GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


223 ° série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

223 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 10 Jan 2016 - 9:28

Salut à Tous.
Voici donc une nouvelle petite série de blagues.


Moïché a un rendez-vous d'affaires très important dans le centre-ville, et il est en retard.
Il ne trouve pas de place pour garer sa voiture, Moïché s'énerve, alors il appelle Dieu :
- "Dieu, si tu me trouves une place dans les 5 minutes, la vérité si je mens, je ferais shabbat, je mangerais tous les jours casher, je ne tromperais plus ma femme Sarah (ni Rebecca ma maîtresse), je respecterais Yom Kippour et toutes les fêtes..."
Et alors, comme par miracle, une place se libère juste devant lui !
Moïché se gare, ouvre la vitre, se penche à la portière de sa voiture, regarde le ciel et crie :
- "Ne cherche plus mon Dieu, j'ai trouvé !"


Pendant la répétition d'un mariage, le marié s'approche du pasteur pour lui faire une proposition peu commune...
- "Regardez, je vous donne 100 euros si vous changez les vœux du mariage... Lorsque vous allez vous retourner vers moi et me dire la partie ou je dois promettre de l'aimer, l'honorer, lui obéir etc...etc.. de lui être fidèle pour toujours... J'apprécierai énormément si vous pouviez oublier ce passage..."
Il donne au prêtre 100 euros et part satisfait...
C'est à présent le jour du mariage, il est temps pour les jeunes mariés d'échanger les vœux.
Le pasteur se retourne vers l'homme, le regarde dans les yeux et dit :
- "Promettez-vous de chérir votre femme, d'obéir à tous ses désirs et souhaits, lui servir le petit déjeuner au lit chaque matin de votre vie commune et de jurer devant Dieu de ne jamais regarder une autre femme qu'elle ??!!!"
L'homme stupéfait répondit d'une voix timide :
- "Oui"
Après la cérémonie, le jeune marié alla voir le pasteur et lui dit :
- "Je pensais que nous avions un marché ..."
Le pasteur remit les 100 euros dans la main du marié et lui dit :
- " Elle m'a fait une meilleure offre..."


Un rabbin et un prêtre entrent en collision lors d'un accident de voiture.
Les deux voitures sont complètement démolies mais, heureusement, aucun des deux hommes n'est blessé.
Après que chacun se soit extirpé de sa voiture, le rabbin voit la petite croix argentée sur le revers de la veste du prêtre et lui dit :
- Ah vous êtes prêtre. Je suis rabbin. Regardez nos voitures. Il n'en reste rien, mais nous ne sommes pas blessés. Ce doit être un signe du tout-puissant. Dieu a dû vouloir que nous nous rencontrions, devenions amis et vivions en paix pour le reste de nos jours.
- Je suis entièrement d'accord avec vous. Ce doit être un signe de Dieu.
Le rabbin poursuit:
- Regardez. C'est encore un miracle. Ma voiture est en morceaux, mais cette excellente bouteille de vin d'Israël est intacte. Dieu veut certainement que nous buvions ce vin et célébrions notre bonne chance.
Il ouvre la bouteille et la tend au prêtre.
Le prêtre est d'accord et en boit quelques grosses gorgées (l'émotion, la chaleur), puis rend la bouteille au rabbin.
Le rabbin prend la bouteille, la rebouche puis la rend au prêtre.
Le prêtre demande :
- Vous n'en buvez pas ?.
Le rabbin répond :
- Non... Je crois que je vais attendre la police.


C'est une hôtesse de l'air blonde qui revient de son travail. Ses copines lui demandent :
- Alors, t'étais où ?
- Pas très loin. En Suisse.
- Ah ! Et comment étaient les Helvètes ?
- Euh...
Helvètes quel drôle de mot !
La blonde se demande ce que ça peut bien vouloir dire et regarde dans le dico : "Helvètes : habitants de la Suisse."
Un mois plus tard, elle rentre chez elle et ses copines lui demandent :
- Alors, cette fois, t'étais où ?
- En Grèce. C'était superbe !
- Et comment étaient les Hellènes ?
- Euh...
Encore un mot bizarre !
Elle regarde dans le dico : "Hellènes : habitants de la Grèce."
Un mois plus tard, à son retour, ses copines lui demandent :
- C'était bien ton voyage ?
- Génial, j'étais en Egypte !
- Ouah ! Et comment étaient les pyramides ?
- Oh ! Ne m'en parlez pas ! Tous des cons !


Un mari et sa femme fêtent leur 50° anniversaire de mariage.
Le soir de cet anniversaire, la femme rejoint son mari dans le lit, mais ce soir, elle porte le même déshabillé sexy qu'elle portait le soir de leur nuit de noces.
Elle regarde alors son mari et lui dit:
- Tu te souviens de ça chéri?
Il la regarde et lui répond:
- Oui chérie, bien sûr: tu portes le même déshabillé que tu portais pour notre première nuit!
- Oui, et tu te souviens de ce que tu m'as dit cette nuit-là?
- Oui, je m'en souviens, acquiesce le mari.
- Alors dis-le moi encore s'il te plaît
- Je t'ai dit "Oh ma chérie, je vais te sucer ces gros tétons jusqu'à les rendre flasques et te baiser à t'en faire sortir la cervelle de la tête!
Elle a un petit rire et lui dit:
- Oui mon chéri, c'est bien ce que tu as dit. Et maintenant, 50 ans après, alors que je suis dans la même tenue que cette nuit-là, qu'est-ce que tu as envie de me dire ?
Alors la regardant à nouveau des pieds à la tête, il lui répond :
- Mission accomplie!


Une femme se réveille pendant la nuit et constate que son mari n'est pas au lit.
Elle enfile son peignoir et descend voir où il est.
Elle le trouve dans la cuisine, assis devant une tasse de café.
Il parait bouleversé et fixe le mur.
Elle le voit essuyer une larme.
- "Qu'est-ce qui ne va pas chéri ? "
Le mari lève les yeux de son café, il lui demande solennellement :
- " Tu te souviens, il y a 20 ans, quand on s'était donné rendez-vous, tu n'avais alors que 16 ans ? "
- " Oui je m'en souviens " répond-elle. Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement.
- " Te souviens-tu que ton père nous a surpris en train de faire l'amour à l'arrière de la voiture ? "
- " Oui je m'en souviens " dit la femme en s'asseyant à ses côtés.
Le mari continue :
- " Te souviens-tu, quand il a pointé son flingue sur ma tempe et qu'il a dit: ou tu épouses ma fille, ou je t'envoie en tôle pour 20 ans."
- " Je m'en souviens aussi " répond-elle doucement.
Il essuie une autre larme et dit :
- " J'aurais été libéré aujourd'hui ! "


Un couple aux cheveux bruns vient d'avoir un enfant.
Pourtant ils y a un problème : il naît roux.
Intrigués, ils vont voir un médecin pour lui demander une explication.
Le médecin leur demande :
- Vous faites l'amour tous les combien ? Tous les jours ?
- Ho non, non...
- Toutes les semaines ?
- Non, non...
- Tous les mois alors ?
- Non, non, même pas.
- Alors tous les deux mois ?
- Non, non...
- Tous les six mois alors ?
- Oui, c'est à peu près ça.
- Alors, ne cherchez pas, c'est la rouille !


L'Institutrice présente à la classe  un nouvel élève arrivant du Japon :
- Les enfants, je vous présente un nouvel élève qui vient se joindre à vous :   il s'appelle Sakiro Suzuki
Le cours commence.
L'Institutrice :
- Bon, voyons qui maitrise l'histoire de la culture franco-américaine. Qui a dit :  DONNEZ-MOI LA LIBERTE OU LA MORT ?
Pas un murmure dans la salle.
Suzuki lève la main :
- "P. Henry, en 1775, à Philadelphie."
L'Institutrice :  
- "Très bien Suzuki !" Et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER
Suzuki lève la main :  
-"Abraham Lincoln, en 1863 à Washington ."
L'Institutrice :  
- "Excellent, Suzuki !"
Maintenant, l'Institutrice :
- "Qui a dit : "JE VOUS AI COMPRIS !''
Suzuki lève la main et dit :  
- " Charles De Gaulle!"
L'Institutrice regarde les élèves et dit :
- "Honte à vous ! Suzuki est Japonais, et il connait l'histoire française et américaine mieux que vous !"
On entend alors une petite voix au fond de la classe :
- " Allez tous vous faire enculer , connards de Japonais !"
- "Qui a dit ça ?" s'insurge l'Institutrice.
Suzuki lève la main et, sans attendre, dit :
- "Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama, et aussi Lee Lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors."
Dans la classe plongée dans le silence,  on entend un discret :
- "Y'm'fait vomir..."
L'Institutrice hurle :  
- " Qui a dit ça ?"
Et Suzuki répond :
- "George Bush Senior au Premier Ministre Tanaka pendant un diner officiel à Tokyo en 1991."
Un des élèves se lève alors et crie :  
- " Eh, pomp'moi l'gland !!!''
Et Suzuki, sans sourciller :
- " Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche à Washington, et aussi DSK à une femme de chambre du Sofitel de New-York, 2011".  
Un autre élève lui hurle alors :  
- " Suzuki, espèce de grosse merde !"
Suzuki :  
- " Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002..."
Un autre élève crie plus fort :  
- ''Casse-toi, pov'con !''
Et Suzuki répond :  
- "Trop facile celle-là, Nicolas Sarkozy au Salon de l'Agriculture, 23 février 2008 à Paris, à un visiteur peu doué en grammaire"
La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'Institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le Directeur de l'école apparait :
- " Merde, je n'ai encore jamais vu un bordel pareil !"
Et Suzuki :
- "Martine Aubry, en arrivant à la tête du Parti Socialiste après François Hollande".


Une femme blonde avait des problèmes financiers, elle décida donc de kidnapper un enfant afin d'obtenir une rançon en échange.
Elle alla dans un parc, kidnappa un petit garçon, le pris derrière un arbre et écrivit sur une feuille :
J'ai kidnappé votre enfant. Laissez 25.000 Euros dans un sac en papier brun derrière le grand chêne du parc à 7h00 du matin demain.
Le message était signé : "La blonde"
Elle accrocha la feuille à l'intérieur de la veste du petit garçon et lui dit de retourner chez lui.
Le lendemain matin, la blonde retourna dans le parc pour récupérer les 25.000 Euros, comme elle l'avait demandé sur les instructions.
Le sac était là.
Et dedans, la blonde trouva le mot suivant :
Voici votre argent, je n'aurai jamais cru qu'une blonde pourrait faire cela à une autre blonde !!!


Le perroquet du curé
Le curé n’a pas d’enfant de chœur pour l’aider, mais il possède un perroquet savant qu’il a dressé pour lui donner un coup de main lors de la messe.
Il le met sur un perchoir,  à côté de l’autel,  et le volatile place les fidèles :
- Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite,…
V’la-t-y pas qu’un jour, not’curé surprend son perroquet en train de faire son affaire à une poule, dans le fond du jardin.
– Créature de Satan !… Je vais t’apprendre à bien te conduire, moi !
Et pour punir l’oiseau, il lui rase la belle houppette de plumes rouges qu’il avait sur le crâne, et qui faisait sa fierté !
Honteux, qu’il est le perroquet !
Et à la messe suivante,  le perchoir planqué dans un coin sombre à côté de l’harmonium, il officie, tout penaud :
- Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite,…
C’est alors qu’entrent deux chauves…
Alors le perroquet, soudain ragaillardi :
- Et les deux baiseurs de poule, avec moi près de l’harmonium !


LES MOINES
Après celle de l'Abbé Bête, voici l'histoire de l'abbé du Mont Saint Michel.......
Au Père Spicace,
Un grand malheur est arrivé à l'abbaye et j'ai la pénible mission de vous en faire part.
Mardi soir, pendant que l'abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.
Les révérends pères, en perdant l'abbé Quille, perdaient leur seul soutien.
Un seul restait joyeux : le père Fide.
Quant à l'abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l'aide à comprendre ce qui c'était passé mais rien n'y fit.
Après l'accident de l'abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye.
Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.
Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage.
La messe fût dite sur une musique de l'abbé Thoven.
Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.
A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l'abbé N'Pé.
Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'abbé Canne et l'abbé Trave voulaient passer par les champs.
Le Père Clus s'y opposa.
L'abbé Casse en fut enchanté.
Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.
Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.
Finalement on décida que, comme à l'accoutumée, l'abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.
Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'abbé Nédiction donna l'absolution.
Le Père Venche et l'abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.
Celle-ci fût recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'abbé Tonneuse.
Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.
Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.
L'abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.
La Mère Cédés , invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.
A l'arrivée, le Père Sil et l'abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.
Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions.
Signé : L'abbé BÉCÉ.


Un instituteur demande à ses élèves :
- "Quelle serait pour vous une belle mort ?"
Une petite fille au fond de la classe répond :
- "C'est mourir comme mon grand-père."
- "Ah bon, et comment est mort ton grand-père ?"
- "Il s'est endormi."
Le maître demande alors :
- "Et quelle serait alors selon vous une mort atroce ?"
Et la même petite fille répond :
- "Ce serait mourir comme les copains de mon grand-père."
Le maître intrigué demande alors à la petite fille :
- "Et comment sont-ils morts ?"
- "Ils étaient dans la voiture de mon grand-père quand il s'est endormi..."
D’où la question : A quel âge doit-on arrêter de conduire ?
Vous ne savez pas ?
Regardez la tête du chien .....

Si vous ne savez pas, lui ... il sait !!!
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       
Un couple ne peut pas avoir d'enfant, la femme est à l'église, en pleurs.
Le curé lui demande :
- "Qu'est-ce qu'il y a, Maryvonne?"
- "M. le curé, ça fait six ans qu'on essaie d'avoir un enfant et rien à faire, on n'y arrive pas!.."
Le curé lui dit :
- "Il y a un car qui va à Lourdes la semaine prochaine ; on ne sait jamais, vas-y ! "
Au retour de Lourdes, miracle : Maryvonne se trouve enceinte.
Deux ans plus tard, elle retourne à l'église, en pleurs.
- "Mais qu'est-ce que tu as encore, Maryvonne?"
- "On voudrait un deuxième enfant mais y'a rien à faire, on n'y arrive pas."
- "Il y a un car pour Lourdes la semaine prochaine, lui dit le curé. Vas-y, ça a bien marché la première fois."
- "Bien sûr, dit Maryvonne .......Mais est-ce que ce sera le même chauffeur ??? "


Histoire de femme
Deux amies de longue date discutent, dans un café de Paris.
L’une d’elle regarde avec envie son amie, qui arbore une nouvelle fourrure, un renard argenté de la plus belle facture.
Curieuse, elle lui demande :
– Je n’arrive vraiment pas à comprendre comment tu fais pour convaincre ton mari de t’offrir ce genre de cadeau à tout bout de champ ?
– Oh, mais ce n’est pas lui qui me l’a offert…
– Ne me dis pas que tu as un amant !
– Non, non. Mais je me le suis offerte toute seule.
– Ah… Mais comment tu as trouvé l’argent ?
– Oh, ça c’est facile. Un jour sur deux, je dis à mon mari que j’ai décidé de le quitter et de rentrer chez ma mère au Québec… Et à chaque fois, il me donne l’argent du billet d’avion.


Objet: Repas de Noel dans les entreprises
LONG MAIS A LIRE JUSQU'AU BOUT, ça vaut vraiment le coup …!!! et tous ceux qui ont participé à l'organisation des fêtes entre collègues vont s'y retrouver …sans aucun doute ...!

- NOTE DE SERVICE -
De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 01 / 12
Sujet : Fête de Noël

Chers Tous,
Je suis heureuse de vous informer que la Fête de Noël de notre entreprise aura lieu le 23 Décembre, à partir de midi, au sein du réfectoire comme habituellement.
Cette année et afin de limiter les excès de boisson, il y aura un bar payant avec tout un choix de boissons alcoolisées ou non...!
Nous aurons aussi notre petit groupe musical amateur avec notre chanteur fétiche qui poussera la chansonnette et nous chantera quelques cantiques, alors n'hésitez pas à chanter avec lui.
Et ne soyez pas surpris aussi de voir arriver notre Directeur déguisé en Père Noël !!
Le sapin sera illuminé à partir de 13H00.
Les échanges de cadeaux entre les membres du personnel pourront se faire à partir de ce moment-là.
Cependant, pour ne gêner personne financièrement, aucun présent ne devra dépasser une valeur de 10 Euros.
Joyeux Noël à vous tous et à vos familles.
Cordialement .
Sophie

- NOTE DE SERVICE 2 -
De : Sophie CARRIERISTE- Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 02 / 12
Sujet : Fête de Fin d'Année

Chers Tous,
La note d'hier n'avait bien sûr pas pour but d'exclure nos employés de confession juive.
Nous savons que Hannoukah est une fête importante qui coïncide souvent avec Noël, même si cela n'est pas le cas cette année.
La même optique s'applique à tous ceux de nos employés qui ne sont ni chrétiens ni juifs.
Pour calmer les esprits et ne vexer personne, toutes nos Fêtes de Noël s'appelleront désormais Fêtes de Fin d'Année.
Nous n'aurons par conséquent ni sapin ni cantiques, mais d'autres musiques pour votre plus grand plaisir.
Tous contents, maintenant ?
Cordialement,
Sophie

- NOTE DE SERVICE 3 -
De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 03 / 12
Sujet : Fête de Fin d'Année

Je m'adresse à la personne membre des Alcooliques Anonymes qui souhaitait qu'il y ait une table pour les non-buveurs et qui n'a pas donné son nom.
Je suis heureuse de pouvoir répondre favorablement à sa demande, mais si je mets sur la table une pancarte « Réservé aux Alcooliques Anonymes », vous n'aurez plus du tout d'anonymat !!
Comment puis-je résoudre le problème ?
Une idée, quelqu'un ?
De plus, sachez qu'on laisse tomber les échanges de cadeaux, aucune remise de présents ne sera autorisée :
- Suite aux préavis de grève déposé par la CGT et FO qui estiment que 10 Euros pour un cadeau c'est trop cher,
- Suite à la pétition signée par tous les cadres qui estiment que 10 Euros pour un cadeau c'est minable et mesquin.
On va y arriver...!!
Sophie

- NOTE DE SERVICE 4 -
De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 04 / 12
Sujet : Fin d'Année

Quelle diversité de cultures dans notre entreprise !!
Je ne savais pas qu'exceptionnellement cette année le Saint Mois du Ramadan commençait le 20 Décembre, avec son interdiction formelle de consommer toute boisson ou nourriture de toute la journée.
Nous pouvons bien sûr comprendre qu'une réception festive à cette époque de l'année ne cadre pas avec les croyances et les pratiques de nos amis salariés musulmans.
Devant la Fatwah prononcée à son encontre par l'Imam de notre ville à leur demande, notre Directeur propose que les repas destinés à nos salariés musulmans soient congelés jusqu'à la fin du Ramadan ou gardés au chaud pour qu'ils puissent les emporter chez eux le soir.
Notre PDG certifie en outre qu'ils ne contiendront pas de porc, même si l'entreprise dirigée par son frère s'appelle « Tout est bon dans le cochon ».
Par ailleurs, je me suis arrangée pour que les femmes enceintes aient une table au plus proche des WC et les abonnés aux Weight Watchers le plus loin du buffet des desserts.
Je confirme aussi que les gays et les lesbiennes pourront se regrouper et que chaque groupe aura sa table pour ne pas avoir à se mélanger.
En revanche, non, aucun travestissement en Drag Queen ne sera toléré, avec ou sans play-back de Dalida.
Oui, les diabétiques auront des sièges surélevés et des fruits frais en dessert, sachant que le restaurant ne pourra confectionner de dessert sans sucre.
Ai-je encore oublié quelque chose ?
Sophie

- NOTE DE SERVICE 5 -
De : Sophie CARRIERISTE - Martyr des Ressources Humaines
A : A vous tous, salariés de MERDE !!!!!
Date : 5 / 12
Sujet : SALOPERIE de Fin d'Année

Les végétariens, maintenant !! Il ne manquait plus que ça !!!!
J'en ai plus que marre, nous maintenons cette réception dans notre entreprise, que cela vous plaise ou non.
Vous n'aurez qu'à vous asseoir le plus loin possible du grill à viande pour brouter vos salades à la con et téter vos putains de tomates Bio.
Vous avez pensé à la douleur des salades et des tomates quand on les coupe ? hein ??
Elles ont des sentiments et sont vivantes, elles aussi, elles sont comme moi, elles HUUURLENT....!!
Maintenant le premier qui me demande du pinard sans alcool je le transforme en pompe à merde et je vous souhaite une fête archi pourrie, bande d'abrutis congénitaux et consanguins...!!!!
Allez-vous faire foutre...!!
Sophie.

- NOTE DE SERVICE 6 -
De : Catherine TAVENIER - Directrice intérimaire des Ressources Humaines
A : A tous les employés
Date : 10 / 12
Sujet : Sophie CARRIERISTE et les Fêtes de Fin d'Année

Je pense pouvoir parler au nom de tout le monde pour souhaiter un prompt rétablissement à Sophie CARRIERISTE, à qui je continuerai de transmettre vos cartes de doléances.
En attendant son retour, je la remplace et vous annonce que notre Directeur a décidé d'annuler notre Fête de Fin d'Année et dans un élan de générosité d'offrir à tous la journée du 25 Décembre sans perte de salaire...!
Catherine.


C'est une femme qui ne pouvait pas s'empêcher de se ronger les ongles.
Alors un de ses amis lui dit:
- Tu devrais prendre des cours de yoga, ça t'enlèverait le stress.
Quelques temps plus tard, ils se croisent à nouveau, et l'ami voyant que sa copine a de beaux ongles bien longs lui dit :
- Je vois que le yoga t'a réussi. Tu ne te ronges plus les ongles?!
Et elle répond :
- Non, mais depuis le yoga, j'arrive à atteindre les ongles des pieds.


Deux bidasses dorment sous la tente, le soir, comme il fait très très froid, ils se couchent tous les deux dans le même sac de couchage.
Au bout d'un moment, le premier demande à l'autre :
- Dis, tu serais pas en train de te branler ?
- Oui, pourquoi ?
- Ben ça te dérangerait beaucoup de prendre la tienne ?


Désespérément blonde
Une blonde est avec son copain dans une voiture garée à l’abri des regards indiscrets.
Ils s’embrassent tendrement et langoureusement quand le garçon lui propose :
– Tu ne veux pas aller sur la banquette arrière ?
La blonde fait la moue, et refuse l’invitation.
Le garçon, courtois, ne brusque pas les choses.
Les 2 amoureux repartent de plus belle dans des embrassades sans fin…
Au bout de quelque temps, le garçon réitère sa proposition :
– Tu ne veux pas aller sur la banquette arrière ?
La blonde ne semble décidément pas d’accord.
Le garçon reste dubitatif, car tout se passe bien et il ne comprend pas les motifs de son refus.
Il lui demande :
– Mais pourquoi ne veux-tu pas aller sur la banquette arrière?
La blonde lui répond :
– Parce que je préfère rester avec toi !


URGENCES :
Un électricien entre dans la salle des Soins Intensifs d'un hôpital, il regarde les patients branchés à divers types d'appareils et leur dit :
- "Respirez à fond, je vais changer un fusible !"


Le prêtre et le politique
Un âne meurt devant l'église et après une semaine le corps est toujours là. Le prêtre décide d'appeler le maire :
- Monsieur le Maire, j'ai un âne mort depuis une semaine devant la porte de mon église !
Le maire, grand adversaire du prêtre, lui répond :
- Mais mon père, n'est-ce pas au Seigneur qu'il appartient de s'occuper des morts ?
- En effet, dit le curé, mais il est aussi de mon devoir de prévenir leur famille !


C'est la crise....
Eh oui c’est la crise et rien ne va plus !!
Les problèmes des boulangers sont croissants …Alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck, les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois.
Les pêcheurs haussent le ton ! Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont « dans la merde », tandis que les céréaliers sont « sur la paille ».
Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent. Heureusement, les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c’est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite. Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent, dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.
Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant. Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare, alors . . Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.
Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied, les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression.
Les prostituées, elles, se retrouvent à la rue.
C’est vraiment la crise !!


Aujourd'hui j'ai raconté à mon petit-fils les grands changements depuis que moi son grand-père j'étais un enfant.
- Regarde, quand j'étais enfant comme tu l'es maintenant, ma maman m'envoyait à l'épicerie du coin avec 5 francs, ce qui représente aujourd'hui 75 centimes d'euro, pour faire les courses.
- Avec seulement 0,75 centimes d'Euro ?
- Oui, et je revenais à la maison avec une plaquette de beurre, un litre de lait, un sac de patates, un morceau de fromage, un paquet de sucre, une baguette et une douzaine d’'œufs !!!
Et mon petit-fils m'a répondu :
- Papy, à ton époque il n'y avait pas de caméras de surveillance ?...


Un homme d'affaire dit à sa secrétaire qui est blonde :
- Je pars pour Milan !
- Quoi ? Si longtemps que ça !!


Une blonde entre dans une bibliothèque et elle demande un coca, des frites et un Big Mac.
Le bibliothécaire répond
- Madame vous êtes dans une bibliothèque voyons !
La blonde répond en chuchotant :
- Un coca, des frites et un Big Mac.


Que dit une blonde quand elle apprend qu'elle est enceinte ?
- Dites docteur, vous êtes sûr qu'il est de moi ?


On n’arrête pas le progrès !
Deux P.D.G. se retrouvent dans une convention professionnelle.
– Moi dit le premier, quand je n’ai pas ma secrétaire, je suis perdu. Là j’aurais justement besoin d’elle.
– Faites comme moi, dit l’autre en montrant son attaché-case, emmenez une secrétaire synthétique…
– Quoi ?
– Oui, j’ai une secrétaire gonflable. Elle est bilingue, elle répond au téléphone, elle tape à la machine. Si vous en avez besoin, je vous la prête.
Il ouvre l’attaché-case, gonfle la secrétaire, et passe dans la pièce d’à côté.
Deux minutes plus tard, il entend un hurlement de douleur et se précipite.
– Ah mon Dieu ! J’ai oublié de vous dire : entre les jambes c’est le taille-crayon…





Bonne lecture, bons sourires et bonne journée.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 223 ° série de blagues.

Message par paszim le Dim 10 Jan 2016 - 11:39

Merci Jacques pour cette nouvelle série.

Pas mal la fête de Noël dans la société. Celà reflète notre société française.

_________________
The panther see you and go catch you !!!
avatar
paszim
Modérateur
Modérateur

Messages : 7357
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 55
Localisation : Châtellerault - 86 -

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 223 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 10 Jan 2016 - 11:56

paszim a écrit:Merci Jacques pour cette nouvelle série. Pas mal la fête de Noël dans la société. Celà reflète notre société française.
Salut Pascal.
Je ne sais pas si c'est typiquement Français, mais cela reflète bien en effet ce que l'on constate souvent, hélas. Cool Rolling Eyes Cool Wink
Merci de ta visite.



Bonne journée et à plus tard.
Jacques.


_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 223 ° série de blagues.

Message par Panzerelite3945 le Dim 10 Jan 2016 - 20:47

Jacques, "C'est la crise" m'a beaucoup plu!
avatar
Panzerelite3945
General
General

Messages : 3222
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 46
Localisation : Ain
Humeur : Mi-figue mi-raisin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 223 ° série de blagues.

Message par dragonww2 le Dim 10 Jan 2016 - 21:19

Merci Jacques!!!

_________________
avatar
dragonww2
Administrateur
Administrateur

Messages : 8862
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 35
Localisation : belgique
Humeur : ça va bien et toi?

Voir le profil de l'utilisateur http://germankits.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 223 ° série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 10 Jan 2016 - 23:41

Panzerelite3945 a écrit:merci Jacques, "C'est la crise" m'a beaucoup plu!
dragonww2 a écrit:Merci Jacques!!!
Salut Cédric et Steve.
Merci de vos visites.



Bonne fin de soirée et à plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12533
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 223 ° série de blagues.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum