maria la femme du laitier? Andréa la femme du facteur?
- Désolé, je ne peux le dire.
Et il sort du confessionnal.
À la sortie de l'église, il croise un copain.
- Ne me dis pas que tu es allé te confesser..
- Non, j'ai juste renouvelé mon carnet d'adresses...


Qui veut gagner des millions
Une blonde participe à l’émission «Qui Veut Gagner des Millions». Jean-Pierre FOUCAULT lui pose les questions suivantes :

1. Combien de temps a duré la guerre de 100 ans ?
– 116 ans – 99 ans – 100 ans – 150 ans
La blonde utilise son joker et ne répond pas à la question.

2. Dans quel pays se trouve la « Panama hut » ?
– Brésil – Chili – Panama – Equateur
La blonde demande l’aide du public.

3. Quel mois de l’année les russes fêtent-ils la révolution d’octobre?
– Janvier – Septembre – Octobre – Novembre
La blonde décide d’appeler une amie blonde.

4. Quel est le prénom du roi Georges IV ?
– Albert – Jonas – Georges – Manuel
La blonde utilise son droit de donner une réponse ironique.

5. De quel animal les îles canaries tirent-elles leur nom ?
– Canari – Kangourou – Cheval – Phoque
La blonde répond mal et est éliminée !

Vous avez bien ri .
Maintenant voilà les réponses :
La guerre de 100 ans a duré 116 ans (de 1337 à 1453).
La « Panama hut » est en Equateur.
La fête de la révolution d’octobre est le 7 novembre.
Le vrai prénom de Georges IV était Albert, le roi a changé son nom en 1936.
Les îles canaries tirent leur nom du phoque (chien de mer), en latin les îles canaries signifient : les îles du phoque.

Alors … ? Vous étiez blonde dans une vie antérieure ???


MICHEL arrive chez lui saoul comme un polonais
Il se faufile dans son lit près de sa femme et tombe ivre mort.
Il se réveille aux Portes du Paradis devant St-Pierre qui lui dit :
- MICHEL , tu es mort dans ton sommeil.
MICHEL complètement abasourdi lui répond :
- J’suis mort ? J’peux pas être mort! J’aime trop la vie! J’veux retourner sur terre!
St-Pierre lui répond :
- La seule manière que tu as d’y retourner , c’est sous la forme d’une poule.
MICHEL dit :
- Du moment que c’est dans une ferme près de ma maison , je suis d’accord.
Aussitôt dit aussitôt fait , MICHEL se retrouve couvert de plumes en grattant et en donnant des coups de bec dans le sol.
Un coq s’approche de lui :
- Alors c’est toi la nouvelle poule? Comment s’est passée ta première journée ?
MICHEL dit à la poule :
- Pas mal, mais j’ai un truc bizarre dans mon ventre comme si j’allais exploser.
Le coq lui explique :
- Tu ovules, dis-moi, t’as jamais pondu d’œufs? Relaxe , laisse-toi aller , tout cela est normal.
MICHEL écouta la suggestion du coq , et quelques moments inconfortables plus tard : voilà un œuf!
MICHEL était plein d’émotions suite à sa première expérience de maternité.
Il pondit bientôt un deuxième œuf , il éprouvait une joie sensationnelle.
Comme il se préparait à pondre encore un troisième œuf , il a ressenti une grande claque derrière la tête, et entendit sa femme crier :
- Réveille-toi MICHEL, t’es en train de chier dans le lit !


Un éleveur de poulet se rend au café local...
Il s'assied à côté d'une femme et commande un verre de champagne.
La femme dit :
- Comme c'est bizarre! Je viens aussi de commander un verre de champagne !
- Quelle coïncidence ! dit l'éleveur qui ajoute : C'est un jour spécial pour moi .... Je le célèbre.
- C'est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi ! dit la femme.
- Quelle coïncidence! dit l'éleveur !
Pendant qu'ils trinquent l'homme demande :
- Que célébrez-vous donc?
- Mon mari et moi essayons d'avoir un enfant depuis des années, et aujourd'hui mon gynécologue m'a annoncé que j'étais enceinte!
- Quelle coïncidence !" dit l'homme : Je suis éleveur de volailles et pendant des années toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd'hui, elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés.
- C'est génial ! dit la femme. Comment avez-vous fait pour que vos poules deviennent fertiles ?"
- J'ai utilisé un autre coq répond-il.
La femme sourit et dit :
- Quelle coïncidence !...


Le françouet
C’est le Mathieu sur son tracteur qui traverse le village.
Il décide, avant de rentrer à la maison de s’en jeter un au troquet, chez l’Emile.
En attendant qu’on lui serve son verre il s’aperçoit qu’un type le regarde intensément avec un air amusé.
Mathieu finit par lui demander pourquoi il le regarde comme ça .
– Ben alors Mathieu tu ne me reconnais pas ?
– Ben, non !
– Je suis François.
– Françouet ? celui qu’y a épousé la Thérèse ?
– Mais oui !
– Vingt Dieux, l’Françouet, j’t’avions pas r’connu ! et qu’est que tu d’viens ? T’es habillé comme un ministre.
– Ah, mais je suis à Paris, la bas on m’appelle François, je suis dans les affaires, je fais des affaires à la Bourse.
– Et c’est quoi tes affaires à la bourse ?
– Oh, c’est très simple, je reste chez moi, je téléphone pour donner des ordres, puis je monte sur la terrasse, je contemple Paris, puis je donne d’autres ordres de bourse, puis souvent je remonte sur la terrasse, puis voilà quoi, je passe ma journée à ça.
Mathieu rentre chez lui, et dit à sa Marie :
– Devines qui je viens de rencontrer ? … L’Françouet !
– Celui qu’y a épousé la Thérèse ?
– Oui, mais maintenant qu’il est à Paris il s’appelle François et la Thérèse elle s’appelle Thérasse.


Dénonciation
L’histoire se passe à Moscou.
- Allo, la Brigade anti-drogue ?
- Oui, j’écoute… C’est pour une dénonciation ?
- Oui, j’ai appris de source sûre que celui qui habite dans la maison située au 3 bis rue de St-Petersbourg a planqué du haschisch dans le cabanon de son jardin, au beau milieu de son bois de chauffage…
Opération musclée le lendemain à 6h00 du matin rue de St-Petersbourg, chez un dénommé Vladimir.
Une horde d’une douzaine d’agents du KGB débarque et se rue dans le cabanon en question.
Ils sont là avec des haches et des tronçonneuses à vérifier les bûches, une par une.
Mais au bout de deux heures, ne trouvant rien, ils finissent par renoncer.
Furieux, ils prennent congé sans même s’excuser.
Juste après leur départ, le téléphone sonne chez le pauvre Vladimir.
- Salut Vlad, c’est Sergei, dit la voix, ça s’est bien passé ?
Vladimir répond :
- Ah tu parles, ils ont tout mis en mille morceaux à la bonne taille pour mon poêle !
- Tant mieux… Mais la semaine prochaine, c’est ton tour. Tu diras à la répression des fraudes que j’ai enterré du caviar de contrebande dans mon jardin. J’ai besoin que quelqu’un retourne mon potager.


Un gars, dans un taxi, veut parler au chauffeur.
Il se penche et, pour attirer son attention, lui tape gentiment sur l'épaule.
Le chauffeur jette un cri horrible, s'agrippe au volant et appuie sur l'accélérateur, si bien qu'il sort de la route et va s'écraser sur un platane.
Le pauvre client, tout secoué, s'excuse auprès du chauffeur :
- Je ne voulais vraiment pas vous faire peur, mais que s'est-il passé ?
Le chauffeur répond :
- Ce n'est vraiment pas votre faute. C'est ma première journée comme chauffeur de taxi. Avant je conduisais des corbillards…


Pas de soucis avec les dernières lois on y va ....... tout droit comme dans le mur
Standardiste : Speed-Pizza, bonjour.
Client : Bonjour, je souhaite passer une commande s'il vous plaît.
Standardiste : Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?
Client : Mon Numéro d'Identification National ? Oui, un instant, voilà, c'est le 6102049998-45-54610.
Standardiste : Je me présente je suis Noa Legarrec-Garcia. Merci Mr Jacques Lavoie. Donc, nous allons actualiser votre fiche: Votre adresse est bien le 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile le 06 06 05 05 01. C 'est bien ça, Monsieur Lavoie ?
Client (timidement) : oui ! !
Standardiste : Je vois que vous appelez d'un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique. Sachant qu'il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88.
Client : Bon, je le fais, mais d'où sortez-vous toutes ces informations ?
Standardiste : Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur Lavoie.
Client (Soupir) : Ah bon !
Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines.
Standardiste : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie.
Client : Comment ça ?
Standardiste : Votre contrat d'assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension et d'un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D'autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé. Si la commande est maintenue, la société qui l'assure risque d'appliquer une surprime.
Client : Aie ! Qu'est-ce que vous me proposez alors ?
Standardiste : Vous pouvez essayer notre Pizza allégée au yaourt de soja, je suis sûre que vous l'adorerez
Client : Qu'est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza ?
Standardiste : Vous avez consulté les 'Recettes gourmandes au soja' à la bibliothèque de votre comité d'entreprise la semaine dernière, Monsieur Lavoie et Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur 'booglle2.con' avec comme mots clés 'soja' et 'alimentation'. D'où ma suggestion.
Client : Bon d'accord. Donnez-m'en deux, format familial.
Standardiste : Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150 mg de Phénylseptine par 100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. En revanche, j'ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini.
Client : Bon, bon, ok, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit.
Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C'est ce qu'indique le Credicard Satellis Tracer.
Client : J'irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n'arrive.
Standardiste : Ça ne marchera pas non plus, Monsieur Lavoie, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire.
Client : Mais, ce n'est pas vos oignons ! Contentez-vous de m'envoyer les pizzas! J'aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?
Standardiste : Compte-tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.
Client : Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai un scooter ?
Standardiste : Votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l'Avenir, en revanche, votre scooter est en bon état puisqu'il a passé le contrôle technique hier et qu'il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs j'attire votre attention sur les risques liés à votre taux d'alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails Afroblack au Tropical Bar, il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous, ni Mlle Denoix n'êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.
Client : @#/$@& ? # !
Standardiste : Je vous conseille de rester poli, Monsieur Lavoie. Je vous informe que notre standard est doté d'un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d'insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2014 pour outrage à agent.
Client (sans voix):
Standardiste : Autre chose, Monsieur Lavoie ?
Client : Non, rien. Ah si, n'oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub.
Standardiste : Je suis désolée, Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d'assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat pourrait vous être utile, car il couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie, née Girard, depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l'achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d'une boîte de 15 GoodLex et d'un flacon de lubrifiant à usage intime.
À titre promotionnel, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Toutefois, veuillez éviter les pratiques susceptibles d'irriter les hémorroïdes de Mlle Denoix, pour lesquelles Speed-Parapharma se dégage de toute responsabilité.
Bonsoir Monsieur et merci d'avoir fait appel à Speed Pizza.


La Kermesse
Les Sœurs du couvent St Anne organise une kermesse au bénéfice des pauvres.
Tout est bien organisé avec des jeux pour enfants, des cercles de discussion pour dames et même un concours de boules pour messieurs.
Et bien sûr, une loterie est organisée afin de récolter des fonds pour les pauvres.
Vient l’heure du tirage où les gagnants sont annoncés ainsi que leur lot, du dernier au premier lot comme il se doit.
Et la loterie est richement dotée !
La Sœur Angélique annonce les lots :
– ….. et le gagnant du 4° lot est M. Benoit ! Le lot est une tondeuse auto-portée !
Tout le monde applaudit et s’esbaudit de la splendeur du lot !
– Le gagnant du 3° lot est M. Courtois ! Le lot est une Renault Twingo !
AH! La foule est de plus en plus émerveillée et tout le monde serre dans la main son billet de loterie en priant pour qu’il soit gagnant d’un des deux lots restants.
Les lots sont de plus en plus extraordinaires !
– Le gagnant du 2° lot est M. Gérard ! Son lot est un gâteau fait maison ! J’insiste bien : Fait Maison et pas par n’importe qui !
Alors là, le Gérard en question s’avance furieux vers la bonne sœur :
– Mais vous vous foutez de moi ! les lots précédents sont magnifiques et moi avec un 2° lot, je n’ai qu’un gâteau ! Un gâteau… ! s’emballe le Gérard.
– Oui, mais le gâteau a été fait par la Mère Supérieure ! répond la Sœur.
– Mais je m’en fous, moi, que le gâteau ait été fait par la Mère Supérieure ! C’est n’importe quoi ! Je m’en balance complètement que ce soit la Mère Supérieure ! hurle-t-il.
Et il continue :
– Rien à faire de la Mère Supérieure ! La Mère Supérieure, je la prends, je la retourne et …
La Sœur Angélique le coupe prestement dans sa tirade :
– Ah ! non ! Je vous en prie ! Ça, c’est le premier prix !


Un homme rentre dans un bar :
- "Une 16 s'il vous plaît".
La serveuse :
- "Une 1664 ?".
L'homme :
- "Non une 16 pour m'asseoir conasse".


Un type discute avec son copain :
- Ça va mal ces jours-ci, ma femme passe ses soirées à faire le tour des bars de la ville.
- Elle est alcoolique ?
- Non, elle me cherche.


Les hautes instances scientifiques viennent de prouver la présence, en quantité importante, d'hormones féminines dans la plupart des alcools.
Effectivement, on a constaté qu'un homme, après quelques verres, commence à parler fort et à raconter des conneries, puis ensuite est obligé de s'asseoir pour uriner, et enfin conduit aussi mal qu'une femme.




Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12732
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 256 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 11 Sep 2016 - 10:41

Merci Jacques pour ces bonnes blagues.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7412
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 256 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 11 Sep 2016 - 11:36

paszim a écrit:Merci Jacques pour ces bonnes blagues.
Salut Pascal.
Merci de ta visite.



Aujourd'hui "fétages" en retard des deux anniversaires du 23 Juillet :
- Mon petit-fils 10 ans ;
- Mon grand gendre (1,92 m), son papa.
Bon Dimanche et à plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12732
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 256 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum