GermanKits
Bienvenue sur GermanKits !


20° petite série de blagues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20° petite série de blagues.

Message par Jacknap1948 le Dim 1 Jan 2012 - 13:29

C'est une blonde qui a accouché de 2 beaux bébés, des jumeaux, cependant, elle pleure à n'en plus finir !
L'infirmière lui dit alors :
- Mais voyons madame ! Pourquoi pleurez-vous ? Vous êtes maintenant mère de 2 beaux bébés, en bonne santé !
- Je sais, répond la blonde, mais je ne sais pas qui est le père du deuxième !


C'est le principal d'un collège qui en avait marre de voir ses jeunes élèves de sexe féminin laisser des marques de rouge à lèvres sur les miroirs des toilettes en se maquillant.
Ayant une idée pour les faire se débarrasser de cette sale habitude, il convoque toutes les filles de troisième dans les toilettes des filles à 9 heures le lendemain.
Le lendemain à 9 heures, le principal accompagné d'une technicienne d'entretien attendent les jeunes filles.
Le principal commence à leur expliquer qu'il est très difficile pour la technicienne d'entretien de nettoyer les miroirs tous les jours.
Et pour leur montrer toute cette difficulté de nettoyage dans sa réalité, il leur demande de bien regarder comment se fait le nettoyage...
Alors la technicienne commence sa démonstration : Elle prend une brosse avec un long manche qui traînait dans une boite par terre, va la tremper dans la cuvette des WC, puis s'en va frotter le miroir avec la brosse pour tenter de faire disparaître le rouge à lèvres.
Depuis ce jour, les miroirs des toilettes des filles sont toujours restés nickel propre.


L'histoire se passe dans une salle de classe, disons à l'école primaire. L'inspecteur est venu... inspecter les cours que dispense mademoiselle l'institutrice. Celle-ci pose la question à l'ensemble des têtes blondes :
- Qui veut nous chanter une chanson pour monsieur l'inspecteur?
Dix mains se lèvent. L'institutrice désigne tour a tour les gentils volontaires, mais n'interroge pas un petit, car elle sait qu'il a une réputation de cancre et de voyou. L'inspecteur lui fait la remarque :
- Mademoiselle, vous n'avez pas interrogé cet enfant là, à côté de moi. On dirait que lui aussi veut chanter.
- Ben, c'est que, euh... Et puis merde, se dit-elle, il faut que je l'interroge, tant pis.
- Vas-y Mohammed. Que vas-tu nous chanter ?
- Les tétons, m'dame.
- ???
- Ah ! Bravo mademoiselle, fait l'inspecteur, je vois que vous leur apprenez de belles choses.
- Je ne comprends pas Monsieur, je vous l'assure !
Et l'institutrice, complètement désolée, dit à Mohammed :
- Bon, vas-y mon petit, chante-nous ta chanson...
Et Mohammed :
- Les tétons, petit navireeeuuuuh, les tétons, petit navireeeuuuuh...


Conduite accompagnée
C'est l'histoire de deux petites vieilles sur une route, à l'avant d'une grosse voiture.
Elles sont l'une et l'autre de très petites de taille, et elles peuvent à peine voir au dessus du tableau de bord.
A un certain moment, elles arrivent à une intersection et elles grillent un feu rouge. La vieille qui est assise sur le siège passager se dit : « Je dois perdre la tête: je jurerais qu'on vient de passer au Rouge ! »
Elle attend quelques minutes de plus et la voiture arrive à un autre croisement. Là encore, le feu est rouge, et malgré tout, la voiture passe sans même ralentir ! Cette fois, la mamie de droite est carrément angoissée et elle se promet de bien observer la route.
Au croisement suivant, là encore, le feu est rouge cramoisi mais la voiture passe comme si il était vert. Alors la vieille se tourne vers sa copine à gauche et lui hurle : « Mais enfin Berthe ! Ça fait trois feux rouges que tu grilles à la file... Tu aurais pu nous tuer trois fois ! »
Et Berthe répond : « Ah bon, c'est moi qui conduit ?! »


C'est Marie, la mère de Jésus, qui commence à se tracasser pour son fils. Il a déjà 29 ans, passe son temps dans le désert et n'a encore jamais couché avec une fille.
Elle organise alors une rencontre avec une dénommée Salomé qui tournait autour de Jésus. Tous deux se retrouvent dans une pièce. Un quart d'heure se passe en silence, quand tout à coup, on entend à travers la porte un AARRRHHHH !!!!!!!!!!!
Salomé sort de la pièce en courant et en hurlant comme une damnée. Marie va rejoindre Jésus en courant et lui demande :
- Mais que s' est-il passé mon fils, j'ai vu Salomé s'enfuir comme si elle avait le diable à ses trousses !!!
- Je ne comprends vraiment pas dit Jésus. On était en train de discuter tranquillement et Salomé a mis sa main sur mon genou.
- Alors ?
- Alors, j'ai fait pareil. Puis, elle a glissé sa main le long de ma cuisse. Alors, j'ai fait pareil.
- Et ensuite ?
- Ensuite, elle a mis sa main sur mon sexe. Alors, j'ai fait pareil mais... mais IL N'Y AVAIT RIEN !!!!!!! La pauvre petite, elle était amputée... Alors, j'ai guéri sa blessure...


L'email d'enfer
Un homme quitte les rues enneigées de Montréal pour passer quelques jours de vacances sous le soleil de Floride.
Sa femme en voyage d'affaires a prévu de le rejoindre le lendemain de son arrivée.
Quand il arrive à l'hôtel, il décide d'envoyer un email à son épouse.
Comme il ne trouve pas le bout de papier sur lequel il avait noté l'adresse email de sa femme, il essaie de s'en souvenir de mémoire.
Malheureusement, il fait une erreur et le message est envoyé à l'adresse d'une femme veuve depuis la veille.
Quand celle-ci consulte ses emails, elle lit ce qu'il y a à l'écran, pousse un cri d''horreur et meurt d'une crise cardiaque.
Ses enfants entendant le cri, se précipitent, et lisent le message suivant sur l'écran :
" Ma chérie, je suis enfin arrivé à destination. Ce fut un long voyage. Bien que je ne sois arrivé il y a peu de temps, j'adore déjà l'endroit.
J'ai parlé avec les gens d'ici et ils sont en train de tout préparer pour ton arrivée demain. Je suis sûr que tu vas aimer autant que moi !...
Bisous de ton cher mari, à bientôt.
PS : Ici, il fait une chaleur infernale. "


Un état comateux
C'est l'histoire d'une petite vieille qui, à la campagne, est sur son lit gravement malade.
Le médecin de la ville vient la voir et l'ausculte.
Le Papy attend dans le séjour. Le médecin sort après de très longues minutes et lui dit :
- Votre femme est dans un état comateux !
Le Papy qui n'a pas bien compris, rentre dans la chambre de sa promise. La mamy lui demande :
- qu'ek ksé ty qui la dit l'docteu à mon sujet ?
- Oh ché pas trop... il a dit k'tes dans un état comme ma queue..., répond le Papy !
La mamy :
- Non di dju, non di dju ?!?..., bin j'suis pas prêt' d'me l'vé alors !!!


Trois hommes au paradis
Aux portes du paradis, un nouvel arrivant commence son récit :
- Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d'avoir une relation extra conjugale. Je suis donc rentré chez moi à l'improviste et évidemment, je l'ai trouvé complètement nue sur le lit. J'ai immédiatement fouillé l'appartement pour trouver le coupable. En vain. Et puis, je me suis souvenu qu'habitant le 15ème étage d'une tour, nous disposions d'un petit balcon. J'ai donc ouvert la porte-fenêtre et c'est là que j'ai vu cet homme suspendu dans le vide et s'agrippant à la rambarde du balcon. Je lui ai piétiné les mains pour qu'il tombe, mais il tenait bon. Alors je suis parti chercher un marteau. A grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise. Mais un arbre a amorti sa chute. Voyant qu'il bougeait encore, j'ai attrapé le réfrigérateur de la cuisine et je l'ai fait basculer sur cet individu. L'effort a été si violent que j'ai succombé à une crise cardiaque. Et donc me voilà.
- Ah bon ! Répond St Pierre passionné. C'est bon vous êtes admis au paradis.
Un second homme se présente peu après et commence à raconter l'histoire de sa mort à St Pierre :
- Voyez-vous, débute-t-il, j'étais en train de repeindre mon balcon au 17eme étage d'une tour. Mon tabouret a vacillé et j'ai basculé dans le vide. Mais j'ai eu la possibilité de me rattraper à un balcon, deux étages plus bas. Je pensais être sauvé quand le propriétaire de ce balcon a commencé à me piétiner les mains puis à me casser les doigts à coups de marteau. Il était fou furieux que je m'accroche à son balcon. Et pire, lorsque j'ai lâché prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m'a balancé son frigo sur la tête pour m'achever.
St Pierre :
- Oui, j'ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au paradis.
Un troisième homme arrive et entame, lui aussi, son récit à St Pierre :
- Franchement, je ne sais pas comment c'est arrivé ! J'étais caché à poil dans un frigo et me voilà !!!


FEMMES (mysogines)
2. La femme est, selon la Bible, la dernière chose que Dieu a faite. Il a du la faire le samedi soir. On sent la fatigue. (Alexandre Dumas fils)
3. La femme est l'addition des ennuis, la soustraction du porte monnaie, la multiplication des ennemis et la division des hommes
4. Une femme c'est comme un ascenseur : tu mets ton doigt où t'habites
5. Une femme c'est comme un transpalette : quand on n'en a pas, il faut décharger à la main.
6. Une femme c'est comme une tornade, elle arrive chaude et humide, et elle repart avec les meubles et la voiture...
7. Les femmes on commence par les avoir DANS les bras, ensuite on les a SUR les bras
8. Les femmes ont quatre lèvres : deux pour dire des conneries, deux pour se faire excuser. (Patrick Sébastien)
9. Les femmes sont comme les miroirs, elles réfléchissent mais ne pensent pas. (Henri Beraud)
10. Le seul qui puisse avoir le dernier mot avec une femme ... c'est l'écho !
11. Aujourd'hui, les femmes travaillent comme des mecs, s'habillent comme des mecs, jurent comme des mecs, conduisent comme des mecs, et après elles s'étonnent qu'on les encule (Patrick Timsit).
12. Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n'en cherche pas une mais trois. (Oscar Wilde)
13. Contrairement au préservatif qu'il faut jeter après usage, la femme, elle, peut encore servir.
Ne serait-ce que le café au petit déjeuner.
14. Dieu a fait un très bon travail en créant la femme; Le seul hic, c'est qu'il a placé la salle de jeu près des chiottes...
15. Il existe trois catégories de femmes : les putes, les salopes et les emmerdeuses.
Les putes couchent avec tout le monde, les salopes avec tout le monde sauf avec toi, les emmerdeuses ne couchent qu'avec toi. (Frédéric Dard, le père de "San Antonio")
16. A l'égard de celui qui vous prend votre femme, il n'est de pire vengeance que de la lui laisser. (Sacha Guitry)
17. Dépourvue d'âme, la femme est dans l'incapacité de s'élever vers Dieu.
En revanche elle est en général pourvue d'un escabeau qui lui permet de s'élever vers le plafond pour faire les carreaux.
C'est tout ce qu'on lui demande. (Pierre Desproges)
18. Prendre les femmes pour ce qu'elles ne sont pas et les laisser pour ce qu'elles sont. (Gainsbarre)
19. Pour qu'une jeune fille se fasse un nom, c'est fou ce qu'il faut savoir dire oui...
20. Une femme ne réussira pas dans la vie en dormant... seule.
21. Pourquoi contredire une femme ? Il est tellement plus simple d'attendre qu'elle change d'avis. (Georges Feydeau ? Jean Anouilh ?)
22. Pourquoi quand une femme couche avec cent mecs, c'est une salope, alors que quand un mec couche avec cent nanas, c'est jamais moi ?(Patrick Timsit)
23. Quand une femme commence à critiquer, c'est qu'elle a atteint l'âge critique
24. Si l'homme a été crée avant la femme, c'était pour lui permettre de placer quelques mots ! (Jules Renard)
25. Si la femme était bonne, Dieu en aurait une. (Sacha Guitry)
Si elle était de confiance, le diable n'aurait pas de corne.
26. Une fille bronzée c'est comme un poulet rôti : le meilleur, c'est le blanc.
27. Les pucelles c'est comme les chaussettes : quand c'est troué, ça se jette.
28. Les seins d'une femme c'est comme les trains électriques, c'est fait pour les enfants et c'est papa qui joue avec...
29. Si tu étais plus belle, je me serais déjà lassé. Tandis que là, je ne m'y suis pas encore habitué. (Raymond Devos)
30. Ce n'est pas parce qu'on a soif d'amour qu'il faut se jeter sur la première gourde (Noctuel)
31. Ma femme est au régime : noix de coco et bananes. Elle n'a pas perdu un gramme, mais elle peut déjà grimper aux arbres. (Henry Youngman)
32. Tous les matins, j'apporte à ma femme le café au lit. Elle n'a plus qu'à le moudre. (Coluche)
33. Les femmes devraient avoir les seins dans le dos .... Ce serait plus agréable pour danser. (Jean-Claude Brialy)
FEMMES (divers)
34. C'est quand on serre une dame de trop près... qu'elle trouve qu'on va trop loin. (Alphonse Allais)
35. C'est souvent la femme qui nous inspire les grandes choses qu'elles nous empêchent d'accomplir. (Alexandre Dumas Fils)
36. Ce qui m'intéresse chez une femme, c'est ce que je n'ose pas lui demander. (Wolinski)
37. Il y a deux ans que je n'ai pas parlé à ma femme, c'était pour ne pas l'interrompre. (Jules Renard)
38. Je pense donc je suis. Elle dépense donc elle est !
39. L'homme a un an de plus chaque année. La femme tous les trois ans. (Maurice Donnay)
40. La force des femmes n'est pas dans ce qu'elles disent mais dans le nombre de fois qu'elles le disent...
41. La réussite, pour un homme, c'est d'être parvenu à gagner plus d'argent que sa femme n'a pu en dépenser. (Sacha Guitry)
42. Le silence est la seule chose en or que les femmes détestent (Mary Wilson Little)
43. Lorsque ma femme me fait un cadeau, j'ai deux surprises : d'abord le cadeau, ensuite de le payer (Maurice Donnay)
44. Les seins d'une femme c'est comme un train électrique : c'est fait pour les enfants et c'est papa qui joue avec...
45. Ne soyez pas méchants avec les femmes. La nature s'en charge au fur et à mesure que le temps passe. (variante : Nul besoin de se venger d'une femme, le temps s'en chargera.)
46. Pourquoi, lorsqu'une femme te pose une question, tu n'as droit qu'à une seule réponse,... celle qu'elle attend ?
47. Quand une femme vous dit "Mon trésor", traduisez "Mon trésorier" (Jean Marsac)
48. Une fée est une femme qui mène un homme à la baguette (Adrien Decourcelle)
49. Vous savez ce que cela veut dire que de rentrer chez soi à la nuit auprès d'une petite femme qui va vous montrer un peu d'amour, un peu d'affection, un peu de tendresse ? Cela prouve que vous vous êtes trompé de maison. (Henry Youngman)
50. Je sais que pour une femme c'est difficile de rendre un homme heureux.
Mais si ce travail vous paraît trop dur toute seule, mettez-vous à plusieurs ! (Jean Yanne)
FEMMES (tenues)
51. Avant, il fallait écarter le maillot de bain pour voir les fesses, maintenant, c'est le contraire
52. Les statistiques sont comme des bikinis.
Ce qu'elles révèlent est suggestif, mais ce qu'elles cachent est essentiel (Aaron Levenstein)
53. Les minijupes, c'est comme les sondages : ça donne des idées mais ça cache l'essentiel
54. Les minijupes, c'est comme un bon discours :
ça doit être assez court pour garder l'attention, mais quand même assez long pour couvrir l'essentiel.
55. Qu'importe la robe ! Que regarde-t-on ? L'écrin qui contient le diamant ? (Georges Feydeau)
56. Le string, c'est le seul instrument de musique à vent avec une seule corde. (Jean-Marie Bigard)


En 1989, un jeune couple se rend à la foire du village.
En se promenant, les 2 amoureux s'arrêtent devant une baraque.
Sur l'affiche est écrit : DEVANT VOS YEUX ÉBAHIS MONSIEUR LUCIEN ÉCRASE 1 NOISETTE AVEC SON SEXE !
ENTREE : 2 FRANCS

Les 2 jeunes se disent : « Après tout, pour le prix, on peut aller voir »
Ils entrent dans la baraque foraine, et tous les spectateurs crient :
LU-CIEN, LU-CIEN, LU-CIEN,... »

Après 10 minutes, Lucien arrive. Une assistante pose une noisette sur une table. Monsieur Lucien sort son sexe, et BAMM ! Il explose la noisette en mille miettes.
Le public : « BRAVO LUCIEN, BRAVO LUCIEN, ... »
Nous sommes en 2009, le même couple se rend à nouveau à la foire du même village.
Ils s'arrêtent à nouveau devant la même baraque.
Cette fois-ci, sur l'affiche est écrit :
DEVANT VOS YEUX EBAHIS MONSIEUR LUCIEN ECRASE 1 NOIX DE COCO AVEC SON SEXE !
ENTREE : 2 EUROS

Ils se disent : « C'est pas possible, après 20 ans, ça doit pas être le même, il est trop vieux. Tant pis, on va voir »
Ils entrent dans la baraque foraine, et comme il y a 20 ans, tous les spectateurs crient : « LU-CIEN, LU-CIEN, LU-CIEN,... »
Même scénario, après 10 minutes, Lucien arrive. L'assistante pose une noix de coco sur la table. Monsieur Lucien sort son sexe, et BAMM ! Il explose la noix de coco en dix mille miettes.
Le public : « BRAVO LUCIEN, BRAVO LUCIEN, ... »
Interloqués, le mari et la femme se disent : il doit avoir un secret ! >
Ils vont donc voir Monsieur Lucien dans sa roulotte. > > >
- Bonjour Monsieur Lucien, c'est formidable ce que vous faites, il y a 20 ans une noisette, et maintenant une noix de coco, vous êtes devenu beaucoup plus fort ?
Oh non, c'est pas ça. Maintenant je suis obligé d'utiliser une noix de coco, ... parce que ma vue baisse.


Une famille va dans un camp de nudistes.
Le garçon dit : papa pourquoi y a des gros zizis et des petits zizis?
Le papa dit les petits zizis c’est les gens pauvres et les gros c’est les gens riches. Mais pourquoi me poses tu cette question dit le père ?
Parce-que maman parle a un messieurs au début il était très pauvre et en 5 minutes il est devenu très très riche.
Le papa inquiet demande au petit ou est sa maman
Le petit répond t’inquiète pas Papa, maman lui "suce" tout son pognon!


Le cousin de Marseille
C'est le cousin Félix de Marseille qui est venu comme chaque été au village, toujours avec son putaing d'acceng marseillais que tu sais pas commeng on peut en inventer des pareilles.
Au bar de la place, il t'en raconte toujours des pas possibles, comme celle de la chasse aux sangliers :
- Tieng, vous allez pas me croireu. La semaineu dernièreu, je me suis tiré un sanglier énooormeu, 250 kilos ! Une Bêteu grôsseu commeu ça. Tellemeng que j'ai dû la dépecer sur placeu. J'ai pris le canifeu, et j'ai découpé une première cuisseu, 80kilos ! Et puis j'ai découpé la deuxièmeu, 80 kilos ! J'ai mis uneu cuisseu sur chaque épauleu, commeu ça, et alors là...
- Ho ! Félix, y a quelqu'un pour toi au bout du fil, arrive !
Plusieurs minutes après, Félix est de retour :
- Bon alors, où j'eng étais moi ?
- Bah, tu nous disais que tu avais les deux cuisses sur les épaules.
- Ah oui ! Et alors là, la nana, je te la bourreu...


Entre médecins
Au cours d'un séminaire médical, un médecin homme repère un médecin femme.
Ils font connaissance, et elle accepte un rendez-vous pour un dîner au restaurant en tête-à-tête.
Au restaurant, avant de s'asseoir à la table, elle s'excuse pour aller se laver les mains aux toilettes. Après le dîner, elle s'excuse à nouveau pour aller se laver les mains.
La soirée se poursuit dans un bar branché de la ville, puis le médecin homme convainc le médecin femme de le suivre dans sa chambre d'hôtel.
Avant de se laisser aller à leurs pulsions sexuelles, la femme s'excuse pour aller se laver les mains une fois encore... et puis ils y vont !
Quand ils ont terminé, la femme se lève en disant qu'elle va se laver les mains. Lorsqu'elle revient, le médecin homme lui dit :
- Je parie que tu es chirurgien !
La femme lui confirme qu'il a raison et lui demande comment il sait ça.
Alors le gars répond :
- Facile, tu es toujours en train de te laver les mains.
Alors la femme dit :
- Et bien moi, je parie que tu es anesthésiste !
Le gars répond :
- C'est vrai ! Comment tu as deviné ?
- Parce que je n'ai rien senti !


Le type sociable
-->il se joint à ses amis pour une pisse qu'il en sente le besoin ou pas, étant donné que ça coûte rien et que ça engendre la compréhension.
Le type gêné
-->Ne peut pisser quand on le regarde, prétend qu'il a déjà eu envie et revient plus tard.
Le type nerveux
-->Sa braguette bloque, il se fâche et déchire le devant de son pantalon.
Le type bruyant
-->Il siffle, chante, rote, pète et parle fort tout en se secouant.
Le type stupide
-->Pisse dans la jambe de son pantalon, mouille ses souliers et sort la braguette ouverte.
Le type talentueux
-->Il pisse sans se la tenir tout en arrangeant sa cravate.
Le type lunatique
-->Il déboutonne sa veste, sort sa cravate et urine dans son pantalon.
Le type enfantin
-->Regarde le fond de l'urinoir et admire les bulles.
Le type vantard
-->Défait cinq boutons alors que deux suffiraient.
Le type niais
-->S'amuse à faire des zigzags dans l'urinoir.
Le type curieux
-->Essaie toujours de voir comment son voisin est équipé.
Le type grognon
-->Il se tient devant l'urinoir tout en se parlant, pète, essaie de pisser mais n'y parvient pas. Pète à nouveau et sort en grognant.
Le type hypocrite
-->Lâche un pet silencieux, renifle et jette un regard accusateur vers son voisin.
Le type snob
-->Se tient à 1 mètre de l'urinoir et tient son oiseau à deux mains.
Le type très gros
-->Doit se reculer à plus d'un mètre de l'urinoir à cause de son ventre, pisse 'en aveugle' et mouille les chaussures de son voisin .
Le type nain
-->Va à la pissotière avec un escabeau, tombe dans l'urinoir et se noie
Le type gros dur tatoué
-->Frappe sa bite sur le bord de l'urinoir pour l'égoutter
Le type cochon
-->Trouvant tous les urinoirs occupés pisse par terre comme si rien n'était.
Le type endormi
-->Secoue son petit ami pour le réveiller mais n'y parvient pas.
Le type loucheur
-->Se place devant l'urinoir, regarde celui de gauche et pisse dans celui de droite.
Le type prétentieux
-->Tient sa chose comme si c'était un monstre. Son voisin le croit monté comme un âne. Se prend son outil dans la fermeture éclair et sor des pissotières en criant
Le type joueur
-->Pisse en jet à haute pression dans et autour de l'urinoir dans le but d'atteindre une mouche

AVERTISSEMENT À PLACER DANS LES PISSOTIÈRES
"Il a été remarqué récemment une tendance de certain à uriner à côté de la cuvette.
Dans l'intérêt de tous , nous vous demandons de respecter ces lieux.
Si vous êtes PRETENTIEUX , avancez d'un pas , elle est plus courte que vous ne le pensez.
Si vous êtes DISTRAIT, déboutonnez votre braguette au lieu de votre gilet pour éviter de pisser dans votre pantalon.
Si vous êtes TROP PETIT , prenez le tabouret au lieu de pisser partout en sautant.
Enfin si vous PISSEZ DE CÔTE , mettez vous donc de travers.


Un sénior, .....enfin un homme d'âge mûr, pas vraiment en pleine forme, faisait de la musculation selon ses capacités dans une salle de gym quand il remarqua une jeune femme très sexy.
Il demanda au moniteur le plus proche:
"Quelle machine vous me conseillez d'utiliser pour impressionner cette charmante petite chose là-bas ?"
Le moniteur le toisa de haut en bas et lui répondit:
" Vous devriez essayer le distributeur de billets dans le hall d'entrée".


Un homme arrive dans un magasin de jouets pour acheter une poupée Barbie à sa fille.
La vendeuse:
-vous avez Barbie à la plage pour 20 euros
-Barbie fait du vélo pour 50 euros
-Barbie fait de l'avion pour 150 euros
-Barbie divorcée pour 1500 euros
-Barbie planche à voile pour 80 euros
Le père:
-pourquoi elle coûte si cher la Barbie divorcée?
-parce qu'avec, vous avez la moto de Ken, la voiture de Ken, la maison de Ken, la planche à voile de Ken etc etc...............


L’âne et le cheval
Un âne et un cheval broutent de l'herbe dans un pré.
Le cheval dit à l'âne :
- J'en ai marre de brouter, viens chez moi, je t'offre un coup à boire.
L'âne acquiesce et ils se rendent tout les deux chez le cheval. Arrivé chez ce dernier, l'âne remarque une multitude de trophées sur des étagères ainsi qu'un tableau représentant un cheval et un jockey brandissant une coupe.
L'âne demande au cheval :
- C'est toi sur le tableau ?
Le cheval répond :
- Oui, c'est quand j'ai remporté le grand prix d'Amérique il y a quelques années.
Impressionné, l'âne demande :
- Et toutes ces coupes ?
Le cheval répond fièrement :
- Ce sont les nombreux prix que j'ai remporté durant ma carrière.
L'après midi passe, et en partant l'âne propose au cheval de venir chez lui le lendemain, ce que le cheval accepte.
Le lendemain, l'âne cherche dans toutes les brocantes de la ville des coupes ou tableaux, histoire de se faire un peu mousser auprès de son ami le cheval.
Mais il ne trouve rien, excepté un tableau de zèbre qu'il achète sur le champs.
Une fois chez lui, il accroche le tableau dans l'entrée, bien en vue, pour que le cheval ne puisse pas le rater.
Le cheval tape à la porte. L'âne l’accueille :
- Entre mon ami ! bienvenu chez moi.
Évidemment, le cheval ne peut que remarquer cet immense toile de zèbre qui trône au milieu de l'entrée, et interpelle l'âne :
- Oh l'âne, ne me dit pas que c'est toi sur le tableau !
Et l'âne répond :
- Bien sûr que c'est moi, lorsque je jouais à la Juventus de Turin...


Un canard entre dans un bar et lance :
- "Vous avez des cacahuètes ?"
Le patron répond qu'il n'en a pas. Le canard s'en va et revient le lendemain à la même heure :
- "Vous avez des cacahuètes ?"
Le patron, un peu énervé, réplique :
- "Je t'ai déjà dit qu'il n'y en a pas ici ! Si tu reviens demain, je te cloue le bec sur le comptoir..."
Le canard se représente le lendemain :
- "Vous avez des clous ?"
Le patron répond que non. Et le canard :
- "Et vous avez des cacahuètes ?"


Un taxi débutant
Un passager dans un taxi se penche vers l'avant pour pouvoir poser une question au chauffeur et lui touche l'épaule doucement pour attirer son attention.
Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s'arrête à quelques centimètres de la vitrine d'un magasin !
Pendant quelques instants c'est le silence et le chauffeur déclare, d'une voix tremblante :
- Je regrette, mais vous m'avez vraiment fait peur !
Le passager s'excuse en disant qu'il ne pensait pas qu'un simple touché sur l'épaule pourrait l'apeurer autant.
Le chauffeur répond :
- Ne vous excusez pas, c'est entièrement de ma faute. C'est ma première journée de conduite de taxi. Ces 25 dernières années, je conduisais un corbillard.


Une histoire triste
- Que se passe-t-il ? demande une dame à son mari. Tu étais parti pour endormir le petit en lui racontant une belle histoire et, au moment où tu sors de sa chambre, il est secoué de sanglots.
- il m'a posé une question précise et , bêtement, je lui ai dit la vérité sans songer un instant que cela allait lui faire un tel chagrin.
- Je parie que tu lui as révélé qu'à la fin de La chèvre de M. Seguin, le loup mange la pauvre Blanchette.
- Pas du tout. Il m'avait demandé si, quand il serait grand, il devrait payer des impôts.


Une blonde désire acheter une télé. Elle appelle le vendeur:
- Je veux ce téléviseur-là !
- On ne sert pas les blondes, ici !
Surprise, elle va chez le coiffeur et se fait teindre ses cheveux en brun. Elle retourne voir le même vendeur et redemande:
- Je veux ce téléviseur-là !
- Je vous ai dit que je ne servais pas les blondes !
- Mais je ne suis pas blonde !
- Vous êtes une fausse brune: la preuve: ça fait deux fois que vous me montrez un four à micro-ondes !


Excès de vitesse à l'hospice
A l'hospice, Ginette est la reine de la chaise roulante, catégorie plus de 85 ans.
Elle adore foncer dans les couloirs, prendre un maximum de vitesse et les virages sur une roue.
Parce qu'elle n'a pas toute sa tête, les autres pensionnaires tolèrent ses frasques. Certains, même, participent à son délire de reine de la route et de la vitesse :
Un jour, alors que Ginette fonce dans le couloir, une porte s'ouvre et son copain Jacques s'avance vers elle, le bras tendu en criant
- STOP !... Rangez votre véhicule sur le côté et arrêtez le moteur !
Ginette s'arrête immédiatement et Jacques s'approche :
- Bonjour, Madame, pouvez vous me présenter votre permis et les papiers du véhicule ?
Ginette farfouille dans son sac, sort un emballage de gâteau, un vieux ticket de métro et les tend à Jacques
- OK ! C'est en ordre, dit celui-ci, vous pouvez circuler !
Aussitôt, Ginette repart en trombe sur sa chaise roulante...
Plus loin, alors qu'elle prend son virage sur une roue, Hercule, un autre copain, se plante devant elle et demande :
- Avez-vous l'attestation d'assurance de ce véhicule ?
Ginette regarde de nouveau dans son sac et tend à Hercule une feuille de salade.
Celui-ci fait semblant d'examiner la feuille et dit :
- C'est bon ! Vous pouvez reprendre la route, Madame.
Ginette repart, tourne au bout du couloir et tombe sur Mimile, planté au milieu du couloir. Il est nu et tient dans sa main, son sexe en érection.
- OH NON ! dit Ginette. Pas encore l'alcootest !


DSK et le Pape meurent le même jour.

Par une malencontreuse erreur d'aiguillage, DSK est envoyé au Paradis alors que le Pape est expédié en enfer.
Le Pape, dès son arrivée, tente d'expliquer la situation à Satan qui vérifie dans la paperasse céleste et constate qu'il y a effectivement eu erreur. Cependant, il dit au Pape que l'erreur ne pourra être corrigée que le lendemain.
Le lendemain, effectivement, Satan dit au Pape qu'il peut monter au Paradis. Sur son chemin, le Pape croise DSK qui descend en Enfer, et les deux hommes discutent un peu.
Le Pape dit:
- Je suis désolé de ce qui vous arrive.
- Pas de problème, répond DSK.
- Vous savez Monsieur DSK, j'ai vraiment hâte d'arriver au Paradis ...
- Et pourquoi cela ?
- Parce que durant toute ma vie, j'ai rêvé de rencontrer la Vierge Marie !
- Humm ! Dans ce cas, il fallait venir hier ...


Au casino
Une femme est en pleine mauvaise passe à la table de roulette du casino. Elle a déjà perdu 5.000 Euros et il ne lui reste plus que 500 Euros en jetons.
Au comble de l'exaspération, elle s'exclame :
- Quelle déveine, vraiment ! Je me demande bien ce que je dois faire pour avoir une chance de gagner ?
Un jeune homme qui se trouvait derrière elle tente de la calmer et lui suggère ceci :
- Et si vous jouiez votre âge ?
Puis, le gars s'en va.
Un peu plus tard, son attention est captée par une grande agitation autour de la table de roulette. Peut-être a-t-elle gagné se dit-il...
Il se joint à l'attroupement, fend la foule pour voir ce qui se passe et constate finalement que la jeune femme est couchée inconsciente sur le sol.
Il demande ce qui s'est passé au croupier qui lui répond :
- Alors là, je n'y comprends rien du tout. Elle a mis tout ce qui lui restait sur le 29 et puis le 36 est sorti, et là, elle s'est évanouie !


Le coup du coucou
Hier soir, je suis sortie avec des copines.
J'ai dit à mon mari que je rentrerais à minuit tapantes. "Je te le promets", lui ai-je dit.
Mais la soirée était super : on a bu des coups, on a dansé, et re-bu des coups... et j'ai pas vu passer l'heure. Résultat : je suis rentrée à 3 heures du matin complètement torchée.
A peine avais-je franchi le pas de la porte, que cette saloperie de coucou suisse s'est mis à gueuler "coucou" trois fois. Je me suis dit que ça allait réveiller mon mari, alors, j'ai crié "coucou" neuf fois de plus. Qu'est-ce que j'étais contente et bouffie d'orgueil d'avoir eu aussi rapidement, bien que saoule, une idée qui m'éviterait de me friter avec mon mari.
Je me suis couchée l'esprit tranquille en me félicitant d'être aussi intelligente et réactive.
Le jour même au petit déjeuner, mon mari m'a demandé à quelle heure j'étais rentrée et je lui ai répondu que j'étais arrivée à minuit pile, comme je le lui avais promis.
Il n'a rien dit mais il avait quand même l'air soupçonneux.
"Bien, me voilà sauvée", me suis-je dit.
Puis il me dit : "Pour sûr, je crois que le coucou est détraqué".
Je lui demandai en tremblant : "Ah ouiiii ??? Et pourquoi tu dis ça, mon amour ?"
Et il me dit : "Eh bien voilà, cette nuit, le coucou a fait "coucou" trois fois... puis, je sais pas comment, il a crié "Merde", après, il a encore fait "coucou" quatre fois, puis il a vomi dans le couloir, et re "coucou" trois fois de plus, ensuite il s'est tordu de rire, et re "coucou", il est sorti en courant, il a estropié le chat au passage, cassé la petite table au coin du salon, s'est couché à côté de moi, et a lâché un pet avant de s'endormir..."

Bonne lecture et à plus tard.
Jacques.

_________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).





Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
Jacknap1948
Administrateur
Administrateur

Messages : 12531
Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22
Humeur : Généralement bonne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum